L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Trench
#36364
Aucunes nouvelles de la station ni de la flotte inconnue. Un bouilleur...

Le capitaine du MC80a se tourna vers Trench pour affirmer les soupçons de ce dernier.

"Monsieur, nos communications sont brouillées. Sûrement par la station Golan. Nous avons eu à peine le temps de détecter un message de secours d'un vaisseau humanitaire."

"Et qu'en est-il de la flotte menée par l'antares ?"

L'officier aux radars pris alors la parole :
"Nos radars indiquent qu'elle se met en position d'attaque sur la station. Elle ne nous fait pas face."

"Intéressant. Et qu'en est-il de ses boucliers ?"

"L'énergie des boucliers est redirigé à l'avant des vaisseaux principaux de la flotte non identifiée et les vaisseaux capitaux sont en avant du dispositif..."
Un bip apparut sur le radar et le Capitaine sursauta.

"Monsieur ! Un chasseur de la flotte se dirige vers nous, armes éteintes, que faisons-nous ?!"

Ah ces humains...
"Du calme officier, laissez passer le chasseur, c'est probablement un messager. L'amiral de cette flotte n'enverrait pas un chasseur attaquer une flotte seul et surtout nous montrer ses arrières. Il ne cherche pas le combat. Capitaine, laissez les canaux de communications ouverts et laissez passer ce chasseur."

"Très bien Monsieur."

Il ne fallut pas attendre plus longtemps avant que le message ne soit diffusé sur la table d'holocommunications de la passerelle.

« Ici Antarès à flotte de la République, nous sommes une flotte expéditionnaire de la Nostrom Company, il y a bord son PDG, c’est-à-dire nul autre que moi Jack, Jack Crypston. Nous ne sommes pas hostiles et cherchons à démanteler les forces pirates qui sévissent ici. Antarès terminé.»

Que faisait-ici Jack Crypston ? Etait-ce bien lui ? Trench n'en savait rien et cela...l'impressionnait. Le chef d'entreprise n'était pas un rond de cuir et aimait l'action. C'était bon à savoir. Mais ce que l'ancien amiral aurait aimé comprendre c'était la raison de la présence de Crypston ici à Uyter. Est-ce un simple coup de pub pour la Nostrom ? Ou est-ce autre chose ?
Qui sait avec ces gens du SC, on ne sait jamais. Alors pourquoi ne pas demander tout simplement ?


"Capitaine, faites passer ce message à l'un de nos chasseurs, et envoyer le ensuite près de la flotte de la Nostrom Company : "Flotte de la Nostrom, ici l'ancien-amiral Trench de la flotte de la Nouvelle République. Je dirige ce contingent et j'ai pour ordre de savoir qui dirige cette base et surtout de récupérer les ressortissants néo-républicains présents à l'intérieur. D'après nos renseignements beaucoup d'innocents sont à son bord. Merci pour l'aide proposée...hak...hak..hak.. mais si votre flotte détruit la station et ses occupants je serais dans l'obligation de vous traiter comme hostile. J'ai à ma disposition 5 transports Bantha capables de s'occuper de ces pirates. Si vous possédez également des troupes, je vous propose une entraide. Ma flotte va se poster à côté de la vôtre tandis que notre chasse composera la première vague d'attaque....hak....hak...hak...Je vous conseille de remettre vos boucliers arrières, l'arrière de votre dispositif est découvert pour toute flotte ennemie dans les environs. Pour ce qui est des pirates essayez de viser les générateurs de boucliers de la station et ensuite les tourelles de celle-ci. Pour ainsi permettre à nos forces de converger dans les hangars. Qu'en pensez-vous Monsieur Crypston...hak...hak..hak envie de capturer ces forbans ? Flotte de la République terminée.""

