L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Laissé en ruine par l'Empire, restauré par la Nouvelle République, le Temple Jedi de Coruscant abrite désormais le Nouvel Ordre Jedi, ainsi que les archives de l'Alliance Rebelle. Haut lieu spirituel, cet édifice est le sanctuaire des Jedi.
Avatar de l’utilisateur
By San Kun
#17712
Les deux Jedi sortaient de la salle du Conseil, où on les avait enquis qu'une mission. Alors qu'ils ne se connaissaient même pas, ils s'étaient vue assigner l'objectif de démasquer un faux informateur qui transmettait directement ses informations à la Nouvelle République. Il allait sans dire que le nom de ceux qui arriveraient à le démasquer remonterait à qui de droit. Cependant, l'Anx était assez perturbé qu'on vienne troubler son train de vie quotidien. C'était là le prix à payer de l'enseignement Jedi. Aussitôt au dehors, il s'adressa à sa compagnon.

San Kun - Bonjour, nous n'avons pas eu l'honneur d'être présentés. Je me nomme San Kun, originaire du monde Gravlex Med. C'est un rare privilège que d'être accompagné pour cette classe de mission.

Pour leur voyage, on leur avait affrété le classique croiseur diplomatique. Il espérait que la durée du voyage leur permettrait de faire plus ample connaissance, mais il semblait qu'il n'en soit pas encore là.

San Kun - Je ne sais pas si vous êtes coutumière des enquêtes. Pour ma part, c'est ma première, vous ne pourrez donc pas bénéficier de mon expérience. Mon conseil serait d'aller, avant de partir, nous renseigner au sein de la Nouvelle République de la nature des informations transmis, ainsi que de la façon dont Elle a pu se rendre compte que lesdites informations étaient volontairement fausses. Qu'en pensez-vous?
Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#17715
    Nous quittons la salle du Conseil, saluant respectueusement les Maîtres. L’énoncé de la mission était simple, mais dans les faits, la réalisation serait un rien plus délicate. Je prends quelques instants pour réfléchir à tout ça. Mon regard se pose sur l'Anx. Je détaille ses traits et sa morphologie si particulière. Il se présente rapidement, je ne connaissais pas son nom mais l'avait déjà aperçu, il est également Padawan de l'Ordre.

      « Enchantée, je suis Mya Tellis. Je viens de Mirial. »

    J'accompagne ma réponse d'un sourire, bien que celle-ci ne soit pas tout à fait exacte. Je suis en effet originaire de Mirial mais n'y ai passé que quelques années. Je ne tiens cependant pas à m'étendre sur le sujet : mon chemin fut tortueux et le sera certainement encore pour longtemps, bien que l'Ordre Jedi lui impose une certaine direction. Ce n'est pas le moment de s'attarder à ce propos, je chasse donc mes pensées et tends l'oreille pour entendre l'avis de San. Je pense que cette première idée est la bonne.

      « Il vaudrait mieux, en effet, se renseigner sur le contenu des rapports, et sur les soupçons de la Nouvelle République. Un détour par les bureaux de l'état nous sera utile. »

    Nous traversons le Temple pour rejoindre le vaisseau. Mais avant d'embarquer pour les Colonies, un détour dans Coruscant s'impose. J'en profite pour poser quelques questions. Nous allons passer un peu de temps ensemble, nous allons travailler en équipe, autant faire connaissance dès le début.

      « Vous avez débuté votre apprentissage au sein de l'Ordre depuis longtemps ? »
Avatar de l’utilisateur
By San Kun
#17786
L'Anx, de nature sociale, appréciait les réponses de la Mirialan. Il ne connaissait que ce qui lui avait été rapporté sur les Mirialan, et savait qu'ils entretenaient plus d'affinité avec la Force que sa simple race Anxienne. Elle approuva son idée de se renseigner afin de savoir où il mettrait les pieds. C'était une bonne chose qu'ils soient d'accord sur ce point. Ce n'est que quand qu'ils arrivèrent sur les quais qu'elle décida de continuer la conversation, au plus grand plaisir de San Kun.

