L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#38280
    - Dans la dentelle -



    Il courait à grandes enjambées dans les couloirs, sa longue toge volant derrière lui au gré de ses foulées pressées.

      « Informez le Seigneur de Guerre Eisenhorn ! Elle est revenue ! »

    Tous tournaient la tête sur son passage. Ils s’arrêtaient pour le regarder s’éloigner, sans comprendre. Qui, qui était revenue ?

    La grande porte claqua soudain, forçant un sursaut malvenu au Seigneur de Guerre qui grogna en pivotant vers l’intrus. Ce dernier se jeta au sol pour honorer son supérieur. Les genouillères du messager choquèrent la dalle de granit avec un bruit sourd. Il haletait.

      « Qu’avez-vous ? »

    Tout dans l’attitude, le regard, la voix du Seigneur de Guerre inspirait mépris et puissance. Il était le maître incontesté de Thule.

      « Elle est revenue …

      - Qui ça ?

      - La Dame Sombre. »

    Le silence s’abattit entre les deux hommes. Eisenhorn revint à la table des décisions où il était le seul à siéger. Son regard se perdit un moment entre les parchemins qu’il avait laissés traîner là.

      « Amenez-la moi. »

    L’autre se releva et repartit en trombe.

    * * *


    Là devant lui, visage couvert et capuche cachant ses traits, la Dame Sombre ne ressemblait à rien de plus qu’un autre quelconque disciple du Côté Obscur. Le Seigneur de Guerre avait pris le temps de s’asseoir pour recevoir, à nouveau, la maîtresse de l’Ordre Sith. Il parla le premier, désireux de faire part de sa contrariété.

      « Notre accord est déjà lointain, Sith. Que voulez-vous encore ? »

    La silhouette qui se tenait devant lui, drapée dans un lourd manteau d'ébène, ne laissait émaner d’elle ni aura ni émotion. Elle quitta cependant l’immobilité, et ses deux mains gantées se chargèrent de faire glisser en arrière la capuche qui jusqu’alors dissimulait une peau olivine. En le souvenir du Seigneur de Guerre, la Dame Sombre était bleue de son état, pas verte. Il fronça les sourcils, se leva.

      « Vous n’êtes pas Dame Varadesh. Vous n’êtes pas la Dame Sombre.

      - Commandeur Eisenhorn … vous avez eu l’audace et la bêtise de traiter avec un simple Apprenti … vous avez défié l’ordre du Maître … et provoqué ma colère … »

    La voix de la créature était rauque et grinçante, mais la bouche source des menaces demeurait masquée par le tissage de kevlar. Le regard de la Sith sauta soudain sur Eisenhorn, un poignard dual or et cobalt qui le transperça. Il sentit alors se libérer l’aura du démon qu’il avait fait entrer en sa demeure, il la vit emplir la pièce, un tourbillon de fumée noire, un cyclone d’aiguilles tranchantes qui s’appliqua aussitôt à les isoler tous deux du reste de la planète. Et il se souvint de la Dame Sombre, Darth Varadesh, la Pantoran avec qui il avait passé un accord frauduleux, un accord qu’il n’avait jamais eu l’intention de respecter. Il se souvint du pouvoir qui émanait d’elle, et contemplait aujourd’hui la Puissance de son véritable. La voix retentit à nouveau, cette fois en sa pensée.

      Implore le pardon …


    Il voulut lui échapper.

      … du Dieu de la Guerre.

    La peur l’emplit.

      Ploie le genou …

    Il lui céda.

      … devant le Jen’Ari.

    Et se laissa bercer.

      « Pardon ! »

    Il se plia en deux, posa les mains au sol, puis les genoux, se recroquevilla sur la dalle de granit.

      « J’implore ton pardon, Dieu de la Guerre ! Je suis ton serviteur ! »

    La créature s’était approchée et d’une main avait abaissé son masque. Eisenhorn n’osait plus bouger. Il entendit à nouveau sa voix, paradoxalement douce et brutale à la fois.

      « Thule est mienne, et tu m’appartiens.

      - Oui, mon Maître … »

    La tempête s’était calmée.

      « Il nous faut rebâtir l’Empire Sith.

      - Oui, mon Maître … »




Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#38296
    Il n’était pas dupe. Il n’était pas de la race des faibles. L’emprise de la Dame Sombre sur l’esprit du Commandeur se révéla superficielle. Il feignit cependant la soumission, ayant entendu les murmures du monstre qui se dressait devant lui. Eisenhorn connaissait les Sith. Il ploya l’échine, se mit à genoux. Il ramperait à l’occasion pour laisser croire en sa totale aliénation. Il n’en était rien. Et en temps voulu, il se détacherait de cette créature menaçante.

