L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Le Consortium a récemment repris pied sur Félucia et a rénové la base souterraine qu'il possédait par le passé. La localisation de cette dernière est tenue secrète. De ce lieu, le Cerbère peut prévoir tous ses plans plus ou moins machiavéliques pour reconstituer l'empire criminel de Zann qu'il pense lui revenir de droit.
Contrôle : Empire
#37614
Alors que Sareth guettait les lieux de loin, Misha lui demanda, assez légitimement, si ils avaient une chance ou pas... Pour le Mandalorien, à l'impossible nul n'était tenu, mais il fallait un bon plan, et pour un improvisateur comme le jeune homme, ça allait demander beaucoup d'efforts. Foncer dans le tas était un peu sa marque de fabrique, réfléchir à un plan... C'était un peu surfait pour ce cher Sareth. Mais pour le coup il n'était pas tout seul, il avait une partenaire, il valait mieux ne pas faire n'importe quoi.

- On peut s'en sortir, mais il va falloir s'infiltrer... Le jeune homme prit un instant pour réfléchir. L'idée serait de libérer les villageois et les faire partir discrètement, puis de poser des détonateurs thermiques sur les murs porteurs et tout ce qui est susceptible de faire tenir l'avant poste debout, comme ça dès que les villageois sont partis, on fait péter l'avant poste et tous les débiles qui se trouvent dedans, propre, sans bavure, et on évite la baston, t'en dis quoi ?


Misha proposa au chasseur de primes d'avancer, ce qui n'était pas non plus une mauvaise idée. Sareth fut le premier à descendre et à poser le pied sur la terre ferme, l'avant poste n'était pas très loin, il avança donc prudemment en restant derrière les buissons et les feuillages, cherchant un endroit où il serait possible de s'infiltrer sans danger...

- Je pensais pas que la mission serait aussi difficile, chuchota-t-il. Tu vois quelque chose susceptible d'être un passage ?


La tourelle anti aérienne semblait tourner et guetter les alentours de de l'avant poste, il fallait donc éviter d'entrer dans son champ de vision. La muraille était encore plutôt bien conservée et assez haute pour empêcher quelqu'un de passer par dessus... Pour le reste, les défenses n'avaient rien d'extravagant... Peut être y avait-il des canalisations ou bien un trou dans la muraille ? Après tout, cet avant poste semblait avoir de l'âge et des combats derrière lui, une faille dans un mur était tout à fait envisageable. Pendant qu'il tournait autour de l'avant poste en épousant les buissons à la recherche d'une faille, il guettait de temps en temps derrière lui pour s'assurer que Misha suivait sans problème.
#37636
Il était mignon lui, mais il avait une armure pour le protéger ! Misha, elle n'avait que ses vêtements, et même si elle était correctement habillée pour cette mission, ça ne représentait pas une protection folle contre des tirs de blaster! Et puis bon, son plan était bien joli, mais il se baladait vraiment avec des détonateurs thermiques dans ses poches, comme ça ? C'était quand même particulier comme matériel à trimballer non ? Enfin, ceci dit, elle n'avait pas de meilleur plan, donc elle allait forcément se rallier au sien, c'était encore ce qu'il y avait de plus simple. Elle haussa les épaules.

- Et bah écoute, t'as l'air plutôt sûr de toi, et de savoir ce que tu fais surtout, donc je vais te faire confiance. Même si j'évite de faire confiance aux inconnus d'habitude.

Elle lui lança un sourire complice. Ils n'étaient pas vraiment un inconnu, mais on ne pouvait pas dire non plus qu'elle le connaissait plus que bien, n'est ce pas ? Et pourtant, elle le suivait, sans savoir dans quel traquenard il pouvait bien l'embarquer. La jungle félucienne était pleine de surprises mais aussi et surtout de pièges qu'ils pouvaient avoir du mal à éviter. La preuve en était cet avant poste dont aucun des deux n'avaient connaissance avant de tomber dessus. Pourtant, ça faisait déjà quelques temps qu'elle était sur Félucia.