L'enregistrement s'éteignit et Trench s'adressa alors au Capitaine du vaisseau :

"Capitaine, dites à note chasse de se tenir prête. Ils décolleront à mon signal. Dites aux transports de se tenir prêts également en se mettant en retrait derrière nos vaisseaux capitaux. Assurez-vous de continuer la détection rdar. Je ne veux pas d'une flotte pirate dans notre dos. Dirigez les vaisseaux de l'autre côté de la station. Je veux les tenir en tenailles. Et ne mettez surtout pas l'ensemble de notre puissance de boucliers sur l'avant de nos navires. Si une flotte ennemie arrive par derrière nous serons tous morts."

Trench se tourna vers la console d'hoocommunications pour faire afficher l'hologramme des jedis :
"Jedis, il semblerait que le moment soit venu. Un brouilleur de communications a été détecté dans la station. Votre mission est de le trouver et de le désactiver avec une équipe des Specforces. Ceci est votre objectif principale. Votre deuxième objectif sera la recherche et la libération des otages. N'hésitez pas à aider les forces sur place. Et ...hak...hak...hak il se peut que vous ayez à collaborer avec des droîdes d'assaut. Ne les attaquez surtout pas. Je vous en redirais plus sur cet aspect plus tard. En attendant préparez vos chasseurs car nous allons lancer la première vague de chasseurs. Vous allez accompagner un des transports Bantha à l'un des hangars lorsque les boucliers de la station seront détruits. Des questions ?"

"Capitaine dites aux escadrilles de sortir protéger les vaisseaux capitaux et les transports. Seulement les A-wings et X-wings pour l'instant."

"A vos ordres."

Trench se tourna vers la baie vitrée de la passerelle pour étudier la situation pendant que la flotte se plaçait aux coordonnées qu'il avait indiqué.

Trench murmura :
"J'espère que Crypston sait ce qu'il fait..hak...hak...hak."

"Capitaine vous pouvez commencer les hostilités. Visez les boucliers en premier et ensuite les tourelles. Dès que cela sera fait, nous enverrons les transports banthas. Nous allons devoir faire venir la chasse ennemie à nous."

"A vos ordres, Monsieur."

Avatar de l’utilisateur
By Vrad Kist
#36901

L’évacuation du cargo de réfugier était presque terminée. Les pirates avaient fini de faire le tri avec ces nouveaux cobayes. Le Lieutenant Bo avait déjà rejoint la passerelle de sa corvette Maraudeur et en chemin pour aller rejoindre à son vaisseau il avait été contacté par l’un de ses hommes. Une femme voulait le rencontrer, elle portait une tenue du corps médical. Elle avait tué plusieurs pirates assez facilement selon les dires de son homme. C’était une Anzat et vu les hommes qu’elles avaient tué, Bo avait fait doubler les hommes qui se trouvaient sur la passerelle. Ils étaient presque vingt et ils attendaient avec impatience cette femme.


« Auras-tu l'intelligence de te soumettre pour me conduire à votre chef, ou le courage de finir en martyre inconnu ?

- Ok, ok c’est bon je vais t’emmener voir notre chef.
»


Le pirate leva les mains en l’air en signe de reddition et alla ramasser sa camarade Rattataki qui était par terre. Il passa devant l’Anzat et il se dirigea en portant sa camarade en direction du sas principal du cargo. L’Anzat marchait derrière eux et le pirate profita de cela pour contacter le Lieutenant Bo par Holo message afin de le prévenir qu’il arrivait avec une Anzat tueuse. Au détour d’un couloir le pirate repéra Verse et Trad qui se dirigeait aussi vers le sas principal.

« Est les gars venez m’aider, » cria le pirate qui portait sur son épaule sa camarade.

« Oh Putain il c’est passer quoi ?

