L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38097
Image


- Dashel -


Bip Bop Bip
 
La tête du droïde R9 que j’avais récupéré émit un signal sonore depuis son piédestal. Il ne restait plus de lui que sa partie supérieure et sa carte mère, le tout relié au vaisseau qui lui prodiguait l’Energie dont il avait besoin pour continuer à vivre. Je n’avais pas trouvé d’autre solution pour l’instant et il s’en satisfaisait tout autant que moi. Le petit droïde mécano était habile pour repérer les failles du Hermes et effectuer des diagnostiques. S’il avait eu la possibilité de se déplacer, il aurait surement patrouillé dans le vaisseau, faisant lui-même les réglages nécessaires plutôt que de me donner les informations qu’il recevait du cargo. Armé de ma boite de mécano, je réparé le circuit d’alimentation qui me permettrait bientôt d’installer un Holo projecteur dans le salon. Ce serait parfait. Connecté à la carte holographique de l’Hermes et en le connectant à mon nouveau datapad, nous déplacer serait beaucoup plus simple. Tout comme enregistrer de nouvelles données sur nos voyages. Avec un peu de travail et suivant les indications du robot je pourrais même jumeler le projecteur à notre relais link com. C’était tout ce dont j’avais besoin pour récupérer des contrats de contrebande, joindre mes nouveaux alliés, peut-être même le nouvel Ordre Jedi qui sait, et puis cela servait également à Merar qui maintenant le contact avec les différents centres d’aide où elle avait dispensé ses soins. Aslan en profitait aussi à vrai dire. Le marché que nous avions conclu pouvait fonctionner grâce à tout cet équipement. Il pouvait conserver son activité de Slicer. Avec le temps, le cargo devenait un véritable lieu de vie, mais également une base d’opération efficace. C’était tout ce que je souhaitais. D’autant plus avec ma mission qui semblait toucher à son terme.
 
Je pouvais le sentir… Nous y étions presque. Ruusan était à porté de main. Sans mes amis, sans ces nouvelles rencontres et sans mon vaisseau, je n’y serais jamais parvenu. Depuis la Force, Rodrale m’avait guidé. Tout comme mon maître, qui de par mes souvenirs et sa sagesse avait continué de m’enseigner les voies de la Force, à sa façon le vieux Jedi en avait fait de même. Où que j’aille, je n’étais jamais seul. Je l’avais appris au fur et à mesure de mon voyage. Chaque étape avait été une épreuve. Et toutes ces péripéties, sans compter les indices et les rencontres sur mon chemin, m’avaient ouvert les yeux et l’esprit. Je n’étais jamais seul. La Force était avec moi. Toujours. Tout comme elle l’était avec chaque être vivant. Ce n’était pas un privilège. Chaque être vivant, si insignifiant qu’il puisse paraitre, vivait à travers la Force. Je n’étais qu’un petit grain de sable dans cet univers si immensément grand. Tout aussi indépendant que pouvait être ce grain de sable, il n’était jamais aussi complet que lorsqu’il était relié à ses frères. Ce liant, ce pouvoir mystique qui maintenant cet océan de poussière en un tout unique et magnifique, c’était la Force. Elle nous traversait ; nous guidait ; nous trompait parfois, mais pour mieux nous enseigner ; nous protégeait ; et surtout, elle insufflait son souffle de vie en chacun. Jamais la Force n’avait cherché à me fuir. Elle était partie intégrante de mon âme. J’étais un être fait de chair, de sang et de Force.
 
Inconsciemment, j’avais moi-même rejeté ce flux mystique, me sentais inapte, indigne d’en jouir. Les épreuves du passées, les pertes, les blessures… Tout m’avait poussé à croire que je ne le méritais pas. Ce don, que les Jedi avaient cru apercevoir en moi, me prenant sous leur aile, me confiant à Taydan… Ils avaient forcement dû faire erreur. Je devais être décevant. Et cette idée, qui avait continué de germer, m’avait conduit à repousser une part de moi-même. J’avais oublié tous les préceptes qui m’avaient été enseignés. Loin de vouloir ne faire qu’un avec la Force, de la laisser m’accompagner, j’avais cherché à la Maitriser, à la dompter contre son grès. J’étais ce nageur, qui luttait, remontant le courant à contre sens, s’essoufflant peu à peu, perdant pied jusqu’à se noyer...
 
Et puis j’avais rencontré Hayley. Ça avait été la première à qui j’avais raconté mon passé. C’était la première à m’avoir accueilli chez les Jedi. Sa bienveillance à mon égard n’avait eu d’égale que son habilité à manier le Jar’Kai. Aussi chaleureuse qu’elle ait pu se montrer, elle avait également été une adversaire redoutable, si ce n’était imbattable. Elle s’était comportée avec moi comme un Maître envers son apprenti. Elle m’avait évalué, conseillé, guidé pour que je trouve la première question à toute mes réponses. Sans elle, je ne savais pas comment j’aurais pu m’en sortir. J’avais tellement progressé. Ma vision des choses avait évolué. Cela était peut-être présomptueux de ma part, mais je ne m’étais jamais autant senti Jedi. J’avais atteint un niveau de calme qui me faisait sourire. J’étais encore bien loin de la sagesse de mes pairs. Mais c’était un début prometteur. J’avais cessé de fuir, affrontant mes peurs et mes cauchemars. Je pouvais aller de l’avant. Et le chemin qui se dessinait devant moi menait à la rédemption, à la consécration et à la Force.
 
Bip Bip Bup Bip Bop
 
Ruusan représentait toutes ces choses. Et d’après le droïde, nous approchions de la planète perdue. J’avais entré toutes les coordonnées nécessaires à notre passage dans l’hyperespace. Je n’avais pas pu indiquer suffisamment précisément les informations de géolocalisation de la planète. D’après les différentes archives et notes du vieux Jedi, elle avait dévié de sa trajectoire originelle pour une raison inconnue. Je ne pouvais donc pas apparaitre directement face à elle, et il aurait été risqué de trop m’en rapprocher. Je ne souhaitais pas entrer dans une lune ou un soleil en sortant de l’hyperespace. Nous allions donc nous arrêter à proximité du système Hoth’s brand dans le secteur Teraab. Ce n’était pas bien difficile jusque-là. Situé dans la bordure médiane, je n’avais eu qu’à suivre les indications de la guilde des mines et de Rodrale pour m’y rendre. Mais le plus dure était à faire. Ruusan restait à être trouvée et la vallée des Jedi aussi.
 
« Il est temps de reprendre les commandes. Merar. Tu viens m’aider ? »
 
La nautolan se reposait, allongée sur la banquette de la salle de vie, Loki, ronronnant sur son ventre. Elle se leva, perturbant le marsupiale, qui fut obligé de s’éloigner vers un oreiller moins désobéissant. Nous nous installions dans le cockpit, moi prenant les commandes, elle m’assistant dans ma tâche. Je pouvais sentir que Ruusan était tout proche. Je le savais. Un sentiment d’excitation s’empara de mon cœur dont le rythme s’accéléra. Refreinant cette pulsion, je tentais de rester concentrer sur mon objectif. Je devais avoir confiance. La Force était avec moi, elle me guiderait jusqu’à Ruusan, comme elle l’avait toujours fait jusque-là.
 
« Tu es prêt ? On y est bientôt… Tu te sens comment ? »
 
Je gardais les yeux clos, suivant le fil invisible que tissait la Force pour me montrer la voie. Alors, actionnant les différentes manœuvres de l’appareille, j’amorçais notre sortie. C’était le bon moment. J’en étais sûr. Le vaisseau ralenti aussi vite qu’il avait franchi la barre de l’hyperespace. Pendant un instant, le vaisseau se stoppa, figé dans l’espace. Je pouvais sentir toute l’histoire qui émanait du système. Toutes ces planètes avaient été nommées du nom de puissant et sage Jedi de l’ancien temps. De toute ma vie, je n’avais jamais pensé marcher dans leur pas. Un grand respect m’avait envahi, et tandis que j’ouvrais à nouveau les yeux, découvrant le système qu’il nous restait à découvrir, je n’avais jamais était autant sur de moi.
 