Lorsqu'ils furent arrivés au pied de la falaise, ils eurent une meilleure vision d'ensemble sur la muraille qui entourait l'avant poste. Par chance, des buissons les camouflaient plutôt bien, mais ils ne voyaient pas de passages visibles.


- Si même toi tu trouves que la mission est compliquée, je vois pas comment on va s'en sortir. Et c'est encore à moi de trouver un passage ? Tu m'as prise pour un furet ?

Elle rit doucement, moqueuse. Levant la tête vers le ciel, elle se dit qu'il ne valait mieux pas entrer dans le champ de vision de la tourelle, sinon les choses allaient se compliquer encore plus. Ses yeux couraient le long de la muraille, à la recherche d'une faille. Même d'une pierre manquante, ils auraient pu créer un passage, mais elle n'en voyait pas. L'idée lui vint de demander à Sareth d'utiliser un de ses détonateurs pour leur créer un passage, mais elle ravala bien vite cette idée, en se disant que c'était sans doute le meilleur moyen pour se faire repérer de manière précoce.

Cachés dans les buissons, ils atteignirent la muraille, et elle posa ses mains dessus pour en ressentir la texture. C'était de la pierre, comme elle s'y attendait. De la pierre dure, et solide, autant dire que ça allait être compliqué pour passer par là. Elle ne voyait pas non plus de trou dans le sol, ou quelque chose de ce style. Lorsqu'elle levait la tête, elle pouvait constater que le mur était beaucoup trop haut pour l'escalader. Et puis même s'ils y arrivaient, qui sait ce qui les attendait de l'autre côté, d'autant plus qu'au sommet de la muraille, ils seraient à la merci de la tourelle. Ouais non, mauvaise idée absolue.

Creuser était une option, mais ils n'avaient aucun moyen de savoir de combien le socle était enterré. Autant dire que ça pouvait leur prendre des jours et des jours. Elle perdait espoir, quand quelque chose attira son attention. Une petite bête, de la taille d'un lapin, se précipita en direction du mur, vers sa base. Et avant qu'elle n'ai eu le temps de le dire à Sareth, celui ci disparut. Dans la muraille. Littéralement.

L'endroit était plus sombre, et ainsi on ne voyait pas la différence. Mais elle comprit, de loin, ça pouvait tout à fait faire le job. Tellement qu'ils s'étaient fait avoir.


- Regarde là ! Cette toute petite zone ! C'est un hologramme pour faire croire que la muraille est complète !
#37640
Lorsque Misha lui lança un sourire complice, Sareth fut bien content d'avoir un casque, ce genre de sourire pouvait vite le rendre rouge comme une pivoine. Il était sensé se concentrer sur la mission mais sa tête n'était presque occupée que par la rouquine... Un moment mal choisi, mais pour sa défense, l'aventurière était très amicale et affectueuse en un temps record, le jeune homme se demandait ce qu'il avait fait pour mériter ça... Il chassa ces idées agréables mais hors sujet de sa tête en la remuant un peu et en se reconcentrant sur la mission. Il suivit sa partenaire en longeant la muraille pour finalement trouver l'illusion la plus grotesque qu'il n'ait jamais vu, ces bandits en plus d'être des incapables étaient des feignasses, mais ils n'allaient pas s'en plaindre !

- Ils auraient pu au moins mettre du bois ou quelque chose, là c'est du même acabit que le poster qui cache le trou dans le mur de la cellule dans les holo films de prison, ricana-t-il.


Sareth passa devant, il valait mieux qu'il soit en première ligne si jamais un tireur se trouvait derrière... Les deux se trouvaient cachés derrières des caisses d'équipement entre deux bâtiments de stockage. L'avant poste n'était pas tant occupé que ça, en définitive, c'étaient les cages qui prenaient beaucoup de place. Les animaux étaient à l'extérieur, mais les villageois étaient tous enfermés dans un entrepôt au fond du campement. Verrouillé, forcément. La tour de guet où se trouvait la menaçante tourelle se trouvait, elle, au centre du campement. Le chasseur de primes se mit à réfléchir à un plan d'action, et rapidement, une idée diabolique lui vint en tête. L'entrepôt des villageois était blindé, tant que la porte était verrouillée rien ne pouvait rentrer, rien ne pouvait sortir. Les féluciens ne pouvaient pas être plus sécurisés qu'à l'intérieur de cet entrepôt... Contrairement aux braconniers.