- C’est elle,
»
il désigna l’Anzat derrière lui.« Elle veut voir le Lieutenant et on n’est pas de taille pour lui résister. Et j’ai pas envie de crever ici pour rien donc venez m’aider qu’ont ce casse de ce vaisseau pourrit. »

Pred récupéra la camarade Rattataki qui était toujours inconsciente et Verse aida le pirate qui restait. Il posa la question à Verse de ce qui était arrivé à Jallo et Trad lui répondit à la place de Verse qu’il avait été tué par un mec qui avait réussi à se planquer près des capsules de sauvetage. Au bout de quelques minutes de marche le petit groupe de pirate passe le sas principal et se retrouva à bord de la corvette Maraudeur. Les pirates traversèrent le long couloir qui séparait la passerelle de la soute. Trad les abandonna avec sa camarade Rattataki afin qu’elle puisse recevoir des soins. Il ne restait plus que le pirate qui escortait l’Anzat et Verse. Les trois compagnons d’infortune se retrouvèrent ainsi à la passerelle.

« Lieutenant nous sommes prêt.

- Très bien, éloignez-vous et faites moi péter tout ça.

- Bien Lieutenant.
»


Le vaisseau manœuvra de sorte à avoir le cargo Stellaire dans sa ligne de mire. La verrière de la passerelle de la corvette Maraudeur permettait de pouvoir admirer cette vue. Le Cargo dérivait dans l’espace et soudain tout d’un coup les passagers de la Corvette ressentir un gros bourdonnement dans tout le vaisseau. La Corvette venait de tirer de ses seize turbolasers sur le cargo Stellaire. On put distinguer par la verrière que les X-wing ainsi que la Frégate Intercepteur s’étaient joints au massacre. Il ne fallut que quelques secondes pour que du cargo il ne reste plus qu’un immense champ de débris et de cadavre flottant dans le vide de l’espace.

« Aller on rentre au bercail, tiens tiens mais qui voilà ? » Le lieutenant Bo venait de remarquer l’entrée des pirates sur la passerelle et la tenue de l’Anzat attirait beaucoup l’attention sur elle.« Et toi Verse où est Jallo ?

- Il s’est fait buter par un planqué aux capsules.
» Répondit Pred avant que Verse n’est le temps de répondre à Bo.

« Bah vas-y laisse Pred ici et attend nous au bar, on va venir boire un coup à sa santé. »

Verse ne se fit pas prier elle déposa le pirate et sortit de la passerelle normalement. Une certaine agitation régnait sur la passerelle depuis le départ de Verse. Les membres d’équipage étaient bloqués sur leurs consoles. Un voyant s’alluma sur une console au fond de la passerelle. Un homme hurla que les chasseurs étaient tous rentrés dans le hangar.

« Lieutenant prêt à passer en vitesse lumière.

- C’est parti,
»
revenant sur l’Anzat qui se retrouvait seule face à lui. Prad c’était un peu éloigné d’elle depuis quelques minutes.« A ce qu’il paraît tu veux me voir ? Pourquoi ? Qu’est ce que je pourrais y gagner ? »

L’homme attendait les réponses de cet alien. Le vaisseau était en hyper-espace et toutes les personnes qui étaient sur la passerelle avaient les yeux braqués sur l’Anzat. Les soldats qui étaient cachés aux quatre coins de la pièce retenaient leur souffle et ils étaient prêts à agir sur ordre de leur chef s’il le fallait.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Pendant ce temps-là la station Golan était en train de se préparer à combattre des forces ennemies supérieures en nombre. Le Capitaine Rock avait réquisitionné la moitié des membres d’équipage de la station. Près de cinq mille hommes avaient rejoint ses hommes et ils étaient prêts à défendre la station au péril de leur vie. Le Capitaine des pirates se trouvait au centre de commandement de la station et les premiers tremblements commencèrent.

« Capitaine l’ennemi ouvre le feu, notre bouclier résiste mais ils sont trop nombreux.

