L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#16870
-- Un Rêve Persistant --
[Rahm Kota]


    J’ai fini par convaincre Ekki de m’autoriser une escale sur Manaan avant l’atterrissage final sur Coruscant. C’est un détour conséquent, mais le rêve dure depuis des semaines, et son origine m'est totalement inconnue. Quelque chose attire mon attention vers la planète aquatique, peut-être est-ce la présence d'une personne que je recherche. Malgré les risques, je me dois d'aller vérifier cela.

    *

    L’immense océan s’étend sous la ville, je le contemple, immobile derrière la vitre. Les environs sont calmes, je ne repère que quelques présences, insignifiantes à côté de ce qui se rapproche. Je suis incapable de bouger, incapable de détourner mon regard de l’eau, pourtant je perçois cette présence. Je ne peux déterminer sa nature, ni son origine, mais je sais que la rencontre est imminente.

    Aucune nuit je n’ai pu détourner mon regard de l’océan, à aucun moment je n’ai réussi à explorer les alentours. Cette rencontre me parait être une évidence. Mais ce n’est pas cette évidence qui m’a poussée à venir ici, c’est la sensation qui en découle, l’inévitable, tout comme la chambre vide de Lina. J’avais mis des jours à découvrir cette pièce en rêve, mais rien ne bloquait mes mouvements. Ce rêve ci est différent, c’est pourquoi je dois me rendre sur Manaan.

    *

    Je quitte l’astroport en saluant Ceran d’un signe de main. J’ai pris soin de paraître particulièrement discrète. J’arbore une longue et fluide robe anthracite à manches longues dont le col encadre finement mon cou. Ma coiffe mirialan du même gris camoufle mes cheveux et tombe sur mes épaules avec élégance. Je n’ai pas pu m’empêcher d’emporter ma besace avec moi pour cette exploration de la ville flottante. Le principal problème réside dans le fait que je n’ai aucune idée de comment me rendre sur le lieu de la rencontre. J’ai en tête cette immense vitre donnant sur l’océan. Il doit exister plus d’un millier de fenêtres de ce genre. L’exploration commence, je ferme mon esprit et cloisonne mes pensées, minimisant l’influence de ma présence ici. Je me concentre entièrement sur l’espace qui m’entoure et les êtres qui y évoluent.

    Après quelques minutes passées à explorer les environs, je décide de changer de méthode et de m’isoler près d’un mur dans un hall intensément éclairé. J’observe les allées et venues des visiteurs, les flux de la foule. Je repère rapidement le couloir dans lequel la plupart des individus s’engouffrent et finis par choisir le couloir le moins fréquenté. Plusieurs intersections subissent la même analyse, je ne perçois toujours pas la présence que je recherche et n’ai toujours pas atteint la baie vitrée devant laquelle j’étais postée en rêve.

    Je finis par me retrouver complètement seule, sans vraiment savoir où je me trouve. Une pause d’un instant me permet d’explorer les environs. Les yeux fermés, je visite par la pensée les couloirs qui prennent racine dans la pièce où je me trouve. J’ouvre une porte pour découvrir un hangar remplit de containers, je repère les individus présents et fais demi tour. J’emprunte un nouveau couloir, quelque chose pique ma curiosité et je tombe soudain nez à nez avec une alcôve baignée de la lumière des reflets de l’océan. Voici ce que je cherche.

    J’ouvre aussitôt les yeux et parcours le chemin qui me sépare du lieu de la rencontre. Je passe devant la porte du hangar en prenant soin de dissimuler à nouveau ma présence. Enfin, je retrouve la vitre, l’océan, et l’aura que je percevais en rêve. Elle est si faible que j’ai du mal à percevoir son déplacement. Et là encore, je suis incapable d’en déterminer la nature. Sans la perdre, je me tourne vers l’océan, attendant de découvrir la suite de mon rêve figé.

