L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Monde natal des Harchs, Secundus Ando est un monde de type désertique. Néanmoins il fut un monde de type continental avant l'urbanisation massive de la planète. En effet l'augmentation de l'industrie minière et de la croissance démographique conduisit à un assèchement de la planète. Les anciennes ruches Harchs laissèrent alors la place à des grattes-ciels et des villes toujours plus importantes. Et l'on vit également l'apparition de canyons géants. Toutefois une partie des anciennes jungles au Nord et au Sud survécurent à ce changement radical. La planète a rejoint la Nouvelle République.
Gouvernement : Nouvelle République
#37049
La fin d'une attente



Cela faisait maintenant quelques mois que l'agent Catle ou "Ungoliant" avait rejoint l'organisation de Trench.
Mais pourquoi avoir choisi ce nom de code, me direz-vous lecteur ?

Ungoliant, au delà d'être le nom de code de l'Agent Catle mais également le nom donné à la Capitale de Secundus Ando. Etait avant tout le nom d'une créature de la mythologie Harch. Selon les légendes elle était la première araignée. D'une taille incommensurable et d'un appétit féroce. Elle aurait vu le jour sur Secundus Ando il y a plusieurs millénaires et se serait servi de la jungle omniprésente de la planète pour en faire son terrain de chasse. A noter que la montagne la plus haute de la planète à savoir le Mont Irida, était l'antre de cette dernière. Selon les légendes elle possédait une faim si grande qu'elle dévorait ses propres enfants. Néanmoins elle en épargna 7. Qui donnèrent ainsi les 7 familles Royales de Secundus Ando. Et donc 7 Ruches.
Malheureusement pour la Première araignée, sa faim fut si grande qu'elle finit par se dévorer elle-même en un lieu inconnu de tous. Certains pensent que ce serait le Mont Irida, d'autres l'ancien canyon du Fayoum. Une crevasse si grande qu'elle serait la représentation physique de la faim qui sommeillait en Ungoliant.

Ainsi pour en revenir à notre cher agent. Ce nom de code fut choisi car il représentait la faim que possédait cet agent pour enfin faire le bon choix. Mais était-ce réellement le bon...?


"Cela fait maintenant plusieurs mois que l'organisation des Enfants de Secundus Ando est en déroute. La plupart de ses leaders, grâce aux coordonnées que vous m'avez transmises sont hors-jeux. Les principales villes ont été libérés de leur joug, excepté celle d'Arachne City."

Catle remis une bonne nouvelle à Trench, néanmoins les bonnes nouvelles étaient souvent accompagnés de mauvaises dans ce milieu.

"Néanmoins ils semblent avoir regagné une certaine force récemment. Nous avons perdu beaucoup d'hommes durant un raid sur leur dernière base principale. Peut-être un nouveau leader...Qui plus est de possibles financements ont été effectués."

"Regrettable. Et votre nouvelle lieutenante ? Cette...Veuve Blanche ?"

"Je l'ai déjà mise sur le coup. Elle va s'occuper de cela pour nous montrer son efficacité. Ungoliant terminé."

"Il vaudrait mieux. Araignée terminée."


Dans une des planques de la Toile


"Bon messieurs...kss.... nous avons subis de lourdes pertes. MAIS j'ai une idée pour contrer ce certain "sorcier".

Une Harch albinos prit la parole devant une assemblée "d'Orphelins" Harch.

Image

"Et c'est quoi....kss... cheffe ?"

"Tu vas voir...ksss..mais écris ce que je te dis avant de t'emballer."

"Bien M'dame."



Le message fut transmis sur la partie obscure de l'Holonet. Une partie sombre, comme l'âme de l'ennemi qu'ils allaient attaqués.
#37051
Image


Encore une journée tranquille, trop tranquille sur le Wings of Liberty... Perdu dans le vide spatial, l'ambiance dans le vaisseau était... Terriblement calme. Sareth était tranquillement en train de jouer au Dejarik contre un CPU de difficulté maximale à côté de R1-P3 qui réparait un coin du vaisseau... A force de jouer, il commençait vraiment à se lasser des tactiques répétitives de l'ordinateur, mais Rooker était toujours devant le terminal holonet à faire on ne sait quoi, il soupira donc et continua sa partie. Après un magnifique déplacement en B8, la partie fut gagnée, encore. Le jeune chasseur de prime guetta l'espace par la fenêtre, attendant que quelque chose le tire de sa morne journée. Espérant une réponse, il se tourna vers Rooker.