      « Convoque le Conseil. J’ai à parler à tes Ministres. »

    À regret, il s’exécuta.

    * * *


    La salle du Conseil était conçue comme une arène. L’orateur se tenait au centre, en bas, cerclé du regard acéré des Ministres et autres éminences thuléennes. Le Commandeur ne se trouvait pas heureux de son sort. Il aurait souhaité garder secret son échange avec la Dame Sombre, et mentir, à la fois à la verte et au Conseil. Tous les regards étaient braqués sur le duo hétérogène que formaient Eisenhorn et l’inconnue. Cette dernière convint enfin d’abaisser le masque de kevlar qui lui cachait la moitié du visage. Il révéla les lèvres noires d’une Mirialan non tatouée, paria de son peuple, réfractaire aux traditions ancestrales, libre. Le portrait s’acheva ainsi, complet. Les traits durs, le regard sévère. Pas de tatouages, pas de maquillage, pas de bijoux. La seule note d’attrait résidait en les tresses serrées qui coiffaient le crâne de la Sith. Elles n’étaient parées d’aucun bijou et tombaient dans son dos, libres, elles aussi, de flotter à sa suite, au gré de ses mouvements. Les lèvres s’entrouvrirent sur deux rangées de crocs pour laisser échapper un râle qui devint un mot.

      « Ministres de Thule … »


    Ses mains s’ouvrirent. La Mirialan inspira. Le Côté Obscur baignait Thule et ses courants ondulaient jusqu’à elle pour gonfler son pouvoir.

      « Moi, Darth Ranath, Dame Sombre des Sith, Maître de l’Ordre Sith … Jen’Ari Nekanasaza … je viens honorer notre accord. »

    Elle siffla et entrèrent dans la salle deux Massassis chargés d’une lourde malle d’acier, eux-mêmes suivis d’un Morgukai armé jusqu’aux dents. Les deux guerriers laissèrent tomber le coffre à terre et c’est le tueur de Jedi qui se chargea de le déverrouiller et d’en soulever le couvercle.

      « Votre part du butin ! »

    Une rumeur s’éleva dans l’arène.

      « Voilà que Thule perçoit son bénéfice … sans avoir jamais eu à servir ses maîtres … »

    Le Commandeur posa aussitôt genou à terre.

      « Mon Maître … nous n’avons jamais été sollicités …

      - En effet … »

    La Sith se fendit d’un sourire sournois.

      « Il est l’heure pour Thule de jouer son rôle et de servir les volontés du Côté Obscur. Nous sommes sur le point de restaurer l’Empire Sith. Et Thule en sera la capitale. Hapès et Tapani se joindront bientôt à nous.

      Commandeur, il vous est confié la gestion de cette planète.
      »

    Eisenhorn s'aplatit davantage.

      « Quant à moi, Impératrice Sith, je réquisitionne les flottes et armées thuléennes et m’en proclame cheffe. »

    Le Commandeur se redressa soudain.

      « Vous ne … »

    La lame de la Sith jaillit brusquement. Elle trancha en deux l’homme d’un mouvement vif. Les deux moitiés de cadavre coulèrent au sol, provoquant dans l’assemblée un brusque mouvement de recul.

      « Il ne sera toléré aucune contestation. »

    Un courageux s’aventura à prendre la parole.

      « Ô Jen’Ari, est-il effectif que vous réquisitionnez Thule à vous seule ? »

    Le regard vairon se jeta sur l’importun. Aussitôt, l’air cessa d’alimenter les poumons du Ministre curieux. Au même moment, la porte de l’arène s’ouvrit en claquant. Le soldat qui entra en courant trébucha, se rattrapa. Haletant, il se mit à crier.

      « Les Massassis ont envahi le palais ! Ils … »

    Le pieux qui se planta dans le dos du soldat coupa tout espoir de fin de phrase. Il s’effondra en même temps que le Ministre privé d’oxygène.

      « Thule est vouée au service de l’Ordre Sith. Niez votre destin, vous périrez. Thule appartient à l’Ordre Sith. »

    Une horde de guerriers à la peau rouge comme le sang emplit la salle du Conseil.




Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#38311
    Vekma Kroesh. C’était son nom, et il s’y accrochait. Il se cramponnait à son identité. Il n’avait jamais eu aussi peur, lui, l’un des plus hauts notables de Thule la Guerrière. Il avait le visage allongé, perspective renforcée par une coiffure en brosse de ses cheveux grisonnants. Il se tenait droit, les épaules larges, parées d’un splendide manteau de velours. Mais de tout ceci il se moquait. Vekma Kroesh. Agrippé, fermement arrimé à sa vie, qu’il savait pour l’heure fragile. Le Ministre se leva doucement. L'œil prédateur de la Sith se tourna aussitôt vers lui. Avec précaution, il longea sa rangée et descendit la colonne des bancs de l’arène jusqu’à la dalle glaciale envahie de Massassis. Les guerriers s’écartèrent devant l’Humain pour lui dresser une haie pourpre jusqu’au Maître. Vekma n’entendait plus que le son de sa propre respiration. Les grognements, les griffes raclant sur le granit, les lances s’entrechoquant, ne lui parvenaient plus. Il marchait le regard bas. Quand il se jugea suffisamment proche de la Sith, et à la fois à distance respectueuse, il stoppa, et toujours en fixant résolument la pointe de ses chaussures, se mit à genoux. Il posa ses deux paumes au sol, et s’inclina jusqu’à ce que son front vint toucher la dalle.

      « Ô Maître des Sith, Thule se tient depuis toujours en votre volonté et vous servira jusqu’au déclin, s’il advient. Nous serons la capitale de l’Empire Sith, et la première de ses armées, si vous acceptez de nous faire cet honneur. »

    Il ne pouvait s'aplatir davantage. L’Humain, au plus près des bottes de son maître, sentit sur sa joue le courant d’air froid qui courait entre les pieds des guerriers. Il était porteur d’un murmure qui se glissa à son oreille et résonna soudain dans l’arène.

      « Qui es-tu ? »

    Il se raidit, serra les dents. Réponds !

      « Vekma Kroesh … mon maître. »

    Un sourire étira les lèvres sombres de la Mirialan.

      « Lève-toi … Commandeur Kroesh. »

    Il ne bougea tout d’abord pas. Les syllabes lui étaient parvenues, mais ne formaient pas mot. Une poignée de secondes écoulées, la phrase reconstituée, l’homme releva la tête, le visage stupéfait.

      « Merci … mon maître. »

    Toujours en appui sur ses deux mains, il se remit doucement sur pieds. Quand il fut complètement redressé il se tenait face au Jen’Ari.

      « Commandeur ?

      - O … oui ?

      - Qu’on donne à manger et à boire à mes guerriers.

      - B … bien. »

    Il tremblait.

      « Venez … Commandeur. »

    La Sith retourna d’où elle était venue. Et alors qu’elle quittait l’arène, le Morgukai qui l’accompagnait ordonna qu’on referma la malle et qu’on la remit à sa place, à savoir à bord du Grand Duc.

    À peine repus du cadavre chaud de Eisenhorn, les Massassis réclamèrent leur festin. Tout le conseil y passa.


    * * *


    Avec une élégance étonnante, la Sith s’installa dans un fauteuil, celui des invités du bureau du Commandeur. Kroesh prit place au bureau du Commandeur. Il était encore secoué de sa récente nomination, et de sa surprenante survie. Le visage de la Mirialan lui laissait désormais entrevoir un futur proche plus doux. Elle entama d’elle-même la conversation, sans grogner.

      « Vous devez être rongé de questions.

      - En … effet. En effet. Les Ministres … je …

      - Vous en nommerez de nouveaux, loyaux et fidèles. Mais trêve de palabres politiques, Commandeur. Il est désormais de votre devoir de faire de Thule une planète puissante. Vous avez votre armée, bien sûr … mais de combien de soldats disposez-vous ? De combien de vaisseaux ?

      - Mon maître, je ne manquerai pas de vous répondre. Mais … j’ai besoin de savoir … oui, ça me ronge … pourquoi faire ? »

    Un sourire, encore, plein de crocs acérés.

      « La guerre n’est pas … »

    Elle ne le laissa pas parler.

      « Kia daboti re vanirja. Le territoire de l’Ancien Empire Sith est cerné d’ennemis. Thule est restée cachée, mais pas Ziost, pas Athiss, pas Rhelg, pas Korriban ! Quand nous reprendrons nos terres, les avides impériaux se jetteront sur nous tels des chiens sur un os. Il nous faut préparer la riposte, dès à présent, et écraser les velléités d’un petit Empereur minable qui s’assoit sur un trône qu’il a fait mouler à son séant. Cet Empereur de rien doit mourir, et son armée périra avec lui.

      - Vous voulez l’attaquer frontalement ?

      - Oh non … Je prendrai tout le nord … Tout l’Hydien ! Et quand il se tourna à nouveau vers sa terre natale, ce sera pour voir Nouane brûler ! »

    La rage tourbillonnait autour de la Sith, telle la nuée de corbeaux qui ne quittait jamais le donjon de Ziost.

