L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Gérez l'évolution de votre personnage
Règles du forum : Cette zone est réservée aux fiches de présentation validées, qui y sont en libre lecture. Toute modification d'une fiche doit être limitée au minimum possible. Seules les mises à jour des histoires sont autorisées. Des posts supplémentaires liés aux développements de votre personnage ou à la tenue de vos rps sont également possibles, tant qu'ils ne modifient pas la fiche originelle.
Avatar de l’utilisateur
By Harlon Astellan
#21017
Identité

- Autre Comptes : John Emsar. Il y eut aussi Cailloux, Arthas Menias, Arkhaus Thraka, Connor, Jenna Jatine... C’est tout. Remarque c’est déjà pas mal.
- Fuseau Horaire : GMT + 1 ( Bruxelles – Paris )
- Disponibilité : Autant que faire se peut…

Profil

- Nom : Harlon Astellan
- Race : Humain
- Sexe : Masculin
- Âge : 42 ans
- Planète d'origine : Nouane

- Métier : Grand Moff
- Groupe : Empire Galactique

Informations

- Apparence :

Harlon est un homme imposant à la musculature de sportif. Son léger passé militaire en fait quelqu’un soucieux de son corps et de sa forme physique, le conduisant à un entraînement musculaire régulier et poussé. Il est assez grand du haut de ses 1 mètres 88, et assez volumineux avec 82 kilos ( gravité standard ). Néanmoins il porte assez régulièrement une paire de lunettes ronde très aristocratique en verre blanc, ce afin de « casser » cette image de pseudo-militaire, pour la simple raison qu’il déteste être considéré comme un soldat. Son physique entretenu ne tient que dans le dicton « Un esprit sain dans un corps sain ».

Il a des yeux vert et des cheveux marron de taille normale pour un homme, généralement tirés en arrière, ainsi qu’une barbe assez fournie qu’il entretient impeccablement.

Il n’arbore jamais aucune fantaisie comme des bijoux, des tatouages ou autres, se contentant de revêtir des ensembles austères et généralement menaçants pour qui ne l’a jamais vu auparavant, quand il n’a aucune raison de porter son uniforme du moins.

D’expression souvent neutre, voire froide, il sourit très peu, ne semble jamais en colère ni même fatigué. C’est aussi un homme qui est émotionnellement légendaire car aucune personne vivante ne l’a jamais vu rire, ce qui contribue à garder de lui une image justement froide et faussement indifférente d’autrui.

Il s’habille en sombre quand il ne porte pas son uniforme officiel, ce qui arrive extrêmement rarement.

- Psychologie :

« Austérité. Il n'était qu'austérité... et colère. Il était muet comme un poisson. Je suis un imposteur... et je ne vaux rien. J'ai ambitionné le néant, j'ai récolté le néant. Une flotte. Des crédits. Et la honte. Lui, il était l’Empire. Il a tout regardé du monde avec la grande flamme du flambeau qu'on allume en accomplissant le meilleur. Je ne suis pas venu à bout de son désir. ».
- Officier impérial de la Marine, en orbite d’un monde marécageux


Bien cadenassé derrière un masque d’impassibilité, Harlon est un homme assez sympathique quand on prend le temps de le connaître. Mais étant discret par nature, et jouant sur un affichage froid et distant, il prend soin de ne pas s’étaler au premier venu, et d’attendre que le contact passe bien pour se révéler, ce qui n’est pour l’heure jamais arrivé, ne considérant personne comme son égal. De fait, c’est quelqu’un de froid, absent de toute émotion affichée. Même avec ceux qu’il affectionne, il ne rit jamais, en ce que ce trait « déforme le visage » de ceux qui le pratiquent. C’est quelqu’un de réservé et de très discret qui n’autorise que peu de mentions dans les médias, et qui préfère rester un anonyme le plus possible pour que ses réformes ne soient pas attachées à lui mais à tout son gouvernement, non par modestie mais pour déléguer les échecs potentiels et se garder la part du lion dans ce qu’il restera.

Il place l’intelligence et la connaissance au-dessus de tout loisir et de toute considération qui n’a pas trait à l’exercice du devoir. Connaître le passé – et le comprendre - prépare l’avenir. De plus, étant étudiant Nouanais, sa culture est « naturellement » très étendue, ce qui en fait un compagnon de table fort appréciable, et en fait fort apprécié. Malgré ses allures de soldats, il adore le raffinement et tout ce qui est distingué, même s’il tient à ne pas donner l’impression de n’être qu’une lopette efféminée.

