L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Gérez l'évolution de votre personnage
Règles du forum : Cette zone est réservée aux fiches de présentation validées, qui y sont en libre lecture. Toute modification d'une fiche doit être limitée au minimum possible. Seules les mises à jour des histoires sont autorisées. Des posts supplémentaires liés aux développements de votre personnage ou à la tenue de vos rps sont également possibles, tant qu'ils ne modifient pas la fiche originelle.
Avatar de l’utilisateur
By Darth Varadesh
#34567
Image


IDENTITE


Nom du Personnage : Sabina Pavian, alias Darth Varadesh
Race : Pantoran
Âge : 20 ans
Planète d'origine : Pantora

PROFIL


Métier : Apprentie Sith
Faction : Ordre Sith
Description : Au premier regard on pourrait être tenté de ne remarquer que la plus facile des constatations : Varadesh est une belle jeune fille. Mesurant dans les 1m70, donc ni trop grande ni trop petite, elle attire assez facilement les regards par sa peau bleue claire, sa silhouette mêlant une certaine grâce (quand elle s'en donne la peine) et une allure langoureuse. Son visage arbore des traits délicats, capables de séduire sans grande difficulté la cible de son attention. Des yeux d'une couleur jaune dorée et une bouche qui semble constamment à demi-souriante comme si tout l'amusait viennent compléter un tableau plutôt aguichant, sans oublier ses cheveux dont les teintes varient du bleu profond au violet clair, souvent arrangés en une queue de cheval ou reposant librement sur ses épaules.

En règle générale, Varadesh préfère les tenues simples voire franchement anonymes qui lui permettent de se fondre dans la masse du mieux possible. C'est assez paradoxal vu sa beauté évidente (quoique pas divine pour autant), on pourrait croire que la belle chercherait plutôt à se mettre en valeur au maximum. Elle a une préférence pour les tenues aux couleurs sombres en général, bien que celles plus flashys qui peuvent souligner sa silhouette peuvent lui plaire, selon l'objectif qu'elle a en tête.


Histoire :
Premiers pas


On peut dire que la jeune Sabina n'a pas eu ce qu'on pourrait appeler une vie facile, ça non. Si ses premières années sur Pantora avec ses parents étaient banalement tranquilles malgré le joug impérial (consistant en une petite garnison sur la lune d'Ordo Plutonia autour de laquelle gravite Pantora), tout a changé de manière radicale, brutale et définitive l'année de ses 11 ans. A cette époque, la famille partit en voyage pour Naboo, les parents ayant accepté un poste et la vie étant devenue trop dure sur Pantora avec la présence impériale et son gouverneur ouvertement raciste envers les natifs.

Malheureusement, le vaisseau de transport fut attaqué par des pirates qui pillèrent la cargaison, tuèrent une bonne partie des passagers dont les parents de l'enfant et réduisant en esclavage les survivants. Ce fut le début d'un véritable enfer pour une jeune fille complètement innocente et incapable de concevoir une telle cruauté chez des êtres vivants. On la battit, on abusa d'elle et pas qu'une fois, on la terrorisa, on écrasa en elle toute idée de révolte, de liberté. Elle ne pouvais pas même songer simplement à une autre vie, réduite à servir sans aucun espoir d'échappatoire. Autant dire que les 8 années suivantes furent véritablement horribles à vivre.

Le salut vint non pas de fringants héros républicains mais ironiquement d'autres pirates. Tandis qu'elle avait été vendue à un Dévaronien appelé "le maître" comme tout ceux qu'elle servait, celui-ci travaillant pour Durga Besadii assurait la livraison des chargements d'or depuis Ziugen. Et d'un coup, une bande de pirates alpagua le cargo, lynchant tout le monde à bord, s'emparant de la cargaison et la libérant elle de sa vie de servitude.

Elle avait elle-même tué son maître, brisant le lien qui l'enchaînait à ce passé dont elle ne voulait plus. A présent elle ne savait que faire de sa vie, le chef des pirates l'ayant secourue lui expliqua qu'elle était libre d'aller ou elle voulait, se montrant même compatissant envers elle. A cela il fallait rajouter l'étrange truc qu'elle avait fait, faisant voler de quelques centimètres sur le sol le blaster du maître simplement en y pensant. Qu'était-elle vraiment? Que faire? En parler à quelqu'un? Faire comme si ça n'avait jamais eu lieu?

