L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Monde couvert de forêts, de jungles et de marais, Kashyyyk est la planète natale des Wookies. La planète a toujours manifesté un fort soutien à l'Alliance et la Nouvelle République, après avoir durement souffert durant les années impériales.
Gouvernement : Nouvelle République
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38994
- RP en tant que Maître Matarmenno -


Matarmenno avait accueilli de nombreux Jedi dans son temple de Corellia ces derniers temps. D’abord Dashel, puis Kyle Katarn, Luke Skywalker en personne y ferait surement un arrêt après les discussions avec Jim Antilles. Mais c’était au tour du membre du conseil Ahsoka Tano, accompagnée de son Padawan, de venir au temple Vert. Il la reconnut sans problème quand il l’aperçu au loin. Elle marchait dans sa direction accompagnée d’un jeune homme à qui il manquait un oeil et qui guidait une jument. Il ne l’avait jamais rencontré en personne. Mais il savait bien évidemment qui elle était.

    - Bonjour Maître Tano.

    - Maître Matarmenno. Je vous présente mon Padawan, Tseh.

Il adressa un sourire bienveillant au Padawan. Du haut de ses deux mètre, il pouvait paraître impressionnant. D’autant plus en étant bâti comme un lutteur. Mais il était particulièrement bienveillant. Il s’inclina respectueusement. Tous méritaient le respect au sein de l’ordre, d’autant plus maintenant que lui aussi était un Jedi et plus seulement un vert.

    - Je ne sais pas si vous l’avez déjà appris, mais l’ordre Vert à rejoint l’ordre Jedi. Le temple vert est maintenant un chapitre de l’ordre et j’en suis l’administrateur.

    - Oui, Maître Luke nous a concerté avant de l’officialiser. La décision n’a pas été bien difficile à prendre compte tenue des derniers événements. Ravi de vous savoir à nos côtés.

    - Oui, je me sentirais un peu moins seul ici. Depuis le départ de Hayley ce temple est bien vide… Mais Ce n’est pas la seule raison pour laquelle je me réjoui. Venez avec moi.

Le Jedi invita les deux nouveaux venu à le suivre et les guida jusqu’au hangar. Ce n’était pas bien loin, un turbo lift à emprunter, quelques étages à monter, et ils étaient dans le large statioport privé des Jedi Verts. Là, devant eux, tous un tas de chasseurs en tout genre. Cela faisait beaucoup pour un temple non habité. Mais avec la CTC a proximité, c’était le meilleur endroit pour les stocker.

    - Avec la fusion de nos ordres, Maître Skywalker a vu une opportunité. Selon lui Corellia est le début de notre nouvelle relation avec la République et avec la galaxie. Il veut parer à toutes éventualités. Il souhaite que tous les Jedi soient équipé pour veiller au bien de leur mission mais aussi leur propre sécurité. Vous avez déjà des bures, une ceinture utilitaire de Jedi et vos capes. Mais j’ai du matériel à vous donner.

Il se dirigea vers une table à l’entrée du hangar. Sur la table était disposée des petites caisses. Il souleva le couvercle de l’une d’elle et dévoila ce qu’elle contenait. A l’intérieur il y avait tout un tas de matériel qu’Ahsoka reconnu directement. C’était le genre d’équipement que l’ordre Jedi de l’ancienne République leur fournissait. En un peu plus amélioré peut être. Il y avait des rations, un kit de maintenance de sabre laser, un SoroSuub Hush-98, un SoroSuub Imagecaster, un Respirateur Aquata A99, un Gandorthal Désoxydeur Atmosphérique, des Macrojumelles portatives, un Datapad ultra-portable (500 Cr’), un lance grappin et 5 Ampoule de Bacta. Le tout pouvait tenir dans leur ceinture utilitaire de Jedi. C’était le but après tout.

    - Voilà, il y a une boite pour vous Ashoka, et pour toi Tseh. Mais ce n’est pas tout. Les vaisseaux que vous voyer là, ont été commandé par l’ordre Jedi afin que tous puissent avoir accès à un vaisseau. Maître Tano, l’ordre vous a attribué un A-Wing Jedi. Un prototype que Hayley avait demandé à la CTC. Je suis sur que vous serez ravi. Mais ce n’est pas tout. J’ai une dernière chose à vous montrer.

Il les guida jusqu’au bout du hangar. Un cargo attendait sagement. Tout neuf, en parfait état, le vaisseau, qui avait connu sa plus grande renommée avec le Faucon Millenium, attendait.

    - C’est pour vous. L’ordre a une autre mission à vous confier. Elle vous emmènera à Kashyyyk. Il a été jugé que vous aurez besoin d’un vaisseau pour vous déplacer. Vous trouverez toutes les informations sur le tableau de bord du vaisseau. Moi je dois vous laisser… Vous n’êtes pas les seuls Jedi que j’attends ici aujourd’hui. Que la Force soit avec vous.

Et le Jedi s’en alla, abandonnant ses deux camarades devant leur nouveau vaisseau.

Avatar de l’utilisateur
By Tseh
#39005
Quelques années plus tôt,

Tseh et Rovar s’attelaient à réparer comme ils pouvaient le vieil oiseau de proie avec lequel le Bothan avait atterri sur ce monde. Quelques heures plus tard, ils décidèrent de mettre fin aux travaux avec une pause repas bien méritée. Pour le maître et son apprenti c'était au menu de la bière et des galettes de blé. C'était leur maigre salaire...


- Cette bière tiède ne va pas le manquer! Elle me fait regretter même les pisses de cantinas miteuses...
- J'imagine que les bières de ta tribu sont meilleures ! En tout cas, j'ai hâte de les rencontrer.

Le lendemain, pas de ramassage de bouses de prévu, mais ils devaient aider à décharger des achats faits à un marchand itinérant qui venait de temps en temps avec sa grande barge en bois. Un tel navire était un vrai luxe sur cette planète. Tandis que le jeune homme et son maître transportaient des panniers chargés et des barres contenant sans doutes du miel, du vin ou des fruits, Taharqa discutait avec le marchand.

- Tiens tu as toujours ton homme-chèvre?!
- Oui, j'ignore d'où il vient, mais il est assez utile.
- Si ça se trouve, il vient des étoiles, sur les espèces de barges célestes... Un marchand que je connais m'a déjà parlé qu'une fois un de ses cousins a vu une de ces barges se poser avant de repartir rapidement...
- L'homme-chèvre et le gamin qui a volé l'At à notre lignée vivent dans une carcasse d'un drôle d'engin...
- C'est sans doutes une de ces fameuses barges célestes. N'empêche que ça serait vachement pratique pour transporter des marchandises, plus rapide que mon navire.
- Tsss... Je plains le chef de tribu à qui ce monstre a volé le pouvoir. Déjà que j'ai du mal avec le gamin qui m'a volé le pouvoir ... Enfin, c'est plus un gamin maintenant ...


Ce que décrivait le marchand était bien ce que Rovar appelait un vaisseau. Et c'était grâce à ça qu'ils rejoindraient la tribu du Bothan. Tseh avait hâte de pouvoir partir dans les étoiles et quitter cette vie misérable. Pourtant Rovar n'avait pas volé l'At, tout comme Tseh. Elle ne choisissait pas à qui elle donnait des capacités particulières. Rovar avait trouvé maintenant une tribu qui les accepterait tels qu'ils étaient.


Des mois plus tard...

Tseh regrettait en partie ce souhait tant les trajets en vaisseau étaient infernaux pour lui. Le trajet entre Drall et Corellia fût plus court. Cette fois C3-15P n'était pas le seul maître à bord pour subir les deux organiques insupportables en vaisseau. Ashoka était du voyage et l'astromécano était soulagée qu'elle ne soit pas une purge à bord. Entre la jument caractérielle bruyante faisant tout pour montrer son mécontentement et l'humain absent qui quand il dormait pas, passait son temps à vomir dans les toilettes du vaisseau, la présence d'une bonne pilote offrait un changement bienvenu. Afin de mieux supporter les voyages, Tseh était sous médicaments, mais ces derniers ayant un effet sédatif, il dormait beaucoup. En tout cas, Ashoka devait faire une croix sur le pilotage dans le cadre de l'apprentissage de son élève.

Une question à laquelle Tseh n'avait jamais eut de réponse qui lui était satisfaisante concernait les ronflements. Il savait que Rovar était affreux en terme de ronflements, mais le Bothan lui avait aussi reproché la même chose. C3-15P n'avait jamais voulu se mêler de tout ça. Il était même agacé par ce genre de question. Le fait que le droide ne veuille pas se mêler de ces histoires était compréhensible.

Tseh ne dormait pas toujours et se contentait de somnoler. Il pouvait entrendre C3-15P plus bavard qu'à l'accoutumée. Il racontait sa vie à Ashoka. Enfin surtout le fait qu'il ait eut à se diversifier du simple rôle d'astromécano. Sur cette planète perdue de l'Amas de Parthovian, il devait protéger le vaisseau des pillards et des animaux sauvages, en particulier les babouins. Il avait vite compris que ces singes obéissaient à un mâle dominant et c'était lui qui décidait. Le faire fuir signifiait que toute la harde partait. Et l'aspect inconnu du droide pour les humains locaux avait tendance à les rendre plus prudents. La tribu Iat avait compris le lien avec Rovar et que s'ils touchaient eu droide, ils allaient avoir à faire à lui. Bien qu'il soit dans la plus basse caste de la tribu, il gardait son expérience de Jedi qui surpassait les compétences des guerriers Iat. Même en situation de sous-nutrition, Rovar les dominait.

Quand Tseh émergea de son sommeil, le vaisseau venait de quitter l'hyperespace et Corellia était enfin en vue. Le jeune homme était sur le siège passager du cockpit de l'appareil en train de dormir. C3-15P lui dit remarquer qu'il avait un filet de bave qui pendait. Tseh s'essuya la bouche avec sa manche. Avant le départ, Ashoka lui avait expliqué qu'ils allaient passer sur Corellia afin de récupérer du matériel que l'Ordre avait récemment acheté pour ses membres.

Le vaisseau se posa enfin et Tseh en sorti et fit de même avec la Caisse de Ssaw. Celle-ci tremblait, trahissant le mécontentement de son occupante. Puis il sorti la dame de sa caisse. Ils se trouvaient sur le site d'un temple appartenant à l'Ordre Vert selon Ashoka.


Une personne vint à leur rencontre. C'était un homme de grande taille bien bâti. Sa carrure impressionnait Tseh.

- Bonjour Maître Tano.
- Maître Matarmenno. Je vous présente mon Padawan, Tseh.

Malgré sa stature, ce nouveau venu dégageait une certaine bienveillance. Tseh se contenta de salutations silencieuses. Ssaw, elle disait bonjour en faisant sa mauvaise tête avec ses oreilles baissées.

- Je ne sais pas si vous l’avez déjà appris, mais l’ordre Vert à rejoint l’ordre Jedi. Le temple vert est maintenant un chapitre de l’ordre et j’en suis l’administrateur.
- Oui, Maître Luke nous a concerté avant de l’officialiser. La décision n’a pas été bien difficile à prendre compte tenue des derniers événements. Ravi de vous savoir à nos côtés.
- Oui, je me sentirais un peu moins seul ici. Depuis le départ de Hayley ce temple est bien vide… Mais Ce n’est pas la seule raison pour laquelle je me réjoui. Venez avec moi.

Tseh écoutait la conversation entre Ashoka et maître Matarmenno. Il devait aussi tenir Ssaw qui risquait de se frotter contre un speeder innocent ou mordre des personnes imprudentes. Madame avait mauvais caractère. Mais il devait reconnaître que ce Temple était bien vide. Il était aussi bien curieux de savoir la différence entre l'Ordre Vert et les Jedi, même si ça avait l'air d'être à peu près la même chose. L'homme les invita à le suivre pour prendre le turbolift. Avec Ssaw, ça allait être un grand moment de bonheur. Enfin, la dame était en train de mâcher l'herbe qu'elle avait récupéré en arrivant au Temple. Avec ses mors, de la bave verte sortait de sa bouche et elle eut l'idée de génie que de s'essuyer sur la bure toute propre de Tseh. Le jeune homme jeta un regard discret à Ashoka comme pour montrer qu'être propre avec Ssaw était mission impossible.

