L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Shu-Torun est une planète très riche en ressources minérales et recouverte en grande partie par de la lave. Jadis sous la tutelle de l'Empire Galactique, la fière nation de Shu-Torun lutte seule désormais afin de retrouver sa gloire et sa prestance d'antan.
Gouvernement : Neutre
Avatar de l’utilisateur
By Trios
#35297
Rp se situant après le RP sur Jedha



La Couronne de Shu-Torun n'était pas en sécurité. À chaque instant une maison noble pouvait revendiquer la souveraineté de la planète et renverser la jeune Reine. Pour cela Trios devait se trouver des alliés puissants. L'humaine avait sous son aile deux précieux amis et pas des moindres. La maison Rubix chapeautée par la Duchesse Bixene, fille de feu le Duc Rubix ; Duc Minéraux ayant déclenché la Guerre Civile de Shu-Torun lors de l'ère de l'Empire Galactique. Exécuté par les soldats de la Reine, sa jeune fille inexpérimentée et naïve n'eut d'autre choix que de se ranger du côté de la Reine. Autant pour sauver sa vie que pour se protéger des charognards lorgnant sur les biens de sa famille. Très vite une amitié se forgea entre les deux femmes ce qui permit à la couronne de gagner le soutien de la famille la plus riche de la planète.

La seconde maison Noble n'était d'autres que la maison Citrine. Maison qui à son commencement était la plus faible des six grandes familles. Mais qui sut tirer profit de son alliance avec la maison Régente. Fidèle alliée de la Couronne, la maison Citrine était le fer de lance et le bouclier que la Reine pouvait brandir en cas d'extrême nécessité.

Observant le majestueux spectacle qui se déroulait sous ses yeux ébaillis. La Reine ne pouvait qu'admirer la grande bibliothèque Royale où le savoir et les coutumes des siens étaient sagement entreposés. La Reine se demandait quelle trace celle-ci laisserait derrière elle une fois son règne achevé. Un hall complet était dédié aux Rois & Reines ayant régnaient sur Shu-Torun. Son père comme tous ses prédécesseurs y étaient. Chacun avait marqué leur règne et leur époque d'une manière différente, en bien comme en mal. C'était à elle d'écrire son avenir et celui des siens. Depuis son accession au trône et la chute de l'Empire Galactique, Trios s'était jurée de faire briller une nouvelle fois de mille feu l'astre de la planète ardente.
L'humaine pensa à cela en marmonnant une phrase inaudible


Reine Trios:
Je suis Reine.
Je suis la chose qui tient ce mode ensemble. Qui fait de Shu-Torun un tout.


Conseiller Klerren:
Ma Reine ?

Trios se retourna en direction du Conseiller Royal le sourire aux lèvres sans pour autant dégager une quelconque chaleureuse.

Reine Trios:
Où en sont nos espions ?

Conseiller Klerren:
Ils surveillent activement les Membres les plus influents des Familles Cornaline et Iron.
Sans compter la Maison Phoenix.

Reine Trios:
Qu'elle est votre rapport Conseiller Klerren ?

Conseiller Klerren:
J'y viens votre Majesté.
Les familles Cornaline & Iron n'ont jamais été aussi proches. Un mariage a été célébré récemment entre des proches des deux maisons. Leur union a donc été une nouvelle fois renouvelée. Pour ce qui est de leur situation économique, celle de la maison Iron est au mieux normale au pire passable. Autant dire que l'argent ne les intéresse guère. La paranoïa d'Argilac Iron ne semble avoir aucune limite. Des sommes considérables sont allouées à la fortification de leur bastion.

Pour ce qui est de la Maison Cornaline, elle s'en sort à merci ce qui n'est pas sans me déplaire. Son économie est florissante. Le commerce avec les autres mondes de la Bordure Médiane lui on rapporté gros. Elle s'emploie à consolider ses acquis. Nos espions nous ont dit que des centaines de milliers de Crédits étaient utilisés à des fins inconnues.

Reine Trios:
....
La maison Phoenix ?

Conseiller Klerren:
Elle est toujours dans une passe économique et de passation de pouvoir compliquée, mais jouit toujours d'une grande popularité auprès de nos concitoyens. Après de nombreux sondages faits à des endroits clefs de la planète, le verdict est sans équivoque. La Maison Phoenix pourrait sans mal fomenter une révolution et avoir l'appui total du peuple. Faible d'apparence, mais très fort grâce au soutien de la population.