- J'ai peut être une idée moins foireuse... On s'infiltre dans la tour de guet, on prends le contrôle de la tourelle anti aérienne, on massacre tout ce beau monde, les villageois seront en sécurité dans l'entrepôt, et une fois que le ménage est fait, on les sort de leurs cages, t'en dis quoi ?


Ce plan était moins dangereux que le précédent, les deux partenaires seraient en sécurité dans un bâtiment bien protégé, et si jamais des braconniers réussissaient à entrer dans la tour, Sareth pourrait s'en débarrasser pendant que Misha continuait de tout détruire avec la tourelle... Un plan audacieux et débile, à la hauteur du chasseur de primes ! Malgré tout c'était étrange, les rugissements de Rancors se faisaient entendre, mais toujours pas la moindre trace de l'un d'entre eux. L'ont voyait des Acklay, des Nexus, mais le plus terrible des prédateurs de la galaxie se faisait timide.
#37644
- Est ce qu'on a vraiment besoin de se plaindre de l'imbécilité de ces hommes, alors qu'elle nous permet de passer sans trop d'encombres ? Non parce que là, c'est quand même une aubaine qu'on aurait pas vraiment pu imaginer !

Elle le laissa passer devant. Effectivement, il valait mieux qu'il passe en premier, toujours en rapport avec son armure. Quel que soit l'angle de tir d'un potentiel tireur qui surveillerait le passage, elle serait possiblement abattue au premier trait de couleur. En passant derrière lui, son regard glissa sur l'armure, et le temps d'une fraction de seconde, elle se demanda ce qui pouvait bien se camoufler dessous. Elle devrait avoir honte de cette réflexion interne, mais au final, elle ne fit que la faire sourire encore plus.

Misha l'écouta dérouler son plan. Dans l'absolu il n'avait pas tort, et c'était plutôt une bonne idée. Bon, ça sous entendait de traverser, de prendre la tour, et d'abattre une bonne quantité de personnes. Mais après tout, c'était sans doute le prix à payer pour sauver des innocents. Ce n'était pas non plus la première fois qu'elle tuerait quelqu'un. La rouquine dirigea son regard vers là où elle savait que ce situaient les yeux de son compagnon d'aventure.


- Bon ben... C'est parti ?

Qu'est ce qui les attendait, plus au loin ? Misha se suréleva légèrement pour observer le terrain qu'ils devaient traverser. C'était plutôt calme. Juste quelques bandits qui traînaient des pieds dans la poussière, une demi-douzaine, tout au plus. Les animaux, certains attachés, d'autres libres, s'ébrouaient plus ou moins joyeusement. Alors pour le coup, autant les villageois, elle pouvait trouver une utilité à les enlever – quoiqu'un bébé, c'était un mystère -, mais les animaux ? Si c'était pour les braconner, autant les tuer sur place et les dépecer, plutôt que de s'emmerder à les ramener.

Misha tira son propre blaster, et sans attendre le top de Sareth, elle s'élança à travers la place. Son corps fin et athlétique lui permettait d'avoir une bonne détente. Du poing, elle visa le premier bandit, mais ne tira pas, parce que sa rapidité lui permis d'aller se planquer derrière une autre caisse. Si elle se débrouillait bien, elle pouvait atteindre la tour de la tour de guet sans tirer un seul coup de blaster. Et c'est ce qu'elle fit. Arrivée au pied de la tour, elle lança un regard vers l'homme en armure, pour savoir s'il la suivait. Evidemment, c'était un peu plus compliqué pour lui, elle pouvait bien l'entendre, puisque de par son armure justement, il avait bien moins d'aisance dans ses mouvements. Pourtant, il n'avait pas tiré non plus, et arrivait presque sur sa position.