Quel chemin allait-elle prendre à présent qu'elle pouvait choisir pour la première fois de sa vie?

C'est sur la lointaine Korriban qu'elle trouva la réponse à toutes ces questions. Ciaphas Cain, le capitaine des pirates l'ayant libéré, connaissait là-bas des individus capables, pensait-il, de les éclairer sur cette étrange capacité dont elle avait fait preuve. Il l'y emmena et là, rencontra celle qui allait changer sa vie de façon radicale et définitive, Darth Ranath, l'apprentie de Darth Krayt du Nouvel Ordre Sith. Cette dernière, après en avoir appris un peu sur la jeune fille, décela en elle le pouvoir de faire appel à la Force. Son potentiel attira son intérêt et, avec l'assentiment de Cain et l'accord de la Pantoran, elle resta à l'Académie, devenant son apprentie officielle.

Les premiers mois furent sans doute les plus difficiles et les plus éprouvants car la Mirialan, si elle n'était jamais injuste ni dure, ne faisait montre d'aucune retenue dans l'entrainement qu'elle lui prodiguait, imposant des exercices soutenus pour forger son corps autant que son esprit. Aux duels d’entraînements avec des lames factices se succédaient les leçons sur la Force et la façon de l'utiliser, sans oublier les méditations qu'elle devait pratiquer seule pour affiner son lien avec la Force. Ce furent également les meilleurs de sa vie car, coupée du monde extérieur, elle se sentait presque heureuse à l'Académie, épanouie.

Pour la première fois depuis très longtemps, elle avait un but, elle faisait quelque chose qu'elle voulait faire et qui lui plaisait et plus que tout, elle était en sécurité. Ce fut ainsi qu'elle en apprit plus sur la Force, les Jedi, les Sith, le Côté Obscur et ce qu'on attendait d'elle. Le point culminant de ces débuts fut son affrontement avec Krayt en personne qui voulut tester la jeune fille. Largement surclassée, elle réussit toutefois à se défendre et à prouver qu'elle avait l'ambition et la rage nécessaires, dignes des Sith. Son maître approuvait ses efforts et ses progrès et en retour elle rayonnait de fierté.

Puis les choses évoluèrent. Entre temps, Krayt avait attiré l'attention de la Nouvelle République, des Jedi et même de l'Empire. Pire encore, il les avait mené jusqu'à Korriban dont les coordonnées étaient perdues depuis longtemps. Une flotte impériale se positionna en orbite, menaçante, semblant prête à bombarder ou envahir la planète. Restée seule à l'Académie, Sabina dut s'échapper par ses propres moyens avant qu'il ne soit trop tard, peu disposée à mourir ou redevenir une esclave. Errant dans le désert autour de la Vallée des Seigneurs Noirs, elle parvint finalement à s'échapper à bord d'un petit cargo de pilleurs de tombes.

Malheureusement, ses pouvoirs étaient encore peu développés et sa maîtrise peu affinée. Si elle parvint à les influencer pour qu'ils l'acceptent à bord, ils se rendirent vite compte de la supercherie et changèrent d'avis, décidant qu'elle ferait une excellente monnaie d'échange. Furieuse, elle tenta de se libérer et y parvint juste au moment ou Ranath, revenue en apprenant que Korriban était tombée, lui porta secours. Les 2 vaisseaux s'écrasèrent sur un monde anonyme et le maître et l'apprentie, réunies, affrontèrent les raiders. A la fin de l'affrontement, la Mirialan lui imposa le choix d'épargner ou de tuer le seul survivant qui prétendait n'avoir aucun lien avec ceux qui lui avaient voulu du mal.

Les épreuves de l'apprentissage


Enragée par ce qu'elle avait failli subir et par les souvenirs douloureux que cela fit resurgir en elle, elle laissa libre cours à sa soif de vengeance. Ensuite, elle quitta son maître pour se rendre sur Commenor ou une vision de la Force lui avait indiqué que l'attendrait un précieux artefact Sith. Après quelques péripéties, elle mit la main sur le Cœur de Bane, cristal de sabre laser conçu par le légendaire Seigneur Noir, non sans avoir une discussion avec le fantôme de son apprentie, Darth Zannah, qui la mit en garde contre Ranath, lui affirmant qu'elle ne pouvait pas lui faire confiance.

