L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Harlon Astellan
#21174
"Diviser pour mieux régner" avait dit un homme un jour. Le devoir d'un monarque n'était pas tant de savoir diriger un pays, mais de savoir comment s'entourer pour l'aider dans sa tâche. Gérer une région d'une planète n'avait rien d'une partie de plaisir. Gérer un système de planètes était un travail de titan. Donc gérer l'ensemble des planètes qui formaient un Sur-Secteur relevait du suicide mental. Mais après qu'elle eut remarqué que le chef ne pouvait pas tout gérer à la fois, la Nature eut tôt fait de créer le sous-chef. Et Harlon avait entreprit comme premier acte de régence de visiter chaque planète qui requérait une attention, aussi minime fut-elle. Car dans l'absolu, il n'y avait jamais vraiment de planète "minime". Seulement des revenus minimes.

Mais l'argent n'était pas le premier problème de l'Empire. Plutôt la santé de sa population. Et Harlon tenait à faire des exemples particulièrement frappants : montrer un intérêt tout particulier à des planètes que peu avaient porté à leurs yeux.

La planète Gala fut la première d'une longue série. D'abord planète soumise à un régime royaliste par droit de naissance, la planète avait brutalement fait la transition avec une monarchie parlementaire où le régent était élu au suffrage universel direct. Un peu comme Naboo, à laquelle la planète Gala empruntait bien des aspects. La surface de la planète était couverte de plaines verdoyantes, de forêts enivrantes, et de manière générale, de tout ce qui contribuait à pouvoir renforcer son côté riche et précieux. L'air y était très agréable également, truffé d'oxygène contrairement aux planètes fortement industrialisées qu'on pouvait connaître. Les villes pullulaient avec un contrôle très rigoureux pour éviter la sur-urbanisation et protéger le patrimoine local. Il fallait dire que la seule source de revenus ici présente se trouvait dans le tourisme de luxe et les impôts fonciers.

La navette d’Harlon entra en orbite de la planète, seule et sans escorte.

[table cellspacing=30]« Contrôle de Gala à vaisseau impérial officiel non identifié, veuillez nous transmettre vos codes d’accès ainsi que la raison de votre visite. »
« Ici le Grand Moff Harlon Astellan du Sur-Secteur Hydien. Je viens ici demander audience auprès du souverain. Je vous transmets mes codes immédiatement. » [/table]

Un hoquet de surprise s’échappa de l’intercom, l’officier de Contrôle ne devant pas s’attendre à mieux qu’un banal officier en inspection de routine. Des capitaines de la Navy ou des officiers de l’Armée de Terre venaient souvent seul à bord de Navette Lambda pour y prendre leurs nouvelles fonctions ou aller inspecter les troupes. Présentement, c’était l’autorité suprême du Sur-Secteur, le deuxième plus haut poste impérial en fonction qui venait rendre visite à la planète. Et sans s’être annoncé. Harlon se demandait quelle serait la réaction affichée… tout en sachant quelle réaction serait sous-jacente. Quand le Contrôleur permit à Harlon de se poser sur la plate-forme attenante au Palais Royal, il fit preuve d’un respect si forcé qu’il se demanda si l’Empire était bien vu ici, alors que jamais il n’était venu l’exploiter. Le sous-sol de Gala était réputé pour être riche en plasma – comme sur Naboo – mais l’Empire avait décidé d’en faire fi et de laisser l’écosystème se développer. Le régent avait intérêt à jouer fin avec lui, sans quoi Harlon jouerait la carte de l’assassin planétaire en asservissant toute une population à une vie d’industrie et de monoxyde de carbone.

La navette se posa après presque une heure d’entrée en atmosphère – qui qui permettait généralement aux visités de se préparer à recevoir le visiteur, sans laisser assez de temps pour dissimuler des effets gênants - et la petite escorte de StormTroopers fit une haie d’honneur à Harlon tandis qu’il s’avançait vers le souverain. Qui en l’état était une souveraine.