Quand une remarque à son sujet lui déplaît, il n’en souffle mot, mais trouve un moyen généralement à long-terme, et souvent différé dans le temps de le faire payer très cher.

C’est avant tout un homme pragmatique pour qui la fin justifie toujours les moyens. Si mensonge fait nécessité, le mensonge fera force de loi. Mais dans la mesure du possible, il tente de garder autant d’intégrité que possible. En revanche, la notion d’intégrité devient superflue si la déontologie doit être abandonnée pour son avancement professionnel. Comprenez par-là que s’il doit éliminer un concurrent pour obtenir une place plus en vue, il n’hésitera pas à user de tout stratagème pour atteindre son objectif. En revanche, et fait rare dans la profession, il ne fera usage de ses « talents » d’assassin politique qu’avec des gens haut-placés qu’il juge d’incompétents, les gens compétents n’ayant donc rien à craindre de lui. A noter que son jugement ne tient qu’à lui et n’a rien de totalement objectif.

Il ne partage pas le racisme inhérent aux impériaux typiques, mais n’a pas grand-chose contre l’esclavage. Il est sensible à la question de leur traitement, mais selon lui, aucun esclave ne l’est sans qu’il ne l’ait choisi ( quand bien même le choix est l’esclavage ou la mort, le choix est fait ). Un esclave est à ses yeux « un ouvrier qu’on ne paie pas mais qu’on entretient ». L’idée de quelqu’un « appartenant » à quelqu’un d’autre n’a rien de choquant, vu que 90% des employeurs galactiques exploitent copieusement leurs ouvriers. Abolir l’esclavage n’est pas une priorité, loin de là, en revanche, améliorer leurs conditions de vie et leur accorder de la protection, il s’en fait un cheval de bataille personnel. Mais, et fait qu’il ne partage jamais, il ne prend pas à coeur leurs conditions de vie par bonté d’âme, juste par pragmatisme financier : un esclave bien traité produit pour plus de crédits.

Il a aussi des travers dont il aimerait se défaire sans succès, comme son penchant pour le beau sexe ( cela dit il reste égal à lui-même en leur compagnie, il se tient à carreau et agit comme avec n’importe qui d’autre ), les jeux d’argent et l’alcool. Un petit travers qu’il ne cache pas est son affection pour l’art exotique, et surtout alien ( ce qui lui valut pas mal d’ennuis par le passé ).

- Affection :
  • L’Empire, par-dessus tout
  • Les comptes en banque dans le vert
  • La réussite de son gouvernement
  • Les victoires impériales, diplomatiques et militaires
  • Ses supérieurs et ses homologues ( pour une fois )
  • Les gens de valeur, qui font leurs preuves
  • Les gens loyaux aux causes dans lesquelles ils s’engagent
  • Les casinos, les femmes et les bars ( voir Psychologie )
- Aversion :
  • Les Sullustéens, par-dessus de tout
  • Les Néo-Républicains, et en général tout ennemi impérial
  • Les traîtres, quelles que furent leurs raisons premières
  • Les grossiers esclavagistes ( ça se travaille… )
  • Les rôturiers, et en général tout ce qui n’a ni culture ni déférence ( ou ce qui se nourrit essentiellement de croque-monsieur )
  • Les gens qui ne voient pas dans leur avancement une façon de servir, mais de SE servir
  • Les casinos et les bars ( revoir Psychologie )


- Histoire :

► De 33 BBY à 23 BBY – Naissance et Enfance :


Harlon de la famille Astellan naquit en l’an 33 avant la bataille de Yavin 4, soit 14 ans avant l’avènement de l’Empire. La famille Astellan comptait comme ancêtre illustre Anasterian Astellan, co-fondateur de l’Université de Darvarh sur Nouane, rivalisant avec la plupart des autres grandes écoles galactiques, notamment celles de Naboo. La famille eut donc une longue réputation au sein de ce prestigieux établissement et dans tout établissement scolaire de prestige, que ce soit en fournissant des directeurs ou des professeurs-chercheurs de renom. En parallèle, tous les membres de la famille se lancèrent plus ou moins dans la politique, ou tout du moins en se contentant de l’enseigner. Le plus haut poste décroché par un Astellan avant Harlon fut le poste de Conseiller Gouvernemental de Nouane du temps de l’Ancienne République.

