L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Ilum, planète glacée située dans les régions inconnues . Ses cavernes millénaires abritent de précieux cristaux nécessaires à la construction du sabre laser, l'arme du Jedi. Ces cristaux ont la particularité de colorer la lame d'un bleu ou d'un vert très pur.
Contrôle : Ordre Jedi
#36453
    Elle observait Helera, l’amie des animaux, jouer avec le nexu. Doucement, elle se laissa porter par les craquements du feu et le froid, cessant d’être en alerte pour s’autoriser à laisser son esprit flotter un moment, profitant du silence qui s’était installé peu après qu’elle ait fini de parler, elle savait qu’Helera répondrait mais elle connaissait assez bien la kuati : l’ancienne Grise aimait à ménager ses effets. Et elle avait visé dans le mille, Helera qui s’intéressait au nexu, lui parlant dans une langue étrange ce qui fit réagir le nexu. Parlait-elle aux animaux ? Est-ce que ça importait vraiment en fin de compte ? L’animal réagissait avec Helera de la même façon qu’il aurait réagit si Hayley lui avait parlé en basic. Hayley haussa les épaules, non, ça n’avait vraiment aucune importance.

    Helera y alla de son petit commentaire sur le fait qu’Hayley pourrait protéger le bébé nexu. Une chose dont elle n’était plus vraiment sûr au fond d’elle, pas après la perte de sa padawan, bien qu’anodin cette simple phrase remua en elle une douleur qu’elle avait enfoui et qu’elle aurait voulu laisser loin d’elle, son ‘exil’ avait eu pour objectif de l’aider à fuir cette réalité, même si elle avait toujours su que cette fuite n’aurait pu durer qu’un temps. Ne rien laisser transparaître, ne rien dire, surtout pas devant Helera. De toutes les personnes à qui elle pouvait afficher ses propres faiblesses, Helera était bien la dernière. Alors elle se réfugiait dans le mutisme, laissant l’ancienne Grise parler. Elle avait dirigé la conversation sur l’Empereur Harlon Astellan, envoyant une pique à Hayley au passage, ce qui était plutôt mérité, développant ensuite ses propres aventures pour finir par plaisanter sur l’Ordre Vert qui fit naître un sourire en coin sur le visage de la corellienne.

      - On aurait pu avoir chacun notre couleur, mais aux dernières nouvelles la tienne n’est plus.

    Et le sourire mourût aussi vite qu’il était né, la Jedi reprenant un air grave.

      - Le Côté Obscur. J’ai bien peur que nous nous dirigions vers des temps de plus en plus sombre.

    Les menaces semblaient partout : Harlon, les Sith… Et l’impression que tout cela reposait sur ses épaules à elle lui fit comme un poids sur ses épaules. La fatigue… La fatigue était belle et bien présente et elle ne put s’empêcher de songer que c’était peut-être le poids des années qui jouait également. Passer sa vie à affronter les évènements apportait son lot de fatigue, c’était certain et parfois elle se faisait la réflexion que prendre sa retraite loin des évènements de la galaxie ne lui ferait pas de mal, mais toujours elle finissait par faire face à l’évidence : elle ne pouvait se résoudre à abandonner la galaxie.

    Si tant est que la galaxie avait vraiment besoin d’elle.

      - La Sith qui a essayé de te tuer par deux fois… Tu parles de Mya Tellis ?

    Et vu qu’on parlait de Sith, cela lui rappelait une question qui lui trottait dans la tête depuis qu’elle avait vu l’interview d’Helera sur l’Imperial Holovision.

      - Dans ton interview pour l’Empire, tu disais que les Gris ont été détruit par l’un des vôtres qui a succombé au Côté Obscur. Tu as réussi à le retrouver ? A le mettre hors d’état de nuire ?

    “A réparer tes conneries ?” était la question implicite, mais elle ne se sentait pas de raviver les braises d’un affrontement avec l’ex-Grise, elle voulait aussi une info sur la situation de ce point de vue là, un séide du Côté Obscur n’était jamais à prendre à la légère. Et en parlant de prendre à la légère…

      - J’aurais aimé lui taper dans l’oeil, mais j’ai plutôt l’impression qu’il aurait préféré déchirer toutes les particules de mon corps à mains nues.

    Elle se mordit la lèvre inférieure.

      - Il aime la violence.

    Autant dans la vie de tout les jours que dans le pieu, elle en avait la conviction profonde.

    Mais parler de l’Empereur en ces termes n’était peut-être pas la bonne chose à faire, surtout devant Helera, surtout pour afficher autre chose que du dégoût, dégoût auquel l’ex-Grise se serait sûrement plus attendue.

      - En tout cas, quoiqu’il t’arrive, tu survis. Je ne sais pas qui a décidé de s’attaquer à toi, mais ils auraient dû s’attendre à tomber sur quelqu’un d’aussi résistant que toi. Jamais vu une personne traverser autant d’épreuves en étant toujours vivante.

    Et presque entière.

    Elle se redressa, quittant sa position assise et tendant la main vers l’endroit approximatif où elle avait jeté sa ceinture utilitaire Jedi et ses sabres, faisant appel à la Force pour que celle-ci revienne à sa main, après quoi elle l’attacha de nouveau autour de sa taille, s’adressant à Helera en même temps :

      - J’aimerais te défier en duel au sabre laser, Helera, je ne t’ai jamais affronté et j’aimerais voir quelles sont mes limites en tant que bretteuse de l’Ordre Jedi. Je me suis toujours pensé la meilleure dans mon domaine, je veux voir quelles sont mes faiblesses.

    Elle se mit en position, adoptant une posture de combat Ataru, un sabre dans chaque main.

      - A moins que cela ne te fasse peur ?

    Petit sourire, provocation gratuite mais appréciable.
#36457
Les Gris n’étaient plus, et oui. Détruits par la peur, la colère et la haine. Le côté obscure en tant que seule entité maîtresse de sa chute. Helera ne répondit pas, se contentant de regarder dans le vert de ses yeux. Qu’y voir ? De la défiance ? Du mépris ? Ou bien cette inhérente tristesse aux personnes de leur âge. Celles qui ont vu trop de choses, dépassant les limites de leur propre résistance interne. La carapace forgée était la plus résistante, mais à quel prix ? Celui de l’absence de sentiments, de considération ? Non, Helera avait dépassé ce stade-là, pour ne garder que l’amour, universel et égal envers tous les êtres de la galaxie. C’était le seul chemin possible, celui de la Jedi qu’elle ne fut jamais.

« Non. Mya Tellis n’a rien à voir là-dedans. Et elle est aussi Sith que je suis une Jedi, en vérité.
»


Helera étira un sourire, se perdant à travers les parois de ce temple en ruine, recouvert par la neige mère. Que cet endroit lui soit témoin, Mya était dérangée, perdue, meurtrie. Elle avait tué, tout comme Hayley ou bien elle-même, mais elle n’était pas une Sith. Ses desseins n’étaient jamais plus que la volonté d’avoir une place dans la galaxie. De cela, Helera en était fermement persuadée. Alors la situation dériva vers l’apprentie déchue. Si sourire il fut, il se tarît bien vite, laissant place à un visage de marbre, regardant à travers un passé qu’elle aurait voulu oublier. Alors dans le fond de ses iris, il y eu un mouvement, avec pour simple signification qu’elle revenait dans le monde réel.

