L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Gérez l'évolution de votre personnage
Règles du forum : Cette zone est réservée aux fiches de présentation validées, qui y sont en libre lecture. Toute modification d'une fiche doit être limitée au minimum possible. Seules les mises à jour des histoires sont autorisées. Des posts supplémentaires liés aux développements de votre personnage ou à la tenue de vos rps sont également possibles, tant qu'ils ne modifient pas la fiche originelle.
Avatar de l’utilisateur
By Darth Lazharr
#36181
IDENTITE


Nom du Personnage : Oryel Dagon III / Darth Lazharr
Race : Clone Arkanien génétiquement modifié
Âge : 30 ans
Planète d'origine : Arkania

PROFIL


Métier : Officiellement Scientifique de l'Arkoh Adasca, Officieusement Apprenti ou Arcaniste Sith
Faction : Ordre Sith
Description :
Derrière le masque du serviteur de la mort, pavoise un homme qui fait parti du cercle très prisé des nantis. Son alter-ego public est né avec une cuillère en argent dans la bouche et Dagon possède en conséquence toutes les caractéristiques d’un aristocrate Arkanien. Si sa fortune et le bon goût ne lui permettent pas de se montrer paré des plus beaux ornements, il n’en reste pas moins vêtu des tenues les plus élégantes. Même les fameuses blouses blanches qu’il devrait normalement porter dans un complexe scientifique, ont cédé la place aux tissus raffinés que les amoureux de la mode s’arrachent à prix d’or. Pour renforcer son image de séducteur, il porte fièrement les cheveux jusqu’à la poitrine. Dépourvu de toute pigmentation comme la quasi-totalité de son corps, ceux-ci ne sont attachés que lorsqu’il embrasse sa véritable identité…



« Un éclair vermillon tranche l’obscurité avec fracas. La vibration de la lame remplit l’espace sonore, tel un tambour de guerre elle annonce la venue d’un sombre émissaire. Depuis les ombres, la silhouette fantomatique de Darth Lazharr apparaît dans un décor apocalyptique. Couvert d’une robe noire à capuchon, on ne parvient qu’à distinguer les contours de son être au beau milieu de la nuit, comme une apparition, il progresse en silence. Le crépitement de son sabre couvre une respiration lente, mesurée, parfaitement sereine tandis qu’il contemple avec délice, l’Enfer sur terre. Derrière les reflets cramoisis qui dansent sur son masque, un rictus de plaisir déforme son visage livide. Son sourire est une insulte à la vie, une aberration qui provoque des envies de meurtre. Pas la moindre pitié pour les centaines de cadavres éparpillés autour de lui, rien qu’un regard froid et calculateur qui évalue l’ampleur du carnage. Le Sith resserre sa prise sur la poigne de son arme et fait involontairement craquer les jointures de ses doigts. Ses pupilles incolores scrutent l’horizon tandis que ses muscles se bandent, prêt à réagir. Cela fait bien longtemps qu’il n’a pas croisé le fer, si longtemps que sa chair en a oublié les désagréables sensations. Son corps, pourtant finement ciselé, n’est pas une arme qu’il a l’habitude d’utiliser à tout va. Sa force, il la tire du côté obscur. Il ne jouit de ses atours les plus virils que pour séduire et supporter les longues séances d’entraînement au sabre laser. Les seules cicatrices qui ornent sa peau blême sont les souvenirs d’une époque révolue où il apprenait le maniement de sa lame antique. Une arme de cette facture est un allié à double tranchant : une épée, à l’image du Guerrier Sith. »

Histoire :