Le turbolif les mena à un immense hangar. Plusieurs vaisseaux de tailles diverses étaient posés de part et d'autres. Essentiellement ce qu'on appelait ici des chasseurs. Ils avaient l'air récents vu leur état. Certains étaient même recouverts de bâches. Des speeders étaient également stationnés. Deux droides astromécanos s'affairaient autour des vaisseaux. Un droide d'inventaire était en train de superviser le rangement de caisses de matériel. Ça se voyait que c'était une livraison récente. Tseh allait devoir protéger ces pauvres vaisseaux innocents des fesses de la jument. Car les speeders et les vaisseaux constituaient de formidables grattoirs pour croupe. Tseh avait du mal à saisir en quoi les vaisseaux étaient des grattoirs supérieurs à des arbres ou des murs. Mais avant, le Jedi les dirigea vers une table sur laquelle se trouvait tout un tas de matériel divers.

- Avec la fusion de nos ordres, Maître Skywalker a vu une opportunité. Selon lui Corellia est le début de notre nouvelle relation avec la République et avec la galaxie. Il veut parer à toutes éventualités. Il souhaite que tous les Jedi soient équipé pour veiller au bien de leur mission mais aussi leur propre sécurité. Vous avez déjà des bures, une ceinture utilitaire de Jedi et vos capes. Mais j’ai du matériel à vous donner.

Devant eux, plusieurs boîtes. Le Jedi tendit une boîte à Ashoka et une à Tseh. Le jeune homme entrouvrit la boîte pour découvrir tout un tas de matériel qui lui était inconnu. Enfin, il avait vite repéré les rations de nourriture. Il fût obligé de repousser Ssaw intriguée. Les chevaux manipulaient ce qui les entourait avec leurs lèvres qui les aidaient à saisir des objets. Mais ces derniers n'étant pas adaptés à la prise en main par un équidé, ils risquaient d'être abîmés. Et puis Ssaw n'était pas connue pour être très délicate.

- Voilà, il y a une boite pour vous Ashoka, et pour toi Tseh. Mais ce n’est pas tout. Les vaisseaux que vous voyer là, ont été commandé par l’ordre Jedi afin que tous puissent avoir accès à un vaisseau. Maître Tano, l’ordre vous a attribué un A-Wing Jedi. Un prototype que Hayley avait demandé à la CTC. Je suis sur que vous serez ravi. Mais ce n’est pas tout. J’ai une dernière chose à vous montrer.

Il montra à Ashoka un premier vaisseau. Il était pas adapté pour faire rentrer Ssaw dedans à moins que l’intérieur soit réduit en miettes. Tseh devinait que cet appareil serait le transport personnel d'Ashoka. Mais le Jedi les dirigea vers le fond du hangar où se trouvait un cargo comme celui qui les avait mené à Corellia. Il était visiblement très récent.

- C’est pour vous. L’ordre a une autre mission à vous confier. Elle vous emmènera à Kashyyyk. Il a été jugé que vous aurez besoin d’un vaisseau pour vous déplacer. Vous trouverez toutes les informations sur le tableau de bord du vaisseau. Moi je dois vous laisser… Vous n’êtes pas les seuls Jedi que j’attends ici aujourd’hui. Que la Force soit avec vous.

Peut-être pour éviter que Ssaw ne détruise d'autres vaisseaux de prêt. Même si le jeune homme ne pourrait pas piloter l'engin, il pouvait compter sur l'astromécano, mais aussi son nouveau maître. Ashoka étant une bonne pilote. Elle avait fait ses preuves pendant la Guerre des Clones et le combat de la Rébellion contre l'Empire. Rovar avait été capable lui aussi de piloter, mais il avait bien dit à son élève que c'était pas vraiment sa spécialité. En soi, il pouvait aller d'un point à un autre, mais les combats dans l'espace n'étaient pas vraiment sa tasse de thé.

Tandis que Maître Matarmenno s'éloignait pour vaquer à ses occupations, Tseh regardait le nouveau vaisseau. Entre temps, C3-15P les avait rejoint, le temps de faire quelques menus entretiens sur le cargo de prêt et avait amené la caisse de Ssaw.

Maintenant, il allait falloir donner un nom au vaisseau. Après tout, beaucoup d'appareils en avaient tant ils occupaient une part importante dans la vie de leurs propriétaires. En particulier, les plus gros vaisseaux. C'était comme les grandes barges de transport sur monde d'origine.

- Bon, faut lui trouver un nom... Je propose, le Gerbitif!

Il reçu un coup de la part de C3-15P qui n'approuvait pas ce choix. Derrière eux, Ashoka souriait, mais ça se voyait qu'elle approuvait pas le choix. Ssaw était silencieuse. En même temps, elle ne pouvait pas parler. Il le manquait bien que ça.

- Ok, ok, c'est vrai que c'est pas gentil pour le vaisseau. Bon, réfléchissons.

Puis finalement, Tseh repensa à la première fois où Rovar lui avait parlé de vaisseau. Il lui avait dit que son oiseau de proie volait à travers les étoiles. Il était tel une barge qui voguait sur la rivière d'étoiles qui apparaissait danse ciel noctune. Ça y est, il avait le nom pour le vaisseau. Il l'appellerait la Barge Céleste.

Le nom de l'appareil semblait convaincre ses camarades. Même si au fond, sur son monde, c'était le terme désignant les rares vaisseaux en général. Ce qui revenait à appeler ce vaisseau, "Vaisseau".

Une visite du nouvel engin de torture de tripes de Tseh s'imposa. En tant que cargo, la Barge Céleste possédait une capacité de stockage adaptée pour faire rentrer la Caisse de Ssaw. Il y avait même de quoi la fixer afin qu'elle reste stable malgré les protestations de la jument dès lors qu'elle était en caisse. L'engin possédait aussi une chambre avec trois couchettes, une salle d'eau et surtout des toilettes qui risquaient de devenir un lieu très fréquenté par Tseh. Il était aussi équipé d'un dispositif pour cuisiner et d'une pièce à vivre. Le vieux vaisseau de Rovar faisait pâle figure à côté. La chambre de l'oiseau de proie était assez petite et servait de lieu de stockage en plus de sa fonction d'origine. Elle n'avait qu'une couchette et un hamac avait été installé pour l'apprenti. La visite rapide terminée, il rejoignit Ashoka dans le cockpit pour avoir les informations sur cette mission sur Kashyyyk et savoir comment se servir du matériel qu'on leur avait donné.
Avatar de l’utilisateur
By Tseh
#39040
Image


Tseh ne savait pas lire sur un datapad. Bien qu'il en ait reçu un avec tout le matériel qu'on lui avait fourni. C'était donc à Ashoka de lire le topo de la mission. Ils apprirent donc que ça concernait un trafic bien particulier. D'après la Togruta, les habitants de cette lune forestière étaient déjà été proie aux trafiquants d'esclaves. Mais là, ils allaient devoir se charger d'un autre commerce nuisant à ce monde. Il s'agissait de braconnage de la faune. Et visiblement, c'était pas pour survivre. Une chasse qui nuisaient également aux Wookies en étant une concurrence mieux équipée pour traquer le gibier.

Le jeune homme se souvenait des tensions entre les guerriers de la tribu et des groupes de chasseurs-cueilleurs nomades. On les accusaient d'être des pauvres qui volaient le gibier à la noblesse de la tribu. Les guerriers avaient tendance à les attaquer et à parfois voler leurs prises. Même sans Rovar, Tseh avait déjà compris l'hypocrisie de ce genre de pensée. Quand il en parla à Ashoka, elle souligna elle aussi cette absurdité supplémentaire et se demandait si Tseh finissait pas par en inventer tant les élites de cette tribu créeaient des règles absurdes dignes d'enfants gâtés.

En retour, il eut des infos en détail sur le trafic galactique d'animaux. Certains s'en faisaient des animaux de compagnie. On ne comptait plus les cas sur Coruscant de propriétaires de Wampas ou de Narglach qui avaient fini blessés ou tués par leurs bêtes. Mais d'autres, voulaient juste les animaux morts, pour leur viande, leurs os ou les peaux. Sinon, ils servaient pour de la chasse en enclos pour que des riches puissent les abattres sans danger et se faire de beaux trophées.


Sur l'aspect néfaste de la chasse dans un but récréatif, Maître et Apprenti n'avaient pas beaucoup de difficultés à être d'accord. Mais Tseh reconnaissait que la chasse pouvait être nécessaire dans un cadre de survie. Avec Rovar, ils avaient prélevé des rongeurs pour avoir un complément alimentaire en plus de leurs maigres rations de féculents. À côté, ils mangeaient aussi des fruits, du poisson et des racines sauvages. C'était surtout en saison sèche qu'il était très difficile de se nourrir. L'ennui, c'était qu'elle durait plus longtemps que la saison humide.

Des sources de tensions entre Rovar et Tseh, la nourriture était la principale. C'était pas forcément sur la question du partage où globalement, ils réussissaient à faire quelque chose d'équilibré. Cela venait surtout après des chasses ratées ou des accidents qui avaient menés à la perte de nourriture. Mais ils n'en venaient jamais aux mains. Depuis qu'il était au sein du Temple Jedi, il avait toujours bien mangé. Il pouvait se dire que ça ne serait pas une source de tensions avec Ashoka.

Le voyage dura au moins deux jours. Deux jours où Tseh était shooté au médicaments à effets sédatif. Malgré tout, il avait écouté Ashoka lui expliquer le fonctionnement du matériel qu'ils avaient reçu. C'était juste qu'ils devaient y aller à un rythme plus lent. Donc, ils avaient bien sûr les rations, première chose repérée par Tseh. La Togruta lui avait expliqué qu'il était nécessaire de bien connaître l'environnement qui serait le décor de leur mission afin de prendre l'équipement adapté. Le climat de Kashyyyk était forestier, et les pluies étaient fréquentes en toutes saisons.

D'abord il y avait les comlink. Moyen de communication à distance.


- Je dois reconnaître que c'est moins fatiguant que la télépathie, mais moins discret.

Ashoka ajouta que les signaux pouvaient être interceptés et mis sur écoute. D'où la présence d'un brouilleur avec. Mais ça ne protégeait pas totalement. Pas les communications télépathiques. Le comlink restait tout de même très utile pour des appels rapides et des informations générales peu risquées. Il pouvait servir en parallèle de la télépathie qui était un outil très utile pour partager des informations qu'on juge très sensibles.

Parmi les nouveaux outils, Tseh avait aussi reçu un grappin.


- On va pouvoir le tester sur Kashyyyk, avec les arbres, c'est un terrain idéal.

Oui, le vaisseau n'était pas le bon endroit pour expérimenter ce genre de matériel. Puis Tseh voulait pas l'abimer. Il était tout neuf et il comptait faire en sorte qu'il dure le plus longtemps comme le reste de son matériel.

Le jeune homme sorti de la caisse un objet que son nouveau maître décrit comme un respirateur pour avoir de l'oxygène pendant deux heure dans un environnement non-respirable, principalement sous l'eau. Mais l'atmosphère de certaines planètes étaient toxiques pour des espèces comme les humains, les Togrutas ou les Bothans qui respiraient un air similaire. Par contre, c'était pas très utile dans l'espace et ses températures extrêmes. Pour cela, fallait des combinaisons spéciales. Et le vaisseau avait ce qu'il fallait.


- Ça va être compliqué de tester ça sous la douche...

Tseh avait aussi un holoprojecteur lui permettant de voir des images en trois dimensions. Il avait déjà été confronté à ce genre de matériel vu que C3-15P en était équipé. Ça avait permis à Rovar de montrer des choses à Tseh qui n'existaient pas sur son monde isolé. C'était comme ça qu'il avait vu le Temple Jedi. Son exemplaire était petit et portable. Pour le tester, C3-15P lui envoya un enregistrement. Quand le jeune homme activa son holoprojecteur, il découvrit une scène où il était avachi sur le siège passager du cockpit en train de ronfler la bouche ouverte avec le bonus filet de bave.

- Je croyais que tu te mêlais pas de ça?!

Le droide émit des sons pouvant s'interpréter comme un rire. Ashoka ajouta qu'elle était bien d'accord qu'il avait tendance à ronfler. Et le pauvre Tseh ne pouvait pas vraiment nier l'évidence qui se déroulait sous ses yeux.