« Jeny, c’est son nom, ou c’était. Elle était la future cheffe de l’ordre gris et devait les guider quand mon temps aurait été révolu. Mais elle crut à un mensonge, se laissa distancer par ses croyances aux profits des désillusions qui nous opprimèrent. Finalement, elle décida de tout détruire. S’infiltrant dans le lien et le faisant exploser de l’intérieur. Depuis, nous restons reclus sur Nelvaan, dans l’attente de la fin de notre convalescence. »

Car pour faire exploser ce lien psychique, elle y avait incorporé des sentiments si noirs, que beaucoup avaient succombé presque instantanément à leurs pulsions. Pour des actes souvent irréparables et répréhensibles au sein de ce qui fut l’ordre. Dans l’urgence, la reine avait dû distribuer son dernier ordre, celui qui avait signé la dissolution nette de l’ordre. Une histoire épouvantable aux souvenirs douloureux. Helera haussa les épaules quand la discussion revint vers l’empereur. Il était clair qu’elle ne l’aimait pas, et elle n’allait sûrement pas lui en vouloir pour cela.

« C’est un homme qui aime à imposer sa vision des choses. C’est exactement ce qu’on demande de lui. Mais l’empire sous son giron n’en s’est jamais porté si bien. Alors tant que le peuple est heureux … »

De nouveau, Helera haussa les épaules. C’était le genre de choses dont elle essayait de veiller au sein de l’empire. Et ce pourquoi elle avait dû s’infiltrer dans cette base secrète. Pas besoin d’ajouter de l’eau sur le feu, de toute manière. Hayley la détestait déjà. Aussi sourit-elle tristement face au constat qu’elle dressa sur sa vie, ce à quoi elle renchérit :

« L’on voit souvent cela comme une force, de résister aux épreuves. On voit la personne franchir chaque obstacle. Mais on ne voit pas ceux qu’elle perd à chacun d’entre eux. C’est une faiblesse et un fardeau de survivre quand l’entourage meure. Ce que j’espère avec le royaume Nelvaanien, c’est qu’il protège les miens. Nous vivons à l’écart de tout, protégés par l’empire. Notre foyer n’est pas stratégique dans la géopolitique globale. J’espère que cela le restera … »

Sinon Helera se doutait que sa stabilité mentale ne pourrait tenir sur ce fil indéfiniment. Et elle pourrait très bien devenir ce qu’elle avait intimement juré de combattre. Ce n’était souhaitable pour personne. Elle suivit du regard la Jedi tandis qu’elle se relevait et haussa un sourcil quand elle lui proposa ce duel.

« Sous le regard de tes pairs, tu veux savoir ce que tu vaux ? »

Ou savoir quelles étaient les faiblesses de la reine pour les exploiter plus tard, au choix. Helera se releva, malgré la pique qui lui fut lancé. Cela faisait quelques années déjà qu’elle ne répondait plus aux pics qu’on lui lançait. Elle n’était plus une apprentie ou un chevalier, ayant déjà largement dépassé ce stade pour ne croire qu’au calme et à la tempérance. Elle fit quelques mouvements d’épaule et expira de la brume gelée. La jeune femme aux cheveux blancs se recula et fit la révérence pour honorer son adversaire. Dans un mouvement lent, appliqué et presque cérémonieux, elle fit venir son sabre laser, verticalement, devant son visage. Elle ferma les yeux et souffla lentement, concentrant davantage son attention sur ce qui l’entourait, sur ses sensations, ses sentiments et ceux de son adversaire. Puis, la lame blanchâtre émergea d’un côté, puis de l’autre. Helera tendit la main et teint son arme horizontalement dans une posture défensive.

« Mon enseignement Jedi m’interdit de porter le premier coup. Je te laisse donc l’honneur du contact. »

Une ultime pique suivit d’un sourire. La reine était prête.
#36540
    Bien que d’un certain point de vue, il était difficile de classer Mya comme une Sith, la femme n’ayant jamais fait preuve de violence en présence de la Jedi, c’était loin de suffire à la classer comme une personne sympathique et non dénuée de certains problèmes. Pour ce qu’elle en savait, Mya Tellis était tombée du Côté Obscur et elle n’était jamais revenue vers les Jedi, n’avait donc pas cherché à dépasser cette condition pour essayer d’en sortir. Il n’était pas impossible qu’Hayley ne fût pas un bon exemple, mais le Côté Obscur elle l’avait elle-même expérimenté et en était ressorti avec la volonté de revenir dans le giron des Jedi, sachant très bien ce que faisait ce côté corrupteur. De ce qu’elle savait ce n’était pas le cas de Mya. Et qu’on ne vienne pas lui servir le blabla habituel du “je vais me salir pour que les autres restent propres” elle en avait assez soupé avec Cal Keran, c’était de la grosse connerie. Elle pouvait bien chercher à sauver la galaxie de son côté, Hayley n’oubliait pas que c’était dans le seul intérêt de servir les siens, telle était la philosophie des Sith. Helera n’avait pas été capable de déceler la trahison dans ses propres rangs, que savait-elle des Sith ?

    Elle ne pipa mot pour autant, préférant garder ses réflexions pour elle, pour une fois, à quoi aurait-il servi d’être blessante ? Dans un sourire moqueur elle rétorqua à l’ex-Grise après l’avoir salué :

      - Heureusement qu’en entraînement les Jedi mettent de côté cette partie du Code, sinon nous ne pourrions nous entraîner.

    Si elle voulait ne pas attaquer la première, tant pis pour elle, lors de ce genre d’entraînement le Code était bien plus souple. Hayley laissa la Force l’imprégner, sentant ses réflexes s’améliorer, ses muscles se gonfler, sa dextérité s’améliorer, l’Ataru exigeait d’elle qu’elle laisse la Force la guider et améliorer ses capacités, Hayley avait donc naturellement fait appel à la méditation de combat pour augmenter encore la perméabilité de la Force dans son organisme, affermissant son influence et donc sa technique. Alors qu’elle sentait cette puissance affluer et la revigorer, elle se permit de répondre à Helera :

      - Supposer qu’on est la meilleure c’est faire preuve d’orgueil, se confronter à d’autres c’est laisser de la place à la progression.

    Elle s’élança vers Helera, portant un premier coup avec rapidité vers le flanc d’Helera grâce à son second sabre, pas de quoi la surprendre pourtant puisqu’elle se défendit sans efforts apparents.

      - En outre dans ce genre de discipline il y a nécessité de comparaison, on peut bien se croire le meilleur de quelque chose, si on éprouve pas cette expérience en pratique par rapport à d’autres tout ce que l’on risque c’est de finir découpé en morceaux après avoir constaté qu’on était bon en rien. La prudence est la voie du Jedi.

    Ou l’une des nombreuses en tout cas. Elle enchaîna avec deux coups de taille qu’Helera bloquait de nouveau. L’ex-Grise montrait une maîtrise harmonieuse de la forme qu’elle utilisait, on sentait bien une ascendance Jedi dans la pratique de ses mouvements, il était difficile de lui renier cet enseignement lorsqu’on le voyait en application. Ce qui se révélait pratique en ce qui concernait Hayley, par expérience elle savait comment les Sith combattaient, leurs méthodes étaient agressives, nerveuses et axé sur la force brute pour la plupart, mettant l’accent sur la volonté d’en finir rapidement, dans la droite lignée de ce que le Côté Obscur façonnait en eux en termes de personnalité. Affronter quelqu’un qui utilisait les arts Jedi jusque dans certaines de ses subtilités était aussi intéressantes qu’enrichissantes pour elle surtout pour Hayley dont l’objectif personnel était bien de devenir la meilleure bretteuse Jedi.

