L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Taris est un monde densément peuplé, urbanisé et pollué à l'extrême. Les classes supérieures occupent les sommets des gratte-ciels tandis que les plus pauvres vivent privés de lumière dans les couches inférieures. Loin du sommet des bâtiments, la surface est principalement composée de marais nauséabonds et de champs d'épaves de vaisseaux.
Avatar de l’utilisateur
By Jas Gokudo
#29894
Peut-être voulait-elle un prisonnier à interroger vite fait? Pouvait toujours être utile de savoir, par exemple, qui envoyait les Gardes à leurs trousses et pour quelles raisons.

Mais ce ne fut pas le cas. Un tir de blaster de Variise en plein visage et le dernier Garde s'effondra contre le sol de tout son long. Sans même se retourner et flanquée de Rose-4 et d'un des Rodiens d'Ely'a, elle lança pour les deux autres:

« Allez! On n'a pas de temps à perdre. On a deux trois bras à aller casser dans les hauts quartiers. »


Voilà qui s'annonçait prometteur! Jas rangea son nouveau pistolet à sa ceinture et ajusta son fusil de précision derrière son dos avant de se mettre en route avec les deux autres. Iris suivrait, derrière.

« Et tu bosses souvent, comme ça, à l'improviste avec des inconnus? »


Autant faire la conversation jusqu'aux élévateurs qui les amèneraient dans les niveaux supérieurs de la capitale. Ils en avaient pour une vingtaine de minutes avant d'arriver au lieu de rencontre avec les informateurs sur le point de changer de camp.

Dans l'élévateur, Variise en profita pour briefer son équipe sur les détails fournis par le Bothan. Le plan était simple: le Rodien réunirait les chefs d'équipe d'agents chargés d'informer le réseau d'Ely'a sur les transactions sur la voie hydienne dans une suite d'un hôtel. Là, l'équipe d'Al-Anka devrait se montrer convaincante pour les faire revenir sur le droit chemin. Et si des hommes de Tenloss étaient sur place, ils devraient aussi s'en occuper pour lancer un signal fort.

Une fois les agents de retour dans le giron du Bothan, il fournirait le transport jusque sur Emberlene où Variise pourrait s'informer sur le commanditaire de l'attaque précédente.





Les cinq firent tourner bien des têtes en entrant dans le luxueux établissement. Le Rodien s'occupa d'obtenir la carte électronique pour débarrer la porte de la suite située au dernier étage. Les invités seraient là dans une dizaine de minutes. Cela leur laissait peu de temps pour se préparer. Iris resterait dans le hall avec Jas et s'occuperait de l'accueil des invités et préviendraient les autres si Tenloss avait dépêché des hommes.

La Nagai prit donc place à un confortable fauteuil, les yeux rivés sur la porte d'entrée. Elle commençait à avoir hâte de foutre le camp de cette planète, quoique l'éventualité d'une visite des déserts brûlants d'Emberlene ne l'enchantait pas d'avantage. Elle détestait la chaleur et préfèrerait que l'Ordre Mistryl ait ses bureaux sur Hoth que là-bas.

Relevant soudainement la tête, elle fit signe à sa collègue.

« Nos invités sont là... »


Avatar de l’utilisateur
By Ciaphas Cain
#29898
Visiblement la suite du programme impliquait de continuer à suivre l'autre dégénérée. Le fait qu'elle eut abattu comme elle aurait viré de là une mouche exaspérante le prisonnier n'incitait guère à mieux l'apprécier. Je t'en foutrais de l'impressionnant moi. Par contre, la remarque de Variise arracha un grand sourire à la Chiss. Matraquer des bouffons costumés et friqués de la haute? Cette affaire prenait un tour des plus intéressants d'un coup.

« Et tu bosses souvent, comme ça, à l'improviste avec des inconnus? »


Que veux-tu, je suis du genre impulsive, si mon instinct me dit que ça vaut le coup je fonce...

Court silence songeur avant de reprendre.