- M'enfin, au moins, on sait qu'il marche...
- Et que tu sais t'en servir...

L'holoprojecteur était également un moyen de communiquer en direct comme le comlink et la télépathie, mais en encore moins discret.

Tseh sortit de la caisse également des jumelles. Idéal pour voir une chose éloignée. Il avait également des ampoules de bacta. Cr genre d'objet, il connaissait. Rovar en possédait déjà. Il ne s'en servait qu'en cas d'urgence. Tseh avait voulu l'utiliser sur Rovar. Mais ça avait échoué. Et pourtant on disait que le bacta était très efficace d'où son utilisation massive dans la médecine.

Le jeune homme avait aussi un kit pour entretien du sabre-laser avec les composants nécessaires. Afin de mieux s'en servir, autant savoir comment fabriquer un sabre. Surtout qu'ils étaient très différents selon les Jedi. Donc forcément, un sabre qu'on connaissait moins était plus compliqué à entretenir. Tseh connaissait encore mal le sabre de Rovar malgré les années. Il était encore très prudent face à cet objet. Savoir se servir de ce kit demanderait du temps et de mieux connaître le sabre de son ancien maître et peut-être de fabriquer son propre sabre.

Tout ce matériel tenait dans les sacoches d'une ceinture de Jedi. Elle était bien plus solide, plus pratique avec des sacoches plus résistantes qu'une ceinture traditionnelle de son monde. D'autant plus que la tenue de base sur son monde était le pagne qui consistait en un bout de tissu qui était passé entre les jambes et enroulé autour de la taille pour certains, le tout maintenu par la ceinture.


Le voyage s'acheva enfin après ces deux jours. Kashyyyk se dévoila enfin à la sortie de l'hyperespace. C'était un monde humide au vu des grands applats verts qui faisaient office de continents. Le vaisseau eut l'autorisation d'atterrir près de Kashiro, la capitale officieuse de ce monde étant donné que les Wookies s'organisaient en clans. La sortie de l'appareil fût un soulagement pour Tseh et Ssaw qui n'aimaient pas vraiment les voyages en vaisseau. En tout cas, il pleuvait bien, forçant les Jedi à mettre la capuche de la bure. Tseh trouvait cette tenue encombrante, il n'y était pas encore habitué et le climat chaud et humide n'était pas du tout adapté. Sur son monde, lors de la saison humide, un pagne était plus rapide à sécher, tout comme une peau nue. Mais bon, il allait devoir se faire à ces nouvelles exigences. Surtout que les Wookies, malgré le handicap que représentait une telle fourrure avec la pluie, n'avaient pas l'air de se plaindre.

Kashiro était une ville bâtie dans les arbres. L'architecture impressionnant Tseh de part sa finesse et sa solidité. Il y voyait même plus de charme que Theed. Peut-être parce que les habitants ne faisaient pas autant snobs. Les Wookies avaient l'air de grosses brutes mal dégrossies. Pourtant, ils étaient connus pour leur pacifisme, de fervents républicains et de grands amis des Jedi.

En tout cas, l'accueil chaleureux dont ils faisaient preuve envers les Jedi couplé à la finesse de leur art trahissait leur aspect plus raffiné que leurs apparences ne faisaient croire le contraire. Ashoka et Tseh furent conduits au sein de la demeure de la famille dominante. Le chef de clan Wookie n'était pas aussi paranoïaque que Taharqa et ne voyaient pas des gens différents comme une menace. Et pourtant les Wookies avaient subi la domination et l'oppression de d'autres peuples.


Tseh avait été obligé de laisser Ssaw en contrebas en faisant attention de la mettre de sorte qu'elle ne nuise à personne tout en pouvant facilement la surveiller. Pour grimper, la pluie compliquait les choses. Heureusement, les Wookies avaient installé ce qu'il fallait pour monter sans danger pour les autres espèces qui visitaient leur monde. Le jeune homme étaient pas mécontents d'être au sec. Mais ça ne durerait pas. Il écoutait le chef de clan faire un topo de la situation à Ashoka qui traduisit à son apprenti. D'après le chef, le braconnage n'était pas un phénomène nouveau sur Kashyyyk. Mais pendant la domination de l'Empire, il avait gagné en intensité et avait fait énormément de dégâts à la faune dont dépendait les Wookies pour la chasse. Bien que cette domination soit terminée depuis des années, les effets sur la faune se faisait encore sentir. Bien que le braconnage ait beaucoup diminué, il avait encore des effets néfastes sur des populations d'animaux fragiles. Ces derniers temps, le braconnage avait regagné en intensité, le Wookies soupçonnaient des braconniers mieux organisés et équipés. Ils n'avaient malheureusement pas assez d'informations. D'où la demande d'aide de la part des Jedi afin d'en savoir plus et de mettre fin à ce fléau. Tseh se tourna vers son maître.

- Je pourrais faire une suggestion? Par contre, faudra traduire.
- Ils comprennent le basic, Padawan.

Tseh eut un instant de gêne qui fut marqué par un silence. Il s'excusa et exposa son idée. Ashoka expliqua qu'il était arrivé il y a peu de temps et ne connaissait pas beaucoup les Wookies.

- Faudrait aller à un coin à antilopes. Je m'explique, un endroit où se concentrent plus d'herbivores, ça peut-être un point d'eau, une clairière. Avec accès à l'ombre et à l'eau. Si ça attiré les herbivores, ça attirera les carnivores, mais aussi les braconniers. Ça peut-être un début de piste.

Les Wookies semblaient avoir rapidement compris de quoi il s'agissait. Ils discutèrent entre eux avec leur langue caractéristique qui consistait en des grognements pour une oreille non-avertie. Puis le chef se tourna vers les Jedi. Ils avaient pris leur décision. Ils allaient les y amener.

Malgré la pluie, les Wookies se déplaçaient avec agilité dans les arbres. Au sol, Tseh et Ashoka les suivaient, l'un à dos de Ssaw et l'autre sur un Kybuck. Ça ressemblait à une sorte de chèvre bipède.

- Maître Yoda, le Grand-Maitre de l'Ordre durant l'ancienne République, avait un Kybuck comme monture. Il combattait parfois sur le dos de cette créature.
- Rovar m'en avait parlé, il était petit et vert, il avait souvent eut cours avec lui quand il était Novice.
- Et moi aussi, c'était un très bon professeur, très sage, très gentil. Il était sur Kashyyyk lors de la Purge. Heureusement, les Wookies l'ont aidé à s'échapper.
- Il est devenu quoi ?

Le silence de la Togruta trahissait le fait qu'il avait désormais rejoint la Force. Il senti une certaine nostalgie chez Ashoka, la même que Rovar avait quand il parlait de l'Ordre. Mais ils se concentrèrent de nouveau sur la mission quand les Wookies leurs indiquèrent qu'ils arrivaient sur le site. Mais le mauvais temps semblait avoir fait déserté l'endroit. D'après les Wookies, la clairière était une mauvaise idée en ce temps pareil. Il allait falloir attendre pour voir quelque chose. Tseh et Ashoka attachèrent leurs montures et se mirent à l'affut.

Ils étaient sous un grand arbre qui offrait un abri de fortune de la pluie. La pluie était tout de même une aubaine pour divers prédateurs. Et pour cause, elle masquait les odeurs, les bruits, ce qui rendaient la tâche du guêt plus ardue pour les proies. Tseh et Ashoka attendirent un certain temps, puis leur patience finit par payer. La pluie se transforma en brume. Puis à travers celle-ci se découpaient les formes d'animaux, visiblement des ongulés herbivores. Les animaux étaient très méfiants et observaient dans différentes directions à l'affut du moindre danger. Puis un clacquement se fit entendre et les créatures s'affolèrent et prirent la fuite. Cela fût suivi de beuglements de terreur et de bruits métalliques. Les Jedi s'approchèrent avec prudence tout en regardant où ils mettaient les pieds, pareil pour leurs montures. Ils avaient pris des branches et tâtaient le sol tout en cherchant à détecter les pièges avec la Force. Ils finirent par arriver à destination. Devant eux, un des herbivores se débattait, la patte prise dans un piège à dents. L'animal était un genre de chèvre comme les Kybucks, mais quadrupède.


Tseh demanda à Ashoka de libérer l'animal tandis qu'il tentait de le calmer avec la Force.

*Tout va bien, on est là pour t'aider, calmes toi... *

La créature se détendit et Ashoka réussi à libérer sa patte bloquée. Heureusement, l'animal n'avait qu'une blessure légère. Ils le laissèrent partir en l'envoyant en direction de la forêt. Puis la Togruta demanda à son apprenti de venir voir le piège. Ils usaient de la Télépathie afin de ne pas se faire entendre de chasseurs.

*Regarde, il y a un signal lumineux qui clignote. Il doit avoir transmis aux chasseurs qu'ils ont eu une capture.*

*Effectivement... Peut-être que ça peut-être une occasion de voir les chasseurs et de les piéger...*

Ils se mirent à l'affut, surveillant le piège. Dès maintenant, les chasseurs allaient devenir les proies.

Modifié en dernier par Tseh le lun. 1 mars 2021 19:15, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Résilience
#39069
Modération


Cette partie de la canope était plutôt calme ce qui était assez rare aussi profondément sous la surface. Les niveaux inférieurs de Kashyyyk n’était pas connu pour leur faune paisible, ni pour leur flore d’ailleurs. Mais les Cookies connaissaient bien leur planète et les Jedi avaient pu arriver jusqu’ici sans encombre. En revanche, les animaux qui vivait proche de la rivière n’étaient pas à l’abri. Et ce n’était pas dû à des prédateurs animaux. Non, les chasseurs étaient Humains, Aliens, et c’étaient eux qui avaient installés ce piège. Un piège rudimentaire, mais efficace. Dès qu’il se refermait sur une proie, il envoyait un signal avertissant les braconniers. Il le recevait directement depuis leur campement un peu plus loin dans la forêt. Et dès qu’ils recevaient cette information, un petit groupe était envoyé pour abattre l’animal piégé et le ramener à leur campement. C’était pour leur peau que les braconnier étaient présent sur la planète, un groupe des plus inhumain appelé les Braconniers des bois profonds.

Caché dans la végétation dense de la canope, les Jedi et les Wookies n’avaient plus qu’à attendre que les premiers membres du groupe de traquer ne se montrent. Ils étaient prêt à leur tomber dessus dès qu’ils s’apercevraient que leur proie avait été libérée. Ce qui ne tarda pas. Quatre chasseurs sortirent des fourrés un peu plus loin. Armé de fusil blaster et de machettes en duracier, ils se frayaient un chemin jusqu’à l’émetteur du piège. On comptait parmi eux un Humain, deux Aqualish et un Arconien. Ils avançaient prudemment, cherchant à ne pas faire peur aux créatures de la canope. Mais quand ils trouvèrent le piège vide, ils s’agitèrent, rageant que leur proie ne soit plus présente.

- Comment elle a pu s’échapper ?!

- Le piège a été activé, il y a du sang sur les dents. Il n’a pas pu se libérer tout seul…

- Surement un Wookie. Rester prudent les gars. On va le chercher. Dès que vous le voyez, vous faites feu. Sa peau va nous rapporter un sacré paquet de crédits.

Les chasseurs se séparèrent. Un groupe de deux et deux braconniers seules. Ils cherchaient des traces du passages de celui qui avait libéré l’animal. Si les Jedi n’intervenaient pas avant eux, c’étaient eux qui seraient repérés.

Avatar de l’utilisateur
By Tseh
#39087
La forêt était redevenue silencieuse pendant un moment. Puis des voix brisèrent sa quiétude. Celles-ci étaient accompagnée de bruits de pas. Aussitôt, Tseh et Ashoka se mirent en alerte. Ce fut également le cas des Wookies qui les accompagnaient. Les chasseurs ignoraient que leur proie n'était plus là. Mais en arrivant au piège, ils se rendirent rapidement compte que quelque chose n'était pas normal. Leur surprise laissa place à la colère et à la frustration. Ils étaient au nombreux de quatre. Un Humain, des Aqualish dont la tête faisait penser à celle d'araignée six yeux en moins et Arconien au visage étiré par de grands yeux.

