L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Arkania, dans le système Perave, est une planète au climat inhospitalier. Couverte de toundra et de glaciers, elle abrite cependant de nombreuses mines qui sont sa principale source de revenus. Arkania est également connue pour ses centres d'expérimentation génétique qui furent à l'origine de la création de nouvelles races.
Gouvernement : Neutre - Accointances avec l'Empire
Avatar de l’utilisateur
By Elysia Astellan
#32863
    Essani, dans son épais manteau vert de gris, assistait à l’atterrissage, immobile et l’expression sévère. Derrière lui, l'un de ses secrétaires, un Arkant d’un certain âge, se tenait à sa disposition. La rampe abaissée invitait les visiteurs à poser le pied sur le sol arkanien, une dizaine de mètres les séparait de leur interlocuteur prochain. Il leur suffisait de faire quelques pas et de tenter une poignée de main qui ne serait jamais rendue. C’était sans compter sur le service de sécurité du Dominion.

    Ils étaient en apparence une dizaine postés à proximité du vaisseau qui venait de se poser. Un sous-officier se détacha du rang des soldats, immédiatement suivi par un gradé en uniforme un ton plus sombre. Si le premier portait l’insigne de l'infanterie, le second était un officier des douanes, il tenait entre ses huit doigts une petite boîte métallique rectangulaire. Le premier interpela les visiteurs.

      « Dr. Chaz Hicox. »

    À peine l'individu identifié, il reprit.

      « Votre seule présence est requise en sol arkanien. Votre équipage ne peut quitter le vaisseau. »

    Il se posta devant le groupe, attendant la réaction des deux autres, indésirés. Puis c'est le second qui prit la parole.

      « Dr. Chaz Hicox, veuillez vous soumettre au contrôle identitaire d’usage. Présentez votre ID. »

    Puis il lui présenta la boîte, ouverte alors sur l'une de ses petites faces.

      « Veuillez placer votre main ici ; index, majeur et annulaire à plat. »

    Le scan des empreintes fut rapide. Mais la petite machine n'en avait pas fini. De ses entrailles, et à couvert du boîtier métallique, une aiguille vive comme l'éclair piqua l’extrémité de l’annulaire de Hicox. C'était en général à ce moment là que l’on récupérait sa main, retirée avant l'ordre donné, surpris par la piqûre. Du côté de l’officier la petite machine affichait sur son écran le résultat de l'analyse.

        Docteur Chaz Hicox.
        Groupe Hicox.

        Humain.
        Séquence ADN.

        Identité : OK.
        Statut : enregistrement.
        Accès : temporaire.
        Expire le : 29.4.11-CG 7.00.

    D’un doigt avisé, le douanier appuya sur un bouton du boîtier. Puis le soldat procéda à une fouille intrusive, à la recherche d'une arme éventuelle à confisquer. La chose faite ...

      « Merci pour votre collaboration. Votre visa expire dans 18h. »

    Soit, sur Arkania, un tour de cadran. Le douanier regagna le rang, le soldat accompagna Hicox jusqu’à son hôte. Le reste de la petite troupe était assignée à la surveillance du vaisseau. À l’approche de l’Humain, Essani releva sensiblement le menton.

      « Bienvenue sur Arkania. Merci pour votre patience, les contrôles sont de plus en plus contraignants. Avez-vous fait bon voyage ? »

    Il pivota pour désigner la porte automatique derrière lui et inviter Hicox à l’accompagner.

      « Venez. »

    Le secrétaire leur emboîta le pas, datapad à la main. Ils longèrent un couloir à la décoration sommaire, jusqu’à rejoindre le bureau de l’Arkanien. Seuls les membres d'honneur avaient un bureau permanent au Dominion. Essani fit entrer son invité et lui proposa un siège, puis un verre.

      « Un verre ? »

    Il s'installa lui-même à son bureau tandis que le secrétaire, qui finalement remplissait aussi le rôle d'un assistant, servait ce qui ressemblait à un alcool fort et ambré.

      « Docteur Hicox, soyons concis. Le message que vous avez envoyé concernant le Lieutenant-général Civicius est alarmant. Vous évoquez … une fraude. Pour quelle raison avancez vous cette hypothèse. »
Avatar de l’utilisateur
By Elysia Astellan
#32968
    Hicox profita qu’on lui donnât la parole pour s’exprimer longuement sur l’affaire qui l’avait amené en territoire arkanien. Il était conscient qu’il en était rendu à « tirer des conclusions », point qu’Essani ne manqua pas de relever mentalement, comme témoin du réalisme dont pouvait faire preuve son interlocuteur. La petite histoire ne déclencha absolument aucune réaction de la part du vieil Arkanien qui avait écouté d’une oreille attentive. L’Humain lui tendit un disque qu’il immobilisa devant lui avant de le donner à son assistant.

      « Lancez une analyse. »

    L’autre hocha la tête et s’installa derrière un écran, au fond de la pièce. Essani observa un instant l’assistant, puis revint à Hicox, discourant de nouveau. Encore cette histoire de nationalisation. Eh bien quoi, savait-on quelque part dans cette Galaxie ce que pouvait-être une tutelle ? L’Arkanien n’en fit pas mention. Cette nationalisation n’était pas l’affaire d’un Humain ignorant, et encore moins celle de Hicox. Le prix de rachat, la valeur des actions, et toutes ces foutaises étaient bien des concepts dont le Dominion se moquait allègrement. Que Civicius et Hicox vinrent s’enliser en magouilles pour gagner une ridicule poignée de millions n’intéressait pas Essani.

