L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Depuis la destruction de la planète d'Alderaan par l'Etoile Noire, causant la mort de ses milliards d'habitants, se dresse dans cette partie des mondes du noyau, un immense champ d’astéroïdes. Qui est désormais le lieu d'un pèlerinage appelé le Retour pour les survivants alderaaniens.
Contrôle : Nouvelle République
Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#19579
-- Les Pirates d'Alderaan --


Difficulté : °°°
Type de RP : 3 ( passe en RP de type 2 si 2 joueurs au moins )
Concerne :
Nouvelle République
Ordre Jedi
Crime Galactique
Neutres
Ordre Sith
Planète ou Lieu : Cimetière d'Alderaan
Région précise : Champ d'astéroïdes
Mission : Destruction et/ou capture.
Contexte : Des pirates ont élu domicile dans le champ d'astéroïdes de l'antique planète détruite. Ils compromettent la sécurité de transports marchands et civils dans le secteur. Ils doivent être neutralisés.
Récompenses : 30.000 crédits ( 20.000 si 2 et + ), 5.000 crédits par pirate vivant livré ( 3.000 si 2 et + ) [45 pirates]
Mentions particulières : Vaisseau armé obligatoire.
Statut : Pas encore faite


-- Le Temple Jedi --
Image


    Cela ne faisait que quelques jours que Mya était rentrée de Dargul. Elle avait pris le temps d'y méditer pendant de longues heures. Les collections d'Iss Daerenth étaient impressionnantes et invitaient à prendre conscience de la grandeur de la galaxie, de la multitude des mondes, qu'ils soient connus ou inconnus, actuels ou disparus.

    La missive arriva tôt dans la matinée. La Mirialan en prit rapidement connaissance, elle apprécia constater qu'elle ferait une nouvelle fois équipe avec l'Anx dénommé San Kun. Malgré un petit imprévu, la dernière mission qu'ils avaient accompli ensemble était une réussite. Les deux sensitifs semblaient sur la même longueur d'onde, ils conduisaient leurs enquêtes et leur réflexion selon un schéma proche qui tendait à les faire évoluer en symbiose.

    Après avoir obtenu l'aval du Conseil pour mener cette mission, Mya rejoignit la loge de l'Anx, elle toqua à la porte et celui-ci vint ouvrir.

      « Bonjour San, comment allez-vous ? Nous avons du travail, annonça t-elle en lui tendant le pad qui affichait leur prochaine mission. »
    Elle lui laissa le temps de s'enquérir de leur destination et de l'intitulé exact de leur tâche. Des pirates cachés dans les astéroïdes à capturer, facile ?

      « Étant donné la nature de la mission, je pense que le transport furtif ne sera pas de trop, et si nous voulons effectivement les capturer, nous devrions emmener des armes paralysantes. Et peut-être qu'un chasseur supplémentaire ne serait pas de trop, qu'en penses-tu ? »
    Pour la suite, il leur faudrait mettre en place un petit stratagème alliant espionnage et capture. Il leur faudrait être discrets, rapides et précis.

      « Une fois que nous aurons repéré leur quartier général dans les astéroïdes, nous pourrons repérer leurs routines, leurs principales escales, et les arrêter un à un. Plus ils disparaissent loin de leur base, plus c'est discret. »
    Mya s'interrogea alors sur la nécessité de mobiliser une seconde équipe, qui pourrait intercepter les pirates loin d'Alderaan. Ceci était peut-être superflu.

    -----


    Si tous deux étaient prêts et que la stratégie était parfaitement établie, alors ils pouvaient embarquer pour le cimetière d'Alderaan.


HRP : Je te laisse le soin de décrire tout ce que tu veux emmener pour cette mission =P
#19628
C'est durant sa méditation que Mya vint trouver San Kun. Depuis leur précédente mission, il n'avait pas renoué le contact. Elle avait eu un problème, et c'est seule qu'elle devait le résoudre. Telle était, parfois, selon toute vraisemblance, la voie du Jedi. Il avait nourri l'espoir qu'elle vienne le retrouver, soit pour lui demander de l'aide dans sa quête personnelle, soit pour renouer et discuter des événements passés. Elle venait pour une autre raison, cependant. Une autre mission. L'Anx se remit d'aplomb, et la renseigna sur son actualité, l'informant même qu'il s'était conçu un nouveau sabre laser.

San Kun - Et vous Mya? Vous êtes vous remises des perturbations que vous avez ressenti?

Elle expliqua à son vis à vis le but de la mission. Il s'agissait d'arrêter des pirates, et la capturer vivant, en plus de respecter les dogmes, allait s'avérer très ludique. La padawan préconisa le transport furtif.

San Kun - Il y en a un à disposition. Le Lieutenant Singer le pilotera. Il est de compagnie très agréable. Vous n'êtes pas choquée par un langage vulgaire?