- Allez, c'est parti, à l'assaut !
#37648
Malgré les plaques de duracier qui composaient l'armure d'éclaireur assistée AV1, la combinaison était prévue pour la vitesse et l'infiltration ! En effet, les servomoteurs de l'armure permettaient une bonne mobilité et une force accrue, faisant de cette armure assisté un petit bijou de technologie. Ainsi, même si l'armure n'était pas aussi mobile qu'une charmante rousse ne comptant que sur des vêtements peu épais pour se protéger, elle faisait largement le taff demandé ! Il faut dire que Sareth a eu beaucoup de facilité à passer. En effet, au même moment, le sol se mit à trembler après qu'un grognement de Rancor se fasse entendre au travers du sol. Alors que les deux partenaires se trouvaient devant la porte de la tour de guet, ils entendirent trois gardes non loin qui étaient en train de jouer aux cartes.

- Il en fait un boucan celui là, c'est quand que le Hutt vient nous l'acheter déjà ?
- Demain à 11 heures précises, et il serait temps, j'en peux plus de l'entendre gueuler...
- Au fait, vous êtes sûr que les chaînes de melleenium vont tenir le coup ? Le sol tremblait pas autant la dernière fois, de mémoire...
- Boarf... Il y a pas de raisons que ça tienne pas !
- Mais dans le cas où ça tiendrait p-
- Écoute, si tu veux changer les chaînes du Rancor toi même vas y, on te regarde !


Les deux autres gardes se mirent à rire pendant que le garde moqué se mit à grincer des dents. La discussion fit déglutir Sareth, peu rassuré parce qu'il venait d'entendre, il tenta d'en faire abstraction et rentra dans la tour de guet suivi par sa partenaire. La tour de guet était divisée en trois étages, le premier où étaient stockées des munitions pour la tourelle, le second où deux gardes attendaient et s'occupaient de monter lesdites munitions si la tourelle était à sec, et le dernier étage où se trouvait l'instrument de mort. Visiblement, les discussions à l'étage du dessus étaient très animées.

- ... Et là je répond à la meuf, retire ta culotte, c'est moi qui pilote !


Deux fous rires particulièrement gras se firent entendre à l'étage du dessus, cela provoqua un léger soupir de Sareth qui monta à l'étage du dessus avant d'attraper les deux gardes par le col pour les assommer en frappant la tête de l'un contre l'autre. Le silence regagna la tour avant qu'une voix située au dessus ne s'exprime à son tour.

- Je vous trouve dur avec vous même, elle était pas si nulle cette vanne !


Parfait, le pilote de la tourelle aussi était du genre naïf ! Le chasseur de primes ne fit pas prier et monta à l'étage du dessus avant d'assommer le pilote pour le jeter dans l'escalier et lui faire rejoindre ses deux collègues. Le moins que l'on puisse dire c'est que cette tour de guet n'était pas la mieux gardée. Les braconniers ne devaient pas s'attendre à ce qu'on les attaque.

- Et voilà une bonne chose de faite, ces trois là devraient faire dodo pendant dix bonnes minutes... Viens me rejoindre à la tourelle, ricana-t-il.
#37650
Hum. Il faut bien avouer que de savoir que même les gardes n'étaient pas sûrs de leur installation face au rancor n'était pas vraiment la chose la plus rassurante au monde. Misha frissona légèrement, s'il y avait bien une chose dont elle n'avait absolument pas envie, c'était bien finir sous les pattes d'une de ces bestioles. Ils entrèrent dans la tour de guet, et en fait, ce n'était pas mieux à l'intérieur, parce qu'entre la blague salace ultra relou, et les rires gras des mecs pas mieux. Misha soupira du plus profond de son cœur. C'était là tout ce qu'elle detestait : les soldats bien lourds, avec leur humour de caserne complètement éclaté. Mais le temps qu'elle tourne la tête vers Sareth, voilà que celui ci montait déjà à l'étage .

Elle ne monta pas à sa suite, préférant surveiller que personne n'entrait derrière eux et donc qu'ils ne se retrouveraient pas pris en tenailles. Un bruit sourd à l'étage du dessus, et le silence quasi instantané lui firent comprendre que d'une manière ou d'une autre, son compagnon avait réussi à leur couper le sifflet. Une bonne chose de faite si vous voulez son humble avis.