San Kun - Oh... non, mon enseignement est assez récent. J'ai, contre toute la logique de mes pairs, décidé de rejoindre l'Ordre en raison de mes prédispositions naturelles à me servir de la Force, à un moment... va-t-on dire, à un moment où ma propre réflexion ne suffisait plus. C'est le Chevalier Cyonosis Jugo qui est mon maître.

San Kun échangea quelques mots avec l'équipage, donnant le destination, les recommandations ainsi que le procès verbale du Conseil des Maîtres. Il demanda à ce qu'on leur appelle un vaisseau taxi jusqu'à l'ancien palais impérial qui abritait maintenant le Capitole ainsi que les bâtiments administratifs.

San Kun - Je n'ai pas l'honneur de connaître un éminent membre de l'administration de la Nouvelle République. Est-ce que vous pensez qu'on devrait juste s'annoncer et que nous serons dirigés une fois là bas?

L'esprit de l'Anx se concentrait maintenant de tout son plein sur l'affaire à suivre, afin de démêler les événements qui les attendaient. Ils montèrent dans le taxi, et continuèrent à échanger dans une conversation autour des apprentissages et de la vie au Temple. Arrivés au capitole, San Kun se dirigea vers ce qui semblait être un guichet d'accueil. Contrairement à ce qu'il aurait pu penser, l'endroit n'était ne rencontrait pas une grande influence. De son pad, le Jedi transféra le procès verbal du Conseil sur celui du guichet pour lui décliner son identité et la raison de sa venue, afin qu'on les oriente dans les plus brefs délais.
Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#17788
    Je ne connais pas le Maître dont parle San, mais il faut bien avouer que je ne connais pas grand monde. Je préfère souvent m'isoler et parfaire ma maîtrise du sabre, ou encore parcourir les archives à la recherche d'informations et de compte-rendus. De plus, depuis un petit moment, je dois m'occuper d'Isabo, et ce n'est pas une mince affaire.

      « Je ne suis revenue que très récemment au Temple. J'ai effectué toute ma formation sur Dantooine. »
    Je n'évoque pas mon maître, je n'en ai pas l'envie. Je chasse mes pensées et suis l'anx dans le vaisseau taxi qui vient d'arriver.

      « L'affaire est connue, je pense que nous serons reçus par la personne chargée du dossier. »
    Je ne me fais pas de souci pour cette partie de notre enquête. Les Jedis ne sont pas rares par ici.

    *

    Au capitole, San expose notre requête. Le guichetier en prend connaissance avec efficacité et entre en communication avec un bureau. Une fois l'appel terminé, il s'adresse à nous avec un sourire poli.

      « Monsieur Ethan Te'Anmar va vous recevoir. Vous trouverez son bureau à l'étage, en empruntant l’ascenseur juste ici. »
    Il nous désigne effectivement un ascenseur vers lequel nous nous dirigeons après l'avoir remercié. Une fois dans le couloir, je repère la porte qui nous intéresse, elle est ouverte, et l'administratif en question nous attend, faisant signe d'entrer.
Avatar de l’utilisateur
By San Kun
#17844
Un administratif les accueillit. Il était de la race humaine, très propre et sévère sur lui. Il leva un regard sur les nouveaux arrivant. En s'apercevant qu'il n'était plus seul, il ôta doucement ses lunettes pour poser de plus amples yeux sur les Jedi qu'il avait devant les yeux. San Kun attendit qu'il prenne la parole. C'était effectivement à lui de prendre la parole.

Ethan Te'Anmar - Bonjour. Vous êtes les Jedi envoyé pour cette affaire d'informations "erronées"?

San Kun - Vous avez raison.

Il laissa le soin à Mya de se présenter, puis entama lui même.

San Kun - Je suis San Kun l'Anx. Nous aimerions plus de précisions sur les informations de cette affaire.

Ethan Te'Anmar - Eh bien... il s'avère que nous avons pu vérifier certaines des informations envoyées, sur les soupçons d'un fonctionnaire. Il s'est avéré que... hé bien.

Les deux Jedi purent aisément sentir la position délicate de leur interlocuteur.

Ethan Te'Anmar - C'est à dire que certaines des informations étaient fausses. Mais pas toutes. Vous comprendrez donc la subtilité de la chose. L'affaire est plutôt délicate, c'est pour cela que nous préférions faire appel à un tiers pour résoudre cela.