Duchesse Bixene:
Nous pourrions en faire des nôtres. Nous aurions ainsi le soutien de la population.
La Maison Phoenix serait une alliée de choix.

Jaric Kæden:
Et une ennemie redoutable.
Se battre contre des traites est une chose, se battre contre notre population en est une autre. L'armée vous est fidèle ma Reine, mais elle ne pointera pas ses blasters en direction du peuple. Jouer la carte de la diplomatie est la meilleure chose à faire.

Duchesse Bixene:
Je peux m'en charger votre Majesté, avec l'appui du Conseiller nous y parviendrons.

Reine Trios:
C'est une tâche d'on je dois m'acquitter personnellement.
À mon retour la Maison Phoenix se rangera de notre côté tout en gardant sa neutralité qui lui est si chère.
Occupez-vous de renouer notre amitié avec la Maison Citrine.
Quant à vous commandant continuez à me tenir informé de l'avancée des espions et ne lâchez pas des yeux nos ennemis.

Il est temps de réduire en cendre une bonne fois pour toute la Maison Cornaline.
Modifié en dernier par Trios le jeu. 1 août 2019 15:08, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Trios
#35853
La neutralité. Une notion chère à la famille Phoenix. Notion qu'elle mit un point d'honneur à respecter depuis des siècles. Souvent sous-estimés, ceux qui firent l'erreur de le faire tombèrent sur une résistance farouche. Celle du peuple. Malgré sa faible richesse, tous ses efforts étaient concentrés sur l'amélioration de la qualité de vie ses concitoyens. Efforts qui permirent à ceux-ci d'avoir une totale confiance de la population. Nombreux furent les Ducs et autres nobliaux à céder sous le nombre de la population.
Force qu'elle continua jusqu'à nos jours à cultiver. Leur pouvoir grandissait, mais depuis récemment cette croissance qui ne semblait trouver de fin semblait ralentir. La raison à cette perte de vitesse n'était due qu'à la perte tragique et dans des circonstances tout à fait douteuses d'El'kar Phoenix, maître de sa maison. Durant son règne il avait su conserver sa neutralité comme le voulait la coutume de ses ancêtres, mais aujourd'hui sa fille et successeur reprenait son oeuvre bien trop lourde pour ses jeunes épaules. Trios vit là une énième Bixene, une proie facile à amadouer, à berner, à piéger.

Arrivée devant la demeure de la Maison Noble, la reine eut droit à tous les honneurs qui lui étaient dus. Tous alignés de part et autres du quai menant au palais, ils posèrent tous genoux à terre. En face de Trios se tenait la Duchesse qui de par son rang se contenta d'une révérence. La jeune femme portait encore sur elle les traits de la jeunesse, de l'innocence et de l'inexpérience. Inexpérience qui servirait les plans du monarque.


Image
Grande-Duchesse Arthalinea Phoenix
jeune dirigeante de la Maison Phoenix


Arthalinea Phoenix:
Ma Reine.

Reine Trios:
Grande Duchesse.
Vous me voyez peiné pour la mort de feu votre père.
Mes plus sincères condoléances.


Le visage de la Duchesse semblait encore marqué par la tristesse du drame qui avait récemment eu lieu.
Ajouté à cela sa récente entrée dans la cour, elle était décidément une cible de choix. La reine avait eu raison d'attaquer la première. Laisser aux autres maisons cette possibilité aurait été une erreur fatale.

Arthalinea Phoenix:
Je vous en remercie, la mort de feu mon père nous attriste tous.
Jusqu'aux branches les plus lointaines de note lignée.


Reine Trios:
El'kar était un grand homme, lui et ses actes ne seront pas oubliés.
Une statue à son effigie sera dressée et rejoindra le mausolée des grands hommes qui ont fait de Shu-Torun un monde meilleur.


Trios disait vrai, El'kar Phoenix était un individu qui avait beaucoup fait pour son monde. Sans compter être une bête féroce lorsqu'il était question de protéger les intérêts des siens. Et la reine le respectait pour cela. Mais son amour inconditionnel pour sa progéniture fut sa plus grande faiblesse. À vouloir les protéger des dangers de la Cour, il ne les arma pas suffisamment pour celle-ci. Quand il remarqua son erreur, il fut hélas trop tard. Sa mort prématurée propulsa sa fille dans les hautes sphères du pouvoir en faisant un gibier sans défense pour les prédateurs qui y régnaient.

