L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Avatar de l’utilisateur
By Sareth Daran
#36698
Image


Matricule et Surnom : R1-P3 "Rippley"

Type de Droïde : Astromécano

Histoire : R1-P3 est un droïde astromécano d'un grand âge, il suivait déjà le Mentor de Sareth quand ce dernier était jeune, ce petit filou mécanique est donc plus vieux qu'il en a l'air. Si il a survécu aussi longtemps à l'obsolescence, c'est bien parce que son premier maitre puis son successeur, Sareth, ont tous deux travaillé d'arrache-pied pour le bichonner, le réparer, lui trouver de nouvelles pièces, lui enlever sa rouille et graisser ses articulations. Une chose qui est sûre, c'est qu'il tient beaucoup à son maître et le suivra où qu'il aille, réparant son vaisseau avec toujours autant de bon cœur !

Description physique : Comme tous les Astromécanos, Rippley se compose d'un corps simple avec des roulettes, de deux pattes elles aussi à roulettes et d'une tête rotative avec une lentille de vision. A noter que la lentille est dotée d'une paupière métallique qui donne plus d'expressivité au droïde, un ajout que s'est permis Sareth auprès d'un ingénieur Balmoréen. La peinture du droïde est chromée et la lumière que produit sa lentille est bleue. Rippley possède de minuscules Jetpacks pour se surélever dans le cas où il croiserait ses pires ennemis : Les escaliers. Il possède également du matériel de réparation basique ainsi qu'une pince électrique inoffensive mais qui peut distraire le temps de quelques secondes.

Psychologie : Rippley est espiègle, blagueur et très curieux, il a toujours tendance à mettre son nez partout et à vouloir sortir du vaisseau. Il tient beaucoup à Sareth et adore jouer avec lui, connaissant le jeune homme depuis qu'il a cinq ans, il peut lire en lui comme dans un livre ouvert.

Aime : Qu'on s'occupe de lui, qu'on joue avec lui... Bref, qu'on lui donne de l'attention. Voir Sareth souriant. Faire des blagues. Réparer des trucs, n'importe quoi du moment qu'il peut utiliser ses outils.

N'aime pas : Les escaliers. Les courts circuits. L'eau. Tomber sur le côté et attendre que quelqu'un le relève.

Occupations : Mécano de l'équipage du Wings of Liberty




Image


Nom et Prénom : Rooker Blackwing

Race : Humain Cyborg

Sexe : Masculin

Âge : 50 Ans

Histoire : Né sur Corellia en -37 avant la Bataille de Yavin, Rooker était dans son jeune âge un pilote Corellien comme on en fait plus, un fonceur irréfléchi qui rit face au danger. Et comme tous les pilotes à son âge, il a commencé sa formation de pilote dans l'armée impériale, mais lorsque la Rébellion apparut pour mettre une sévère pâtée à l'Empire lors de la bataille de Yavin, il commença à se dire qu'il était peut être un peu tôt pour plier le genou devant l'Empereur. Il rallia donc les rangs de la Rébellion à 22 ans, suivi dans sa démarche par plusieurs de ses coéquipiers Impériaux eux aussi attirés par la Rébellion. Ensemble ils formèrent l'escadron Star of Corellia, un petit groupe très versatile qui sut s'illustrer pendant de nombreuses batailles... Mais hélas, le groupe finit par être dissout pour des raisons qui hantent encore Rooker. Lors d'une bataille, l'escadron se retrouva seul contre deux destroyers stellaires impériaux, fuir aurait été l'option la plus prudente, mais les Corelliens foncent toujours ver le danger, peu importe les chances de victoire. Ce jour là ils sont tous morts, sauf Rooker qui est atterri en catastrophe sur Coruscant avec les deux bras réduits en miettes... Les deux prothèses mécaniques qu'il porte à la place de ses bras lui rappellent chaque jours qui passent sa monumentale erreur. Depuis, le jeune pilote insouciant et volage est devenu un vieil homme grincheux et pessimiste... Après la guerre il s'est reconverti en tant que mercenaire, ce qui lui fit croiser la route de Sareth dans des circonstances... Assez particulières. Privé de vaisseau, Rooker décida de suivre le jeune Mandalorien et de devenir le pilote de son vaisseau, depuis ils travaillent toujours ensemble, l'un fonçant dans le tas pendant que l'autre lui fait la leçon et lui hurle de rester prudent.