- Comment elle a pu s’échapper ?!
- Le piège a été activé, il y a du sang sur les dents. Il n’a pas pu se libérer tout seul !
- Surement un Wookie. Restez prudents les gars. On va le chercher. Dès que vous le voyez, vous faites feu. Sa peau va nous rapporter un sacré paquet de crédits.

Ou un paquet d'emmerdes pensait Tseh. Surtout que les Wookies qui les accompagnaient avaient également tout entendu. D'ailleurs, à travers les branches, Tseh pouvait voir un Wookie plus jeune bien tenté de se jeter sur les chasseurs. Mais un individu plus âgé le retenait. Les braconniers se divisèrent en deux groupes pour leurs recherches. Ashoka proposa alors qu'ils fassent de même avec un Jedi par groupe. Seul hic, Tseh ne comprenait pas la langue des Wookies. La Togruta lui rappela comment ils avaient réussi à communiquer avec Tovar au début malgré la barrière linguistique. Les Wookies avaient aussi bien compris la chose.

Ils firent comme les chasseurs et se séparèrent en deux groupes. Tseh et ses partenaires Wookies suivirent un des duos formé de l'Humain et d'un des Aqualish. Les deux chasseurs suivaient la piste du sang. Puis ils s'arrêtèrent en voyant Ssaw qui broutait la végétation.

- C'est quoi?!
- Baisse ton arme, c'est qu'un Gaupa.
- Mais tu as vu, il est harnaché et on en trouve pas sur Kashyyyk... Donc ça signifie qu'il y a un cavalier dans le coin... qui n'est pas un Wookie...
- Et si c'était un Jedi...
- Aucune chance, ils sont qu'une poignée et ont sûrement autre chose à foutre...

Tseh jurait intérieurement contre la jument qui avait mit en alerte les braconniers sur la présence d'autre chose que des Wookies. Ils allaient devoir agir avant que Ssaw ne fasse une bêtise qui la fasse regretter. À moins que ça soit à au braconniers de faire attention à celle qui se trouvait devant eux. Il devait détourner leur attention. Tandis qu'il se préparait à agir, le jeune homme se prit une pomme de pin sur la tête. Celà lui donna une idée. Alors que l'un des braconniers tournait le dos à son camarade, Tseh se servit de la télékinésie pour lui lancer la pomme de pin à l'arrière du crâne de ce dernier. Aussitôt, l'Aqualish se tourna vers son compère humain.

- Eh c'est pas le moment de me jeter des trucs!
- J'ai rien fait!
- C'est ça, fous toi de ma bouche, cette pomme de pin vient de ta direction !
- Tu me traites de menteur?!
- Tu crois qu'elle est venue comment cette pomme de pin?!

Le ton monta entre les deux braconniers, qui détournèrent l'attention de Ssaw. Puis ils en vinrent aux mains et commencèrent à se bagarrer, laissant à côté d'eux leurs armes sans surveillance. Ce fut le moment parfait pour intervenir. Tseh et les Wookies surgirent des buissons et encerclèrent les deux braconniers. Ils ne pouvaient pas prendre leurs blasters étant donné que des Wookies leurs barraient le passage. Leurs mains étaient neutralisées avant même qu'ils aient eu le temps de prendre leurs machettes en duracier.

- Et merde, on s'est faits avoir...
- Ça ne serait pas arrivé si tu m'avais balancé une pomme de pin!

Les Wookies ligotèrent les braconniers. Ça avait été plus aisé que prévu pour le moment. Tseh averti immédiatement Ashoka de la capture des deux braconniers. Le jeune homme ramassa la pomme de pin.

- J'aurais jamais imaginé que ça puisse être aussi dangereux ce genre de truc...

Quand on pensait à un Jedi se servant de la Télékinésie au combat, on devait s'attendre à ce qu'il projette ses ennemis, pas à ce qu'il se contente de lancer une pomme de pin. Au final, ils étaient parvenu à capturer les braconniers vivants sans soucis, juste à cause d'un simple lancer de pomme de pin. Tseh se disait qu'il avait eu aussi beaucoup de chance que ses ennemis soient tombés dans le panneau. Et les voilà qui étaient ligotés et assis contre un arbre. Les deux braconniers pouvaient voir que le jeune homme maigrichon était habillé comme un Jedi et portait un sabre-laser à sa ceinture.

- Toi, ne paries jamais au Sabbac...

En attendant qu'Ashoka n'arrive, Tseh surveillait les prisonniers qui parlaient entre eux. Il jeta un oeil à Ssaw qui broutait un peu plus loin. Puis en se dirigeant vers un buisson, la jument eut soudainement un mouvement de recul. Tseh se dirigea vers ce qui rendait l'animal nerveux. Quand il vit ce qui était dissimulé dans le buisson, il eut des nausées. Il s'agissait de la carcasse écorchée d'un animal. Elle était encore fraîche et sentait les produits chimiques, comme pour la rendre impropre à la consommation humaine ou animale. Le jeune homme demanda à un des Wookies de venir. À son attitude, c'était pas la première fois qu'il voyait ce genre de chose. Mais Tseh en saurait plus quand Ashoka serait là.

Cette carcasse lui rappelait quelque chose. La rendre impropre à la consommation, c'était comme quand les guerriers dégradaient ce qui restait de leurs proies afin que ceux des castes les plus basses ne puissent pas se servir. Mais les charognards pouvaient encore se nourrir. Ce qui n'était pas le cas de cette carcasse laissée par les braconniers et visiblement, seule la peau les interessait. En tout cas, c'était un manque total de respect pour l'animal dont la dépouille ne pouvait même pas soutenir d'autres formes de vie. Il finit par retourner vers le groupe. Entre temps, Ssaw était également revenu vers le lieu où les captifs se trouvaient. Tseh entendit les deux braconniers parler de Ssaw.


- Remarque, la peau de Gaupa ça se vend bien...
- Faites gaffe, elle est très susceptible...

Ashoka arriva quelques minutes plus tard avec son groupe. Ils n'avaient cependant capturé qu'un braconnier. À leur attitude, ils avaient eu à combattre.

- Il s'est passé quoi?
- L'un d'eux a préféré se donner la mort. L'autre, on a réussi à l'empêcher de passer à l'acte. Ils refusaient de nous donner des informations.

Quand Ashoka demanda comment ils avaient capturé les deux braconniers, Tseh montra la pomme de pin.

- Ils se sont bagarrés à cause de ça.

Le jeune homme fit léviter la pomme de pin, comme pour montrer qu'il n'était pas étranger à ça.

- Ah, et je voulais vous montrer quelque chose.

Il les dirigea vers la carcasse de l'animal qu'ils avaient trouvé. Tseh remarqua un malaise chez la Togruta malgré son expérience.

- Les Wookies disent que les carcasses sont empoisonnée pour éviter que les charognards n'indiquent la position des braconniers.
- C'est cruel, juste pour de la peau... Même les guerriers de la tribu n'osaient pas en arriver à là... Et pourtant ils pissaient sur les restes du gibier pour pas qu'on y touche.
- Raison de plus pour mettre fin à cette entreprise...

Ce fut à Ashoka d'interroger les captifs. Tseh de son côté observait une des machettes, il était intrigué par l'aspect lisse et tranchant de l'objet. Le métal permettait une meilleure finition que le silex sur les objets. En tant que fils d'artisan, il s'intéressait à la fabrication du matériel. Mais ça ne valait pas un sabre-laser qui étonnait par la capacité d'une longue lame de pouvoir se rétracter dans un manche aussi petit. Il revint vers Ashoka, qui tentait de soutirer des informations aux captifs.

- Vous allez le regretter quand le boss sera au courant. Il a parcouru toute la Galaxie à la recherche des plus beaux trophées. Il a tué les créatures les plus dangereuses. C'est pas vous qui l'arrêterez.
- Si c'est pas nous, ça sera autre chose...

Ashoka parvint à avoir quelques bribes d'informations malgré le fait que les braconniers soient peu coopératifs. Le campement était à trois heures de marche au nord. Les prisonniers allaient être ramenés par des Wookies au sein de leur village. De leur côté, les Jedi et les Wookies restants allaient prendre la route pour ce fameux campement. Tseh et son maître se remirent en selle en direction de ce campement. Ils devaient tout de même être sur leurs gardes en raison des pièges, mais aussi de la faune qui pouvait être dangereuse.

Ils avançaient au coeur de la forêt de Kashyyyk. Des grondements dans le ciel signalaient un orage imminent. Il faisait assez sombre. Tseh mit sa capuche afin de se protéger un minimum de la prochaine saucée, même s'il savait que ça serait vain. Ils regardaient de tous les côtés à l'affut de la moindre trace. Puis le jeune homme aperçu quelque chose dans un fourré. Maître et apprenti stoppèrent leurs montures et mirent pied à terre afin de voir de plus près ce que c'était. Les mains sur leurs sabres prêts à dégainer, ils approchaient avec prudence. Et ils virent une autre dépouille écorchée d'un animal. Et à côté des charognards volants empoisonnés. Le carnage continuait. Le braconnier restant tentait de justifier une telle chose, mais comprenait que les personnes en face de lui avaient beaucoup de mal avec ce concept de violence gratuite envers les animaux. Une vie et de la nourriture gaspillée juste pour des crédits qui ne se mangeaient pas.

- Juste pour une peau...
- Des riches clients sont prêts à payer cher pour ces peaux, on fait des vêtements de luxe.

Les Jedi affichaient des mines peu convaincues, même chose pour les Wookies.

- Pourquoi, il a fallu que je me retrouve avec une bande de chochottes qui supportent pas qu'on fasse du mal aux animaux. Pourtant vous bouffez de la viande bande d'hypocrites!

Il pourrait marquer un point, mais si les Jedi et les Wookies mangeaient de la viande, c'était pour sinutile. Ils ne s'amusaient pas à écorcher un animal et rendre sa chair impropre à la consommation pour les autres animaux et rendre ainsi la mort de cette créature inutile. Elle était le fruit de l'orgueil et de l'avidité.

Ils reprirent la route. À ce moment là, il se mit à pleuvoir. Une pluie importante qui rendait la piste forestière boueuse. Tseh avait toujours à capuche vissée sur la tête. Une protection vaine étant donné que le tissu n'était pas imperméable.


Image


Ils abordèrent une côte escarpée. Ashoka et Tseh descendirent de leurs montures et continuèrent à pied tenant les animaux par la bride. En contrebas, ils pouvaient voir une rivière en crue aux eaux troubles charriant divers débris, essentiellement des troncs et des branches. Ashoka s'arrêta. Elle se mit en alerte. Quelque chose de mauvais se tramait. La Force leur disait qu'une chose sinistre allait arriver. Sans doutes une embuscade comme sur Drall.

En tout cas, c'était bien le pire endroit pour y faire face. Avec la rivière en contrebas. Ils devaient absolument quitter cet endroit pour un lieu plus sûr. Heureusement, ds Wookies les suivaient à travers les feuillages touffus des arbres. Puis les choses se déroulèrent très vite, une attaque surprise, des tirs nourris. Et en voulant les parer, Tseh glissa et tomba, entraînant Ssaw dans sa chute en cherchant à se cramponner à sa bride. Occupée à dévier les tirs, Ashoka n'avait pas vraiment eut le temps de récupérer son apprenti. Désormais, sa monture et lui étaient en proie aux eaux déchaînées de la rivière en crue.

Tseh tentait de se débattre dans les eaux tumultueuses afin de rejoindre Ssaw qui luttait aussi. Ils devaient à tout prix rejoindre la berge. Une lutte vaine qui se solda par un coup sûr un rocher qui assomma Tseh.

Il se réveilla sur la berge. Devant lui, Ssaw faisait les cent pas. Au moins elle était vivante et allait bien. Tseh ignorait où il était. Il ne voyait pas le reste du groupe. Faut croire qu'ils étaient isolés. Il pleuvait toujours. Le jeune homme tremblait de froid, il était trempé jusqu'aux os. Il remarqua un petit appenti rocheux, il s'y refugia suivi de Ssaw. Premier objectif, prévenir Ashoka. Il se mit en tailleur et appela son maître avec son comlink. Ayant pendant longtemps été privé de moyens de communication rapides comme les comlink, Tseh s'était habitué à se servir de la télépathie comme alternative. Mais il devait s'entraîner à maîtriser ce genre d'appareil.