« Prêt… Je suis prêt. Allons découvrir Ruusan ensemble ! »
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38098
Image


- Nissa -

 
Elle n’avait jamais autant ressenti de mépris à l’égard d’une seule et unique personne. Jamais sa colère n’avait été aussi profonde. Toutes les fibres de son corps brulaient à l’idée de le voir disparaitre. Elle obtiendrait sa revanche. Quoi qu’il en coute. Elle avait tant souffert pour en arriver là. Tout ce qu’elle avait sacrifié. Tout ce qu’elle avait appris à haïr se concentrait sur cet unique être. Pour tout ce qu’elle avait enduré, il serait un juste retour des choses qu’il paie également. Et il allait bientôt souffrir. Plus que personne n’avait jamais souffert. Il regretterait le jour où il avait croisé son chemin. Ce qu’elle avait subi, ce qui lui avait était infligé… Il le subirait au centuple. Quand elle en aurait fini avec lui, il n’en resterait rien si ce n’était un corps démembré, privé de son âme et de sa volonté. Il ne méritait pas de mourir par sa main. Non. Il méritait un traitement particulier. Après ça, il ne serait plus jamais capable de vivre par lui-même, il ne serait plus qu’un chien bien docile privée de sa volonté de vivre. Son voyage allait se concrétiser. Ce voyage si long et tortueux… Mais la fin était proche. Il était devenu son obsession à l’instant même où elle avait appris qu’il était encore vivant.
 
Elle avait fui, elle s’était cachée, comme la plupart des inquisiteurs ayant survécu à la défaite de l’empereur. Elle avait dû cacher son lien avec la Force, fuyant autant les séides du côté obscure que ces ridicules Jedi. Les Sith n’avaient jamais été une solution. Elle avait été corrompue par le côté obscure bien avant les nouveaux seigneurs noirs. Mais jamais elle n’avait été considérée comme l’un des leurs. Elle n’était qu’un instrument de Vador dans sa traque des Jedi. Un jouet tenu en laisse par une main qu’elle craignait plus que tout. Et puis il était mort, vaincu par son propre fils. Elle y avait vu une échappatoire. Non pas vers la rédemption, mais vers l’achèvement de ses propres désirs. Elle avait gouté au pouvoir du côté obscure et elle en voulait plus. Elle voulait que tous ceux qui n’avaient jamais croisé son chemin paie pour ce qu’elle avait enduré. Elle était devenue l’instrument de la vengeance.
 
Et elle avait obtenu satisfaction plus d’une fois.
 
Elle avait retrouvé ses parents et mis fin à leur vie. Ces êtres détestables qui ne l’avaient jamais suffisamment aimé. Ils l’avaient abandonné ! C’était leur faute si elle avait rejoint les Jedi. C’était leur faute si elle avait vu mourir son Maître. C’était leur faute si elle avait été capturée par Vador pour devenir son bras armé. C’était leur faute si elle avait tant souffert. Tout était leur faute et même dans la mort elle ne pouvait leur pardonner.
 
Elle avait retrouvé d’ancien padawan survivant et, avec la même froideur, avait mis fin à leur vie confortable. Pourquoi avaient-ils réussi à s’en sortir ? Pourquoi eux et pas elle ? Cela aurait pu être n’importe qui d’autre. Elle aurait pu vivre à l’abris, cachée du regard de l’empereur et de la torture du Sith. Pourquoi eux n’avaient-ils pas subi le même traitement. Ils ne méritaient pas de s’en sortir à si bon compte. Aucun d’eux ne méritaient son pardon. Elle réclamait justice et devint juge, juré et bourreau.
 
Chaque personne qu’elle avait rencontrée, chaque être un tant soit peu heureux, chaque sourire lui rappelait ce qu’elle n’avait pas et n’aurait jamais. Vengeresse détraquée, elle avait abattu ses lames pourpres sur tout ceux qu’elle avait jugé indigne des plaisirs de la vie qui lui étaient interdits. Elle réclamait vengeance, encore et toujours. Mais une personne devait encore payer. Plus que n’importe quel autre : Dashel Nelievar.
 
Tant de raisons la poussaient à lui vouer une haine si intense… Il avait été Padawan, comme elle, et avait vu mourir son Maître. Pourquoi n’avait-il pas succombé aux ténèbres ? Il l’avait combattu, faiblement… Il n’avait pas avec lui la puissance du côté obscure. Alors pourquoi avait-il réussi à l’humilier ? Quand Vador avait appris l’échec de l’un de ses inquisiteurs, il avait jugé bon de lui donner une leçon… Leçon qu’elle ne pourrait jamais oublier. Les stigmates sur son corps et son esprit resteraient gravés à jamais… Pourquoi avait-elle dû endurer cette douleur ? Il ne s’en était sorti que par un coup de chance… Pourquoi ? Le retrouver et se venger avait été une priorité. Petit à petit, c’était devenu une obsession. Mais il avait disparu. Pourquoi ? Pourquoi ne parvenait-elle pas à lui faire payer ? Chaque échec était un supplice de plus à endurer. Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même, plus qu’un être creux, avide de vengeance. Toutes les vies qu’elle prenait n’effacer pas sa douleur.
 
Et puis elle retrouva sa trace. C’était inattendue, après tant de temps passé à assouvir sa soif de sang, Dashel Nelievar était encore en vie… Comment ? Pourquoi ? Peu importait. Il était vivant. Et toute sa concentration ne fut plus qu’alloué à une seule chose. Le faire payer. Elle prit en filature les chasseurs de prime à ses trousses et la traque commença. Quand elle avait finalement vu son visage sur Christophsis, toute sa colère se décupla. Sa rage monta en elle comme si un volcan venait de se réveiller. Et elle avait failli obtenir sa douce vengeance… Si seulement ce Sith n’était pas intervenu. Prise à revers elle avait dû se contenter de soigner ses blessures pour affronter le Jedi à nouveau. Et cela avait été long. Mais tout ce temps perdu n’était rien comparé à ce qu’elle avait déjà attendu. Elle avait suivi la trace du Jedi, dans l’ombre, le suivant depuis Tatooine. Un simple traceur placé sur son vaisseau avait suffi. Et maintenant elle était fin prête. Cette fois, il n’y aurait qu’eux deux. Cette fois, il ne s’en sortirait pas. Cette fois, sa vengeance serait entière.
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38099
Image


- Inconnu -

 
Depuis combien d’années était-il sur cette planète ? Bien trop longtemps à son gout… Il n’avait jamais choisi que cette vallée devienne sa retraite, et encore moins qu’elle ne soit son tombeau. Mais au vu de la situation, il y avait de plus en plus de chance pour que ce soit le cas. Comment avait-il pu se crasher ? Il n’était pas un mauvais pilote… Mais les interférences l’avaient obligées à se poser en urgence et l’atterrissage… avait été quelque peu mouvementé. A présent il était coincé… Et il ne voyait pas d’échappatoire. Qui allait un jour venir le chercher ici ? Personne ne devait être au courant de l’emplacement de cette planète… Avant que quelqu’un ne la découvre à nouveau il serait certainement mort. Il ne manquait pas de vivres, et d’espace non plus à vrai dire. C’était un lieu mystique et passionnant. Les Bouncers étaient des créatures admirables. Mais les Ruusanian n’étaient pas des plus accueillants, souvent très protecteurs face à des étrangers. Ce n’était pas une civilisation bien avancée. Il lui aurait été difficile de réparer son vaisseau avec leur aide. Il devait donc se contenter de méditer et d’échanger avec les animaux télépathes de la planète perdue.
 
Mais la Force lui réservait encore des Surprises. Perturbant le calme de la planète, un bourdonnement de plus en plus puissant se fit entendre. Ouvrant les yeux dans le vieux mausolée Jedi, l’homme se redressa rapidement. Il connaissait ce bruit. Sans perdre une seule seconde, il s’élança vers la sortie du temple. Il connaissait les lieux comme sa poche à présent. Rapide comme l’éclaire, il déboula dans la vallée des Jedi, cherchant du regard l’objet de son attention. Loin dans le ciel, un point noir flottait vers la planète. Et ce point devenait de plus en plus grand à mesure qu’il avançait.
 
« Un cargo ! Ça c’est nouveau ! »
 
Il était sauvé ! De toute évidence un vaisseau était en train d’atterrir sur la planète. Pourquoi ? Comment l’avait-il trouvé ? Peu importait. Il avait une issue et ne pouvait pas la manquer. Si l’individu avait de mauvaises intentions, il trouverait une solution plus tard. Pour l’instant il fallait atteindre le vaisseau et réussir à s’échapper. Il ne comptait pas rester bloquer ici indéfiniment. L’espoir avait été ravivé en lui et il ne manquerait pas sa chance. C’était la Force qui avait dû mettre sur son chemin ces individus pilotant le cargo. Et il avait confiance en elle. Sondant son esprit, il projeta sa conscience en direction du vaisseau. Ils n’étaient pas animés de mauvaises intentions, il en était sûr. Ils pourraient l’aider.