Désireuse d'en savoir plus sur Bane, elle repartit sur Korriban malgré le danger potentiel et eut la surprise de découvrir que l'Empire n'y était non seulement plus mais n'avait rien fait de particulier. A la surface elle tomba sur Darth Odion, Égorgeur à moitié fou et autoproclamé Seigneur de Korriban qu'elle savait avoir appartenu au Nouvel Ordre de Krayt. Par Ranath, elle savait que Krayt avait fui vers l'inconnu et que son maître, avec l'aide d'Odion, l'avait détrôné pour s'emparer du pouvoir. Désormais Dame Sombre, elle régnait sur les Sith. D'abord sceptique, l’Égorgeur - non sans avoir failli la tuer au passage - accepta de l'aider, espérant gagner quelque chose dans le tombeau de Bane lui aussi.

Là, après avoir affronté les pièges et les illusions en place, elle trouva le fantôme du Seigneur Noir qu'elle affronta. Avec difficulté elle parvint à le vaincre, bien qu'il serait plus juste de penser que Bane l'eut simplement testé pour s'assurer qu'elle était digne de son héritage. Avec "l'aide" d'Odion, elle assembla alors son propre sabre laser grâce au Cœur et fut gratifiée d'une nouvelle vision évoquant Thule. Le Seigneur Sith souhaitant rencontrer la nouvelle Dame Sombre, ils la rejoignirent ensemble sur le vieux croiseur d'Odion.

Ce fut là qu'elle rencontra un étrange adolescent qui prétendait être Tulak Hord réincarné dans le corps d'un enfant. Le Seigneur de la Haine, plus grand bretteur de tout les temps, la provoqua et affirma qu'elle n'était pas digne des Sith. Elle entama alors le combat mais se rendit rapidement compte que la victoire lui était impossible : bien que gravement diminué par les millénaires et les limitations de son nouveau corps, Hord était un adversaire formidable. Elle réussit à le convaincre de lui enseigner la forme Niman en échange de sa promesse de l'aider en retour à l'avenir. Par amusement ou par simple désir d'aiguiser l'ambition de l'apprentie contre son maître, Hord accepta.

Ce fut à ce moment que survint la première fracture entre le maître et l'apprentie. Des mois auparavant sur Commenor, la jeune fille avait pris du bon temps avec un illustre inconnu mais dans son insouciance, commit une grave erreur : elle tomba enceinte. Lorsque la Mirialan l'apprit, elle devint enragée et violente, la frappant à plusieurs reprises et allant presque jusqu'à la tuer. Terrifiée, la jeune fille ne put qu'implorer sa clémence. Et même si le calme revint rapidement, les graines de la rancœur et de la haine furent plantées, l'image de la mère protectrice se fissura pour la ramener à la réalité. Ranath était son maître mais guère plus, elle ne se souciait que de son obéissance totale et pas de la personne qu'elle était.

Toutefois elle fut satisfaite de ses progrès et la renvoya sur Korriban pour fouiller l'Académie à propos de ce Thule. Celle qui avait pris le nom de Darth Varadesh rencontra un certain Darth Odium, un Sith mystérieux qui n'avait pas grand-chose à voir avec ceux qu'elle avait vu jusque-là. Après s'être affrontés, ils échangèrent quelques informations et se séparèrent. A l'Académie elle ne trouva au début que le silence et les ombres mais, par une étrange magie et en sacrifiant le Cœur, elle obtint des informations supplémentaires. Thule était un ancien monde historiquement lié aux Sith et fidèle à l'Ordre. Il représentait une nation militaire entièrement loyale aux Sith, pour peu qu'on vienne la lui réclamer.

En parallèle de tout cela, elle partit se recueillir sur son monde natal, Pantora, ou elle fut prise en chasse par des chasseurs de prime. L'un d'eux, Marak Koress, changea d'avis et choisit de l'aider à remonter jusqu'à l'exécuteur de la prime. Ils découvrirent que ce dernier était Lucius Worna, l'homme qui avait tué ses parents et l'avait réduite en esclavage des années plus tôt. La piste les mena sur la lune de la planète, Ordo Plutonia ou ils prirent d'assaut la base de l'esclavagiste. Là, elle obtint sa vengeance, s'offrant totalement aux émotions les plus sombres de sa personnalité. Au passage, elle passa la nuit avec le Zabrak.