Quelques minutes de plus, et voilà qu'elle entendait tout le monde dévaler l'escalier, puis Sareth l'inviter à monter. Elle ne se fit pas prier, enjambant avec amusement les corps inconscients, écrasant un bras juste par plaisir malsain, et grimpa deux à deux les marches restantes.

Arrivée à la tourelle, elle sourit encore un peu plus. Oh oui, que c'était beau, cette arme de mort qui s'offrait à eux. Absolument pas sagement, elle s'élança pour l'atteindre et se placer derrière l'engin.


- Ca marche comment ce truc ? C'est genre automatique ? Ou y'a moyen de tirer soi même pour tout déglinguer ?

La rouquine se tourna à nouveau vers lui, pleine d'entrain, presque comme une enfant trépignant devant ses cadeaux d'anniversaire qu'on lui interdisait d'ouvrir pour l'instant. La jeune femme le fixa de ses prunelles émeraude, une petite moue sur les lèvres qui aurait fait plier le pire des tyrans. Elle voulait vraiment avoir l'occasion de tirer elle même, d'éliminer toute forme de vie chez les bandits, et juste ressentir cette adrénaline juste au bout de ses doigts.

- Oh s'il te plaîîîîîîîîîîîîîît, je serais gentiiiiiille !

La rouquine vint joindre ses mains devant elle, comme pour le supplier, et se mit à rire. Pendant qu'elle le laissait observer la tourelle à son tour, elle jetait un œil discret en contrebas pour observer les positions des hommes, pour repérer là où il faudrait tirer, les dangers à éviter...

- Alors on fait quoi ? On tire dans le tas ?
#37656
Misha voulait VRAIMENT utiliser cette tourelle... Qui ne voudrait pas faire joujou avec une tourelle anti aérienne lourde à canons rotatifs en même temps ? Derrière son casque, Sareth était complètement absorbé par la bouille apitoyante de la rouquine... Les yeux émeraudes, les cheveux d'un roux flamboyant, la moue de la jeune femme...

Trop de paramètres jolis et mignons entraient en compte en même temps ! Le jeune homme ne savait pas vraiment quoi répondre, évidemment qu'il allait lui laisser les commandes, il préférait cogner que tirer de toute manière ! Cette fille savait vraiment ce qu'elle voulait et comment l'avoir, le chasseur de prime fut tellement déconcentré qu'il en perdit tous ses filtres et répondit avec une voix semi hypnotisée.

- Une exploratrice intergalactique a le droit d'être aussi mignonne... ? Même le duracier de mon armure est en train de fondre devant un minois parei- Que... PARDON, je voulais dire, oui bien sûr, prend cette tourelle, c'est pas bien compliqué à prendre en main, si t'as déjà piloté un vaisseau tu devrais te démerder sans problème, je... Retourne dehors pour éviter que des hommes ne rentrent dans la tour... Ne me tire pas dessus par accident, même le duracier ça tient pas un tir pareil, et je suis sûr que le Beskar aussi puisse tenir le coup. Juste... Hum... Soit prudente !


Le jeune homme s'empressa de descendre le plus vite possible pour ne pas avoir à assumer les niaiseries qu'il venait de dire précédemment et se rendit dehors, écrasant au passage la main d'un des gardes dans sa maladresse. Sareth frappa ses bottes l'une contre l'autre, activant ses propulseurs anti gravité. Le mercenaire s'envola et commença à virevolter tout autour du camp, ne craignant plus la tourelle anti aérienne, il pouvait faire autant de pirouettes et de loopings qu'il le souhaitait !

Aaaah, que ça faisait du bien de s'envoler, c'était une sensation grisante dont le chasseur de primes ne se lassait jamais. Il dégaina ses blasters et commença et canarder les braconniers de loin. Ces derniers tentèrent de l'abattre de là où ils étaient, mais ils étaient bien trop lent comparé à la fusée vivante ! Mais la manœuvre servait surtout de diversion pour que Misha puisse les abattre sans qu'ils ne s'y attendent. La danse avait commencé, Sareth avait entamé les premiers pas, à sa partenaire de le suivre dans cette valse macabre dont ils étaient les protagonistes, et dont les braconniers étaient les pauvres figurants...
#37657
Lorsque la voix s'échappa du casque Mandalorien, la jeune femme sentit ses joues la brûler soudainement. Et elle n'avait aucun moyen de cacher à quelle point elles étaient devenues rouges à entendre ces choses là. D'ailleurs, lui aussi devait s'être rendu compte de ce qu'il venait de dire, parce qu'il s'arrêta net pour partir sur un autre sujet, revenir sur la tourelle. Ce n'était pas le moment de se laisser aller à ce genre de chose, et d'ailleurs serait-ce le moment à un... Moment ?