Effectivement, le lieutenant et pilote phare de San Kun ne mâchait pas ses mots. San Kun, d'après les bruits de couloir dans Rangers, avait appris que peu de monde le côtoyait. Un peu bourru, et peut-être un peu trop porté sur la boisson durant ses permissions. Certains Jedi ne portaient pas trop importance à qui pilotait ou non, et c'est de cette façon qu'il avait pu continuer d'exercer. Maintenant, San Kun lui demandait à chaque fois. Il s'était habitué à la présence de l'humains. Quant à Singer, il aimait beaucoup la cuisine de l'Anx, et avait également adopté Spinelle, donc ils s'étaient bien trouvés.

San Kun - Pour le chasseur, il faudra demander au Conseil? Il nous en accorderons un... bien, il faut maintenant préparer ce dont nous risquons d'avoir besoin. Mya, pour un plus grand respect de votre stratégie, vous pourrez aller trouver les Ranger, et leur demander trois DH-17, et des dispositifs de traçages, afin que les pirates de nous faussent pas compagnie. Je vais m'occuper des vivres, ainsi que des différents menus, puis j'irai demander au Conseil un chasseur. Nous pourrons nous retrouver d'ici deux heures au spatioport? Vous n'aurez, je pense, aucun mal à identifier le transport.

Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#19652
      « Oui, je vais mieux, merci San. »
    Elle agrémenta sa réponse d'un sourire. Les propositions de l'Anx étaient tout à fait censées, elle acquiesça en silence. San retournerait voir le Conseil tandis que Mya se chargerait de récupérer les armes auprès des Rangers. Une partie de ces derniers les accompagneraient d'ailleurs vers Alderaan, ou du moins son cimetière.

    La mission paraissait complexe à la Padawan. Il leur faudrait être précis et patients, elle ne doutait pas qu'ils en fussent capables, son inquiétude résidait plutôt dans le fait qu'ils n'auraient pas le droit à beaucoup de marge de manœuvre. Si les pirates les repéraient pendant l'opération, ils se passeraient le mot et éviteraient les pièges des deux Jedis, pire encore, ils pourraient devenir agressifs. Et Mya voulait l'éviter à tout prix, il n'y aurait pas de morts, elle n'en voulait pas.

    La Mirialan s'attela à sa tâche : collecter les trois DH-17 et les traceurs. En quelques heures, tout était prêt, les armes, ses affaires, sa concentration. Une fois encore, Mya n'emmenait que des vêtements strictement utiles, tels que des tuniques de l'Ordre ou des combinaisons plus sportives. Sa bure faisait partie du voyage, bien qu'elle douta en avoir l'usage parmi les astéroïdes, mais on ne savait jamais. Elle plaça son sabre à la ceinture de sa tunique grise et se mit en route vers le spatioport. Elle avait également donné rendez-vous là-bas aux Rangers.

    Comme l'avait prédit San Kun, elle n'eut aucun mal à retrouver toute la petite équipe et le transport furtif. Elle salua à nouveau son coéquipier et lui adressa un sourire chaleureux. La mission commençait.

    Image


    Le transport furtif arrivait bientôt dans la région du cimetière d'Alderaan. Mya ne put s'empêcher de se diriger à l'avant pour voir le champ d'astéroïdes au loin. Elle ne put cependant pas s'en émerveiller, ceci était un cimetière, cela n'avait rien de merveilleux.

      « Tout va bien, San ? s'enquit-elle en jetant un coup d’œil à l'Anx. »
    Elle le rejoignit rapidement, il était l'heure de faire le point sur la stratégie qu'ils avaient envisagée. Elle aurait souhaité se recueillir davantage en ce lieu historique, elle en prendrait le temps bientôt, ils allaient passer plusieurs jours ici, il y aurait du temps.

      « Souhaitez-vous récapituler notre stratégie ? Il faudrait que l'on repère un premier pirate. »
#19655
San Kun - C'est un lieu de deuil... comment l'Empire a-t-il pu faire une telle monstruosité?

Il était hébété devant le champs d'astéroïde, cimetière, mais également beau. Il soupira. La violence Sith... C'est contre elle qu'il fallait lutter. Malheureusement, la violence n'était pas qu'un maux inhérent aux ennemis jurés des Jedi, elle était présente partout à travers le monde. Mais était-elle vraiment nécessaire? C'est sa coéquipière qui la ramena sur terre, pour lui demander une stratégie plausible pour trouver les pirates.

San Kun - Il y a bien une stratégie... elle est peu orthodoxe, mais devrait faire l'affaire.

Il alluma un datapad, et se connecta sur l'holonet, en invitant Mya à suivre sa démarche.

San Kun - Bien que la zone soit réputé dangereuse, elle est encore un lieu de passage privilégié pour beaucoup, qui n'ont pas toujours des activités très recommandables, par exemple. Eux-même sont aussi victimes des pirates. Spinelle, peux-tu me trouver les entreprises qui continuent d'emprunter le champs d'astéroïdes avec des comptes ou une réputation accessibles au public, et louches?

