L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Discutez avec le reste de la galaxie
Image

Avatar de l’utilisateur
By Leia Organa
#8964
Un message arriva des ondes lointaine de la bordure, directement du secteur Tantra alors en proie à d'importants troubles. Le message fut diffusé sur toute les ondes d'holonet News. On y voyait une jeune fille, on la voyant, bouleversante, ne retenant que difficilement ses larmes qui venait taché le petit discours papier rédigé de sa main tremblante qui s'y accrochait...

- Je m'appel Naela Nartant, je suis une humaine du secteur Tantra de 17 ans et je ne devrais pas envoyé ce message.

Ce message s’adresse à la Présidente de la Nouvelle République Leia Organa.
Madame, depuis plusieurs mois le secteur, la planète et la ville dans laquelle je vis depuis ma naissance sont complètement bouleversée et au bord de la guerre civile.
Je suis la fille de l'ancien sénateur Ched Nartant, qui s'est opposée au gouverneur nouvellement élu de notre secteur. Pour ses activités politique mon père, nos amis, et nos voisins ont été arrêtés, la violence est partout dans la Capitale de ma planète, nos biens ont été saisies et les lois ancestrales et démocratiques de notre secteur ont été amendées et certaine suspendues.

Je n'ai que 17 ans, je sais que je ne suis pas la plus instruite et armée pour ce qui se passe, je ne devrai pas envoyé ce message, mais je sais que quelque chose va mal sur ma planète, dans mon secteur et dans ma famille. Je sais aussi que l'âge ne compte pas, j'ai entendu depuis mon enfance l'histoire d'une princesse de 16 ans qui a combattu une tyrannie au point de participer à son renversement, et je crois qu'il reste de cette princesse en vous.
Madame, ni moi ni personne ne sais plus vers qui se tourner pour que mon père soit libérée, et que notre secteur retrouve la paix. Je vous en supplie aidez nous.

Je m'appelle Naela Nartant, je suis une humaine du secteur Tantra de 17 ans et je ne devrais pas envoyé ce message.


Sur toute les ondes du secteur et bientôt de la Galaxie entière on pouvait entendre ou voir le message de Naela, touchant et naïf évidement, mais qu'y avait-il de plus pur et honnête qu'une fille inquiète pour son père et sa ville ?

Evidemment les commentateur de tout l'holonet de saisir de cette histoire, elle fut reprise partout, et la Galaxie alors découvrit le long et complexe "dossier Tantra". Beaucoup de soutiens, de messages et de sympathie animèrent tout l'holonet, pour le mouvement "Help Naela, Free Nartrant". Partout on commençait à faire l'historique de toute cette crise, et le point culminant fut bien évidemment l'arrestation toute récente de Pooja Naberrie par des mercenaires au nom du gouvernement de Tantra. S'en était un peu beaucoup pour que le gouvernement ne réagisse pas, une sénatrice et membre de la famille de la présidente avait été arrêté et enlevé sur Tantra.

On ignore qui du message touchant de Naela ou de l'annonce de l'enlèvement de Pooja, bouleversa le plus Leia, mais le gouvernement ne fit pas de déclaration, considérant qu'il possédait trop peu d'information sur le sujet.
Mais cela suffisait pour que Leia réagisse et aille voir une "vielle amie" en Elrood...
Avatar de l’utilisateur
By Leia Organa
#9362
En deux jours, plusieurs "bastions républicains" voyaient leur soleil se lever, dans une atmosphère de terreur et d'horreur en comptant les victimes d'effroyables attentats meurtriers.
Le timing de ces attaques, le mode opératoires similaire d'une planète à l'autre, faisait suspecter aux services de renseignements républicain, un lien entre les deux, et probablement un auteur communs. Il était encore difficile à définir précisément qui pouvait se cacher derrière ces sanglantes attaques, mais soyons clairs, la Nouvelle République depuis sa naissance n'avait pas 36 000 ennemis. Elle n'était en guerre contre personne d'autre que l'Empire et ses alliés. Les pirates ou même les groupuscules esclavagistes les plus extrémistes ne s'en prenaient pas aux civils sans revendications, ce terrorisme militaire, semblait en tout point vouloir fragiliser la très jeune République en instaurant un climat de peur. Ajouté à cela trois soulèvements ou contestations sur des mondes à majorité impériale ou de culture impériale, il n'était pas difficile de sentir comme une "main invisible" à l'oeuvre pour mettre la pression sur les rebelles, et ce n'était pas comme si l'Empire ne s'en était pas déjà pris à des civils pour nuire à l'Alliance ou à la République.

En attendant Leia eu à cœur de réagir publiquement et de prendre position, sans accusé directement l'Empire, elle tenait à ce que les citoyens sache que la République ferai face et mettait déjà tout en oeuvre pour que justice et non vengeance soit faite. Elle contacta le porte-parole du Conseil NR, Ponc Gavrisom, pour lui exposé la situation et lui enjoindre de faire une allocution officielle. Le principale ennemis de la République était là : la peur et la panique. Il fallait rassurer les citoyens, compatirent à l’insupportable peine pour les familles des victimes, affirmer la solidarité avec les gouvernements des 5 planètes touchés (Carida, Ithor, Naboo, Sullust et Eriadu), et insister sur les actions, visites et enquêtes entamées par le Conseil de la Nouvelle République pour tirer au clair ces histoires, ainsi que l'établissement à venir de mesures pour empêcher que ce genre d’événement se reproduise.
Il fallait notamment annoncer la visite de Leia en personne sur Ithor et Corulag, de la princesse Maya Tega sur Carida ainsi que celle de l'ambassadeur républicain Talph grizmallti sur Naboo. Bref il fallait communiquer et informer la population...



Nb : Mj je te laisse joindre à ta réponse, l'éventuelle réaction et climat face à tout ça, ce qui pourrait orienté nos prochains Rps de politiciens NR. Thx !
Avatar de l’utilisateur
By Démence
#9367


Salle du Conseil

Ponc regardait Leia tandis qu'elle lui exposait les grandes lignes du prochain discours qui donnerait le point de vue officiel du gouvernement sur la série d'attaques de ces derniers temps. Ponc prit les flimsi tendus dans sa "main" et les feuilleta. A première vue, personne n'avait revendiqué les attaques. Tous étaient sûrs que l'Empire était derrière tout ça, et c'était Ponc qui avait relativisé :

[table align="left" border="0"]Image« [font=Lucida Fax]Je ne dis pas que l'Empire n'a rien à voir là-dedans, je dis juste que dès qu'un soucis de cet acabit voit le jour, on pense d'office qu'il s'agit de l'Empire.