- Je suis vivant, mais trempé jusqu'aux os. Je sais pas où je suis. Juste que je suis sous un appenti rocheux pas loin de la rivière. Vous pouvez suivre la rivière, vous me trouverez.

Il eut confirmation de la part d'Ashoka qui était rassurée qu'il soit vivant. Ils n'auraient qu'à suivre le courant pour le trouver. À condition que la rivière ne se sépare pas en branches différentes. Il craignait de se servir de sa balise de peur que ça attire aussi les braconniers.

- Fais tout de même attention, d'après les Wookies, c'est assez dangereux le soir.

Le jeune homme acquiesça et éteignit son comlink. En attendant, Tseh avait un second objectif, faire du feu pour se réchauffer et se sécher. Il avait froid, ses vêtements collaient à sa peau. Heureusement, il avait réussi à trouver des mousses, feuilles et herbes encore sèches sous son appenti. Il s'activa en tournant une baguette entre ses mains. C'était long et fastidieux. Mais Tseh y parvint, ses efforts payaient et il sentait déjà la chaleur émergeant du feu naissant. Tout celà fut gâché par Ssaw qui s'ébroua et arrosa le feu qui s'éteignit. Tseh souffla d'agacement lança un regard blasé à la jument qui venait de se coucher. Il allait devoir tout de commencer. Il lui restait des feuilles sèches. Il recommença son manège, mais pas de feu et il commençait à fatiguer. Il s'arrêta un peu. Un bruit le mit en alerte, il alluma son sabre laser. Mais ce fut une fausse alerte. Cependant, cela donna une idée à Tseh. Il prit une brindille et la mit en contact avec la lame de l'arme. La branche se mit à fumer. Aussitôt il l'enfouit dans le tas de mousses, feuilles et herbes sèches. Puis il attisa le feu en soufflant. Cette fois, pas d'extinction de la part du manque de délicatesse se Ssaw. Tseh veillait à ce que sa seule source de chaleur ne disparaisse pas.

Le problème du feu réglé, il se mit à vérifier l'état de son matériel. Par chance, les poches de sa ceinture protégeaient de l'eau et étaient intactes. Cela concernait aussi ses divers appareils électroniques. Ça serait idiot qu'ils soient foutus alors qu'il les avait reçu récemment. Seule perte, c'était ses rations, à son plus grand malheur. Tseh ignorait à combien de temps étaient Ashoka et les Wookies. Il faisait de plus en plus sombre, visiblement, il était en soirée. Les voyages en vaisseau perturbaient son horloge biologique. Sans parler du décalage horaire une fois sur les planètes.

Tseh avait faim. Malheureusement, il pouvait pas compter sur ses rations alimentaires. Cependant, la rivière qui l'avait perdu, pourrait le nourrir. Il tailla une branche pour en faire un harpon. La pluie s'était calmé. C'était idéal pour aller pêcher. Il se mit en pagne et se dirigea vers la rivière. Ssaw surveillerait son matériel et ses vêtements qui séchaient. Le courant était encore fort et l'eau était froide. Mais Tseh devait manger et ne connaissant pas les plantes locales, la viande et le poisson étaient des sources alimentaires plus fiables. Avec Rovar, il avait appris à pêcher. C'était une question survie. Ils faisaient ça au harpon. Mais ça restait des pêcheurs médiocres pour qui il fallait des heures pour avoir un butin acceptable au vu d'un taux d'échec élevé. Les eaux opaques et la pénombre rendaient la visibilité difficile.

Tseh se concentra tant bien que mal malgré les plaintes de son estomac. Il vit à travers les eaux troubles la silhouette d'un poisson ressemblant à une perche. Il attendit à l'affut et lança son harpon. Cela fut un échec et le poisson prit la fuite. Il soupirant et se remit en chasse. Quelques minutes plus tard, un autre poisson fut en vue. Afin d'éviter l'échec, Tseh se résolu à se servir de la télékinésie pour attraper sa proie. Cette fois, ce fut couronné de succès. Tseh tenait fermement dans sa main le poisson qui frétillait vigoureusement. Il planta sur sa lance de fortune sa proie, une sorte de perche grisâtre de taille moyenne.


*Merci de m'aider à survivre... *

Contrairement à ces braconniers, il ne tuait pas par plaisir, ce poisson allait lui redonner des forces. Il retourna à son campement de fortune avec sa prise. Tseh avait vidé et fait cuire le poisson. Quand il le jugea prêt, il retira la peau et le mangea. C'était assez fade, un peu sec, mais au moins c'était nourrissant. Il ne restait plus grand-chose de la perche.

Le jeune homme remit ses vêtements qui avaient commencé à sécher. La nuit tombait sur Kashyyyk, le ciel commençait à se dégager à ce moment-là. Au moins, la nuit serait pas trop sombre. Tseh comptait sur son feu pour tenir à distance les bête sauvages. La jument dormait debout. Il pouvait aussi lui faire confiance en le réveillant par ses henissements. Après tout, Ssaw était à l'origine un cheval de nomade, des gens vivant au milieu de territoires sauvages où les attaques de prédateurs étaient un risque non-négligeable.

La nuit fut très courte, Tseh ne dormit que quelques heures. Le jour se levait à peine et le Padawan était déjà sur pieds. Ne voyant personne à l'horizon, il se mit en pagne, prit son harpon de fortune et parti pêcher. Il avait laissé sa ceinture avec son sabre-laser et son matériel. L'eau était toujours un peu trouble, mais il faisait un temps plus clément. Alors que Tseh guettait une potentielle proie, il vit des ombres s'approcher de lui. Puis tout son corps se mit à frémir quand il senti le froid d'un canon de blaster sur la nuque.


- Bouges pas, ou ta tête saute!

Le jeune homme n'était pas en position de se défendre, il fut menotté. Il se retourna et vit que c'était des braconniers. Tseh regrettait de ne pas avoir pris au moins son sabre-laser. Toutes manières, il était en infériorité numérique. Enfin, le sabre était avec Ssaw. Le jeune homme envoya un message à sa monture à travers la Force.

*Surveilles mes affaires et attends les autres. Ils remontent la rivière. *

Ils l'amenèrent à leurs camp. Tseh avait sur le chemin cherché à mémoriser le trajet afin de guider Ashoka et les Wookies vers le campement des braconniers. Il entendait ses ravisseurs discuter.

- Tu sais où ils sont passés ceux venus récupérer ce qui était piégé dans la clairière près de la rivière?
- Aucune idée. Ils ne répondent plus à leurs comlinks, il leur est sûrement arrivé quelque chose...
- Les animaux sont imprévisibles...
- Sans parler des Wookies...
- C'est ce que je disais, les animaux sont imprévisibles...

Ils finirent par arriver sur une base composée de tentes à côté desquelles des était entreposé du matériel dans des caisses. Plusieures motojets étaient stationnées. Des cages pouvant être remorquées aux motojets se trouvaient également à proches des véhicules. On jeta Tseh, toujours menotté dans une cage. Puis on l'enferma.

Rapidement, il devint un objet de curiosité. Des individus venaient le voir intrigués par cette prise inhabituelle.


- C'est pas un Wookie ça!
- On l'a trouvé en train de pêcher dans la rivière.
- Vu l'état de sa peau, il sera pas exploitable celui-ci...
- Qu'est-ce qu'on va en faire...
- On verra avec le patron, il doit venir aujourd'hui avec son vaisseau pour embarquer de la marchandise.
- Entre deux safaris aux quatre coins de la Galaxie, il va enfin nous voir...
- Peut-être qu'on pourra vendre l'homme sauvage en esclave...
- Au pire on pourra s'amuser un peu avec...

Tandis que les chasseurs plaisantaient sur son sort, Tseh se connectait à la Force. Il appelait Ashoka grâce à la Télépathie.

*J'ai trouvé le campement des braconniers, enfin, ce sont eux qui m'ont trouvé ... Ils ont pas vu Ssaw, elle est avec mes affaires, rejoignez-la ...*

En attendant les autres, Tseh devait absolument se sortir de ce guêpier. Au moins, il savait où se trouvait le campement des braconniers. Mais ça ne servirait à rien s'il était mort.

Modifié en dernier par Tseh le lun. 1 mars 2021 19:18, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Résilience
#39112
Modération


Les choses ne s’étaient pas passées comme prévue pour l’apprenti Jedi. Ils avaient avancé sans faire attention dans la jungle de Kashyyyk. Peut être était ce une chance que seule des braconniers leurs soient tombés dessus et non pas la faune sauvage des niveaux inférieurs. Personne ne voulait se retrouver entouré d’araignées hautes de deux mètres. Tseh était au moins à l’abri de ces créatures. Mais il en était autrement pour son Maître et les Wookies. Ils connaissaient la forêt mieux que personne et ils savaient qu’elle était dangereuse. Ssaw était bien moins en sécurité. Elle devait sa survie au seul fait qu’elle était un animal parmi tant d’autres étant dans la jungle. Mais sans l’aide de ses alliées, elle ne tarderait pas à devenir une proie.

Malheureusement, Tseh ne pouvait rien faire pour aider ni Ahsoka, ni sa jument. Il était prisonnier dans le campement des chasseurs. Une dizaine d’Hommes et d’Aliens étaient présent, fanfaronnant devant leur invité d’honneur. Le reste des braconniers, au nombre de 10 eux aussi, étaient dans la forêt, cherchant le groupe de Cookie qui accompagnait le jeune homme. Une situation délicate pour tous les joueurs de la partie d’échec qui prenait place dans Kashyyyk.

Ssaw n’était pas une jument comme les autres et peut être pourrait elle apporter son sabre à Tseh. Tseh avait de la ressource, et pouvait trouver un moyen de s’évader. Si les animaux féroces de la jungle ne trouvaient pas Ahsoka et les Wookies, il fallait mieux qu’elle ne soit pas la première à mettre la main sur les chasseurs. Mais les hommes connaissaient la traque, la futilité et la forêt presque autant que les Wookies. Et bientôt leur chef arriverait avec des renforts. Un contre la montre avait commencé.

Tout était possible. Et il allait falloir de l’ingéniosité pour s’en sortir. Mais la Force guidait les Jedi, comme elle l’avait toujours fait et le ferait toujours.

Avatar de l’utilisateur
By Tseh
#39172
Image

Les heures passaient, des heures interminables pour Tseh qui ruminait comme un fauve en cage. Les seules distractions étaient les moqueries. Mais plus tard, virent les tortures. Un type s'approchait avec une lance électrique. Et il donnait des coup, il rigolait. Un autre s'interposa.

- Eh, si on doit le vendre, ça va réduire sa valeur.
- T'en fais pas, vu son état, il vaudra pas un crédit !

L'homme à la lance repris son manège. Les cris de douleur de sa victime semblaient lui faire prendre pied. Ce tortionnaire était un humain dont le regard lui rappelait A-ha. À côté, son collègue, un Rhodien, était mal à l'aise. Et il n'osait pas s'opposer à son collègue. Comme s'il avait peur. Il était comme les Iat qui craignaient de s'opposer à un tyran. De peur de subir le même sort que Rayu, ce potier qui avait osé tenir tête à des hommes possédant des armes.

A-ha-bis stoppa son activité pour regarder son holocommunicateur. La silhouette d'un de ses collègues apparut. Il semblait tendu.


- On est attaqués par les Wookies, il y a une Jedi avec eux. Ils sont en train de prendre l'avantage. On a besoin de renforts... À l'ai....

La communication fut plus saccadée pour terminer par la silhouette qui disparu après un cri. L'humain costaud s'adressa à son collègue Rhodien et lui demanda de faire le point sur ceux qui étaient encore en forêt et si besoin, rejoindre ceux qui se battaient contre les Wookies et la Jedi en forêt. Au bout de quelques minutes, le campement s'allégea de trois hommes qui prirent le chemin pour prêter main-forte à ceux qui luttaient contre les colosses velus et la Togruta.