Une voix féminine sortit des enceintes intégrées au datapad.

Spinelle - Je te fais ça tout de suite San Kun.

Pendant que son IA triait les données, il pivota doucement vers Mya.

San Kun - Là encore, il va falloir se montrer patients. Il faut réussir à placer notre traceur sur les marchandises d'un de ces transports frauduleux que Spinelle est en train de rechercher. Ce sera notre appât. Si nous suivons leur plan de vol, il suffit de vérifier discrètement les marchandises au départ, et à l'arrivée. Ce sera notre appât. Si le traceur n'est plus là à l'arriver, alors nous aurons ferré les pirates, sans être rentré en contact avec eux. Qu'en pensez-vous Mya?

Spinelle - J'ai trouvé sept entreprises qui répondent aux critères de recherche, dont trois qui préparent un transport d'ici demain. Deux d'entre elles partent de Corruscant, je télécharge les docks de point de départ... et voilà. La troisième part de Mrisst. Les points d'arrivées sont en cours de chargement. Alors, on a : Mrisst, Brentaal IV et Balmorra. J'ai restreint la recherche aux planètes à proximité pour éviter de cumuler les distances, et ai évité les transports Impériaux..

San Kun - Merci Spinelle. Il ne nous reste plus qu'à faire un choix.
Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#19666
    Mya tourna la chose dans son esprit plusieurs fois, la solution n’était pas mauvaise, elle l’agrémenta d’une suggestion.

      « Pourquoi ne pas demander un petit coup de main à nos relations de Mrisst ? »
    Depuis leur dernière mission qui les mena à Mrisst, les deux Padawans avaient quelques connaissances dans la capitale des Colonies républicaines. SI San était d’accord, Mya demanderait au pilote d’ouvrir une communication avec le service des douanes de l’astroport de Mrisst, elle dirigerait sa requête vers l’agent Kalar’Gul pour lui expliquer la situation et lui demander de localiser ledit transport afin d’en tracer les marchandises. Leur ancien collaborateur accepterait certainement.

    Il y avait cependant quelque chose qui chiffonnait la Mirialan. Ce cimetière dissimulait le repère d’une bande brigands et elle ne percevait aucune activité. Bien qu’ils fussent loin du champ d’astéroïdes, Mya tendit son esprit dans sa direction, à la recherche d’un signe de vie. Une vibration attira son attention, elle était lointaine mais provenait d’un des plus gros astéroïdes du cimetière. C’était sûrement là que se tenait le QG. Elle le désigna à San.

      « Ils ont sûrement élu domicile sur cet astéroïde légèrement rougeâtre. Ne les percevez-vous pas ? »
    À ce moment précis, un petit cargo débarqua de nulle part, quittant à peine l’hyperespace. Il était en mauvais état, d’un modèle obsolète et sans identification visible. Il passa au-dessus du transport furtif sans même en détecter la présence pour se diriger vers le cimetière. Il se fraya un chemin à travers la roche en suspension et disparut de leur champ de vision.

      « Voilà qui ressemble à des pirates, dit-elle avec un sourire. Peut-être devrions-nous rester ici un moment pour observer leurs habitudes. »
#19711
San Kun - Effectivement Mya... Patience est maîtresse de raison, attendons de voir. Ce serait fabuleux de revoir l'administrateur Kalar'Gul sur Mrisst. Il sera ravi de nous aider. Quelle bonne idée vous avez là, Mya.

Il s'assit délicatement dans le cockpit, derrière Singer et Mya qu'il surplombait, observant le balais du transporteur qui s'arrimait effectivement à une base spatiale de fortune sur l'astéroïde que Mya venait de lui montrer. L'Anx réfléchit un instant.

San Kun - Il va peut-être nous falloir des équipements pour pouvoir évoluer dans le vide spatiale. Mieux vaut prévoir à toutes éventualités.

Il se retira dans le centre de communication, et nota le mémo sur son datapad. De plus, il lança les calculs pour accéder à Mrisst le plus rapidement possible. Il n'était pas question d'émettre quoi que ce soit, cela augmenterait probablement les chances qu'ils se fassent repérer. Il partit en cuisine, presser quelque jus de fruits, rajoutant des épices pour un mélange piquant onctueux, et ramena un plateau avec les verres pour le servir à Singer et Mya.

San Kun - Ce n'est parce que nous sommes en observation qu'il ne faut pas se faire plaisir. En espérant que ce serait à votre goût. Des choses intéressantes se sont-elles passées?
#19859
    Mrisst était surement une bonne piste, mais cela ne suffirait pas. Il fallait tout savoir de ces pirates, leur organisation, leurs habitudes, leurs principaux contacts dans la région, leurs trajets, et bien d'autres. Les traceurs pouvaient servir à suivre les marchandises récupérées par les pirates, mais cette méthode avait quelque chose d'aléatoire.