Mya - Y a-t-il des dossiers que nous pourrions étudier?

Ethan Te'Anmar - Il y en a.

Il décrocha ce petit outil technique, sous forme de plaque de verre digitalisée, et écrit quelque chose dessus. Il la leur tendit.

Ethan Te'Anmar - Voilà votre accréditation pour les archives. J'espère que vous trouverez votre bonheur. Veuillez m'en informer si vous trouvez quelque chose, cette affaire me turlupine.
Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#17846
    Je jette un œil sur le document qui nous est tendu. Je le saisis machinalement, remerciant notre interlocuteur d'un signe de tête. Nous allons donc pouvoir parcourir les rapports frauduleux. Mais selon les dires de Monsieur Te'Anmar, toutes les informations ne sont pas fausses. Il serait bon de connaitre de quel type sont les informations exactes.

      « Qui a signalé en premier que les rapports contenaient des erreurs ? »
    L'homme semble réfléchir. Le silence s'installe tandis que son regard se perd entre San et moi. Il se trouve contraint de revenir à son bureau pour chercher dans ses dossiers numérisés. La mémoire lui fait apparemment défaut. Il relève finalement le nez vers nous.

      « Ah, c'est le Sergent Yeris. Vous pourrez le trouver dans l'aile du bâtiment réservé aux affaires militaires. Maintenant veuillez m'excuser, j'ai beaucoup à faire. »
    Je le remercie d'un sourire et me laisse raccompagner à la porte. L'homme nous souhaite bonne chance et referme la porte derrière nous. Je fais alors quelques pas dans le couloir, encore pensive. Puis je me tourne vivement vers l'Anx.

      « On commence par les archives ? »
    Son avis m'importe beaucoup, il me parait être particulièrement posé et réfléchi, son intuition doit rarement lui faire faux bon.
Avatar de l’utilisateur
By San Kun
#18461
San Kun - Les archives me vont, Mya. Nous y trouverons sans doute les informations dont nous avons besoin.

Il se laissa guider par Mya, ne sachant pas trop où se trouvaient les archives. Elle eut du mal, alors finalement, San Kun demanda à un passant qui les remit sur le droit chemin. Une fois dedans, leur destination était correctement fléchée, et ils purent accéder à ce que le bureaucrate qui les avait rencontré qualifiait "d'archive" : une immense salle pleine de moniteurs.

San Kun - C'est grand.

Il recula une chaise pour Maya devant un moniteur pour qu'elle s'y installe, et s'installa lentement, et un peu maladroitement au vue de sa grande taille, qui s'avérait, dans ce genre de situation, être un handicap.

San Kun - Et bien.... pour le moment, nous n'avons pas beaucoup d'informations. Je vais chercher de mon côté. Espérons que cela ira vite.

Pour axer sa recherche, l'Anx entra les mots clés du responsable de la mission, espérant trouver les rapports dont il était question. En rajoutant le deuxième nom qu' Ethan Te'Anmar leur avait donné (le sergent Yeris), il trouva son bonheur. On lui demanda ses accéditations, et il entra celle confiées par Ethan.

San Kun - Mya, je crois que nous avons trouvé ce que nous cherchions. Jusqu'à l'anné dernière, tous ces rapports étaient fiables. Puis, il y a deux mois, le sergent Yeris a noté des irrégularités, alors une enquête a été ouverte, et il s'est avéré que sur cette dernière année, des irrégularités ont été relevées. Je recherche ces types d'irrégularités. Ah... voyons voir...
Selon un rapport administratif de la quatrième base Mrisst, un vaisseau cargo répondant à l'immatriculation AX-300 22G5 aurait atterrit pour des échanges commerciaux. Selon une note de Yaris, et un rapport de son escadron, ce même transporteur était à quai, sous sa surveillance car suspecté de contrebande.
Plus tard, des mouvements de navettes surtout, ont été noté mais n'ont pas pu se produire, car enregistré dans d'autres rapports. Je t'envoie cela sur ton poste.