Je dois m'inquiéter du fait que vous êtes probablement du Soleil Noir et pas moi? Genre vous comptez me descendre une fois que je vous serai plus utile ou bien? Je tiens quand même à ma petite peau bleue tu comprends...

Elle l'aimait bien cette peau bleue qui lui tenait vachement chaud quand il faisait super froid comme sur Csilla. Si on pouvait éviter qu'elle se retrouve toute trouée ce serait vraiment sympa mine de rien. Une fois à bord et en route pour la suite de cette charmante excursion, Al-Anka tint son briefing. En gros, il était question de tenir compagnie à un groupe de mafieux importants et de les "convaincre" de faire une bonne action.

En entendant cela, Iris ne put s'empêcher d'avoir un grand sourire faussement espiègle et d'ajouter avec sarcasme:

Ça tombe bien ça, on m'a toujours dit que j'étais d'une compagnie vraiment délicieuse. Jusqu'à ce qu'on se rende compte que je dort avec ma vibrolame sous l'oreiller.

Il y eut bien une des donzelles de l'équipe qui rit légèrement mais les autres restèrent de marbre. Quant à Al-Anka et Jas, la première lui jeta un regard du genre "un mot de plus et je te tire une décharge dans le buffet" et la seconde sembla presque gênée. La Nagai avait l'air du genre coincée, quel dommage, fallait savoir profiter un peu de la vie et se détendre des fois.

Boulot, métro, dodo, tout ça c'était pour les bouseux de gens vivant dans la "légalité" et se satisfaisant de leur vie minable. Les gens comme elles, c'était la belle et grande vie et peu importe si elle durait pas longtemps. De toute façon, mieux valait une vie courte et intense que longue et monotone. Déride-toi un peu ma petite Jas!

Changement de décor radical, on passe des bas fonds crades à un hôtel raffiné du plus bel effet. Inutile de vous dire que le groupe de donzelles armées et vêtues pour aller à la guerre, menées par une femme à l'allure de sauvage folle, ça en jetait un max. Autant pour la discrétion, tout le monde devait être au courant dans ce foutu hôtel qu'il y avait des nouvelles venues pas là pour louer une chambre.

On aurait pu tout aussi bien se promener avec un panneau marqué "criminelles à la recherche d'une cible"...

Tandis qu'Al-Anka menait ses troupes à la suite à l'étage pour préparer le comité d'accueil, la Chiss et la Nagai furent laissées à l'entrée, constituant les hôtesses pour ces messieurs qui allaient arriver sous peu. Jas alla se poser sur un fauteuil confortable et Iris en fit de même, face à elle, s'étirant comme un chat en soupirant d'aise. Ça faisait un bail qu'elle s'était pas posée dans un fauteuil aussi agréable.

Jas lui fit alors signe, 10 minutes plus tard, que leurs clients étaient arrivés. Un Bothan, un Trandoshan, un Barabel et une Lorrdienne. Tu parles d'une quatuor bizarre. Bon, vu qu'ils devaient être des vieux de la veille, ils devaient avoir un code pour s'assurer que ceux/celles à les accueillir ne soient pas des imposteurs. Le tout c'était de le trouver. Autant y aller au culot donc, en général ce genre de message codé sortait d'esprits si peu imaginatifs que bon.

Elle s'avança la première, la Nagai sur ses talons et s'inclina brièvement devant la bande de chefs d'équipes avant de tenter le coup.

Alpha Roméo, feu vert pour l'opération Tonnerre Bleu.

... Ou pas visiblement, vu la tête que faisaient les 4 criminels, il y avait fort à parier qu'ils n'avaient strictement rien compris à ce qu'elle avait dit. A l'avenir elle éviterait les holos d'espionnage à la "700 Jim Bind" dont elle raffolait, ça lui éviterait de passer pour une teubée. Moment fort embarrassant pour tout ce petit monde, les paroles de la Chiss étant suivie d'une silence aussi assourdissant que profondément gênant.