 
- Dashel -

 
L’Hermes avait maintenant pénétré dans l’atmosphère de Ruusan. Concentré sur ma tâche, je faisais en sorte maintenir le cap, me laissant guidé par la Force pour trouver l’endroit le plus sûr où atterrir. Je continuais de suivre le fil conducteur qu’elle tissait pour moi. Notre chemin était tout tracé. J’activais les différentes commandes du vaisseau, le faisant petit à petit ralentir à mesure que le sol se rapprochait. Depuis mon cockpit, la vue était imprenable. C’était une belle planète. De nombreuses forêt la recouvrait, entremêlée de vallée, de désert et de lac. Elle semblait paisible, caché du reste du monde. Seul l’Hermes semblait venir troubler sa tranquillité. Et tandis que je l’observais, détaillant chaque nouveau contour de son environnement, Merar avait pris le relais. Elle m’assistait dans ma tâche tandis que nous survolions les environs. A priori nous serions seul. Je pouvais ressentir des présences de vie dans toute la planète. Mais cet endroit semblait calme. Ce serait idéal pour se poser. Merar semblait en penser autant.
 
« Ici. Le terrain semble praticable et ce sera parfait pour établir un camp. »
 
« Oui, tu as tout à fait raison. Mais je ne compte pas m’attarder ici bien longtemps. J’ai hâte de trouver la vallée des Jedi. »
 
« Dashel… Tu cherches Ruusan depuis longtemps maintenant. Et tu l’as trouvé. La planète ne va pas s’envoler. Tu as besoin de repos. Ces derniers jours ont été épuisants… »
 
« Tu as raison… Bon d’accord. Reposons-nous ce soir. Demain j’irais à la recherche de la vallée. »
 
Je ne la regardais pas, mais je pouvais sentir son sourire et la satisfaction qui se dégageait d’elle. La Nautolan avait un don pour me cadrer et pouvait se montrer parfois bien plus sage que certain Jedi. J’avais de la chance de l’avoir à mes côtés. Et j’étais content qu’elle puisse elle aussi savourer ce moment. Elle avait beau être plus tempérée que moi et cacher ses sentiments avec plus d’aisance, je pouvais sentir qu’elle bouillonnait d’impatience de faire une découverte. C’était une aventurière autant qu’elle était médecin. Son gout de l’aventure n’avait d’égale que son envie d’aider les autres. Nous formions un bon duo. Un duo qui allait permettre à l’ordre de retrouver la trace de la vallée des Jedi.
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38100
Image


- Dashel -

 
L’emplacement pour atterrir était effectivement idéal, la Force terminait de tisser son fil invisible dans cette direction. Je n’avais qu’à la suivre. Merar activa les stabilisateurs tandis que nous amorcions notre atterrissage. De mon côté, je gardais le manche en position pour poser le vaisseau. D’une simple pression, j’ordonnais aux trains d’atterrissage de se déployer, diminuant la puissance des réacteurs tandis que Merar activait les propulseurs. Nous suivions la procédure habituelle. Je connaissais maintenant ce vaisseau comme ma poche. Et Merar avait rapidement appris à m’épauler. Aussi, le vaisseau se posa sans encombre, propageant son souffle sur le terrain herbeux qui formait maintenant des vagues. Alors elle coupa l’alimentation des réacteurs et le calme fut de nouveau présent sur la planète Perdue.
 
« Parfait ! Il est temps de monter le campement. R9. » Je m’adressais à la tête de droïde que j’avais moi-même bricolé tandis que je voyais notre nouveau membre d’équipage sauter hors du vaisseau. Il avait été plus que de bonne volonté jusqu’à présent. [b][color=blue]« J’ai une tache spéciale pour toi. Enregistre les coordonnées de la planète sur le serveur privé du Hermes, le miens et celui de Merar. »
 
[b][color=red]« Tu es sur ? »
La Nautolan arrêta ce qu’elle faisait pour se tourner vers moi. Son regard oscillait entre la reconnaissance et l’inquiétude.
 
« Oui. Fais le R9. J’ai toute confiance en Merar. Mais je veux que tu encryptes ces données. Je ne veux pas que n’importe qui puisse y avoir accès. On n’est jamais trop prudent. »
 
« Merci… Et pour Aslan ? »
 
« Ce n’est rien. Je n’y serais pas parvenu sans toi. Et pour lui… Je veux lui faire confiance. Mais je ne le connais pas encore suffisamment pour lui confier une telle information. Avec le temps peut être. » Je lui rendis son sourire avec sincérité tandis que j’attrapais le matériel de camp qui était rangé dans un coin du vaisseau. « Allez. Mettons-nous au travail. »

 
- Inconnu -

 
Enroulé dans sa large cape, une capuche couvrant son visage, l’homme observait derrière un bosquet les trois intrus préparer leur campement. Il n’avait pas trainé, ne perdant pas un instant pour rejoindre le site d’atterrissage du vaisseau. Il l’avait vu atterrir de loin et savait que de cette position, les nouveaux arrivant ne le verraient pas arriver. Evidemment ce n’était pas la première fois qu’il devait se faire discret. Il savait comment masquer sa présence. Personne ne le remarquerait. Aux yeux du monde, il ne dégageait pas plus de présence qu’une simple fourmille. Et c’était très bien ainsi. Il pouvait les surveiller et découvrir leurs intentions.
 
Etait-il de simples voyageurs perdus ? Ils n’étaient pas bien nombreux. Si jamais il s’était trompé à propos de leurs intentions il pourrait certainement en venir à bout. Mais il devait être sur ses gardes. Il connaissait l’ironie dont la Force était capable. Il aurait été étonné que ces trois individus soient là par hasard. Non… Ils devaient avoir trouvé Ruusan et quelque chose lui soufflait qu’ils savaient très bien où ils étaient. Ecouter leur discussion ne fit que confirmer ses soupçons.
 
« Loki, sors de mes pattes ! » La jeune Nautolan avait une voix douce et chantante.
 
« Il veut simplement jouer. Ça fait longtemps qu’il n’a pas eu un terrain de jeu aussi grand. »

« Tu l’as trouvé où ? »

« Je l’ai rencontré sur New Cov et il avait toute une jungle à sa portée. Depuis il n’a pas connu autre chose que des grandes villes, des marrais infecte ou des déserts de glace et de roc. » L’homme avait une voix plus grave et posée.
 
« Il faut dire que Rodrale a le chic pour nous compliquer les choses. Ton ami aime les endroits reculés où personne ne viendra le chercher… »
 
« Oui… Ce vieux Jedi a bien dû vous faire galérer… »
 
Jedi ? Le mot resta suspendu à l’oreille de l’ombre. Était-ce un Jedi qui les avait mis sur la voie de Ruusan ? Peut-être étaient-ils venu pour le sauver… Non, personne ne savait où était la planète à part lui. Il n’en avait parlé à personne. Et il ne connaissait pas de Jedi du nom de Rodrale. Ce devait être une coïncidence… Savoir que les Jedi s’intéressait à Ruusan semblait logique. Ils avaient peut-être fini par mettre la main dessus. Pourtant ils ne ressemblaient pas à des Jedi… Pas la Nautolan et le Noorien en tout cas. Mais il ne parvenait pas à voir l’homme aux intonations tranquilles. Peut-être en était-il un ?
 
« Il est resté très prudent. Mais je peux le comprendre. Regarde. Aujourd’hui il n’y a que toi, Merar et moi qui savons où se trouve Ruusan. »
 
Ils savaient donc où ils étaient…
 
« Que vas-tu faire une fois que tu auras trouvé la vallée des Jedi ? Ça peut être un lourd fardeau. »
 
Ils en savaient bien plus qu’il ne l’aurait soupçonné… Que venaient t ils faire ici ? S’il cherchait le pouvoir du Nexus de Ruusan il ne pouvait pas les laisser agir.
 
« Personnellement, j’ai hâte de voir ce qu’il y a à y trouver. »

« C’est une grande responsabilité… ce lieu doit rester sacré. C’est un lieu de pèlerinage et de culte. Et je pense qu’il doit le rester. Tout autant que Ruusan doit rester à l’écart du monde. Je ne dis pas ça parce que je veux le garder pour moi. Je dis ça parce que la planète abrite un grand pouvoir. Et je ne veux pas qu’il tombe entre de mauvaises mains. Même si je trouvais la vallée, je ne sais pas si je donnerais l’information aux Jedi… Peut-être Hayley… Je lui fais confiance. Après tout ce fameux Luke en qui elle a tant confiance lui à céder sa place de grand Maître… Elle saurait certainement quoi faire. »
 
Alors comme ça Luke avait fini par choisir l’héritière du trône des Jedi… C’était une nouvelle intéressante. De toute évidence le jeune homme était proche des Jedi. Et il y avait du vrai dans ses paroles. L’homme encapuchonné avait eu l’occasion de révéler l’emplacement de Ruusan. Mais il ne l’avait pas fait. Pour les mêmes raisons qui poussaient cet étranger à rester prudent. Le pouvoir que contenait cette planète n’était pas pour tous. Surtout pas les Sith. Et même pour les Jedi. Ils devaient défendre ce nexus, pas s’en servir. Peut-être était il temps de se dévoiler. Le jeune homme avait prouvé qu’il était digne de confiance. L’ombre se redressa et avança vers le vaisseau.
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38101
Image