[table cellspacing=30]« Grand Moff Astellan… c’est un plaisir pour le moins inattendu. Bienvenue sur Gala. »
« Reine Ninna Prammi. Le plaisir est entièrement partagé. Et je vous remercie de m’accueillir aussi dignement. La grâce et la déférence de votre accueil sont à l’image de vos plaines. » [/table]

Il était vrai que le service que la Reine avait daigné presenter était à la hauteur de la noblesse locale. Des servantes presque aussi bien habillées que les maîtres des lieux, des gardes qui non seulement avait un port digne et un regard professionnel mais aussi une armure qui semblait aussi richement décoré que protectrice, et la reine qui portait une robe « simple » fait de tissus rares et chers, dans un ensemble élégant et gracile. La descendante de Wila Prammi qui avait gagné les dernières élections royales était également un beau brin de femme avec un corps fort désirable. Harlon chassa de salaces pensées et se tourna vers une enfant qui se dirigeait vers lui, fleurs à la main et sourire aux lèvres. Harlon s’accroupit, passa une main autour des épaules de l’enfant et prit les fleurs avec un doux merci. Une servante jeta un regard déconfit à Harlon, qui se demanda s’il existait encore dans cette galaxie quelqu’un qui pensait qu’il allait sourire pour si peu. Mais pour montrer son véritable engouement pour les plantes exotiques, il tira une fleur blanche du bouquet et l’huma doucement, avant de la fixer.

[table cellspacing=30]« C’est une fleur rare qui pousse dans les montagnes plus à l’est. Elle porte chance à celui qui en hume le parfum et la porte à sa tenue. »
« Une fleur magnifique, votre altesse. » [/table]

Harlon tendit le bouquet à un soldat de choc, qui le prit sans se défaire de son arme, Harlon glissant la fleur derrière sa plaque de grade.

[table cellspacing=30]« Bien, je suis navré de n’avoir prévenu mon arrivée, mais je souhaitais voir les planètes que je vais m’efforcer de porter aux nues au naturel, sans fioritures. »
« Sentiment fort honorable, mais mes conseillers craignent que l’Empire ne vienne nous apporter des nouvelles qui ne risqueraient guère de nous plaire. »
« Je vous rassure votre Altesse, il ne s’agit point d’une visite suspicieuse pour vous et les vôtres, simplement une visite tout à fait banale. Pour autant que la banalité de ma fonction l’accorde. »
« Qu’insinuez-vous ? »
« Votre altesse, contrairement à mon prédécesseur, je ne vais guère laisser mes citoyens sur la touche. Je vais chérir chaque planète comme si j’en étais natif, et m’efforcer de les porter aux nues. Nous allons tirer le meilleur de chacune. Et le meilleur dans tout ceci, c’est que rien de leur mode de vie ne sera altéré. Vos sous-sol sont riches en plasma, mais l’Empire en ma personne s’engage à ne pas y toucher. »
« Mais… comment comptez-vous exactement porter Gala aux nues ? »
« Mais, en en faisant la première destination touristique de tout le Sur-Secteur Hydien ! Vous verrez, ensemble nous avons moyen de faire de vous un pôle non plus attractif mais obligatoire. N’importe qui devra allez chez vous. Mais je vous suggère de rentrer à l’intérieur et d’aller dans la pièce de votre choix, nous y serons plus à l’aise. » [/table]
Avatar de l’utilisateur
By Harlon Astellan
#21197
Portée à l'intérieur, la visite diplomatique se poursuivit autour d'une tasse de thé faite à la main sous les yeux d'Harlon par un vieil homme en tenue complète de serviteur. Un meuble du palais royal certainement, fidèle au tenant du poste et connaissant tous les domestiques, toutes les ficelles du métier et possédant une vaste connaissance de certains secrets des différentes maisons royales qui s'étaient succédé au fil des élections planétaires. Un homme fort utile au BSI. Il faudrait qu'il glisse un mot à ce sujet à qui de droit. un oeil en coulisses était plus utile qu'un oeil extérieur... même si la réputation d'incorruptibilité était légendaire dans le milieu des butlers.

Le thé était exquis, et assura un haussement de sourcils satisfait à Harlon. Ce genre d'expression était si peu courant chez lui qu'aucune ride ne vint entacher son visage de jeune baroudeur. Baroudeur au port noble évident. Il dégusta son thé avec une rigueur toute protocolaire et la Reine put enfin lui poser une question qui devait lui tarabuster les lèvres :

