L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

#40205
Mise en branle de la planification d'une affaire monétaire peu scrupuleuse


Chapitre 1 : Une nouvelle vie

Image



Cela faisait maintenant plusieurs semaines que le Joyau d'Hutta sillonnait les routes commerciales en transportant cargaisons légales et quelques fois pas si légales aux quatres coins de l’espace Hutt et de la CSU. Les identités fournies avaient fait leur besogne. Grâce à ces pérégrinations, Varok put établir plusieurs contacts à travers les mondes confédérés. Notamment savoir à qui il faut faire appel pour demander un nettoyage, ou encore à qui s'adresser pour obtenir des informations. Ses deux compagnons de fortune commençaient à s’ennuyer de cette routine qui s’était installée. Certes il y avait eu quelques bagarres de cantina, mais rien de bien distrayant, et surtout pas énormément de crédits en vue. Le Gank restait insondable mais on devinait que son besoin de massacre était présente. Quant à Tyché, l’ex-pirate devenue capitaine de ce cargo, et bien elle commençait à en avoir marre de la petite routine.

« Bon j’ai hâte de mettre la main sur un paquet de crédits, moi. Pas toi le Gank ? »

Le Gank ne répondit rien et regarda la pirate.

« Ah oui, c’est vrai, t’es muet. Suis-je bête. C’est juste la millième fois que je répète cette phrase. Si seulement le boss engageait au moins des hommes de mains qui parlent. »

Le Gank la regarda puis tourna son regard vers son bras cybernétique. Il le modifiait encore une fois.

« Oui je sais ce que tu vas me dire. « Mais nan Ty, on ne peut pas, car on est dans la CSU. Si on se fait choper avec des Vodrans ou des Klatooiniens sans papiers, on va se faire expulser dans l'espace sans combi par les forces de la Prima. ». Ce à quoi je répondrais. « Certes, mais au moins on serait pas seuls durant l’expulsion ! »

L’animosité de la pilote attira une nouvelle fois le Gank, qui la sonda de ses deux yeux obscurs.

« Arf, je sais pas pourquoi je m’entête. »

“Au moins je comprends pourquoi le Hutt t’accepte dans son cercle. Tu es un bon écouteur. C’est rare de nos jours.”

Le vaisseau sortit d’hyper-espace. Devant eux, une station de ravitailement, située au dessus de Castell.

La pilote appuya sur un bouton.

“Patron, on est arrivés.”

“Bien. Fais atterir le Joyau à la station et on procèderas à la livraison comme prévu.”

Varok, lui, échafaudait un plan depuis des semaines. Il avait étudié les récents changements au sein de la CSU, pour tirer une épingle de ce jeu galactique qui allait se jouer. Cela faisait plusieurs semaines qu’il cherchait la clé pour créer un réseau de distribution tellement gigantesque que même les Pykes et les Hutts s'adresseraient à lui pour négocier les prix de reventes et écouler leurs marchandises au sein de la confédération. Un réseau suffisamment impressionnant, que même son Kajidic lui donnerait une place de premier choix à la direction des opérations et peut-être même au Conseil Hutt. Néanmoins il fallait couvrir cette future entreprise criminelle par une entreprise légale en duracier…Et il pensait l'avoir trouvée...


_______________________


Quelques semaines auparavant à une station commerciale de Taanab...

Lors de leurs pérégrinations en tant que “marchands”, l’équipe avait fait plusieurs escales à différentes stations services pour l’entretien du vaisseau et tailler un bout de gras avant de repartir. Et une chose frappa celui qui voulait devenir un futur gros joueur du crime galactique. En effet, c’était suite à un centième passage et quelques semaines après le début de leur voyage, que l’idée frappa le Hutt, dans une de ces mornes stations-services.

Les Cantinas. Elles étaient partout. Dans toute la galaxie. Allant de la cantina de Dex sur Coruscant jusqu’à la cantina dans le coin le plus paumé de Dantooine..

Il avait été si aveugle. Un entreprise qui aurait un système de filiales permettrait d’établir des établissements aux quatre vents. Et donc, avoir un réseau de distribution en pleine expansion. L’idée était reluisante mais il fallait trouver le Convor aux œufs d’aurodium pour développer une entreprise qui soit assez discrète pour ne pas éveiller les soupçons des autorités de la CSU tout en ayant un capital sympathie et une histoire. Ces deux facteurs étant capitaux pour avoir une image de marque respectable.