C'est ce même genre d'accusations qu'ils portaient à la Rébellion au temps de leur domination. Il faut qu'on soit plus futés et regarder sur plusieurs niveaux.
[/font] »Image [/table]

Bien sûr, accuser l'Empire ne servait pas tant à trouver un coupable de suite qu'à le discréditer. Ponc réorganisa les feuilles et prépara son intervention...



En direct sur l'Holonet

[table align="left" border="0"]Image« [font=Lucida Fax]... et le criminel aurait répondu au juge Cette grognasse savait pas nettoyer mes carreaux. Et maintenant, avant de passer à l'invité des 500 Dernières Minutes, voici en direct le communiqué officiel du Gouvernement Néo-Républicain.[/font] »Image [/table]

L'image laisse place à un Calibop élégant et respirant la confiance en soi qui faisait face à la caméra, la circulation du Monument Carré en fond, sans bruit bien entendu.

[table align="left" border="0"]Image« [font=Lucida Fax]Mesdames et Messieurs citoyens de la Nouvelle République, je viens à vous pour vous communiquer des éléments sur une affaire grave, qui n'a pas manqué de tous nous attrister.

Sur différentes planètes, ces derniers temps, une vague d'attentats a été enregistrée. Sanglants, avec comme seul but de nuire aux citoyens et à l'autorité républicaine. Carida, Sullust, Eriadu, Naboo et Corulag ont perdu des leurs dans des attaques ciblées à la bombe en lieux publics.

Le Gouvernement a aussitôt lancé des enquêtes et poursuit activement ses recherches pour retrouver les commanditaires de ces attaques qui ne peuvent rester impunies. Des délégations du Gouvernement Républicain ont été envoyées en guise de soutien moral et technique aux différents planètes touchées, afin que les populations civiles soient protégées de ce genre d'attaques à l'avenir. Pour le moment, aucun élément de l'enquête n'affirme que tel ou tel groupe est impliqué, même si certains soupçons pointent toujours vers la même direction.

Pour l'heure, nous demandons à chacun d'entre vous, chers compatriotes, de rester vigilants. Si vous savez quelque chose, une ligne Holonet a été ouverte où vous pourrez témoigner si vous pensez pouvoir faire avancer l'enquête. Les coupables seront arrêtés et livrés à la justice en temps et en heure.

Pour l'heure, je vous adresse mes respects.

C'était Ponc Gavrisom pour le rapport officiel du Gouvernement.
[/font] »Image [/table]

L'image mourut et on revint vers Divad Pijama, l'insupportable présentateur.

La réaction fut un peu éberluée. Pas d'indice ? Diantre ! Voilà qui ne présageait rien de bon. Mais comme la plupart des gouvernementaux, on se fit une idée précise du coupable... L'Organisation de la Taupe Flétrie !

Nan j'déconne, on songeait bien à l'Empire aussi. L'intervention de Ponc fut assez bénéfique pour le Conseil, s'il tenait sa parole en bouclant vite les enquêtes.

Côte de popularité en territoires républicains :
- Popularité de Ponc Gavrisom : 79% ( en hausse )
- Popularité de Leia : 59% ( stable )
- Popularité du conseil : 58% ( en hausse )
- Popularité de Borsk Fey'Lya : 42% ( stable )
- Popularité de Chal Haan : 21% ( stable )
- Popularité de Taz'Pola : 32% ( stable )

Point de vue sur l'Empire :
- Popularité générale : 11% ( en baisse )
- Popularité du conseil : 37% ( en baisse )
- Popularité de la constitution : 24% ( en baisse )
- Popularité du triumvirat : 38% ( en baisse )
Avatar de l’utilisateur
By Démence
#11629
Jonathan Parks, ouvrier, Bar miteux du niveau 137, Coruscant

J'en ai marre. Marre, marre, marre, marre ! Toujours la même rengaine qu'il se trimballe depuis qu'il a 20 ans, et toujours pas d'amélioration notable. Une veste en jean bleu délavée, un pantalon trop court couleur bordeau, déchiré à l'entrejambe et au niveau des cuisses... Si seulement il avait eu des sous pour se racheter une garde-robe ! En étant plus présentable, il aurait pu avoir l'allure pour demander une augmentation. Mais non, il était sans le sou. Et il dépensait son maigre salaire dans l'alcool, pour... oublier.

Oublier que la Nouvelle République n'avait encore rien fait pour lui, l'ouvrier lambda. Il avait participé à la reconstruction des prisons... Chef d'équipe pendant 1 mois, à installer des parois. Et maintenant, il était reparti à faire des chantiers minables, payés avec un lance-pierre.

[table align="left" border="0"]Image« [font=Lucida Fax]Hey ma poule, tu m'en ressert une ?[/font] »Image [/table]

Bien sûr qu'il le resservirait. Il soupira. Il lorgna l'écran accroché à côté du ventilateur qui brassait l'air vicié en y rajoutant un peu de froid, et reprit une cigarette, qu'il alluma avant de boire une gorgée de bière. Pas une corellienne, il n'avait pas les moyens. Puis ce fut l'heure du bulletin spécial...



Elak Swa'Du, ancien amiral, Maison de campagne, Kothlis

Il en était très fier. Son nouveau costume lui allait à merveille. Sa fourrure ne dépassait qu'au niveau des mains, du cou, autrement tout était recouvert, cela le rendait plus fin, mais ne le gênait pas. Il nota dans un coin de son cerveau qu'il se devait de féliciter le tailleur pour son travail d'orfèvres. Il faisait de véritables merveilles. Son uniforme de soirée aussi était un chef d'oeuvre. Je serais le plus beau ce soir. Veuf depuis des années, et père de quatre enfants qui étaient depuis longtemps partis, Elak pensait avoir récemment vu celle qui partagerait avec lui ses derniers jours. Une belle bothane comme il n'en avait jamais vue. Il aimait encore sa femme, mis elle était morte, et n'aurait jamais cautionné qu'il vive dans son seul souvenir pour le restant de ses jours.

Ce soir, il allait reprendre les choses en main. Il allait la voir à une soirée privée donnée par un ami chef de clan, et elle y était conviée, étant elle-même de la noblesse bothane.