- Tu farfouilles quoi sur l'holonet depuis tout à l'heure ?
- Des missions planquées... Histoire de retrouver le même genre d'annonce que celles de Jack.
- C'est arrivé une fois mais pas deux ce coup de chance.
- Ah ouais ? Je viens de trouver une mission qui paye à 50 000 crédits d'avance.
- D'AVANCE ?! Sareth trébucha sur le côté.
- Ouaip... Sur Secundus Ando... T'es arachnophobe ?
- Pas que je sache... C'est la planète des Harchs, c'est ça ?
- Ouaip... Dirigés par le gouverneur Trench tristement célèbre pour son implication dans la guerre des clones.
- Tu le connais ?
- J'étais très jeune mais ouais, j'ai ai entendu parler.
- Et il faut savoir quoi d'autre de lui ?
- Pas grand chose... Si je t'en parle c'est surtout parce que pour payer aussi cher, il y aurait bien que lui.
- Tu penses que c'est le commanditaire ? Pourquoi il n'envoie pas de missive officielle alors ?
- C'est un Ex Séparatiste, je pense qu'il doit encore traîner dans les délires illégaux.
- Eh bah on a eu de la chance... Rédige un message court mais efficace puis cap sur Secundus Ando alors !
- Ça marche ! Il dit qu'il peut payer des armes si jamais il t'en manque !
- Un deuxième Blaster Westar-34 serait pas de refus !
- C'est tout ?
- Bah ouais il me manque que ça pour compléter mon arsenal, du moins pour l'instant...
- Je préfère te prévenir, la mission sera difficile, donc fais bien gaffe à toi !
- Trois mois de maintenance valent toutes les missions difficiles du monde !
- Ça, je te l'accorde.

Rooker s'attela donc à rédiger un message pour le mystérieux commanditaire dont il était facile de deviner l'identité :

"Salutations V.B.

Je me présente, je me nomme Sareth Daran et je suis mercenaire. Un chasseur de primes Mandalorien pour être exact. J'ai les compétences nécessaire pour votre travail et me porte volontaire pour votre mission, mon vaisseau n'est pas loin de Secundus Ando, je pourrais donc être là rapidement selon votre réponse. Pour compléter mon arsenal j'aurais simplement besoin d'un pistolet blaster Westar-34 que vous pourrez déduire des 50 000 crédits payés d'avance, le reste de mon équipement est déjà prêt à l'emploi.

En attente de votre réponse, cordialement Sareth Daran."


Après un court moment où Rooker fit attention à se relire, il envoya le message et enclencha l'hyper espace en direction de Secundus Ando... Cela faisait bien longtemps que ce cher Corellien n'était pas retourné du côté de la NR, sa faction natale... Peut être un jour faudrait-il envisager de retourner sur Corellia, cela faisait si longtemps. Pendant ce temps là, Sareth enfila son armure et prépara tout son arsenal, prêt pour sa nouvelle mission, et espérant un challenge bien relevé.
#37064
Désormais borgne et obligé de porte un bandeau sur l'oeil droite suite à la sinistre vengeance de Dahi'Zhe sur Nar Shadddaa. Pas une journée, pas une heure, pas une minute et encore mois une seconde ne se passait sans que l'ancien bras droit du Togorien ne nourrisse de sombres projets de revanches. Mais si sa haine était bien présente, elle n'était dirigée que contre les Autres, ces êtres abjects qui pourrissaient la vie de son ami... Il aimerait bien pouvoir trouver une solution à cet épineux problème de personnalités multiples mais il avait beau se creuser la cervelle, aucune idée n'en avait encore germée...A part celle de trouver une solution pour soigner Rengo de sa folie Les Autres n'étaient de retour que depuis peu et il en portait déjà les stigmates. Le bandeau sur l'oeil lui déplaisait au plus haut point ! Et il ne manquait pas une occasion de le faire remarquer, quitte à perdre son unique œil encore valide !

Mais Rengo était à des années-lumières de se soucier des projets d'Anoyan... En fait, Rengo était bien loin de pouvoir prédominer... Oxat partageait sans vergogne le contrôle et ne laissait qu'en de rares circonstances Dahi'Zhe et Kary'Udo prendre sa place. Celui qui avait toujours su dominer les Autres profitait pleinement de ce retour à la vie qui lui avait été offert par nul autre que son hôte. Des mois passés en retrait, à attendre une ouverture à exploiter. Mais Metsa avait eu raison... Elle avait toujours raison ! Elle était la voix de la sagesse dans ce monde de brutes. Elle avait bien dit que viendrai enfin le moment où le Togorien ne pourrait plus empêcher les Autres de revenir. C'était désormais chose faite !