Un cri dans les ténèbres, puis la nuit. Le silence. Face à l’immensité du néant, une flamme se mit à brûler avec timidité. La vie. Une respiration vint chasser le mutisme de l’instant. Oryel Dagon ouvrit les yeux. Son regard se posa sur une cape noire, un masque en Neuranium et un sabre laser gisant piteusement sur le sol. Un sourire déforma son visage taillé dans le marbre. Tout ce qui restait de son créateur, n’était qu’une poignée d’artefacts Sith… et un échec cinglant dans l’œuvre de toute une vie. Le clone s’accroupit et saisit d’abord la cape, qu’il revêtit dans un geste presque solennel. Puis vint le tour du masque, qu’il posa sur son visage avec nonchalance, comme si le poids symbolique de l’objet n’avait aucune importance pour lui. Enfin, il fit venir à lui l’élément le plus précieux à ses yeux, faisant lentement voleter sa poigne en croix dans les airs, admirant son design et sa conception audacieuse. Lorsque ses doigts se refermèrent sur le métal du sabre laser, un sentiment de toute puissance l’envahit, élargissant son sourire jusqu’à l’extrême limite. Trois faisceaux de lumière rouge brillèrent dans l’obscurité, puis la lame Sith jaillit de son pommeau dans un coup de tonnerre. L’intensité du laser était telle, qu’Oryel dût resserrer fermement sa prise sur l’objet pour ne pas le perdre des mains. La sensation de pouvoir que dégageait l’arme suffit à amener l’ivresse du clone jusqu’à son paroxysme. Grisé par le côté obscur, le nouveau-né laissa s’échapper un rire tonitruant qui envahit toute la salle.

Un nouveau Darth Lazharr renaissait de ses cendres…

« Je prendrais soin de ton héritage… père. »

*
**


42 BBY – Extrait des mémoires d’Oryel Dagon I

La mort est une maladie. Ni plus ni moins qu’un virus détruisant nos cellules, stoppant nos fonctions vitales pour entraîner un arrêt total de notre capacité à exister. Mais comme toute maladie, elle possède son remède, sa cure. L’Histoire nous contes les multiples tentatives du vivant pour vaincre ce fléau. Un combat que chaque être mène au quotidien. Dans cette immense bataille qui nous oppose à la Faucheuse, en tant qu’individu, nous sommes tous perdant. A l’échelle de l’Histoire pourtant, la Mort n’est plus une fatalité pour de nombreuses espèces intelligente. Nous-mêmes, Arkaniens existons depuis des milliers d’années sans craindre qu’un cataclysme nous fasse disparaître. Et nous cessons de repousser les limites de la science pour assurer à notre descendance, une longévité exceptionnelle. Bientôt… bientôt la Mort ne sera plus qu’un souvenir. Un affreux souvenir.
Pour voir ce jour arriver, je suis prêt à tout.
On dit que les Siths au travers de leur sombre magie étaient capable de tromper la Faucheuse de bien des manières. Qu’à cela ne tienne, si c’est mon âme qu’il faut parjurer pour obtenir l’immortalité, je la donne sans la moindre hésitation. L’honneur et l’intégrité sont des concepts qui n’ont pas lieu d’être en recherche scientifique. Seuls les résultats ont de la valeur. Tel est le crédo des Dagon.


33 BBY – Extrait du journal de bord d’Hanu Karresh

Nous l’avons fait ! JE l’ai fait ! La Crypte de Lazharr n’est plus un mythe mais une réalité désormais ! Jamais je n’aurais pensé qu’il existait d’autres sites datant de l’époque de la Bibliothèque Noire. Quelles découvertes incroyables et quels secrets ont-ils bien pu rester cacher dans ce tombeau sous-marin ? Je doute pouvoir fermer l’œil cette nuit tant la curiosité me pousse vers l’aventure ! Je vais demander au docteur Oryel de me prescrire un somnifère pour dormir. Après tout ces efforts pour en arriver là, je tiens à être en forme pour l’expédition demain matin !

33 BBY – Dernier contact avec Jolen Parnass

Enfoiré de médecin ! J’aurais dû me douter qu’on ne pouvait pas faire confiance à un Dagon. La traîtrise coule dans leurs veines depuis des générations ! Mais de là à imaginer que cette expédition n’était qu’un prétexte pour mettre la main sur toutes ces saloperies Sith… Kole, si tu reçois ce message, barre-toi le plus rapidement possible. Nous tous ici, on est foutu. Cette vermine d’Oryel nous a drogué ou empoisonné… et il nous reste juste assez d’oxygène pour tenir une heure grand maximum. Tu sais ce qu’il te reste à faire… les Dagon doivent payer.

33 BBY – Extrait des mémoires d’Oryel Dagon I

Ce masque… Était-ce un vulgaire masque mortuaire ou un artefact Sith à part entière ? Le livre des Sith ne dit rien à son sujet, mais il ne s’agit ni d’une amulette, ni d’un talisman… pourtant son lien avec le côté obscur est sans commune mesure. Je peux le sentir palpiter sous mes doigts à cet instant, comme le cœur d’une entité invisible. De toutes mes trouvailles dans cette crypte, c’est de loin la plus intrigante car elle refuse de s’offrir à moi et de livrer ses secrets. Mais je n’abandonnerai pas Lazharr… non, je n’abandonnerai pas. Je touche au but. Je le sens.

