L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Bien qu'assez excentrée dans la Galaxie, Tatooine occupe une position stratégique au croisement de plusieurs routes hyperspatiales. De ce fait, la planète s'est trouvée au centre de nombreux conflits. Sa surface est jonchée d'épaves d'anciens vaisseaux, la plupart ayant depuis été pillées par les Jawas.
Gouvernement : Neutre - Affinité avec les Hutts
Avatar de l’utilisateur
By Rengo
#34451
Bordure Extérieure – Secteur Arkanis
Système Tatoo – Tatooine


« El Bandito » sortit d'hyperespace et la planète désertique apparut devant eux tandis qu'Anoyan, poussant au maximum la puissance des réacteurs subliminiques, manoeuvrait à toute vitesse pour rejoindre la terre ferme et la destination finale de leur voyage sur Tatooine. Le Cargo fila au dessus de la Mer des Dunes pour rejoindre la ville de Mos Espa, l'une des agglomérations érigées par les colons lors de leur arrivée et c'était là, parmi d'autres habitants, qu'il comptait trouver l'un de ses anciens contacts afin de le présenter à Rengo.

Celui-ci était d'ailleurs devenu bien silencieux, et calme, depuis qu'ils avaient quittés Roon, il allait suivre la formation qu'il désirait tant mais au lieu de s'en vanter, il avait fait le choix de garder ses pensées et ses émotions pour lui. C'en était presque déroutant de le voir à ce point absent et détaché de tout ce qui se passait autour de lui, même les tentatives de Syphania pour détourner son attention avait échoués. Et aucun des deux ne savait vraiment ce que cela pouvait bien présager, rien de bon en tout cas, trop de réflexion n'était pas le genre du Chasseur.

Il revint à lui quand le vaisseau se posa et qu'ils le quittèrent pour aller à la rencontre de ce fameux Docteur, quelqu'un avec qui le Togorien devrait réussir à s'entendre sans trop de difficultés si l'on en croyait Anoyan et Syphania mais ça, ce n'était que l'aspect théorique, la pratique pouvait réserver bien des surprises. En attendant, le trio progressa dans les rues sablonneuse de la cité jusqu'à atteindre une petite échoppe nichée au fond d'une ruelle quasi-déserte. La devanture ne payait pas de mine, comme bon nombre de choses dans le coin, et personne ne semblait y prêter plus d'attention que cela, si bien qu'ils purent pénétrer dans le bâtiment sans encombres.

Le Chasseur en fut bluffé une fois qu'il constata tout ce qui se trouvait à l'intérieur, c'était une véritable petite armurerie avec tout ce qu'il fallait (ou presque) pour équiper correctement de quelconques groupuscules sévissant dans la Bordure Extérieure. Armes de poings, fusils blasters, armes blanches, diverses pièces d'armures et autres protections individuelles, explosifs, armes lourdes, bref c'était un mini-paradis qu'il avait sous les yeux en ce moment même. Il promena son regard sur les armes blanches et sembla fasciné par deux lames rangées dans leurs fourreaux, posées là contre un mur. Il s'en approcha et s'en saisit au moment même où lui parvenait la voix d'Anoyan qui l'appelait, à l'étage supérieur. Il le rejoignit, tout en s'efforçant d'attacher les fourreaux à sa ceinture en même temps, ce qui lui prit quelques minutes. Une fois à l'étage et les armes accrochées à sa ceinture, le Togorien remarqua immédiatement ce qui n'allait pas, c'était un véritable foutoir, tout avait été retourné, cassé et saccagé, comme si l'on s'était battu violemment dans cette pièce. Il y avait des traces de tirs dans les murs et l'on voyait à quelques endroits du sang séché mais aucune trace du Docteur et, comme il faut bien commencer quelque part, le trio se mit à fouiller l'appartement et la boutique, en quête d'indices.
Avatar de l’utilisateur
By Rengo
#34455
Une fouille rapide des lieux ne laissait rien présager de bon, le Docteur n’était pas là, son appartement avait été saccagé et l’on apercevait à quelques endroits des impacts de tirs et des traces de sang séché. Et aucune traces de cadavres à part les débris d’un droïde qui avait fini en pièces détachées (comprenez par-là que le droïde s’était fait dézingué et que Rengo, fidèle à sa haine naturelle envers les droïdes, l’avait joyeusement démembré afin de s’assurer qu’il ne fonctionne plus.