- Je sais, il nous faut juste gagner du temps afin que Bo arrive et nous évacue.
»
Le capitaine regardait sa console.« Pilote séparé vos flottes et aller montrer à ce Jack Crypson qui nous sommes, visez leurs frégates Intercepteur. »

Quatre escadrilles de chasseurs quittèrent leur formation initiale. Les Bombardiers Tie, les StarViper, les Toscan ainsi que les Z-95 partirent en direction de la flotte de Jack et commencèrent à ouvrir le feu sur les frégates Intercepteur ennemis en pensant à ras de la frégate Antares afin que l’ennemi ne les voie pas arrivés. Tous les canons de la station se mirent à faire feu quand les flottes ennemies se mirent à porter et bientôt seul des déluges des canon laser et les explosions se firent ressentirent à bord de la station.

« Cap’taine ici le laboratoire humain, nous venons d’injecter le produit sur les cobayes humains.

- Et ?

- Et le résultat est surprenant vous devriez venir voir ça.

- Très bien, j’arrive.
»


Le Capitaine se leva de son siège et il se dirigea vers le turbo-élévateur afin de rejoindre le laboratoire. Sur le chemin il fit déséquilibrer plusieurs fois suite aux tirs de ses adversaires et il fallut qu’il se retienne plusieurs fois aux parois du couloir afin d’éviter de tomber au sol. Rock arriva enfin au laboratoire et la vision qu’il eut devant lui fut désolant ……

Avatar de l’utilisateur
By Peur
#36985
La bataille s’engagea sur deux fronts. Au nord stellaire de la station, la flotte de la Nostrom s’était élancée au combat, Antares en avant, protégé par deux Frégates Interceptor. La chasse avait pour ordre de rester en arrière pour protégé les transporteurs. Rapidement, le capitaine de la station pirate avait envoyé ses chasseurs à l’attaque de cette flottille.

Une stratégie payant. Les Interceptor était en effet armé pour l’attaque de gros morceau. Des cargos, des transporteurs voir des frégates et croiseurs. Par contre, ils étaient totalement démunis face à la chasse. Le passage des Bombardier TIE et des StarViper endommagea gravement le vaisseau, réduisant à néant le bouclier du vaisseau et mettent hors services pour 2 tours ses moteurs et ses turbolasers. Les deux escadrons responsables de l’attaque se replièrent face à la défense anti-chasse efficace de la frégate Antares. Malgré la mise hors combat d’une Interceptor, la flotte de la Nostrom avait pu repousser les chasseurs au loin, et leurs tirs sur la station avaient attaqué son bouclier.

Au sud, la flotte républicaine passait elle aussi à l’assaut. Il y avait peu de chose à signaler. Les échanges de tirs endommagés les deux camps tour à tour. Les scanners de la Corona pouvaient identifier une frégate Interceptor et une corvette Marauder arrivé sur ses arrières à grande vitesse.



Image



Légende:

Avatar de l’utilisateur
By Ariès
#37039
Tout se déroulait sans le moindre accroc. La supercherie avait marché d'une facilité déconcertante. À croire que l'empressement des pirates avait pris le pas sur leur réflexion. Encore fallait-il qu'ils soient pourvus d'un sens comme celui-ci, ce qui au vu de leurs réactions n'était pas le cas. Son Droïde chercheur ID9 sous le bras, elle venait de passer la première épreuve. Une fois dans la Corvette Maraudeur, les pirates se dispersèrent petit à petit. Tout n'était plus qu'une question de patience. Une fois dans la fourmilière, il suffirait de se fondre dans la masse et passer pour l'une d'entre-elles. Cette mission lui rappelait celle s'étant déroulée dans une station pirate logée dans un astéroïde dérivant dans le cimetière d'Alderaan. Malgré une infiltration réussie, une taupe de la République avait elle aussi fait son entrée. S'étant suivie par une confrontation gagnée par l'agent. Mais ayant couvert ses arrières, la taupe avait fait débarquer par la même occasion une flotte de répression afin d'empêcher toutes attaques sur les pèlerins. Sarwin... tel était son nom. Un Chiss au service de la République, une connaissance remontant à son adolescence dans mon natal. Bien avant son bannissement. Qu'était-il devenu ? Elle ne saurait le dire. Ce seul souvenir suffisait à lui faire afficher une grimace de dégoût. Un cri sortit la Chiss de ses pensées.