Harlon eut donc un cadre privilégié pour grandir et apprendre, aux côtés de son frère Milo ( d’un an son aîné ) et de sa sœur Nova ( d’un an sa cadette ). Dès que son âge fut suffisant, il suivit des cours à domicile avec un précepteur d’Alsakan. Plutôt précoce en toute chose, Harlon apprit vite et bien, devenant un petit être plus cultivé que 95% de la galaxie à l’âge de 7 ans. La fratrie était tout ce qui était de plus habituelle, les conflits entre frères et sœurs ne se faisant pas rare, mais un lien privilégié et rare demeurait entre eux, ainsi qu’un fort sens de la solidarité. Inséparables à la maison comme au jardin, leurs parents décidèrent d’harmoniser les cours pour qu’ils puissent les suivre tous ensemble, étant donné que, et ceci étonna le précepteur au plus haut point, ils étaient individuellement insupportable, mais réunis ensemble chacun était d’un calme quasi olympien.

Les trois grandirent sans avoir besoin de personne d’autre, aussi le lien qu’ils partageaient leur suffisait amplement et explique en partie le renfermement d’Harlon face aux étrangers.

► De 23 BBY à 16 BBY – Etudes de Sciences Politiques :


Jusqu’aux 10 ans d’Harlon, ils restèrent à la maison, âge où leur précepteur déclara ne plus rien avoir à leur enseigner. Il fallut des rapports psychiatriques – dont des tests de QI sévères – et la pression de leur père, gérant de la section Politique et Économique de Darvarh, pour les faire admettre en première année à la faculté. Milo s’intégra tout seul au moule, bien qu’ayant 11 ans seulement, il était vif et chaleureux et n’avait pas grand-chose à jalouser des « plus grands » et fit vite partie des clubs et cercles branchés des jeunes étudiants, participant aux soirées VIP et tout ce qui était huppé et socialement haut-de-gamme – sans toucher à l’alcool avant ses 13 ans cela dit.

Harlon vit cet engouement pour les autres comme une trahison vis-à-vis de sa fratrie et commença à secrètement haïr son frère, jalousant la réussite apparente de son ancien frère, qui n’était qu’un « sentiment de puissance éphémère et illusoire pour les faibles d’esprit qui ne voient guère la vraie force, celle de l’esprit ». Aussi évolue-t-il seul, sans ami, et sans qu’on lui porte aucune affection, renforçant son penchant à la discrétion et à la fermeture de soi. Durant cette période, il se rapprochera beaucoup de sa sœur, hélas encore sous le seuil légal tolérable des 10 ans pour entrer à l’université malgré des tests de QI et de connaissances positifs. Il attendit patiemment pendant une année qu’elle ait l’âge et en profita ensuite pour être son parrain dans ses études.

Si ses homologues étudiants ne l’apprécient pas spécialement, ce n’est pas le cas de ses professeurs, qui l’admirent et voient en lui un élève « gentil, brillant, cultivé et studieux ». C’est un élève attentif, appliqué et passionné par ses études en sciences politiques. Au terme de ses 7 années, il décroche son Doctorat dans cette branche, avec mention « Excellent ». Entre-temps, à ses 15 ans, alors que l’Empire est proclamé depuis 1 an déjà, il se prend d’affection pour ce régime qui « n’hésite pas à recadrer les simples d’esprits et les faibles de cette galaxie », et adhère alors au COMPORN, avant même Milo et Nova.

Son frère avait abandonné ses études 3 ans plus tôt pour partir dans la Marine, et sa sœur continuait son cursus avec une spécialisation dans le domaine juridique.

► De 16 BBY à 12 BBY – Aspirant Officier à Carida :


A la sortie de l’université, il est racolé par l’armée qui est intéressée par le recrutement de jeunes gens des familles aristocratiques pour en faire de brillants et charismatiques officiers. Sous l’insistance de l’État-major impérial de Nouane, sous le couvert de son frère qui était un très bon étudiant et sous les conseils de son père, il fait son entrée à Carida comme Aspirant Officier. Toujours aussi studieux, il ne prend pas spécialement goût à la chose militaire, se contentant d’apprendre par cœur les stratégies présentées en classe et trouvables sur ses bases de données. Il obtient donc de bonnes notes, mais les instructeurs voient bien que cet élève est tout sauf impliqué.

Il y retrouva son frère, encore plus insupportable qu’avant. Chef de groupe, vaniteux et trop braillard à son goût, Harlon en vint vite à le détester cordialement - même si rien ne semblait l’indiquer - lui et sa clique de dégénérés. Étant le frère de Milo, sa scolarité se déroula presque sans accroc, même si des confrontations naquirent rapidement, étant donné son penchant aristocrate et élitiste.

