L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Gérez l'évolution de votre personnage
Règles du forum : Cette zone est réservée aux fiches de présentation validées, qui y sont en libre lecture. Toute modification d'une fiche doit être limitée au minimum possible. Seules les mises à jour des histoires sont autorisées. Des posts supplémentaires liés aux développements de votre personnage ou à la tenue de vos rps sont également possibles, tant qu'ils ne modifient pas la fiche originelle.
Avatar de l’utilisateur
By Sareth Daran
#36660
IDENTITÉ


Image


Nom : Sareth Daran
Race : Humain
Âge : 27 ans
Planète d'Origine : Ord Mantell


PROFIL


Image

Le renard, animal totem du Clan Daran, symbole de leur rébellion et de leur insoumission.


Métier : Chasseur de Primes, Mercenaire
Faction : Crime Galactique/Mandalorien

Description Physique : La première chose qui saute aux yeux quand on croise Sareth c'est l'imposante carrure du combattant... Son mètre quatre vingt dix et sa silhouette élancée laissent deviner une grande force physique et une bonne agilité, les cicatrices qui parsèment le corps, quand à elles, témoignent à elles seules d'une certaine expérience dans le milieu de la chasse à la prime et du mercenariat. Il y en a notamment une, plus marquée et imposante que les autres sur le ventre, non loin du foie, elle garde encore des traces de points de suture, mais elle est peu visible étant donné que le guerrier est souvent en armure. La seconde cicatrice la plus marquante en terme de taille et d'importance est plus difficile à manquer puisqu'elle est située au niveau de l’œil manquant du Mandalorien, elle indique à l’observateur avisé la trace d'une extraction forcée et non consentie du globe oculaire. Le cache œil en cuir du Mando est cependant là en permanence pour cacher ce qui se trouve dans l'orbite sans fond... Autour de ce cache œil se trouve un visage anguleux, rectangulaire, à la barbe drue et aux cheveux mi-longs coiffés en une petite queue de cheval pour éviter que la chevelure n'aille devant le visage lors des combats. L'expression arborée, de même que sa voix de ténor, est en général neutre, froide et professionnelle lorsque le mercenaire est en situation de travail, de repos ou de réflexion, mais ils perdent bien vite cet aspect menaçant lorsqu'il révèle son côté plus amical et que son regard charmeur se dessine sur son portrait. Il sait clairement y faire avec les gens et sa sociabilité se transmet par un sourire irrésistible, un timbre chaleureux et un air nonchalant qui mettent très facilement les gens à l'aise. Son unique œil aux teintes noisette vient compléter le tableau, difficile d'y lire toutes les émotions qui le traversent simultanément... Le mystère qui s'y déroule est seul connu de son propriétaire, mais cela n'a pas empêché moult personnes d'essayer de résoudre cette énigme contenue dans un simple iris envoûtant.

Histoire : Sareth avait à peine huit ans lorsqu'un conflit entre l'Empire et la Rébellion a secoué sa planète natale et a réduit son village à l'état de ruines. Le jeune homme ne devait sa survie qu'à la clémence d'un soldat Impérial qui décida de ne pas révéler sa cachette à ses subalternes. Hélas survivre au conflit n'était qu'une minuscule étape, la suivante était de survivre seul dans ces terres hostiles... Pendant une longue journée, il erra dans les ruines de sa cité autrefois lumineuse et grouillante de vie. Seul, affamé et assoiffé, c'est à peine si il se souvenait de qui étaient ses parents, d'où il venait et surtout de ce qui s'était passé avant qu'il erre dans ces ruines.

Le jeune garçon était brisé, silencieux, épuisé. Mais le destin semblait avoir des projets pour lui, car quelqu'un fouillait les ruines au même moment. Il s'agissait d'un Mandalorien solitaire, vieux et fatigué, fouillant les ruines à la recherche d'objets de valeurs. Voyant que ce garçon avait survécu seul, sans l'aide de personne, il décida de le prendre sous son aile, décelant en lui un grand potentiel... Ce petit d'homme n'était sans doute pas le plus grand des guerriers, mais ce dont il était sûr, c'est que ce garçon ne voulait PAS mourir.

Le jeune Sareth n'eut cependant aucun traitement de faveur quand à ses talents, il fut nourri et logé, certes, mais il dut se battre pour mériter ces attentions. Il passa des journées entières à s'entraîner physiquement et psychiquement aux côtés du vieil homme et à apprendre les rites sacrés du peuple de Mandalore. L'instructeur de Sareth était sévère, et la cohabitation entre les deux ne fut pas de tout repos, mais avec son aide, le petit enfant devint rapidement un jeune homme avec un caractère bien trempé et une volonté de fer.

Les deux compères voyagèrent ensemble de longues années pour s'entrainer et surtout se remplir les poches. Nombreuses furent les épreuves de force que Sareth traversa pour satisfaire son maître : Survivre seul une semaine dans la jungle de Felucia avec pour seul ami un blaster, chasser les terribles Wampas dans les montagnes enneigées sur Hoth, combattre les féroces Wookies Madclaw sur les plages de Kashyyk, négocier avec les marchands vicelards de Nar Shaddaa, exterminer les Dianogas des égouts de Coruscant (Encore aujourd'hui, Sareth a une sainte horreur de ces bestioles)... Le jeune Mandalorien eut le temps de faire un grand tour de la galaxie pour découvrir ce qu'elle avait à offrir, de bon comme de mauvais.

Mais c'est pour ses dix-huit ans que Sareth passa son épreuve finale, trouver la tanière d'un dragon Krayt, et rapporter une de ses écailles au maitre d'arme. Les recherches furent longues, beaucoup de pillards Tusken furent passés à tabac ce jour là. Et lorsque le moment décisif du combat contre le dragon arriva enfin, on ne put pas tout à fait dire que le Mandalorien ait dominé le combat, mais sa ruse, son instinct de survie et surtout son endurance finirent par venir à bout de la bête. Des heures s'écoulèrent sans que Sareth n'arrive à blesser le dragon, quand soudain lui vint une idée de génie. Il n'avait pas assez de puissance de feu pour en venir à bout, mais la caverne oui. Il la fit donc s'écrouler sur le dragon avant de récupérer une écaille sur sa dépouille. Cette manœuvre manquait peut être d'honneur, chose que les Mandaloriens tiennent à cœur, mais pour Sareth il valait mieux vivre un peu plus longtemps que de mourir avec honneur... Et puis après tout il avait encore tout son temps pour faire preuve d'honneur, dix-huit ans c'était un peu jeune pour mourir héroïquement.