Elle passa la soirée de nouvelle année sur Naboo avec son maître. Elle y rencontra Alayna Tega, fille et future héritière de la Prima de la Confédération des Systèmes Unis Maya Tega. Les 2 jeunes filles se plurent l'une à l'autre immédiatement, toutes deux reconnaissant chez l'autre le poids écrasant des responsabilités et une volonté désespérée d'y échapper même brièvement. Elles ne reprendraient contact que plusieurs mois plus tard, lorsque la Prima mourrait et que Varadesh en profiterait pour proposer une rencontre tout en apportant sa compassion - sincère - à la douleur de la princesse.

A la recherche de Thule


Alors que sa grossesse progressait, l'apprentie se rendit sur Yavin 4 avec Ranath pour explorer les vieux temples Sith datant de l'époque d'Exar Kun. Les informations récoltées sur Korriban prétendaient que la clé du savoir s'y trouvait. Après avoir eu maille à partir avec une tribu Massassi qu'elle aida son maître à soumettre à sa volonté, elles explorèrent l'un de ces fameux temples et découvrirent avec un certain déplaisir que c'était celui ou résidait l'Esprit toujours envie du Jedi déchu. Habilement, l'apprentie fit croire à Kun qu'elle était prête à sacrifier son maître et ainsi assouvir la soif de sang de Kun en échange des informations qu'elle cherchait.

C'était un mensonge bien sûr, Ranath avait encore trop à lui apprendre pour mourir maintenant. Qui plus est, elle n'était pas entièrement sûre de vouloir sa mort, bien que l'idée refusait de la quitter depuis la sévère correction dont elle avait été victime des mois plus tôt. Le talent de persuasion de l'apprentie combiné aux capacités de tromperie de son maître eurent raison de la méfiance de l'esprit qui leur remit leur dû. A présent qu'elles avaient les coordonnées, le travail pouvait véritablement commencer. Mais d'abord, il fallait s'occuper de la question de son enfant à venir.

Ranath lui proposa de la mener sur son monde natal, Mirial, ou elle pourrait y accoucher dans le plus grand secret au sein d'un sanctuaire ou vivaient des prêtresses Mirialans vivant retirée du monde. Elle accepta et elles s'y rendirent donc. Toutefois, les épreuves physiques qu'avait dû affronter Varadesh pendant des mois et l'intensité de ses émotions compliquèrent la grossesse. Elle tomba dans un profond coma dont elle faillit bien ne jamais se réveiller. Là encore, l'appel de son maître la ramena à la réalité car en toute chose la Dame lui commandait et elle ne pouvait désobéir. Une enfant naquit, Ophillia, elle fut confiée aux sœurs du sanctuaire dont certaines avaient la confiance de Ranath.

Le temps était venu maintenant de se rendre sur Thule pour réclamer leur allégeance envers l'Ordre Sith. Elle s'y rendit, assistée par Jeny Mikerley, une bien étrange jeune femme aux capacités aussi puissantes que dérangeantes, laquelle était là pour servir d'aide autant que pour surveiller l'apprentie au nom de la Dame. La tâche se révéla éprouvante car les locaux n'appréciaient pas les étrangers et se méfiaient de tout contact extérieur. Les 2 femmes durent se frayer un chemin jusqu'à la surface par la force des armes et même une fois atterri, puis elles réussirent à convaincre certains de leurs traqueurs de les mener à Hurrom, capitale planétaire.

Là, elles firent la connaissance de Gregor Eisenhorn, Commandeur et seigneur de guerre de Thule. L'homme sembla sensible aux arguments que fit valoir l'apprentie, qui en profita pour se faire passer pour la seule et unique Dame Sombre. Si Jeny fut troublée par ce mensonge elle n'en fit rien paraître, bien que son caractère hautement instable leur posa de nombreux problèmes. Leur tâche n'était pas encore achevée car si le seigneur de guerre semblait prêt à rallier l'Ordre Sith, il leur fallait d'abord l'assentiment du grand prêtre du Temple Sith d'Hurrom.

Valdrekk Elias était un fervent croyant des préceptes Sith, comme tout citoyen de Thule mais à la différence des autres, lui ne ressentit aucune loyauté envers les envoyées de l'Ordre. Pire, il les prit pour des usurpatrices et des menteuses. Assoiffé de pouvoir, il cherchait à prendre lui-même le commandement de la planète pour lancer sa propre croisade de conquêtes. Après un affrontement féroce, Elias fut vaincu mais ce n'était pas encore terminé. Jeny se retourna contre l'apprentie, dévorée par la chose qui semblait la posséder et ce ne fut que par une chance insolente et l'exploitation extrême de ses capacités qu'elle survécut et ramena l'humaine à la raison.

