L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Bastion est la capitale-forteresse des Vestiges de l’Empire. Planète difficile d’accès et à la localisation secrète, elle abrite les sièges du pouvoir impérial et sa bureaucratie considérable. Ce lieu hautement surveillé et doté de lourdes défenses concentre les meilleurs éléments de l’Ordre Nouveau.
Gouvernement : Empire
Avatar de l’utilisateur
By Harlon Astellan
#36108
Image

Poste de Communication,
Palais Impérial,
Bastion


Jambes croisées, la main en soutient de son menton, le corps penché sur le côté, l'autre main observant de loin un rapport. Toujours le même. La posture d'Harlon témoignait de son agacement à voir la même chose. Encore et toujours. « Soit. Et après ? » Son interlocuteur, présent à taille réduite, par hologramme, cilla encore plus. Etait-ce la transmission, de piètre qualité ? Ou juste une nervosité qui le rendait balançant comme une antenne en pleine tornade ? « * Je tiens juste à préciser que ce plan a été approuvé par le Grand Moff... * - Ouiiii je saiiis... » Harlon souffla bruyamment. « J'ai reçu ce même rapport de faisabilité une vingtaine de fois, tous signés du même Grand Moff... Et je le redis, si jamais cela m'intéresse, je ne manquerai pas de le concrétiser. »

Il coupa la communication. C'était journée de doléances, mais des doléances internes. Il pressa un bouton à destination de son secrétariat. « Je suis las d'eux tous... annulez les suivants. Dites-leur de me visiter à l'occasion. Si leurs affaires sont vraiment urgentes, ils ne craindront pas de me rencontrer dans la salle du trône... » Voilà déjà qui en dissuaderait la quasi-totalité. Entra alors un Grand Amiral, bien qu'il ne le sache pas encore. Il n'en restait que deux dans l'Empire, les autres ayant mal tourné ou étant mis à la retraite. Il fallait se doter de nouvelles têtes. Harlon avait laissé une paire d'années traîner, que les candidats les plus évidents soient sortis des rangs. Stratégies, comportements, loyauté de l'équipage, loyauté envers Harlon Astellan... tout était étudié, avec le Bureau, Pelleaon, et les services tiers qui n'avaient rien à faire dans la boucle de ce genre de décision. L'amiral en question, venu du Sur-Secteur Noyau Profond, dans une navette discrète, et presque sans escorte, semblait presque être une mauvaise copie d'Harlon. Les cheveux un peu plus gris, le collier de barbe rasé de plus près, les cheveux avec un mouvement ondulant... Il tentait d'imiter sans trop imiter. « Oh ! Pardon... Votre Majesté... » Il s'agenouilla en toute hâte, et tenta de bredouiller quelques mots d'excuse. « Je ne savais pas que vous étiez là... Je pensais que... - Tout va bien, Amiral. Asseyez-vous. » L'homme n'était que Contre-Amiral, et n'était jamais qu'un habitué des chasses aux pirates. Mais ces chasses l'avaient mené à diverses actions héroïques, à des choix stratégiques de grande clairvoyance, et la rédaction de sa stratégie de Défense du Noyau Profond lui avait valut d'être invité par l'Empereur lui-même. Avec cette stratégie, aussi simple soit-elle, le Noyau Profond ne saurait plus être qu'un tombeau à Républicains.

« Tenez. » Il lui tendit le datapad. « Lisez ceci. » L'Amiral prit le datapad sans se faire prier, et lut directement. Il tourna le datapad, et le rendit à Harlon. « Vos impressions ? » L'Amiral réfléchit un instant, soupira et se lança. C'est aussi ce qu'Harlon appréciait : il faisait attention, ne brusquait rien, mais n'attendait jamais qu'on lui redemande quelque chose. Il y allait en douceur, mais au premier essai. « Il est clair que... le signataire, n'a pour nulle autre ambition que de se faire citer comme l'artisan de cette proposition. » Harlon acquiesça. « Mais, je me dois d'appuyer cette demande. Nous ne serons jamais de trop équipés. »




Harlon hésitait encore sur un point. Créditer le Grand Moff, comme ce dernier le voulait, et le mettre en situation de fanfaronner. Ou effacer son nom du projet, mais risquer de le mettre en colère. Le temps qu'il se décide, il demanda à ses services, depuis Bastion, d'arranger une conversation holographique... avec quelqu'un qu'il n'avait pas vu depuis un moment déjà. « Les cryptages sont prêts ? » On lui fit signe que oui. « Mettez-bien que c'est important... - Oui, Votre Majesté... » Il les sentait à cran. Agacés. Il posait depuis la dixième fois les mêmes questions, répétait les mêmes instructions. Ils ne diraient rien, mais finiraient par faire transparaître leur lassitude.