C'est avec fierté qu'il rapporta l'écaille à son maître pour découvrir une terrible nouvelle une fois rentré à leur vaisseau : Son maître l'attendait sur son lit de mort. Le temps n'avait pas épargné le corps du vieux guerrier, il était temps pour le Mandalorien de passer l'arme à gauche.
Le maitre d'arme était fier de son élève... Sareth était fier, hâtif, irrévérencieux, obstiné et fonceur mais pour le vieil homme, ces lacunes étaient de son âge, et surtout elles étaient bien vite éclipsées par ses talents au combat, son courage et SURTOUT, sa volonté de vivre.

La dernière volonté du maitre d'arme Mandalorien était la suivante : Le jeune homme était libre à présent, il avait mérité de reprendre le vaisseau et le droïde Astromécano à son bord... Mais de toutes ses armes, il ne pourrait en garder qu'une, quand à ses crédits, il n'en garderait que 2000. L'armure en Beskar, il allait devoir l'obtenir à la sueur de son front, elle aussi. Sareth n'avait cependant pas une once d'amertume dans la bouche en apprenant cette nouvelle, pour lui ça avait toujours été comme ça : Il fallait se battre pour obtenir ce que l'on veut. Il se sentait donc prêt à explorer la galaxie seul, il avait été entraîné depuis l'enfance dans ce but. Il ne lâcha qu'une seule larme quand son maitre, son père spirituel, lui demanda de garder l'écaille du dragon pour en faire un collier en sa mémoire et ne jamais l'oublier.

Sareth se sera beaucoup chamaillé avec le vieil homme, à discuter ses ordres, à lui désobéir et à partir seul à l'aventure dès qu'il le pouvait, mais en définitive, il ne ressentait que de l'amour pour celui qui lui avait tout appris. Lorsque le vieux maitre d'arme lâcha son dernier soupir, Sareth rassembla ses affaires, enfila le collier et enterra son maître modestement, dans un long silence plein de mélancolie. Ensuite vint le moment du choix crucial, le choix de l'arme qui allait l'accompagner toute sa vie, en la mémoire de son mentor.

L'hésitation ne fut pas longue, on ne peut rien faire dans cette galaxie sans un pistolet Blaster. Son arme serait donc un Pistolet Blaster Westar-34, arme célèbre à l'époque où Jango Fett en avait deux entre les mains. Sareth le Mandalorien était à présent adulte et prêt à en découdre, le garçon brisé et silencieux avait laissé place à un jeune homme beau parleur et fougueux. Il fit donc cap vers Nar Shaddaa, le paradis des mercenaires et l'enfer des autorités compétentes, dans le but de trouver son premier contrat de chasse à la prime. Avec pour seule compagnie un droïde Astromécano appelé R1-P3 (Surnommé Rippley par Sareth parce que "R1-P3 c'est barbant."), le jeune homme ignorait encore tout de ce que le destin allait lui réserver. Son histoire commence sept ans après ses pérégrinations en solitaire dans la galaxie, son objectif : Se séparer des ennuis qui le suivent comme son ombre, réunir les pièces de l'armure en Beskar et trouver un nouveau but à sa vie d'aventurier de l'espace.

Psychologie : En réaction à l'éducation stricte et sévère de son mentor, le jeune Sareth, pour avoir droit à des passe temps de son âge, a développé une tendance à réagir plutôt négativement à l'autorité et à toute forme de hiérarchie durant ses premières années de chasse à la prime, d'autant plus que le clan Daran a toujours eu des racines politiques ancrées dans l'anarchisme dès sa création, des racines auxquelles adhère Sareth jusqu'au bout des doigts. Bien que tout ceci se traduise toujours beaucoup par la forme d'un immense scepticisme vis à vis de ses employeurs et des états pour lesquels il travaille, l'Empire et la République en particulier, il a fini par comprendre que s'opposer frontalement à son supérieur résulte rarement en quelque chose de bénéficiaire pour lui et son entourage, il faut donc privilégier la ruse et les méthodes subtiles quand cela est possible. Ce qui a été dit plus tôt ne veut cependant pas dire qu'il déteste son père et ses méthodes éducatives, bien au contraire, son paternel est la personne pour qui il a le plus de respect de toute cette galaxie, et de loin... Le vieil homme lui a d'ailleurs transmit un profond intérêt pour l'histoire de son peuple, de son clan et pour l'histoire galactique de manière générale, il pense que c'est par le biais de cette dernière que son peuple parviendra à surmonter ses vieux démons. C'est d'ailleurs pour cette raison que Sareth est féru de lecture historique et de lecture militaire, les deux lui servant à réfléchir sur sa place dans cette galaxie, sur son rôle à y jouer et sur comment parvenir à ses fins. Son livre de chevet est "L'art de la Guerre" de Xim le Despote qu'il relit beaucoup avec intérêt.

Outre sa réflexion sur la politique galactique et sur son propre travail, la psyché du jeune homme en elle même a également changé depuis ses débuts... Le temps de l'insouciance et de l'arrogance commence peu à peu à s'éloigner, la maturité, la vraie, arrive à grands pas et l'élément déclencheur fut sans conteste le combat contre Boba Fett qui lui a coûté son œil. La traque de Sabina Pavian, de manière générale, a été un baptême du feu qui lui a fait comprendre que les choses ne seraient plus jamais pareilles... Il est donc plus sérieux, plus professionnel, son humour autrefois très premier degré a d'avantage viré vers un sarcasme plus malicieux qu'il agrémente par petites touches dans des phrases plus économes en salive, il parle beaucoup moins pour ne rien dire. Il comprends que s'il veut surpasser celui qui l'a humilié il doit d'abord se surpasser lui même, et que cela passait par un entraînement physique mais aussi psychologique. Sa compréhension du Teräs Kasi et de sa dimension mentale s'est donc accrue, fermer son esprit à l'attaquant lui est plus facile qu'avant... Mais l'ouvrir à ceux qui lui veulent du bien, il commence aussi à l'apprendre. En cela on peut dire qu'il a progressé, il est toujours renfermé et solitaire mais se permet d'avantage de s'attacher à des gens, ses sourires et ses marques d'affection semblent plus sincères, il commence à apprécier réellement ce qu'est l'amitié et ce que ça implique en responsabilités, la lourde coquille qu'il avait formé autour de lui se craquelle peu à peu, mais il y a toujours tant de non dits et d'éléments nébuleux du passé de Sareth qui restent à élucider... Ce lourd mal être qu'il trimballe derrière lui, ces traumatismes, ces angoisses, ces peurs et cette culpabilité inhérente à son travail... Tout ça devra bien finir par sortir un jour ou l'autre.