Description Physique : Rooker est un homme très massif de deux mètres de haut pour quatre vingt dix kilos. Son crâne est complètement dégarni, à l'inverse de sa barbe noire qui est drue et bien entretenue. Son corps est très musclé et a encore des séquelles de l'atterrissage forcé qu'a subi Rooker, beaucoup de traces de brûlures notamment. Quelques rides commencent à apparaitre sur son visage froid et sévère aux traits durs et anguleux. Il sourit rarement et a un regard très froid accentué par ses yeux noisettes quasiment noirs.

Psychologie : Rooker est traumatisé par la perte de son escadron et a donc perdu son caractère autrefois fonceur et jovial... Devenant grincheux, moralisateur et très craintif. Sareth lui rappelle un peu ce qu'il était avant la perte de son escadron et est donc très protecteur à son égard, bien qu'il ne soit pas du tout doué pour le lui montrer. Piloter lui permet un peu d'oublier tout ça et de se concentrer sur quelque chose qui l'a toujours passionné depuis qu'il est petit. Rooker est également un gros fumeur, il a presque toujours une cigarette au bec et peut devenir très grognon si on lui pique ses clopes.

Aime : Piloter. Fumer. Qu'on écoute ses conseils. Le Jazz. Les missions qui se déroulent sans accroc. Entretenir ses prothèses.

N'aime pas : Quand Sareth fonce dans le tas sans réfléchir. Que ses prothèses soient mal graissées. Les Impériaux.

Métier : Mercenaire associé de Sareth (Touche 50% de ses gains... Ce qui revient sensiblement au même vu que les deux vivent ensemble et payent le vaisseau ensemble.)

Faction : Neutre/Crime Galactique

Arme : Un blaster lourd DT-57 Annihilator

Sensible à la force : Non





Image


Matricule et Surnom : IG-77, Seven

Type de Droïde : Prototype de Droïde Assassin de classe Magnagarde Holowan

Histoire : A l'époque de la guerre des clones, Holowan, alors alliée à la CSI, travaillait d'arrache-pied pour trouver de nouveaux modèles de droïdes capable de défier les vils Jedi de la République Galactique. Parmi leurs nombreuses recherches fut imaginé un prototype amélioré des Magnagardes doté d'une meilleur autonomie et capable de s'adapter à son environnement. Ce projet fut nommé IG-77 ! Cependant, le projet avançait trop lentement, bien trop lentement, même une fois la guerre des clones terminées, le projet d'IG-77 était toujours dans les labos. Quelques années avant la Bataille de Yavin, son IA était terminée, et le corps était presque achevé. Hélas... Un droïde fou développé la même année du nom d'IG-88 ne permit pas à Holowan de terminer ce projet, la machine décidant de détruire les labos de l'entreprise et de tuer absolument tous les scientifiques qui y travaillaient. IG-77 fut laissé à l'abandon dans la décharge de Raxus Prime, avec pour seule arme son bâton électrique. Maaais... L'instinct de survie de la machine était plus fort, après tout, elle était programmée pour s'adapter à son environnement. C'est ainsi que le droïde réussit à se fabriquer une paire de jambe et à se les implanter, réalisant ainsi ses premiers pas. Trouvant le matricule IG-77 sur son code barre, il en conclut que c'était son nom. A présent il fallait quitter cette planète, pour cela il apprit à apprivoiser des animaux se trouvant sur la planète et les utilisa comme monture jusqu'à trouver la carcasse d'un vaisseau encore en état de marche. Et après des dizaines de mois de réparation à utiliser de la ferraille de récupération, il réussit à faire décoller le vieux coucou miraculeusement ! Son odyssée continua ainsi durant de longues années, rencontrant toujours de nouveaux obstacles, et trouvant toujours un moyen de les surmonter avec la même détermination... C'est ce chemin semé d'embuche qui le mena à la guilde, il décide de devenir chasseur de primes, cela lui permettait de gagner des crédits pour se réparer et acheter de nouvelles cellules d'énergie... Après tout, il était programmé pour ça, il aimait chasser, c'était plus ou moins sa destinée d'arriver jusqu'ici. C'est comme ça qu'il rencontra Sareth et devint un passager de son vaisseau par la suite, les deux étant guidé par cet amour de la chasse !