Hey ! Les gars venez m’aider !

Cela ne disait rien de bon à l'agente. Elle n'était pas encore totalement sortie d'affaire. Il fallait rester sur ses gardes, des ennuis pouvaient vite arriver.

C’est elle...

L'Anzat au teint pâle se trouvant derrière le pirate sur les nerfs était donc responsable de l'état de la Rattataki ? L'état de celle-ci était déplorable, les dégâts se voulaient sévères. L'épaule était en miette et l'une de ses jambes s'était vue raccourcie d'un genou... Cela expliquait donc le teint livide du pirate et sa voix tremblotante. Muette comme une tombe Ariès porta discrètement sa main à son blaster, c'était un individu dangereux. Elle pouvait compromettre la mission. Il fallait l'éliminer...

Non...

Un Chiss laisse toujours l'ennemi agir le premier. Il lui manquait des informations, il y avait trop de facteurs inconnus. La jeune femme était dangereuse. Mais à quel point ? Elle ne pouvait le dire. Il fallait la surveiller de près, observer ses moindres faits et gestes. Attendre, attendre le moment propice pour passer à l'action. Et neutraliser la cible d'un coup chirurgical. Tel était le credo des siens.

Elle veut voir le Lieutenant et on n’est pas de taille pour lui résister. J’ai... Je n’ai pas envie de crever ici pour rien donc venez m’aider qu’on se casse de ce vaisseau pourrit !

Ainsi donc la meurtrière voulait voir le Lieutenant ? Celle-ci avait plus de chance de se voir abattre de sang froid par lui et ses hommes puis expulsé par le sas, que de discuter en tête à tête avec lui.
Le regard pourpre de l'agente se dirigea vers le sol métallique du vaisseau. Une flaque de sang se formait déjà au pied du pirate que les avait hélé. L'Impériale n'en avait cure de la vie de la jeune femme, mais son rôle l'obligeait à s'en soucier. Faisant une tape dans le dos de son partenaire, celui-ci s'activa. Prenant le corps inerte de la Rattataki. D'ici peu ses chances de survie passeraient d'incertaines à nulles. Le temps pressé.
Un échange de questions se termina à chaque fois avec une réponse immédiate de Trad. Il fut impossible pour la Chiss de dire quoi que ce soit. Elle ne s'en plaindrait pas, la confiance des pirates lui était donc totalement acquise.

Allons-y !


La traversée du couloir fut lente et silencieuse. Ariès marchait d'un pas régulier, sa main n'était jamais bien loin de son blaster. Prudence était de mise, après une rapide analyse du regard ; rien ne la détachait d'un individu lambda. Quel était son secret ? Avait elle était fouillée ? Peu probable, elle était en position de force. Le nombre ne jouait pas en la faveur de la Chiss. Une fois en supériorité numérique écrasante, son atout ne lui serait plus d'une grande aide.
Arrivé à la passerelle, le groupe se posta devant le maître de bord. Sous l'ordre du Lieutenant, le bâtiment abordé fut détruit, quel gâchis... Il était un moyen de diversion parfait pour les forces locales. Il faudrait faire avec. Encore une fois l'on répondit à sa place, quelle aubaine. Le pirate Pred lui avait demandé de boire un verre au bar en patientant l'arrivée du reste de l'équipage. Grave erreur que celle-ci. Surtout lorsqu'une inconnue entre dans un bâtiment et se voit être en position égale avec ses occupants si ce n'est en position de force. Des informations, il lui fallait plus d'informations. La Rattataki était bien trop mal en point pour lui apprendre quoi que soit. En revanche, Pred lui bien qu'apeuré, avait toutes ses facultés pour lui répondre. L'alcool l'aiderait surement à lui dénouer la langue. Patientant dans le corridor principal, elle le rejoignit sans attendre.