Puis, en passant dans son salon pour aller se pomponner, il lorgna le bulletin Holonet qu'il avait encore oublié d'éteindre. Et s'arrêta devant. Oh oh...



Aristidès Caliopé, Caporal, Caserne de l'armée de maintien, Balmorra

Oh non. Pourtant j'étais sûr... Il était sûr qu'il allait gagner cette fois. Mais rien ne pouvait y faire. Ses yeux peureux plongés dans ceux sans peur de son adversaire, il se sentit faillir. Il allait bientôt abandonner le combat... et la perte signifiait une chose définitive... Eternelle, dont sa famille ne se remettrait sans doute jamais.

A bout de force, Aristidès, Aris pour les intimes, se fit écraser le dos de sa main, et perdit le bras de fer, laissant à son coriace adversaire la montre-gousset qui était dans sa famille depuis 6 générations maintenant. Une perte impossible. J'aurais du stopper quand il m'a piqué mon dernier crédit de ma solde... D'autant que c'était sur le salaire qu'il toucherait, il devrait passer deux mois complets sans argent. Malheur.

[table align="left" border="0"]Image« [font=Lucida Fax]Tu veux parier ta bite tant que t'y es ?[/font] »Image [/table]

Aris émit un rire faux-jeton et se massa la main d'un air contrit. Heureux, lui ? Comment aurait-il pu en cet instant précis ! Un autre caporal entra dans la salle de jeux où ils étaient tous attablés, et prit la télécommande de l'Holo-écran.

[table align="left" border="0"]Image« [font=Lucida Fax]Hey, faut qu'vous voyez ça les gars.[/font] »Image [/table]

Il alluma. Et sur les écrans apparut Ponc Gavrisom.



Comme toujours, il respirait le calme et la confiance. Il présentait bien, et c'était bien le principal. Calme, sage et doux, il était un modèle pour la génération éprise de Paix éternelle. Son allure posée inspirait le respect et la pondération. Mais aujourd'hui, il avait l'air... triste.

[table align="left" border="0"]Image« [font=Lucida Fax]Concitoyens, Concitoyennes de la Nouvelle République.

Mon coeur est lourd de par la nouvelle que je vous apporte. L'heure n'est plus aux chants ni aux parades enivrantes que nous connûmes tantôt. Car, en ces temps de troubles, la Guerre vient de prendre un tournant que nous ne soupçonnions plus.

Récemment, nous avons appris de source absolument sûre que l'Empire Galactique a mené des attaques militaires contre des planètes des Colonies du Nord. Nous ignorons encore quelles forces ont été engagées, ni si des civils ont été attaqués, neutralisés, voire tués. Mais il ne fait aucun doute que les intentions ne désignent pas autre chose... que la conquête. Inaltérable, injuste, et de décision unilatérale, à l'encontre de l'intérêt républicain.

Tout est mis en place pour organiser la contre-attaque, avec pour but de délivrer les populations soumises à nouveau à la dictature impériale.

Le Conseil d'Etat a cru bon de vous en informer.

Sur ces mots lourds de chagrin, je vous adresse à tous, citoyens et citoyennes, un chaleureux au revoir. Mes souhaits vous accompagnent.
[/font] »Image [/table]

Le bulletin spécial disparut, et la nouvelle passe, plus ou moins facilement. Jonathan finit sa bière d'une traire, Elak resta interdit un instant, froissant ses beaux gants blancs assortis sans se soucier de l'effet que cela produirait, et Aristidès frappa sa main endolorie sur la table avec une moue de dégoût et de haine.

L'Empire finirait par payer.

Côte de popularité en territoires républicains :
- Popularité de Ponc Gavrisom : 81% ( en hausse )
- Popularité de Leia : 59% ( stable )
- Popularité du conseil : 59% ( en hausse )
- Popularité de Borsk Fey'Lya : 42% ( stable )
- Popularité de Chal Haan : 21% ( stable )
- Popularité de Taz'Pola : 32% ( stable )

Point de vue sur l'Empire :
- Popularité générale : 8% ( en baisse )
- Popularité du conseil : 32% ( en baisse )
- Popularité de la constitution : 21% ( en baisse )
- Popularité du triumvirat : 33% ( en baisse )
Avatar de l’utilisateur
By Démence
#18065
[table align="left" border="0"]Image[font=Lucida Fax]Bien, alors, vous connaissez le truc... quand le bouton rouge est allumé, c'est en direct. Vous lisez bien le prompteur, et surtout vous fixez toujours l'objectif. D'accord ? Allez, on commence dans 1 minute...[/font]Image [/table]

Laissant le Calibop là, le commis de télévision alla se placer là où ses directives seraient suivies au mieux, ses tentacules de mâchoire caressant moult objets comprenant crayons, oreillette et monocle cybernétique dispensant des informations en temps réel. Ponc Gavrisom allait de nouveau s'adresser à la population depuis le Capitole, pour informer la population d'un fait important.

[table align="left" border="0"]Image[font=Lucida Fax]On croit toujours que c'est facile pour les gens comme moi de s'adresser, même calmement, à une population pour en discréditer une autre. Ce genre de jeu politique de bas-étage ne sert qu'à entraîner les factions dans une spirale de haine virulente qu'on justifie par le passé porté par l'un et le futur promis par l'autre.

Facile ? J'en vomirais si je ne devais pas avoir constamment une bonne tenue. Mais Leia sait bien que jamais je ne ferais quelque chose à laquelle je n'ai pas au moins une once d'acceptation... l'affaire est plus grave qu'on ne pourrait le croire, et il faudrait que quelqu'un agisse. Nous agissons tous, mais à quel prix ? Et qu'est-ce que cela va nous apporter à l'avenir ?
[/font]Image [/table]

Le Quarren tendit ses doigts, Ponc se racla la gorge, et ensuite vint le direct du Capitole, retransmis partout en territoire républicain, et dans les services d'espionnage des médias des factions adverses - et même alliées.

[table align="left" border="0"]Image[font=Lucida Fax]Citoyens et citoyennes de la Nouvelle République, mes chers compatriotes...

Aujourd'hui encore, nous avons une annonce terrible à vous faire. Comme vous le savez, l'Holovision Impérial est interdit dans notre zone d'influence, la propagande impériale étant encore très forte, une libre circulation de leurs images et de leurs messages ne présagerait rien de bon pour les peuples ayant souffert de la félonie de l'Ancien Empire.