A bord de l'Antre, l'ambiance n'était donc clairement pas au beau fixe. Anoyan ne quittait pas le cockpit et refusait d'adresser la parole à qui que ce soit si bien qu'après avoir tenu un long monologue pour lui faire comprendre que Rengo n'était pas lui-même en ce moment, Klan en avait soupiré devant l'entêtement du pilote et avait préféré rejoindre le salon où se trouvait le Togorien. Il était en train de farfouiller sur l'Holonet, chose rare car d'habitude, le colosse ne s'intéressait guère à ce qui se passait dans la Galaxie. Encore un signe qu'il n'était plus maître de son corps et de son esprit. Le Zabrak se retint toutefois de tout commentaires, se demandant s'il était bien utile d'essayer de converser avec Rengo, sans savoir qui dominait en ce moment. Aussi s'installa t-il et commença à nettoyer ses armes, attirant sans le vouloir l'attention de son chef, qui se redressa de toute sa hauteur. Leurs regards se croisèrent et avant que celui qui prédominait ne puisse prendre la parole, le Zabrak se hâta de prendre les devants.

« Serait-il possible de parler avec Rengo ? »


Le Togorien se laissa aller à un léger rictus, dévoilant sa dentition. Puis au lieu d'entendre la voix grave, rauque et gutturale qu'il attendait, le Zabrak ne put cacher sa surprise. Cette voix-ci était douce, d'une douceur qui n'avait rien des diverses voix qu'il avait pu entendre jusqu'à maintenant. L'on croirait entendre une intonation somme toute féminine. C'était déroutant. Oui, c'était le terme adéquat.

«
Je crains que Rengo ne soit trop occupé en ce moment pour pouvoir deviser avec toi. Mais j'en oublie mes bonnes manières, je suis Metsa.
»


Bien que toujours surpris, le Zabrak s'efforça de jouer à cet étrange jeu. Contrairement à Anoyan, il n'avait pas encore eu le loisir de faire la connaissance des Autres. Peut-être que cette Metsa pourrait l'instruire.

« Et bien Metsa, je suis ravi de faire ta connaissance. Mais pourquoi ne puis-je pas parler avec Rengo ? »

« L'explication est fort simple mon cher Zabrak. Si les Autres et moi-même laissons Rengo reprendre le contrôle de son corps et de son être, il cherchera à nous remettre sous verrou. Il n'a pas conscience du danger qu'il court en agissant de la sorte. Moi je le sais et j'agis de la sorte pour sa propre sécurité. Car vois-tu, trop de contrôle pourrait avoir des effets dévastateurs sur son esprit et donner naissance à une chose innommable. »

« Tu veux dire que Rengo, en cherchant à vouloir vous contrôler, pourrait perdre définitivement la raison ? »

« C'est un résumé grossier de la situation mais... »


La fin de la phrase n'arriva pas car dans un spasme qui dura quelques secondes, la réponse de Metsa mourut. Puis tout sembla redevenir normal dans l'esprit du Togorien. Mais il semblait quelque peu perdu... Il regardait autour de lui, cherchant vraisemblablement à rassembler ses souvenirs. Ce ne fut qu'au bout de quelques minutes qu'il réalisa la présence de Klan, qui le regardait sans comprendre ce qu'il se passait.

« Que... Doc c'est toi ? Pourquoi sommes-nous dans le vaisseau ? On a quitté Nar Shaddaa ? Mes souvenirs sont confus... Que s'est-il passé ? »

« Par où commencer ? Tu as laissé tes autres personnalités se manifester sur Nar Shaddaa. Anoyan a perdu son œil et il t'en veut à mort. Tu nous a d'ailleurs foutu une sacrée trouille. Je ne savais pas que tu avais d'autres personnes dans ta tête et pour une première rencontre, c'était assez flippant. Tu devrais aller voir Anoyan et t'excuser auprès de lui. Il faut que vous enterriez la hache de guerre parce qu'au rythme ou c'est parti entre vous deux, vous allez finir par vous entre-tuer. Ou plutôt, tu finiras par le tuer dans un accès de folie ou parce que l'un des Autres l'aura décidé. »