« Les mains bien en évidence, au-dessus de vos têtes ou j’abats le premier qui bouge ! Et jetez vos armes au sol, le plus loin possible. »

Anoyan et Syphania obtempérèrent et se délestèrent de leur attirail mais le Chasseur ne l’entendait pas de cette oreille. Il tenait les deux lames dans ses mains et, bien qu’il eut levé ses mains, il ne semblait nullement décidé à se laisser intimider aussi facilement, au grand dam de ses deux compagnons de route. Il se retourna et dévisagea attentivement l’individu qui le tenait en joue avec un LS-150 mais il ne pouvait en découvrir beaucoup en se fiant uniquement à ce que ses sens lui montraient, il fallait qu’il en apprenne plus mais d’une autre manière. Celui qui menaçait de l’abattre était grand de taille, semblait bien bâti physiquement parlant et la description s’arrêtait là, son visage étant caché par un casque, le reste de son corps protégé par diverses pièces d’armures, le tout complété par une paire de bottes en cuir et un manteau à capuchon marron.

« Serais-tu sourd Togorien ? Je t’ai sommé de jeter tes armes, deuxième et dernier avertissement, la prochaine fois je tire ! »

« Personne ne nous menace ainsi sans en payer le prix fort ! Enlève ton armure, pose tes armes et viens nous affronter à mains nues, si toutefois tu en as le courage. »


Avant que la situation ne vire au drame, Anoyan s’interposa entre Rengo et l’inconnu, les mains bien en évidence.

« Veuillez excusez mon partenaire, il n’a pas pour habitude de parler beaucoup, sa préférence reste de distribuer des baffes à la majeure partie des gens qui croise notre route.

Nous sommes à la recherche de quelqu’un, un vieil ami à la Chiss et à moi-même. Il se fait appeler le Docteur, peut-être pourriez-vous nous renseigner.
»


L’individu ne répondit rien et ne baissa pas son arme mais il ne tira pas pour autant, il semblait réflechir et Rengo, bien qu’il eut une furieuse envie de donner libre cours à ses pulsions, en profita pour fermer les yeux et s’ouvrir à la Force afin d’essayer de ressentir les impressions de celui qui se tenait devant lui. Ce n’était pas une partie de plaisir, utiliser son potentiel alors qu’il n’en était qu’au commencement de sa formation auprès de son Maître et qu’elle n’avait pas encore eu le temps de lui enseigner toutes les bases mais il se devait de s’entraîner et d’essayer afin de montrer que sa détermination et sa soif de vengeance serait le moteur qui lui permettrait d’accomplir l’objectif qu’il s’était fixé, tuer Morelion. Alors il se concentra et il La laissa couler en lui telle une rivière, il savait qu’il avait le potentiel pour s’en servir, il pouvait ressentir toute cette puissance brute en lui qui ne demandait qu’à être utilisé et il se servit de la Force pour deviner ce qu’il ressentait en ce moment.

C’était vague, flou et avare d’informations mais il parvenait, à intervalles irréguliers, à ressentir la joie de son vis-à-vis casqué ainsi que sa peur, ses doutes et d’autres choses qu’il ne réussissait guère à comprendre. Mais ce qu’il venait d’apprendre ne lui était guère utile, il ne saurait dire pourquoi tant d’émotions contradictoires émanait de cette personne…


Avatar de l’utilisateur
By Rengo
#34591
L’individu mit du temps à répondre, laissant planer le doute et l’incertitude quant à la suite des évènements et tous, à l’exception du Togorien qui s’efforçait de déchiffrer les impressions qu’il ressentait, étaient tendus à l’extrême, attendant le dénouement avec une impatience non dissimulée.

Enfin, il ôta son casque, dévoilant son visage tatoué et son crâne cornu, caractéristique des Zabrak, un peuple dont Rengo avait déjà entendu parler, on les disait bons combattants et forts physiquement. Un adversaire de choix pour le Chasseur si d’aventure un affrontement venait à avoir lieu. Il dévisagea tour à tour Anoyan et Syphania avant d’accorder son attention au félin, qui ne l’avait toujours pas lâché du regard, un rictus sur les lèvres.


« D’ordinaire Wain, quand tu cherches après moi, tu évites de saccager ma boutique mais je suppose que ça doit être l’œuvre de ton gigantesque ami. »

« Nous n’y sommes pour rien Doc’, c’était déjà comme ça quand nous sommes arrivés. »


Le Zabrak lâcha un soupir et avisa les armes que Rengo tenait, une lueur d’agacement dans le regard.