Vient Pred ! Allons prendre un verre. Regarde ton teint...Tu es aussi pâle qu'un Wampa !
Tu verras, un verre de Old Janx Spirit et tu te sentiras mieux !


Pred n'était vraiment pas dans son assiette. L'on aurait dit qu'il avait vu la mort de ses propres yeux. Était-ce le cas ? La jeune femme l'avait-elle épargnée dans le seul but de rentrer dans le vaisseau et rencontrer le Lieutenant ? Que comptait-elle faire par la suite ?

Bien...Tu as raison j'ai besoin d'un verre ! Et d'un fort !

Accoudé l'un en face de l'autre, avec chacun un verre de Old Janx Spirit dans la main à l'écart des autres. La Chiss se voulait compatissante envers l'alien pourtant elle ne l'était pas le moins du monde.

Tu te sens mieux Pred ? Ça fait du bien là où ça passe.

C'est fort bordel ! Mais ça fait du bien merci pour le verre.

Celui-ci n'était qu'à moitié entamée quant à l'agente elle ne touchait pas son verre, si ce n'était tremper ses lèvres bleu océan dans cette liqueur immonde. Pred était désinhibé, il était enfin apte à parler. Il pouvait enfin se mettre à table.

Vzin'vihn veo viz g'evipah?

Hein... quoi ?

Non d'un Bantha, c'est vraiment fort comme truc !
Je disais...Tu sais qui est la jeune femme qui était avec nous dans le couloir ?


Afin de ne pas le brusquer trop violemment, elle posa ses questions lentement lui laissant le temps d'encaisser puis de trouver ses mots.

Qu'est-ce qu'elle a fait pour que la Rattataki soit dans cet état ? T'es le dernier à t'en être sorti ?
N'ait pas peur. Tu peux tout me dire...
Avatar de l’utilisateur
By Haya Fuu
#37129
Son choix était le bon, du moins l'Arcaniste en était elle convaincue. L'échange musclé avec les quatre pirates lui avait permis de s'assurer que ces derniers y réfléchiraient à deux fois avant de tenter de lui jouer un tour pendable, et ils le feraient savoir autour d'eux. Quoi de mieux pour assoir sa réputation auprès d'un groupe de pirates ?

De plus, l'excitation du combat l'avait plus exalté qu'elle ne l'aurait supposée, et cette sensation de puissance la rendait anormalement sur d'elle. Cela transparaissait dans sa démarche légèrement raide et hautaine, comparée à celle de son escorte en piteux état. Elle percevait la Force, qui lui dévoilait sans pudeur ni artifice la réalité du navire dans lequel elle venait de prendre pied. Ainsi elle glanait ici et là des informations, comme une nasse déposée dans le courant d'une rivière aurait capturée des poissons.

L'abordage était terminé, mais l'équipage avait encore beaucoup à faire. La manœuvre inverse était presqu'aussi dangereuse, et chacun devait assumer ses taches, sous peine de potentiellement mettre en danger l'intégrité du vaisseau. Aussi l'Anzat fut-elle conduite vers la passerelle, sous les regards plus ou moins indiscrets des pirates. Peu lui importait pour le moment, pourvu qu'elle progressa vers le but qu'elle s'était fixé.

Loin de la cohue des coursives, il régnait une atmosphère particulièrement agitée au niveau de la passerelle, où l'Anzat était attendue. Elle s'attendait à être rapidement entourée de gros bras, mais l'homme qui se tenait devant elle avait préféré la jouer plus diplomatique. Si l'Arcaniste n'avait pas perçu quelques individus étrangement hors de vue, elle se serait prise pour une invitée privilégiée à qui on faisait faire le tour du propriétaire.

La vaste verrière de la passerelle donnait sur l'immensité du vide spatial, où se trouvait perdu le vaisseau qui l'avait amenée. Alors qu'il n'en restait que des débris, l'Anzat n'eu pas la moindre pensée pour ceux qui étaient toujours à bord. Peut-être quelques uns avaient réussi à se cacher et se pensaient sauvés du destin qui attendait les prisonniers des pirates. Quelque part ils n'avaient pas tord. L'ordre du départ fût donné.