Aussi, beaucoup d'entre vous ne sont certainement pas au courant, et nous attendions le bon moment de vous en parler.

L'Empire Galactique du Nord a signé une trêve avec la Fédération d'Eskyirt.
[/font]Image [/table]

Une pause, brève mais suffisante.

[table align="left" border="0"]Image[font=Lucida Fax]La Nouvelle République n'a su son officialisation que très récemment. Mais nous nous inquiétions surtout du déroulement d'un tel sujet.

Officiellement, la dirigeante de la Fédération, la partisane de la Rébellion Dana Rangre, est portée malade, et a été remplacée par un dénommé Jean Dagger.
[/font]Image [/table]

Une pause, et une pose.

[table align="left" border="0"]Image[font=Lucida Fax]Notre gouvernement s'inquiète en ce que tout ne semble pas clair dans cette sombre affaire. Aussi, par respect pour nos concitoyens, nous vous dévoilons le message transmis par l'Holovision Impériale récemment.[/font]Image [/table]

Une première dans l'histoire de la Nouvelle République. Et ainsi fut diffusé, d'abord en petit cadre au coin supérieur gauche, avant qu'elle ne s'agrandisse pour couvrir toute la surface des écrans.

Citoyennes, citoyens de l'Empire...
- Nous apprenons à l'instant la signature éminente d'un accord entre l'Empire Galactique et la Fédération d'Eskyrt. Les rumeurs se sont avérées vraies : l'ex-dirigeante de la Fédération, Dana Rangre a été remplacée pour raison de santé par un super-conseiller nommé Jean Dagger.


Coupure. Pas besoin d'en montrer plus.

[table align="left" border="0"]Image[font=Lucida Fax]Cette absence pour raison de santé n'est pas expliquée encore aujourd'hui, les médecins butant sur un diagnostic précis. Mais nous remarquons que ce coma semble tomber à point nommé, permettant à Monsieur Dagger d'être nommé comme chef de gouvernement.

De plus, s'ajoute à cela un traité signé en toute hâte avec l'Empire.
[/font]Image [/table]

Un temps... et le final.

[table align="left" border="0"]Image[font=Lucida Fax]Aussi, par association logique de faits et de troublantes coïncidences, nous avons statué au Capitole que le gouvernement de remplacement d'Eskyirt a été placé là par l'Empire Galactique en vue d'une annexion économique, et possiblement militaire par la suite.

Aussi nous conseillons à tous nos citoyens d'éviter de s'aventurer en territoire sous influence de la Fédération d'Eskyirt, leur vie étant alors potentiellement mise en danger.

Je vous adresse à tous un chaleureux au revoir, concitoyens et concitoyennes.
[/font]Image [/table]

Coupure. La réaction n'allait pas tarder...

En effet, en territoire néo-républicain, comme en Elrood d'ailleurs, le scénario catastrophe - mais très plausible ! - d'un renversement purement impérial en vue de placer un sympathisant, voire un dirigeant fantoche à la solde du Triumvirat attira plus de haine que n'aurait pu le faire un assassinat public, ou un massacre comme on en avait connu sur Kalarba. La face plus insidieuse de l'Empire semblait peu à peu s'imposer à la face des gens : ce n'était pas que des tueries, c'était aussi des fourberies invisibles que l'Empire faisait.

La tension entre la Nouvelle République et Elrood s'étira et commençait à dégénérer... encore un exemple de ce type, et le secteur serait déclaré officiellement comme hostile, avec les conséquences qu'on pouvait envisager...

De plus, les gens, déjà peu enclins à voir un traité de paix avec l'Empire, n'en furent que plus déterminés à poursuivre la guerre pour que l'Empire en soit réduit non plus à des putschs mais à mendier des piécettes dans la rue.

Le Capitole demanda officiellement le droit d'envoyer ses médecins s'enquérir de l'état de Dana Rangre à Jean Dagger, et dans Elrood on commença à voir des grèves massives entraînant une perte d'un dixième des recettes liées aux taxes, et ce pendant au moins 2 mois. L'Empire ? Non mais hé, ils croyaient quoi les signataires, que ça allait glisser comme un pet sur une toile cirée ?

Le Sénat réagit lui aussi, et dans le sens du peuple : l'idée de signer un traité avec cette ultime preuve de la félonie impériale des méchants pas beaux se fit encore plus saugrenue, et la séance à venir sur une éventuelle trêve allait peut-être voir un refus pur et simple, et pourquoi pas, un nouveau vote sur le budget militaire annuel...

En revanche, beaucoup avaient subis les affres des impériaux et leurs magouilles réelles, et l'effet ressenti en parallèle fut que Leia s'était bien cachée de dévoiler à son peuple qu'elle et son Conseil le savait, pour cette histoire... tout le monde se sentit lésé et cela se vit par une baisse drastique de popularité du gouvernement...

Côte de popularité en territoires républicains :
- Popularité de Ponc Gavrisom : 77% ( en baisse )
- Popularité de Leia : 52% ( en baisse )
- Popularité du conseil : 49% ( en baisse )
- Popularité de Borsk Fey'Lya : 35% ( en baisse )
- Popularité de Chal Haan : 16% ( en baisse )
- Popularité de Taz'Pola : 27% ( en baisse )
- Popularité de Obitt Morlekk : 8% ( entrée )