- Dashel -

 
Je finissais de préparer le camp avec Aslan alors que la nuit ne tarderait pas à tomber. Les deux soleils avaient peu à peu débuté leur descente, étirant les ombres et privant la planète de leur rayons chaleureux. J’avais quasiment fini de préparer le feu. Et Merar préparait ce qui allait être notre repas. Elle était bien meilleure cuisinière que moi et je n’osais pas demandé au jeune Slicer de cuisiner quoi que ce soit… Dans son enfance, alors que ses parents lui avaient appris à traiter leurs cuisiniers comme de simple domestique indigne de leur rang, Merar s’était lié d’amitié avec eux. Elle passait la majeure partie de son temps à se cacher de ses parents dans les cuisines. Elle avait appris à leur côté, grandis à leur côté. Elle s’était sentie plus proche des « domestiques » de sa famille que de ses parents, toujours si froids et distants. Moi, je n’avais tout simplement jamais appris. Mes parents avaient subvenu à mes besoins, puis l’ordre. Sur Berchest je m’étais débrouillé comme je le pouvais. Mais ce n’était pas bien fameux. Mon amie essayait de m’enseigner. Mais contrairement à elle, le choix des épices et l’association de saveur était un vrai mystère… L’odeur qui se dégageait de sa préparation en aurait fait saliver plus d’un. Loki le premier… L’animal était sagement accroupi à côté d’elle, espérant en avoir une bouchée.
 
Notre repas sembla intéresser une autre personne. Non loin de moi, une présence se dévoila à ma conscience. Un petit animal surement… L’intensité de cette présence était tellement faible. Mais quelque chose clochait. Sans que je comprenne pourquoi, un avertissement inaudible siffla à mes oreilles. La présence avait subitement pris la forme d’un humain… Sensitif qui plus était… Sans réfléchir, par pur réflexe, je me retournais vers la présence, mon sabre à la main. Mon arme se déploya, illuminant de sa lueur verte un homme encapuchonné. Comment avait-il fait pour venir jusqu’à nous sans que personne ne le remarque ? Qu’elles étaient ses intentions ? Je gardais mon bras tendu, la lame vers sa gorge en signe d’avertissement. Il ne devait pas bouger. Rien ne m’inspirait confiance en cette homme. Nous nous jaugions tous deux du regard. Je ne parvenais pas à découvrir ses intentions. Rien ne semblait me parvenir de cette silhouette. Je restais silencieux, l’air grave. Merar fut la première à parler.
 
« Qui êtes-vous ? »

 
- Inconnu -

 
Le sabre laser pointait toujours dans sa direction. La main qui le tenait était déterminée, sure d’elle. Il ne faisait plus aucun doute à présent. Le jeune homme était bel et bien un jedi. Non seulement le sabre parlait pour lui, mais sa tenue le trahissait. Cela faisait bien longtemps que l’ombre n’avait plus eu l’occasion de voir la bure d’un Jedi. En revanche la Nautolan ne semblait pas faire partie de l’ordre. Seul un blaster pendait à son côté et sa tenue était loin des tenues des Jedi. Mais il était temps d’arrêter de les dévisager, le silence de l’homme finissait par les rendre nerveux, il pouvait le sentir.
 
« Je ne vous veux pas de mal. Vous pouvez baisser votre sabre laser. »
 
L’homme n’avait aucune intention néfaste envers les nouveaux arrivants. Mais le Jedi ne semblait pas avoir confiance en lui et il pouvait le comprendre. Il avait été tout aussi méfiant au premier abord. Il écarta les bras en signe de paix. Il était à la merci du sabre. Ils ne devaient pas se sentir en danger en sa présence. Tout du moins pas s’ils n’étaient pas animés d’intentions néfastes.
 
« Je ne suis qu’un simple voyageur. Je suis coincé ici depuis trop longtemps maintenant. Mon vaisseau s’est crashé et je n’ai pas de quoi le réparer ni aucun moyen de partir. Quand j’ai vu votre vaisseau j’ai pensé que vous pourriez enfin m’aider à partir. »
 
« Comment êtes-vous arrivé ici ? Personne ne connait l’emplacement de Ruusan… » L’homme semblait avoir retrouvé l’usage la parole.
 
« Vous n’êtes pas les seuls à avoir retrouvé Ruusan. Mon père avant moi l’avait découverte. Mais il a emporté son secret dans la tombe et j’ai fait le choix de ne pas dévoiler ce secret. Même à Luke dont vous avez parlé il y a quelque instant. »
 

Une expression de surprise apparut sur le visage des trois étrangers. Comment connaissait-il Luke ? C’est simple, il lui avait confié son propre sabre laser, se refusant à se servir de la Force tant il était partagé entre le côté lumineux et le côté obscure de la Force. Il s’était coupé à elle et il avait pris la décision de vivre en tant que simple mercenaire. Mais ce temps était révolu et il avait fait le choix de retourner sur Ruusan et de retrouver la vallée des Jedi dans le but de rétablir sa connexion. Ça avait été un périple qui l’avait conduit à rester coincé sur cette planète. Jusqu’à ce qu’ils arrivent.
 
« Oui, je suis un Jedi, et j’ai connu Luke Skywalker. Mon nom est Kyle Katarn. » 
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38102
Image


- Nissa -


La planète était à portée de main. Quelle était ce monde que convoitait tant le Jedi ? Il avait beaucoup voyagé. Et durant tout son parcours, elle l’avait suivi. Comme le Sith le lui avait dit, il s’était rendu sur Tatooine pour être livré au Hutt. Cette vieille limace baveuse l’avait soigné pour le faire combattre dans son arène. L’abruti pensait vraiment que Dashel était mort… Comme si ce rat pouvait disparaitre aussi facilement. Il était pire que de la vermine. Coriace et désagréable, il avait le don pour s’en sortir et continuer d’être cette insupportable épine dans votre pied. Bien sur qu’il avait survécu à son combat. Il avait bien simulé sa mort. Ça avait été du beau travail. Elle devait bien l’admettre. Pendant un instant elle avait failli y croire. Mais c’était une mascarade. Il avait pris la fuite à bord de son vaisseau et avait quitté la planète. Ce qu’il ignorait, c’est que l’ancienne inquisitrice avait pris les devants, plaçant un traceur sur son vaisseau. Le suivre avait été un jeu d’enfant. Naboo, Kashyyyk Elphrona, Naboo encore, Coruscant, et Seline. Il était à la recherche de quelque chose. Elle ne savait pas de quoi il s’agissait véritablement. Elle n’en avait que faire. Tout ce qu’elle avait attendue c’était d’être totalement remise de ses blessures pour pouvoir le vaincre. Et elle était prête. Elle attendait simplement le bon moment. Elle attendait qu’il soit proche du but, proche de la victoire, proche du succès qu’il convoitait tant… Pour tout lui arracher. A l’instant où il se croirait heureux, elle détruirait tout ce pour qui il avait travaillé. Il souffrirait ! Oui… Plus que tout ce qu’il avait jamais souffert.

L’explorateur E-9 qu’elle avait volé sur Chistophsis avançait vers la planète verte. Tout indiquait que son vaisseau c’était posé dans ce monde. C’était étrange. Il n’apparaissait sur aucune carte. C’était comme s’il n’existait pas. Le Jedi était il à la recherche d’un monde perdu ? Peut être abritait il un temple Jedi… Tant de futilité ! Les Jedi l’avaient déçu. Il ne savait pas ce qu’offrait tellement la Force. Toutes leurs histoires de justice… De paix… De lumière… Qu’avaient-ils apporté ? Qu’elle justice avait elle eu ? Avaient ils évité la guerre ? Non ! Ils y avaient pris part. Ils étaient bien prompts à donner de grandes leçons sur le bien et le mal, mais tout autant à les oublier ! Ils ne valaient pas mieux que les Sith. Des menteurs… Des traitres… Plus préoccupé par leur propre place dans la galaxie que par quoi que ce soit d’autre. Toutes les péripéties de Dashel étaient bien inutiles. Une façade jolie en apparence mais creuse. Cela l’enrageait. Il devait payer pour tout ce qu’il représentait. Et au fur et à mesure qu’elle approchait de la planète, sa vengeance se faisait plus proche.


- Dashel -


« Un Jedi ? »

Merar semblait aussi surprise que moi. Rodrale n’avait jamais parlé d’autres Jedi ayant cherché Ruusan. Il n’avait d’ailleurs mentionné aucune autre piste qui pouvait conduire à la planète. Et j’avais détruit tout ce que j’avais trouvé. Le seul chemin connu qui menait à la planète était dans mon datapad. Alors comment avait il pu arriver ici ? Je n’étais pas sur de pouvoir lui faire confiance. Il avait beau dire être un Jedi, rien ne pouvait me le confirmer. J’avais passé trop de temps dans la carbonite pour savoir qui il était. Je devais trouver un moyen de vérifier ses propos.