Le jeune homme subit de nouveau des tortures. Il n'avait jamais autant souffert depuis qu'il avait quitté les Iat. Il s'interrompit pour aller manger. Tseh soufflait un peu. Il se mit à méditer afin de ne pas penser à ces souffrances. Seule la Force pouvait le soulager, elle avait toujours été là pour lui. Il le réalisait quand il avait été enfant, son cristal avait été là. Puis il y eut Rovar. Maintenant Rovar était plus là, mais il avait Ashoka, Ssaw et toute une tribu qui veillait sur lui. Sachant qu'Ashoka se battait à l'heure actuelle, Tseh se sentait mal de ne pas pouvoir l'aider. Il était enfermé dans une cage, il était inquiet pour son maître et sa jument.

Il entendait les braconniers discuter entre eux. L'un parlait de sa famille qu'il n'avait pas vu depuis des semaines et qu'il faisait ce boulot pour payer des prothèses robotisées à un enfant handicapé. Il était pas fier de ça, mais n'avait pas le choix.

À côté, A-ha bis disait juste qu'il faisait ça pour se faire des crédits faciles. Et qu'au moins, il s'amusait bien avec les animaux. Sans parler des bonus Wookies et humains. Tseh reconnaissait qu'il avait bien choisi le surnom tant ce type lui rappelait le fils de Taharqa. Un type qui prenait son pied à faire souffrir les autres.

Le jeune homme tentait de se servir de la télékinésie avec les pieds. Mais non, ça marchait pas. C'est là que les braconniers reçurent un communication. Un collègue disait qu'ils devaient prendre garde, car une araignée géante se dirigeait vers le campement et que des renforts étaient nécessaire. Aussitôt, trois chasseurs vinrent dans la direction de l'araignée. Maintenant, le camp n'était gardé que par quatre personnes. Dont A-ha-bis pour le plus grand malheur de Tseh. D'ailleurs, celui-ci avait décidé de s'amuser de nouveaux, profitant du fait que ses collègues fassent le guêt à sa place. Cela avait pour don de les agacer, comme le constatait le jeune homme. Mais comme pour A-ha, on était face à des terreurs feignantes qui préféraient leur bon plaisir et qui effrayant les autres. A-ha-bis était tellement sûr de lui qu'il n'avait pas vu l'ombre derrière lui. Puis son aire sadique se mua en une grimace de douleur avant de s'écrouler. Derrière lui, Tseh reconnu quelqu'un qu'il n'aurait jamais cru voir ici. C'était Ssaw qui tenait un morceau du pantalon du type. Et à ses pieds, le jeune homme reconnu sa ceinture de Jedi avec le sabre de Rovar et l'os d'oryx attachés.

Il pouvait également compter sur le talent de Ssaw pour ouvrir des portes. Et voilà qu'elle avait réussi à ouvrir sa cage. Finalement, mordre des fesses et ouvrir des box, ça avait son utilité en situation réelle. Tseh s'extirpa de sa cage. Maintenant, il avait le problème des menottes. Il n'avait pas la clé. Le jeune homme cherchait un moyen de s'en débarrasser. Il regarda le sabre-laser d'un regard désespéré.


- Pourquoi faut que ça arrive à moi...

Il l'alluma prudemment avec un orteil. Puis il se pencha doucement pour trancher les menottes derrière son dos.

- Pourvu que les fesses ne crament pas avant...

Un sifflement, et ses mains étaient libres. Une victoire avec un arrière-goût amer se traduisant par une brûlure aux fesses. Heureusement, elle était assez bénigne, mais on sentait la douleur passer. Tseh devait lutter pour ne pas hurler et alerter tout le campement.

- J'espère ne pas avoir à refaire ça de si tôt...

Le jeune homme se leva, et une revitalisation rapide plus tard, il avait mis sa ceinture avec son équipement autour de sa taille. Devant lui, se tenait A-ha-bis coincé sous les fesses de Ssaw. Peut-être éviter qu'il sonne l'alerte. Tseh le baillonna, ligota ses mains et l'enferma dans la cage. Maintenant, il pouvait partir. Mais pas sans hésiter. Les cris de la forêt ne le rassuraient pas vraiment. Les Wookies avaient bien dit que des créatures très dangereuses peuplaient Kashyyyk. De l'autre côté, c'était les braconniers. On pouvait dire que Tseh était entre Charybde et Scylla.

Tseh fût obligé de se cacher rapidement, car d'autres chasseurs revenaient. Ils étaient au moins cinq. Deux portaient un brancard sur lequel on distinguait un corps sous une bâche. Ils avaient perdu un des leurs.

- Maudite araignée...
- Au fait vous savez où est le gaupa qu'elle poursuivait?

Le Padawan regarda sa jument. Elle avait distrait les braconniers en amenant l'araignée géante vers eux. Si celle-ci avait été vaincue, elle avait été une distraction de taille qui avait vidé le campement. Mais maintenant, ils étaient de retour. Cet effet avait été de courte durée. Et ils ne tarderaient pas à voir leur camarade en cage et le prisonnier évadé. Un homme se dirigeant dans la direction des deux fugitifs, Tseh poussa Ssaw dans une tente et s'y engouffra à son tour. Il se trouvait dans un dortoir. Il cacha la jument sous une couette et s'empressa d'enfiler des vêtements trouvés sur place. Quelqu'un jeta un oeil dans la tête. Il apercevait Tseh dans la pénombre.

- Eh t'aurais pas vu le prisonnier?! Il a pris la fuite?!
- Euh non...
- Si tu as une piste n'hésites pas à nous prévenir... Et réveilles le tire au flanc sous sa couette !

Puis le type reparti sans faire plus attention. Tseh souffla un bon coup. Il reconnaissait qu'il avait eu beaucoup de chance. Le jeune homme et sa jument passèrent dans une autre tente. Cette fois, c'était le garde-manger. Ssaw était déjà en train de fouiner et avait repéré des carottes fraîches. Cela indiquait que les braconniers avaient été ravitaillés récemment. Tseh était aussi tenté par cette manne. Ça allait changer de la nourriture lyophilisée qu'on consommait lors de voyages spatiaux. Mais cela impliquait de voler. Même si les victimes de ce vol n'étaient pas des enfants de coeur. Cette réflexion fût écourtée par le devoir se quitter ce campement et rejoindre les autres. Il ignorait où en étaient ses camarades.

Il quitta la tente, non sans difficultés. Ssaw avait eu du mal à lâcher une botte de carottes, quitte à l'emporter avec elle. Tseh n'était pas non plus totalement innocent. Il machônait l'os d'un pilon de dinde des marais de Naboo. De la viande cuite refroidie, mais Tseh ne faisait pas la fine bouche. C'était bien trop tentant.


Image


Tseh passa derrière une autre tente. Quand il rentra, il vit un chasseur Aqualish occupé à faire un inventaire. Le type allait pas tarder à le repérer, il devait agir vite. Il prit un blaster à côté de lui et assoma le braconnier avec la crosse du blaster. Tseh découvrit qu'il était dans une réserve d'armes et des munitions diverses. Il y avait aussi de nombreux pièges. Inutile de dire qu'il était nécessaire de détruire toutes ça. Tseh reconnut également des explosifs similaires à ceux qu'il avait connu sur Drall lors de l'embuscade. Il eut alors une idée. Il pourrait y mettre le feu, ça rendrait le campement plus vulnérable et réduirait le stock d'armes des braconniers.

Tseh évacua l'aqualish inconscient et mit le feu à la toile de la tente et à une bâche couvrant une caisse d'explosifs. Puis il s'empressa de quitter l'endroit. Il sauta sur Ssaw et la fit partir au triple-gallop. Déjà, les braconniers étaient en alerte.

- Au feu, éteignez ça.
- Inutile, ça va exploser, on doit fuir!

Malgré tout, deux personnes s'approchaient avec des seaux d'eau pour éteindre le feu. Un effort vain quand ce qui devait arriver, arriva. La réserve d'armes explosa. Tseh entendit des hurlements de douleur. Des gens qui ne s'étaient pas échappés à temps. Cette explosion risquait d'attirer le reste des braconniers, mais aussi Ashoka et les Wookies.

Divers cris terrorisés d'animaux s'échappaient de la forêt de Kashyyyk. Le feu était une crainte universelle chez les animaux. Alors que Tseh et Ssaw prenaient la fuite. Ils croisèrent d'autres animaux terrifiés, même des prédateurs qui pourraient les déchiqueter aisément, étaient bien trop occupés à sauver leur peau. Même Tseh avait pas vraiment le temps de réfléchir.

Heureusement, l'incendie ne se propagea pas autant à cause de l'humidité ambiante de Kashyyyk. Rien à voir avec les steppes du monde d'origine de Tseh qui étaient source de terribles incendies difficiles à contrôler particulièrement meurtriers lors des longues saisons sèches. Le jeune homme finit par s'arrêter pour faire une courte pause. Il était malgré-tout en alerte vu les prédateurs qu'il avait croisé pendant sa fuite. Mais des chasseurs étaient également encore dans la nature. Même si les munitions avaient été détruites, ils avaient encore des armes et pouvaient se défendre.

En attendant, Tseh devait absolument retrouver Ashoka. Il alluma son comlink et contacta son maître.


- Tout vas bien, on a entendu une explosion et des Wookies ont vu une lueur en observant depuis la canopée.
- Ssaw et moi on va bien. C'est grâce à elle que je m'en suis sorti. Les braconniers vont avoir un stock d'armes plus réduit, mais faut quand-même se méfier...
- On arrive bientôt, restes où tu es et sois prudent...

La transmission fût stoppée. Tseh était en alerte pendant toute son attente. Les bruits ne le rassuraient pas vraiment. Il repensait également à l'araignée géante ayant poursuivi Ssaw. La jument avait les oreilles dressées qui faisaient office de radar à l'affut du moindre bruit suspect. La vue de quelque chose de brillant le fait sortir son sabre-laser. Il descendit du dos de sa monture et activa l'arme. Pour la première fois, la lueur le rassurait. Elle contrastait avec la pénombre et le protégerait des tirs comme sur Drall. Peu à peu, Tseh apprivoisait cet objet. Un long chemin avait été fait depuis les fois où il était effrayé quand Rovar l'activait. Heureusement, il n'y avait rien pour le moment. Mais Tseh préférait garder le sabre actif pour se protéger.

Une protection vaine quand Tseh se prit un tir qu'il ne réussi pas à esquiver assez pour que ça touche son épaule. Il se mit en garde le sabre laser en direction de l'origine du projectile. Devant lui, se trouvaient A-ha-bis en compagnie d'un camarade Shistavaneen à tête de loup.


- On l'a trouvé...
- Tu nous as causé assez d'ennuis toi... Tu vas le payer !

Les blasters étaient braqués sur lui. Le jeune homme était en garde prêt à riposter avec ses maigres connaissances en Shii Sho. Tseh lança un regard à Ssaw. Elle devrait partir devant et lui fermerait la marche avec son sabre. Mais il n'eut pas à combattre, les deux braconniers se retrouvèrent encerclés par Ashoka et les Wookies. Les aliens velus se jetèrent sur les braconniers qui se débattaient. Mais la force physique des indigènes de Kashyyyk l'emporta finalement. A-ha-bis et le Shistavaneen furent ligotés. Tandis que Tseh, de son côté retrouvait son maître. Il n'avait jamais été aussi heureux d'une telle chose.

Il remarqua que les Wookies étaient moins nombreux. Ashoka lui expliqua que quelques-uns étaient tombés en combattant les braconniers. Mais huits adversaires avaient été battus par Ashoka et des alliés. Tseh ignorait cependant combien avaient été tués lors de l'explosion.


- La réserve d'armes était un peu à l'écart du reste du campement, donc malgré l'explosion, les dégâts doivent être limités.
- Donc on en a pas encore terminé.
- Mais ils ont pour le moment, un stock d'armes plus limité et ça les a distrait un moment. Enfin, ça n'a pas empêché ce mec qui est le portrait craché du fils du chef de me traquer ... Oui il est tout aussi adepte de faire souffrir les autres ...
- Il est facile de faire souffrir les autres quand ils ne peuvent pas se défendre ...