INVENTAIRE


Crédits de départ : 2000
Arme Fétiche : Pistolet Blaster Westar-34
Compétences Martiales : A force de temps passé à utiliser une armure et à se déplacer avec dans toutes ses missions, le Mandalorien a épousé avec succès sa seconde peau et devient peu à peu plus endurant et moins maladroit qu'à ses débuts, il connaît les points forts et les points faibles de l'armure et évite d'exposer ses points faibles à l'ennemi en combat, une certaine stabilité sur ses appuis commence même à apparaître lors des combats en mêlée... En parlant d'équilibre, l'utilisation d'un Jet-Pack ou d'un propulseur devient peu à peu innée chez lui, lui permettant une bien meilleure maniabilité dans les endroits exigus et une plus grande liberté de mouvement.

Le maniement de ses blasters en akimbo était parfaitement acquis, mais pour éviter de porter une charge trop lourde et maximiser son agilité, il décida de n'utiliser qu'un seul blaster lourd à la fois et de s'en servir avec parcimonie, favorisant la précision aux mitraillages. Son entraînement régulier au maniement de sa pique de force avec IG-77 portait lui aussi ses fruits, mais la perte prématurée de l'arme le convainquit de revoir son style de combat... A l'aide de ses Shuk'Orok et de sa vibrolame couplées à ses connaissances en Teras Kasi qui s'améliorent de jour en jour, il a trouvé un style plus agressif et plus orienté sur le contact, ce qui lui ressemble bien plus. Il manquerait cependant un enseignement de la part d'un maître en Teras Kasi pour permettre au chasseur de primes d'être d'avantage agile et mobile, car si l'une de ses principales forces réside dans son endurance, sa stabilité dans ses appuis et dans la puissance de ses coups, sa principale faiblesse est son manque de mobilité et son agilité qu'il faut encore travailler d'avantage pour lui permettre de prendre bien plus l'ascendant dans les combats en un contre un.

Le pilotage reste cependant une de ses lacunes, il n'a pour l'instant eu quasi aucun combat spatial et a donc beaucoup à apprendre de cette discipline, sa dernière bataille spatiale en date a bien failli tourner au fiasco et il a fallu compter sur son sens de l'improvisation quasi légendaire pour se sortir de cette situation sans échappatoire. C'est le problème quand on compte d'avantage sur Rooker, le pilote, pour ce genre de choses et qu'on ne met quasiment jamais la main à la patte, on finit fatalement par rouiller... Peut être que l'acquisition du Gray Fox serait l'occasion de s’exercer d'avantage à cette discipline complexe qu'est le pilotage d'un vaisseau de combat.

Équipement et Possessions :











VAISSEAU


Image


CARACTÉRISTIQUES


Type : Cargo AEG-77 Vigo
Nom : Gray Fox
Classe : Gunship

DÉTAILS


Taille : 50 mètres
Équipage : Rooker au pilotage, Sareth au copilotage, Seven à l'artillerie, Ophilia et Taewyn en passagers.
Emport : 150 tonnes métriques.
Hyperpropulsion : Oui, 3.0
Armement : Deux canons laser, un canon laser monté sur tourelle, un rayon tracteur (3 tonnes métriques, ralentit de 15% les vaisseaux adverses)
Caractéristiques : Vitesse moyenne (60 MGLT), adapté au dogfight, maniable, bonne coque (50 RU)
Maintenance : 25.000 Cr
Modifié en dernier par Sareth Daran le mar. 12 avr. 2022 16:13, modifié 57 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Sareth Daran
#36664
Bon, je crois que la fiche perso est complète... C'est plus court que ce que font beaucoup d'autre, j'en ai bien conscience, et si il y a des choses à rajouter ou à enlever il n'y a pas de souci, je ne prend pas mal la critique donc vous pouvez y aller sans prendre de pincettes. J'espère malgré tout que ça plaira du premier coup !
Modifié en dernier par Sareth Daran le mer. 17 mars 2021 17:17, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Destin
#36697
Bon bon bon.

Ma foi, si c'est plus court que les autres, ça contient aussi moins de fautes, d'incohérences, et d'autres boulettes. C'est même plutôt sympathique.

Tu développes le récit sans le détailler, assez habilement pour ne pas avoir à repasser les événements tout en les laissant minres d'interprétation.

Je valide. Bon Jeu !
Avatar de l’utilisateur
By Sareth Daran
#36713
Fiche Chasseur de Primes :


Nom : Sareth Daran
Guilde d'affiliation :
[X] Guilde des Chasseurs de Primes [ ]Autre guilde (préciser : …...........)
[ ]Free-lance

Classe CdP :
[ ] Classe C [X] Classe B [ ] Classe A

Secteur d'Opération : Variable

Spécialité : Versatile
Modifié en dernier par Sareth Daran le mer. 17 mars 2021 17:17, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Sareth Daran
#39265
CHRONOLOGIE :


Du moins récent au plus récent.









Modifié en dernier par Sareth Daran le lun. 21 mars 2022 14:07, modifié 9 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Sareth Daran
#39338
LIENS :


Les Mandaloriens :

Difficile d'être objectif pour le jeune homme quand on parle de son peuple, il entretient une relation à double tranchant avec eux... Il aime profondément son peuple et sa culture, il les défendra sans hésiter, mais il peut parfois les trouver d'une stupidité sans nom et d'une bêtise à crever le plafond. En effet le clan Daran a été décimé par les fidèles de l'Imbattable en raison de leur exil et de leur déni de la sixième règle du Resol'Nare... Il sait donc que les Mandaloriens peuvent être particulièrement virulents dès qu'il s'agit de leurs traditions et ne règlent que très rarement leur désaccords dans le calme. Mandaloriens Véritables contre Death Watch, Nouveaux Mandaloriens contre Death Watch, Night Owls contre Death Watch, l'Imbattable contre les Daran... La liste des luttes intestines entre les Mandos est plus longue que celle des guerres qu'ils ont mené contre d'autres factions. Leur culture stricte et millénaire est à la fois une faiblesse et une force, et en tant que petit exilé perdu dans la galaxie, Sareth ne voit pas trop ce qu'il peut y changer. Il préfère donc rester distant de Mandalore et distant des luttes de pouvoir qui peuvent animer son peuple, seul son clan et son héritage l'intéressent, le reste n'est que folie.