Il émanait de l'humain qui lui faisait face une autorité naturelle indéniable, que personne dans la pièce ne semblait vouloir mettre à l'épreuve. Dans la droite ligne de ce qui était à attendre, il se montra direct au possible :" A ce qu’il paraît tu veux me voir ? Pourquoi ? Qu’est ce que je pourrais y gagner ?"

Haya resserra son attention sur les fluctuations de la Force qui émanaient de son interlocuteur, pour capter les variations les plus sensibles de son aura : ses paroles faisaient écho dans la Force, tout comme ses sentiments. Et savoir décrypter ses signaux, qu'il émettait bien malgré lui, était plus efficace que de se risquer à se laisser prendre au jeu d'un bon comédien. L'inquiétude, la peur ou la confiance, il ne pourrait pas facilement se cacher au regard de l'Arcaniste. Le temps de la négociation était venu.

"- En tout premier lieu, permettez moi de vous présenter mes excuses pour le dérangement causé auprès des quelques de vos hommes qui m'ont prise pour un gizka de trois semaines. Si vous le souhaitez, nous pourrons discuter d'un dédommagement si certaines séquelles venaient à persister."

Comme pour ce qui allait être de la suite de la conversation, Haya prenait le temps de dérouler son discours. Cela principalement pour obliger l'homme à rester attentif à ce qu'elle disait, mais aussi pour profiter pleinement de ce que la Force lui laisserait voir de ses émotions. Et si son introduction visait à savoir si l'évocation de crédits à gagner le mettait de meilleure humeur, elle attirait surtout son attention sur le fait qu'il pourrait y avoir une suite à leur conversation.

"- Les personnes que je représente sont versées dans les commerces illégaux : armes, drogues, être pensants.", reprit l'Arcaniste, tout en tentant de déterminer si l'un ou l'autre des trafics pouvaient représenter un intérêt particulier à ses yeux. Comme lors d'un combat, l'Anzat s'efforçait de cerner son adversaire en testant ses réactions, d'où la diversité des marchés évoqués.

"- Au regard de vos activités récentes, mes supérieurs pensent que vous pourriez être intéressé par une association. Nos commerces sont constamment remis en cause par les législateurs des systèmes que nous visitons, rendant toujours plus compliquée la mise en œuvre de réseaux d'approvisionnement ou d'écoulement de nos marchandises.". Le fait était que ses dernières années, on avait assisté à l'apparition d'un consensus plus ou moins généralisé contre le trafic d'êtres pensants, même si, paradoxalement, certains gouvernements étaient tentés de le remettre au goût du jour sous des formes diverses. "Je suis donc mandatée pour entamer des discussions sur ce qui pourrait devenir une association des plus fructueuses, entre vous et mes employeurs."

Pour aller plus loin, l'Anzat avait besoin d'en savoir plus sur les activités du pirate. Elle devait déterminer les besoin de sa flotte, savoir ce qu'ils avaient à vendre et ce pour quoi ils étaient preneurs. Mais avant tout cela, une question se posait à elle : compte tenu du nombre de vaisseaux attaqués, et surtout de la nature des personnes capturées, qu'en faisaient-ils ? Le rançonnage était exclu, au regard du volume de prisonniers, et du manque de ressources de ces derniers. Il en allait de même pour les vaisseaux qui étaient systématiquement détruits. Quant à la revente, cela faisait de gros volumes à écouler, dont la qualité pouvait être souvent discutable : les réfugiés, qu'ils soient économiques ou de guerre, étaient généralement avant tout des victimes qui n'avaient pas les moyens de se prémunir des crises, quelle qu'en soit la nature.