Arthalinea Phoenix:
Vous m'en voyez honoré et ravis ma reine.
Rentrons si vous le voulez bien, nous serons plus à l'aise pour discuter politique.


Reine Trios:
...

Le monarque ne pipa mot. Mettant la jeune femme dans un léger inconfort, qui malgré cela ne se démonta pas. Guidant la souveraine au cœur de la résidence des Phoenix. Jusqu'à la grande salle où les choses sérieuses commenceraient. S'asseyant l'une en face de l'autre, Trios commença les hostilités.

Reine Trios:
Comme le formulait la missive que vous avez reçue Duchesse, votre situation est quelque peu précaire.

Arthalinea Phoenix:
Votre missive était alarmante certes, mais il ne me semble pas être dans une situation incertaine.

Le regard de la reine se fit glacial, la Duchesse sentit un frisson la parcourir le long de la colonne vertébrale jusqu'au bas des reins. La voix du monarque était empreinte de dureté.

Reine Trios:
Votre paternel est mort dans une circonstance plus que douteuse Duchesse. Vous le savez tout aussi bien que moi. Le décès d'El'kar Phoenix n'est pas naturel, quelqu'un l'a provoqué.

Arthalinea Phoenix:
Je le sais bien ma reine. Nous mettons tout en oeuvre pour retrouver le commanditaire de cet assassinat, mais les preuves sont inexistantes.

Reine Trios:
Vous n'êtes pas la seule personne dans cette affaire à vouloir découvrir la vérité. Tout comme vous, la maison régnante, ainsi que la maison Rubix font de leur possible pour retrouver l'assassin.
Pardonnez mon franc-parler Duchesse, mais vous êtes inexpérimentés, vous n'êtes pas armée pour la vie à la Cour. Votre père vous aimait et à tout fait pour vous protéger mais en vous tenant éloigné de ce danger, il vous a affaibli. Vous n'êtes pas équipés pour ce qui vous attend.
Entendez bien ces mots Duchesse. Si vous vous tentez à entrer dans la Cour seule...Vous vous ferez dévorer et les autres maisons nobles se repaîtront de votre carcasse et de votre maison.


Arthalinea Phoenix:
Comment pouvez-vous me parler sur ce t..

Reine Trios:
...Je suis la reine et en tant que souveraine je parle comme bon me semble à mes sujets.
Vous en faites partie. En tant que monarque il est de mon devoir de veiller sur mon peuple.
Si les élites de cette planète s'assassinent, je dois faire en sorte que ça cesse.


Arthalinea Phoenix:
...

Reine Trios:
Depuis le début de mon règne je vis avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. À chaque instant je peux me faire empoisonner, assassiner... Et c'est en m'entourant d'alliés en qui j'ai une entière confiance que je suis devant vous. J'ai aidé votre père par le passé lorsqu'il souhaitait des moyens pour aider plus activement la population. Tout ce que je fais depuis mon règne n'a qu'un seul but améliorer les conditions de vie du peuple sans m'attirer la foudre des puissants. Je ne suis pas là pour desservir le peuple Arthalinea. Nous avons un but commun à la différence que personne n'a cure de vos actions, aucune maison noble n'épie vos moindres choix.

Arthalinea Phoenix:
Et qui me conseillerez-vous de faire ?

Reine Trios:
La maison Iron et Cornaline s'attendent à ce que vous soyez un gibier. Ils n'ont jamais été pour la stabilité. Ils souhaitent le pouvoir et sont prêts à tout pour l'avoir. Y compris à empoisonner.

Arthalinea Phoenix:
Vous pensez qu'ils auraient pu faire cela ?

Reine Trios:
Qui d'autre aurait une raison de le faire ?
Ce sont des familles puissantes et belliqueuses. Elles n'ont cure des intérêts des autres et prônent le leur.
Ce sont les seuls à avoir un intérêt à mettre fin à la vie de votre père. Votre inexpérience en politique est de notoriété publique. En vous laissant seule, ils s'assurent un ascendant sur votre maison, sans craindre la foudre du peuple. Ils vous mettront sous pression, et choisiront à votre place. Tandis que vous serez seule et démunie.
Pour ma part je n'y gagnerai rien, votre père était une proche collaborateur et ami, tout se déroulait pour le mieux. J'ai souvenir qu'il était assez volubile lorsqu'il était question de raconter ses faits avec la Cour et la royauté. Vous avez donc dû ouïr de notre relation amicale.
Tandis que la famille Rubix et Citrine sont de mon côté, elles me sont fidèles et nous marchons ensemble dans un but commun. La restauration de la grandeur de notre planète et du peuple.