« Tu as dis que ton père a trouvé Ruusan avant toi. Etait il un Jedi ? »

« Non… Mais il était sensible à la Force. Il est mort avant la fin de la grande guerre. Il n’a jamais pu être formé… »

« Qui t’as formé alors ? »

« J’ai eu plusieurs Maître. Mais j’ai été le Padawan de Qu Rahn avant que Luke Skywalker termine ma formation. »

Qu Rahn… C’était un nom qui sortait d’outre tombe. Je l’avais rencontré une fois. C’était il y a bien longtemps… Il était en pleine discussion avec Maître Badba. C’était à propos de Ruusan… Le vieux sage n’avait donc pas été le seul à convoiter la planète. Et un autre apprenti avait fini par la trouver. Cette idée me fit sourire. Alors comme ça un autre Jedi avait survécu à la purge.

« J’ai connu Rahn. » La lame de mon sabre se rétracta, libérant le visage du Jedi. « Je te crois. »

Rien ne suggérait qu’il ait menti. Ou alors c’était un excellent menteur. Certains signes ne trompaient pas. Sa posture, son regard, l’intonation de sa voix. Des petits détails qui mis un à un mis ensemble était un livre ouvert pour un Lorrdien ayant reçu un enseignement classique. Je pouvais lui faire confiance. Et Merar aussi. Voyant mon sabre rangé, elle se détendit également et décida de se rassoir. Aslan fut plus méfiant. Mais je pouvais voir à son regard qu’il vérifiait qui pouvais bien être cet intrus afin de s’assurer de ses paroles.

« Il dit la vérité. Il travail avec la république. Les bureaux de renseignant le cherchent d’ailleurs. »

« Ton ami est bien informé. Bien sur que je dis la vérité. Il est rassurant de savoir que la république ne m’a pas oublié… Mais plus important : tu as connu Maître Rahn ?! Comment est ce possible ?! »

« C’est une longue histoire… Disons que je ne suis pas aussi jeune qu’il ne parait. Mon Maître était Taydan Sumelle. Elle est décédée pendant la purge. Je m’appelle Dashel Nelievar et voici Merar Lento, mon ami et copilote du Hermes. Tu as faim ? »

[b][color=yellow]« Ça oui ! »


- Kyle -


Il ne comprenait pas comment le jeune homme qui devait avoir entre 25 et 30 ans avait pu connaitre son maître, et encore moins comme il avait lui même pu être formé avant la purge Jedi… Mais de toute évidence il s’agissait là d’un sujet qu’il ne voulait pas aborder. Kyle pouvait le comprendre. Chacun avait ses secrets et ses moments de faiblesses. Il ne voulait pas mettre ses nouveaux compagnons dans l’embarras. Il s’assit donc prêt du feu, à côté du Jedi.

« Merci. Je n’ai pas mangé un vrai repas depuis bien longtemps… Dans le coin les animaux parlent… Et sont intelligents… »

« Tu as rencontré des Bouncers ?! »

« Oui. Il y en a partout. »

« Des Bouncers ? » La Nautolan avait relevée la tête.

« Qu’est ce que c’est ? Je ne trouve pas sur le réseau… »

« Ce sont des animaux qui ont été marqués par la Force. Ils sont capables de communiquer par télépathie. Plus que des animaux, c’est une espèce intelligente. » Le jeune homme savait de quoi il parlait.

« Dis moi… Tu t’y connais assez bien. »

« Oui… Je recherche Ruusan depuis longtemps maintenant. Mon chemin a un peu dévié et je n’ai pu retourner à mes recherches que récemment. Mais j’ai réussi. Ce n’était pas évident… Et toi ? Que fais tu ici ? »

« J’ai trouvé Ruusan il y a plusieurs années. J’étais un Jedi. Mais j’ai fait le choix de ne plus en être un et j’ai rompu ma connexion avec la Force. J’ai même rendu mon sabre à Luke. Mais il était temps pour moi d’affronter la réalité et de reprendre du service. J’ai décidé de venir ici pour raviver mon lien avec la Force. Et maintenant je suis coincé ici. Mon vaisseau est en miette. »

« Je vois… Il faut croire que je ne suis pas le seul à voir ce voyage comme un pèlerinage. Tu n’es pas le seul à avoir coupé ton lien avec la Force… Moi aussi. Pas volontairement, mais moi aussi. J’ai décidé de venir ici pour reprendre le contrôle de mon corps, de mon esprit et réapprendre à écouter la Force. »

«  C’est ce que signifie la Vallée des Jedi pour toi ? L’achèvement de ta formation peut être ? Ta tresse est… Tout droit sortie d’un ancien temps mais tu es un Padawan n’est ce pas ? »

« Oui… Je n’ai jamais achevé ma formation. Mon Maître est mort avant. Et rien n’est plus pareil depuis. Disons que je n’ai pas choisi de porter cette tresse. Un Hutt me l’a imposé… Mais elle est approprié. Pour la mémoire de mon Maitre je veux finir ma formation. Alors je m’en séparerais. Et la vallée des Jedi n’est pas un achèvement en soit. C’est plus une étape. L’acceptation que tout ne repose pas sur mes épaules, que la Force est présente partout, en toute chose. Chaque étape de mon voyage a été une révélation. Avant de partir, je pouvais à peine resté concentré et sentir la Force m’entourer… Aujourd’hui… Je comprends que je ne dois pas la Forcer à capituler. Je ne dois pas me battre avec elle. Mais juste ouvrir mon esprit, la voire en chaque être, en chaque chose et me laisser porter par son courant… C’est encore difficile. Parfois j’ai l’impression de couler. D’autre fois, je parviens à peine à l’effleurer. Mais je sais qu’elle est là et que peu importe les épreuves que j’ai vécu, elles étaient nécessaires. J’ai longtemps douté… Etais je digne ? De la Force, des Jedi, de mon Maître ? Je n’en étais pas sur. Mais maintenant je réalise que les idéaux Jedi ne m’ont jamais quitté. Au plus profond de moi, je défendrai toujours la paix et la justice… Par ce que j’ai vécu, je faisais tout ce que je peux pour ne pas reproduire les erreurs du passée. Et je suis fier d’avoir eu un Maître tel que Taydan. Sa vision de la vie, de la Force a fait de moi ce que je suis aujourd’hui. C’est un honneur de l’avoir connu. Je veux continuer de perpétuer sa mémoire et non pas me battre pour essayer de le mériter. Quand à la Force… J’ai longtemps pensé qu’elle m’avait rejeté, trahis, me condamnant à voir tout ce en quoi je croyais, périr. Mais ça ne fonctionne pas comme ça. Je l’ai blâmé pour ce dont j’étais responsable, cherchant un coupable quand j’aurais dû me relever et continuer de croire. Voila ce que représente la vallée des Jedi. Un voyage initiatique en quelque sorte… »

« Tu sembles être un homme bon Dashel Nelievar. Et que tu sois un Jedi, un utilisateur de la Force, ou quoi que ce soit d’autre, tu ne défendras jamais mieux la lumière qu’en restant cet homme. La Force, son utilisation, ses facultés, c’est une chose. Mais l’homme derrière importe tout autant. Ce sont nos propres décisions qui nous définissent et qui dessine la voix que nous empruntons. Je te souhaite de compléter ton voyage. Mais je dois rester franc. Si tu as trouvé Ruusan, d’autres le peuvent. Cela m’inquiète. La vallée doit rester cachée. Le pouvoir qu’elle abrite est trop dangereux. »

« Je suis d’accord… Plus de monde connaitrons l’emplacement de la planète et plus la vallée sera en danger. Je pense également que ce doit rester secret. Mais pas de tous. Je pense que le grand Maître de l’ordre doit en être informé. Ce peut être un point de chute. Et j’ai confiance en elle pour ne pas en faire un mauvais usage. »

« J’ai confiance en Luke et en quiconque il a confiance. Si tu penses que c’est pour le mieux alors qu’il en soit ainsi. »

« Demain j’irais voir la vallée. Quand j’en aurais fini, on te déposeras où tu le voudras. Tu doit avoir envie de quitter ce monde j’imagine. Mais pour l’instant mangeons et après reposons nous. »

« Merci ! »
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38103
Image


- Nissa -


La nuit couvrait ses traces, ombre dans l’obscurité, l’inquisitrice avançait vers leur campement. C’était si paisible. Si tranquille. Aucun d’eux ne soupçonnaient sa présence. Dissimulant son passage dans leur campement, elle aurait pu mettre fin à la vie des trois personnes présentes. Elle en mourrait d’envie. Elle brulait du désir d’allumer son sabre laser et de passer à l’attaque. Ça aurait été facile. Il suffisait d’agir rapidement. Et elle aurait eu sa vengeance. Si facile… Ils se pensaient tellement à l’abris… Si proche du but… Sa main se rapprocha de son arme. La seule des deux qui lui restait. Elle n’avait qu’à l’activer… Quelle inconscience. Ces Jedi étaient tellement présomptueux. Ils méritaient la mort. Elle approcha son arme, pointant son émetteur dans la direction du Jedi assoupie. Il lui suffisait de l’activer… Mais quelque chose en elle ne pouvait s’y résoudre. Pourquoi ? C’était l’occasion rêvée… Mais il ne souffrirait pas. Non, c’était trop simple, trop clément. Trop… Mais l’homme se retourna dans son sommeil et ouvrit les yeux.