      « Il nous faudrait trouver un moyen de tracer directement leurs vaisseaux. »
    Mya cherchait la manière la plus efficace d'agir. San, comme à son habitude, prenait soin de ses partenaires, apportant une note de détente à cette séance de travail. Les calculs d'itinéraires étaient terminés, l'équipe avait toutes les données nécessaires pour rejoindre rapidement les spatioports précédemment mentionnés par l'IA de l'Anx. Il n'était cependant pas envisageable de quitter les lieux maintenant, les deux padawans n'avaient en effet aucun indice sur le mode opératoire des pirates.

      « Pouvons-nous chercher toutes les attaques de pirates signalées dans la région pendant les six derniers mois ? »
    Atterrir sur cet astéroïde n'était pas une solution envisageable, la discrétion devait être l'une de leurs principales préoccupations, cela ne leur interdisait néanmoins pas de s'infiltrer dans l'organisation criminelle. La petite équipe pourrait arrêter les pirates lors de leurs pieds à terre sur les différentes planètes du secteur. Tout cela prendrait beaucoup de temps, mais pouvait s'avérer payant en fin de compte. La première étape consisterait peut-être à cartographier leurs trajets les plus courants.

      « San, pensez-vous que nous pourrions approcher certains membres de cette organisation pour en comprendre mieux le fonctionnement ? »
    En quelques sortes, une mission d'infiltration. Il n'était pas question de faire partie de la bande, mais tenter de l'approcher par des moyens plus conventionnels : se faire passer pour un client ou un quelconque collaborateur. Il était nécessaire d'identifier quelle était la structure de ces pirates. Une hiérarchie marquée comme on pouvait l'observer dans une mafia, ou un conglomérat de brigands tous plus ou moins égaux avec des bénéfices personnels bien distincts les uns des autres. Dans le premier cas, il serait difficile de mettre la main sur toute la bande, la moindre disparition attirerait l'attention de toute l'organisation. Mais cela pouvait amener à la mise en place d'un bon guet-apens. Mais comment les approcher ? En se faisant passer pour une cible ? Ou pour un commanditaire ?
#20127
Alors que San Kun réfléchissait à la question de Mya, une navette se détacha de l'asteroïde pour continuer sa course vers l'extérieur du champs de gravats. Avec l'accord des deux Jedi, Singer actionna les propulseurs de transport jedi, et suivit le vaisseau sans le perdre de vue. Contre tout attente, au bout d'une demi-heure de poursuite, le transport jedi stoppa nette sa course, laissant leur cible leur échapper.

San Kun - Singer... vous ne pouvez aller plus loin...

L'Anx resta songeur.

San Kun - La frontière avec l'Empire, n'est-ce pas? Voici ce qu'il semble être le noyau profond. Nous ne ne pouvons donc plus les poursuivre. Leur base est connue, ainsi qu'un de leur trajet. Mrisst, avez vous dit Mya. Voilà une bonne opportunité de nous y rendre, le temps qu'ils reviennent vers nous.

Ils se dirigèrent donc vers Mrisst, sur le spatioport dirigé par leur connaissance, Kalar'Gul, le Chagrien à la couleur violette. Ils eurent même l'honneur d'être accueilli en personne par l'officier. Comme à l'accoutumée, San Kun n'arrivait pas les mains vides. Il avait préparé une pâtisserie aux goûts de l'espèce de leur hôte, et lui offrit après des sulations distinguées.

San Kun - Kalar'Gul, voici Mya Tellis, une padawan certainement plus talentueuse que moi du Nouvel Ordre Jedi.

Kalar'Gul - Oh. Très bien. Qu'est-ce qui vous amène? Ne me dîtes pas que de la contrebande transite encore par mon spatioport! San Kun, vous savez que votre intervention m'a rendu paranoïaque. Je vérifie mes hommes le plus souvent que je le peux, maintenant. Ce rapport sur la corruption de mes hommes risque même de me porter préjudice, un jour ou l'autre. Mais ne vous inquiétez pas, je préfère ça que de les voir continuer à agir et salir le nom de la Nouvelle République!

San Kun - Vous avez géré cette affaire avec calme et brio, très cher Kalar'Gul. Il se peut que votre nom en soit non pas sali, mais aujourd'hui associé à l'honnêteté et aux valeurs de la Nouvelle République. Sachez que le Nouvel Ordre Jedi saura se souvenir de vous en tant que tel. L'Ordre nous envoie pour une sombre histoire de piraterie, qui sévirait dans le cimetière de Old Alderaan. Vous en avez entendu parler?

Kalar'Gul - Mmh... oui. Attendez, suivez moi, je vais vous recevoir dans mon bureau, nous serons plus à l'aise que sur cette plateforme.