Rangez-vous de notre côté et vous vous assurerez des alliés puissants qui pourront vous épauler tout en vous laissant une liberté de parole et d'action. Malgré votre faible influence auprès des nobles, vous aurez autant de poids que mes alliés à ma table.


Arthalinea Phoenix:
Bien, cela fait beaucoup d'un coup votre majesté. Il me faudra un peu de temps pour réfléchir.

Reine Trios:
Prenez le temps de la réflexion, mais n'attendez pas trop. Car les loups n'attendront pas votre choix pour vous mordre.


Sur ces mots Trios se retira, lorsqu'elle quitta le palais son regard s’attarda sur le visage d'Arthalinea. Elle revoyait en elle le même visage que Bixene lorsqu'elle venait d'exécuter son père. Une fois rentrée dans son vaisseau personnel, elle activa un comlink sur une voix sécurisé. Un léger grésillement se rependit dans le cockpit avant que les parasites ne disparaissent.

Image
Vultur


Vultur:
...

Reine Trios:
Nous faisons tous notre devoir.
Alors n'oubliez pas qui vous servez...


Vultur:
Ma reine ?

Reine Trios:
Nous aurons bientôt un .... allié de plus de notre côté.

Vultur:
...
Avez-vous une autre cible à éliminer ?


Reine Trios:
Non...Vous en resterez là pour le moment.
Je vous recontacterai si vous devez éliminer quelqu'un. Vous avez fait du bon travail Vultur.
Réduire El'kar Phoenix au silence était la meilleure chose à faire...
Avatar de l’utilisateur
By Trios
#35871
Il fallait battre le fer tant qu'il était encore chaud, une semaine après son entrevue avec Arthalinea Phoenix ; la souveraine lui envoya une missive afin de lui montrer sa bonne foi. Et son intention de rendre les conditions de vie du peuple meilleures. Cela était vrai dans un certain sens, mais l'objectif principal était de gagner la confiance de la jeune et inexpérimentée Duchesse. Son entreprise si payante fût-elle, se révélerait chère payée, mais la récompense derrière serait de taille. Pour cela la reine se devait d'appuyer sur la faiblesse de la duchesse. Son amour du peuple.

Émetteur : Trios, Reine de Shu-Torun.
Destinataire : Grande-Duchesse Arthalinea Phoenix
Message Crypté.


A Arthalinea Phoenix, Grande-Duchesse de la Maison Phoenix


Marchant dans un but commun pour le bien de la population de Shu-Torun et dans l'espoir de travailler conjointement comme par le passé avec votre feu votre père.
Ayant les bonnes grâces du peuple, et ceux-ci se massant aux abords de votre domaine ; sollicite constamment l'égide de votre famille.
Pour vous accompagner dans votre tâche et par souci du bien être du peuple. Je vous fais part d'un projet de construction d'un Complexe Médical aux abords de votre duché. Afin de subvenir aux besoins médicaux de la population tout en permettant de créer de l'emploi.

Dans l'attente de votre réponse, un document vous sera parvenu avec ce message afin que vous ayez un point de vue plus détaillé sur la question.



Salutations distinguées,
Reine Trios, Souveraine du Royaume Flamboyant.



Avatar de l’utilisateur
By Destin
#35964
[center]----- Modération Flash -----

Pour adapter une structure médicale aussi colossale à une planète connue pour ses coulées de lave ( dont nécessitant des protections en boucliers, en filtres à lumière vive, en dissipation de chaleur et en productions d'eau par condensateurs, entre autres choses à voir en urgence ) on pouvait compter sur une augmentation tarifiaire de 140 % du prix initial, pour un entretien de 20 millions. Fin des travaux le 28 Septembre 2019.

  • Participation Financière de la Couronne : Participation à hauteur de 70%, soit un montant de ‭73.500.000‬ Cr'.
  • Participation Financière de la Maison Phoenix : Participation à hauteur de 30%, soit un montant de 31.500.000 Cr'.