      - ...tant que le peuple est heureux… Mais les dirigeants qui se sont ralliés à lui le sont-ils ?

    Bien que c’était un duel, cela ne les empêchait pas de deviser, du reste Hayley n’avait pas répondu sur la question d’Harlon ou sur le fait d’être une survivante, alors autant en profiter, elles étaient toutes deux capables de faire plusieurs choses en même temps, non ? Et la remarque d’Helera l’avait faite tiquer, se pourrait-il que l’ex-Grise n’ait pas trouvé le mariage heureux qu’elle attendait dans son association avec l’Empire d’Astellan ? Ce ne serait pas le premier, ironiquement.

    Elle amorça une frappe, bientôt suivie par un bond qui la fit passer derrière Helera, qui bloqua juste à temps le coup de taille. Était-ce une faiblesse qu’elle percevait ? En tout cas cette audace fût punie, l’ancienne Grise effectuant une riposte et passant sur un style plus offensif, bien que se cantonnant à un Shii-Cho pour le moment. Une technique bien trop simple pour exercer le moindre challenge sur les compétences au sabre d’Hayley. Il était temps pour elle de sortir l’une des bottes qu’elle avait apprise lors de son apprentissage de l’Ataru, déviant un coup d’estoc de la part d’Helera, elle renchérit avec un même coup d’estoc qu’elle ponctua d’autres coups plus rapides pour forcer la défense et finir par amener Helera à reculer. Une botte nommée “l’Essaim de Sabre” par les utilisateurs de l’Ataru, pas spécialement compliquée à apprendre, plus à mettre en application avec la Force. Un effort qui se percevait corporellement puisque quelques gouttes de sueur commençait déjà à couler du corps de la Jedi bien qu’elle ne sentait pas encore les effets de la fatigue. L’Ataru était particulièrement exigeant et n’était pas une technique de long termes, surtout conjugué au Jar’Kai. Hayley savait qu’elle devrait repasser sur le Vaapad, sa technique fétiche, dès que l’Ataru montrerait ses premières failles.

    Elle profita d’une pause dans le duel pour se reculer et reprendre un peu son souffle :

      - Hmpf… Ne t’inquiètes pas, ...pfff...tu n’es pas la seule à trop bien savoir ça. J’ai connu mon lot d’épreuves.

    Ses nombreuses cicatrices visibles ou invisibles pouvaient en témoigner.

      - Pfff… Pour...pourquoi crois-tu qu’Harlon veut détruire la Force, mise à part son mépris évident pour tout ceux qui sont affectés par son don ?

    Une idée absurde, la Force était partout et en toute chose, détruire la Force reviendrait à détruire la vie. Avait-il le projet de devenir méchant d’un holofilm cet Empereur ?

Utilisation de la Force
Pouvoirs :
  • Méditation - Maîtrisé
  • Saut - Pratiqué
Formes :
  • Ataru - Praticien
  • Jar'Kai - Praticien
#36545
A la remarque sur les Jedi, Helera esquissa un sourire. Les exceptions avaient la vie dure. Ses fossettes s’agitèrent sous l’expression joviale qu’elle afficha. Ce devait être assez rare pour avoir à le décrire sur plusieurs dizaines de lignes. La reine fit quelques mouvements avec son sabre afin de se dégourdir les muscles endoloris par le manque d’exercice. Elle agita son sabre sans lame et souffla lentement une brise qui disparut dans un silence monacale. La reine écoutait, ressentait, laissant les énergies de son corps s’harmoniser et s’aligner. Ses muscles tout autant que ses tendons, son flux sanguins et les battements de son corps. Ressentir absolument chaque mouvement de poils sur le derme de sa peau et se placer entre les mains de la Grande Mère, tel l’avatar qu’elle se devait d’être. Helera appuya sur l’activation de sa lame, une seule qu’elle tint droite. La jambe droite en avant par rapport à la seconde, en appuie sur la première. Ce serait son pivot. Sa main droite était sur la partie supérieure du sabre et la gauche en dessous. Hayley attaquerait à gauche, le droit étant protégé par simple mouvement de pivot. En face, il y avait deux sabres. Elle perdait au contact par manque de rapidité mais gagnerait en force physique. Bilan ? Beaucoup d’esquive et de la patience et attendant la faille. Puis une seule et unique frappe.

La reine était parée et l’attaque ne se fit pas prier. Premier assaut, premier crépitement. Elle bloqua le sabre et s’éloigna du contact pour éviter le deuxième coup.

« L’écoute de son corps, l’écoute de ses capacités, l’endurance de ses muscles, le dépassement de ses limites et l’endurcissement de son physique sont les voies du Nelvaanien. »

Ce qui justifiait que ce qui fut les Gris étaient pour la plupart plus musclés que les Jedi. Peut-être aussi plus orgueilleux, pour la plupart. Helera était plus grande qu’Hayley, d’une dizaine de centimètres probablement. Elle travaillait son corps et l’avait elle-même poussé dans des limites dont elle pouvait se vanter aujourd’hui. Elle avait enduré des blessures mentales et physiques qui la plaçaient aujourd’hui comme un bouclier. Elle avait musclé son corps encore et toujours. Mais son adversaire n’était pas une Jedi normale et si la reine était convaincue que son expérience et sa résistance était au moins égale à la sienne, elle se demandait ce qu’il en était de la force physique brute. Nouvelle attaque des deux lames à la taille, la reine bloqua un des deux sabres mais dû se laisser tomber à terre pour éviter le deuxième. Elle prit appuie seulement sur la pointe de ses pieds et remonta une fois le coup passé. Désormais sur le côté de la Jedi, elle put bloquer définitivement les deux sabres et se soustraire à leur emprise.

« Les dirigeants devront trouver la force en eux pour laisser leurs intérêts de côté. »

Fut la seule réponse qu’elle lui donna. Le royaume passait avant tout. Ses enfants ne comptaient pas, ils étaient encore au-dessus. La jedi attaque de nouveau, attaque basique de l’avant, un tranchage nette, bloqué nette. Mais elle se servit de la force générer pour faire un bond derrière elle. D’instinct, la grise avança en avant et seulement ensuite se retourna pour lui faire face. Elle tenta une bête attaque d’estoc, facilement évita et reçu la même attaque. Mais des deux sabres, beaucoup plus rapides pour deux fois plus de mouvement. La stabilité de la forme obligea la reine à reculer, ne pouvant tout simplement pas bloquer. Elle fit un tour sur elle-même et sauta dans une direction et se réceptionna en pirouette. Etre hors de portée, une seule astuce viable. Surtout, la laissa consommer son énergie. Helera n’attaquait pas pour le moment et jugeait l’adversaire. Toujours prête à rentrer dans le lard, comme elle la connaissait.

« Tu te bats comme une padawan. Tu ne te ménages pas. »

Une provocation sortie d’un autre univers, qui devrait faire son chemin. Etait-ce possible de mettre la Jedi hors d’elle ? Lui faire perdre contrôle ? Helera ne le pensait pas, mais dans le doute … Elle fit quelques allées retours, ne quittant jamais son adversaire haletant du regard.