Jessa - La vode sulfureuse
ImagePour Sareth, Jessa est une vode au sens strict du terme... Une sœur qui l'accompagne dans les batailles et sur laquelle il peut compter sans hésiter. Elle a beau avoir un caractère parfois difficile à gérer, il la sait loyale, obstinée et bienveillante en plus d'avoir un immense potentiel en combat. Sans pour autant se sentir supérieur à elle, il espère pouvoir incarner à ses yeux une figure bénéfique de mentor, tout comme Cliff l'a fait pour lui quand il était plus jeune... Car les orphelins en ont bien besoin. Tout comme elle, il considère que les libertés individuelles sont fondamentales, il a donc lui aussi les esclavagistes en grippe, bien qu'il le montre moins et se comporte de manière plus mesurée sur la question.
Vrad Kist - Le rival
ImageLes deux ne se sont jamais vraiment rencontrés, pourtant chacun représente une vision et une école bien différente des Mandaloriens... Vrad a grandi dans un clan, Sareth a été élevé par un solitaire, l'un s'est préparé toute sa vie pour devenir Mandalore, l'autre méprise ce poste en raison de l'histoire tragique de son clan. Pourtant ce ne sont pas les points communs qui leur manque, ils sont tous deux des orphelins qui ont dû se battre pour mériter leur honneur et leur amure. Arriveront-ils à concorder leur vision des Mandaloriens ou l'entente ne se fera-t-elle jamais ? Leur rencontre sur Mantessa pourrait apporter des éléments de réponse.
Misha Droan - Le déclic
ImageSareth et Misha ont été un déclic l'un pour l'autre... Pour une soirée, ils se sont autorisés à aimer alors qu'aucun des deux ne se l'était plus permis depuis des années. Cependant ce coup de foudre passager a également fait peur à Sareth et, terrifié à l'idée de s'engager, il préféra disparaître sans laisser de trace. Repenser à elle lui fait honnêtement mal au cœur, mais cette histoire lui aura au moins appris de réfléchir avant de s'engager avec quelqu'un dont le cœur peut être fragile... Et puis, peut être que grâce à cette expérience, il ne ratera pas la prochaine occasion lorsque cette dernière se présentera. Il ignore encore qu'elle est devenue Mandalorienne.
Sanya- La marraine
ImageSareth voue un immense respect à son père, les amis de son paternel sont donc les siens... Et Sanya, bien qu'il n'ait pas pu lui parler longtemps, est pour lui une amie chère. La Mandalorienne a été en effet chargée par Cliff de devenir la marraine de Sareth lorsque son père ne serait plus de ce monde... Une tâche à laquelle la goran s'est donnée corps et âme dès que le moment fut venu. Pour cette raison, Sareth a une grande affection pour elle et pour son Clan des Oubliés. Il voit d'ailleurs un immense potentiel dans ce clan, une voie différente pour les Mandaloriens. Si quelqu'un venait à leur faire du mal, il serait sans la moindre pitié.

Les Jedi :

En général les Mandaloriens ne sont pas particulièrement sereins en compagnie des sensitifs, il existe évidemment des exceptions comme les Luxiens qui ont fait preuve d'une intégration remarquable au sein de la société Mando, mais dans l'ensemble un Mandalorien ne fait pas confiance à un forceux... D'autant que les Jedi et eux ont depuis longtemps un lourd passif en raison des multiples conflits qui les ont opposé au cours de l'histoire galactique. Des guerres que les Mandos ont presque toujours perdues, d'ailleurs... Mais Sareth n'est pas de cette école. Les histoires que lui racontait son père lui ont vite appris que n'importe qui pouvait être un monstre ou un héros. Ainsi le maléfique Revan était encore aujourd'hui vu comme un ennemi et un meurtrier dans l'histoire Mandalorienne, à l'inverse d'Ahsoka Tano qui a fièrement combattu auprès de Bo-Katan Kryze lors de la guerre civile et est vue comme une héroïne ainsi qu'une éternelle amie du peuple de Mandalore. Seuls les actes comptent, et pour l'instant, Sareth est plutôt satisfait des actes des Jedi pour n'en avoir rencontré qu'un... Il restera cependant toujours un peu méfiant vis à vis des sensitifs, après tout on peut légitimement craindre quelqu'un qui peut tuer par la pensée.