[table cellspacing=30]« Même si je suis flattée de l'intérêt que vous portez à ma planète, Grand Moff Harlon, une augmentation conséquente du tourisme pourrait fragiliser notre délicat écosystème. Cela nécessitera plus de logements, plus de centrales de production d'électricité, et cela pourrait être la porte ouverte à de nombreux corporatistes peu respectueux de l'environnement. »
« Point capital j'en conviens. Mais voyez, vous ne serez obligée d’observer une politique d'urbanisation classique. »
« J'avoue ne pas comprendre comment. »
« Votre grande crainte, si je la saisis convenablement, serait de voir le tourisme se développer, mais au détriment de votre écosystème si caractéristique. Exact ? »
« Entièrement exact. »
« Dans ce cas, pourquoi ne pas développer le tourisme... avec l'écosystème ? » [/table]

La jeune Reine fit une moue d'incrédulité qu'Harlon pouvait bien comprendre. Il n'espérait pas qu'elle comprenne tout tout de suite, mais il voulait l'intriguer assez pour qu'elle veuille en savoir plus. Ainsi il forcerait son attention.

[table cellspacing=30]« Je ne saisis pas votre point de vue... »
« Je m'inspire notamment de Kashyyk. Voyez comment ils s'épandent dans leurs arbres. Ils taillent les maisons selon la forme des branches, ils décorent leurs maisons avec des racines, de la mousse, tout est en symbiose parfaite avec leur nature. Vous pourriez développer un art Galacien à part entière en proposant des logements en pleine forêt, des villages suspendus complets, développer un système de maison de luxe à la mode troglodyte en construisant de somptueuses bâtisses sur des parois rocheuses... la prouesse technique liée à l'art subtil galacien pourrait donner un amalgame que de nombreuses personnes seraient prêtes à voir... moyennant finance. » [/table]

La Reine fixa Harlon un instant, cherchant un éventuel piège à ce que venait de proposer le Grand Moff. La peur des pièges de l'Empire restait bien présente...

[table cellspacing=30]« Et quel est votre intérêt dans tout cela ? »
« Nulle part votre altesse. Autrement que par le fait de savoir mes citoyens se sont élevés. »
« Et que percevrez-vous sur ceci ? Les bénéfices complets sur les gains touristiques ? »
« Que nenni votre altesse. Je sais que nous ne jouissons guère d'une bonne réputation au sein de nos peuples, mais tant que je serais Grand Moff, et ce envers et contre tout, je laisserais entière souveraineté économique aux planètes sous mon joug. Ne soyez pas effrayée, je ne percevrais rien de tout ceci. »
« Sauf votre part finale sur les impôts planétaires. » [/table]

Harlon sourit intérieurement. Bien entendu, ceci était son plan depuis le début. Augmenter petit à petit les impôts perçus en faisant développer les planètes une à une. Rien de bien folichon, mais c'était un départ appréciable avant de se lancer dans des réformes globales... qui passeraient mieux une fois qu'Harlon se serait imposé à chacun de ses gouverneurs comme un homme sage et attentionné.

[table cellspacing=30]« Oui, je percevrais ma part sur vos impôts. Mais qu'es-ce que 10% de prélèvement face à ce que vous allez gagner au final ? » [/table]

La Reine réfléchit un instant et parut se résoudre que, s'il prélevait 1 million au total, c'était qu'elle en gagnait 10. Un marché équitable si l'on tenait compte du fait qu'il avait eu lui-même l'idée... et qu'il allait certainement payer une partie de la chose.

[table cellspacing=30]« Bien. Avez-vous des idées précises sur comment poursuivre les opérations ? »
« Bien entendu. Peut-être qu'une tournée des endroits capitaux de la planète caractéristiques seraient à même de nous montrer sur place comment aménager tout ceci ? » [/table]
Avatar de l’utilisateur
By Harlon Astellan
#21240
[table cellspacing=30]« Et ici nous pourrons installer de véritables villages suspendus dans les arbres. En renforçant génétiquement la structure des branches, ou alors mécaniquement, nous pouvons créer une tolérance de plusieurs tonnes et installer des villas complètes et des petits commerces approvisionnés depuis les villes actuelles. »
« Et comment viendra l'alimentation en électricité ? »
« Par la voie la plus écologique qui soit. La géothermie. Le seul sacrifice de ce procédé est de planter un arbre artificiel ou d'en creuser un présent avec un large tronc pour amener discrètement les câbles électriques. »
« Arbres qui seront... »
« Remplacés équitablement. Ne vous inquiétez pas. Nous pouvons étendre la périphérie des forêts. »
« Et la géothermie nous fournira de l'électricité ? »
« Elle fournira de l'eau chaude en permanence, et des convertisseurs de chaleur pour récupérer de l'énergie sont installables aisément également. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir, l'énergie des écorces terrestres est une source propre et éternelle de chaleur. »
« Bien. Les travaux seront importants ? »
« Hélas oui, enterrer une centrale géothermique demande du temps, de l'argent et aussi un important travail de forage et de préparation du sol. Un large périmètre devra être initialement déraciné avant d'être replanté. »
« Combien de temps ? »
« Un mois maximum. Après les arbres seront remis en place et la terre sera retournée et resemée. Il n'y a pas d'alternative connue à ce jour pour palier à cet inconvénient. »
« Tant que tout revient à la normale ensuite... » [/table]