  • Participation Financière de la Couronne : Participation à hauteur de 70%, soit un montant de 14.000.000 Cr' par mois.
  • Participation Financière de la Maison Phoenix : Participation à hauteur de 30%, soit un montant de 6.000.000‬ Cr' par mois.

La Maison Phoenix, à la représentante si... fière en arguments, avait de quoi soutenir avec largesse un tel investissement. Même si le 30% valait bien peu sur la note, le retour en petits mouchoirs se sentirait au double voire au triple de cette part. Le Service de l'Urbanisme était aux anges. Le Service de la Santé très satisfait, le Services des Bâtiments et Travaux Publics se frottait les mains. Mais un genre de Service - ou Ministère ou Secrétariat d'Etat ou Conseil ou Département ou autre - n'était pas en phase de bêtement se réjouir : c'était celui de la Démographie. Un hôpital se remplissait toujours de patient.

Mais déjà, lesquels pour oser s'y arrêter ? Sur une planète où les sondages montraient déjà une tendance en coulisses allant à l'oppression, il fallait s'attendre à des arrêts-maladie négociés à coups de fouet. Les travailleurs malades allaient le rester, même s'ils prétendront être en pleine forme. Cela ne laisserait qu'une patientèle de la classe moyenne à minima. Le Centre ne ferait jamais lits combles...

Et pire encore, pour quel personnel ? Trouvé où ? Aux annonces "cherchons femme de ménage / aide-soignant / technicien de maintenance" avec formation, on trouvait de quoi baisser artificiellement le chômage. Aux annonces "cherchons chirurgien prothésiste / urologue / oncologue spécialiste des cancers liés aux éruptions volcaniques" on trouvait déjà peu de jeunes ou de vieux diplômés des Mondes du Noyau prêts à se terrer sur Sho-Torun, planète morte s'il en était, loin de tout et de tous. L'hôpital, de ce fait, ne pourrait jamais tourner qu'à la moitié de ses effectifs ( employés et patients )* à moins qu'une campagne de recrutement intensive ne soit envisagée.

Un défi à relever ? Il était encore temps de renoncer. On pouvait stopper les travaux et retrouver une partie de l'investissement. Mais le rétropédalage sur un sujet social, c'était toujours aussi risqué que le voir tourner à vide...

* Ceci sans baisser le coût de l'entretien
Avatar de l’utilisateur
By Trios
#36819
Les retours n'avaient pas été concluants. Ériger un tel édifice serait bien trop coûteux pour un rendement trop faible. Il ne serait pas un symbole de charité, mais celui d'un cuisant échec. Il était encore temps de faire machine arrière. Depuis que la Reine avait ordonné la construction d'une Citadelle-Foreuse, l'idée d'en faire un autre en gage de présent avait germé dans son esprit. Voilà des années que celui de la Maison Phoenix lui avait été arraché. Malheureusement détruit par l'Alliance Rebelle. Il était temps de rendre à César ce qui était à César. Une fois créé, celui-ci serait aux couleurs de la Maison Phoenix. Profondément pacifiste et afin de ne pas les froisser, le bâtiment se verrait désarmé.

Émetteur : Trios, Reine de Shu-Torun.
Destinataire : Grande-Duchesse Arthalinea Phoenix
Message Crypté.


A Arthalinea Phoenix, Grande-Duchesse de la Maison Phoenix


Malheureusement, suite à divers soucis techniques et aux dangers que représenteraient les catastrophes naturelles fréquemment causées par les volcans de la planète. Le projet du Complexe Médical se doit d'être avorté, sous peine de voir l'édifice fragilisé voir détruit par l'éternelle colère de l'Obscur. Telle l'étincelle de la Lumière, l'espoir de travailler conjointement avec vous n'a pas faibli.
La Couronne fait gage de son engagement quant au présent suivant, une Citadelle-Foreuse. Symbole de la puissance sur notre monde radieux, cette pièce emblématique de notre culture vous sera offerte.
Depuis bien trop longtemps le joyau qui fait la fierté de votre n'est plus. Il est grand temps que celui-ci revienne entre les mains de son propriétaire.



Salutations distinguées,
Reine Trios, Souveraine du Royaume Flamboyant.