Suite à cette idée, plusieurs jours s’écoulèrent pour que Varok trouve enfin la perle rare qui lui permettrait d’obtenir le jackpot. Et cette perle se présenta d'une drôle de manière…

Lors d’une escale à Castell, pour négocier la vente de marchandises, l’équipe se sépara suite à la fin de la livraison et le Hutt se dirigea vers le quartier des restaurants. Et il fut happé par la devanture et l’incroyable file d’attente devant une des cantinas de la station. Intrigué, il alla jusqu’à la caisse, commanda et fut servis en à peine une minute top chrono un plat de Porg. Il fut ensuite conseillé par quelques clients qui traînaient ça et là, sur comment déguster ce plat.

Notre bon Hutt venait de découvrir la cantina dénommée “Los Porgos Hermanos”.

Image


En savourant son plat, le Hutt fit la rencontre d’un humain, un peu fort, qui vint à lui.

“Alors, impressionné ? Je préviens d'avance mon huttes est rouillé.”

“Il n'y a pas de problème, je parle Basic. Pour répondre à votre question, c'est le cas. C'est assez impressionnant. Ce sont de véritables génies ou des sorciers pour faire des plats de cette qualité en si peu de temps. J'ai vu mon lot de stations et c'est la première fois que je vois cela.”

“Ne vous inquiétez pas, il n’y a pas de sorcellerie ou de Jedi dans nos cuisines.” Varok en déduisit que c'était le gérant de la cantina.

“Alors comment faites-vous pour que ce soit aussi rapide et aussi bon ?”

“Et si je vous faisais visiter dès que vous avez terminé votre plat ?”

“Ce serait avec plaisir, mais vous êtes sûr que même avec ma taille ce sera possible ?”

“Ne vous inquiétez pas, avec toute la place qu’on a, on pourrait faire visiter la cantina à tout un bataillon si on le désirait.”

L’Humain potelé qui s’était présenté à lui s’en alla, pour laisser Varok savourer son plat de Porg.

Quelques minutes après, le Hutt interpella le gérant pour faire cette fameuse visite des cuisines.

Ce dernier lui fit un tour et montra l’ensemble de la chaîne de production et d’assemblage dans les cuisines, au Hutt qui peinait à suivre. Le frère de l’humain fit d’ailleurs irruption dans la cuisine pour parler de la taille des frites qui accompagnaient les Porgs.

“Je pense qu’elles sont très bonnes.” Fit le plus grand et fort des deux.

Varok ajoute un avis client : “Je ne veux pas m’en mêler, mais je suis de l’avis du grand.”

“Et vous êtes ?” N’attendant aucune réponse de la part du Hutt, le frère se dirigea vers une autre partie de la cuisine.

Varok peinant à suivre, l’interpella, “Je me nomme Vizzi, je ne suis qu’un visiteur mais je veux vous inviter à diner ce soir.”

Le frère interloqué, porta le regard sur le Hutt, plus longuement cette fois “Vous m’excuserez, mais vous n’êtes pas mon type.” Un sourire apparut sur le visage du frère.

“Tous les deux. Je veux connaître votre histoire.”
Modifié en dernier par Varok le Hutt le dim. 15 mai 2022 15:29, modifié 1 fois.
#40225
Toujours dans le passé. Quelques heures plus tard, à l’un des restaurants de la station.

“Mon frère et moi sommes nés sur Gizer, un coin paumé du temps de la République."

“Coin qui est passé sous contrôle de l’Empire, puis de la CSU.”

“Bref on décide de s’en aller pour Coruscant, et travailler en tant que techniciens sur des Holo-films."

“On économise pendant des années…”

“...Pour financer la construction de notre petit coin de cinéma.”

“Un théatre d’Holo-films comme dans l’ancien temps.”

“Sauf qu’on est en -19 avant Yavin."

“Ah” Fit Varok. Il fallait dire aussi que d’investir à cette époque était compliqué, puisque la République venait de devenir l’Empire et toute la monnaie fut dévaluée.

“Suite à ça on décide de revenir dans ce qui allait devenir la CSU des années plus tard. Durant cette période, on remarque que le seul qui arrive à gagner sa croûte n’est autre que Foolcrane. Le gérant d’un stand de Kowakiens grillés.”

“On décide alors de s’y mettre.”

“Et ainsi est créée notre première cantina, financée par la revente de l’Holo-cinéma.”

“Les affaires marchent, mais c’est assez erratique."

“Jusqu’à ce que mon frère, ici présent, ait une idée de génie, comme toujours.” L'autrefrère rougit un peu.

“Quand vous avez peu de temps pour manger et qu’on prend 20-30 minutes pour vous servir. Ça devient une perte de temps colossale pour tout client. J’ai donc mis en place un système de rapidité pour la préparation et la livraison des commandes. Le temps d’attente étant le principal élément négatif dans ce secteur.”