Dashel - L'ami véritable
ImageDashel est le seul Jedi que Sareth ait réellement croisé, et le moins que l'on puisse dire c'est que des atomes crochus se sont rapidement créés entre les deux... Combattre ensemble et se sauver la vie l'un l'autre a peut être joué, c'est vrai. Un puissant respect mutuel règne donc entre les deux, et chacun des deux amis a redoré le blason de la faction qu'il représentait aux yeux de l'autre. Entre d'autres circonstances, Sareth n'aurait donc pas hésité à l'appeler "Vod" car peut être qu'il ne connait pas toute son histoire, mais il sait que si jamais le Mandalorien était en danger, le Jedi n'hésiterait pas à le sauver, et inversement... D'ailleurs cette réflexion vaut pour tout le groupe de Dashel, car Sareth les considère eux aussi comme des gens en or.
Mace Windu - Le poivrot
ImageSi on avait dit à Sareth que le vieux poivrot armé d'un sabre violet qu'il avait croisé sur Terminus était le plus grand sabreur que les Jedi aient jamais connu, le Mandalorien aurait prit son interlocuteur pour un menteur doublé d'un très mauvais blagueur... Et pourtant, sans le savoir, il a croisé la route de ce vieillard aux pouvoirs démentiels et a même survécu, prouvant une fois de plus que le destin est un très étrange personnage. Leurs regards se sont croisés seulement quelques secondes, puis le chaos a remué la ville et les deux ont été séparés par la force des évènements, faisant de leur rencontre une des plus courtes de l'histoire galactique. Est-ce que Sareth saura un jour que sa vie ne tenait qu'à un fil ce jour là ? Nul ne le sait.
Rena Kuolor - La teigne
ImageAu vu de ce que Jem lui a subrepticement raconté, il pense, avec plus ou moins de conviction, que la jeune fille est une Jedi mais n'a rien qui puisse le prouver et ne risquera certainement pas à prouver sa théorie, mettre son nez dans les affaires de cette teigne ne l'intéresse que peu. Il faut dire que le comportement de celle ci était très conflictuel et ne permettait pas une amicale coopération... Au final leur mission s'est passée pour le mieux, donc il y a eu plus de peur que de mal, mais le mando peut parfaitement ressentir le regard inquisiteur que la jeune fille lui jette parfois. Était-ce parce qu'elle était persuadé que le guerrier avait tué un Jedi... Ou bien était-ce parce qu'il avait eu l'outrecuidance de coucher avec son maître ?
Jem Treboh - La... L'amie ?
ImageCe serait parler d'euphémisme que de dire que le courant est bien passé entre les deux. Sans doute que Jem s'est aussi facilement rapprochée du mando pour rapidement gagner la confiance de Sareth et ainsi protéger l'identité du maître comme de l'apprenti lors de leur infiltration à haut risque sur Tatooine... Mais est-ce que ce rapprochement était purement intéressé par le but de la mission, ou y avait-il vraiment une forme d'affection née de la petite nuit passée ensemble sur Tatooine ? Peut être que le mercenaire aura la réponse lorsqu'il la recroisera. Le souvenir qu'il a gardé d'elle était un très bon souvenir, en tous les cas, et la perspective de la revoir un jour l'attire plus qu'il ne veut bien l'admettre.
Tseh - Le padawan timide
ImageCe Jedi ne paye pas de mine mais il est bien plus malin et débrouillard qu'il en a l'air, Sareth l'a bien vu... Mais il se sous estime beaucoup, ne s'impose jamais et a bien du mal à prendre la parole, ce qui l'empêche d'être pris au sérieux et de se défendre face à ceux qui lui cherchent des noises. Et puis, mais c'est un détail, la baston n'est clairement pas le domaine dans lequel il est le plus habile... On va dire que sa jument est là pour le défendre, ça compense au moins un peu. Lui et son étrange animal semblent venir d'un coin que le mandalorien n'a jamais vu, ce qui a le mérite d'étonner... Il est assez rare que le mercenaire se fasse poser une colle en terme de géographie galactique, lui qui passe sa vie à voyager un peu partout.
Ahsoka Tano - La guerrière légendaire
ImageSon père lui avait longuement parlé du combat admirable d'Ahsoka Tano... D'abord renégate de l'Ordre Jedi durant la guerre des clones, elle sera menée par la force des choses à combattre aux côtés des Night Owls pour affronter les Super Commandos de Pre Vizsla. Elle survivra ensuite à l'ordre 66 et combattra aux côté de la rébellion puis reformera le Nouvel Ordre Jedi... Une grande dame avec un sacré parcours en somme. Autant dire que lorsque Sareth l'a rencontrée, il était très intimidé et silencieux en sa présence. Aux yeux du mercenaire, elle représente ce qu'il y a de plus valeureux dans l'Ordre Jedi, à savoir la sagesse, le courage et la bonté. Qu'elle lui fasse confiance est donc à la fois un immense honneur et une charge lourde de responsabilités... Peut être apprendra-t-il à la traiter comme une personne et non comme un idéal.

Les Siths :

Difficile d'être complet et argumenté lorsque l'on spécule sur une organisation millénaire et secrète qui évite la lumière des projecteurs et fait tout son possible pour apparaître le moins possible sur le devant de la scène... Pourtant, Sareth a tout de même quelques informations sur ces êtres obscurs et ambitieux qui ont marqué la galaxie au fer rouge. Après tout, Darth Maul, le démon rouge, a aidé le cruel Pre Vizsla à monter sur le trône de Mandalore, et ça ce n'est que la partie immergée de l'iceberg de ce tristement célèbre Zabrak. D'autre part, ce que Dashel a raconté sur les guerriers aux sabres rouges était tout sauf flatteur, les décrivant comme des monstres assoiffés de pouvoir ayant tiré les ficelles de l'Empire. Le Mandalorien, bien qu'il ne soit pas directement leur ennemi, se méfie donc énormément d'eux, et à raison... Car un sensitif qui ne retient pas ses coups est un adversaire mortel.

Mya Tellis, alias Sibi Maw, alias Ranath, alias Jen'Ari Nekanasaza - La dame envoutante
ImageCette femme est un véritable puzzle, et Sareth tente vainement de réunir les pièces qu'il trouve pour donner un nom à ce qu'il a rencontré... A savoir une créature tellement étrange et mystérieuse qu'elle envoute. Nul ne sait ce qui habite les yeux d'or de Sibi, et une seule rencontre avec elle a suffi pour que le jeune homme se pose un nombre colossal de questions la concernant : Qui est-elle ? Quel est son but ? Quelle est son histoire ? Chacune de ces questions ne trouvera sans doute jamais de réponse, et Sareth n'est pas si sûr de vouloir les connaître. Pourtant le destin est un farceur, car leur prochaine entrevue ne saurait tarder.
Darth Irae - L'ennemi récalcitrant
ImageUne seule rencontre entre les deux individus a suffi pour que les deux se vouent une haine de tous les diables... Ils ne sont pas fait pour s'entendre et s'attaqueront à vue sans hésiter. Qui que ce snobinard cruel et arrogant puisse être, Sareth est sûr d'une chose, ce psychopathe n'abandonne jamais, même un tir dans le dos et un visage brûlé vif ne lui font pas perdre de vue son objectif. Ce n'est pas vraiment un ennemi juré pour le Mandalorien, mais c'est un adversaire à ne pas prendre à la légère... Une raison supplémentaire de s'entraîner d'avantage contre les sensitifs, car la prochaine rencontre entre ces deux là sera musclée.
Sabina Pavian, Varadesh - La fine limite
ImageOù est la limite entre le simple professionnalisme et la psychopathie ? Un chasseur de prime doit il se sentir coupable des exactions qu'il commet parfois dans l'application de la loi ? Qu'est-ce qui sépare l'homme bon du monstre sans cœur ? Sabina représente parfaitement l'ensemble de la question et du dilemme. Une femme que tout désigne comme une dangereuse criminelle mais qui se révèle au final être une simple mère voulant une vie meilleure pour son enfant... Sareth a tenté de la sauver mais a hélas échoué, suivant ses dernières volontés en protégeant sa fille. Mais est-ce que le chasseur de primes parviendra à se pardonner ce nouvel échec ?