Durant cette période, compte tenu du manque d’intérêt qu’il porte à l’armée et de cette horrible façade à arborer en public, il se met à boire régulièrement pour se motiver un minimum, mais ne trouvant vraiment rien de stimulant dans l’armée, il développe une certaine dépendance à l’alcool au vu de sa grande consommation. En revanche, il découvre l’importance de prendre soin de soi et de son corps et devient rigoureux dans son entraînement physique, développant correctement ses muscles jusqu’à en faire une petite montagne, mais toujours selon un schéma de « force tranquille ».

En 4 ans, il est dans les premiers de sa promotion et décroche le grade de Lieutenant, ce qui le laisse totalement de marbre et attise la colère et le dédain que lui portaient déjà ses camarades, plus motivés et pourtant avec moins de réussite. Milo également fut agacé d’être moins bien placé que lui alors que ses compétences étaient largement au-delà de celles d’Harlon.

► 12 BBY – La Bataille de Renatasia :


En 12 BBY, il est envoyé à Renatasia pour mater la révolution locale. La bataille est une vraie débâcle et l’Empire décroche sa victoire au prix de pertes particulièrement élevée. Harlon s’illustre non pas en gagnant une grande victoire mais en organisant la retraire de la première vague d’assaut, en sauvant une grande partie sans pour autant s’attirer le déshonneur.

Il participera ensuite aux assauts différents, et sera même au commandement des troupes engagées pour prendre une tour de communication stratégique pour couper tout moyen à l’ennemi de demander des renforts. Après cette victoire sanglante pour les deux camps qui laissera à l’Empire un goût amer dans la bouche, il se rend définitivement compte que la guerre n’est pas son affaire. Il profite de sa position, ses résultats, son diplôme et son père pour entrer en politique.

Image
Renatasia, une victoire payée par le plus sanglant des tribut


► De 12 BBY à 6 BBY – Débuts prometteurs dans la politique :


Quelques mois après, il trouve un poste de Préfet sur Metalorn, grâce au Grand-Moff du Sur-Secteur, vieil ami de la famille. Il exerce d’abord dans la branche économique où il se démontre brillant et imaginatif. Son travail porte ses fruits, et le gouvernement de Metalorn voit en lui un vrai collaborateur au lieu d’un simple pistonné, et lui attribuent de plus en plus de responsabilité. 5 ans après son établissement ( en 7 BBY donc ), il est même nommé gouverneur de la planète pendant 1 an, avant que Corwyth ne prenne la place. Cette année verra l’essor de l’industrie planétaire, qui en deviendra plus riche qu’avant en un minimum de temps.

Au début de cette période, il commença à couper pour de bon les ponts avec son frère, qui mit ça sur le compte d’un emploi du temps trop chargé. A aucun moment Milo ne s’était douté que son frère ne veuille plus le contacter. En revanche il resta très proche de Nova, qui venait de passer secrétaire au cabinet du Sénateur de Nouane, chose qui remplit son frère de fierté.

► De 6 BBY à 2 BBY – Gérant des Camps d’Internement Wookiee :


Il ne fut pas viré de Metalorn. Il profita d’une opportunité de gérer les camps d’internement Wookiee sur Kashyyyk. Il lui fut assigné le capitaine Ozzik Sturn, un homme qui inspira dégoût et mépris de la part d’Harlon. Harlon se rendit compte que l’esclavage produisait des ouvriers sans motivation et donc largement improductifs et tenta de mettre en place des systèmes pour améliorer la condition des Wookiees, ses efforts étant infructueux à cause du capitaine qui mettaient tout en oeuvre pour ennuyer Harlon, notamment en sabotant ses efforts. Harlon tenta de gérer les camps au mieux.

Peu de temps après, le capitaine Sturn mourut des mains d’un Jedi venu libérer les camps, ce qui ne déplût pas à Harlon, bien que ça le contraigne à reprendre le contrôle des camps d’internement, en proie à l’anarchie. En reprenant rapidement le contrôle et en fortifiant rapidement et plus sûrement les camps, l’Impératrice en personne lui attribua la Croix Gouvernementale lors d’une visite spéciale dans les nouveaux camps.

Image
La reprise de contrôle sur Kashyyyk se fit dans le sang des esclaves


► De 2 BBY à 4 ABY – Gouverneur du Sud :


Par la suite, l’Impératrice le nomma gouverneur de Juvex, dans le secteur sud Senex-Juvex. Le très fort taux d’esclavage fut dur à contenir, et la modification des conditions des esclaves fut virtuellement impossible de sa position. Cela dit, la planète Juvex vit de sérieuses améliorations, avec notamment des lois protégeant la condition des esclaves et interdisant la maltraitance injustifiée, en plus de garantir des jours de repos, et même de mettre en place un système d’argent de poche obligatoire hebdomadaire, puis en autorisant aux esclaves d’avoir des biens privés protégés des maîtres. Ces changements ne plurent pas à la Maison Vaudron qui fit tout son possible pour faire annuler ( sans succès ) ces changements, et qui firent ( avec succès ) taire partout ailleurs ces changements, que le bruit ne court pas, malgré le fait que la richesse des maîtres n’en pâtissait absolument pas.