18 BBY - Dernier contact avec Jayna Sisco

Des clones !? C’était donc ça le projet hautement confidentiel dont il avait confié la tâche à Namur ? Cela explique sa disparition… de toutes les expériences génétiques sur Arkania, le clonage est peut-être la seule à demeurer tabou aujourd’hui encore. Je commence à me dire que ce barjo de Kole avait raison depuis le début. Il y a quelque chose de vraiment pas net avec les Dagon. Surtout cet Oryel… mais qu’est-ce qu’il cherche à faire avec ces foutus clones ?! Remplacer le Dominion ? Créer sa propre armée ? Pour l’instant, il n’a l’air d’être qu’au balbutiements de son projet mais j’ai l’impression qu’il a la ferme intention de commencer par se cloner lui-même. Avec un peu de chance, ce salopard cherche juste à rallonger son espérance de vie en prélevant des organes sur ses créations. Cruel, mais pas suffisant… sauf si on arrive à le lier à la disparition de Namur… il va falloir creuser.

18 BBY – Communiqué secret à l’intention d’Oryel Dagon I

Il s’en est fallu de peu… D’abord Namur et ensuite Jayna. Qu’est-ce que ce sera la prochaine fois ?! Un escadron des forces d’intervention Arkanienne ? Il ne suffit pas d’éliminer chaque témoin gênant pour régler le problème. Vos opérations sont compromises Maître Dagon, nous devons disparaître et ne laisser aucune trace derrière nous ! Utilisez l’un de vos échecs comme leurre et faisons exploser le labo. Avec un peu de chance, les services de renseignements croiront à un accident dramatique et nous laisserons tranquille un moment. Juste le temps de quitter la planète ! Arkania n’est plus un endroit sûr pour poursuivre vos expériences désormais.

5 BBY – Extrait des mémoires d’Oryel Dagon I

Enfin… nous y sommes ! Après tant d’échecs et de déconvenues, IL est fin prêt ! Mon nouveau corps… mon corps immortel… mon chef d’œuvre ! Percer les mystères du génome et les faire miens n’était que la première étape, désormais, même les midi-chloriens ne sont que des jouets entre mes mains ! Toi et moi… NOUS… nous ne ferons bientôt plus qu’un… la Mort n’est rien de plus qu’une maladie… et une vingtaine d’années seulement m’auront suffi pour en découvrir le remède ! Lazharr ne mentait pas… la puissance du côté obscur est sans limite… éternel… et il a tant à offrir…

8 ABY – Extrait des mémoires d’Oryel Dagon I

Si jeune et déjà si puissant… nul doute que ce clone est ma plus grande réussite. Son taux de midi-chlorien élevé n’est que la première strate d’un pouvoir bien plus grand. La Force est immense en lui, j’ai l’impression de me tenir de nouveau face au tombeau de Lazharr. Mais je ne sens ni colère, ni peur… nous ne sommes qu’un et pourtant il est… si différent. Si… unique. La curiosité est la seule chose qui l’anime, l’envie d’apprendre, de comprendre. Et surtout, construire, déconstruire tout ce qui peut l’être. Pour appréhender cette chose, cette chose extraordinaire qui nous anime puis nous fige dans l’éternité. Création, destruction… les énergies qui nous enchaînent à nos préoccupations illusoires de simples mortels. La flamme qui l’habite est la plus pure que j’ai jamais vu. Il n’a pas de prétention, pas d’ambition. Seul le désir de me plaire importe pour lui. Il sait qu’il est né pour servir un dessein bien plus grand que nous tous… un plan parfait pour vaincre la Mort… le Grand Atavisme !

*
**


« Maître Dagon… »

« Prépare le Corvus, nous partons pour l'Arkoh Adasca… »

« Vous semblez… différent. »


Une pression invisible serra brutalement le corps du cyborg à la crinière d’argent. Le fils prodigue sentit chaque circuits et métaux de ses prothèses demander grâce tandis que son système nerveux biométrique s’affolait. Face à lui, le fils prodige n’affichait pas la moindre pitié. Plusieurs secondes s’écoulèrent avant que le pronostique vital de sa victime soit engagé. Oryel relâcha l’étreinte sur son jumeau juste avant que sa tête n’explose.