Point de vue sur l'Empire :
- Popularité générale : 2% ( en baisse )
- Popularité du conseil : 18% ( en baisse )
- Popularité de la constitution : 12% ( en baisse )
- Popularité du triumvirat : 14% ( en baisse )
- Sondage "Pour un traité de paix" : 2 personnes sur 100 pour le "oui", 96 pour le "non" ( entrée )
Avatar de l’utilisateur
By Leia Organa
#18196
La situation était particulièrement tendue pour la diplomatie républicaine. Alors que Leia pensait pouvoir concentrer toute ses forces dans le vote par le Sénat d'une trêve avec l'Empire, voilà que Elrood conduite par l'inconnu Dagger, signait une paix-séparée. La fameuse "Paix infâme" selon les médias de toute l'holonet républicain.
Leia en secret avait rencontré Dagger, avant toute cette affaire, et elle avait bien ressentis qu'elle était en face d'un homme honnête, pourtant la République toute entière et les faits hurlaient le contraire aujourd'hui.
Impossible pour elle de poursuivre sa petite correspondance secrète avec Dagger, désormais, le gouvernement avait pris en main le dossier, et pas question pour Leia de trahir ses conseillés en menant une "diplomatie souterraine". Et parallèlement il fallait qu'elle réagisse, car si le gouvernement cédait à l'émotion il voterai dans l'heure l'enlèvement par le 7B de Dagger, et la remise du pouvoir aux "instances légitimes" sur Elrood. Au risque d'entamer une nouvelle guerre, ce que Leia ne pouvait tolérer sous sa présidence.
Au capitole on se réunis, un comité d'urgence, composé des membres du Conseil, du président du Sénat Ponc Gavrisom, et de plusieurs représentants des comités sénatoriaux sur la sécurité. Les propositions fusaient, entre "opération de libération", vote de sanction, envoi en force d'enquêteurs sanitaire et militaire, fermeture des frontières, boycott massif ou encore rupture des relations diplomatique. Leia pris le temps à chaque fois de tenter d'exposer les failles dans chacune des propositions, elle ne pouvait se résoudre à laissez l'Etat s’engouffrer dans cette crise, sans tenter d'apporter une voie différente. Car même si officiellement elle avait l'autorité, officieusement elle ne pouvait rien faire sans un minimum de soutiens politique des "pontes" du capitole
Elle manœuvra pour tenter de faire admettre une autre solution, il fallait que tout en donnant une apparence "musclée" elle préserve la légitimité et la dignité de Dagger et du peuple d'Elrood. Après des tractations, des pirouettes de diplomatie, de flatteries, et des discours fins, et aux prix de nombreuses conditions, elle obtint un fragile consensus.
Elle allait présenté ce projet aux citoyens.

Une conférence de presse fut organisée, elle se prépara avec soin, portant une tunique bleu nuit, ainsi qu'une coiffe imposante qui n'était pas sans rappelé la grandeur républicaine d'antan...


- Citoyens de la Nouvelle République, la situation grave qui est en train de naître entre notre Etat et le peuple d'Elrood doit tous nous amener à réfléchir et à considérer avec sagesse et retenue la position à adopter.
La suspicion particulièrement inquiétante que l'Empire Galactique puisse avoir étendu son influence sur ce secteur à la fois voisin et allié historique, ne peut et ne doit pas être ignorée.
Cependant, nous avons combattu la tyrannie impériale, nous avons souffert des barbaries des Moffs, et des troupes de choc, tout cela nous l'avons fait aux côtés du peuple d'Elrood, et je crois que ce peuple mérite que nous nous y reprenions à deux fois avant de le livrer aux flammes, uniquement sur la bases de suspicions.

C'est pourquoi avec les conseil du Gouvernement, je demande solennellement l'autorisation aux autorités compétentes du secteur d'Elrood d'autoriser la visite d'une mission diplomatique afin, premièrement de rétablir un contact, un dialogue duquel devra sortir toute les réponses aux interrogations et inquiétudes légitimes que nous avons vis a vis de ce rapprochement entre Elrood et l'Empire, mais également pour nous assurer, dans le respect de la souveraineté d'Elrood, de la santé de Dana Rangre, en tant qu'ancienne leader de l'Alliance Rebelle, et dernière dirigeante légitime reconnue par la République, avant les récents changements.
Cependant je ne crois pas que nous puissions avoir des réponses et des explications claire à nos questions, ni construire un dialogue sur la base de rapport de commission d'enquête ou de mission diplomatique opaques. Je ne crois pas non plus qu'aucun des citoyens de la Nouvelle République n'attend de moi que je reste assise ici à attendre des résultats d'une commission lointaine, et j'ai l'assurance qu'aucun citoyens n'a voté pour moi dans ce sens.
Aussi j'ai l'intention non seulement d'organisé et de préparer cette mission, mais également d'en prendre la tête, afin de nous représentez tous, durant cette mission, et de rendre directement des compte à la Nouvelle République de ce qui s'y sera dit, il n'y aura aucun intermédiaire, aucun mandataire.

Notre Etat, est fondé sur la recherche de la paix, et du dialogue, tourner le dos à nos alliés, ne peut jouer le jeu que d'une seule entité : notre ennemi. Et je ne lui ferai pas ce plaisir. J'irais en Elrood et je sais que la diplomatie, la paix et nos valeurs y triompheront !
Que la Force soit avec nous !


Sous une pluie de flash et de réactions, Leia descendis du podium. Cela avait été un exercice très délicat. Car dans un même discours elle avait dû s'adresser à la fois à Dagger, aux elroodiens, aux républicains, à son gouvernements, ses opposants et à son ennemi. Il fallait contenter les uns, rassurer les autres. Elle espérait désormais que Dagger, accepterai une visite présidentielle, avec toute les conditions que lui avait imposées le gouvernement, qu'on envoya à Dagger :

- Escorte Présidentielle au grand complet.
- Commission d'inspection sanitaire.
- Absence totale de toute présence de dignitaires ou de troupes impériales de tout le secteur d'Elrood pendant toute la durée de la visite.
- Suspension de tout dialogue diplomatique public entre Elrood et l'Empire durant toute la visite.

Les conditions étaient lourdes, mais Leia avait dû s'y résoudre pour faire accepter l'idée de la visite, et surtout qu'elle en soit à la tête. Elles savaient que beaucoup de ces mesures ne serviraient qu'a calmer l'opinion publique, un moyen pour le gouvernement de brandir avec force, "son contrôle de la situation" devant l'opinion public, pour elle en revanche ce n'était que le prix à payer pour avoir la chance d'installer un dialogue. Elle priait désormais de toute ses forces que Dagger, passe outre ces conditions et acceptent la visite. L'avenir était entre ses mains à présent...
Avatar de l’utilisateur
By Scott Knox
#18197
Quand le département des Affaires Etrangères reçut le communiqué NR, Jean faillit avaler de travers, il se demanda à quoi jouait Mme Organa, avait-elle reçu son précédent message ? Pourquoi cela avait-il été ignoré ?

Il respira profondémment, s'il voulait la jouer "réaction épidermique + froissement d'égo", rien de plus facile et UNE FOIS DE PLUS, il décida de mettre de côté son ressenti...

Pourquoi ? Parce qu'il misait sur l'avenir et que l'essor d'Elrood était à ce prix ! Il renvoya une réponse à La Présidente.