Il envoya les informations à Mya pour qu'elle puisse les lire, et surtout voir des informations qui auraient échappé au padawan. Puis, avec soulagement, il se leva de son trop petit fauteuil et d'adressa à Mya.

San Kun - Il y a là des questions intéressantes. Pourquoi ces faux rapports? Quelqu'un doit probablement y trouver son intérêt. Si on trouve pourquoi, il est probable que nous trouverons qui.
Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#18471
    Nous errons dans un couloir, à la recherche des archives, sans succès. San ne tarde pas à interpeler un inconnu pour lui demander notre chemin, et nous arrivons finalement à destination. L’activité est importante aux archives, les administratifs vont et viennent, pianotant sur les moniteurs, le tout sur un fond de murmures quasi constant. À l’accueil se tiennent les responsables de l’endroit, ils renseignent les nouveaux venus et surveillent la salle principale. Ils ne nous interpellent pas, traiter individuellement chaque personne est impossible.

    Nous nous installons chacun à un moniteur pour débuter les recherches. Je commence par me renseigner sur Yeris, c’est apparemment lui qui a été chargé de l’enquête, il pourrait être bon de savoir à qui on a affaire. De nombreux mémos et rapports sont enregistrés sous son nom, il officie depuis plusieurs années et a reçu quelques distinctions. Rien ne semble suspect, mais je n’ai pas accès à son dossier complet.

    San attire mon attention avec les informations qu’il a trouvé de son côté. Il me résume rapidement ses trouvailles et je reçois les rapports qui lui ont permis de recouper les données de l’enquête. Des navettes enregistrées dans deux endroits à la fois … Je parcours les documents des yeux, tentant de déceler le détail qui nous fera progresser. La quatrième base de Mrisst …

      « Les navettes dédoublées sont enregistrées un peu partout dans la galaxie, dans la plupart des cas ça doit provenir d’une erreur. Mais Mrisst revient régulièrement dans ce genre de cas. J’ai du mal à comprendre comment ils ont pu passer à côté de ça … »
    Je consulte à nouveau les rapports, à la recherche du chargement de ces navettes fantômes.

      « Les fausses navettes qui atterrissent sur Mrisst contiennent des équipements, il n’y a pas plus de précisions. »
    Ce doit être une affaire de contrebande, ou quelque chose comme ça. Il serait intéressant de savoir ce que contiennent vraiment les navettes.

      « Tu penses qu’il faut aller jeter un œil là-bas ? »
    Le problème pourrait être résolu depuis Coruscant, mais j’ai l’impression que quelqu’un ici ralentit l’enquête.
Avatar de l’utilisateur
By San Kun
#18820
San Kun - Nous nous devrons d'aller voir. Mais pour l'instant, allons rencontrer le sergent Yaris.

Cette fois, avant de quitter la salle, ils se renseignèrent sur un plan des lieux pour savoir où se trouvait l'aile militaire avant de ce lancer dans un dédale de couloirs et d'ascenseurs administratifs. Heureusement que les employés venaient de toutes sorte de monde, cela permettait à l'Anx de ne pas être pénalisé par sa grande ou son poids lors de certaines ascensions. Il arrivèrent dans l'aile militaire.

San Kun - Navré de vous déranger. Pourriez-vous indiquer l'endroit où se trouve le sergent Yaris. Nous somme de la délégation Jedi, l'Anx montra son pass,Et nous aimerions nous entretenir avec lui.

- Ah... c'est cette affaire. Vous le trouverez à l'inventaire.

San Kun - C'est curieux que vous soyez au courant.

- Oh, vous savez... depuis le temps que le sergent en parle, tout le monde est au courant ici. C'est bien que quelqu'un se déplace enfin, le sergent n'arrête pas de maugréer qu'il fallait faire quelque chose mais que lui a pieds et mains liés. Et faut dire que depuis, il a pas souvent quitté l'inventaire.

San Kun - Vous insinuez qu'on l'a délibérément écarté?

L'autre haussa les épaules, et indiqua une direction.