San Kun - Nous vous suivons.

Kalar'Gul - Je vois de quoi vous parlez. J'ai été consulté sur ce dossier pour fixer le montant de la prime. Un sacré pactole... ce serait bien que ça reste au sein de la République... le Nouvel Ordre Jedi, c'est tout comme. Mieux vaut ça qu'un quelconque mercenariat. Sergent?

San Kun - Oh! Sergent Yarris! Vous avez été réintégré sur Mrisst. Félicitations.

Le Sergent se mit au garde à vous devant les deux Jedi. Sans doute un signe de respect, et de reconnaissance. Il semblait beaucoup moins flegmatique et révolté qu'à leur première rencontre.

Yarris - Padawan Kun! Padawan Tellis! C'est un plaisir de vous revoir. Encore merci pour ce que vous avez fait.

Kalar'Gul - Sergent. Signifiez à nos hommes qu'ils se mettent à la disposition de San Kun et Mya Tellis. Ils vont avoir besoin d'informations, car ils projettent de stopper les pirates de feu Alderaan.

Yarris - À vos ordres.

Le sergent rompit, puis ils rentrèrent dans le bureau du chef du spatioport. Il s'assit sur un canapé. Il y avait une sorte de petit salon dans un coin de la pièce, devant les baies vitrées qui donnaient sur les plateformes d’atterrissage. De là, ils avaient une vue magnifique sur leur transport furtif, que Singer inspectait de l'extérieur tout en se fumant une cigarette.
La Chagrien pianota sur le clavier de la table basse, et un hologramme du champs d'astéroïdes apparut, en mouvement.

Kalar'Gul - Pour le moment, nous manquons d'hommes, de temps, et de moyens. Nous n'avons pas su les localiser. Cependant, avec une étude statistique, j'ai pu, à mes heures perdues, émettre des hypothèses qui...

San Kun - Navré de vous arrêtez. Il semble que nous ayons déjà cette information. Etant donné la nature naïve des Anx, cependant, c'est à Mya que revient le choix de la transmettre ou non.

Kalar'Gul - Voilà une sagesse peu coutumière pour des padawan. Vous êtes... étonnant. Très bien, si vous savez où ils se trouvent, qu'attendez-vous de moi?

San Kun - Nous souhaiterions les étudier de près avant de lancer quelques actions que ce soit. Pour ce faire, il nous faut un lieu pour les approcher, public, de préférence, afin de moins éveillé l'attention. Peut-être connaîtriez-vous un tel emplacement?

Kalar'Gul - Ma foi... il y a les mondes du noyau profond, mais je doute que l'Empire laisse deux Jedis comme vous circuler librement parmi son Espace. Sinon, il y a Corellia. Je n'ai malheureusement pas d'adresse exacte à vous donner. Mais en y menant l'enquête, vous devriez réussir à identifier vos gaillards.

San Kun - Corellia donc... intéressant. Merci pour cette informations, nous irons donc chercher de ce côté.

Les protagonistes se levèrent, l'entretien touchant visiblement à sa fin.

Kalar'Gul - C'était un plaisir de vous revoir, padawan Kun. Padawan Tellis, j'ai été ravi de vous rencontré. D'autant plus enchanté que je sais vous avez largement contribué à éliminer la contribution dans ma base. Je vais essayer de glaner des informations, mais depuis ma mutation, je n'ai plus beaucoup de contact avec des informateurs. Peut-être que ça vaut la peine d'essayer. Je vais être impoli, et ne pas vous raccompagner, car j'ai un rendez-vous important qui m'attend. J'espère vous revoir bientôt.

Les deux Jedi quittèrent le bureau. San Kun semblait absorber dans son pad. Il le ferma, et se tourna vers son amie.

San Kun - Mya... Il semblerait qu'un vaisseau spécialement conçu pour des êtres de grande taille soit arrivé au Temple de Corruscant. Avec une navette, je devrais être de retour avec ce vaisseau d'ici quelques jours. Pendant ce temps, que diriez-vous de commencer l'enquête sur Corellia. Au retour de Corruscant, une escale ici même permettra de vérifier si Kalar'Gul a avancé. Informations qui vous seront rapportées sur Corellia par moi même. Qu'en pensez-vous?
#20501
    Mya salua poliment et suivit son camarade padawan dans le couloir. Elle le regardait avec attention, s'interrogeant sur ce qui pouvait bien le captiver ainsi. San expliqua la suite des opérations et la Mirialan trouva bien étrange qu'il veuille rejoindre Coruscant pour son confort personnel, mais elle le comprit néanmoins et ne put lui apporter qu'une réponse positive.

      « Bien entendu, San, notre transport actuel et un peu ... étriqué.
      J'irai chercher sur Corellia avec Singer.
      »
    Un sourire, un au revoir, et San était parti pour la capitale néo-républicaine, abandonnant Mya avec le fameux Singer.