Euh désolé j'ai dû confondre avec d'autres clients. On recommence. Ephiria Kell, et voici ma cousine éloignée Yara Kell. Les marchands vous attendent en haut dans une suite spécialement aménagée pour l'occasion. Nous n'avons pas ménagé nos efforts pour vous assurer une tranquillité absolue je peux vous l'assurer, ma cousine va vous expliquer ça plus en détail puis nous vous mènerons là-haut.
Avatar de l’utilisateur
By Jas Gokudo
#30000
« Alpha Roméo, feu vert pour l'opération Tonnerre Bleu. »


Jas couvra ses yeux de sa main droite, exaspérée. Cela ne faisait pas trente secondes que leurs invités étaient arrivés qu'elle foutait en l'air leur couverture. Or, avant que la Nagai puisse placer un mot pour rattraper le tout, Iris tenta un second essai.


Euh désolé j'ai dû confondre avec d'autres clients. On recommence. Ephiria Kell, et voici ma cousine éloignée Yara Kell. Les marchands vous attendent en haut dans une suite spécialement aménagée pour l'occasion. Nous n'avons pas ménagé nos efforts pour vous assurer une tranquillité absolue je peux vous l'assurer, ma cousine va vous expliquer ça plus en détail puis nous vous mènerons là-haut.


Voilà quelque chose qui avait une chance de marcher... mais à peine la Nagai tenta alors de placer un mot que la Lorrdienne, toute petite entre le Trandoshan et le Barabel, fronça ses sourcils et posa délicatement une main sur les écailles du premier compère reptilien.




« Elles mentent », dit-elle simplement.


Et elles étaient de retour à la case départ! Les informateurs étaient sur le point de tourner les talons. Jas leur ouvrit immédiatement les bras, un sourire désolé sur les lèvres.


« Écoutez, nous sommes avec Ely'a. Votre contact est dans la suite à l'étage et veut disctuer de certains arrangements. »


Les chefs d'équipe se jetèrent des regards entendus, hochèrent de la tête puis acceptèrent de suivre les deux mercenaires. Le premier, le Bothan, semblait jeune et – comme bien des représentants de son espèce – nerveux. Il portait un ensemble de haute couture et jetait de temps en temps un regard distrait à son datapad. Plus petit que ses confrères informateurs, il menait toutefois la marche, signe d'une certaine importance.

Suivait la Lorrdienne. Vêtue d'amples vêtements sombres sensés la protéger contre la lecture de ses moindres mouvements par ses semblables, de longs cheveux bouclés encadraient un visage pâle et expressif. Deux yeux sombres analysaient les moindres faits et gestes de tous, qu'elle pouvait analyser avec une précision tout à fait exceptionnelle.

Les deux autres, le Trandoshan et le Barabel, détonnaient lorsqu'on savait qu'on avait ici les chefs d'équipe d'agents de renseignements d'un renégat Bothan. D'un calme de marbre comparativement à leur collègue Bothan, ils fermaient la marche et semblaient peu enclins au dialogue. Le petit séjour dans l'élévateur sembla être une éternité.





« ... sommes sur le point de vous offrir un partenariat des plus intéressant. »


Jas fit entrer les quatre compères dans l'immense suite. Ils passèrent de l'entrée au salon où les attendait le Rodien d'Ely'a et Variise, confortablement assis dans des fauteuils se faisant face. Derrière, une large fenêtre donnait sur d'autres gratte-ciel de Taris. Les portes se refermèrent dans un sifflement sinistre et Variise se leva devant les regards interrogateurs des chefs d'équipe.


« Qui est celle-là? »


Le Bothan souffla la réponse: Variise Al-Anka.

La Lorrdienne interrogea du regard le Rodien travaillant pour leur même patron, qui haussa les épaules.


« Comme le disait ma collègue, nous sommes ici pour vous proposer un partenariat des plus intéressant. Nous avons eu vent de vos échanges avec Tenloss... »

« Nous n'en n'avons rien à faire de ce que Borsh pense de nos autres contrats. Tenloss est beaucoup plus payant et nous ne travaillerons plus avec... »


Le tir déchira le début des explications de la Lorrdienne qui, stupéfaite, regarda le corps du Rodien s'effondrer en bas du fauteuil. Variise, son pistolet à la main, n'avait pas lâché des yeux les quatre informateurs.