- Dashel -


Quelque chose m’avait tiré du sommeille. Une sensation étrange m’avait parcourue tandis que je dormais. Je ne savais pas de quoi il s’agissait. Mais la sensation restait présente même à présent que mes yeux étaient ouverts. J’étais réveillé mais il n’y avait rien d’inquiétant dans notre campement. Je me redressais et jetais un coup d’oeil aux alentours. Tout était calme. Merar dormait tranquillement, Loki contre son flan. Aslan également. Et Kyle se reposait aussi. Il n’y avait pas le moindre signe de danger. J’avais dû faire un cauchemar et la sensation de danger continuait de faire effets. Ça allait passer. Je décidais de me recoucher. Mais je ne parvins pas à trouver un sommeil réconfortant et reposant. Je devais de Maître Badba, de nos recherches. Mais également de Taydan ou de Hayley. Parfois je ne savais plus qui avait été mon maitre, les images se superposant dans mon esprit. Il était pourtant évident que le grand Maitre n’avait jamais pris part à la guerre des clones… Je revoyais aussi Rena, m’aidant dans ma tache. Lazharr, riant face à ma défaite. Les vieux temples, les paysages et les plantes se mélangeaient, me faisant tourner dans l’infini de l’espace. Jusqu’à ce que j’ai la sensation de tomber et que je me réveille en sursaut.

« Ca va ? »

La première chose qui marqua ma rétine fut la lumière des deux soleils de Ruusan. Instantanément mes yeux clignèrent pour s’y habituer. Il faisait déjà jour… J’avais eu l’impression de dormir une heure ou deux seulement… C’était particulièrement désagréable. Mais cette sensation étrange laissa vite place à l’excitation. Une nouvelle journée avait commencée et il était temps de découvrir les secrets de la planète.

« Oui. J’ai eu du mal à bien dormir. Je crois que j’ai laissé l’excitation me gagner. »

Le sourire que je rendait à Merar était une sourire gêné. Je ne devrais pas agir comme un enfant qui se rendait aux parcs d’attraction de sa planète. Ce que j’étais sur le point d’accomplir était autrement plus sérieux. Je me levais et aider à ranger le campement tout en grignotant un morceau avant de partir. Kyle nous aida à remettre nos affaires en place. Il était ravi d’avoir enfin de la compagnie et que nous soyons prêt à l’aider à quitter la planète. Il ne savait pas comment nous remercier autrement qu’en nous aidant et en devenant notre guide. Dès que nos affaire furent rangée, il fut temps de se mettre en route. Ce n’était apparement pas tout près.


- Kyle -


« C’est par ici. »

Le mercenaire ouvrait le chemin. Cela faisait un bon moment qu’ils marchaient maintenant. Il connaissait le chemin menant à la vallée comme sa poche. Le sol herbeux avait petit à petit commencé à laisser place au désert de pierre qui entourait la vallée. Les arbres avaient également disparus pour être remplacés par des rocs pointants en direction inverse du temple. C’était la le lègue de a bombe psychique qui avait été amorcée par les Sith une millier d’année plus tôt. C’était également le signe qu’ils étaient proche. Il s’y était rendu un nombre incalculable de fois, il ne pouvait pas se tromper. Mais cette fois il n’y irait pas. Ce n’était pas son voyage. Le padawan devait accomplir cette tache seul. Une fois arrivé à la vallée il attendrait qu’il aille seul au temple. Il était sur que tout se passerait bien. Il connaissait peu le jeune homme mais son discourt, la veille, l’avait rassuré quant à ses intentions. Le temps dirait s’il ferait un bon Jedi. Mais il était sur la bonne voie. Tout du moins il l’espérait.

« Nous approchons. »

Un canyon se dressait devant eux. Il s’enfonçait dans le sol. De là où ils se tenaient, il ne pouvait voir qu’une immense étendue lisse dans laquelle une longue cicatrice était creusée. Ils ne pouvaient pas le voir d’où ils étaient, mais les pics qui semblaient surgir du sol autour de la faille n’étaient pas de simples rochers. Une centaine de statues avaient été construites autour du site de l’explosion. La mémoire des Jedi ayant sacrifiés leurs vies reposait dans la pierre. C’était la vallée des Jedi. Et au centre du canyon se trouvait le temple et le Nexus de Force qu’il pouvait déjà ressentir depuis leur position.

« Il faut maintenant descendre dans le canyon. Après tu seras seul Dashel. Nous t’attendrons. Tu dois y aller seul. »
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38104
Image


- Dashel -


Au fur et à mesure que j’avançais mon excitation se muait petit à petit en determination. L’énergie qui se dégageait du cratère n’y était pas pour rien. Ce lieu était un véritable catalyseur. Je pouvais ressentir chaque particule de mon corps vibrer. Les poils de mes bras s’étaient tous dressés en approchant de la vallée. La puissance qui se dégageait du centre du Canyon était invraisemblable. Je pouvais presque ressentir la vie de tous les Jedi qui avaient péris durant la bataille de Ruusan. C’était intense, perturbant, mais étrangement, c’était aussi apaisant. C’était un privilège de fouler cette terre. J’avais beaucoup de chemin à faire pour prétendre à pouvoir leur rendre honneur. Tout ce que je pouvais faire, c’était d’avancer sereinement, manifestant mon respect par mon silence et ma démarche solennelle. C’était un lieu saint, un temple Jedi perdue, une partie de notre histoire qu’ils avaient contribué à créer. Je leur témoignait tout le respect dont j’étais capable.

Si sérieux… Pourquoi ?

Je sursautais. Aucune voix n’avait parlé. Aucun son autre que mes pas sur le sol rocailleux n’avait perturbé la tranquillité de la vallée. Cette voix… Non. Ce n’en étais pas vraiment une. C’était une phrase que j’avais compris, et qui avait été implantée dans mon esprit, plus qu’une voix que j’avais entendu. De la télépathie ? J’essayais de comprendre d’où cela pouvait provenir. Il devait y avoir quelqu’un dans les parages.

« Qui est là ? »

Alors la créature se dévoila. Flottant au dessus du sol elle s’avança vers moi. On aurait dit un poisson rond comme un ballon, pourvue d’une longe queue et de petite nageoire. Mais à la place d’écaille, il était recouvert d’une épaisse fourrure verte. Ses yeux étaient intelligents, expressifs même. J’avais rencontré un Bouncer !

Jan. C’est mon nom.

« Bonjour Jan. Je m’appelle Dashel. »

Tu cherches… Le temple ?

« Oui. Il est un peu plus loin, n’est ce pas ? »

Dans la grotte…

« Oui… C’est ce que m’as dit Kyle. »

Katarn ?

« C’est lui. C’est un ami. Il m’a dit de venir ici seul. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait quelqu’un dans la vallée. »

Nous venons ici. De temps en temps… Katarn est quelqu’un de bien.

« Tu veux venir avec moi ? »

La créature ne me répondit pas. Mais elle me suivit tandis que j’avançais en direction du temple. La puissance qui s’en échappait était comme un phare me guidant dans l’obscurité. Je me contentais de suivre mon intuition, avançant vers mon objectif. Mais mes yeux couraient le long des parois, ne sachant plus où se poser au fur et à mesure que j’avançais. Les statuts des Jedi s’étaient révélées à moi. C’était incroyable. Chaque statut était faite dans une pierre différente. Chaque statut rendait hommage au Jedi qui avait donné sa vie. Alors que j’avançais parmi elle, je ne pouvais m’empêcher de ressentir un étrange sentiment de reconnaissance et de satisfaction. Une larme coula le long de ma joue. J’étais ému, envahi de sentiment positif. A mon sens, la vallée était un symbole Jedi fort, une temple symbolisant la lutte pour la justice, la lutte pour la Vie. Il représentait tout ce en quoi je voulais croire. Tout ce que je voulais défendre : la Vie.

Ca va ?