Finalement, il eut une image stable. Haute en couleurs, stable. Un émetteur-récepteur de qualité des deux côtés. « Bonjour, Harlon. - Bonjour, Valeria. »




« C'est un plaisir de te revoir. » Valeria, toujours habillée pareillement d'ordinaire, portait cette fois une robe à col bateau, un lourd collier d'or, et une coiffe en chignon. Ses mains étaient entièrement gantées et baguées, et loin d'être dans une posture de pleine taille, elle n'apparaissait qu'à mi-cuisse. « J'allais partir pour un Conseil d'Administration. Je te demanderais de ne pas traîner. » Harlon acquiesça. « Merci de m'accorder du temps. C'est un plaisir de te revoir aussi. Ton Conseil d'Administration pourra être mis au courant. » Harlon passa ses mains dans le dos. « L'Empire aimerait passer commande. - Je vois. De quelle taille de commande parlons-nous ? » Harlon se déporta sur la droite, et fit un geste. Une liste, cryptée, défila sur l'écran de Valeria une seconde plus tard. Elle écarquilla les yeux. « Et bah, toi alors... » Harlon ne broncha pas. « Tu promets d'en toucher un mot à ton Conseil ? - Harlon... tu es un bon client. On ne va pas te refuser ça... mais il va falloir qu'on discute les détails. » Elle montra trois doigts à l'holocam, et prit sa face sérieuse. « Laisse-moi trois heures. »




Cinq heures d'angoisse. « Seigneur, une connexion entrante. » Harlon la fit passer en priorité. Valeria était redevenue elle-même. Tenue légère, jupe fendue, cheveux en natte, et quelques bijoux seulement. Mais son air sévère n'avait pas disparu. « Il a fallut que je fasse sortir mon cher neveu... Il aurait pu vendre les informations à la Nouvelle-République. Cet imbécile. » Elle soupira. « Le Conseil est d'accord pour produire la totalité de ces vaisseaux... Mais si on peut gérer l'escorte depuis tes chantiers, il va nous falloir un endroit caché pour le reste. » Harlon hocha la tête. « Un de mes Grand Moff a déjà rassemblé l'essentiel des moyens techniques. Nous avons réservé une flottille de droïdes assembleurs, et nous avons un espace secret au Nord de Bastion. » Valeria sembla impressionnée. « Tu félicitera ton Grand Moff. - Il n'attend que ça... » Elle ricana. « C'est entendu. Envoie-moi ton paiement d'ici une semaine, et nous pourrons commencer. » Harlon acquiesça. « Et toi alors ? On dit que tu vas te marier bientôt. » Harlon se racla la gorge. Il ne pensait pas qu'elle lui poserait la question. Il en avait envie, et il en avait peur à la fois. Qu'elle se prenne de jalousie, qu'elle lui en veuille, qu'elle contacte Elizabeth... tout lui dire... « Oui... Dans deux semaines. » Elle sourit aimablement. « Félicitations Harlon ! J'aurais aimé venir, mais je crois que ça te mettrait dans une position inconfortable. - Oui, je le pense aussi... ma femme ne supporterait pas la proximité d'une... aussi belle femme. - Je parlais surtout de risques de courbatures. » Elle tendit un doigt en l'air avant de s'en aller. « Mais des fois que, avant que tu ne sombres dans la platitude du mariage... »

Elle défit son linge sur la poitrine. Harlon était seul dans la salle. Il resta sans rien dire une dizaine de secondes. « Merci, Valeria. » Elle comprit pour quoi. Ils s'adressèrent un clin d'oeil et la communication prit fin.




Image

Salle du Conseil Impérial,
Palais Impérial,
Bastion,
Le soir même


« Messieurs, bonne nouvelle. » Elias Serrano était absent. L'Empereur espacait les séances du Conseil Impérial, mais il y assistait à chaque fois maintenant. Il posa un datapad sur la table, garda la main dessus, tout en restant debout, l'autre main fermée en poing sur son côté gauche. « Selon le plan Percemaille, que nous devons au Grand Moff ici présent... » ... lequel se gratifia d'un franc sourire satisfait... « Nous allons pouvoir commencer les opérations de construction. » Pianotant devant lui, il afficha un hologramme de chiffres, de plans, de vaisseaux en plan fixe, ainsi que des visages. Parmi eux, Valeria Kuat, bien sûr, mais aussi la vieille Santhe, patronne de Sienar. « Sienar a déjà accepté notre commande, et nous la livrera dans les temps. »

Harlon coupa tout. « Tout sera prêt dans les mois suivants. »

Puis, ils discutèrent des autres affaires, qui, elles, ne revêtaient que bien peu d'importance.

Enfin. Enfin, je respire à nouveau. Mes idées s[…]

https://cdn.lowgif.com/full/6b2d0909[…]

Lark attendait le vaisseau de cette Alison Malor[…]

Bothawui [Solo]

L'instant d'après, j'étais à nouveau au sol. Mon m[…]

Secteur Bothan & Bothan Spynet

Effectifs totaux Vaisseaux : 9 Crois[…]

B ossk se comportant amicalement ? A croire qu[…]