Avatar de l’utilisateur
By Amertume
#37254
Enlever de la structure ses armes et batteries de défense était un pari osé, sur un monde à ce point gangrené par les luttes entre maisons nobles, avec une topographie en changement constant à cause des éruptions de lave, on pouvait dire que bâtir une grosse maison mobile et massive, ça ne suffisait pas forcément pour se protéger de l'attention de ses semblables... D'un autre côté, le poison et moult autres méthodes subtiles pouvaient aisément passer au travers de ce genre de protection. De fait, cela diminuerait à vue de nez de 15 000 000 Cr' la construction de la Citadelle et la laisserait totalement sans défense. La Maison Phoenix qui se gargarisait de son pacifisme à toute épreuve pouvait donc dormir tranquillement : si une autre Maison plus agressive voulait la prendre d'assaut, elle risquait fort d'y rester mais au moins ses convictions seraient suivies jusqu'au bout.

Parlons-en de la Maison Phoenix d'ailleurs, dont le chambellan venait de recevoir le message de Sa Gracieuse et Royale Majesté la Reine Trios à l'instant. L'homme, un cinquantenaire au port impeccable et à l'hygiène et l'aspect non moins parfaitement présentables, s'en allait de son pas altier à travers le dédale de couloirs jusqu'à la partie du domaine familial qui constituait les appartements princiers, ou se reposait certainement la Duchesse. Enfin... Le chambellan s'immobilisa sitôt arrivé devant la porte de la chambre de la dame en entendant des éclats de rire étouffés à l'intérieur. Il reconnaissait la voix de sa maîtresse mais pas l'autre. Il déduisit toutefois aisément que c'était celle d'un homme.

Il hésita. Devait-il patienter que l'importun ne daigne sortir et quitter la chambre à coucher ? Ou bien devait-il toquer avec une politesse affectée ? Ou s'en aller et laisser la dame à son intimité et attendre quelques heures ? Après réflexion, il opta pour la seconde solution. Son devoir était de protéger l'héritière de la Maison et d'assurer autant son éducation que sa formation aux arcanes du pouvoir. La laisser batifoler avec quelque misérable valet ou autre bouseux de la piétaille n'en faisait assurément pas partie. Des coups rapides et secs tintèrent contre le bois de la porte et il patienta, notant que les rires avaient cessé séance tenante.

Qui est-ce ?
Madame, j'apporte des nouvelles importantes de Sa Majesté.

Court silence.

Oh, dans ce cas entrez donc !

Ce qu'il fit sans se faire prier et faillit du même coup se cogner contre l'importun qui tenta de saisir sa chance en voyant la porte s'ouvrir pour s'esquiver l'air de rien. Quelle ne fut pas la surprise du chambellan lorsqu'il reconnut l'individu en question, le fils cadet d'une des Maisons mineures de la Cour dont le nom lui échappait pour l'heure. Sachant qu'il mettait un point d'honneur à se rappeler de chaque individu et Maison notable, cela en disait long sur le lignage inconséquent et insignifiant de l'intrus. Il ne dit mot à ce sujet mais échangea un regard inquisiteur avec le jouvenceau avant de le reporter sur la jeune héritière qui se tenait près de son bureau personnel, vêtue d'une robe mettant en valeur sa fine silhouette tout en préservant sa pudeur.

Votre invité ne désire pas rester dîner ce soir ?
N'allez pas encore m'assaillir de vos remarques acerbes je vous prie.
Comme vous voudrez, après tout, je ne suis que votre chambellan, pas votre père. Je n'ai pas le pouvoir de vous contraindre à cesser vos enfantillages et vos escapades puériles, juste de vous rappeler à quel point elles le sont...
Mais enfin qu'allez-vous donc imaginer, Ormon ? Patrik et moi sommes amis, rien de plus. N'est-il donc pas permis pour une Duchesse d'avoir des amis avec qui passer du bon temps ?
J'imagine qu'il n'était pas possible de passer le temps ailleurs que dans votre chambre et seule avec un jeune damoiseau par-dessus le marché...
Vous vous oubliez vieille crapule ! Prenez garde à ce que vous dites !