Emetteur : 1er Conseiller d'Eskyrt, Jean Dagger
Destinataire : La Présidente de la Nouvelle République, Leïa Organa
Objet : situation actuelle

Mme La Présidente,


Suite à votre pli diplomatique et pour la sauvegarde de la paix entre nos deux Nations, j'accède à vos demandes, sachez néanmoins que j'ai fait appel à un diplomate neutre à titre d'observateur et que rien ne commencera sans qu'il ne soit présent.

Tout médecin ou spécialiste Républicain, sera accompagné par son homologue FéDéral lors de la visite au bloc médical réservé à Mme Rangre. Aucun garde armé ne sera toléré sur place, vos bodyguards seront donc désarmés quand ils seront à moins de 100m du bloc.

Pendant votre séjour, seules des armes légères seront tolérées pour votre protection, mais cela sera inutile car vous serez en territoire neutre et que nous vous témoignerons le respect dû à votre rang, fonction et représentativité.

Je fais préparer les doubles des archives médicales depuis son hospitalisation mais celles-ci sont déjà disponibles en ligne. Vous constaterez sur place qu'elles sont identiques à celles qui sont accessibles par des milliards de citoyens de chaque côté de la frontière.

A titre de précision, l'avant-dernière condition est caduque puisqu'il n'y a aucun élément impérial dans ma zone de souveraineté exclusive Elroodienne et nous vous invitons à rester quelques jours, si vous le désirez afin que vous constatiez que cela n'est pas une mise en scène.

Je vous prie de croire, Mme La Présidente, en mes sincères et cordiales salutations.

Respectueusement,
M.Jean Dagger, 1er Conseiller d'Eskyrt


Jean envoya un ordre aux forces de sécurité pour les avertir de ne pas répondre à d'éventuelles provocations verbales ou non, de la part de l'escorte NR. Il fallait préserver la paix au nom des intérêts supérieurs d'Elrood. Une garde équivalente à la garde NR serait déployée, les droïdes de protection sont mis en retrait, hors de vue. Ils resteraient en mode neutre jusqu'à nouvel ordre. Un protocole d'accueil fut donc préparé...Seuls des droïdes sondes civils sur place, filmeraient l'arrivée et le déroulement de la visite.

Au M.J : Le pli est envoyé aux Affaires Etrangères NR
Avatar de l’utilisateur
By Leia Organa
#19182
Coruscant 11h02,
Canaux publics de la Nouvelle République.


Image


La planète-ville finissait de s'éveiller à la lumière du jour, tout le monde médiatico-politique républicain de Mon Calamari à Ithor attendait avec intérêt, ce qui était annoncé par les bruits de couloirs depuis plusieurs jours. L'ultimatum laissé par la justice républicaine afin que soit démonté ou mis hors service les différents intérêts économique de la Sorosuub Corporation et du secteur Sullustéen en territoire républicain venait de s'achever. Et sans surprise le gouvernement sullustéen n'en avait absolument rien à faire et bien sûr passerai outre. Or si le pouvoir judiciaire se contentait de rendre la justice, c'était bien à l’Exécutif, de l’exécuter, de la mettre en oeuvre par les moyens dont il disposait. La décision reposait donc principalement entre les main du Chef d'Etat. Leia s'entoura bien entendu des meilleurs conseillés, spécialistes et membres intéressés des différentes institutions républicaines, afin d'adopter la meilleure approche face à cette prévisible violation de la décision de Justice. On lui conseilla des saisies policières, idée qu'elle écarta rapidement. Puis tentant d'envisager la situation sous un autre angle, elle pu mettre au point une réaction mesuré, proportionné et qu'on espérait cette fois efficace.
En fin de mâtiné les médias de toute la république furent informé de la nouvelle du jour : un nouvel acte venait d'être publié...


[Cianba, Reporter à l'Holonews] -...c'est donc officiel, le bureau de la Chef d'Etat vient de confirmer la signature par cette dernière de l'Ordre exécutif 3447, publier à l'instant dans tout l'espace républicain, nous avons pu obtenir l'annonce immédiate faite devant les journalistes par la présidente Organa en personne...

L'image tournait en boucle sur bon nombres de chaînes dans toute la République, Leia au pupitre officiel du Capitole, devant les holocaméras de la Galaxie...

- Nous avons été forcée de constater que le gouvernement sullustéen ainsi que les dirigeants de la Sorosuub corporation n'ont jamais eu l'intention de se conformer à la décision de justice dont ils ont fait l'objet. Nous sommes convenus qu'il appartient au gouvernement de la Nouvelle République d’assumer immédiatement une position très ferme à l’encontre des violations caractérisés et systématiques des règles et lois de notre Etat, dont les décisions de la Cour de Justice font partie intégrante.

Pour que des relations de voisinage puissent exister, même dans un climat de tensions comme c'est le cas actuellement, les deux parties doivent respecter les choix et décisions de l'autre, c'est une condition primordiale pour des relations saines. C'est une question qui relève du respect mutuel de la souveraineté. Si une autorité de Justice Sullustéenne venait à prononcer la saisie de biens républicain sur son sol, nous n'aurions aucun autre choix que de nous y conformer, nous n'avons pas le droit ni l'autorité pour imposer notre présence commerciale sur le territoire souverain d'un voisin, et ce parce que nous le respectons, même si cette décision nous déplaît. Et ce même si les enjeux économiques seraient majeurs à nos yeux. Aucun Etat ne peut forcer un autre à "subir" contre sa volonté la présence de complexes d'exploitations industriels et commerciaux, sur son sol. Le gouvernement sullustéen en refusant de récupérer, démonter ou vendre ses usines et installations sur le territoire républicain, s'impose sur notre territoire, au mépris de nos lois et de notre liberté économique. Car si la liberté économique implique de commercer et d'accepter la présence économique d'un voisin, elle implique également la liberté de dire "non" et de refuser de commercer. Ce droit le gouvernement Sullustéen nous le refuse, et cela nous ne pouvons le tolérer. Nous nous sommes battu pour avoir la liberté de choisir qui serait nos partenaire économique et qui ne le serait pas !
Ainsi de nouvelles sanctions économiques, financières et commerciales vont être mise en place par l'Ordre exécutif 3447 en vue d'induire la mise en conformité des autorités sullustéenne avec les décisions de justice dont elles ont fait l'objet.