« Oui. C’est juste… Impressionnant. »

Le Bouncer s’approcha pour me réconforté. Mon moment de faiblesse me fit sourire, même rire. Je n’avais pas tant besoin d’être réconforté. J’allais bien. Incroyablement bien même. Ce que je vivais étais indescriptible autrement que par ces sentiments. Je comprenais d’autant plus ce qu’avais toujours répété mon Maître. La vie d’un Jedi n’était pas dénuée d’émotion. Nous n’étions pas des êtres insensibles. Nous avions la capacité d’aimer, de comprendre et de ressentir le monde autour de nous. Être Jedi ne voulait pas dire se fermer à nos émotions, mais apprendre à les maîtriser, à les reconnaitre et à faire le bon choix quand elles se présentaient à nous. La vie d’un Jedi était semée d’embuche et affronter la peur était notre destinée. Et pourtant c’était dans notre coeur que résidait notre plus force.

« Voila le temple. Je suis désolé Jan. Je dois y aller seul. »

Alors va.

C’est ici que nous nous séparions. Le temple se dressait devant moi et je devais affronter mon destin seul. Il était rudimentaire. On aurait dit que l’édifice avait était taillé à même la pierre de la vallée. Ça n’avait rien à voir avec le temple de Coruscant. Que ce soit en terme de taille ou d’architecture. Mais entouré de toutes ces statuts, avec cette aura de puissance qui en émanait, il était tout aussi impressionnant à mes yeux. Il était temps de l’explorer. Je pouvais sentir le Nexus un peu plus loin. C’était comme si il m’appelait. J’étais comme hypnotisé. Sans m’arrêter, je franchissais l’entrée du temple. Un large et long couloir courait jusqu’à ce qui semblait être la chambre de méditation. Je continuais mon chemin vers le Nexus. Plus je m’approchais et plus le courant de pouvoir m’attirait à lui. En son centre, à l’endroit même de la source de toute cette énergie, se trouvait un cristal, canalisant le pouvoir de la vallée. Je pouvais entendre son appel. A travers lui, la Force m’appelait. Mais j’étais incapable de comprendre ce qu’elle disait. J’étais trop loin. Je devais me rapprocher. Mais j’étais autant incapable de courir vers le cristal que de rebrousser chemin. J’avançais, obnubilé par sa lueur. Jusqu’à ce que finalement, je l’atteigne et tende la main vers lui. Mais il m’était bien impossible de le toucher. J’en était incapable. Le flux de Force était trop fort et me repoussa. Dans une tornade monstrueuse, je fut projeté en l’air et percuta la partie de la grotte, chutant au sol avant de perdre connaissance.
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38105
Image


- Kyle -


Patienter là à attendre que Dashel revienne ne changeait pas beaucoup du quotidien que vivait Kyle depuis qu’il avait atterri sur Ruusan. Il avait pris l’habitude d’être patient. Que pouvait-il faire d’autre sur une planète dont il était quasiment le seul représentant de son espèce… Mais Merar n’avait pas la même patience que lui. Elle tournait en rond, faisant les cents pas, triturant son blouson, soufflant à chaque aller retour. De toute évidence l’attente de son ami ne la rassurait pas. Son anxiété était palpable. Kyle, qui essayait de méditer ne parvenait pas à trouver le calme dont il avait besoin. Pas à côté d’elle.

« Ca va bien se passer. Ne t’en fais pas et Essie de te détendre. »

« J’aimerais bien… Mais tu ne le connais pas… Il a un don pour attirer les ennuis… »

« Il ne craint rien ici. »

« Il sort à peine du sommeil et il tombe sur un Jedi qui fait s’abattre des éclairs sur la terre. Qui est ce qu’il rencontre ensuite ? »

« Je suis sur que ça va aller. »

« Le grand Maître de l’ordre Jedi. Rien que ça… Et qu’est ce qu’elle fait ? Elle l’attaque au sabre laser… »

« Il s’en est sorti non ? »

« Oui mais ensuite il se met à dos les Twi Lek. Et quand il croit enfin avoir un peu de répit, sur qui il tombe ? Une ancienne inquisitrice et un Sith ! Il a été forcé de combattre dans une arène pour sauver sa vie. Sur Naboo il a failli se faire dévorer par un Grank. Sur Elphrona c’est pas passé loin… J’ai cru qu’il allait mourrir de froid sur Seline… Et puis il y a eu lui aussi ! » Elle pointait Aslan du doit.

« Hey ! Je l’ai aidé au final ! »

Il fallait bien avouer que le jeune Jedi n’avait pas la chance de son côté, mais de son point de vue, Kyle avait confiance. Certes il était tombé sur tout un tas d’épreuves. Mais il avait réussi à s’en sortir apparemment. La Force était de son côté. Ils devaient avoir confiance.

« Merar. Il a survécu à ces épreuves. Il s’en sortira. Ne t’inquiète pas. »

« Kyle, tu ne le connais pas aussi bien que moi. Crois moi. Il va se passer quelque chose. »

Et c’est ce qui se passa. Le Jedi n’avait rien vu venir. Il aurait pourtant dû. Mais de façon habile, une ombre s’était dissimulé à son regard. Avançant dans les ténèbres jusqu’à ce qu’ils soient à sa merci. Vrombissante, la lame rouge se déploya, frôlant la nuque du rebelle.


- Nissa -


Elle avait attendu le bon moment. Elle les suivait depuis qu’ils avaient quitté le campement. Il lui fallait simplement attendre qu’ils baissent leur garde. Alors elle avait patienté. Elle le pouvait encore un peu. Ça en vaudrait la peine. Alors elle avait avancer dans l’ombre. Elle avait senti la source du pouvoir vers laquelle ils se dirigeaient. La Force était puissante sur cette planète. Mais elle n’en avait que faire. Elle aurait bien assez de temps pour faire de ce pouvoir le sien une fois qu’elle l’aurait tué. Car c’est tout ce qui importait. Et devant ses yeux un plan se dessinait doucement.

La troupe s’était dispersée. C’était parfait. Le Jedi s’en alla en direction de la source de pouvoir du canyon. Mais les trois autres avaient décidé de l’attendre là. Ils feraient de parfaits otages ! Pas question de s’en débarrasser maintenant. Non. Elle allait les tuer. Mais elle comptait sur la présence de Dashel. Elle prendrait leur vie devant lui, impuissant et incapable de protéger qui que ce soit. Elle aller tout lui prendre. Tout ! A commencer par ses amis !

Elle s’approcha donc, masquant sa présence comme elle savait si bien le faire. Et quand elle fut à leur portée, elle déclencha son arme. Ils n’avaient rien vu venir. Même le soit disant Jedi. Ils étaient maintenant ses marionnettes.

« Ne bouge pas d’un poil ! »

Tendant la main elle attira à elle le blaster de Merar tandis qu’elle menaçait Kyle de sa lame pourpre. Elle jeta l’arme plus loin et fit de même avec le blaster du Jedi. Le Noorien n’avait pas d’arme avec lui.

« Qui es tu ? »

« Tu es Nissa n’est ce pas ? »

« Nissa est morte ! »

A la simple énonciations de ce nom, elle entra dans une colère noire. Usant de la force elle projeta la Nautolan contre un rocher, l’assommant. Kyle fut libérer l’espace d’un instant et couru vers la jeune femme. Il s’assura qu’elle allait bien. Aslan se tenait entre elle et ses compagnons.

« Qu’est ce que tu veux ? »

« Dashel Nelievar ! »
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38106
Image


- Dashel -


Mes yeux se rouvrirent lentement. Mes paupières bâtèrent au rythme des pulsations de mes tempes. Mon crâne était douloureux. Je ne pouvais expliquer ce qu’il s’était passé. D’où venait cette tempête ? Je n’en avais aucun idée. Mais elle m’avait bien amoché. Je pouvais sentir mon sang, durci, coller à mes cheveux. J’avais pris un bon coup… Combien de temps étais je resté évanoui ? Merar et Kyle devait s’inquiéter… Je me redressais lentement. Tous les muscles de mon corps me faisaient mal. Je m’étirais, essayant de dégourdir mes muscles ankylosés. C’est seulement à cet instant que je m’aperçut que quelque chose avait changé. La salle de méditation, comme Kyle l’avait appelé, était plongé dans l’obscurité. Tout était silencieux. Aucun son ne venait perturber le temple. La Force semblait l’avoir déserté. Je ne m’expliquais pas ce qui avait bien pu se produire. Je m’approchais du piédestal sur lequel était disposé le cristal. Il était brisé en deux…

« Qu’est ce que j’ai fait…? »

Ça ne pouvait pas être possible… Tout ce que j’avais pu ressentir en venant jusqu’ici avait disparu. Pourquoi ? Comment ? Où était passée la Force ? Pris de panique je décidais de courir vers la sortie. Le couloir semblait interminable. Plus je courrais et plus j’avais la sensation que la distance augmentait. Finalement je parvenais à atteindre la sortie. Il faisait nuit, mais la puissance des étoiles de Ruusan était sans pareille. J’y voyais clair, comme si la notion d’obscurité avait décidée de ne plus exister. Mais ce n’était pas la seule chose qui était étrange…

« Qu’est ce que… »

Toutes les statuts des Jedi étaient brisées. Devant mes yeux, une statut commença à rejoindre ses soeurs, s’effritant lentement jusqu’à s’écrouler. Les Jedi tombaient un par un. Qu’est ce que ça voulait dire ? Pourquoi ? Et pourquoi ne pouvais je rien ressentir ni même la présence de mes amis, des Bouncers ou de n’importe qui d’autre sur cette planète ? Pourquoi étais je seul ? Ce n’était pas normale.