Une centrale géothermique colossale suffirait à alimenter tous les besoins des maisons suspendues qui viendraient s'imposer dans la cime des arbres, habitations exotiques qui concurrenceraient celles de Kashyyk, la prouesse tenant aussi dans le fait que les arbres n'étaient à l'origine pas prévus pour accomplir un tel exploit. La question pour les maisons à flanc de canyon s'était vite réglée : il n'y en avait qu'un seul sur toute la planète.

[table cellspacing=30]« Logements de luxe. On creuse l'intérieur de la paroi et on fait des maisons de plein-pied avec une immense baie vitrée. Sur un seul côté de la falaise, pas de vis-à-vis. Parois blindées anti-snipers. »
« Judicieux. A cheval l'une sur les autres ? »
« Oui, pour favoriser la création d'un espace terrasse. »
« On risquerait de se plaindre de voir d'autres gens, sans compter les bruits. »
« Hm, très juste votre altesse. Il faudra revoir l'aménagement de cet endroit, si tant est qu'il soit possible. Il faut une perfection immobilière pour l'attractivité. »
« La forêt aménagée suffirait parfaitement. » [/table]

Harlon acquiesça et le tour de la planète se poursuivit. Plan d'urbanisation, projets économiques, publicité vacancière, tout fut passé au crible, et l'après-midi d'inspection se mua en 4 jours de brassage total de toute la planète. Le courat passait bien avec la Reine, et quand il fut temps de partir, une fois qu'Harlon eut promis de faire venir ses ingénieurs, elle lui glissa une phrase qu'il n'oublierait pas de sitôt.

[table cellspacing=30]« Vous êtes la preuve que l'Empire peut s'améliorer. En tout cas c'est comme cela que je le perçois. » [/table]

Puis les deux sa saluèrent et Harlon rentra sur Serenno préparer sa seconde visite, sur Gala.
Avatar de l’utilisateur
By Harlon Astellan
#21241
Estimations à valider/rectifier en bloc ou par unité par le MJ :

- Une centrale géothermique ( 7 millions de crédits ) installée en sous-sol ( rajout de 3 millions pour la faire enterrer ), 2.000 GW pour les habitations devrait suffire. Sauf si on estime que la production énergétique n'est pas à compter, comme partout ailleurs^^
- Gala paye 25,4 millions d'impôts. Donc 10% de 254 millions, ce qui fait d'elle une planète riche, voire Très Riche.
[list]==> Paiement des infrastructures à hauteur de combien possible ? Combien y a t-il en caisse ? Retour sur investissement en combien de mois ?
====> Une villa suspendue pour une personne / une famille avec un membre très riche. Combien de ces villas suspendues sont constructibles sur toute une planète ? Combien coûte l'une d'elle ? Combien rapportent-elles chacunes ?
======> En bref, de 254 millions, à combien passent les revenus de la planète si l'on compte la publicité ( qu'elle prendra en charge, hey ) pour ceci, le fait que le SSH "force un peu la main" aux riches impériaux pour y aller et les taxes/impôts fonciers qui vont brasser quelques sous ?

Merci bien ! :)
Problématiques divines

La chance. Un concept aussi puéril que la destiné[…]

Quinlan Vos reprit ses esprit et se demanda si le[…]

[Uyter] Scénario Pirate.

Aucunes nouvelles de la station ni de la flotte i[…]

Karlya Zyn

Re-Bonjour :) Je déclare ma présentation finie et[…]

[Dromund Kaas] La dernière ombre

Cité en ruine – Dromund Kaas « Reste […]

Armée et flotte de Secundus Ando, terre natale […]

L'intermédiaire savait y faire. Il posait les bon[…]

L'implacable réalité de l'entreprise s'affichait s[…]