    Le transport Jedi se posa dans le spatioport de Coronet City, capitale corellienne. Mya s'était changée, elle avait opté pour une tenue basique composée d'un treillis kaki, de rangers noires et d'un blouson synthétique noir jeté sur un débardeur du même ton. Sa ceinture abritait son sabre et un petit traceur embarqué au départ de Coruscant. Singer, lui, ressemblait à Singer et ne passait en rien inaperçu. La Mirialan le congédia donc et s'en alla explorer le spatioport grouillant d'une foule continuellement mouvante.

    La padawan n'appréciait guère ce genre d'endroits, elle tenta cependant de demeurer concentrée, gardant ses sens en alerte. Il lui fallut s'éloigner des terminaux réservés au transport de passagers pour atteindre enfin les cargos de toutes tailles. La foule était moindre ici, mais l'activité toute aussi importante, et Mya se mit en quête des quais principalement utilisés par les vaisseaux en provenance de Mrisst. Que cherchait-elle ?

    Une petite navette destinée au transport de matériel fut autorisée à se poser à une centaine de mètres de la Jedi. Elle observait la délicatesse avec laquelle le pilote manœuvrait quand un groupe attira son attention. Ils étaient quatre, quelconques. L'un d'eux cependant gardait la main droite à la ceinture, retroussant légèrement un pan de sa veste. Mya ne put s'empêcher d'envisager une arme. Elle attendit dans le calme que la marchandise soit débarquée de la navette.

    Cinq containers furent réceptionnés par deux agents du spatioport. Et tandis que le premier employé guidait deux caisses vers un autre couloir, le second demeurait sur le quai avec le chargement restant. Il ne quitta l'emplacement qu'une longue minute plus tard, suivi des quatre hommes.

    La Mirialan patienta quelques secondes de plus puis se dirigea dans la direction prise par le petit groupe, tâchant de ne pas le perdre de vue. Ils bifurquèrent dans un petit hangar encombré dans lequel Mya trouva une cachette entre un mur et une pile de bacs en plastique grisâtre. Le continuel brouhaha du spatioport ne lui permettait en rien de distinguer la conversation qui se tenait à plusieurs mètres d'elle. Un container fut ouvert, son contenu fut vérifié par les quatre hommes, puis l'employé repartit avec les deux caisses restantes, laissant là le groupe avec sa marchandise.

    Cela n'avait peut-être rien à voir avec l'affaire du Cimetière d'Alderaan, mais Mya jugea utile de tracer tout de même ledit container. Sortant doucement le traceur de sa poche, elle l'activa en silence. Un coup d’œil à droit, un coup d’œil à gauche, personne d'autre que ces quatre-là. La Jedi repéra une pile de caisses de l'autre côté du hangar, et sans un bruit, usant de la Force, elle la fit basculer, puis chuter à grand fracas sur le sol poussiéreux. Profitant de cette diversion, la jeune femme fit glisser le traceur jusqu'au container suspect et, par télékinésie, lui permit de se plaquer au pied de l'une des parois de sa cible.

    La seconde suivante, Mya s'enveloppait d'un voile de Force avec l'espoir de dissimuler sa présence aux quatre inconnus qui s'empressaient de déplacer leur marchandise, quittant le hangar avec le container refermé. Il ne restait plus qu'à la Mirialan à suivre le signal fournit par le traceur, et à retrouver San Kun, évidemment.
#20870
Image


San Kun avait pris le temps, durant le voyage, de découvrir pleinement son nouveau vaisseau. Il était d'un confortable! Parfaitement adapté à sa taille, et à ses goûts. Une cuisine toute équipé était aménagée dans des locaux qui devaient probablement, en temps normal, servir au stockage des marchandises. Le Cockpit avait été réaménagé pour que l'Anx, du haut de ces quelques mètres, puisse se mouvoir, s’asseoir et piloter dans aucune peine. C'était là un luxe auquel il n'était pas habitué.

Spinelle - San, on arrive en vue de Corellia.

San Kun - oh! Très bien, me voilà, me voilà.

Il s'installa dans le cockpit, et obtint les autorisations de s'arrimer à un spatioport de moyenne taille. De cette façon, il se mêlait à la foule des gens qui faisaient étapes sur cette planète. Avec un naturel social qui se revigorait un peu en présence de tant de monde, et qu'il avait perdu dans les couloirs vides du temple Jedi, il parvint de suite à engager la conversation avec des gens, des passants, des gens qui attendaient en même temps que lui dans les files d'attente.

Clarks - Putain! ça a beau être la Nouvelle République, ça avance pas, l'administration, je n'ai pas que ça à foutre non plus!

San Kun - Allons allons. Ils font le nécessaire. Tout arrivera à point à qui sait attendre.

La jeune femme se retourna, pour faire face à la grande masse de l'Anx. Elle leva les yeux, pour enfin arriver jusqu'à son visage bienveillant.