« Vous n’y êtes pour rien mais cela n’empêche que MES armes sont dans les pattes de TON chat ! »

Et, sans plus de façons, le Togorien donna libre court aux pulsions qui le tiraillaient et envoya une gifle monumentale dans la mâchoire du Zabrak, qui manqua de s’effondrer sur le sol sous la violence du coup. Sonné, il regarda Rengo avec incompréhension tandis qu’Anoyan et la Chiss s’efforçaient de le raisonner afin qu’il ne saute pas sur celui qui semblait être ce fameux Docteur.

« Mais… Mais ton pote est fou ! C’est pas possible d’être aussi taré, il m’a baffé alors que je lui ai rien fait. Faut te faire soigner sérieux, t’as pas les casiers dans les bons tiroirs toi ! »

« Appelle nous encore une fois le chat et nous t’arracherons la tête, que cela te serve de leçon ! »


Anoyan surprit tout le monde en dégainant son Bryar pour tirer deux coups vers le plafond, ramenant momentanément le calme dans la pièce. Rengo et le Zabrak le regardèrent, étonnés de sa réaction.

« Vous avez fini de jouer au plus con ? On est venu ici pour voir le Doc, pas pour se foutre sur la tronche !

Rengo, va vraiment falloir qu’on discute toi et moi, tu peux pas toujours distribuer des baffes dès que quelqu’un te dit quelque chose qui te déplaît sinon autant qu’on se quitte ici et maintenant et que tu te débrouilles seul. Sans déconner, c’est compliqué de discuter au lieu de chercher en permanence le conflit ?

Syph et moi, on veut bien te suivre mais va falloir que t’apprennes à te canaliser et que tu arrêtes de passer tes nerfs sur tout le monde, n’oublie pas les paroles qu’elle a prononcée sur Roon, la vengeance n’est pas une fin en soi, ce ne sont pas mes mots mais les siens. Crois-tu qu’un duel contre le Doc te sera profitable ? Tu es sûr de l’emporter, sans avoir besoin de forçer. Cesse de te défouler sans raisons et concentre toi sur tes véritables objectifs et motivations, sur ce pouvoir que tu te dois d’obtenir, tout comme la liberté qu’il t’offrira.
»


Désormais était attendu la réponse du Togorien, qui était perdu dans ses pensées, réflechissant aux paroles de ce qui se rapprochait le plus d’un ami dans son esprit.
Avatar de l’utilisateur
By Rengo
#34673
Les paroles d’Anoyan n’eurent d’autre écho que le silence, un silence lourd et pesant où tous se demandaient quel réaction aurait le Togorien une fois le temps de la réflexion arrivée à son terme.

Ses pensées tourbillonnaient, confuses, brouillées et la présence des Quatre n’étaient pas de nature à l’aider, bien au contraire. Quand Metsa tentait, en vain, d’apporter une touche d’humanité, Oxat et les autres continuaient de prôner la violence, mais pas à tout prix. Ce n’est pas que leur soif de sang et de carnage était étanchée, bien au contraire, simplement, l’Humain avait raison, ce n’est pas en frappant sur le premier venu qu’il deviendrait plus fort, il fallait qu’il se mesure à des adversaires de valeurs, à des êtres capables de le tenir en échec et face auxquels il devrait se dépasser et donner le meilleur de lui-même afin de vaincre. Il rangea les deux lames dans leurs fourreaux et tendit une patte au Zabrak, sous le regard approbateur d’Anoyan.


« Bien, nous tâcherons de contrôler nos pulsions et de ne plus frapper à tort et à travers. Mais ne t’avise plus jamais de nous appeler le chat ! »

Le Zabrak acquiesa d’un signe de tête tout en serrant la patte du Togorien avant que celui-ci ne reprenne la parole.

« Comme Wain l’a dit plus tôt, nous sommes là pour toi Doc. Nous voulons t’avoir à nos côtés.

D’après Anoyan, tu n’as pas ton pareil pour manier les engins explosifs et les armes lourdes et tu es un bon combattant au corps-à-corps. Nous aimerions nous entourer d’éléments comme toi, capables de nous aider lors de nos parties de chasse ou des missions que nous pourrions être amenés à accomplir pour les projets que nous avons.

Avant de te parler davantage de tout cela, il nous faut ta réponse et c’est maintenant que nous la voulons.
»
Avatar de l’utilisateur
By Rengo
#34798
« Eh bien, c’est vrai que j’ai plusieurs fois songé à repartir à l’aventure, armes à la main, en compagnie d’une bande de tarés qui n’auraient pas froid aux yeux.