Modifié en dernier par Tseh le ven. 26 mars 2021 15:30, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Tseh
#39230
Le cauchemar était terminé. Enfin pas totalement. Il restait encore des braconniers et le vaisseau du patron n'allait pas tarder à arriver avec des renforts. Cependant, la destruction du stock d'armements sur place n'allait pas leur faire du bien. Selon Ashoka, même si le campement n'avait pas été totalement détruit, ça représentait un certain coût financier qui serait douloureux. En effet, on était sur des équipements de qualité qui devaient valoir un certain nombre de crédits. Sans parler de la vulnérabilité sur le moment avec un équipement limité. Puis avec l'incendie, le campement était visible depuis une longue distance. Tseh avait malgré-lui causé des ennuis sérieux au trafiquants. En écoutant les échanges, les prisonniers s'en rendaient compte.

- Je crois qu'on peut dire adieu à notre business...
- Tout n'est pas encore perdu, le patron va arriver.
- Oui mais on est prisonniers de Wookies et ils ont des Jedi avec eux.

Ashoka vint vers son Padawan après avoir discuté avec des Wookies.

- Des renforts vont arriver... Mais quoiqu'il en soit, on va devoir retourner au campement des braconniers pour mettre un maximum de monde hors d'état de nuire avant l'arrivée de leur patron.
- Oui, surtout qu'on ignore combien il en reste en activité. En dehors de ces deux-là.
- Les Wookies vont les ramener en allant chercher les renforts. De notre côté, pas de temps à perdre.

Tseh se mit en selle, tout comme son maître. Puis ils partirent en direction de l'origine de l'explosion accompagnés des Wookies restants. Ces derniers n'étaient qu'une poignée, mais ils étaient accompagnés de deux Jedi, dont une vétérante de la Guerre des Clones. Ex-apprentie d'un puissant maître Jedi. Elle avait appris à Tseh à se battre et à cesser de se faire marcher sur les pieds. Ses cousins l'auraient traité de castré à se soumettre à une femme, mais cette dernière lui avait au contraire appris à s'émanciper sans écraser les autres. Voir l'autre comme un partenaire avec qui coopérer ou une personne à protéger, plutôt que de savoir qui écrase qui.

Ashoka et Tseh rejoignirent une grande clairière aux pâturages verdoyants. Tandis qu'ils galopaient, une grande ombre les couvrit. Le jeune homme regarda en direction du ciel et vit la silhouette d'un immense oiseau qui grossissait peu à peu. Le fait qu'elle recouvre les deux cavaliers n'était pas un bon signe du tout. Ce truc était assez gros et même bien plus gros que les hexapteros, des reptaviens charognards d'une envergure d'une envergure de quinze mètres pour les plus grands, qu'on trouvait sur le monde d'origine de Tseh. L'envergure de cette créature rappelait surtout ce qu'on appelait le Faucon Sacré, un reptaviens deux fois plus gros que les hexapteros les plus massifs. Il attaquait rarement les animaux terrestres en dehors de gros bovidés. C'était surtout les hexapteros qu'il préférait. Mais cet oiseau de Kashyyyk n'était pas aussi fin gourmet.

Ashoka hurla de rejoindre la forêt afin de compliquer la tâche du prédateur ailé. Tseh suivi le Kybuck qui changeait de direction vers la forêt. Ssaw était à la traîne par rapport à la créature caprine qui faisait office de monture pour la Togruta. Le jeune homme la talonnait tandis qu'il voyait les immenses serres se rapprocher de lui. Ssaw finit tout de même par entrer en forêt de justesse. Tseh entendit les claquements des serrés qui se refermaient dans le vide. Le Padawan souffla de soulagement. Mais leur calvaire n'était pas terminé, l'oiseau géant continuait à les poursuivre. Bien qu'il soit plus difficile pour lui de se mouvoir entre les arbres. Tseh et Ashoka cherchaient justement à aller entre des arbres plus serrés pour échapper à la bête. Les zigzags rendaient la tâche du prédateur plus compliqué. Finalement, le salut des deux cavaliers vint d'une araignée bien plus grosse qui attira le volatile en tant que met plus nutritif.

Le danger passé, Maître et apprenti stoppèrent leurs montures afin qu'elles récupèrent. Tseh entendait le souffle rauque de Ssaw qui était fatiguée après cette course poursuite.


- C'était moins une, c'était quoi cette bestiole?!
- Un oiseau Shyyyo, à sa taille c'était un jeune.
- J'imagine pas la taille des adultes...

Ils reprirent leur course en direction du campement. Sur le trajet, il remarqua qu'Ashoka était méfiante. Elle avait bien raison de rester sur ses gardes. Tseh était tout autant en alerte.

Un vrombissement se fit entendre puis ils aperçurent deux braconniers sur des motojets foncer vers eux. Ashoka ralenti et passa derrière Tseh.


- Je vais attirer leur attention. Avec ton niveau de maitrise du sabre, c'est pas une bonne idée que tu l'actives sur ta monture...

Tseh hocha la tête et sauta du dos de Ssaw et activa son sabre. Il rejoignit alors Ashoka qui avait déjà désarçonné un des braconniers de sa monture mécanique. Son collègue chargeait l'apprenti avec son véhicule. Tseh s'écarta de justesse en se jetant au sol. Il se releva pour parer les tirs à l'aide de son sabre-laser. Un coup de télékinésie arracha le blaster des mains du braconnier qui avait stoppé son véhicule. Ce dernier prit la fuite avant que Tseh n'ait eut le temps de réagir.

- Et merde, j'ai été trop lent.
- On a un speeder, je peux encore le rattraper.

Mais l'enthousiasme d'Ashoka fût de courte durée en voyant Ssaw qui grattait son derrière en appuyant bien sur la motojet pas du tout adaptée à un tel usage. L'engin était tout cabossé et pratiquement inutilisable, mais la dame était satisfaite.

- Personnellement, j'éviterai de m'en servir... J'ai peur que ce truc saute...

Effectivement, rattraper le fuyard serait maintenant bien plus compliqué. Les animaux étaient pas aussi rapides et endurants qu'une motojet. Sur le monde d'origine de Tseh, on avait pas speeders et vaisseaux, mais on avait des bateaux largement plébiscités pour le transports de marchandises sur de longues distances grâce aux nombreux fleuves fragementant les continents de la planète, ainsi que les mers peu profondes facilement navigables. C'était bien plus rapide que le transport de marchandises terrestre se faisant essentiellement à dos d'âne ou d'homme. Cela expliquait pourquoi les tribus nomades avaient si peu de mobilier et des habitats faciles à démonter pour le transport. Mais le danger restait présent sur les fleuves avec le risque de collision avec des rochers et des requins-crocodiles, amphibiens aquatiques carnivores.

Hormis sur Naboo, Tseh avait bien remarqué que les bateaux étaient moins utilisés. Il fallait dire que les vaisseaux les supplantant sur pas mal de points, hormis les coûts du carburant. Certains étaient même capables de se poser sur l'eau d'après Rovar et flotter comme des bateaux. Mais aussi, ils souffraient de l'absence de voies navigables. Tseh avait bien vu des fleuves sur Kashyyyk, mais assez peu de bateaux. Et ce malgré des fleuves largement navigables, sauf en crue. Tseh était bien placé pour en temoigner avec la rivière qui l'avait emporté et isolé du reste du groupe.

Une autre difficulté avec la motojet venait de sa grande difficulté à la pister en l'absence d'empreintes. Vu que ces machins lévitaient à condition de ne pas être écrasés par des fesses de Ssaw.

Tseh et Ashoka sautèrent sur leurs montures et reprirent la route en direction du campement qui était toujours signalé par un panache de fumée d'après les Wookies. Mais ils n'avaient pas réussi à suivre la trace de la motojet malgré leur rapidité dans les arbres. Ils décidèrent donc de poursuivre jusqu'au campement.


- Désolé pour la motojet.
- Ne t'en fais pas. Mais c'est quand-même embêtant...
- J'ai jamais compris ce que Ssaw trouvait de mieux chez les vaisseaux et speeder pour se gratter le cul que les arbres... Peut-être que c'est moins agressif pour les fesses délicates de la dame...

Ils finirent par avoir le campement en vue. C'est là que devant eux, le corps sans vie d'un Wookie tomba devant eux. Ssaw et le Kybuck cabrèrent surpris par la chute. Ashoka descendit de sa monture pour inspecter le Wookie.

- Il a été abattu par un tir de blaster.

Tseh se demandait comment ils avaient réussi à abattre un Wookie dans les arbres. Mais maître et apprenti furent contraints de se cacher en voyant un braconnier s'approcher de la dépouille. Il était équipé d'un fusil similaire à celui du sniper rencontré sur Kashyyyk. Il avait un couteau et une bouteille de produit afin de dépecer le corps. Ce Wookie allait terminer en carcasse écorchée, laissée à l'abandon. Pour Tseh, maltraiter les défunts, qu'ils soient amis ou ennemis était inadmissible. Sur Drall, il n'avait pas enterré les hommes responsables de leur embuscades, mais ils n'avaient pas cherché à à les maltraiter. Et Tseh avait même offert sa bure à un des hommes. Au sein de sa culture, les défunts avaient un statut particulier. On pensait qu'après la mort, la vie continuait sous une autre forme. Pas étonnant qu'on cherche à accompagner le défunt de mobilier pour qu'il puisse mener sa vie suivante. Les plus riches et les mieux placés avaient même le droit à des serviteurs et animaux de compagnie sacrifiés pour l'occasion. Les funérailles de Taharqa en étaient un exemple frappant.

Le braconnier commençait son travail de dépeçage du Wookie. Tandis qu'il était occupé à sa basse besogne, les Jedi sortirent discrètement de leur cachette pour se placer derrière lui. Puis il fût assommé par Ashoka. L'homme s'écroula à côté de la dépouille du Wookie. Il fut ligoté et les Jedi continuèrent leur chemin en direction du campement. Les Wookie avaient déjà pris en charge le prisonnier et le corps de leur camarade.


- Ça à été plus facile avec ce sniper que celui sur Drall...

Cachés dans des buissons, Tseh et Ashoka observaient le campement. Plusieurs braconniers étaient rassemblés occupés à faire le point sur les dégâts suite à l'explosion. Plusieurs corps recouverts de draps blancs étaient disposés en rang. Deux individus discutaient du sort des défunts. De savoir si ces corps seraient enterrés ici, ou bien transportés et rendus aux famille. Le destin des morts était un sujet commun à de nombreux habitants de la Galaxie. Même sans croyances religieuses, on se souvenait que le corps avait été autrefois une personne avec qui on avait noué des liens, avait une famille.

Un peu plus loin, ce qui avait été jadis un stock d'armes n'était plus qu'un tas de ruines fumantes. Des braconniers étaient encore en train de faire le tri pour récupérer ce qui pouvait encore être utilisé. Un Duro passa devant les Jedi cachés et alluma son holocommunicateur. Une projection apparu.

- On va pas tarder à sortir de l'hyperespace. Le patron veut que le campement soit impeccable.

Le Duro passa sa main derrière sa nuque tout en affichant un air confus.

- Ça va être un peu compliqué...
- Comment ça compliqué...
- À vrai dire, on avait capturé un humain sauvage, mais il a pris la fuite et la réserve d'armes a pris feu...
- Le patron va pas être content... Bande d'incapables...

La transmission se stoppa. Puis le Duro retourna à ses occupations la peur au ventre. Tseh ignorait où en étaient les renforts Wookies. Mais ils ne sauraient tarder maintenant que le campement était localisé. C'était désormais de savoir qui entre le chef des braconniers et les renforts Wookies arriveraient les premiers.

Avatar de l’utilisateur
By Résilience
#39287
Modération


Tseh avait progressé tant bien que mal dans le campement des bandits. Sans son fidèle destrier, il aurait eu bien du mal à s’en sortir ainsi. Mais après tout, le lien qui les unissait se faisait de plus en plus fort au fur et à mesure de leurs aventures. Ils pouvaient compter l’un sur l’autre. Une complicité dont le Jedi avait su tirer à profit. A présent, l’armement des braconniers était bien amoindri. Ils avaient toujours leurs fusils et blasters, mais plus de grenade, plus de piège et pas de grosse artillerie. Sans compter qu’une bonne partie de leur campement était encore en proie aux flammes.

Malheureusement, les 5 chasseurs encore présent dans le campement n’étaient pas assez nombreux pour tout mettre en ordre avant l’arrivée de leur chef. Tout ce qu’ils pouvaient faire, c’était se tenir prêt en cas de retour des Jedi et Wookies. Sans compter que 5 autres étaient encore dans la forêt, traquant sans relâche les intrus et abattant autant de Wookies qu’ils le pouvaient.