La Nouvelle République :

Sareth s'est tenu encore très éloigné de la Nouvelle République, sans doute car les chasseurs de primes n'y sont pas très appréciés et que les contrats y sont donc moins nombreux. Pourtant on ne peut pas vraiment dire que le chasseur de primes trouve le régime mauvais, il a déjà l'avantage de ne pas être l'Empire, ce qui est un grand plus, mais les points positifs s'arrêtent là... Le mercenaire a eu en effet à de maintes reprises l'occasion de voir que l'idéal démocratique de cette belle République était souvent mis de côté en cas de besoin et que la corruption y était bien installée. L'Alliance Rebelle avait pourtant une réputation quasi intouchable en son temps, c'est à se demander ce qui a bien pu se passer pour que cette façade s'effondre et révèle ce très vilain sous sol. Affaire Dugalles, sécession des Confédérés en raisons des ambitions anormalement belliqueuses de la République... Cela faisait beaucoup de casseroles pour un régime se prétendant juste. Sareth est donc très dubitatif, les Jedi étant clairement ce qui fait sortir le bateau hors de l'eau selon lui.

L'Amiral Trench - Le fin stratège
ImageSareth a été amené à travailler pour lui au cours d'une mission sur Secundus Ando... Mais outre les relations professionnelles, le Mandalorien est fasciné par les stratèges galactiques de renom, Gial Ackbar, Garm Bel Ibilis, Trench, Thrawn... Tous ces noms mettent de petites étoiles dans ses yeux. Il aimerait connaître leurs techniques, leurs ruses et leurs méthodes afin de les incorporer et de créer des ruses toujours plus élaborées. Trench est donc un personnage dont le Mandalorien admire beaucoup le travail. D'autant que le père de Sareth, ayant combattu durant la Guerre des Clones, a été témoin des admirables coups de maître que l'Amiral a déployé durant sa période dans la CSI.

L'Empire :

Comment décrire des fascistes, autrement qu'en les traitant de fascistes ? Quand on est un grand défenseur des libertés individuelles, voir l'individu se faire écraser par une entité colossale et autoritaire au nom de la sécurité et de la souveraineté met profondément en rogne. Les relations avec le BSI ont été, en plus de ça, particulièrement nauséabondes et désagréables... D'autant que ces individus notoires qui semblent tous être nés avec un balais dans le fondement anal ont volé tout le Beskar des Mandos, rendant l'obtention de ce métal bien plus complexe que prévu. Non, même si il le voulait vraiment, Sareth ne trouverait aucune qualité dans ce régime où les gens sont excités par les uniformes en cuir et le bruit des bottes. Pour couronner le tout, ce régime soi disant invincible et inarrêtable qui offrirait la sécurité totale en échange de la liberté... A été vaincu et arrêté, ne garantissant plus la sécurité totale qui était pourtant son alibi premier. Il n'y a rien à sauver dans cet Empire pour le Mandalorien.

Alyxtra Ma-Oon, alias Illusive - La première
ImageElle a été la première partenaire de mission de Sareth, elle était belle, elle était drôle, elle était d'une profonde gentillesse... Encore aujourd'hui le Mandalorien a un excellent souvenir de cette jeune femme. Peut être était-ce en raison de la nostalgie qu'il lui inventait des qualités qu'elle n'avait pas forcément, mais il était sûr d'une chose : Cette fille méritait bien mieux qu'une vie entière à servir sous l'Empire... Parfois il se demande ce qui lui est arrivé, si elle a gardé son âme d'adulescente timide et renfermée, ou bien si le BSI a fini par broyer tout ce qu'il y avait de bon en elle pour en faire une agente froide et calculatrice. Honnêtement, il préfère ne pas savoir.

Le Crime :

Il n'y a que sur Nar Shaddaa que Sareth se sent vraiment à la maison... Il y a été élevé pendant très longtemps par son père et a appris les ficelles du métier de chasseur de primes majoritairement sur cette planète. Le Mandalorien aime l'ambiance déjantée puant le vice et le stupre qui règne sur les lieux. Lui qui valorise la liberté au dessus de tout autre principe, il voit le monde du crime comme un paradis à part où tous les coups sont permis et où il peut être lui même. Évidemment, ce milieu de requin lui mène parfois la vie dure, mais c'est le revers de la médaille quand chacun est libre de faire ce qu'il veut, et il l'accepte sans peine... Accepter la liberté absolue, c'est accepter qu'on puisse en être la victime. Pour autant, il ne porte pas tous les syndicats dans son cœur, notamment les esclavagistes qui commettent le crime sacré de priver les autres de leur liberté, mais il sait très bien qu'il ne pourra jamais les éradiquer, alors il fait avec et se concentre sur ce qu'il y a de bon dans le crime.