« ... qui a parlé de travailler avec Borsh? Si vous connaissez mon nom, vous connaissez également pour qui je travaille. Et si Tenloss tente de vous acheter, mon organisation devrait être tout aussi intéressée à acquérir vos services. Nous en avons les moyens, vous le savez. »


Sourire.

Jas, derrière les quatre compères, avait frissonné lorsque sa patronne avait froidement assassiné l'homme du Bothan. Mais elle comprenait maintenant sa stratégie et c'était bien plus payant pour le cartel de mettre directement la main sur quatre informateurs et leur réseau, que de devoir sous-traiter auprès de Borsh Ely'a.


« Ce que je vous propose est simple: refusez le contrat de Tenloss, revenez dans le giron de Borsh Ely'a tout en informant directement le cartel tarissien du Soleil Noir. Refusez et... »


Variise regarda dans la direction du corps inanimé du Rodien.
Avatar de l’utilisateur
By Ciaphas Cain
#30012
Saleté de Lordienne et ses capacités de décryptage surnaturelles du langage corporel. Sans elle, 10 contre 1 que son coup de bluff aurait marché. Elle avait entendu le léger soupir rageur de Jas, preuve que sa première tentative n'avait pas trop plu. Ouais ben si elle voulait éviter les imprévus elle aurait qu'à prendre contact la première hein, c'était pas vraiment la tasse de thé d'Iris que d'accueillir des informateurs.

Heureusement, la Nagai sauva le coup avec la classe et le talent qui semblaient lui coller à la peau. Quelle femme.

Tout ça sonnait vraiment bizarre dans la tête de la Chiss. Le Barabel, la Lordienne, le Trandoshan et le Bothan. Elle et la Nagai. Sans parler de la furie plus haut qui attendait avec son flingue chargé et prêt à tirer. Vraiment, dans quel merdier t'es encore allée te fourrer ma cocotte? Finalement il fut temps d'accompagner tout ce petit monde jusqu'au contact de Tenloss, du moins le prétendait-on.

Une fois tout le monde entré, ça se mit à discuter joyeusement entre cerveaux criminels. De ce qu'elle en comprenait, Al-Anka voulait des infos que les autres avaient et eux voulaient se rapprocher du syndicat Tenloss. Oui okay d'accord, mais ça n'expliquait pas ce que venait faire le Soleil Noir dans l'équation. Elle avait l'impression de manquer un truc capital dans l'histoire, peut-être qu'en écoutant...

BAM! Le tir qui envoya à terre le Rodien, agent du Bothan qui les avait toutes envoyées dans cet hôtel, fit sursauter tout le monde excepté Al-Anka et ses filles. C'était prévu dans le plan ça? Iris n'avait pas souvenir qu'il y avait des exécutions de programmées mais après tout elle était pas trop dans les petits papiers de la patronne.

Le meurtre presque gratuit du Rodien eut des effets différents sur les 3 envoyés. La Lordienne ne cessait de jeter des regards nerveux sur le cadavre fumant et ensanglanté tandis que le regard du Barabel allait du corps à Variise. Quant au Trandoshan, il ne lâchait pas de ses yeux reptiliens la boss et semblait parti pour répliquer de manière comment dire, disproportionnée?

Tu crois que parce que tu as liquidé cet incapable qui travaillait pour Ely'a, ça nous fait peur au point qu'on fasse des courbettes devant toi? Si tu nous liquides tous - à supposer que tu y arrives - tu n'auras rien obtenu du tout.
En fait c'est inexact, si vous crevez tous, probable que vos remplaçants seront envoyés reprendre là ou vous vous étiez arrêtés et on les accueillera de la même manière. Ça peut durer indéfiniment de cette façon.

Le lézard géant tourna son regard vers la Chiss ainsi que les autres personnes présentes. Ce fut à ce moment qu'elle se rendit compte que c'était elle qui avait parlé. Oh mince. C'était pas du tout prévu ça. Bon calme-toi, fait ce que je te dit, continue de négocier, vas-y au culot, y a moyen de désarmer la tension de cette situation mais faut juste bien te débrouiller pour ça.