Elle allait ouvrir la bouche pour lui répondre, sans vraiment savoir quoi dire, peut être une petite blague pour détendre le truc, mais il avait déjà disparu dans les escaliers. Elle resta là, interdite, sans savoir trop quoi dire ou quoi faire, sans savoir quelle attitude elle devait avoir face à ça. D'un naturel plutôt franc et cash, là, il l'avait désarçonnée. Il lui rappelait quelqu'un d'autre, et ça remuait en elle certaines choses et certains souvenirs.

Finalement, c'est de le voir s'envoler dans les airs qui la tira de ses pensées, elle s'approcha du bord de la tourelle et s'y accouda, pour l'observer quelques instants. Ah ça, on pouvait dire qu'il avait la classe à virevolter comme ça. Ca lui aurait bien plus, à elle, d'essayer ce genre de trucs. Mais elle savait bien que ça ne lui était pas destiné, et du coup, elle se contentait de regarder de loin.Il semblait s'amuser énormément, et elle souriait, l'air béat, en le regardant faire.

Il tira les premiers coups de blasters, et cela mis les gardes en panique. Clairement, ils ne s'attendaient pas à ça, et tentèrent de répondre, sans arriver à le toucher pour autant. De son côté, la rouquine alla se placer aux commandes de la tourelle et commença à viser les hommes au sol. Premier tir, et des cris retentirent en direction de la tour de guet. Visiblement, ça non plus, ils ne s'y attendaient pas, et elle sourit, mauvaise, derrière son engin de mort. Ah ça, c'était une sacrée surprise pour cette bande de... Bandits. Ils avaient déjà été surpris par le voltigeurs, mais il ne s'attendaient pas à ce que la seule arme qui valait le coup chez eux, finisse justement par se retourner contre eux.

Elle arrosait encore et encore, prenant un plaisir malsain à disperser la mort dans les rangs de leurs ennemis. Misha riait maintenant, continuant son ouvrage. Ils tombaient les uns après les autres, tantôt sous les tirs de la tourelle, tantôt sous les tirs de Sareth. C'était grisant, plaisant, terriblement excitant que de sentir la machine trembler sous ses mains, le léger recul à chaque coup tiré, son corps qui épousait l'ondulation des tirs cadencés. Est ce qu'elle prenait son pied ? Oui.
#37662
Ça y est, la baston avait enfin commencé, et ciel, que c'était bon d'enfin y être ! Les tirs de blasters volaient en tous sens, la tourelle se retournait vers ses alliés, provoquant la confusion chez ces derniers. Ils tentèrent d'entrer dans la tour de guet pour récupérer le contrôle de leur seule arme un tant soi peu dangereuse, mais Sareth coupa court à leur tentative en les canardant de lasers. Tout allait pour le mieux et peu à peu, le camp se retrouvait pacifié... Jusqu'au moment fatidique. Les multiples tirs lourds au sol firent s'effondrer le plafond de la cage du Rancor. Ce dernier, fou de rage, brisa ses chaines et grimpa pour sortir de sa cage avant de pousser un immense grognement qui terrorisa les braconniers.

Certains courageux lui tirèrent dessus, d'autres, plus lucides, tentèrent de fuir. Maaaais... Le résultat fut le même, ils furent écrasés, dévorés ou coupés en rondelles par les griffes acérées du monstre. Jusqu'ici cela ne gênait pas spécialement Sareth qui se contentait de guetter le spectacle, loin du danger en train de flotter dans les airs, mais lorsque le Rancor décida d'attaquer l'entrepôt contenant les villageois féluciens, ça devint son problème. Il voltigea donc en direction de son immense adversaire avant d'arriver devant son visage et d'allumer son lance flammes au poignet droit qui brûla la truffe de la bête enragée. Elle n'était plus concentrée sur l'entrepôt, mais maintenant c'était le chasseur de primes qui était en danger !