« Pourquoi ? Parce qu’il tient le monde sous son contrôle. La seule chose qu’il ne maîtrise pas, c’est la Force. Alors il veut la détruire, et est sur le point d’y arriver. Je ne sais pas comment il fait, avec quoi … Mais il arrive à créer des bulles de non-force. On se sent comme … en dehors de son corps, aveugle, sourd … Bref. N’approche pas tes Jedi de l’empire, je ne pourrais pas assurer leur protection tout en cherchant des réponses. »

Helera ne souriait pas, parfaitement de marbre. Elle s’agenouilla en tailleur et fermer les yeux quelques instants. La neige et la glace autour d’elle se mit à vibrer et s’élever comme des planètes autour de leur étoile. Quand la quantité fut suffisante, elle agita son sabre et liquéfia le tout qui retomba en flaque au sol.

« Je sais que tu vaux mieux que ce que tu m’as montré, fille du feu. Tu es probablement la meilleure bretteuse des Jedi. Je suis la reine des éléments. »

Helera se recula et invoqua les vents, passant dans son dos vers Hayley. Des vents froids, des vents incisifs. Mais là n’était pas l’objectif. Son sabre s’éleva en face d’elle et les deux pans s’allumèrent. Comme une hélice, il prit le vent de face se mit à tournoyer. Un vent plus chaud ? Oui, qui se dirigea vers la flaque. Par différence d’humidité, l’air froid au contact du sol mouillé et chargé en humidité récupéra l’énergie de ce vent plus chaud et s’évapora. Un brouilla s’éleva instantanément et envahit la pièce. Puis, plus un bruit. Sabre blanc dans un brouillard blanc, Hayley ne jouerait qu’à la Force. Helera focalisa son attention et à travers la fumée attaqua. Une attaque étonnement frontale. Double sabre dégainé, elle tourna sur elle-même une première fois, une deuxième, prenant assez de force avant d’abattre sa lame sur la Jedi. La reine n’y alla pas en demi-mesure et hurla en abattant sa lame, transférant sa volonté dans sa force physique. Une seule attaque, Hayley bloqua avec ses deux lames mais recula sous le choc.

« Comment vont tes épaules, tu tiens le coup ? Allez, tu vaux mieux que ça ! »

Helera s’entraînait toujours à la dure. Désormais, c’était une forme que la Jedi pouvait bien connaître. Un Juyo puissant et agressif. Affaiblir le corps par la forme du Vaapad, gagner en vitesse avec la double lame. Dans un brouillard persistant, le vrai duel pouvait commencer.
#36590
      - Je serais toi, je ne ferais pas ça.

    La remarque s’était adressée à la provocation d’Helera, si elle voulait l’amener à faire une erreur par le biais de saillies bien sentie, il y avait mieux et plus incisif et c’est probablement ce qu’il faudrait accomplir si elle cherchait à déstabiliser la Jedi. Le pendant de cette possibilité, c’est qu’elle risquait d’amener à s’attaquer à des choses très délicate, ce qui ne pouvait que mal finir. Néanmoins elle écouta attentivement les paroles d’Helera concernant l’Empereur Astellan, si sa description des ambitions du personnage était extravagante, la poussant à envisager sérieusement la thèse de l’homme qui souhaite devenir un méchant d’holofilm, la possibilité que l’homme ait déjà pu supprimer la Force par touches éparses l’avait laissée songeuse. Et pas qu’elle.

      - Des endroits coupés de la Force ?!

    L’Autre était réapparue, affichant une mine où la surprise était plus qu’évidente, une intervention aussi inopinée qu’elle était troublante, venant de l’entité. Elle croisait les bras, dirigeant son regard sur Helera qu’elle fusilla :

      - Elle ment ! C’est impossible ! Ne te laisse pas berner par elle ! Tu la connais, elle ne fait que distiller son venin en arborant un air de ne pas y toucher…

    Elle aurait aimé lui répondre, mais cela impliquait qu’Helera l’entende et donc qu’elle passe potentiellement pour une folle, ce qu’elle était certainement. Dans tous les cas elle refusait qu’Helera apprenne cela, de la plupart des secrets qu’elle conservait, celui-ci était bien le plus dangereux. De manière générale elle ne souhaitait pas vraiment qu’Helera apprenne des choses personnelles sur elle, bien qu’elles se soient rencontrés assez régulièrement et qu’Helera cherchât selon ses dires à la protéger elle et les Jedi, il y avait toujours eu quelque chose qui la gênait vis à vis d’elle sans qu’elle sût dire précisément quoi. Elle ignora l’Autre, elle avait bien assez à faire avec Helera qui préparait visiblement un autre coup fourré : celle-ci s’était mise en tailleur, fermant les yeux. Serrant les dents, Hayley siffla quelques mots :

      - J’ai comme un mauvais pressentiment…

    Le vent commençait à naître de façon quasi surnaturelle, un vent gelé et incisif qui mordait sa chair à des endroits où elle n’était pas protégée du froid, ce qui représentait une surface assez importante étant donné qu’elle avait ôtée son manteau dès le début du combat.

    Elle devait avouer qu’elle ne s’était attendue à ça, et c’était à porter à son discrédit malheureusement, un Jedi se devait d’être toujours préparé, ce qu’elle n’était pas à l’heure actuelle, si elle avait réclamée un duel, elle s’était attendue à ce que cela se cantonne à un combat au sabre, elle n’avait pas une seconde envisagée que le duel porterait sur la maîtrise de la Force, à son grand désarroi. Une erreur qu’elle aurait pu éviter tant l’évidence aurait dû lui sauter aux yeux. Qu’opposer à ça ? Helera l’avait appelée fille du feu mais Hayley était encore bien loin de maîtriser la pyrokinésie à son niveau d’excellence le plus poussé, il lui était proprement impossible pour le moment de dresser des murs de flammes qu’elle pourrait abattre sur Helera. En plus c’aurait été dangereux. Une réflexion qui provoqua un sourire chez l’Autre qui se tenait au côté d’Helera...peu avant que les deux ne disparaissent ! Le vent avait cessé, cédant la place à un brouillard épais, une tactique très ingénieuse dans la plupart des cas, quand ces cas n’impliquait pas de combattre un sensitif comme Hayley ! Alors qu’elle s’apprêtait à manoeuvrer pour obtenir la localisation d’Helera, elle subit un assaut de cette dernière, quelque chose de résolument frontal, hurlant presque comme une sauvage tandis qu’elle assénait un coup d’une force assez surprenante qu’Hayley bloqua à temps mais qui la fit quand même reculer. Elle ne se permettrait pas le luxe de potentiellement perdre à nouveau l’ex-Grise, ce faisant elle fit appel à la Force, plongeant ses sens dans celle-ci afin de percevoir le lien d’Helera, un lien qu’elle connaissait si bien que la difficulté de la tâche s’en trouva considérablement amoindrie, alors qu’elle s’était éloignée d’Helera, évitant de fait le contact de celle-ci, elle agita légèrement la main droite au dessus du sol, révélant un mince filin grisâtre juste à ses pieds qui se perdait et s’enroulait autour du corps de l’ancienne Grise. La vue du résultat lui arracha un léger sourire en coin, elle était fière de son idée qui lui permettrait de garder trace d’Helera où qu’elle aille, mettant fin à l’utilité de sa petite ruse, peut-être même l’aiderait-elle à mieux anticiper les coups de la nelvaanienne.