« Deux choix s’offrent à toi mon frère… obéir ou mourir. »

Le colosse d’acier comprit que la fin d’Oryel Dagon I était loin d’avoir changé quoi que ce soit pour lui. Son nouveau maître serait aussi impitoyable que le précédent. Qu'il s'agisse d'un clone ne modifiait donc en rien son allégeance, confirmant ses craintes depuis le jour où on l'avait crée : sa servitude durerait jusqu'à la fin des temps.


Psychologie :

Contrairement à son créateur, Oryel Dagon n’est pas un homme tourmenté par la peur de la mort. Bien que son obsession pour elle soit tout aussi morbide que celle de son géniteur, elle prend à contrepied le comportement habituel des espèces intelligentes. Au lieu de craindre la Faucheuse, Oryel lui voue un culte. Sous le masque de Darth Lazharr, il a juré d’en percer tous les mystères et de la servir, quoiqu’il en coûte. N’importe quel esprit cartésien verrait en lui un pauvre fou asservi par le côté obscur, mais ses réflexions apparaissent pourtant logiques et cohérentes. Son cerveau malade n’en est pas moins rationnel et pragmatique. Loin de convoiter les marches du pouvoir à l’instar de ses semblables, Oryel est bien plus attiré par la connaissance et la spiritualité. Le Côté Obscur et la Mort, sont les deux faces d’un même cadavre qu’il dissèque depuis son premier souffle.

Partant de ce postulat, servir la Faucheuse revient à chercher la destruction de tout ce qui est mortel ici-bas et tenter, d’une manière ou d’une autre, de ne faire plus qu’un avec elle. Nul doute que la voie empruntée par Darth Lazharr le mènera inévitablement vers sa propre fin, mais d’ici là, il demeurera un serviteur zélé de l’Entropie. Car loin de chercher seulement à accumuler le savoir, le Sith aime essayer ses nouvelles trouvailles, repoussant chaque fois les limites de l’indécence. Brillant, mais totalement dépourvu de la moindre compassion, Oryel est le type d’homme qui peut regarder une planète disparaître sans lever le petit doigt. Pire encore, il est capable de s'en réjouir et de féliciter celui qui a offert une telle offrande à la Mort. Cette absence d'empathie est un autre aspect de sa personnalité qu'il essaie, avec son fanatisme abjecte, de dissimuler le plus possible en public. Dagon s'est donc forgé une double identité qui lui permet de vivre parmi les êtres intelligents sans être perçu comme le monstre qu'il est réellement. Parfaitement conscient d'être mis au pilori s'il joue carte sur tables, il use d'innombrables artifices pour gagner la confiance de ses pairs et nourrir l'illusion qu'il n'est rien de plus qu'un individu isolé dans la masse grouillante du vivant. C'est ainsi qu'il évolue, caché parmi les ombres, en attendant le jour où des êtres tels que lui pourront vivre en pleine lumière...

INVENTAIRE


Crédits : 2000 C
Arme :

Equipement :


Modifié en dernier par Darth Lazharr le sam. 30 nov. 2019 21:20, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Destin
#36217
Donc,

Quelques fautes. C'est tout. Très bonne fiche autrement. Peut-être la meilleure depuis un moment.

Je note la mention du Livre des Sith dans ton histoire. Que cela soit dit en clair : le Livre des Sith, tel que nous le connaissons sur Terre, n'est qu'un pur produit à destination d'une méta-lecture. Un tel ouvrage n'existe pas dans l'univers interne de Star Wars. Et donc certainement pas dans l'univers SWOR. Les connaissances inclusent dedans resteront des mystères tant que personne n'aura mené des recherches en jeu, sur chaque partir qui puisse exister. Si tant est que des figures comme Mère Talzin daigne un jour coucher le papier ses rites quand les Sorcières semblent plutôt de tradition orale...

Mais à part cette petite mise au point, c'est bon pour moi.

Tu es validé, au rang de force 1, à charge pour toi de poster une fiche Force correspondante ( Règles et sous-forum des fiches ici ) pour commencer le jeu sereinement.