Varok Gorensla Acdha - Le patron
ImageSareth a toujours eu une relation en demi teinte avec les Hutts... Ce sont des clients réguliers qui payent bien quand on les brosse dans le sens du gras, mais également des escrocs notoires avec lesquels il est important de négocier chaque petit détail pour éviter de se faire rouler dans la farine. Mais... Ce Varok a attiré la curiosité de Sareth étant donné que, contrairement aux autres de son espèce, il se rend sur le terrain et n'a pas peur d'aller s'y battre. Il pourrait donc devenir un employeur intéressant par la suite. Le petit bout de femme au joli minois qui l'accompagne tire en permanence la tronche, elle n'a pas l'air très satisfaite de sa situation... Quand au Gank qui lui sert de garde du corps, il est particulièrement sinistre.
Seïstan Chinotsuki - Le laconique
ImageCelui là ne parle pas beaucoup, son collègue non plus d'ailleurs... Mais ce sont de vrais pros qui ne manquent pas de rigueur dans le travail bien fait, l'un avec son sabre, l'autre avec son fusil d'assaut. Sans dire un mot, ils traversent les lignes ennemis et ne laissent que des morts dans leur sillon. Sareth se demande qui a bien pu les entraîner pour en faire des soldats aussi efficaces, car ces deux là ne sont clairement pas de la petite piétaille qu'on peut trouver dans les gangs de Nar Shaddaa... Ils ont forcément suivi une formation paramilitaire pour se battre aussi bien. Ces deux là sont donc des professionnels avec lesquels travailler à nouveau serait intéressant.
Kaal - Le cyborg
ImageCe mercenaire cybernétisé à tous les niveaux et son pote le Dowutin spécialiste en armes sont de sacrés numéros. Sareth apprécie leur compagnie, ils ont le même amour du travail bien fait et le même humour que lui... D'autant que ces bougres se battent rudement bien et en redemandent. Une fois encore, Sareth a rencontré sur Nar Shaddaa des collègues avec qui il serait intéressant de renouveler des contrats de mercenariat ou de chasse à la prime. Sareth ne peut cependant pas arrêter de se demander si Kaal a volontairement décidé de se cybernétiser de la tête au pied, car une telle expérience doit être terriblement rude, même pour un volontaire.
Anissa Reg'Ror alias Haya Fuu - La journaliste qui en fait trop
ImageSareth ignore pour l'instant que derrière cette demoiselle rudement bien roulée passant pour une journaliste débutante se cache un génie du mal mangeur de cerveau à la tête d'un réseau criminel de grande importance sur Loretto et Balmorra. Elle semble enquêter sur le trafic d'esclave sur Zeltros et a donc décidé de s'intéresser au cas de Tylin Woodles, un Twi-Lek peu malin mais qui graissait les bonnes pattes. La seule chose qu'il sait d'elle, pour l'instant, c'est qu'elle est peu assurée, qu'elle en fait trop, qu'elle est très maladroite et surtout assez mal à l'aise face aux attaques peu discrètes de Jessa... En espérant que leur rencontre ne se termine pas sur une soupe de Sareth.
Flynt Blight - L'oncle marchand d'armes
ImageToujours ouvert 24h/24 et 7j/7, la boutique de l'Oncle Flynt est un véritable moulin où chaque truand qui y passe s'arrache les flingues que Flynt obtient par ses réseaux de contrebande et qu'il modifie à sa guise. Autant dire que la mécanique et les armes n'ont aucun secret pour lui, et en tant que principal fournisseur d'armes pour Cliff, il était tout naturel qu'il accorde les mêmes services à son fils Sareth. Il y a une certaine confidence entre les deux, avec ce vieux grigou le Mandalorien se permet d'être un peu plus lui même. C'est entre autre grâce à lui et également à Sanya que Sareth a obtenu des armes et une armure si lourdement équipée... Il leur doit la vie, en quelque sorte.
Jorran Sihzran "Xizor" - Le prince noir
ImageCet individu étrange et mystérieux semble être devenu un contact régulier de Sareth par la force des choses... Il est manipulateur, calculateur et d'une rare éloquence, tournant toujours toutes les situations à son avantage. Le Mandalorien ne lui fait pas vraiment confiance, mais ce falleen lui a été utile à de maintes reprises, il ne peut donc pas se permettre de l'ignorer, son réseau d'espionnage est un outil bien trop pratique. Quoi que veuille ce prince du crime revendiquant le blason du Soleil Noir, Sareth est rentré dans son jeu. Il est à la tête d'un très vaste réseau d'espions tels que l'intriguant Z.A.X, cyborg bégayant spécialisé dans le slicing. Il semble avoir une vendetta personnelle contre les Siths.
Bossk - L'allié parfaitement inattendu
ImageParmi tous les "amis" que Sareth pensait se faire durant son ascension dans la Guilde, Bossk était sans doute le dernier dans la liste... Et pourtant, le destin, aimant comme à son habitude se jouer des mortels, tissa une relation tirant surprenamment vers la coopération entre les deux chasseurs de primes. Evidemment, le Trandoshan étant ce qu'il est, il est toujours grincheux, imprévisible et d'humeur à dévorer les gens qui l'entourent, mais il ne semble pas haïr plus que ça Sareth, ce qui est assez rare pour être souligné. Il semble voir du potentiel chez les Mandalorien et le pousse donc à dépasser ses limites... Parfois en le jetant volontairement dans des situations inconsidérément dangereuses, souvent même. Peut être aime-t-il jouer avec sa nourriture ?
Boba Fett - L'ultime rival
ImageConsidérer Boba Fett comme un rival est, si on y réfléchit, une colossale preuve d'orgueil... Se comparer au plus grand des plus grands quand on est débutant est un mélange certain de vantardise et de folie. Mais étant donné ce que Boba lui a fait subir, Sareth compte bien faire fi des rangs et de la réputation pour prendre sa revanche un jour ou l'autre... Il avait été battu, tabassé, humilié et laissé pour mort. Boba Fett était autrefois son modèle, son icône, si il voulait devenir un meilleur chasseur de primes, le Mandalorien allait devoir surpasser cette icône indépassable. Ça serait lent, fastidieux, peut être même impossible, mais le cache œil que portait Sareth serait toujours là pour lui rappeler la déculottée qu'il a subi... Et la revanche qu'il prendra envers et contre tout.

La CSU :

La République promet d'être différente de l'Empire et d'apporter la paix, elle s'engage pourtant dans une politique belliqueuse contre l'Empire, les Colonies refusent cette hypocrisie et font sécession... C'est simple, c'est carré, c'est honnête. Dans les faits, être fidèle à ses principes n'a rien de mal pour Sareth, du moment que l'on est honnête dans ses intentions, tout ou presque est acceptable. Le mercenaire n'a donc pas de franche animosité envers ce système bien qu'il n'aurait clairement pas envie d'y vivre. En revanche, la politique anti crime menée par la Prima, bien que logique et souhaitable, met Sareth profondément mal à l'aise... Le crime est utilise à tort et à travers pour justifier toutes les mesures et sert presque de bouc émissaire. Ce n'est peut être qu'une impression, mais le Mandalorien sent que quelque chose cloche dans ce régime.