Description physique : Seven est un droïde de 2 mètres de haut aux articulations fines et au corps élancé. Sa peinture est jaune, chromée à certains endroits. Sa tête n'a qu'un seul œil lumineux brillant naturellement de vert, en fonction de ce que le droïde ressent, la pupille change de couleur. Le rouge symbolise la colère, le jaune la surprise, le bleu la joie et le vert la neutralité. Pour mieux se camoufler et pour avoir un contact facile avec les bêtes, Seven s'habille avec un épais manteau vert qu'il a trouvé dans la décharge de Raxus Prime, il porte aussi un pantalon et des bottes dans un état instable.

Psychologie : N'ayant quasiment pas eu de contact humain pour forger son caractère lors de sa "naissance", le seul trait qu'il a eu la naissance était la curiosité. Aussi, lorsqu'il dut apprendre à se débrouiller seul, son processus d'évolution le mena à se demander ce qu'il était et, à force d'observation du monde qui l'entourait il en a conclu qu'il était un être vivant... C'est pour cette raison que le droïde porte des vêtements et essaye de parler, d'agir comme un organique. Il est cependant à noter que certaines interactions sociales et habitudes des être biologiques lui semblent étrange ou bien lui sont inconnues, quand cela arrive il réagit d'un air presque candide. Outre cela, le côté le plus humain du droïde s'exprime quand il est avec les animaux, il adore interagir avec eux et connait toutes les ficelles pour rapidement les apprivoiser. Comme le veut sa programmation, il s'adapte très facilement à tous les climats et aime chasser, il ne vit que pour cela. Il est aussi à noter que, ne craignant pas l'usure du temps, il est extrêmement patient et est particulièrement dévoué à une tâche quand il décide de s'investir dans quelque chose.

Aime : Chasser, dresser de nouveaux animaux, que ses vêtements soient propres, toucher sa cible entre les deux yeux, apprendre de nouvelles interactions humaines.

N'aime pas : Qu'on tue ses animaux domestiques, rater sa cible, les militants anti droïdes, IG-88.

Occupations : Artilleur de Wings of Liberty

Armes :
- Fusil Blaster DTL-20A avec une cellule d'énergie.
- Bâton électrique.
- Pistolet blaster Model 434 "DeathHammer".
- Couteau à vibration.
- Lance mini grenade (Deux chargeurs).