En comptant les forces présentes parmi les traqueurs, les deux Jedi étaient clairement en infériorité numérique. Il n’y avait plus aucun Wookie à proximité. Ils étaient seuls. Mais cela n’allait pas tarder à changer. 7 Wookies étaient en route pour les rejoindre et les aider à déloger les chasseurs. Encore fallait il qu’ils arrivent avec le cargo du chef des chasseurs. A son arrivée, ce ne serait pas moins de 10 autres braconniers dont leur chef qu’il faudrait affronter.

Ce qui était sur, c’était que les 2 Jedi allaient devoir s’en tirer en attendant les renforts. Vu la progression des Wookies dans la forêt et la distance qui séparer encore le cargo d’un endroit où atterrir, tous les renforts risquaient d’arriver au même moment. La question était de savoir si Ahsoka et Tseh allaient parvenir à se débarrasser des 10 chasseurs restant avant leur arrivée.
Avatar de l’utilisateur
By Tseh
#39297
Image

Le campement était toujours en feu. Les braconniers étaient en alerte. Cinq personnes étaient au campement actuellement. Et ils commençaient à s'inquiéter de la récente disparition de leur collègue venu dépecer le Wookie abattu près de leur installation. D'après les braconniers, il n'y avait plus de Wookies pour le moment, mais cela ne durerait pas. Ashoka et Tseh étaient désormais isolés en attendant des renforts. Ce groupe de braconniers agissait comme une bête acculée qui se débattait avec l'énergie du désespoir. L'explosion de leur cache d'armes avait eu un lourd impact pour eux.

- Et les Jedi? Ils sont toujours là?

Une motojet arriva. Tseh reconnu aussitôt l'homme qui lui avait échappé. Il allait avertir ses camarades qu'il avait rencontré les Jedi. Et c'était un miracle qu'il ait réussi à leur fausser compagnie et qu'il soit parvenu vivant au campement privé de son blaster avec tout ce qui rôdait dans cette forêt maudite. Eux qui se prenaient pour supérieurs à la faune et aux Wookies, devenaient soudainement plus vulnérables avec un arsenal réduit et sachant que deux Jedi étaient toujours en liberté. La loi du plus fort, on la révise toujours dès lors qu'on tombe sur plus puissant, ou plus rusé. Pas étonnant que beaucoup de ceux qui étaient au pouvoir voient la ruse d'un très mauvais oeil. Peut-être parce qu'elle permettait à un faible de les terrasser. Passer par des moyens détournés pour vaincre un adversaire. C'était ce que Tseh avait fait par l'intermédiaire de la pomme de pin ou en se déguisant. Il avait rapidement compris qu'avec sa carrure de branche, la confrontation directe n'était pas une bonne idée. Mieux valait rester à distance et frapper par derrière. Tseh avait connu des gens qui en faisaient des caisses avec leur honneur, comme son oncle, mais qui en réalité étaient les personnes les plus hypocrites et les plus malhonnêtes qui soit.

Désormais, il y avait six braconniers au campement, contre deux Jedi. L'un n'avait plus son blaster, mais un de ses collègues lui prêta un révolver. Ashoka décrivit à Tseh la suite de leur plan.

- Bon, je vais attirer leur attention.
- Compris.

Tseh avait rapidement deviné qu'il devrait les attaquer effectivement pendant qu'Ashoka faisait diversion. Il hocha la tête et s'éloigna discrètement prêt à agir. Il surveillait les braconniers comme un fauve prêt à bondir sur ses proies. La Togruta surgit alors de sa cachette pour se jeter sur un des hommes qui vit son armes tranchée comme un vulgaire roseau par les sabre-lasers avant d'être mis hors de combat par un coup dans la jambe. Aussitôt ses compères se mirent à arroser la nouvelle venue de tirs. C'est alors qu'Ashoka se mit en position défensive et usa de ses deux sabres afin de parer habilement les tirs de sorte à former un véritable bouclier invisible. Tseh devait agir au plus vite. Mais avant de sortir son sabre, il regarda autour de lui et vit pleins de pommes de pin. Tseh fit léviter les pommes de pin et les envoya sur les braconniers qui faisaient front contre Ashoka. Cela eut pour conséquence de les détourner de la Togruta qui reprit l'offensive et avait déjà mis deux hommes supplémentaires à terre. Et elle continua dans sa lancée, fauchant un à un les braconniers déboussolés d'être attaqués de partout. Cette pluie de pommes de pin ne pouvaient être l'oeuvre d'une seule personne, à moins qu'un autre Jedi soit dans les parages. Après tout, il y en avait encore deux en liberté. Tous les hommes au campement avaient été neutralisés.

Tseh observait satisfait les pommes de pin. Sous leurs airs inoffensifs, ces petites choses formaient une arme redoutable en étant utilisées habilement. Cela avait forcé les braconniers à diviser leurs forces pour chercher l'origine de ces projectiles inattendus. Ayant l'impression d'être attaqués de tous les côtés, les braconniers n'avaient plus su où donner de la tête. Ce qui en avait fait des cibles plus vulnérables pour Ashoka qui avait pu passer à l'offensive. Désormais, le camp était vidé de tout braconnier. Mais il en restait sans doutes encore en forêt. Et cela se confirma par un comlink qui s'activait sur un des corps. Les deux Jedi entendirent un individu en train de demander ce qu'il se passait et pourquoi personne ne répondait au camp.

Puis celui-ci averti qu'ils allaient rentrer à quatre au campement. Surtout que le boss n'allait pas tarder à arriver. Le temps d'attente fût interminable pour le maître et son apprenti. Ssaw broutait dans son coin. Ils reculèrent peu à peu vers les fourrés pour se dissimuler. Tseh embarqua en même temps Ssaw par la bride qui malgré ses protestations finit par obtempérer quand Tseh lui montra qu'il y avait d'autres végétaux à manger là où ils allaient se cacher. Heureusement, sur ce point, la dame n'était pas une Fine bouche.

Le temps d'attente s'interrompit quand Ashoka et Tseh virent des formes discrètes se mouvoir à travers la végétation autour du campement qui continuait de se consummer. Malgré l'humidité ambiante, l'incendie avait encore assez d'énergie pour brûler ce campement qui avait été une source de souffrances pour la faune locale et les Wookies. Et il avait fallu qu'un prisonnier s'évade et mette le feu au stock d'armes pour endommager le campement. Ces hommes étaient comme les guerriers de sa tribu, des chasseurs avides qui se jugeaient aussi bien supérieurs envers les animaux qu'envers les indigènes. Ils ne chassaient pas pour se nourrir, mais juste par pouvoir. Aussi bien sur les animaux que sur les populations qui dépendaient de ces derniers pour survivre. Les guerriers se croyant privilégiés car les plus forts avaient été mis à mal par une créature nommée Dévoreuse. Celle-ci avait même mis hors de combat Rovar, un Jedi. On ne pouvait pas dominer la Force, c'était une bête sauvage redoutable dont la soumission finissait toujours par se retourner contre ceux qui avaient osé se lancer dans une telle entreprise. Et cette fois, la Dévoreuse qu'affrontaient les braconniers de Kashyyyk prenait la forme de Jedi.

La Togruta averti son apprenti que les braconniers s'étaient séparés en deux groupes et contournaient le campement en le longeant. Ils allaient tôt ou tard prendre en tenailles les Jedi. Elle expliqua à Tseh qu'ils allaient eux aussi se séparer pour affronter leurs adversaires et éviter les tenailles. Normalement, les groupes étaient composés que de deux personnes chacun. Donc ça serait gérable pour les Jedi. Ashoka avait rappelé à Tseh qu'il avait déjà affronté des adversaires plus nombreux et avait réussi à fausser compagnie aux braconniers quand ils étaient encore en état de combattre. Puis il n'était pas seul. Effectivement, même si les Wookies n'étaient plus là, il pouvait encore compter sur Ashoka, Ssaw et surtout la Force. Tseh fit un signe de tête. Il refusait de décevoir Ashoka. Elle lui avait appris le courage, à se relever et elle reprenait le flambeau après Rovar et la famille du jeune homme. Tseh n'avait pas honte de dire que son parcours n'était pas uniquement de son propre chef, il était là grâce à ces gens qui l'avaient soutenu et accompagné. Ils veillaient toujours sur lui grâce à travers la Force.

En avançant, il finit par tomber nez à nez avec les deux braconniers. Il activa alors son sabre-laser. Les deux hommes se sentaient en supériorité.


- Tu es seul Jedi...
- Non je suis pas seul...

Ses adversaires éclatèrent de rire. En face, Tseh leur opposait un regard déterminé éclairé par la lame verte de son sabre-laser.

- Bon assez rigolé. Vous nous avez assez causé d'ennuis.
- Ouais, si on capture un Jedi ça compensera le campement brûlé.

Ils se mirent à tirer. Tseh para les coups avec son sabre-laser. Mais le Shii Sho ne valait pas la forme utilisée par Ashoka en terme de défense contre les tirs. Le jeune homme manqua de se prendre plusieurs tirs. Mais il parvint à avancer et trancha un premier blaster désarmant ainsi un premier braconnier. Le second à son tour eut son blaster tranché. Dans un effort désespéré, ce dernier chargea Tseh avec sa vibrolame, mais elle ne fit pas le poids quand le jeune homme fût contraint de trancher la main qui tenait l'arme avec son sabre-laser. Il détestait ça, il sentait un frisson à travers la Force. Mais comme avait dit Ashoka, il fallait parfois se battre. Et si cet homme voulait se reconstruire par une voie plus saine, il serait mutilé à jamais. Comme A-ha l'avait fait avec l'oeil de Tseh.


*Tant que tu n’oublies pas qui tu es et pourquoi tu te bats, tu ne deviendras jamais comme ces gens. *

Ces paroles d'Ashoka résonnaient dans la tête de Tseh. La peur de Tseh détourna son attention suffisamment pour que le premier braconnier tente de l'attaquer dans le dos avec sa vibrolame. Mais son visage se mua en grimace. C'était Ssaw qui venait de lui mordre les fesses. Tseh en profita pour lui arracher des mains sa vibrolame.

- Je vous l'avait bien dit que j'étais pas seul!

Il finit par assommer les deux hommes avec un des fusils blaster.

Maintenant qu'il avait terminé avec eux, il rejoignit Ashoka suivi de la jument. Quand ils arrivèrent, ils découvrirent que la Togruta était en compagnie de Wookies. Les renforts étaient enfin là.


- Je vois que tu as réussi.

Tseh désigna d'un signe de tête la jument qui le suivait.

- J'étais pas seul.

Mais les réjouissances furent de courte durée quand ils entendirent les vrombissement d'un vaisseau. Aussitôt, tous se dissimulèrent dans la végétation. L'engin se posa dans un coin relativement épargné du campement. La soute s'ouvrit et des dizaines d'hommes dont quatre avec des motojets sortirent de l'aeronef. Tous étaient partagés entre un état d'alerte et de stupéfaction de voir le campement vide et en proie aux flammes. Ils avaient uniquement trouvé un camarade à terre reprenant à peine connaissance. Tseh sentait beaucoup de peur chez le vaincu qui réalisait qu'il devrait des explications sur ce désastre. Et visiblement, son patron n'avait pas l'air d'être un tendre.

Toujours dissimulés dans la végétation, Ashoka, Tseh, Ssaw et les Wookies observaient les nouveaux arrivants. Ils avaient vu les hommes qu'ils allaient affronter. Ils étaient bien frais, donc bien plus dangereux. Mais ils n'avaient pas encore vu leur boss. Et voilà qu'il sortait enfin du vaisseau. Ils allaient enfin découvrir le cerveau de ce réseau criminel.


L’atmosphère dans la salle avait pris une tournure[…]

A la recherche de slicer par ici !

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que Va[…]

PAYDAY

Le Hutt avait laissé le mando s'amuser en hau[…]

Pion passé

Le militaire outil sacrifiable au service […]

Au bon endroit, au bon moment

« Mranigir, Paranr bal Joha » ( T[…]

Mandalore [2/2]

La bataille était sur le point de commencer. Le […]

[i]Dashel prends une position offensive alors que[…]

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]