#16882
Si Mya avait fait ces rêves étranges, elle n'était pas la seule, chaque jour Kota faisait le même, toujours plus précis, les images se faisaient de moins en moins flous à mesure que les jours passés. Il voyait à présent la grande vitre qui donnait vers l'océan, c'était précisément là qu'en général Kota remontait à la surface avec le sous marin, juste devant la grande baie vitrée.
Pas de doutes si la force lui donnait ces visions c'est qu'il devait s'y rendre, d'un pas vif, il embarqua à bord d'un sous marin et remonta à la surface sous les yeux d'une personne qui regardait à la fenêtre, peut-être devait-il rencontrer cette personne.. Il se dépêcha d'aller amarrer son véhicule au hangar. Une fois fait, il quitta l’alcôve remplie d'air, puis se dirigea vers l'endroit montré par la force.
C'était peut-être le seul endroit sur Manaan qui semblait encore beau, le seul qui n'avait pas été souillé. Il entra dans la pièce, la personne lui tournait le dos. La force tentait de la guider vers elle, à l'évidence c'était une fille, il ne pouvait pas encore distinguer de quelle race elle était mais à l'évidence, elle avait une allure humaine. Décidément il en rencontrait de plus en plus ces derniers temps.. Elle ne devait tout de fois pas être la par hasard, peut-être se trompait-il mais elle aussi avait du ressentir à travers la force la nécessité de venir ici. Il se mit à côté d'elle et comme elle regarda l'océan.
-Quelle beauté que mer nature nous a offert en créant l'océan, d'une heure à l'autre il peut changer d'humeur, de calme le matin à tempétueux l'après midi. Il est imprévisible, comme beaucoup de choses qui se passent dans la galaxie..
#16889
    Un véhicule sous-marin fait surface, ce détail n’appartient pas au rêve, l’histoire se poursuit enfin. Encore quelques minutes et la présence s’amplifie, se précise, et je ne perçois aucune hostilité. J’espère sincèrement ne pas commettre d’erreur. J’entends l’individu s’approcher tandis que je prends soin de demeurer immobile, il se place alors à mon côté. Sa voix attire mon attention, car elle m’évoque un souvenir, un souvenir extrêmement important. Je cède à la curiosité et dévisage mon interlocuteur.

    *

    Je le revois soudain, une trentaine d’années auparavant, marchant dans le hall du Temple Jedi aux côtés de Sorin alors que Nel et moi courrions à en perdre haleine. Le jeu fut stoppé par la chute du jeune Padawan humain, rattrapé de justesse par celui qui deviendrait mon Maître. Je me souviens que nous étions impressionnés par les deux Chevaliers et que nous en avions parlé pendant des heures.
    Je le revois observant un entrainement au maniement du sabre au cours duquel je me suis brûlée : le Jedi attirait toute mon attention. Nel en a profité pour frapper mon bras, et Sorin a insisté pour que nous restions concentrés. Encore des heures passées à en discuter.

    *

    Mes yeux bleus détaillent les traits du Jedi, il me paraît plus sage. Ou peut-être mon regard d’enfant d’alors a-t’il tout simplement déformé mon souvenir. Je ne peux m’empêcher de reculer d’un pas, mais je me force néanmoins à contenir mes émotions : c’est un ami de Sorin Nalran, mon défunt Maître. Après quelques longues secondes de silence, je m’adresse enfin à lui.

    « Un rêve m’a guidée ici. Vous étiez l’ami de mon Maître ... Sorin »