Il semblerait que cette description te corresponde Rengo, tu m’as l’air bien dérangé, tu as un côté sauvage et bestial propre à ceux de ton espèce mais il n’y a pas que ça, tu m’intrigues en vérité.
»

Le Zabrak marqua une pause, le temps de regarder à nouveau les deux armes qu’arborait le Togorien avant de reprendre, tout en cherchant quelque chose dans le foutoir qui les entouraient.

« Je pourrai être tenté de te suivre, surtout parce que Wain est à tes côtés et qu’il semble capable de t’aider à contrôler tes pulsions mais avant de me décider, j’aimerai savoir quels sont tes projets. Pas forcément tous les détails mais au moins l’essentiel. »


Le Zabrak retrouva enfin une vibro-hache qu’il accrocha à sa ceinture et un fusil à pompe PCA ainsi qu’un fusil à répétition PCA et quelques détonateurs thermiques. Le Togorien ne put s’empêcher de remarquer qu’il pouvait assurément se refaire un petit arsenal s’il parvenait à se mettre le natif d’Iridonia dans la poche. Mais avant cela, il devait le convaincre de le suivre ou bien ce détour par Tatooine se révélerait être une pure perte de temps.

« Et bien, nous avons l’intention de fonder un groupe de mercenaires nommée la Main Noire.

Nous ne vivons que pour le plaisir de la chasse et du sang que nous faisons couler alors proposons nos services aux plus offrants et taillons nous une réputation de Chasseurs émérites et talentueux.

Nous… Je veux dire par là que nous ne serons pas des Chasseurs de Primes, je veux voir plus loin que cela. Quand un Chasseur de Prime est tenu de ramener l’acquisition vivante, nous pouvons purement et simplement régler le problème en éliminant la cible qu’on nous désigne.

Et, avec l’argent amassé au cours des missions que nous pourrons être amenés à accomplir, j’ai également songé à noyauter des organisations criminelles afin de pouvoir nous assurer davantage de crédits et de moyens.

Qu’en dis-tu ? Seras-tu des nôtres ? Tu as le choix de rester ici à attendre une nouvelle opportunité ou bien tu profites de la chance qui t’est offerte.
»
Avatar de l’utilisateur
By Rengo
#34958
Peu habitué à devoir se justifier et expliquer ses projets, le Togorien se tendit devant l'absence de réponse du Zabrak. L'Iridonien semblait vouloir s'accorder de surcroît le temps de la réflexion, ce qui eut le don de mettre un peu plus les nerfs à Rengo. Il commençait à bouillonner et ça se voyait !

Habitué aux humeurs changeantes du Chasseur aux multiples visages, Anoyan se chargea d'apaiser la situation, du moins du mieux qu'il le pouvait.


« Doc, sans vouloir te presser, nous attendons ta réponse. Et pour ta propre sécurité, je ne peux que te conseiller de faire vite.

Ou il se pourrait qu'une seconde baffe te caresse le visage.
»


Ils se défièrent rapidement du regard mais la présence du Chasseur dissuada le Zabrak de toute intention hostile à l'encontre du pilote. Il soupira avant de sourire malicieusement.

« Pour un Chasseur, tu n'as pas l'air d'être patient.

Mais blague à part, j'ai envie de barouder un peu et je pense qu'on va bien s'entendre toi et moi.
»


Une courte pause avant d'enchaîner.

« Ce qui me donne une idée… Que dirais-tu de se faire une petite partie de chasse ? »


Et, bien que perplexe, Rengo se laissa tenter par la proposition. Proposer à un Chasseur de chasser, quel bonne idée.

« Pourquoi une petite ?

Mettons nous d'accord sur les créatures que nous chasserons et allons-y pour une partie de chasse comme personne n'en a jamais faite !

Et nous exhiberons nos trophées avec fierté !
»


Qui avait eu la brillante idée de suggérer une “petite” partie de chasse au Chasseur Fou déjà ?

Espace Mandalorien Population : 41 M[…]

Fiche archivée. Merci de l'intérêt porté à notre […]

Skylar (Terminée)

Fiche archivée. Merci de l'intérêt porté à notre […]

Rimio Straylor

Fiche archivée. Merci de l'intérêt porté à notre […]

Aslan Mulchy

Bien, Déjà, il semble qu'à la fin de l'histoire i[…]

Scénario CSU

Merci de prendre connaissance du sujet ici présen[…]

Scénario Républicain

Merci de prendre connaissance du sujet ici présen[…]

Scénario Impérial

Bien, Avant tout, nous tenions à t'assurer de not[…]