Et tu crois vraiment que si on y reste tous, nos "remplaçants" seront envoyés dans ce piège? Tu crois qu'on est des débiles amateurs?
Je crois surtout que tu réalises pas à qui t'as à faire. On parle du Soleil Noir. Tu crois vraiment qu'on n'aurait pas les moyens de déguiser vos exécutions en un crime banal sans rapport et que tes patrons n'y verraient pas que du feu?
Nos patrons sont des petits futés, contrairement à vous.
...C'est bien pour ça qu'ils vous ont envoyé sans escorte ni troupes à un rendez-vous potentiellement risqué. Futés tu disais? Laisse-moi dire.

Le Trandoshan fronça les sourcils, ou du moins donna l'impression de le faire, avec ces écailles c'est dur de déterminer si ils en ont. Puis il tourna la tête vers ses comparses et échangea des regards éloquents. Bien joué, Iris ma belle, t'es encore bonne à quelque chose, t'as bien géré le coup et avec un peu de chance, on va oublier ton fail de tout à l'heure. La Lordienne se tourna vers Variise:

Après réflexion, on va accepter ton offre mais on exige un dédommagement mensuel pour nos services en plus du tarif habituel. En guise de compensation pour la perte du marché avec Tenloss. Je suis sûre que tu comprends.

Connaissant Variise, non elle ne devait pas trop comprendre, et connaissant encore mieux ses tendances psychotiques, y avait des chances que ça finisse mal pour la petite Lordienne.
Avatar de l’utilisateur
By Impartialité
#30048
Belle prise de la part de Variise. L'exécution du plan fut rapide, efficace, sans imprévue. Elle n'était pas aussi réputée pour rien. Ainsi donc, elle s'embarquait dans un bras de fer avec Tenloss, et ses propres chefs à elle. C'est qu'elle ne doutait de rien, celle-ci. Est-ce que ça suffirait à se racheter ? Rien n'est aussi certain que ça. Est-ce que ça suffirait à ce qu'un bothan crache ce qu'il sait ? Hmmm ... Bonne question. Mais un bothan est retors, et très manipulateur. Il valait peut-être mieux le doubler, oui. Ca offrirait l'occasion de le faire disparaître très bientôt ...

Combien est-ce que tout ça coûterait, au final ? Pour faire du double-jeu de la sorte, et parce que les méthodes pour "convaincre" ont été un peu rudes, il va falloir aligner. Un blaster ça refroidit autant quelqu'un que le compte en banque, si tu vois ce que je veux dire. L'ensemble des frais furent laissés sur une data-carte qui serait donnée à Variise avant la fin de l'entrevue. Elle y contiendrait les sommes à verser, et surtout sur quel compte.

Si on résume ...

    Réseau d'informateurs de Taris nord.

    Afin de garder la fidélité de tout le monde, chaque mois : 200.000 Cr.
    Pour une information tirée de leur secteur sur Taris : Payer au moins 10% de la valeur attendue.
    Pour une information tirée de leur secteur en dehors de Taris : Payer au moins 15% de la valeur attendue.

    Concrètement, plus tu payes, et plus tu auras une information importante.

    Zone d'actions
    : Entre la ville haute et la ville médiane.

    Quantités d'agents : inconnue.
    Quantité d'informateurs : inconnue.

    Domaines d'informations privilégiés : astroport, zones d'échanges ainsi que commerciales, principalement des informations à tout ce qui est lié aux actions légales en général. Principalement liés à Taris, en grande majorité, mais a quelques branches vers d'autres planètes. Concrètement, elles sont liées à peu près à la zone "Taris Major" du Soleil Noir, d'autant plus que le réseau est normalement centré autour de Borgo Prime. La fraîcheur des informations de cette branche sera surtout offerte aux informations de Taris. Les informations plus lointaines seront plus rares, et plus chères quoi qu'il arrive. Il faudrait des agents vers d'autres planètes pour cela.