Un long temps de repos leur fut nécessaire pour récupérer, temps durant lequel elles apprirent à mieux se connaître et à tisser des liens. Si improbable que cela semblait être, Varadesh et Jeny se rapprochèrent beaucoup, preuve que l'univers a un sacré sens de l'humour des fois. Leur passé tourmenté n'était probablement pas étranger à ce rapprochement, tout comme certaines similitudes dans ce passé. Lorsqu'elles furent suffisamment remises, une réunion avec le Commandeur fut prise pour officiellement préparer le ralliement de Thule à l'Ordre Sith.

Après cela, Varadesh en profita pour s'accorder un peu de repos et rejoignit Chandrila pour y retrouver Alayna Tega, comme convenu. Le lien qu'elles avaient tissé des mois plus tôt sur Naboo semblait fait pour durer longtemps, alors même qu'il était évident que cette histoire ne pourrait probablement que mal finir. Pour la Sith, il ne s'agissait pas uniquement d'un lien affectif mais d'une façon bien à elle d'affirmer son indépendance, si minuscule soit-elle, de son maître. Seul l'avenir dirait si ce lien résisterait ou non aux épreuves qui les attendaient toutes les deux. Par un étrange caprice du destin et bien qu'elle l'ignorait pour l'instant, Alayna et Jeny étaient des sœurs, ce qui ne manquerait pas de pouvoir causer quelques problèmes à l'avenir.

Mais comme toujours dans la vie de Varadesh, ces moments de bonheur furent vite éclipsés par la froideur de sa vie et les impératifs qui en découlaient. Alors qu'elle quittait - provisoirement elle l'espérait - la jeune Prima, Cain chercha à reprendre contact avec elle, affolé et visiblement aux abois. Il exigea qu'elle abandonne cette nouvelle vie qui était la sienne pour revenir auprès de lui, allant jusqu'à menacer de révéler tout ce qu'il savait aux Jedi. Ce fut à ce moment que la Pantoran comprit quelle terrible mesure elle devait prendre. Faisant mine d'accepter de le rejoindre, elle l'assassina pour empêcher qu'il ne parle.

Son acte avait été motivé par sa loyauté envers son maître et pourtant, il lui fit assurément beaucoup de mal. On ne peut prévoir quels effets cet acte aura sur sa conscience mais il y a peu de chances qu'ils ne soient bénéfiques. Elle n'eut pas le temps d'y songer ou de s'attarder sur le sujet que Ranath l'envoya au Consortium d'Hapes ou l'attendait une certaine Darth Lyria. Elle s'y rendit comme représentante de la Dame Sombre et pour en apprendre plus sur les projets de la sorcière. Elle apprit que celle-ci projetait un coup d'état pour revendiquer toute la région au nom de l'Ordre Sith.

Et c'est là ou elle en est maintenant, fidèle et loyale apprentie mais perturbée dans ses croyances par l'absence constante d'un maître qui ne lui enseigne que trop peu, frustrée de son absence de progrès - du moins le voit-elle ainsi - et déchirée entre le destin qui lui est tracé et son désir de le tracer elle-même. Une chose est sûre, sa jeune vie commence à peine et la route vers le pouvoir, semée d'embûches, sera assurément intéressante.


Psychologie : Au demeurant fort charmante, la Sith semble au premier abord d'un naturel renfermée, introvertie et un peu effacée. Un passé douloureux d'esclave ne vous aide pas vraiment à respirer la joie de vivre après tout et la jeune fille ne fait pas exception à la règle. De cette sombre époque, elle a retenu une tendance au silence, à la contemplation et à la nostalgie teintée de tristesse. Avant tout ça, la gamine qu'elle était s'amusait fréquemment, riait de bon cœur et partageait sa bonne humeur autour d'elle.

Tout ça est bien loin derrière maintenant. Aujourd'hui, depuis que Darth Ranath l'a prise sous son aile, Varadesh tend à développer un caractère de plus en plus sombre, amère face à certains aspects de sa vie tout en ayant embrassé les enseignements des Sith sans crainte ni méfiance. Fortement influencée par son maître bien qu'elle refuse de le reconnaître, elle vit de paradoxes sa condition d'apprentie. Douée d'un fort potentiel mais jamais assez pour les Sith qu'elle rencontre, solitaire de nature et pourtant toujours avide de profiter de la compagnie des gens, renfermée et incroyablement curieuse, malheureuse tout en cherchant activement à accomplir son destin...