Le Togorien ne pipa mot, perdu dans ses pensées... Ce n'était pas la première fois qu'il oubliait quelque chose. Que lui arrivait-il ? Metsa semblait avoir la réponse mais il était hors de question de deviser avec elle ou les Autres pour obtenir des réponses. La moindre faille pouvait être exploitée par cette bandes de fous furieux. Il devait à tout prix garder le contrôle. Mais apprendre qu'il l'avait perdu l'enrageait au plus haut point. Une sourde colère contre lui-même. Il avait déjà ressenti cette haine pure. Mais que lui arrivait-il ? Pour ne rien laisser paraître, il termina ce qu'Oxat avait commencé et consulta rapidement l'Holonet afin de ne pas avoir à ressasser ce que le Doc venait de lui apprendre. Et ses recherches ne furent pas vaines car il tomba sur une annonce des plus intéressantes. 50.000 crédits payés d'avance. Et la possibilité de demander une arme à cet employeur afin de compléter son arsenal. Il adressa donc une réponse rapide à ce singulier employeur.

A : V.B

De : La Main Noire

CC : /

Objet : Re-mission à haut risque


V.B


Nous prenons acte de votre demande et vous informons que nous prenons immédiatement la route de Secundus Ando afin de venir accomplir cette mission.

Et, si vous avez cela en réserve, nous aimerions pouvoir bénéficier d'un bâton électrique.

Bien à vous !

La Main Noire

Puis une fois que le message fut envoyé, le Togorien se leva et après s'être étiré, fit signe au Zabrak de le rejoindre dans le cockpit où Anoyan enchaînait clope sur clope. Il leva à peine l'oeil quand ses deux compagnons entrèrent et resta muré dans son mutisme. C'était donc à Rengo de devoir trouvé les bons mots pour s'excuser et aussi pour signifier à ses hommes qu'ils prenaient la route de Secundus Ando.

« Pourrais-tu mettre le cap sur Secundus Ando ? J'ai répondu à la positive à une proposition de travail payé cinquante-mille crédits d'avance. Paraît que c'est une mission dangereuse mais je crache pas sur une telle somme, ça permettra de couvrir les frais d'entretien du vaisseau avant qu'il ne tombe en ruine. »


Le pilote borgne s’exécuta sans se donner la peine de répondre. Il n'en avait pas envie. Mais le Togorien n'en avait pas fini et malgré la colère qui l'animait dû à cette fâcheuse perte de contrôle, il s'efforça de se contrôler afin de ne pas laisser les Autres se manifester à nouveau.

« Et... Je tenais à m'excuser pour ton œil... Je n'étais pas moi-même à ce moment-là. Je n'en garde d'ailleurs aucun souvenir, c'est le Doc qui m'a sommairement résumé les événements de Nar Shaddaa. J'en suis sincèrement désolé, je veillerai à me contrôler davantage pour que ça ne se reproduise plus. »


Le pilote le fixa de son unique œil, toujours sans rien dire. Il lui en voulait mais il ne pourrait éternellement lui en tenir rigueur. Puis il avait entendu la conversation entre Metsa et Klan. Et si le Zabrak avait préféré occulter cette échange, Anoyan n'aurait pas ce scrupule. Peu importe les conséquences que cela aurait sur l'esprit du Togorien.

« Tu sais, j'ai entendu des brides de conversations entre le Doc et Metsa. Paraîtrait que c'est pas bon pour ta santé mentale d'essayer de les contrôler et que ça pourrait avoir des effets dévastateurs si tu t'efforces de contrôler tout ce beau monde...

Donc laisse libre court à tes pulsions quand le besoin s'en fait sentir. Puis je pense que Dahi'Zhe et moi sommes quitte maintenant.
»


Nous sommes quittes... Jusqu'à ta prochaine erreur !
#37151
L'offre du paiement d'avance avait alléché plusieurs babines. Et les réponses fusaient dans tous les sens. L'écran disjoncta presque tellement les demandes étaient nombreuses. Néanmoins il ne fallait qu'une petite équipe pour intervenir. Et surtout des personnes proches de Secundus ando pour que l'affaire soit réglée vite fait bien fait.

Dès lors notre nouvelle protagoniste dont on ne connaissait seulement que le surnom, Veuve Blanche, fit un tri et décela trois annonces intéressantes.