      - Mes épaules vont très bien. Je ne vis peut-être pas dans la nature mais je m’entraîne régulièrement, si ce n’était pas le cas je ferais une piètre duelliste.

    Au temple sur Corellia elle avait fait créer une salle d’entraînement qui permettait autant de sculpter le corps que de travailler la Force, elle n’avait certes pas encore eu le plaisir d’y faire un tour puisqu’elle avait quitté Corellia bien avant la fin de la reconstruction mais elle était bien décidée à y faire un tour. Enfin depuis qu’elle avait quitté Corellia elle consacrait autant de temps qu’il lui était possible à augmenter sa musculature. Puisqu’elles en étaient réduites à se provoquer :

      - Et à part des artifices, la Reine-Louve saurait faire preuve d’une réelle combativité ? Les tours de passe-passe ça va bien cinq minutes.

    Elle voulait voir le meilleur de la Jedi ? Qu’à cela ne tienne, celle-ci poursuivit en Ataru, s’élançant vers Helera pour tenter un premier coup de sa main droite, coup qui ne toucha pas comme elle s’y était attendu, bien trop prévisible. C’est pourtant avec célérité qu’elle enchaîna plusieurs coups d’affilés de chaque sabre, obligeant son adversaire à faire face à une grêle de coups venant de toute part, tous bloqués pourtant par la Reine-Louve qui semblait nullement surprise par l’enchaînement. Hayley amorça un mouvement de sa main droite, donnant l’impression qu’un autre coup allait arriver par là mais feinta pour effectuer un coup de pied qui toucha la hanche de l’ex-Grise. Bien qu’elle semblât visiblement surprise par la manoeuvre, la Jedi ne s’arrêta pas à si bon compte, enchaînant avec un saut par-dessus Helera qui réagit à temps pour bloquer un coup de la Jedi de son sabre droit. La sauvageonne pesait de tout son poids sur la lame pour empêcher le mouvement de la Jedi qui réagit en...désactivant sa lame et en esquivant la lame d’Helera qui semblait l’avoir déséquilibrée, déconcertée par une manoeuvre assez inhabituelle au combat au sabre. Alors qu’Helera faisait tout pour ne pas tomber à terre, Hayley la gratifia d’un coup de coude dans le dos. Elle était peut-être la reine des éléments mais Hayley était très débrouillarde et inventive.

Utilisation de la Force
Pouvoirs :
  • Poursuite - Pratiqué
Formes :
  • Forme IV - Ataru - Praticien
  • Jar'Kai - Praticien
#36625
« Ce coup de hache ne laisse généralement pas mes comparses indifférents. Et ils font plus de deux mètres de haut. Tu dois avoir une bien meilleure condition physique que moi. »

Helera fit tournoyer son sabre, apparaissant par instant à travers les volutes de fumée. Elle fit quelque pas à travers la fumée, suivant son adversaire davantage avec la chaleur qu’il dégageait qu’avec le simple sens de la vue.

« Le maître Jedi a déjà perdu patience ? »

Cela voulait dire quoi, se battre ? Aller le plus vite possible, taper le plus fort, tuer sans se faire avoir en retour. Tout cela, c’était bon pour les assassins, ce qu’elles n’étaient définitivement pas. Leur art transcendait des générations et des siècles de pratique. Même les Sith faisaient partit de ce tout, tout comme leurs frères de Coruscant. La Grise fit volte-face, tournant le dos à son adversaire dissimulé. A ces pieds, une petite chose se tordait dans tous les sens et frissonnait de tout son long. Helera s’abaissa à son niveau.

« Pauvre de toi, on t’a complètement oublié. »

Elle fit glisser sa main sur son pelage, distribuant par ce vecteur la chaleur dont il avait besoin. La stalactite qu’il mâchouillait tantôt avait fusionné avec le sol et le feu qui les abritait du froid s’était évaporé dans l’attaque. Helera se releva, rangea son outil et tendit les mains face à elle. La vapeur fut bousculée et des bourrasques apparurent, dessinant des formes indescriptibles dans le temple englouti. Lentement, l’air se raréfia de cet écran opaque et la Jedi apparut aux yeux de la Reine et vice versa. Helera qui d’ailleurs avait petit à petit changé de couleur, le teint rougeâtre et la mine plus chaude. Autour d’elle se dégageant une sorte d’aura translucide qui lorsque l’on y plongeait le regard, la réalité au derrière y semblait déformée. Tout comme autour des flammes d’un foyer.

« Lève ton sabre, je décharge. »

A peine ponctua-t-elle qu’une gerbe d’éclair opalin jaillit de ses doigts. Des éclairs d’une puissance et d’une lumière si aveuglante que l’on n’y voyait presque pas au travers. Le sabre avait alors comme principal avantage d’absorber une grande quantité de chaleur, cela permettant de conserver au maximum le temple. Le désavantage, c’était qu’Hayley devait tenir plusieurs secondes face à ces assauts. Mais rien d’impossible pour celle qui ne craint pas ses coups de haches. Quand tout fut fini et qu’enfin l’attaque se dissipa, Helera débattit des mains dans l’herbe, encore fumante. Ses gants avaient été en partie arrachés et ses vêtements cramoisis aux extrémités. Mais rien de bien grave, car Harlon avait froid. Enfin, sans un mot, elle se plongea de nouveau sur le feu et le ralluma sans mot dire, récompensant l’attente du matou par une caresse sur la tête.

« Bien. Ceci étant fait, reprenons. »

Malgré les lambeaux avec laquelle elle était désormais parée, la reine fit virevolter son sabre blanc. Son teint avait repris sa couleur originelle. Désormais totalement déchargée, elle n’en gardait que quelques brûlures internes, maux d’estomac qui s’effaceront aussi facilement que la neige à la chaleur d’une étoile. Aussi n’y prit-elle pas garde. Sans plus de politesses que cela, ni même en ayant attendue que Hayley reprenne ses esprits, elle chargea. Pas avec un double sabre cependant. Au dernier moment, seule une des lames était dégainée, mais plus lumineuse encore que les deux autres. Et pour cause, les cellules d’énergies l’alimentant étaient à plein régime. Pourquoi donc ?

« L’énergie est la source de la Force, mais également de notre pouvoir. Les tours de passe passes ne sont pas faits pour amuser la galerie. Comprend ton environnement, comprends son fonctionnement et tu auras l’avantage sur ton adversaire. Pendant tout ce temps où je suis en train de te bassiner, je surcharge ta cellule d’énergie. »

Et un des sabres de Hayley claqua. Déséquilibrant définitivement la Jedi, Helera glissa sur une jambe et leva la deuxième pour frapper la Jedi en plein torse. Mieux valait-il alors éviter le visage. Après l’impact, la reine tourna sur elle-même et se mit hors de portée, plutôt que de tenter de l’achever. Enfin, elle éteint son sabre, attendant la prochaine charge. Elle étira finalement un grand sourire.
#36668
    A la remarque sur la puissance du coup de sabre, Hayley répondit par un haussement d’épaules :

      - L’oeil ne perçoit que la surface des choses, il ne faut pas s’y fier. J’ai la Force pour alliée et comme je l’ai déjà dit je m’entraîne régulièrement. Darth Oxious était un Sith imposant et musclé, enragé lors des duels aux sabres, si je n’avais pas augmentée ma condition physique à l’heure actuelle il continuerait à parcourir la galaxie et l’Empire aurait dû ramasser mes restes tandis que j’aurais rejoint la Force.