Si on devait nommer l'obsession qui la caractérise et la fait avancer, c'est son maître. Elle l'admire, elle l'aime, elle la déteste, elle la craint, elle la jalouse, elle la respecte. Tout ce qu'elle compte comme qualités et défauts s'est cristallisé autour de la Mirialan qui incarne à ses yeux plus qu'un maître. Elle est un mentor, une amie, une ennemie, une rivale et une mère. La dangereuse philosophie des Sith ne cesse de la ronger, en particulier celle-ci : tout apprenti qui souhaite s'élever doit un jour affronter son maître...

Et malgré tout ces défauts, Varadesh est pourtant encore suffisamment "pure". Elle déteste la cruauté et la violence gratuite, abhorre les méthodes grossières - tout en préférant souvent foncer dans le tas, la fougue de la jeunesse - et fait parfois preuve d'une naïveté et d'un romantisme qui détonnent comparé au reste de sa personnalité.

INVENTAIRE


Crédits : 2 000 Cr'
Arme : Sabre laser à cristal orange
Equipement : /

CARACTÉRISTIQUES

Type : Explorateur E-9
Nom : l'Intrépide
Classe : Cargo/transport

DETAILS

Taille : 30 mètres
Équipage : 1 pilote, 1 copilote, 4 passagers max
Soute : 30 tonnes métriques
Armement : 2 canons lasers
Avatar de l’utilisateur
By Entropie
#34568
Aux premiers abords, on se rend compte que le personnage est avant tout basé sur son physique. Une impression qui se confirme dans les premières lignes du texte, mais qui s’érode rapidement. Pour mon plus grand plaisir. Baser un personnage uniquement sur son look et sa beauté d'Apollo tend à le faire ressembler à tout le monde. Et avec la beauté partout, c'est la moyenne qui en prend un coup.
On a ensuite une succession de passages, tirés de son histoire plus ou moins maladroitement. A mon avis, vu que tu es un personnage joué d'abord sur SWOR, tu as voulu tout placer. La force que cela donne à ton texte crée une faiblesse littéraire. On a davantage l'impression de lire une check-list, plutôt que d'avoir une histoire. Les étapes y sont, mais la fluidité serait à revoir.

De plus, quelques fautes par ci, par là, des accords qui tournent au vinaigre et une concordance des temps à faire blêmir l'empereur. C'était pour la partie professeur de français réglementaire. Chacun juge comme bon lui semble. Personnellement, je ne tiendrai pas rigueur de tout cela, car même si nous nous revendiquons comme la quintessence de la littérature française, il nous arrive quelques écarts. Pour avoir déjà Rp avec toi, je sais que le niveau y est. C'est une formalité.


Pour ce qui est de la Force, tu n'en parles pas beaucoup. Tu ne demandes rien d'autres qu'un grade 1, alors il n'est pas nécessaire d'étoffer plus que cela le lien. Attention cependant, puisque tu as le niveau requis pour passer au rang 2. Il te faudra dans tous les cas produire cet argumentaire, car les maîtres devront débattre sur ta nomination. C'est pour toi comme une double validation, mais une étape par laquelle on doit passer.


Assez de remplissage, c'est une validation. Je fais une passe sur les liens, tu sais où trouver les informations.
Bon jeu avec la Dame Sombre de Thule.
Naissance impie

Le sang se répandait sur la stèle. Il coula dans […]

Karlya Zyn

Salut ! Merci pour le retour ! Je m'attèle au pl[…]

[En quête d'Ouranos suite]

- Un Mois plus tôt - Les mercenaires a[…]

fiche personnage Hermann von Wulf

IDENTITE https://screenrant.com/wp[…]

Sujet mis au frigo jusqu'au 16 Décembre 2019. Dom[…]

Jour après jour, face au levant

Depuis l’immense caveau souterrain la forme qui s[…]

[Opération Zéphyr] Le Coup du Berger

Oseon n°2795 Capitaine, on signale que […]

Mourir pour ses rêves

Helera écouta les paroles porteuses de nouveauté.[…]