La première n'était autre qu'un trandoshan réputé dans la Bordure extérieur. La seconde s'avoua intéressante. En effet les Mandaloriens ne couraient pas les rues dans cette partie de la galaxie. Dès lors, intrigué elle décida de l'engager. Puis vint la dernière des réponses. Celle la plus mystérieuse. Celle de la "Main Noire". Elle avait déjà entendue parler de ce groupe de mercenaires spécialisés dans la chasse et la traque. Et cela tombait fort bien car c'était l'objectif de la mission...


"Un trandoshan, un mando et...ksss..une "Main noire". Nous revoilà au temps de la chute de l'empire...ksss...ahah."

"Qui plus est on peut leur accorder...kss...l'arme demandée. Pas comme pour l'autre wookie qui voulait..kss..un canon Quarren."

"Très bien...ksss...toi ! Envoie leur cette réponse :"



Les trois mercenaires totalement différends reçurent alors deux images en pièce jointe avec des coordonnées :

#37169
La notification Holonet sortit Sareth de sa torpeur en sursaut. Ce dernier s'étant endormi dans son armure, il avait un peu mal aux articulations, surtout qu'il s'était avachi en lisant son livre comme une larve. Il remua la tête avant de la cogner contre le mur ce qui ne manquait pas de lui arracher un "Merdum !" très audible. Après s'être dépatouillé de son bazar ambiant, le jeune mercenaire attrapa son datapad pour voir de quoi il s'agissait et, surprise, cette mystérieuse V.B semblait l'avoir retenu ! Sans doute était-ce le le fait qu'il ait mentionné son appartenance aux Mandaloriens qui avait dû faire tout le travail. Il poussa donc un cri de joie avant de rejoindre le salon principal pour voir Rooker et lui annoncer la bonne nouvelle. Ce dernier était déjà en orbite de Secundus Ando et observait la planète de loin, clope au bec.

- Le commanditaire a accepté !
- J'ai vu, je plane au dessus des coordonnées, on se pose quand tu veux !
- D'acc... Je sais pas encore ce qu'on va devoir chasser, mais on reste en contact par oreillette, j'ai un mauvais pressentiment.
- Entendu... Tu penses que j'aurais besoin de te chercher ?
- Peut être... Voire d'utiliser les armes du vaisseau, pour 50 000 ça vaut le coup d'être très prudent.
- Je vois... Dans ce cas on reste aux aguets.


Une fois posé sur la surface de Secundus Ando, proche des coordonnées, Sareth sortit du vaisseau... Il se trouvait dans les bas fonds de la ville, tout au fond des gouffres qui parsemaient l'immense planète. Le lieu de rendez vous était une bicoque en très mauvais état... Et comme à leur habitude, les bas quartiers étaient plein de vie, et en constante agitation. Le jeune homme avait appris beaucoup de langues, mais les Harchs étaient une espèce tellement à part qu'il n'avait jamais appris leur langue. Mais bon... V.B semblait savoir parler Basic, c'est tout ce qui importait... En traversant les rues il finit par arriver devant la fameuse maison dans un sale état... Il n'y avait pas l'air d'avoir grand monde... Il décida donc d'attendre 5 minutes devant, si il ne se passait rien, il irait toquer à la porte pour aller chercher son contact qui était sans doute à l'intérieur. Il se demanda ce que voulait dire "V.B"... Des initiales pour un nom ? Pour une organisation ? En attendant d'avoir des réponses il s'assura que son matériel marchait. Le manteau assommant transmettait bien des décharges électriques, la pique de force passait toujours de mode létal à non létal, le canon de son pistolet blaster n'était pas obstrué, de même pour son fusil blaster... Son lance flamme de même, et il n'avait toujours pas utilisé un seul des 5 missiles miniatures stockés dans son poignet gauche. Il était paré.

Ce post contient des scènes explicites ou de n[…]

Renverser le Dragon Rouge

Enlever de la structure ses armes et batteries de […]

A moi maintenant ! Ce sera très cour, beaucoup de[…]

Le Chasseur s’engagea sur la voie centrale, il a[…]

Problématiques divines

Le postulat était plutôt aisé à déduire et plus en[…]

Aurel Wity

https://s5.gifyu.com/images/telechar[…]

Aurel Wity

Bon, ma foi tout a été modifié, pour moi c'est V[…]

Délivrance perdue

Le café était bien chaud comme il faut et son goût[…]