    Une destinée bien peu enviable au demeurant, mais qui expliquait tant l’entraînement de la Jedi que son acharnement à la progression en duel au sabre qu’elle vouait à être sa spécialité. Concernant le fait qu’elle perdait patience, elle offrit un sourire en coin à la brume, pariant qu’Helera le verrait. Elle n’y répondrait pas, si Hayley avait déjà perdu patience, elle serait passée sur la Forme VII au lieu de continuer sur la IV, avec le Vaapad elle aurait parié pouvoir mettre fin au combat plus rapidement. Et ça n’avait pas été son objectif, elle cherchait à progresser ce qu’elle pensait accomplir à l’heure actuelle, elle avait beau essayer de provoquer l’ex-Grise, elle était satisfaite de ce qu’elle lui offrait, c’était inhabituel comme façon de se battre et même si elle doutait qu’un jour un Sith use de ce genre de procédés, la base du subterfuge et les possibilités qu’il offrait permettrait à la Jedi d’y être préparée.

    Elle désactiva momentanément ses sabres lorsqu’elle entendit les gémissements d’Harlon, le bébé nexu et s'apprêtait à le rejoindre pour finalement constater qu’Helera s’en occupait, elle choisit donc finalement de ne pas bouger, les manches de ses sabres dans ses mains tandis qu’elle restait les bras ballant en attendant la suite.

    Elle réactiva ses sabres, sur les injonctions d’Helera, levant celui de la Dame Sombre au-dessus d’elle tandis qu’Helera y déchargeait son énergie. La chose interloquait la Jedi, ne voyant pas bien où elle allait avec ça, pour finalement constater que petit à petit Helera reprenait sa pâleur naturelle. Il semblait qu’elle avait accumulée l’énergie en son corps, une chose étrange autant que dangereuse, de ce qu’Hayley supposait. Puis sans plus de cérémonies elle la chargea, son sabre heurtant celui à lame violette d’Hayley. Un coup extrêmement prévisible ce qui étonna quelque peu la Jedi...jusqu’à ce que son sabre lâche et qu’elle se prenne un coup dans la poitrine, coupant son souffle tandis qu’elle tombait à terre. Non, décidément, elle ne s’était pas attendue à ça. Et ça l’emmerdait profondément.

    Reprenant tant bien que mal son souffle, la Jedi serra les dents, se maudissant mentalement de ne pas avoir vu ce coup arriver, d’autant plus que ce n’était pas la première fois qu’on lui faisait, ça non. Il y a six ans, lors de son affrontement avec Darth Odion il avait usé d’une technique de la Force, le Mechu Deru, pour désactiver les sabres des Jedi qui étaient venu l’affronter. Le Sith avait alors pu s’enfuir sans soucis. Et voilà qu’on lui refaisait le coup, non vraiment, il faudrait qu’elle trouve une parade à cette technique à un moment.
    En tout cas, elle devait reconnaître une chose, la technique était bien trouvée :

      - Bien trouvée, Helera.

    Hayley s’était relevée, faisant quelques mouvements comme reprendre un total contrôle de ses membres, tournant sa tête de droite à gauche puis de gauche à droite, conservant sa posture d’Ataru sans pour autant activer ses sabres pour le moment. Et ce faisant, elle commença à se rapprocher de l’ex-Grise, tournant autour d’elle lentement, à la façon d’un prédateur qui avait sa proie à sa merci. Bien qu’elle gardait tout en apparence de l’attitude d’une Jedi prête à attaquer en Ataru, conservant donc un dynamisme et une rapidité perceptible, elle continuait à tourner autour d’Helera, l’observant sans presque jamais ciller, comme si elle craignait de la perdre pendant qu’elle en faisait le tour. Mais elle ne faisait pas que ça, bien au contraire, la Jedi en profitait pour réunir son énergie et puiser dedans pour utiliser l’une de ses techniques fétiche. Et alors qu’elle poursuivait son tour, deux mètre derrière elle apparut une autre Hayley, l’imitant dans son mouvement. Puis une seconde. Une troisième. Et lorsque leur ronde fût terminée, elle n’étaient pas moins de six au total, toutes conservant une empreinte similaire dans la Force, leur conférant les mêmes signes vitaux apparents que l’original qui s’était bien vite dissimulée parmi ses copies.

    C’était la première fois qu’elle faisait usage de la technique à un tel niveau et elle espérait que le résultat serait à la hauteur de ce qu’elle espérait, qu’au moins Helera se laisserait abuser pour un laps de temps suffisant. L’Illusion de Force avait toujours été une de ses techniques favorite, elle l’avait travaillée avec ardeur, l’ayant apprise de son père. Elle avait mis un point d’honneur à la maîtriser, autant pour son utilité que par respect pour Ian Curwee, son vieux père, dont elle espérait tirer une sorte de reconnaissance ou de satisfaction sans que ça ait vraiment du sens.

    Les six Hayley entouraient à présent Helera, chacune adoptant une posture en apparence similaire mais qui étaient toutes perclus de détails mineures les différenciant toutes. Air goguenard pour l’une, sévère pour une autre, déterminé, méprisant, neutre et enfin concentré. Plusieurs facettes qui toutes toisaient Helera d’une façon différente. Et enfin les différents sabres s’activèrent tous en même temps. Et toutes les illusions s'élancèrent à la rencontre d’Helera, frappant chacune d’un côté différent mais dans cette cohue, seulement deux sabres étaient vrais ce qui identifierait logiquement la Jedi rapidement. Mais la Jedi n’utilisait pas ces illusions pour leur efficience physique, mais pour leurs capacité à la dissimuler, car la Jedi pouvait frapper quand elle voyait une occasion et se retirer pour laisser une autre prendre sa place, la rotation forçant Helera à perdre ses repères tout le long du combat, du moins en théorie. En fin de compte, ce n’était ni plus ni moins que la même technique qu’elle avait utilisé sur Hayley, se dissimuler pour frapper, mais en usant de plus d’artifices, peut-être.

    Et la danse commença, la vraie Hayley frappait, mais à chaque fois qu’Helera contrait une attaque, la vraie était rapidement remplacée par une illusion. Ce manège semblait chaotique et pourtant d’une certaine manière il était tout ce qu’il y a de plus ordonné. Hayley sentait la fatigue poindre et elle savait qu’à ce rythme elle ne pourrait tenir plus de quelques minutes, elle restait donc à l’affût tandis que ses illusions attaquaient, rapidement démasquées pour finalement se re-mélanger tandis qu’elles tournaient autour d’Helera. Jusqu’au moment où la lame d’un sabres de l’une des Hayley vint se positionner à quelques centimètres de la gorge d’Helera, se figeant dans cette position. Et à la chaleur que dégageait le sabre, il n’y avait pas de doutes possibles sur sa réalité.

      - Qu'en penses-tu ?