Alayna Tega - La Prima
ImageDrôle de personnage que cette jeune fille modèle toujours montrée à la télévision Confédérée comme un ange plein de qualités au visage toujours poudré. Si l'on était un simple citoyen de la CSU on pourrait penser que cette jeune fille est réellement cette politicienne innocente et plein de bons idéaux qu'elle voudrait sembler être... Mais pour l'avoir rencontré en personne, Sareth sait qu'elle peut changer son comportement du tout au tout. Elle cache quelque chose. Il ne peut pas dire quoi, il ne l'a pas encore assez cuisinée pour ça, mais il compte bien découvrir ce qu'il y a derrière le masque plein de paillettes qu'elle enfile en permanence.
Luna Evangéline Redmoon - L'amie d'enfance
ImageLa première fois que les deux jeunes gens se sont rencontrés, ils étaient tous deux encore adolescents (plutôt adulescent dans le cas de Sareth) et perdus, chacun pour leurs raisons... Et surtout, ils souffraient tous les deux profondément de la solitude. Lorsque les deux se croisèrent sur Tatooine au milieu de Mos Eisley, l'un se moqua de l'autre et ainsi démarra une drôle d'amitié sans lendemain entre ces deux vagabonds. Ils ne se connaissaient pas vraiment, pourtant ils se promirent de se retrouver un jour et de tout se raconter... Sareth n'a depuis jamais oublié ce serment et garde précieusement l'épingle à cheveux de Luna, espérant qu'un jour il puisse la retrouver.
Jack Crypston - Le héros de l'histoire
ImageComment décrire un personnage aussi déjanté et atypique ? Même en essayant de toutes ses forces, Sareth aurait bien du mal à décrire ce qui fait le charisme de cet étalon fougueux, mais une chose est sûre, lorsque le Mandalorien a bossé pour lui la première fois, il savait qu'il n'allait pas s'ennuyer. C'est donc une drôle d'amitié aussi barrée que le caractère de Jack qui s'est créée entre ces deux esprits atypiques, avides d'aventure et de classe dès le premier jour où ils se sont croisés. Depuis, Sareth a gardé un très bon souvenir du bonhomme et ne manquera pas de revenir travailler pour lui si jamais il a le moindre problème... Si Jack a besoin d'un service, Sareth aura toujours du temps pour lui !

L'équipage :

Que serait un vaisseau sans son équipage ? Même un solitaire comme Solo ne voyageait pas tout seul... C'est donc dans cette même logique que, malgré son comportement solitaire et sans attache, Sareth a réuni autour de lui un sacré beau monde qui se bat avec lui, rigole avec lui, partage de beaux moments de vie avec lui. Chaque membre de l'équipage donnerait sa vie pour en protéger un autre et est d'une loyauté sans faille envers Sareth, et ce malgré son caractère parfois compliqué. Mais, malgré la bonne entente avec l'équipage et le puissant lien qui les unit... Sareth reste toujours un solitaire, et ce comportement distant par rapport à ses émotions et celles de son équipage finiront par provoquer une rupture, il sera face à un choix : Changer ou faire cavalier seul.

Rooker Blackwing - Le pilote corellien
ImageSareth et lui sont presque comme père et fils... Un père et un fils qui ont bien du mal à maintenir la communication entre eux. Rooker s'inquiète beaucoup pour Sareth, mais on ne peut pas vraiment dire que Sareth le rassure quand à son état. Il continue de risquer sa vie sans jamais regarder derrière lui et reste toujours aussi secret quand à ses sentiments et ses problèmes. Peut être que c'est Rooker qui est trop vieux pour ces conneries, mais il ne voit vraiment pas comment ouvrir la coquille de Sareth... Mais une chose est sûre, les deux se connaissent depuis une éternité et se protègeront l'un l'autre quoi qu'il en coûte, et c'est au final le plus important.
R1-P3 alias Rippley - L'astromécano farceur
ImageD'aussi longtemps que Sareth se souvienne, ce petit droïde caractériel et blagueur a toujours été là... Depuis qu'il est petit et a été recueilli par Cliff, il était déjà là. Clif prétendait que ce petit bonhomme le suivait déjà depuis son plus jeune âge durant la Guerre des Clones, laissant imaginer que ce robot a dû voir du pays durant sa longue vie. Pourtant son caractère n'a pas changé d'un poil et Sareth l'aime comme ça... C'est une sorte de souvenir d'une époque plus simple que le Mandalorien prend grand soin à entretenir pour qu'il ne rende pas l'âme. Il est donc un genre d'animal de compagnie qui anime le vaisseau quand ce dernier est trop silencieux, en quelque sorte.
IG-77 alias Seven - L'assassin curieux et candide
ImageSeven est un drôle de personnage, et Sareth s'attendait à tout sauf à ça en recrutant ce droïde dans son équipage... Mais c'était une excellente surprise ! En effet, bien loin de l'IA psychotique que l'on impose habituellement aux droïdes assassins, Seven est poli, courtois et d'une curiosité sans borne. Il passe son temps à poser des question au Mandalorien sur tout et sur rien, essayant de comprendre le mode de vie des organiques. Les deux bavardent donc énormément, Sareth se surprenant parfois à oublier que c'est à une machine qu'il parle... Mais une sorte de barrière est toujours dressée entre les deux, le Mandalorien ayant parfois du mal à considérer le droïde comme un vrai ami en raison de sa nature cybernétique.

??? - Son pire cauchemar.
ImageCelui qui emprunte la voie du Dieu de la Mort doit surpasser son némésis, perdre tout ce qui lui est cher et vouer sa vie à l'extermination d'autrui... Seulement ainsi l'homme peut abandonner son enveloppe fragile, se séparer des mortels qui foulent le sol et atteindre l'immortalité en s'envolant. Mais Sareth n'est pas encore prêt à sacrifier tout cela, il n'est pas prêt à affronter sa peur et à regarder son erreur les yeux dans les yeux. Il fuit vainement l'inévitable, repousse l'échéance autant que possible et tente de rayer cette partie de sa mémoire... Mais elle arrive à grand pas, et si il ne s'y prépare pas, elle va le faucher. Il ne pourra en rester qu'un, l'un s'élèvera au rang de divinité, l'autre nourrira la légende du vainqueur et disparaîtra dans l'oubli.

Fiche de scénario Nom du lanceur du scén[…]

Les retrouvailles Grises[Anaxes]

Les tourments des seigneurs noirs se manifestaien[…]

Maintien de la paix [Sarah / Velvet]

La poitrine de l'officière se soulève à chacune de[…]

La pomme et l'inquisition [Alison]

Des semaines avaient passé depuis l’intronisation[…]

Etat d'arrestation [Alison Malora]

Toutes ces révélations éclairaient un chem[…]