Image


Nom et Prénom : Ophilia Pavian

Race : Pantoran

Sexe : Féminin

Âge : 5 ans

Histoire : Née d'une relation sexuelle lointaine avec un homme que Sabina préfèrerait oublier, Ophilia Pavian aurait sans doute dû ne jamais voir le jour et connaître sa fin dans un avortement... Mais pour une raison étrange, sa mère décida malgré tout de garder l'enfant. En raison de ses obligations, la Pantoran alors apprentie Sith préféra que sa fille soit élevée par quelqu'un d'autre dans un climat plus paisible, Ophilia grandit donc dans l'orphelinat de Dargul auprès d'Isabo Daerenth, recevant parfois des visites de sa mère qu'elle chérissait plus que tout. La vie dans l'orphelinat n'était pas facile, mais la petite Ophilia grandissait presque comme une enfant normale, si l'on excluait les choses bizarres qu'elle voyait parfois dans ses rêves et sa capacité à faire bouger des objets quand elle était prise d'une émotion forte. Mais un jour, tout changea du tout au tout lorsque sa mère vint la chercher, lui prétextant qu'il fallait fuir le plus vite possible. Dès ce moment, la vie paisible de la petiote se changea en une suite ininterrompue de voyages en panique et de déménagements... Ophilia fut triste d'abandonner ses amis de l'orphelinat, mais sa mère lui disait que c'était pour son bien. La jeune Pantoran ne pouvait savoir ce que sa mère était en train de vivre, mais les étranges sensations qu'elle avait parfois lui faisaient dire qu'elle devait avoir une très bonne raison de partir, car des océans peur se dégageaient d'elle par torrents nourris. C'est durant ces courts voyages qu'Ophilia eut pour la première fois une figure paternelle en la personne de Jeb Sayen, un contrebandier maladroit mais bienveillant que la Pantoran aimait beaucoup... Mais une fois encore, tout changea du tout au tout lorsque les hommes qui couraient après sa mère finirent par la retrouver. Tout s'enchaîna très vite, Ophilia parvenant difficilement à resituer tous les souvenirs dans sa tête, mais ce qu'elle savait, c'est qu'elle ne verrait plus jamais sa mère, et qu'elle avait désormais un nouveau père en qui sa mère avait placé sa toute confiance. Ce nouveau père, c'était Sareth, désormais.

Description Physique : Ophilia est une petite gamine haute comme trois pommes au visage tout rond et aux cheveux noirs doux comme la soie... Tout comme sa mère à l'origine, ses magnifiques yeux sont de la couleur de l'ébène et semblent perçants. Toujours vêtue d'une robe rouge contrastant avec sa peau bleue et de petits souliers noirs, elle semble déjà plutôt précoce car elle sait très bien marcher, bien qu'il lui arrive de trébucher quand, par mégarde, elle marche sur sa robe. Sa mère semble également lui avoir mis de petites marques vertes sur les joues à la peinture, sans doute pour rendre hommage à la patrie de Sabina : Pantora. Ses cheveux bouclés lui tombant jusqu'aux fesses, eux, sont sertis d'un petit bijou Pantoran doré dont Ophilia ne se sépare jamais... Enfin, elle garde toujours avec elle un cadeau d'Isabo lors de son entrée à l'orphelinat, Léviathan, le plus grand et le plus fort de tous les monstres marins, une effrayante peluche de trente centimètres pour vingt de haut représentant un animal marin dont la seule chose qui puisse tuer, c'est sa mignonnerie.

Psychologie : Ophilia n'est encore qu'une enfant, une bonne partie de son caractère est donc à construire... Cependant, en tant qu'enfant, Ophilia est encore insouciante et ignore tout de la complexité du monde qui l'entoure, elle pense donc à jouer, à ses mondes imaginaires et à ses parents. Hélas, la perte de sa mère a laissé chez l'enfant un choc qui ne la laissera pas indemne, Sareth devra être profondément attentif si il ne veut pas que ce choc résulte en un souci psychologique dans sa vie d'adulte... Elle est cependant d'un naturel jovial bien que méfiante vis à vis des inconnus, il faudra donc un peu de temps pour que le Mandalorien parvienne à l'apprivoiser, car même si Sabina lui a juré que Sareth était quelqu'un de bien, cela ne suffit pas toujours pour convaincre un enfant de changer d'avis sur quelqu'un. Enfin, les dons dans la force se manifestent assez tôt chez Ophilia bien qu'à son âge, elle n'ait aucune idée de ce dont elle est capable et encore moins de comment user de ses pouvoirs... Il peut donc lui arriver de déplacer des objets par la pensée sans s'en rendre compte ou d'avoir des visions ou des ressentis qui ne sont pas les siens, cela la rend bien plus maline et perspicace qu'on ne pourrait le croire, d'où peut être le caractère parfois très précoce de cette gamine qui s'est retrouvée bien trop vite dans un monde d'adultes.