L'Ordre exécutif à été pris dans le cadre de la politique extérieur, sur conseil du gouvernement et notamment des conseillés à la Justice, au Commerce et au Ministère Général, conformément à l'Article 3 de la Charte Commune. Il sera maintenue aussi longtemps que la situation de constante violation de nos lois, règles et décisions sera perpétrée par les autorités de l'espace sullustéen et la direction de la Sorosuub Corporation. Evidemment les mesures établis par l'Ordre exécutif 3447 prennent en compte les besoins légitime du peuple de l'espace Sullustéen et module les effets des sanctions le concernant.
Je continue personnellement d'espérer en la résolution diplomatique de ces différends, et appel les autorités du secteur sullustéen à se conformer aux décisions dont elles font l'objet afin qu'une situation normalisée puisse être rétablie.


L'intervention du Chef d'Etat s'arrêta là, elle répondis à plusieurs questions, puis la place était faite désormais aux commentateurs, analystes et acteurs politiques pour des réactions. Chacun avait désormais accès à l'Ordre exécutif qui venait d'être publié et ratifié par la signature de la présidente Organa...

Ordre exécutif 3447
Embargo sur tout commerce avec le secteur sullustéen


Image


La Nouvelle République représentée par son Chef d'Etat proclame :


1. Un Embargo sur tout commerce avec le secteur sullustéen

2. Cet Embargo consiste en la prohibition à l'importation et à l'exportation de tout produits en provenance ou à destination du secteur sullustéen. Il concerne notamment l'interdiction de l’entrée sur le territoire républicain de tout produit élaboré, totalement ou partiellement, avec des produits en provenance du secteur sullustéen, même dans un Etat tiers. Sont à ce titre également prohibés toutes transactions, investissements et échanges financiers avec le secteur sullustéen.

3. Les exportations à destination du secteur sullustéen de produits alimentaires et médicaux ne sont pas concernés par cet Embargo.
Le présent acte s'applique sans préjudice de la souveraineté des Etats tiers dans leur échanges commerciaux avec le secteur sullustéen.
Le Chef d'Etat ou, le cas échéant, le Conseillé au Commerce se réserve le droit de révoquer, modifié ou amender le présent acte.


Le Chef d'Etat de la Nouvelle République,
Leia Organa


Le secteur Sullustéen était désormais sous un embargo total, il avait rechigné à fermer quelque usines et bien désormais, même si il produisait illégalement sur le sols républicains, il ne pourraient vendre le produit de sa production illicite, ni acheter d'ailleurs.
Toute les ventes et exportations républicaines en direction de Sullust cessaient. L'énergie, le gaz, les matières premières, les armes, le textiles, les technologies, les biens de luxes, les véhicules bref tout y passait. Sur toute les places commerciales de la République, les rayons "sullustéen" perdaient d'office leur droit de présence, et étaient fermés au profit de nouveaux (ou ancien) concurrents qui n'attendaient que ça depuis des années, parce que rien de ce qui se trouvait sur Sullust n'était introuvable sur les millions de planètes composants la Nouvelle République. Vente ou achat pour ou vers Sullust, c'était fini, les monopoles détenus par Sullust s’effondraient immédiatement, et ceux qui pendant des années avait lutté pour concurrencer Sullust avaient désormais enfin la liberté de proposé leur produits "républicains" à des tarifs raisonnables et forcément moins chers que ce que Sullust vendait puisque "intra-républicain". La menace d'une telle mesure planait depuis un moment déjà, aussi beaucoup de commerçants visionnaires avait même anticipé en se trouvant de nouveaux clients ou marchés autre que Sullust, et dans le système libéral républicain ce n'était pas très difficile.
Une page se tournait, et pour beaucoup le gouvernement avait même beaucoup tardé avant de défendre fermement l'Etat et le commerce républicain, face à un "envahissant" voisin.
Avatar de l’utilisateur
By Leia Organa
#26914
Note : Rp soumis à caution en fonction des différentes réponses impériales lors du Rp sur l'Union

******* FLASH INFO *******


Image


Sur tous les canaux officiels de l'Holonet les programmes s'interrompuent, et une information capitale allait être donnée.
Parallèlement des postes, des news, des articles inondaient tout l'holonet d'un certain type d'image et d'expressions artistiques qui allaient dans un sens bien déterminé qui n'échappait à personne. Il semblerait que le gouvernement avait encouragé tout une génération d'artiste à soutenir un mouvement bien particulier, qui impliquaient entre autre des représentations des soldats ennemis, mais cette fois-ci autrement que dans la dérision (jusque là seule représentation acceptée et acceptable de l'ennemi en territoire républicain).
Quelque chose changeai...


Image


La Nouvelle République était en pleine mutation, quelque semaines à peine après la scission des dizaines de planètes des Colonies Nord, alors que les comités du Sénat et les groupes de travail s'activaient nuit et jour pour préparer la réforme du système républicain annoncé et voulue par la Présidente, de même que le projet du Social Act était en cours de réécriture après sa mise en échec par les troubles politiciens.
Bref en plus de tout cela, la Présidente avait décidé de passer à une nouvelle étape, sa principale préoccupation était de consolider l'Union et pour cela il n'y avait qu'une seule option : STOP WARS.
Du nom de l'immense campagne qu'elle avait initiée avec plusieurs de ses alliés et amis dans les médias. Et l'imagination ne manquait pas, toute la Nouvelle République serait bientôt inondé de cette "propa-paix" comme on l’appelait. Une manière de rappeler à tous que la Paix était un objectif initiale de l'Alliance...


Image


Des planètes entières se voyaient non plus demandée de rester discrète mais au contraire elles étaient encouragée à exprimer leur attachement à la Paix avec l'Empire et avec toute la Galaxie, cette valeur fondamentale de la Nouvelle République.

Et alors que Leia était rentrée depuis quelque jours seulement depuis son voyage...surprenant sur Klatooine elle pris la parole dans une annonce publique et officielle sur tout l'holonet...


- Citoyens de la Nouvelle République,
Il y a près de 15 ans, l'Alliance Rebelle à fait éclater au grand jour ses valeurs fondamentales de Liberté, de Justice et de Paix. A cette époque il était impossible de protéger et de faire triompher ces valeurs autrement qu'en menant un courageux combat contre l’oppression. La Guerre à été notre seule option possible.
Après elle, la Nouvelle République a consacré et restauré pleinement une partie de ces valeurs.
Une partie seulement parce qu'aujourd'hui si la Liberté et la Justice ont retrouvé une grande part de leur droits, la Paix est elle une lointaine illusion que nous n'avons jamais atteint.