Egalement, qu'il te soit signalé que l'Infiltrateur Sith est un modèle désuet depuis 3000 ans. Avec les inconvénients techniques ( matériel obsolète, armement moins performant, boucliers moins performants, hyperpropulsion de classe 6.0, et non pas 0.5 et camouflage détectable par tous les scanneurs d'aujourd'hui, même civils ) qui s'en suivent. Libre à toi de garder ce modèle ou d'en changer au profit d'un qui dispose d'équipements normaux.

Bon jeu à toi !
Avatar de l’utilisateur
By Darth Lazharr
#36218
Merci pour le compliment ! :saberk:

Pour cette histoire du Livre des Sith... considérons cela comme un simple clin d'oeil en hrp. Irp cela sera un simple " livre " qui appartenait à plusieurs " Sith " (d'où l'appellation " livre des Sith ") et qui est tombé entre les mains de Dagon I pendant sa fouille de la Crypte de Lazharr. Comme tout ce qui concerne son créateur, le livre en question est considéré comme perdu et Dagon III (le personnage que j'incarne), s'il souhaite mettre la main sur un savoir Sith devra faire les rps pour le justifier.

Ceci dit, ce n'est pas du tout au programme pour l'instant ^^

En ce qui concerne le Vaisseau...
Je n'ai parlé "d'inflitrateur sith" que par défaut, ne sachant pas vraiment dans quelle "type" de vaisseau le ranger. Devrais-je plutôt parler d'une Corvette Personnalisée ?
Sinon l'image elle même est celle du Rogue Shadow de Galen Marek (apprenti de Darth Vador dans les jeux vidéos "Le Pouvoir de la Force"), un véhicule dont la fabrication est héritée du Cimeterre (Simetary) de Darth Maul.
En bref une conception beaucoup plus moderne de Santhe/Sienar Technologies, qui pourrait donc exister aujourd'hui en théorie.
Ma question est donc la suivante : dois-je modifier les caractéristiques du véhicule ou suffit-il simplement de changer le type du vaisseau de " Infltrateur Sith " à " Corvette " pour que le tour soit joué ?
Ou bien me conseilles-tu de partir sur un vaisseau lambda de l'inventaire parce que 1. le Rogue Shadow entre les mains d'un Arkanien, même Sith, c'est incohérent 2. Un vaisseau personnalisé pour commencer c'est un peu trop " gros ".

A part cette question de Vaisseau encore en suspens, tout me semble ok.
Je pars sur la Fiche de Force.

Merci pour la validité !
Avatar de l’utilisateur
By Destin
#36228
Tu te doutes que le Rogue Shadow, prototype unique, n'est pas disponible à la vente ou à la récupération donc.

Le vaisseau est en fait à nomenclaturer de façon plus technique.

Par exemple, si je prenais Han Solo, j'aurais posé :

Type : YT-1200
Nom : Millenium Condor
Classe : Cargo ( Corellien )

Dans le cas de ce genre de vaisseau emblématique, évidemment, des améliorations seraient disponibles d'office. Pour un départ, la liste que tu demandes, à savoir le maximum de tout ce qui existe, c'est bien sûr exclu. Je te conseillerais de partir donc sur un vaisseau disponible dans l'inventaire ( viewtopic.php?f=191&t=5238 ou viewtopic.php?f=191&t=5239 ) qui corresponde à un appareil monoplace ( pas de Paquebot Dauntless pour débuter tu imagines bien )

Un Yacht de Luxe ancien modèle pourrait correspondre à tes deux aspects sociaux ( Scientifique et Sith )
Avatar de l’utilisateur
By Darth Lazharr
#36229
J'ai jeté mon dévolu sur un Yacht Baudo !
La fiche a été édité et le Rogue Shadow disparaissant, vous pouvez déplacer ça en fiche validé ^^

Merci pour l'aide !

Ne pas oublier avant tout que les demandes MJ se f[…]

Les discussions allaient bon train entre la Confré[…]

[Delchon] Anéanti

Ambiance Félonie ? Que nenni, elle était la […]

Lex est quod notamus

:r2d2bd: Moderation Rendili avait la main lo[…]

Appelons ça une divergence d'opinion !

A la remarque sur les Jedi, Helera esquissa un so[…]

https://luxurystylecentral.com/wp-conten[…]

https://www.fanactu.com/medias/star-[…]

Linkin Park - Rebellion Alayna resta quelqu[…]