Aime : Sa mère, Isabo, jouer à la balle, Léviathan, les histoires avant d'aller dormir, les fraises et les cerises, la soupe de l'Orphelinat (Si elle dit l'inverse, Isabo va lui tirer les oreilles), son bijou dans les cheveux, ses marques sur les joues, les animaux, la couleur rouge, les fleurs.

N'aime pas : Les explosions et les éboulements, qu'on lui tire les cheveux, les enfants qui lui tiraient les cheveux, la soupe de l'Orphelinat, les gens qui ne jouent pas avec elle, la couleur rose, les inconnus et les gens bizarres.

Métier : Aucun, fille adoptive de Sareth

Faction : Neutre

Arme : Le TERRRRRRIBLE Léviathan qui la protège des méchants !

Sensible à la force : Oui




Image


Nom et Prénom : Taewyn Sihzran "Xizor"

Race : Falleen

Sexe : Masculin

Âge : 23 Ans

Histoire : Difficile de dire si Jorran et son neveu font réellement partie de la famille proche ou éloignée du légendaire Prince Xizor, mais ils se prétendent de sa lignée et usent de ce nom afin de se forger une réputation sinistre et irréprochable au sein du monde du crime. En vérité Taewyn ne sait pas qui sont ses parents, ces derniers sont morts lors du bombardement de Falleen à la suite de l'incident du pathogène alors qu'il avait à peine deux ans... Et le jeune garçon aurait bien pu mourir lui aussi si Jorran ne l'avait pas extirpé des ruines en flammes de sa maison lors de la catastrophe. Pour cette raison, que leur lien de parenté soit vrai ou pas, Taewyn considèra depuis ce jour celui qui l'avait sauvé comme son oncle et se dévoua corps et âme à son service et à sa cause. C'est dans cette optique qu'il fut rudement entraîné par son oncle aux arts martiaux, par des slicers au slicing et par des maître espions de talent à l'espionnage afin de pouvoir assurer la relève de Jorran au moment venu à la tête des Cendres du Soleil Noir... Éduqué dans la stricte tradition des riches familles Falleen, Jorran fit en sorte que son poulain soit doté d'une culture et d'un arsenal intellectuel capable de rivaliser avec les plus grands cerveaux du monde criminel et d'une éloquence capable de mettre n'importe qui dans sa poche. Après des années d'entraînement intensif Taewyn était devenu le parfait héritier du Prince, mais il manquait encore d'expérience sur le terrain... Afin de tester sa fiabilité ainsi que ses compétences, le Prince du crime décida de l'envoyer travailler avec Sareth dans le but d'apprendre de lui et, dans le même temps, de l'espionner. Le Mandalorien a donc a ses côtés une véritable arme à double tranchant capable du pire comme du meilleur. Naîtra-t-il de cette collaboration une amitié sincère ou une inimité pleine de faux semblants et d'hypocrisie ? Seul l'avenir peut le dire...

Description Physique : Les mœurs galactiques veulent que les Falleen soient les êtres les plus beaux et les plus attractifs de tout l'univers... Avec Taewyn, cela n'a jamais été autant le cas, et ce n'est pas tant en raison de ses phéromones qui facilitent le contact social, mais en raison d'une grande beauté naturelle. Sa silhouette masculine teintée par ci par là d'une féminité parfaitement dosée fait de lui un personnage envoutant dont la compagnie passe rarement inaperçue. Doté de traits de visages particulièrement fins et gracieux, un seul sourire de ce gentilhomme peut faire fondre mâle comme femelle, sans parler de son timbre de voix suave et harmonieux qui hypnotise celui qui l'écoute. Sa peau verte pastel est agréable à la vue mais peut virer au rouge lors d'un accès de colère ou d'une forte excitation, des choses qui ne sont cependant pas sensées arriver à un maître du contrôle de soi comme un Falleen. Son mètre quatre vingt tout à fait dans les normes lui permet d’exercer une certaine hauteur sur beaucoup de gens et en particulier la gente féminine, tout cela combiné à sa forme athlétique et ses discrets muscles lui offre un charisme indubitable. Ses cheveux noirs comme l'ébène sont coiffés en une queue de cheval toujours très bien entretenue qui lui arrive jusqu'aux omoplates... Enfin, ses deux yeux dorés et perçants ne sont pas du genre à être facilement évités, plonger ses mirettes dans les siennes peut parfois durer longtemps avant que l'hypnose ne cesse.