Mais nos lois, nos valeurs ne sont pas que des mots ! Et je n'ai pas été élue pour glorifier des mots et des lettres mortes.
Il est temps de rappeler à tous que la Nouvelle République vit ce qu'elle professe et honneur la volonté de ses fondateurs et ses valeurs essentielles !
L'Union Galactique et son fonctionnement ont établis une trêve galactique générale, autorisant le dialogue, et même le voyage légal vers les territoires impériaux, il s'agit là d'une occasion historique, la première depuis le début de la guerre, de pouvoir enfin discuter, nous asseoir à la table de la discussion et de la raison pour tenter de construire et non plus de détruire.
Voilà pourquoi j'annonce l'ouverture officielle des procédures et des négociations en vue de la signature d'un traité définitif de Paix avec l'Empire Galactique !

Différents comités du Sénat vont se réunir pour préparer ses négociations, par la suite nous nous réunirons avec les représentants de l'Empire Galactique pour entamer réellement une discussion, un dialogue qui ne reposera pas sur la haine et la violence.
Nous devons être meilleur, nous devons laisser une chance à la PAIX !
Nous attendront les autorisations en provenance de Yaga Minor pour une visite officielle.

Ensemble, nous montreront à tous, que La République EST réellement au service de la Liberté, de la Justice et de la PAIX.
Nous DEVONS ARRÊTER LA GUERRE !


Première prise de position aussi franche et claire depuis ce jour au Sénat. A l'heure où sois disant certaine planètes et politiciens trouvaient que le gouvernement n'allait pas "assez vite" dans un processus de Paix. A l'heure où on qualifiait Leia comment "dangereuse pour la Paix", elle pris l’initiative de briser la glace officiellement.
Dans les prochains jours elle mettrait sur place la délégation qui partirait pour Yaga Minor dès qu'ils en recevraient les autorisations.
Partout ailleurs ce discours laissait entrevoir par les affiches et à travers la campagne STOP WARS, même les plus utopiste des fantasmes...


Image
Avatar de l’utilisateur
By Harlon Astellan
#28054
La rétorque d'Organa ne cessait de surprendre. Depuis la sécession inopinée de sa vieille amie Maya Tega, maintenant élue à la tête d'un peuple fort de quelques centaines de planètes, la Présidente ne cessait de marteler le projet de paix avec l'Empire, elle qui était si souvent située du côté militariste de la Nouvelle République. Une femme qui associait par culpabilité les fils des pécheurs de l'Etoile Noire pouvait-elle décemment se faire porte-parole de la paix avec ses ennemis ? Maya Tega parlait de paix depuis plus longtemps, et ses sacrifices avaient aussi été grands. On commençait à douter de la santé mentale de la Présidente, qui semblait aller dans le sens du vent plutôt que dans celui de ses idéaux.

« Mon coeur me souffle de maintenir l'effort martial, mais ma tête me dit qu'un traité de paix nous donnerait du temps pour nous organiser. Voire, qui sait, avec le temps pourrions-nous apprécier nos adversaires. »

Seul dans sa salle noire, ses piliers de lumière vive et ses façades si... impériales, Harlon méditait sur la situation. Devait-il demander leur avis aux Grands Moff ? A Rhedatt seulement ? Ou peut-être à son mystérieux mécène ? Cette Ombre qui avait disparue quand son oeuvre se fut accomplie. Un mois maintenant qu'il n'avait entendu parler de lui. Heureusement, personne n'était au courant.

La salle du trône de Bastion ne lui servait qu'à se reposer entre deux voyages. La centralisation secrète du pouvoir donnait à la place forte une influence tentaculaire sur l'Empire entier, et même en dehors de ses terres.

« Que faire ? »

L'inconvénient de sa position, était qu'il parlait souvent seul. Aucun conseiller près de lui, pas une aide... pas un ami. Au moins pour recueillir son avis, discuter, donner un point de vue similaire ou différent.

Le poids du pouvoir l'avait porté à un constat alarmant : il était seul. Abandonné, détesté, écouté de force. Il commandait, on obéissait. Il disait, on faisait. Il n'avait plus le temps d'aller deviser avec ses amis de La Voix, dont il avait abandonnée la direction au profit d'une élection à huis clos des huiles du club. Avec surprise, son père avait refusé d'en assumer la direction, et avait porté la direction à un universitaire de Naboo. Un homme assez âgé et de grande sagesse, autrefois conseiller intime de la Reine Amidala.

Il ne savait pas comment répondre. Devait-il jouer le prédateur, celui qui place ses pions dans l'espoir de jouer son vrai coup dans une dizaine de tours ? Ou devait-il sauver la face et refuser de poser ses pions sur l'échiquier, par principe élémentaire ? Une alliance, même de façade, ne plairait pas à de nombreux Moff et Amiraux. Mais une paix, d'un côté, permettrait une remilitarisation sans risque pour eux. En plus de leur redonner des lieux avec les zones perdues, comme Kuat, Carida et Eriadu. Peut-être même pouvaient-ils obtenir le retour d'Ithor dans leur giron.

Aussi Harlon prit-il la décision de contacter le BSI, lui demandant de se tenir prêt à agir contre les Moff et Amiraux qui seraient prompts à ne pas suivre les ordres. Et il renvoya une missive directement à la Princesse Organa, comme il était de prérogative entre Chefs d'Etat.

En acceptant sa demande d'entrevue sur Yaga Minor, dans un vaisseau non armé, avec une escorte anti-piraterie qui resterait à distance de l'espace souverrain de la planète, avec jusqu'à 4 Conseillers pour la seconder. Il lui laissait le choix dans la date.

Bonsoir à tous, Vous le savez, Swor est[…]

La bataille de Kamino [Dashel Nelievar]

https://i.pinimg.com/originals/b5/5[…]

https://cdnb.artstation.com/p/asse[…]

Les épreuves [Dashel - Kit Fisto]

https://i.imgur.com/YH1H1.jpg […]

https://cdn.lowgif.com/full/6b2d0909[…]

La planète Vendaxa faisait partie de ces mondes d[…]

C e lieu semblait si réel, en soi il était ré[…]

Posséder [Ch'hodos]

Ambiance (1) Dans la candeur de l[…]