    Il est vrai que mes rêves m’ont toujours menée vers des personnes ou des lieux qui me sont connus. Mais ce Chevalier Jedi n’était pour moi qu’un souvenir enterré, une image parmi tant d’autres. Alors je n’explique pas pourquoi la Force me ramène aujourd’hui vers lui. Je commence à penser que cette rencontre n’est pas un hasard, et je me perds à penser qu’elle est la volonté du Jedi mirialan mort il y a des années.
#16893
Cela faisait plus de 20 ans que le temple jedi avait disparu et pourtant cette jeune fille se souvenait de lui. Elle n pouvait pas s'être trompé car elle semblait pertinemment savoir qu'il était un jedi. Un jedi de l'ancien ordre. Il tourna la tête vers elle, une mirialan. il plongea ces yeux dans les siens.
Sorin Nalran avait été un bon ami de Rahm, il avait fait quelques missions en sa compagnie et s'était presque toujours entendu avec lui. A voir cette jeune fille qui était sa padawan seule le fit déduire qu'il n'avait pas survécu à la grande purge.
Il se remémora le souvenir de son ami. Il se demanda alors combien de jedis restait-il en vie? Combien d'amis n'avait-il encore perdu?
-Tu veux parler de Sorin Nalran n'est ce pas? C'était un bon ami à moi, je n’espérais plus qu'un jour on me parlerait de lui à nouveau.. la dernière fois que je l'ai vu, c'était 5 jours avant l'ordre 66, je croyais que les clones l'avaient emporté lui aussi...
Une profonde tristesse ampli le vieux maître jedi, tous ces bons moments qui s'étaient terminé d'un seul coup. Kota n'aimait pas en parler mais il était curieux au sujet de la padawan de Sorin. Il voulait en savoir plus sur elle.
-Dit moi, comment t'appelles tu? et comment as-tu fait pour t'échapper?
Kota savait que ces paroles étaient un peu brusques mais il n'avait jamais été un tendre non plus.
#16900
    J’ai parlé trop vite et sans doute été un peu trop confiante. J’ai bien entendu reconnu le Jedi, et me souviens de son amitié avec mon mentor. Mais ne dit que cet homme n’a pas suivi un chemin différent du nôtre après l’attaque du Temple Jedi. Soudain prise d’un doute, je cloisonne mon esprit. Mais en découvrant la tristesse dépeindre sur le visage de son interlocuteur, en percevant la peine s’emparer de lui, je reprends confiance et lui apporte des réponses prudentes.

    « Mon nom est Mya. Sorin a survécu à l’attaque du Temple. Je ne m’en souviens pas très bien ...
    Je m’étais éloignée du groupe de Padawans et j’ai simplement croisé sa route à ce moment là.
    »

    Il est vrai que je n’ai gardé que très peu de souvenirs de ces événements. Je n’avais que cinq ou six ans et tout s’est déroulé très vite. Je me souviens simplement être sortie de la pièce où tous les autres Padawans s’étaient regroupés. Et puis le Jedi a surgi de nulle part, nous avons rejoins Alek et son apprenti, et sauté dans un vaisseau. Je me souviens en revanche très bien des flammes, de la fumée s’élevant du Temple. Dès notre atterrissage, Sorin Nalran est devenu mon mentor, je l’ai toujours considéré comme mon maître. Il m’a élevée et m’a enseigné l’art du combat et la Force pendant près de vingt ans. Et j’ai causé sa perte ...
    Mon regard se détache du Jedi pour aller se perdre dans l’océan. Je confine mes tristes pensées tandis que je poursuis mes explications.

    « Je l’ai côtoyé pendant des années, en tant qu’apprentie. Il s’est éteint sur Dantooine,
    un an avant la bataille de Yavin, assassiné par un Sith.
    »

    J’ai du mal à contenir mon aversion pour l’humain qui mit fin aux jours de Sorin. Cependant je sais désormais maîtriser mes émotions, et ma colère n’a pas lieu d’être. Je n’ai pris aucun détour pour annoncer ces nouvelles, d’un regard interrogatif je m’enquiers donc des réactions de mon interlocuteur.
    J’ai parlé de moi, de Sorin, mais ne sais toujours pas à qui je m’adresse. Le visage du Jedi m’est familier, je n’ai eu aucun mal à le reconnaitre, en revanche je ne me souviens pas de son nom, et ne suis même pas sûre de l’avoir déjà entendu. Mon mentor ne parlait que très peu de lui et de ses missions, je ne suis donc pas en mesure de savoir s’il a revu cet homme après l’attaque du Temple Jedi, ou s’il était encore en contact avec lui. Quoi qu’il en soit, il ne l’a jamais mentionné.