      « Chaque Moff me prêtera allégeance en secret, chaque officier de son armée me vouera une loyauté infaillible … mais en attendant … armons-nous. »

    Elle sourit de nouveau, heureuse de se projeter ainsi dans l’avenir sanglant qu’elle réservait à Astellan.



Avatar de l’utilisateur
By Malice
#38313
Les Thuliens ne furent guère difficiles à convaincre, la domination de la Jen'Ari se fit sans aucun accroc... La planète était déjà corrompue par le côté obscur et le peuple exerçait un fanatisme des plus malsains sur les Siths depuis que la planète existait. C'est en cela que la Dame Sombre avait habilement choisi son quartier général, chaque habitant de cette planète serait prêt à donner sa vie et plus encore pour la Mirialan... Cependant, le double tranchant était le suivant : Cette planète était à peine rentable, les fermes arrivaient tout juste à nourrir la population, seules les taxes parvenaient à émerger ce vieux bateau hors de l'eau, rendre cette planète florissante économiquement demanderait de grands efforts. Mais, à ce moment précis de notre histoire, la question économique ne se posait pas vraiment. Non... Notre puissante Dame Sombre souhaitait sortir de l'ombre, ne plus être celle qui complote mais celle qui dirige, et tout cela, cela passait évidemment par une armée à la hauteur de la Dame Sombre. Rapidement, le Commandeur nouvellement nommé et la Jen'Ari travaillèrent de concert afin de créer le pilier de toute armée qui se respecte : Le troufion de base. Ayant décidé de s'inspirer de ses Aïeuls, Ranath pensa qu'un retour aux sources était le mieux pour effrayer ses ennemis et leur rappeler que les Siths étaient éternels, elle s'inspira donc de ce qui avait été fait à l'époque du tristement célèbre Darth Revan... Et le résultat était le suivant.

ImageSoldat Sith :
Fonction : Infanterie
Armement : Fusil Blaster Sith ou Lance Grenade au choix.
Protection : Armure de plasticier renforcée (Intermédiaire)
Coût en Crédit : 15 000 Cr' (17 000 avec Lance Grenade)
Maintenance : 700 Cr' (1000 avec Lance Grenade)
Temps de production : 1 Mois IRL


    - Ô, Dame Sombre de tous les Siths, le résultat est-il à la hauteur de vos attentes ?

Le commandant Kroesh attendait une réponse de la part sa Jen'Ari, espérant, la peur au ventre, que la centaine de Soldats qu'il avait formé et fait parader devant sa future Impératrice Sith la convaincraient. Il était un homme qui avait du vécu et de la bouteille, pourtant face à un être pareil, force était de constater qu'il se sentait petit, petit et faible. Quelle serait la réponse de la Jen'Ari Nekanasaza ?


Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#38316
    Merci Malice !



    Des soldats Sith, en petit nombre pour le moment, par milliers plus tard. La démonstration du Commandeur Kroesh avait eu le mérite de plaire à son maître. On formerait des soldats Sith sur Thule, puis on les exporterait : la Dame Sombre avait un croiseur à remplir de guerriers. Satisfaite du résultat, la Mirialan ordonna que la centaine des premiers soldats Sith fut intégrée sur le champ à l’armée de Thule. Les prochains intégreraient les rangs des bataillons de l’armée de l’Empire Sith. De grands projets.

    Le Maître avait également requis les services du Commandeur afin de prendre connaissance de la puissance militaire de la planète. Sa nouvelle capitale se devait d’être correctement protégée, a minima, avant de devenir une véritable puissance militaire capable d’attaquer. Après avoir remis de l’ordre dans les affaires de son prédécesseur, Kroesh présenta la comptabilité militaire de Thule.

    Proposition de composition de l’armée de défense de Thule :

    Image





    Commandeur Vekma Kroesh devient PNJ de faction de l’Ordre Sith

Avatar de l’utilisateur
By Malice
#38329
Modération très très très très flash.

Le budget est respecté, les unités sont disponibles, l'armée de Thule est donc validée. Bonne chance dans la suite de tes manigances, Dame Sombre.

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]

Dashel Nelievar Bonjour tout le monde,[…]

Les épreuves [Dashel - Kit Fisto]

https://i.imgur.com/YH1H1.jpg […]

Des atouts dont seule elle avait le secret, c'[…]

Projet Bellator

Une silhouette escortée s’introduisit dans le c[…]

Les Sorcières de Dathomir https:[…]

L es choses sérieuses commençaient. Le grand p[…]