L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Quatrième satellite de la Géante Gazeuse du système Yavin, la lune sanctuaire de Yavin 4 est une planète totalement recouverte d'une épaisse jungle qui étouffe les ruines d'un sombre passé. Sur ce monde isolé, loin des routes fréquentés, dans les profondeurs de la jungle se cachent des secrets enfouis, perdus à jamais.
Contrôle : Empire
Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#33802
      Son sang en échange de ce que je veux, tel est notre accord, Seigneur Kun. Que sa vie soit l'encre avec lequel nous signons chacun le contrat qui nous lie.

    La Dame Sombre ne se tenait qu’à quelques mètres de son cadavre illusoire, elle n’était pas surprise par la proposition de Kun, au contraire, c’était certainement la meilleure chose qui pouvait arriver à Darth Varadesh. Mais l’idée de ce qui venait ensuite lui donnait déjà la nausée. L’apprentie s’approcha, et mue par une haine dévorante, trancha la gorge de son maître factice.

    Afin de maintenir l’illusion, la Mirialan fixait son image. Elle devait la rendre la plus vraie possible, et ne pas se laisser distraire par l’horreur de la situation. À la seconde où la lame quitta la chair, du sang, un sursaut, la fin. Assister à son propre assassinat n’était pas donné à tout le monde, et cela avait, finalement, un caractère particulièrement malsain.

    Bien après sa mort simulée, et bien après le départ de Varadesh, Ranath resta là, pétrifiée. Le fantôme s’était rendormi, plus de raison d’exposer plus longtemps ce corps mort. Pourtant, elle ne pouvait en détacher le regard, et se laissait prendre à son propre jeu. Plus vraie que nature. Cette mort était terrifiante. Cela arriverait, c’était certain. Un jour, la Pantoran essaierait, et échouerait. En mourrait-elle ? La Dame Sombre n’avait pas encore décidé.

    Il lui vint à l’esprit, qu’il aurait été facile de disparaître à l’instant. À couvert sous le Voile, il lui suffisait d'affaiblir le lien partagé avec l’apprentie, lentement, comme si la mort emportait doucement avec elle les résidus de son esprit. Plus de lien, plus de maître, ne restait qu’une gamine idiote sans savoir ni pouvoir. Elle avait l’artefact, tant mieux, ça l’occuperait un certain temps, le temps de laisser oeuvrer l’arrogance. Varadesh était capable de fonder un Ordre fort. Sa survie ne tenait cependant souvent qu’à un fil.

    Soupir, long et silencieux. Fatigue.

    La Sith se releva lentement, ramassa son sabre. Elle s’appliqua à détacher sa pensée de cet avant goût de mort, et l’illusion s’estompa. L’effort l’avait épuisée, sa blessure l’handicapait, et elle tentait d’en oublier la douleur. Le Voile s’était de lui-même retiré. À petits pas d’abord, puis avec un rien plus d’assurance, la Mirialan remonta à la surface, une marche à la fois, jusqu’à trouver la lumière du jour, et son apprentie.

    Le retour fut silencieux. Le bilan émotionnel de cette aventure n’était pas glorieux. Elles en parleraient plus tard, ou n’en parleraient pas du tout. Arrivée en vue du village, Varadesh fit une pause, qui passa d’abord pour une faiblesse passagère, mais se révéla finalement être un excès d’assurance. Ranath avait très bien entendu ce que Kun avait annoncé, pourquoi le répéter ? Aussi la Sith ne répondit que par un hochement de tête. Et toutes deux finirent la route côte à côte.

    Les Massassi ne manquèrent pas d’accueillir leurs maîtres à grands cris. Et bien qu’ils se bousculaient les uns les autres, le contact physique avec les deux petites créatures teigneuses semblait être prohibé. Le shaman sortit cependant de la cohue pour proposer soin et repos aux deux guerrières. À cette occasion, Ranath manifesta le besoin de faire à nouveau sceller l’entrée du temple, ce à quoi le shaman répondit par l’affirmative.

    Une fois la plaie de la Mirialan pansée, celle-ci rejoignit Varadesh, qui se reposait de son côté, épuisée par l’effort fourni dans la journée, et certainement torturée par le petit être qui grandissait en elle et lui soutirait une grande partie de son énergie. La Dame Sombre s’assit à côté de son apprentie.

      « Excellent travail. Tu as été parfaite. »

    Il n’y aurait certainement pas d’autres échanges relatifs à leur rencontre avec Exar Kun d’ici le départ, le lendemain. Varadesh consulterait les informations protégées par le cristal, elle obtiendrait les coordonnées de Thule, et irait à sa rencontre. Cette victoire était celle de la Pantoran, et Ranath acceptait de la voir empocher les gains.



Problématiques divines

La chance. Un concept aussi puéril que la destiné[…]

Quinlan Vos reprit ses esprit et se demanda si le[…]

[Uyter] Scénario Pirate.

Aucunes nouvelles de la station ni de la flotte i[…]

Karlya Zyn

Re-Bonjour :) Je déclare ma présentation finie et[…]

[Dromund Kaas] La dernière ombre

Cité en ruine – Dromund Kaas « Reste […]

Armée et flotte de Secundus Ando, terre natale […]

L'intermédiaire savait y faire. Il posait les bon[…]

L'implacable réalité de l'entreprise s'affichait s[…]