Il y eut un temps mort qui se solda finalement par un petit rire discret de chaque côté. Cette dispute n'en était qu'une parmi tant d'autres et n'avait rien ni de bien neuve ni d'inhabituelle entre eux. Le chambellan était comme une figure paternelle aux yeux de la jeune héritière et celle-ci était comme une nièce qu'il se sentait le devoir de protéger en tout temps. Ce qui, évidemment, avait le chic de créer des frictions dans moments comme celui-là. L'instant passa et le sérieux reprit vite ses droits. Cette discussion sur les "amis" de la jeune femme devrait attendre un moment plus propice. Mais elle aurait bien lieu, que cela lui plaise ou non. Pour l'heure, Ormon se contenta de s'incliner bien bas avant de tendre respectueusement un datapad contenant le message royal. Le sceau apposé sur le message ne laissait planer aucun doute sur son authenticité.

Sa Majesté Trios souhaite m'offrir une Citadelle-Foreuse pour remplacer celle que nous avions perdu depuis longtemps ?

L'incompréhension perçait dans sa voix douce. L'opinion qu'elle s'était faite de la reine n'était pas encore bien établie. Elle admirait et respectait la dirigeante évidemment, comme tout un chacun. Elle admirait son commandement et son histoire. S'élever dans l'ombre du tristement célèbre Seigneur Vador était en soi suffisamment éloquent, tout comme le fait d'avoir su tenir tête aux autres Maisons si longtemps sans faillir. Et elle aimait l'idée que la dirigeante souhaitait se rapprocher de son peuple, quitte à s'élever contre les traditions millénaires du régime profondément royaliste qui régnait sur Shu-Torun. Mais la partie perspicace de son esprit, quoique pas encore bien rompue aux coulisses des jeux de pouvoir, lui murmurait de se méfier de Trios et de ses soit-disant nobles projets.

Combien avaient promis choses semblables pour au final retourner leur veste et renier leur parole ? Bien trop.

Est-ce de la simple générosité selon vous ou y a-t-il quelque chose derrière tout cela ?
Si je peux me permettre, Duchesse, il est évident qu'elle a une idée en tête. La reine Trios ne fait rien sans plan et ne donne rien pour rien. Il convient de faire preuve de mesure dans les cadeaux que vous accepterez d'elle car le prix ne sera jamais fixé d'avance.
Vous pensez qu'elle pourrait exiger de moi beaucoup plus que je n'ai en échange de ce cadeau ?
Elle cherche certainement des alliés pour contenir les ambitions grandissantes de ses rivaux je présume. Il est possible qu'il n'y ait pas de piège mortel pour vous.
Dans ce cas, il conviendrait d'accepter.
Sachez rester prudente tout de même, notre reine n'est pas connue pour sa bonté mais pour le nombre d'ennemis qu'elle s'est faite... Et qu'elle a éliminé.
Vous avez raison Ormon. Comme toujours, vos conseils sont très précieux. Je vais m'atteler à répondre à Sa Majesté sans tarder.

Le chambellan inclina la tête et quitta les quartiers de la Duchesse, ayant perçu qu'il était congédié, laissant la jeune demoiselle seule avec ses pensées. Lui enseigner à bien se comporter et agir n'était pas chose aisée mais il était confiant, c'était une bonne élève et il la savait capable de surpasser son père. Qui sait, peut-être un jour occuperait-elle même le trône royal.

Réponse fut donnée le lendemain à la Flamboyante Reine Trios : la Maison Phoenix remerciait avec une gratitude incommensurable la générosité de la Couronne et l'assurait de ses plus sincères remerciements pour un tel présent, sitôt serait-il achevé et prêt à être livré. En outre, pour bien souligner sa gratitude, la Duchesse souhaitait inviter la Reine à venir visiter le duché Phoenix, aux frais de son hôtesse évidemment. Le poisson avait visiblement été ferré, il était temps de jouer son prochain coup relatif au destin de la délicieuse Arthalinea Phoenix.
Les deux Apprenties

Luna avait attaqué rapidement en large frappes l[…]

P fiouuuuu... C'est couché au sol face au […]

[Dxun] L'appel de l'Ombre

Vrad avait parcouru pendant de longues minutes l[…]

L e chasseur de primes se craqua la nuque et r[…]

U n bâton électrique ? Sareth avait déjà sa pi[…]

Les Cadets Militariens

Mon seul intérêt? de toute évidence vous n'a[…]

https://68.media.tumblr.com/13b2[…]

Des Sith chez les Hutts

https://zupimages.net/up/20/14/6rfu.[…]