    Par ailleurs, afin de s'assurer de la bonne entente, la Lorrdienne est prête à donner quelques informations qui pourraient les intéresser sur un certain groupe de commerçants de la Voie Hydienne. Il semblerait qu'elle n'ait guère apprécié les manières d'être traitées par Borsh Ely'a. Logique, non ?

    Mais bien sûr, pour s'assurer de la fidélité et de la viabilité de tout ce petit monde, peut-être qu'il serait prudent de leur offrir un cadeau de bienvenue. Peut-être que 40.000 Crédits feraient l'affaire ? 20.000 pour chaque chef d'équipe, tout bêtement. Allez, vous êtes le Soleil Noir, faut bien ça ...

Il était possible que toute cette affaire soit une réussite, en vérité. Il faudrait juste jouer franc jeu, au risque de se faire redoubler par ceux-là, qui étaient en train de se créer une fidélité par la crainte. Méfiance est mère de sûreté. Par ailleurs, Tenloss ne laisserait jamais passer ça. La tension est montée d'un cran, à ce qu'il se dit, et Borch marche sur des oeufs. Il en faudrait de peu pour qu'il goûte à la fureur des Tenloss. M'enfin, tout ça, ça ne concerne pas le Soleil Noir n'est ce pas ? Ils n'ont rien à voir avec cette histoire, et personne n'en saura rien. Il le vaut mieux. Bien, donc, sur Taris, la situation reste relativement à cran entre chaque organisation, comme toujours. Ne reste qu'au Soleil Noir de profiter de cette extension de son réseau pour voir si cela doit rester ainsi ... ou non. Gare aux murmures.



Précision HRP : Les niveaux de la ville ne sont plus relatifs aux classes sociales désormais.
Chiffres vus avec Démence.
Avatar de l’utilisateur
By Jas Gokudo
#30078
Variise s'était lentement approché de la Lorrdienne.

« ... Je suis sûre que tu comprends. »


La mercenaire devait faire une bonne tête de plus que l'espionne, mais demeurait toute petite entre le Trandoshan et le Barabel. Finalement, elle tendit une main ferme et serra celle de son homologue à la crinière frisée.

« Marché conclu alors. Vous répondrez directement à Gokudo ici présente. »


Jas sursauta lorsque son nom fut mentionné. Une promotion? Voilà qui était surprenant de la part de Variise qui semblait donc avoir apprécié son travail jusqu'à maintenant. La Nagai hocha discrètement de la tête et jeta un regard convenu à la Lorrdienne que le lui rendit.

Or, tout ne se déroula pas exactement comme prévu. Le Barabel et le Bothan, claquèrent la porte, trouvant les négociations de Variise un peu rudes et préférant simplement retourner faire affaires avec Borsh directement. Le Soleil Noir avait toutefois évité un transfert d'informateurs vers Tenloss, ce qui aurait été très dommage.





Une fois les chefs d'équipes maintenant loyaux au cartel, la somme de 40 000 crédits leur fut versé en bonus pour leur fidélité. Au moment de quitter la suite, Variise tapota l'épaule de Jas et d'Iris en leur soufflant un simple « beau travail », puis sortit de la pièce.

Borsh Ely'a respecta sa part du contrat en offrant une information de choix à Variise. Le responsable de la trahison du Groupe-2 était nul autre que le baron du domaine du Braxant Minor. C'était également lui qui était sur le point de déclarer sécession du cartel tarissien. Le Bothan offrait également un transport vers Emberlene pour que l'équipe de Variise puisse découvrir qui avait recruté des Gardes de l'Ombre Mistryl pour les attaquer.

Variise, Jas et Iris avaient donc deux choix: partir pour Emberlene sans l'appui du cartel et accumuler les informations cruciales, prévenir le Vigo sans autres preuves de la trahison du baron ou se rendre sur Ord Thoden et y capturer un informateur d'Ely'a pour le livrer au Vigo en guise de preuve de la trahison du baron.

À la sortie du bar, Variise regarda ses deux acolytes. Que choisiraient-elles?