San Kun - San Kun, pour vous servir. Vous êtes d'une compagnie très agréable durant cette longue attente.

Image


Clarks - [color=cadetblue]Clarks... Haine Clarks.


San Kun - Voilà un nom bien étrange.

Clarks - Qu'importe, c'est pas moi qui l'aie choisi.

San Kun - On s'en douterait. Il lui fit un clin d'oeil.

Une voix robotique grésilla dans les hauts parleurs : "Numéro 7 122!"

Clarks - Vous avez le combien?

San Kun - Le 7 009.

Clarks - Et moi le 7 008! Allons bon... et dire que tant qu'on est pas en règle, nous ne sommes même pas autorisés à sortir du spatioport! Je vous jure.

San Kun - Etant donné la nature de l'attente qui va sans doute s'avérer languissante, pourquoi ne viendriez pas goûter une de mes créations culinaires à bord de mon vaisseau?

L'humaine sembla hésiter un instant, mais elle jugea qu'elle n'avait rien à perdre, ou que l'Anx ne représentait pas une menace pour elle. Quoi qu'il en soit, elle accepta.

Clarks - Permettez que je passe au miens avant, prévenir de mon absence. Et d'ma destination. Vous êtes où?

San Kun - Troisième quai nord, le YT-2400 qui vient de Corruscant.

L'anx se replia dans son nouveau domaine, et commença à préparer un cocktail alcoolisé à base de fruits avec un goût léger, ne préférant pas s'avancer sur les goûts de son invitée. Il ne s'oublia pas pour autant, en se préparant un thé à base d'herbes de Gravlex Med, qui lui apporterait une forte valeur nutritive. Il alla finalement ouvrir à son sa nouvelle connaissance. Elle s'était changée, habillé de façon plus élégante, dans des tons pourpres, pour mieux coller aux habits soignés - absolument non représentatif de l'Ordre auquel il appartenait - de l'Anx.
San Kun lui fit la visite du vaisseau, qui se finit dans un petit salon de réception, où il l'invita à s'asseoir après avoir servi les cocktails. Respectueux de l'espace personnel de l'humaine, il s'assit lui même en face d'elle, en adoptant une position qui les mettait au même niveau.

Clarls - Mmmh! Délicieux. Il y a de l'alcool? J'ai cru en sentir?

San Kun - Oui. Une liqueur à base de mangue et de Framboise de Tatoine, distillée par un négociant de Corruscant. Ce fournisseur ne vaut pas celui de Gravlex Med, mais il est tout à fait correct, et sa motivation quant à la qualité de son produit n'est absolument pas à remettre en cause. Vous me voyez ravi d'avoir accepté mon invitation. En y repensant, et selon les critères de normalité galactique, il semblerait qu'elle aie été des plus prématurées. Mon cœur oublie parfois qu'il est loin de sa terre natale.

Clarks - Vous savez San Kun, la plupart des espèces ont de très anciennes coutumes sur les devoirs d'un hôte, et les mannières des Anx ont leur réputation. Jusqu'à présent, je n'en connais aucun qui n'est portait préjudice physique à qui que ce soit.

San Kun - Vous me ravissez, et me flattez Madame. Sachez cependant que malheureusement, mon peuple n'est pas exempt des tares qui peuvent nuire à la réputation d'autres espèces.

Clarks - Je m'en doute. Alors dîtes moi, vous venez de Corruscant?

Les Anx n'étaient pas de bons menteurs, car leur épiderme répondant à leurs émotions, amplifiées, n'étaient pas vraiment pour aider. Cependant, le padawan dut se rendre à l'évidence : ses longues heures de méditation lui avaient permis de commencer à contrôler ce trait de caractère, car il arrivait à faire le tri et à contrôler bons nombres des émotions qui passaient par son cœur. Il se garda tout de même d'un mensonge entier, et se contenta de masquer la vérité.

San Kun - Oui. Parti de Gravlex Med, mon monde natal de la Bordure Extérieure, pour le centre de la Galaxie. C'est un voyage initiatique qui m'a été permis de faire. Et vous, Madame, quelles sont les raisons qui vous amènent ici?

Clarks - Rien de bien passionnant. Comme la plupart de nos congénères en train de patienter tranquillement dans le hall du spatioport, je suis ici pour affaires. Un voyage initiatique? À votre place, je me serais gardé de sortir de mon monde. Si le monde des Anx est à leur image, il fait beaucoup mieux y vivre que dans les tréfonds de la galaxie, croyez moi!

San Kun - Il est plus question d'expérience que de train de vie, dans ce cas. Excusez mon manque de délicatesse, mais la curiosité me pousse à vous le demander. Seriez-vous au courant de quelques établissement publics dans les parages, dans lesquels la philosophie et les courants de pensées s'échangent de manière courtoise?

Clarks - Pardon? Vous cherchez quoi?