« Tu n’en es pas digne ! »

La voix me fit sursauter. Un Bouncers ? Encore ? Non… C’était différent. Ce n’était pas une voix dans mon esprit. Je pouvais clairement l’entendre. Et je savais qu’elle m’était destinée. Chaque mot était comme un coup fouet, une sanction qui m’était adressée. Les Jedi de l’ancien temps m’avaient jugé. J’avais été condamné par leur sagesse.

« Jamais tu ne seras un Jedi ! »

« Tu fais honte à notre enseignement ! »

« L’ordre ne t’acceptera jamais ! »

« C’est de ta faute si elle est morte ! »

« Tu n’es pas digne de notre sagesse ! »

« Jamais tu n’aurais dû être un Jedi ! »

« Ton Maître avait pitié de toi ! »

Tout ce qui me hantait depuis la mort de mon Maître m’était jeté au visage. Ils avaient raison… Je l’avais laissé tombé. C’était de ma faute. Tout était de ma faute… Je ne méritais pas de rejoindre l’ordre. Toutes mes peurs étaient révélées et déchiraient mon âme. Non… Je ne pouvais pas continuer de les écouter. Je devais trouver une solution. Je rebroussais chemin, essayant de fuir les statuts qui une après l’autre tombaient au sol.

« Tu ne sais que fuir ! »

« Que pourrais tu apporter à l’ordre ? »

« Tu es faible ! »

Je ne les écoutais pas, ils avaient tord. Ce n’était pas possible autrement. Ce n’était pas vrai. Dans ma course, je trébuchais sur les gravas au sol et tombait moi aussi. Au dessus de moi, je pouvais voir un Jedi se fissurer et pencher vers moi.

« Tu ne mérites pas notre confiance ! »

Je levais instinctivement le bras. Faisant appel à tout ce que j’avais appris, tout ce que j’avais mis en oeuvre au cour de mon épopée. Je laissais la Force me traverser. Ma concentration était tournée vers le bloc de granite qui tombait vers moi. Mais rien ne se passa. La Force se refusait à moi. Pire que sa, elle était tenue muette. Je ne pouvais plus la ressentir. J’avais toujours pu. Quand bien même il m’avait été difficile de focaliser mon pouvoir, j’avais toujours pu la caresser du bout des doigts. Mais là il n’y avait plus rien. C’était comme perdre tout mes sens en même temps. J’étais aveugle et sourd. Je roulais sur le côté évitant de peu la pierre qui s’écrasa à côté de moi m’enveloppant dans un nuage de poussière.

« Qu’est ce qui m’arrive… »

« Tu n’en es pas digne. »

Mon sang se figea. Cette voix n’était pas comme les autres. Je levais la tête dans sa direction. Une lame verte se déploya dans le vide, émergeant du brouillard de poussière qui s’était formé autour de moi. Je ne pouvais que voir la main qui le tenait mais je savais dors et déjà à qui elle appartenait. Avançant vers moi mon double se révéla.

« La Force elle même t’as abandonnée. »

Mon clone se jeta en avant abattant son sabre vers moi. Dans un réflexe salvateur, je dégainais mon propre sabre et bloquait son attaque. Je ne voulais pas engagé ce combat. Il ne pouvait mener à rien de bon. Mais si il continuait d’attaquer, il fallait bien que je me défende. Malheureusement, si je ne parvenais pas à faire appel à la Force, lui en était pleinement capable. Sa poussée de Force m’envoya rouler au sol.

« Nous ne somme pas la même personne Dashel. Tu sais pourquoi ? »

Mais il ne donna pas sa réponse, continuant de me harceler de son sabre laser. Il connaissait chacun de mes mouvements, chacune de mes techniques et les contrait avec facilité déconcertante. Quand à moi, je subissais ses assauts. J’étais incapable de me concentrer. Mon style de combat nécessite de rester connecté à la Force vivante. J’en étais incapable. Je ne ressentais plus rien. J’étais devenu une coquille vide. Pourquoi ? Qu’est ce qui avait changé ?

Tu te poses toujours autant de question Dash.

« Maître ? »

La voix de Taydan avait raisonnée à mon oreille.

Tu as fait des progrès. Mais tu restes coincés dans le passé. Honorer ma mémoire ou celle des Jedi est une chose. Les générations passées auront toujours de nouvelles choses à nous apprendre. Elles nous guident à travers leurs succès et leurs échecs. Bénéficier de leur sagesse est un honneur. Mais le futur est aussi important. Tout comme l’est le présent. Un Jedi ne peut pas se contenter de regarder ses prédécesseurs. Ton avenir ne dépend que de toi. Tu ne peux continuer à regretter le passé, et vouloir vivre selon mes préceptes. Ce n’est pas ce que je t’ai enseigné. Tu dois vivre selon ta propre vision de la Force. Elle vie à travers tous les être vivants de la galaxie. Toi y compris. Ce que tu décidera d’en faire, c’est à toi qu’il appartient de le découvrir.

Elle avait raison… Je devais accepter mon passé. Non pas le revivre ni l’empêcher de laisser place au présent. J’étais trop longtemps resté accroché à mon passé, ne voulant pas le laisser s’échapper. Je regrettais la mort de mon Maître. Je regrettais de ne pas avoir été à la hauteur. Je devais arrêter de regretter et de m’accroche à ses souvenirs. Taydan avait été un Maître formidable. Malheureusement elle n’était plus. Je ne devais pas vivre sa vie. Je devais faire miennes ces expériences et avancer. Il était tant que j’accepte la volonté de la Force. A commencer par accepter mon passé et mon destin, quel qu’il soit. Je me relevais donc, faisant face à mon double qui s’élançait à nouveau. La poussée de Force qui s’en suivit le rejette en arrière, et le fit se disperser en un millier de grain de poussière.

Alors mes yeux se rouvrirent. J’étais agenouillé devant le cristal du temple. Il n’était pas brisé et brillait toujours de la même façon. Je pouvais de nouveau ressentir la puissance de ce lieu. Mais de façon plus précise que je n’en avais jamais été capable. Tout semblait être tellement… Clair. J’étais lucide. Tout ce qui m’entourait avait une nouvelle couleur plus vive. J’étais de nouveau complet. J’étais de nouveau un Jedi.

« Merci Taydan… »

Je me relevais. J’avais achevé ma quête. Et il restait encore beaucoup à faire. Mais quelque chose retenait mon attention. C’était comme un tintement murmurant à mon oreille. Je tournais mon regard vers le cristal de Ruusan. Ce n’était pas l’objet de mon attention. Mais le bruit venait de cette direction. Je m’avançais vers l’hôtel. Une étrange lueur semblait s’échapper d’un renfoncement dans la pierre. J’y glissais ma main, cherchant l’origine de ce bruit étrange. Mes doigts entraînent en contacte avec un objet ciselé, froid. Dès que je saisi l’artefact, le son disparu et la lueur avec. En sortant ma main de la cavité, je découvrais un petit cristal transparent, perlé de petite tache brune. C’était un cristal Ruusan. J’en avais eu vent durant mes recherches. M’avait il appelé ? C’était déjà le deuxième cristal que je trouvais lors de mes voyages… Je le mettais dans ma sacoche, dans la même poche que le cristal de permafrost trouvé sur Elphrona. Le temps me dirait comment les utiliser. Pour l’heure, il était temps de rejoindre mes compagnons et de quitter Ruusan.

Bonsoir à tous, Vous le savez, Swor est[…]

La bataille de Kamino [Dashel Nelievar]

https://i.pinimg.com/originals/b5/5[…]

https://cdnb.artstation.com/p/asse[…]

Les épreuves [Dashel - Kit Fisto]

https://i.imgur.com/YH1H1.jpg […]

https://cdn.lowgif.com/full/6b2d0909[…]

La planète Vendaxa faisait partie de ces mondes d[…]

C e lieu semblait si réel, en soi il était ré[…]

Posséder [Ch'hodos]

Ambiance (1) Dans la candeur de l[…]