« Perso, on peut aller sur Emberlene. Peut-être que le baron a aussi embauché les Gardes de l'Ombres et on aurait une double preuve. Mais on aurait toujours le reste du cartel au cul. D'où peut-être l'importance de leur fournir les infos que nous avons jusqu'à maintenant pour nous protéger. T'en penses quoi toi? »


La Nagai regarda la Chiss.
Avatar de l’utilisateur
By Ciaphas Cain
#30123
Stupeur chez la femme à la peau bleue. La psychotique pour qui elle bossait -temporairement- s'était fendu d'un compliment à son encontre et celle de Jas. Sérieux, elle leur avait dit que c'était bien joué. Sur un ton neutre, sans expression au visage, mais elle avait quand même dit ça. Se pouvait-il qu'il existe quelque part dans ce crâne à moitié rasé de la considération même ténue pour autrui?

Variise était-elle possiblement autre chose qu'une malade armée et avec un tempérament de Rancor? Si on lui avait demandé 5 minutes plus tôt, Iris aurait ri à gorge déployée pour répondre, mais maintenant... En plus elle avait carrément épargné la Lorrdienne et même filé du pognon pour lui graisser la patte. Sérieux quoi!

Apparemment maintenant il fallait choisir que faire pour la suite. On ne lui donna pas de détails, mais l'histoire c'était -si elle avait bien compris- qu'un gros bonnet de leur bande du Soleil Noir complotait contre le plus gros bonnet existant et que toutes ces péripéties découlaient de là. Et du coup, fallait maintenant décider de trouver plus de preuves ou aller voir le très gros bonnet. Selon son humble avis d'étrangère à leur groupe et d'habituée du monde criminel, mieux valait ne pas aller voir votre boss avec juste des excuses si vous teniez à la vie.

Emberlene, histoire d'avoir de quoi s'assurer que votre traître n'aura pas d'excuse à donner à votre patron. Ensuite, soit on ira voir votre patron soit on ira liquider votre traître. Notez que les 2 peuvent se faire et pas forcément dans cet ordre, mais après ça me regarde pas trop vos histoires de Soleil Noir...

Bref silence légèrement embarrassé puis elle se mit à danser d'un pied sur l'autre, manifestement un poil mal à l'aise.

Et au fait, je dirais pas non à un petit quelque chose, c'est pas que je vous aime pas ou quoi mais ça me coûte cher de rester une fringante et séduisante Chiss donc si on pouvait me verser une part pour ma contribution à vos histoires de gang ça me dérangerait pas trop.

Avatar de l’utilisateur
By Jas Gokudo
#30132
« Et au fait, je dirais pas non à un petit quelque chose, c'est pas que je vous aime pas ou quoi mais ça me coûte cher de rester une fringante et séduisante Chiss donc... »


Iris n'eut pas le temps de terminer sa phrase que Variise lui tendait une carte codée contenant le montant exacte de 4 000 crédits.

Jas sourit à la Chiss et elles reprirent leur chemin jusqu'à un hangar privé appartenant au Bothan. Là elles pourraient embarquer dans un cargo qui les mèneraient jusqu'à Emberlene, planète d'origine de Variise qui semblait plutôt nerveuse de devoir remettre les pieds là-bas.

Avant d'entrer dans le hangar, Jas eut soudain une idée. Faisant signe à ses collègues de l'attendre elle fit quelques pas de course pour entrer dans un commerce délabré tout près et en ressorti, quelques minutes plus tard, avec une caisse de ale tarissienne, la boisson alcoolisée du coin.

« Une pour la route », lança-t-elle en rejoignant l'Humaine et la Chiss.

Fin du rp, suite sur Emberlene





Abafar la collecte

- 24 BX La mission n'allait pas selon les paramè[…]

Le 37ème

Pnj : Padawan Arial Organa Arial encaissai[…]

Nouveau Contact [Arial]

Pnj : Padawan Arial Organa Arial avait re[…]

Petit safari entre amis

Leur "réconciliation" attendrait en eff[…]