Psychologie : On qualifie souvent les Falleen comme des hommes à femmes qui apprécient le jeu de la séduction et le plaisir de la chair... Là où Jorran entretient à merveille cette réputation, Taewyn se veut plus réservé sur la question. En effet, bien que mensonge, séduction et influence soient les maîtres mots de son travail, il mêle rarement son travail avec sa passion. Cela peut paraître étrange, mais Taewyn est un être plutôt réservé et timide qui noue rarement de réels liens d'amitiés avec les gens, restant très solitaire en dehors de son travail. Il y a donc un immense fossé entre le Taewyn qui espionne et le Taewyn au repos... Le premier est extraverti et sociable là où le second préfère la compagnie des livres et de la musique. Car si il y a bien une chose qui passionne Taewyn, c'est la lecture, la culture, l'élégance et tout ce qui est raffiné de près ou de loin. Et oui, contrairement à bon nombre d'hypocrites, son côté gentilhomme n'est absolument pas une façade, aucune vulgarité ne se cache au fond de lui, il est intimement persuadé que la délicatesse et la politesse sont des vertus fondamentales et que ceux qui ne les respectent pas sont au mieux des rustres ou au pire des imbéciles. C'est pour ça qu'il rechigne bien souvent à passer à l'acte avec des personnes qu'il séduit, il préfère réserver son lit à des personnes envers qui sa tendresse sont acquises. Autant dire que voir un dandy pareil au beau milieu du crime galactique étonne bon nombre de gens... Mais pour Taewyn la question ne se pose pas, le Crime Galactique est un travail comme un autre, l'espionnage, le meurtre et le trafic d'informations le sont aussi, ce sont des corvées, il n'en tire aucun plaisir ni aucune honte, c'est simplement sa tâche, il n'a donc aucune inimité envers son oncle malgré les horreurs qu'il peut commettre.

Aime : Son oncle, les livres, la musique, la culture et les gens cultivés, la nourriture gastronomique, le romantisme ainsi que les sentiments nobles et véritables, les règles les plus fondamentales de la courtoisie, les soirées mondaines, entretenir son corps et ses vêtements.

N'aime pas : Les rustres et les impolis, la bêtise sous toutes ses formes, la saleté et la laideur (sauf si elles sont artistiques), avoir du sang sur ses bottes, devoir réexpliquer quelque chose plusieurs fois, la nourriture rapide ainsi que ceux qui s'en nourrissent (et en particulier ceux qui se nourrissent exclusivement de croque-monsieur).

Métier : Espion et Slicer

Faction : Crime Galactique

Armes :
- Une paire de vibro-dagues qu'il cache dans les épaisses manches de sa tunique.
- Un pistolet blaster Westar-35 avec silencieux.
- Un pistolet paralysant.
- Des outils de chimie pour la concoction de poisons et de somnifères.

Sensible à la force : Non
Dag Han'Chi

Je noterais ici les différentes informations au s[…]

L'avantage d'avoir à négocier avec des sa[…]

Des attaques simultanées pour réduire la prolifér[…]

Asservissement des outils

Grakkus est satisfait. Envoyez un message au Si[…]

A propos de SWOR

Bonjour à tous, Il vient un moment où l'avis de l[…]

Le billet de l'administration

Bonjour SWOR. Le temps a passé depuis […]

Les retrouvailles Grises[Anaxes]

Les tourments des seigneurs noirs se manifestaien[…]

Maintien de la paix [Sarah / Velvet]

La poitrine de l'officière se soulève à chacune de[…]