“Celui que j’ai visité aujourd’hui.”

“Exact.”

“Avec ça, finis l'attente, finis la queue interminable.”

“D’où est venue l’idée du Porg ?”

“C’est bien simple, là d’où l’on vient, cette animal est présent littéralement partout. Et lorsque la crise économique est arrivée sur notre planète, suite au changement de devise…

Et bien tout le monde n’arrivait pas à conserver de travail stable…

...Excepté le vieux Stan avec son chariot de Porg grillé.”

“Les gens avaient besoin de manger, crise ou pas crise.”

“C’est là qu’on a compris que, dans la restauration, se trouvait notre avenir.

Pendant plusieurs minutes, Varok se délecta de cette histoire de réussite et de self-made brothers. Il leur demanda s' ils avaient tenté d’étendre l’idée, mais les frères s’étaient heurtés à un mur. En effet, l’idée n’avait pas prise sur d’autres planètes ni même d’autres stations. Le repas se termina tranquillement et Varok paya la note d’addition tandis que les deux frères repartaient pour leur vie.

L’idée resta gravée dans la tête de Varok. Il prit son temps avant de recontacter les frères. Il fallait être persuasif...


Modifié en dernier par Varok le Hutt le dim. 15 mai 2022 15:34, modifié 1 fois.
#40537
“Franchisez !” S’exclama le Hutt, convaincu de cette idée. En face des deux frères qui venaient de terminer leur service.

« Q-Quoi ? »

“Je dis qu’il faut franchiser cela.” A ces mots, Varok mit sur l'une des tables extérieures du restaurant, une malette holo. Lors de son ouverture, le hutt appuya sur un bouton et une image représentant les différents secteurs et systèmes de la CSU se présenta devant les yeux des frères. Des points rouges s'affichaient.

“Faites en profiter la CSU dans son entièreté. Et même pourquoi pas la galaxie ! Votre cantina pourrait bien être implantée sur chaque planète de cette galaxie.”

“A chaque planète ou station, il y aurait un spatioport, un établissement administratif et votre cantina.”

“Qui va gérer l’expansion et les franchisés ?”

“Votre humble serviteur.” Fit Varok, tout en plaçant son bras droit sur son torse et en abaissant légèrement sa tête. Plus que d'habitude lorsqu'il les regardait.

“Mmmh. Nous allons réfléchir à cette proposition, mon frère et moi.”

Les deux humains décidèrent de faire une réunion d’urgence au sein de leur bureau, où les deux pesaient les pours et les contres.

“C’est un Hutt !”

“Justement ! Il doit avoir des contacts partout dans la galaxie. Il nous ouvrirait les portes de l’espace Hutt. L’un des endroits les plus compliqués où s’implanter.”

“Mais c’est un Hutt !”

“Si cela te dérange tant, nous n’avons qu’à poser plusieurs conditions.”

“Faisons ça. Et j’en ai déjà en tête.”

[size=150]Après plusieurs minutes d’échange, les frères sortèrent de leur bureau.


“Très bien, nous acceptons. Mais à plusieurs conditions.”

“Nous gardons le contrôle de ce qui se passe à l’intérieur des établissements. Il faudra passer par nous pour changer les recettes, les ingrédients, les paies et les uniformes.”

“Il faut également compter une période à l'essai. Tester votre franchise à l’endroit que vous voulez et si cela fonctionne, vous aurez le contrôle sur les franchisés. Et vous gérerez l’expansion, à votre manière.”

A ces mots, ce qui s'apparentait à un sourire, se dessina sur le visage du Hutt.

“Je sais que vous pouvez avoir des appréhensions à mon sujet, puisque je suis un Hutt. Mais je vois en votre idée et cette entreprise, un moyen de pouvoir échapper à ces préjugés qui accablent mon espèce. J’accepte vos conditions. ​​Marché conclu.”

Suite à ces paroles, l’un des deux frères brandit sa main gauche en direction du Hutt, tandis que l’autre leva la main droite. Une poignée de main originale. Encore plus, lorsque Varok tendit ses gros bras et serra leurs mains, qui paraissaient beaucoup plus petites d’un coup. Tel un Gundark serrant deux Porgs dans ses mains...
[/size]

Evidemment … Je ne savais pas quoi penser d[…]

“Franchisez !” S’exclama le Hutt, convaincu d[…]

un dîner aux chandelles

L'homme qui faisait face à la Prima leva son[…]

Pendant qu’elle dormait, ces réflexions et pensée[…]

~ Modération Flash ~ Sous les astres […]

Renaissance

~ Modération Événementielle ~ La peti[…]

~ Modération Flash~ Faire du neuf av[…]