    « Je reconnais vos traits mais ignore votre nom. Puis-je vous demander de vous présenter ? »
#16905
Il l'avait redouté mais il n’osait y croire, alors il avait rejoins la force, par la main d'un sith qui plus est. Combien sont revenu à la lumière depuis l'avènement de l'Empire? Kota malgré qu'il soit un jedi n'avait aucune pitié pour les siths. Il était prêt à séparer la tête du corps sans aucune hésitation.
Beaucoup de membres de l'ancien ordre jedi croyaient qu'un jour Kota finirait par tomber dans le côté obscur à cause de ces méthodes un peu barbares et peu recommandables mais au fur et à mesure, ils s'étaient rendus compte que le côté obscur ne l'atteignait pas.
Devait-il réellement se présenter à la jeune fille, ce ne serait pas très prudent. Elle elle l'avait fait, après tout elle était l'ancienne padawan de Sorin, pour l'instant il ne reconnaissait rien en elle de son ancien maître, il était curieux de mieux la connaître, c'est pourquoi il décida de se présenter.
-Je m'appelle Rahm Kota.
Ce nom était connu de tout membre de la rébellion comme étant le premier instigateur de celle-ci grâce à de nombreuses entreprises contre les positions impériales quelques années avant la création de l'alliance. Il avait aidé Mon Motma, Leia et Bail Organa a créer celle-ci et s'était ensuite éloigner de l'organisation pour pouvoir combattre avec sa milice seule.
-Je suis attristé d'apprendre que Sorin a rejoins la force, mais je ne doute pas qu'il continue à veiller sur toi jeune novice. Continue d'appliquer les valeurs qu'il t'a inculqué, fait lui honneur. Sorin Nalran était un bon jedi, j'ai été attristé de ne plus pouvoir avoir de contacts avec lui après la chute du temple.
#16910
    J’avoue être de mauvaise foi, car il est bien une personne dont Sorin me parlait parfois : Rahm Kota. Je fais silence un instant, je n’aurais jamais cru rencontrer un jour un tel personnage. Sur Dantooine, il nous est arrivé de recevoir des nouvelles des actions menées contre l’Empire signées Rahm Kota. Mon mentor semblait ne pas pouvoir s’empêcher de venir me les conter. J’ai donc face à moi un acteur de la rébellion, et qui plus est, un Maître Jedi. Alors une seule question reste à poser :

    « Mais ... Que faites vous sur Manaan ? Pourquoi ne pas avoir rejoins le Nouvel Ordre Jedi ? »

    Une question pouvant être jugée indiscrète. Elle me tient néanmoins à cœur : le Jedi me paraît plongé dans la solitude, une solitude qui est également mon quotidien depuis longtemps. Et il m'est facile d'imaginer combien j'ai changé au cours de mon isolement, mais je serai bientôt de retour à Coruscant. L'audience que j'ai demandé auprès du Conseil Jedi m'a été accordée, et je rejoins le Temple dans le but d'achever ma formation ... mais avant tout pour restituer le sabre de mon mentor.

    Un bruit attire soudain mon attention. Je reconnais un bruit de pas et crois percevoir une conversation. Je n’ose pas m’aventurer à la rencontre des deux individus, préférant interroger Rahm Kota du regard. Je ne connais en effet pas cette planète, et encore moins cette ville, je suis donc incapable de déterminer quel genre d’individu pourrait croiser notre chemin en ce lieu. Je me souviens néanmoins avoir aperçu des hommes armés dans le hangar que j’ai malencontreusement visité par la pensée avant de trouver l’alcôve.