- Le mieux, c'est que vous le lui demandiez. Tenez, il devrait être dans l'entrepôt n°2

Visiblement, cet énergumène ne se montrera pas plu loquace, et il était déjà en train de retourner à ses affaire que San Kun et Mya n'avaient pas encore commencer à suivre ses instructions. Il arrivèrent dans un entrepôt modeste, sombre. San Kun tâtonna, et arriva à trouver un interrupteur, pour que leur vision puisse s'ouvrir sur des étalages de tout et n'importe quoi : de la statuette au tapis, ou par làs des jarres en osier, vides, ou même de simples caisses. Un bric à broc monstrueux, régit par un semblant d'ordre apporté par des étalages sommaires.
Ils entendirent un bruit, comme un saut pas très agile, et le sergent Yaris émergea d'un des rayons, en boîtant. Il était grisonnant, et portait une tablette transparente. Au lieu d'arborer l'armure classique des clones, il était en habit militaire bleu, visiblement la tenue réglementaire des administratifs.

Yaris - Ouais? À qui ai-je l'honneur?

San Kun - Je suis le Padawan San Kun, et je vous présente Mya. Nous sommes mandatés par l'Ordre Jedi afin de nous pencher sur l'affaire que vous avez signalé.

Yaris - Ah... je suis le sergent Yaris. Vous avez mis du temps à prendre l'affaire, dîtes donc. Deux mois que je pourris ici.

San Kun - Nous sommes en formation, c'est pour vous dire à quel point nous manquons de Jedi pour le moment. Est-ce que vous pouvez nous résumer les faits?

Yaris - Vous avez lu les rapports?

Mya et San Kun répondirent par l'affirmative.

Yaris - Alors vous savez de quoi il en retourne.

(je te laisse la suite de l'interrogatoire ;)
Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#18845
    Le dénommé Sergent Yaris avait l’air quelque peu blasé et fatigué de sa situation. Il répondait aux questions avec désinvolture et évoquait les rapports d’un ton légèrement dédaigneux. Son attitude interpella la Mirialan, elle poursuivit en ce sens.

      « Quelle est votre tâche ici ? Depuis quand travaillez-vous à l’inventaire ?
      - Depuis que l’autre en a eu marre de m’entendre ressasser cette affaire. Il supportait plus de me voir chercher l’origine de ces rapports véreux. Il m’a nommé ici pour avoir la paix.
      - L’autre ?
      - O’kan, il disait que c’était de la connerie. »
    Mya se tut un instant, considérant l’arrivée du nouveau protagoniste dans l’affaire. Le Sergent avait donc été assigné à l’inventaire suite à son enquête sur les rapports frauduleux. La padawan avait dans l’idée que O’kan, ou l’un de ses collaborateurs, tentait d’évincer toute personne qui chercherait à tirer au clair cette histoire. Elle revint finalement vers Yaris.

      « Qu’avez-vous trouvé au sujet de ces rapports ?
      - Tout vient de Mrisst, quelqu’un fait atterrir des vaisseaux non déclarés, et il les fait passer pour des navettes officielles. On m’a viré ici quand j’ai commencé à comprendre ça. »
    La Mirialan remercia chaleureusement le Sergent Yaris et se tourna vers San.

      « On s’occupera de ce fameux O’kan plus tard. Allons plutôt voir ce que contiennent les navettes fantômes. Qu’en penses-tu ? »
    On pouvait s’attendre à tout avec la contrebande. Mais il fallait d’abord comprendre si l’expéditeur des rapports travaillait pour son propre compte, ou pour celui d’un tiers, O’kan par exemple. Un voyage sur Mrisst pourrait mettre de l’ordre dans tout ça.
Naissance impie

Le sang se répandait sur la stèle. Il coula dans […]

Karlya Zyn

Salut ! Merci pour le retour ! Je m'attèle au pl[…]

[En quête d'Ouranos suite]

- Un Mois plus tôt - Les mercenaires a[…]

fiche personnage Hermann von Wulf

IDENTITE https://screenrant.com/wp[…]

Sujet mis au frigo jusqu'au 16 Décembre 2019. Dom[…]

Jour après jour, face au levant

Depuis l’immense caveau souterrain la forme qui s[…]

[Opération Zéphyr] Le Coup du Berger

Oseon n°2795 Capitaine, on signale que […]

Mourir pour ses rêves

Helera écouta les paroles porteuses de nouveauté.[…]