- Tututuuut, c'est pas l'heure du goûter, tu toucheras à cet entrepôt quand ça sera l'heure espèce de goinfre ! Cria-t-il à son adversaire en l'éloignant le plus loin possible de la zone où les villageois étaient retenus.


Le Mandalorien virevolta et esquiva les coups de griffes de la bête tout en arrosant sa tête de tirs de blasters, mais cela ne suffisait pas à percer son cuir extrêmement épais. Tout à coup, le mercenaire se fit attraper par le Rancor qui, en un saut, réussit à le tenir dans sa patte droite. Le chasseur de primes pouvait sentir la patte du monstre de 7 mètres de haut serrer peu à peu ses phalanges pour écraser son repas et le faire exploser entre ses doigts. Tout à coup, Sareth eut une idée salvatrice ! Il fouilla dans sa poche droite et appuya sur le bouton magique du manteau assommant ! Le manteau envoya de multiples décharges électriques qui força la patte du Rancor à relâcher son emprise, complètement endormie par l'électrochoc.

Le chasseur de primes en profita pour s'envoler le plus loin possible, espérant que Misha pourrait profiter de ce moment de flottement pour canarder le Rancor et lui faire ravaler ses prémolaires. En tous les cas, le mercenaire avait bien une idée pour vaincre la bête, mais ça serait peu ragoutant. Il croisa les doigts et pria intérieurement pour que la bête enragée ne se tourne pas vers la tour de guet, ils venaient juste de se rencontrer, c'était trop tôt pour que la mort ne les sépare !
#37668
Le nombre de leurs ennemis diminuait à vue d'oeil, et elle s'en félicitait intérieurement. C'est vrai, quelque part c'était bien grace à elle aussi, parce qu'elle faisait un sacré bon boulot quand même. Sauf que tout changea clairement d'optique lorsque le plafond de la cage du rancor s'effondra et qu'il se libéra alors que personne ne s'y attendait. Les bandits étaient déjà en déroute, mais désormais, ils étaient également en panique. De partout fusaient des traits colorés, et s'ils essayaient d'abattre le rancor en priorité, l'objectif de Misha restait le même : se débarrasser d'eux. Et pour ça, elle ne lâchait pas l'affaire, loin de là.

D'ailleurs, elle aussi se fichait bien de savoir ce que le rancor pouvait bien faire aux bandits. Il pouvait bien les couper en deux, les dévorer vivant, faire craquer des crânes entre ses dents, ou autres horreurs, ça ne les débarassait que bien plus vite de ces affreux. Sauf que soudainement, elle vit Sareth traverser son champ de vision pour aller se placer devant l'entrepôt, et cramer la tronche de la bestiole. Effectivement, ce n'était pas vraiment une bonne idée de le laisser s'attaquer à ceux qu'ils devaient libérer. Sauf que maintenant, la bête en avait après lui, et en arriva même à l'attraper.

Et ça, sans vraiment savoir expliquer pourquoi – en plus évidemment du fait qu'elle ne pouvait pas laisser mourir un innocent -, elle se sentit envahie d'une colère folle, et hurla lorsque la patte du rancor se referma sur le chasseur de primes.


- SAREEEEEEEEEEEETH !

Finalement, par un moyen magique dont elle n'avait aucune idée, le rancor sembla secoué de spasmes, et lâcha sa proie qui en profita pour filer. Un rapide coup d'oeil à la situation, et elle ne réfléchit pas plus d'une seconde. C'était l'opportunité en or dont ils avaient besoin, et Misha canarda sans relâche sa position. Il était mort, c'était certain, et lorsqu'elle s'arrêta, ils ne purent que constater qu'elle ne l'avait pas loupé.