#16955
La question était juste et il s'était apprêté à y répondre.
-Tout est une question de confiance jeune novice. Il y a plus de 20 ans je vouais une confiance absolue envers chaque membre de l'ordre jedi, maître Kenobi, maître Ploo Kun, maître Mundi, tous de grands maîtres.. Nous avons tous étaient trahis par la même personne, l'élu Anakin Skywalker. Le jour ou je l'ai vu assassiner les jeunes jedis je n'en croyais pas mes yeux, comment pouvait-il faire ça sans hésiter? Ce jour là j'ai tout perdu, ma vie de jedi, mon foyer, mes amis et ma confiance envers les autres.
C'est en partie pour ça que je ne rejoindrai probablement jamais l'ordre jedi, nous avons été trop souvent trahis et je ne veux pas revivre la même expérience. Peut-être me trouveras-tu égoïste de ne penser qu'à moi en premier mais j'ai subis trop d'épreuves pour pouvoir recommencer. J'espère que tu peux comprendre ça padawan Tellis.
Et toi alors padawan, tu es prête à retourner dans les rangs des jedis?
#16966
    Les explications apportées par Rahm Kota me permettent désormais de mieux comprendre sa situation. Cependant, son choix de vie me parait extrême. Je ne connais pas Manaan, mais la planète me semble être un endroit parfait pour l’exil, et je n’arrive pas à déterminer si le Jedi s’est retiré ici pour être seul, ou pour être en sécurité. Quoi qu’il en soit, mon choix est différent du sien.

    « Je pense comprendre votre choix, mais je n’ai pas assez vécu pour partager votre opinion. Je vais en effet rejoindre le Nouvel Ordre, pour honorer mon Maître et achever ma formation. La guerre a décimé ma famille, le Temple est ma dernière attache. »

    J’ai en effet grand besoin de reprendre ma formation auprès des Jedi, car les événements qui ponctuent ma vie m’ont amenée à éprouver de violents sentiments, et j’ai perdu, au fil des années, tout sérénité. Je ne puis désormais me confier qu’à un Maître Jedi, seuls ses conseils pourraient m’aider à retrouver un équilibre. J’abandonne mes pensées et reviens à mon interlocuteur.

    « Pourquoi avoir choisi cette planète ? Vous me semblez chercher la solitude plus que tout. »

    Je pose une telle question en sachant pertinemment ce qui peut amener un être à fuir le contact d’autrui. En ayant moi-même quitté les Jedi, il y a de cela une dizaine d’années, pour m’enfermer dans la solitude. Malgré mes contacts quotidien avec mon entourage, mon long séjour sur Mirial était en réalité un isolement, une fuite. Et je fuyais alors mon nouveau Maître, Sorin s’était éteint, et je n’avais plus rien.
#16971
-J'ai choisis Manaan car c'est en quelques sortes une planète oubliée. Je cherche surtout la tranquillité plutôt que la solitude, ça ne me fait rien de vivre au milieu des gens tant qu'ils ne me dérangent pas.

Il ne dit rien sur sa milice, il voulait garder ce secret pour lui. Cette force de combat devait rester secrète pour tous, bien que les anciens rebelles étaient au courant, du moins l'état major, le reste de la galaxie ignorait que la milice existait encore.

-J'aime avoir ma tranquillité, comme tu peux le voir jeune padawan je ne suis plus tout jeune, un homme doit savoir quand il doit raccrocher, le moment était venu pour moi.

Ces paroles avaient été dîtes sans réelles conviction car la vérité était toute autre. Il n'avait jamais raccroché et continuait à jouer les justiciés masqués malgré son âge. La jeune femme ne dut pas trop y croire car en prononçant ces paroles il avait détourné son regard.

-Tu es encore jeune, n'oublie qu'être jedi c'est aussi avoir de grandes responsabilités. N'oublie jamais les valeurs que t'as inculqué maître Nalran.
Les deux Apprenties

Luna avait attaqué rapidement en large frappes l[…]

P fiouuuuu... C'est couché au sol face au […]

[Dxun] L'appel de l'Ombre

Vrad avait parcouru pendant de longues minutes l[…]

L e chasseur de primes se craqua la nuque et r[…]

U n bâton électrique ? Sareth avait déjà sa pi[…]

Les Cadets Militariens

Mon seul intérêt? de toute évidence vous n'a[…]

https://68.media.tumblr.com/13b2[…]

Des Sith chez les Hutts

https://zupimages.net/up/20/14/6rfu.[…]