Utilisation de la Force
Pouvoirs :
  • Illusion - Maîtrisé
Formes :
  • Forme IV - Ataru - Praticien
  • Jar'Kai - Praticien
#36798
Oxious, le Sith avait lequel elle avait croisé le sabre, quelques années auparavant. Aux côtés de Mya, Jedi et Gris, pour la première et dernière fois de l’histoire, luttant contre l’ennemi commun. En face, Darth Zannar, Krayt et Oxious. Un combat perdu d’avance, sur une planète froide et rouge de sable grossier. Une lutte perdue dans les méandres des souvenirs des participants, puisque ce que tous les combattants, ne restaient-ils qu’Helera pour s’en souvenir. Les Jedi eux-mêmes n’avaient pas bougé un seul doigt, ou peut-être n’avaient-ils pas été placés dans la confidence ? Toujours est-il que cet évènement avait été omis quand il avait fallu dresser la liste à charge. La lame de la Jedi avait été scindée en deux et du revers aurait-elle pu la couper en deux. Mais s’eu été contreproductif en l’état. Les paires Jedi avaient posé leur regard sur elles, alors aucune ne devaient mourir. La reine étira un sourire et fit tournoyer son sabre avant de le ranger. Nul besoin de cacher son secret :

« Mon sabre compte quatre cellules d’énergie. Deux pour chaque lame. Cela lui donne une puissance accrus. Mais pendant un cours lapse de temps, je peux surcharger une lame avec les quatre cellules et trancher ce que je souhaite, dont les sabres adverses. L’alliance de la technologie et de la technique. »

Le contre coup était de détruire son propre sabre par une utilisation prolongée. Ensuite, son pouvoir d’absorption permettait en plus de réguler cette température pour garder l’arme active. Technologie, technique et Force, pour un cocktail de l’état de l’art poussé à son paroxysme. Hayley ne s’arrêta pas après ce coup et se rapprocha, sans jamais la quitter des yeux, tournant autour d’elle tranquillement. Si au début, Helera suivait son regard, elle abandonna rapidement. Cette technique était propre aux Sith généralement, une concentration basée sur le mouvement. La reine plaça ses deux mains au niveau de son bassin et attendit, regarda devant elle puit en l’air. Le feu crépitant pour seule perturbation sonore. Petit à petit, une autre Hayley apparut, puis une troisième et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’elle soit totalement entourée. Helera en étira un sourire et s’assit sur ses mollets, le buste droit et les yeux fermés.

Elle laissa la Force affluer en elle et la guider. Pour ne pas être influencée par ses sens extérieurs. Helera prit une grande inspiration et souffla lentement. Son corps pâle de nouveau se mit à rougeoyer et une légère fumée translucide s’évapora d’elle. La réalité au travers en semblait altérée, chancelante. Et elle attendit, jusqu’à ce que les Hayley n’attaquent. Et elle ne bougea pas, se contentant d’encaisser les attaques sur le bouclier invisible. Il n’y en avait qu’une qui soit réelle et un choc seulement. S’en suivit une myriade de coups portés à différents endroits, sur un bouclier toujours plus difficile à maintenir. Quand il claqua enfin, Helera savait qui était la bonne Hayley, mais un sabre était suspendu sur sa gorge.

« Le violet est pas mal et assez rare. Je ne connais pas beaucoup de Jedi qui arbore cette couleur. »

Elle ouvrit les yeux, de sa main gauche, frappa dans la lame du sabre, se leva sur le pied gauche et pivota pour balayer avec le droit. Hayley fut déstabilisée mais se rattrapa, la lame toujours sous le cou de Helera, mais le manche de la double lame pointée sur la tête de la rousse. La reine l’approcha de sa joue et y appuya doucement en commentant par :

« Pouet. »

Elle étira un grand sourire et l’aida par la suite à se relever. Helera eut une baisse de tension quand elle l’y aida et s’accrocha à une paroi pour ne pas tomber dans les bras de Morphée. Sa défense était solide, mais consommait beaucoup d’énergie. Le prix de la force, c’était la faiblesse. Un triste bilan, finalement. Son corps revint à sa couleur d’origine, non sans quelques fourmis dans les extrémités. L’habitude du pouvoir et sa maîtrise lui permettait l’endurance de son maintien, mais il ne fallait pas se leurrer, tout cela consommait. Elle était désormais partisane pour des mono-coups, puissants et bien placé, plutôt que sur la fatigue d’une passe d’armes qui ne terminaient qu’à l’essoufflement de ses utilisateurs. Une technique comme une autre.

« Je ne suis pas fan de l’illusion, plutôt franche dans mon approche, même si je suis dissimulé. »

Difficile à expliquer, mais qu’importe.

« Pourquoi es-tu venue sur Ilum ? Tu formes la prochaine génération des défenseurs de la galaxie ? »
#36843
      - Ce n’est pas mon sabre à l’origine, c’est celui de la Femme Sombre, An’ya Kuro. Mais elle n’en aura plus jamais besoin.

    Sans avoir eu de preuves de son sort, elle doutait que la femme se soit séparé volontairement de son sabre, elle supposait donc qu’elle avait connu un funeste destin, comme beaucoup de Jedi. Des vies placées sous le signe de l’ordre et de la vertu qui finissait souvent dans la violence. Un destin terrible et triste, mais un sacrifice nécessaire quand l’on souhaitait servir le Côté Lumineux de la Force. Ou en tout cas il le semblait pour Hayley et elle n’y voyait aucun problème pour elle-même. Pour ce qui était des autres Jedi, par contre...l’idée de les perdre lui était intolérable.

      - Le blanc n’est pas une couleur plus répandue. Quand on sait que j’ai dû arracher la perle d’un dragon krayt pour l’obtenir, ainsi que la dent qui compose mon manche, ça fait de cet objet une rareté.

    Tellement précieux qu’elle y tenait presque religieusement et qu’elle ne s’imaginait même pas se déplacer sans lui. Elle avait depuis longtemps désactivé ses sabres, laissant le point à Helera après que leur affrontement eût pris fin. L’ex-Grise était aussi bonne combattante qu’elle se l’était représentée, elle avait représentée un vrai défi qu’Hayley avait été bien en mal d’égaler. Cette leçon, toutefois, n’était pas perdue, elle permettrait à la Jedi de s’entraîner et de progresser, jusqu’à un jour surpasser son interlocutrice, elle s’en faisait la promesse.

      - Méfie-toi de la technologie, elle peut te faire défaut, certaines techniques de la Force peuvent surpasser celle-ci et la rendre totalement inutile.

    Elle faisait allusion au Mechu Deru, dont elle avait elle-même déjà fait la désagréable expérience. Elle offrit un sourire à Helera tandis qu’elle se rapprochait de son petit nexu - finalement baptisé Harlon comme il le semblait - s’accroupissant tandis qu’elle tendait les bras vers la petite créature qui regardait ses mains d’un air curieux. Finalement, elle agita ses doigts, déclenchant un léger mouvement de tête sur le côté de la part du nexu qui s’approcha pourtant, pour enfin se laisser attraper par la Jedi qui le porta à elle, le tenant contre sa poitrine et lui caressant le pelage du dessus du crâne. Ereintée par son combat, elle décida de s’asseoir au sol se rapprochant du feu qu’Helera avait rallumé quelques temps auparavant. Elle caressait machinalement la petite tête du félin qui semblait apprécier la chose, les deux profitant de la chaleur de l’autre. Elle semblait songeuse et ses yeux observaient les flammes qui s’élevaient dans une danse étrange, un spectacle qui semblait la fasciner, ce qui ne l’empêchait pas, toutefois, de continuer à deviser avec Helera.

      - L’Illusion est une technique exigeante à maîtriser, car il est dur de tromper quelqu’un de puissant dans la Force avec elle, mais à haut niveau, une telle chose est possible. J’ai appris à développer cette technique, il est parfois plus simple pour un Jedi de tromper afin d’éviter un affrontement. Cela permet d’éviter la violence autant que faire se peut. Mais je n’ai pas besoin de te faire la moindre leçon sur le sujet.