      « Comprends-je bien, vous venez ici pour dénoncer le Lieutenant-Général Civicius ? »

    Il n’y avait dans la question ni animosité ni cynisme, ce n’était qu’une prise d’information. Il reprit sur le même ton.

      « N’y a t-il pas un contrat signé qui vous lie à Civicius et permettant d’identifier clairement quelle était votre mission auprès de Stahl Industry ? »

    La communication d’un tel document pouvait faire grandement avancer l’affaire. Le Dominion, s’il devait s’en mêler davantage, voudrait avoir ce genre d’élément en sa possession.

      « C’est fait. »

    L’assistant venait de gratter une seconde d’existence.

      « Copiez-le. »

    Et se replongea aussitôt dans l’inexistence serviable.

    La suite sembla contrarier l’Arkanien qui fronçait déjà quelque peu ses blancs sourcils et tenait ses mains jointes devant lui.

      « Ce virement ... le bureau de contrôle mentionne … quinze millions. Il semblerait que Civicius n’ait jamais ordonné un pareil transfert. Il s’y est même littéralement opposé. Qui a ordonné le virement en faveur du Groupe Hicox ? »
Avatar de l’utilisateur
By Elysia Astellan
#33061
    Incongru. Oui, voilà, c’était le mot ! Mais Essani se laissait porter par les événements, découvrant à chaque minute tout juste écoulée un nouveau fait surprenant. Hicox lui jouait un sacré numéro. Il avait des preuves solides à avancer, jusqu’à cet enregistrement, que l’Arkanien écouta et regarda avec grand intérêt.

    Quand l’image toute en nuance de bleu s’estompa, le Ministre demeura un instant silencieux, se frottant le menton de deux doigts caleux. C’est l’Humain qui rompit le silence alors même qu’une réponse germait dans l’esprit d’Essani. La demande lui parut justifiée. L’avenir.

    Les mains de l’Arkanien se posèrent à plat sur la table.

      « Vous enregistrez vos conversations ? Cette conversation ? »

    Il baissa légèrement le menton, maintenant néanmoins un regard fixe sur Hicox.

      « Vous devriez vous défaire maintenant de ce dispositif d’enregistrement. »

    Les yeux arkaniens étaient bien incapables de repérer un si petit système fondu dans les émissions thermiques du corps humain. Aussi Essani ne se donna t-il pas la peine d’une inspection visuelle fort peu convenante, comptant sur l’honnêteté de son interlocuteur. En cas de mauvaise foi, l’autre s’en retournerait aussitôt à bord de son vaisseau.
Avatar de l’utilisateur
By Elysia Astellan
#33740
    Jouer avec la glace était-il aussi dangereux que de jouer avec le feu. En y repensant à deux fois, Essani suggéra que non, ça ne l’était pas. Néanmoins, il lui semblait enfin découvrir le vrai visage de Hicox, et les sous-entendus de ses propos l’ennuyaient fortement. Les sourcils du vieil homme s’abaissèrent en deux arcs hirsutes au-dessus des yeux arkaniens sans iris ni pupille. Les mains du ministre se séparèrent et il se leva.

      « Je crois, Docteur Hicox, que vous avez fait votre devoir, et je vous en remercie. »

    N'exagère pas quand même ... Il contourna son bureau, invitant par ce geste si conventionnel de la main son interlocuteur à se lever.

      « Les éléments que vous nous avez fournis seront portés à la connaissance du contrôleur qui s’occupe du dossier. Je présenterai également les faits au Dominion, soyez en assuré. »

    Il ne lui serra pas la main. On ne se serrait que très rarement des mains sur Arkania, et Hicox n’était pas une exception.

      « Vous aurez compris que la décision ne me revient pas, elle doit être collégiale.

      Relativement au versement que vous avez maladroitement ordonné, il vous faudra vous entendre avec l’avocat de Monsieur Civicius, ce n’est pas du ressort du gouvernement.
      »

    Il le raccompagna à la porte.

      « Profitez de votre séjour sur Arkania, je suis certain que vous pourrez obtenir un visa pour votre équipage. Vous serez tenus informés des suites de cette affaire. »

    Puis les salutations furent cordiales, et Essani regagna son antre, il ne voulait plus voir cet Humain. De nouveau assis à son bureau, seul avec ce dossier creux, il se laissa aller à un soupir de lassitude. Courage mon gars, le deuxième est bientôt politiquement mort. Plus qu’un … plus qu’une.
Problématiques divines

La chance. Un concept aussi puéril que la destiné[…]

Quinlan Vos reprit ses esprit et se demanda si le[…]

[Uyter] Scénario Pirate.

Aucunes nouvelles de la station ni de la flotte i[…]

Karlya Zyn

Re-Bonjour :) Je déclare ma présentation finie et[…]

[Dromund Kaas] La dernière ombre

Cité en ruine – Dromund Kaas « Reste […]

Armée et flotte de Secundus Ando, terre natale […]

L'intermédiaire savait y faire. Il posait les bon[…]

L'implacable réalité de l'entreprise s'affichait s[…]