San Kun - En endroit rempli de libre penseur désireux d'échanger avec l'expérience d'un Anx novice dans l'art de penser.

Clarks se mit à rire d'un rire franc. Son rire était enfantin, presque mesquin. Elle mit la main devant sa bouche, à moitié gênée de son rire, à moitié en train de se moquer de l'ingénu qu'elle avait en face d'elle.

Clarks - Vous ne trouverez ce genre de conciliabules que des les sphères nobles des planètes. Et si vous êtes ici avec moi, dans ce spatioport public, cela veut dire que vous ne possédez aucun passe droit. Par conséquent, je ne pense pas que vous pourriez y avoir accès.

San Kun - Oh... voilà qui est fâcheux. C'était une véritable joie que de penser que j'allais découvrir un monde nouveau, de nouvelles façons de penser et de nouveaux avis sur cette conjoncture bilatérale des plus violente.

Une lueur vive passa dans le regard de Clarks, légèrement intriguée.

Clarks - Vous parlez de la Nouvelle République et de l'Empire?

San Kun - C'est exact. Malheureusement, ce sujet est d'une extrême sensibilité, de part les différents patriotisme, mais aussi aux vue des lois de ces deux factions. C'est quoi il serait préférable de choisir un autre sujet de conversation, Madame, ce qui serait un soulagement pour ma personne novice.

Clarks - Je vois, je comprends oui...

Elle semblait, pour la première fois, songeuse, comme si elle était en train de se poser une question. Dans l'optique de ses dernières paroles, San Kun changea de sujet de discussion.

San Kun - Votre parure vous sied à merveille. Sont-ce des des tissus de Bakura?

Clarks - Je ne saurais vous dire, c'est un cadeau de la part de l'un de mes... associés. Vous aimez jouer San Kun?

San Kun - Mes prédispositions font de moi un très mauvais joueur quand il s'agit d'argent et de bluff.

Clarks - Allons bon! Je croyais que vous souhaitiez en apprendre plus sur les courants de pensée?

La conversation prenait maintenant un tout autre tournant.

San Kun - Certes, mais j'y perdrais beaucoup d'argent... peut être trop pour finir ici ce périple philosophique.

Clarks - D'abord, rien ne me dit que vous allez perdre. Ensuite, les joueurs représentent une faune des plus hétéroclite par rapport à leur congénère. Ce serait pour vous une énorme source d'expérience... Et même si vous y perdez de l'argent, l'investissement, de votre point de vue, n'est-il pas rentable?

San Kun - Voilà un argument qui mérite effectivement d'être étudié. Quels sont les termes de l'arrangement que vous proposez?

Clarks - Rejoignez moi à cette adresse d'ici ... hum... sept heure trente, horaire galactique. Je suis sure que l'expérience sera très enrichissante pour votre psychisme.

Elle sortit une carte de son décolleté et la tendit au padawan, qui la saisit délicatement, la ramena devant ses yeux pour la lire, et la rangea dans une poche à l'intérieur d'une de ses manches.

Clarks - Merci pour cet apéritif. Je ne suis pas habitué à une finesse pareille, ça, je dois bien le dire. On se revoit tout à l'heure.

San Kun - Je vais y réfléchir, oui. Permettez moi de vous raccompagner.

L'Anx la mena jusqu'à la sortie de son vaisseau, et la regarda s'éloigner. Il réintégra ensuite son cockpit, et se repassa la bande des caméras de surveillance. Il la suspectait d'avoir mis un mouchard sur son vaisseau, et il ne fut pas déçu. Avec l'aide de Spinelle à l'appui, il avait effectivement un mouchard sur son vaisseau. Pour rancarder sa position, mais aussi un micro. Elle n'avait pas perdu son temps... cependant, lui non plus n'avait pas perdu de temps. Il avait su profiter de sa position d'Anx, réputé des proies faciles, des pigeons... cela, oui. Il allait se laisser plumer, jusqu'à rencontrer un profil qui pourrait coller. Il espérait de son côté que les pirates qu'il recherchait dépensaient les grosses quantités d'argent amassées aux jeux. Le point d'ancrage serait ici!
Modifié en dernier par San Kun le dim. 10 janv. 2016 22:14, modifié 1 fois.
Renverser le Dragon Rouge

Enlever de la structure ses armes et batteries de […]

A moi maintenant ! Ce sera très cour, beaucoup de[…]

Le Chasseur s’engagea sur la voie centrale, il a[…]

Problématiques divines

Le postulat était plutôt aisé à déduire et plus en[…]

Aurel Wity

https://s5.gifyu.com/images/telechar[…]

Aurel Wity

Bon, ma foi tout a été modifié, pour moi c'est V[…]

Délivrance perdue

Le café était bien chaud comme il faut et son goût[…]

Vol l'air décontracté [PV Rena]

https://am23.mediaite.com/tms/cnt/up[…]