    Elle haussa les épaules, de la salive gâchée tout au plus.

      - Je parie que tu préfères être discrète à ta façon, peut-être sans artifices que la Force pourrait t’offrir, je me trompe ?

    Elle continuait à fixer le feu, c’était agréable de le voir se développer sous contrôle, de l’entendre craquer et de le voir consumer, il y avait quelque chose d’assez poétique dans la chose et…

      - Oui, réponds à la question, pourquoi est-tu venue sur Ilum, très chère Hayley ?

    L’Autre était apparue, la fixant à travers les flammes, un spectacle qu’elle supportait d’un coup moins bien. Celle-ci époussetait son vêtement, une longue robe rouge fendue au niveau de la jambe, un air goguenard sur le visage.

      - Je serais bien curieuse de comprendre les raisons de ta venue ici, Hayley.

    Cette dernière fixa l’Autre, tout en répondant à Helera, ne quittant pourtant pas cette émanation de son esprit des yeux :

      - Oh, non non. Il ne se passera rien sur Ilum, on est trop proche de l’Empire ici et l’Empereur pourrait connaître l’existence de cette planète, donc si par “former la prochaine génération de défenseurs de la galaxie” tu entends “créer un temple sur Ilum” c’est non. Je suis venu ici pour l’ambiance, j’avais grand besoin de calme. Mais bon, j’imagine que pour le calme, je repasserais.
      - Tu mens et je le sens !

    Le visage de l’Autre s’était figé dans un sourire qui devenait de plus en plus inquiétant chaque secondes. Visage qui se décomposa pour finalement se déformer sous une fureur de moins en moins contenue :

      - Alors ?! Dis lui la vérité !

    Non, elle s’y refusait. Lui avouer qu’elle était ici pour se débarrasser de cette entité du Côté Obscur qui la gangrenait était au-dessus de ses forces, elle n’avait de toute manière parlé à personne de l’existence de cette entité, ce n’était sûrement pas aujourd’hui qu’elle allait commencer. Elle se contenta d’hausser les épaules, s’adressant à Helera :

      - Et toi ? Pourquoi tu es là ? Tu as un sacré nombre de responsabilités j’imagine, tu ne dois pas avoir beaucoup de temps pour te permettre ce genre de séjour ?

    ...comme elle-même, non ?

      - Tu cherches l’inspiration dans un lieu Jedi ?

    Elle arborait un sourire en coin. Ce n’était toutefois pas une moquerie, mais peut-être seulement une simple question ?
#36903
« Connais pas. »

Fut la seule réponse qu’elle donna. Une Femme Sombre, une Dame Sombre, autant de titre où l’on associait un mot commun avec un adjectif tiré du champ lexical de l’obscurité. Histoire d’être sûr que l’on avait à faire au méchant. Si jamais elle avait été obscure, elle aurait réformé cette caste depuis longtemps et la terreur qu’elle aurait infligée à la galaxie aurait été sans équivoque. Heureusement cependant, elle tenait dans sa paume des composants de valeurs qui l’empêcherait à tout jamais de sombrer.

« En fait, le blanc, c’est un cristal venant de Tatooine, utilisé notamment par l’empire pour construire son étoile de la mort. On n’en trouve plus beaucoup, mais c’était relativement commun à l’époque. »

Comme beaucoup de choses, l’empire avait asséché des ressources pour ses projets de conquête galactique. Ou plutôt à l’époque, de maintien de la terreur sur la galaxie. C’est comme cela que des peuples avaient été éradiqués. Des planètes pillées et finalement une partie des mondes connus réduits à l’état de poussière. Un empire révolu, dans lequel elle n’avait eu aucune influence. Une erreur qu’elle s’était jurée de ne pas renouer avec l’actuel. L’abnégation, la sienne, était de dédier sa vie à la protection d’autrui, même jusqu’à passer pour la plus grande criminelle du monde, la traîtresse de factions. Mais l’empire quoi qu’on en dise restait une menace, et sans surveillance, deviendrait inéluctable. La reine laissa là ces considérations pour retourner proche du feu, s’accroupit en position de méditation. Les mains sur les cuisses, elle patienta tout en regardant le chat et sa partenaire s’enlacer.

« Je me suis spécialisée dans la manipulation de la matière et des flux énergétiques. Je peux également détruire un objet à distance. »

Une de ces compétences, née d’un entraînement rigoureux de destruction de pointe. La discussion tourna ensuite vers l’illusion et la maîtrise imposée par cette technique. Des paroles qu’elle ne pouvait que croire, puisqu’elle-même n’étant guère plus compétente qu’une apprentie sur ce sujet. Son regard alterna entre les flammes et leur maîtresse un temps après que question lui soit posée.

« C’était vrai avant. Désormais, je refuse tout bonnement le combat. Je ne me cache plus non plus. Je préfère éviter la violence, mais je n’ai pas peur de me faire rouer de coup pour apaiser la situation. »

Ce qui était d’autant plus vrai dans sa vie « politique » sur sa relation avec l’empire, et comme elle était perçue par les autres peuples. Helera resta droite, le dos parfaitement équilibré, la respiration calme et le torse qui ne levait presque pas.

« Il existe peut-être une alternative à Ilum, alors. Si c’est le calme que tu recherches. »

Helera se releva et fit volte-face, laissant son interlocutrice proche du feu. Elle se dirigea vers une des nombreuses gravures qui parcouraient le mur. Des scènes propres aux Jedi et ce qu’ils représentaient. Elle posa sa main sur l’une d’entre elle et la fit glisser contre les pores, époussetant la glace qui s’y était logée. Ses doigts sortaient de ses gants déchirés à cause des éclairs.

« J’ai vécu ici toute mon enfance, sur cette planète. J’ai également failli sombrer ici. Cette planète m’a vue grandir et devenir une Jedi. Il m’a également vu détruire mon héritage pour devenir … quelque chose d’autres. »

Elle haussa les épaules et baissa la tête, puis se retourna vers Hayley.

J« ’ai eu une vision, il y a quelques années. Tython m’est apparu. Je ne sais pas où elle est, mais les Jedi pourraient avoir besoin d’un sanctuaire caché. Surtout compte tenu des temps qui courent, des lois promulguées çà et là, la défiance envers les sensitifs grandit. Je crois que vous avez besoin d’un endroit où grandir et retrouver votre grandeur d’antan. »

Oui, c’était en partie sa faute. La défiance antisensitive existait, et sa loi semblait mettre de l’huile sur le feu. En réalité, pas du tout. Elle créait un schisme impérialo-républicain de plus, une escalade vers la guerre, un casus belli. Ce n’était pas le dessein premier. Car de tous les peuples qu’elle souhaitait préserver du trépas, il y en avait un pour lequel elle portait la plus grande affection, c’était les sensitifs. Tous les sensitifs.
Les infiltrés [PV]

https://jolstatic.fr/www/captures/850/1/[…]

Les Orphelins [PV]

https://lh3.googleusercontent.com/pr[…]

Un Hutt et des Jeux...

- Modération Rapide - À nouveau nombre d[…]

- Modération Rapide - Les récompenses so[…]

Écris ta fiche sur un traitement de texte et copie[…]

Ramsi Raan

IDENTITE Nom du personnage: Ramsi Raan Race: Huma[…]