Le calme était revenu sur l'avant poste. Quelques hommes à droite ou à gauche, qu'ils n'eurent pas de mal à éliminer. Ils avaient atteint leur objectif, et tout ça sans toucher à un cheveu des villageois. Il y avait de quoi être fiers, et lorsqu'ils ouvrirent l'entrepôt, les visages à la fois effrayés puis soulagés des féluciens, elle leur sourit en retour, puis les invita à les suivre. Ensemble, ils reprirent le tunnel dans l'autre sens, et retrouvèrent Rex à la sortie, qui les avait attendus bien sagement, comme le droïde qu'il était.

Si elle avait critiqué la mère épleurée au départ, elle devait avouer qu'elle s'était sentie emplie de joie lorsqu'elle l'avait vue verser de chaudes larmes de soulagement en récupérant le nourisson que Misha avait gardé tout contre son sein le temps du voyage. Elle n'aimait pas vraiment les enfants, mais elle ne pouvait pas non plus les detester. Peut être que c'était parce qu'elle n'en avait jamais eu...

Une fois tout ce petit monde déposé, elle laissa Sareth s'entretenir avec l'homme qui leur avait confié la mission. Comme elle l'avait déjà dit, la prime ne l'interessait pas, et elle la laissait bien volontiers à celui qui les chassait d'habitude. Elle avait eu sa dose d'adrénaline et d'aventure, ça lui suffisait largement. Elle l'attendait cependant, parce qu'il devait la raccompagner à son vaisseau. Ensemble, ils chevauchèrent à nouveau le chien de métal jusqu'à la passerelle de l'engin spatial, dont s'échappait d'ailleurs son pilote. Elle haussa un sourcil en mettant pied à terre.


- Tu t'en va ?

- T'es pas la seule à t'amuser ici ! Figure toi que je vais voir une donzelle.

Misha lui répondit par un sourire complice. Ceux qui ne les connaissaient pas pouvaient croire qu'ils avaient eu une histoire, ou qu'il était homosexuel pour n'avoir jamais touché la rousse. Cependant, il n'en était ni l'un ni l'autre. Ils n'avaient jamais eu d'aventure, c'était un principe de base entre eux. Mais en escale, il était tout à fait libre et faisait ce qu'il voulait, tant qu'il était là pour le départ. Il s'engouffra dans une ruelle, et Misha se retourna vers Sareth.

- Et bien... Merci pour la journée... Et... Voilà...

Elle essayait de trouver son regard, mais elle n'y voyait vraiment rien à travers la visière de ce casque, c'était impossible. A nouveau, elle sentit ses joues s'empourprer.

- Je vais... Aller prendre une douche, et je pense que tu devrais faire de même après toute cette agitation. Mais si... Après... Le cœur t'en dit de boire un dernier verre avant de repartir, je serai ici, au vaisseau. Si ça te tente.

Elle ne savait pas vraiment s'il s'agissait d'une invitation avec envie de plus. Elle pensait que c'était peut être son intention à lui, à cause de ce qu'il avait dit dans la tourelle, mais ils n'en avaient pas reparlé. Remontant la passerelle à reculons, elle lui sourit une dernière fois avant de disparaître dans la carlingue.

Là, après avoir rejoins sa chambre, elle retira un à un les vêtements qui l'encombraient, salis par la poussière, et la chaleur de la jungle. La rouquine se glissa sous l'eau chaude, et profita du temps qu'on lui offrait. Une fois sortie et séchée, elle enfila une tenue confortable, un pantalon fluide et un peu ample, avec un débardeur foncé. Elle laissait ses cheveux à l'air libre, tandis qu'ils ondulaient légèrement sous l'effet de l'eau.

Sareth la rejoindrait-il pour finir la soirée ? Telle était la question.
[Scénario Jedi et NR] Sauver Corellia !

Et ici la partie concernant le soutient médical : […]

https://lumiere-a.akamaihd.net/v1/i[…]

https://i.pinimg.com/564x/d7/4d/6e/[…]

Posséder [Espace]

Ainsi donc sa grandeur au souffle ardent, Amhon […]

https://i.pinimg.com/originals/7e/6[…]

[Polmanar] Retour aux sources

Le tombeau de son maître sur Naboo, une structure […]

Au bon endroit, au bon moment

Lark était visiblement aussi content qu’elle de l[…]

https://media3.giphy.com/media/3orn[…]