La destruction d’Alderaan le laissa totalement de marbre. Sans être réjouis de la mort d’Organa et de ses insupportables partisans ( puisque le principal moteur de la loyauté reste l’adversité ), il ne se choque pas de la mort d’innocents par millions.

Puis éclata la bataille de Yavin et la nouvelle tomba : Milo était mort en poste dans l’explosion de l’Étoile Noire. Et, contrairement à ce qu’aurait jamais pu penser Harlon, il en eut le cœur totalement brisé, et sa haine pour les Rebelles n’en fut que plus grande encore. Il n’avait jamais aimé ces lâches adolescents pleurnichards, et voilà qu’ils venaient de tuer des millions de braves impériaux sur base de... de quoi ? Il s’en remit néanmoins vite, mais depuis il prend encore plus régulièrement des nouvelles de sa sœur qui gravit les échelons politiques petit à petit.

► De 4 BBY à 9 ABY – Gouverneur du Nord :


Après la bataille de Yavin, une grande période d’émoi impérial suivi et chaque impérial digne de ce nom s’attela à débusquer tout membre de la rébellion qui aurait l’audace d’exister. L’Impératrice décida personnellement de transmuter les gouverneurs de Juvex et de Serenno. L’ascendance d’Harlon lui apporta un crédit non négligeable et c’est presque naturellement qu’il s’intégra à la vie commune de la planète, la dirigeant fermement mais avec justesse et forte justice, attirant la sympathie globale de la population.

Sa gouvernance présente ne fut pas spécialement brillante, la majorité de ce qu’il y avait à faire l’était déjà depuis longtemps, aussi se contenta-t-il d’implanter de menues améliorations, fort honorables mais en rien notables. Après la débâcle d’Endor, Harlon resta fidèle à l’Empire originel et continua de diriger Serenno, la tenant prête à la guerre et préparant ses richesses pour une résistance extrême. Ensuite il fut sous le contrôle du Haut-Amiral et nouvellement Grand Moff Feyet Kiez, avec qui il développa un lien amical assez fort. Le Grand Moff établit ses quartiers sur Serenno en tant que capitale Sur-Sectorielle, Harlon se contentant de diriger la planète.

► De nos jours :


Après la disparition de Kiez, un Grand-Moff par intérim fut nommé, avant d’être remplacé finalement par Harlon. Il vient d’entrer en poste.

Possessions


- Matérielles :

- Immatérielles :
  • Réputation universelle dans les forces armées sectorielles et dans les milieux politiques pour n’avoir jamais rit, ainsi que celle d’un homme froid et calculateur, mais incroyablement fidèle malgré les apparences.
  • Connaissances très étendues dans les domaines de :
    - L’Histoire Galactique
    - La politique à travers les âges
    - La sociologie
    - La fiction militaire, les romans d’espions et thrillers policiers et complotistes.

  • Connaissances purement théoriques des stratégies militaires spatiales et terrestres étudiées dans les académies impériales.
  • Connait les dossiers publics et les profils « privés » dont l'étendu échoit à sa fonction sur les haut-amiraux, les grands amiraux et tout haut-gradé impérial en activité, à la retraite et déserteur, ainsi que de tout Consul Impérial, quel qu’il fût.
Avatar de l’utilisateur
By Equilibre
#21057
Voilà une fiche très complète, interessante, à la fois mi-ombre et mi-obscurité, tout en nuances !

Rien à ajouté si ce n'est un
validé !
Avatar de l’utilisateur
By Honneur
#21077
Bonsoir et re-bienvenue sur notre beau forum qui aura vu un paquet de tes personnages finalement :D

Sur la forme comme le fond je n'ai rien à redire sur le personnage. Le remplaçant de Feyet est donc arrivé !

Je valide.

Bon jeu !

Fiche de scénario Nom du lanceur du scén[…]

L'ombre et la lumière

Elle ne comprenait pas, où ne voyait pas. Le voil[…]

Les indicateurs du tableau de bord avait beau cli[…]

Peut-on sortir d'un trou noir ?

Salut à tous ! Je propose, à ceux qui s'int[…]