"- Mais peut-être vos activités actuelles ne vous permettent-elles pas de mettre en place une telle diversification dans l'immédiat. D'ailleurs, pensez-vous qu'il serait possible de garder quelques spécimens de côté ? J'en ai remarqués qui m'intéresseraient." La négociatrice n'alla pas plus loin, ne voulant pas se montrer trop intrusive dans les affaires du pirate. Mais elle serait, au contraire, très attentive à sa réponse.

"- Nous pouvons aussi proposer des services de blanchiment afin de sécuriser vos recettes liées au rançonnement si cette pratique vous est commune. Tout dépendra évidemment des centres d'intérêt de votre organisation." Haya marqua une courte pause avant de reprendre. "D'ailleurs, l'on m'a aussi confié un présent à remettre en main propre à qui la dirige. Un bien technologique précieux.", avec lenteur et délicatesse, l'Arcaniste sorti de sa sacoche son sabre, qu'elle présenta à son interlocuteur, sans lui laisser l'occasion de poser autre chose que son regard dessus. L'objet dans sa main constituait pour elle l'ultime argument dans le cas ou l'homme viendrait à se lasser sa conversation, et se décide de la faire évacuer.

"- Pensez-vous pouvoir être intéressé par nos offres ?", conclut la jeune femme.

Avatar de l’utilisateur
By Jack Crypston
#37344
Les explosions éclairaient le voile noir de l’espace, les lasers, les chasseurs, les croiseurs …
Un joyeux bordel qui s’opérait là, plusieurs flottes à la croisée des chemins. Les protagonistes de cette histoire avaient tous leurs raisons, mais à bord d’une frègates Antarès il y avait un homme avec un foutu beau visage … Le Héros.




Image


- Les protagonistes de cette foutue histoire -





.



Monsieur, dégâts majeurs sur la Frégate Intercepteur bâbord.



Fait chieeeeer ! Oh bordel, ça me… Ça me fous les glandes !


Cria … Solennellement ? … Le héros de l’histoire poussant des hurlements allant dans les aigus, le ton ressemblant étrangement à celui d’un enfant à qui on aurait cassé les jouets.


Oh le conna** à la tête de cette station à la con va goûter à de l’hospitalité façon coup de pied au cul direction Kessel vole en première classe. Filez-moi ce haut-parleur !


Un haut-parleur, mais il n’y a pas de haut parl- ….


Met moi en communication tête de gland.


Monsieur nos signaux sont toujours brouillés …


Rediffusez-les en ondes courtes par le biais de chacun de nos vaisseaux.


Ça peut marcher, mais quel intérêt la flotte de la République est trop loin pour qu'on puisse leur lancer un nouveau messa…


Un mot de plus et tu es viré petite tête.


Le sbire eu juste le temps de se frotter la tête, se demandant ce qu’avait sa fameuse caboche, avant de jeter un regard inquiet en direction de ses collègues, ou était passé le vrais capitaine de ce navire ? Le dit capitaine lui était dans l’ombre tentant de contrôler une folle envie de stranguler son patron qui lui avait demander de veiller sur la borne incendie. Le sbire s’exécuta machinalement, en quelques Clics le larbin permis à Jack de s’exprimer sur les canaux vocaux de ses vaisseaux qui relayaient alors le message aux seuls gens pouvant l’entendre… Les pirates.

Amis bandits ici Jack ! Déjà bravo **applaudissement sarcastique** vous avez... Salopez la peinture de ma frégate. Naaan, mais je ne comprendrai jamais, vous savez que le héros gagne toujours à la fin mais vous vous obstinez comme un mynok accroché à mon cul, c’est sans doute mignon bien que très… con ? Allez, je suis de bonne humeur aujourd’hui mes petits bandits, disons que j’oublie tout si l’un d’entre vous me présente ligoté et matraqué dans sa trogne le branquignol qui vous commande, en prime 10 millions de crédits et un manoir de folie dans le coin rêvé de la brutasse courageuse du jour qui me le ramène. Allez pensez-y, Ciao Ciao les pirates.


Alors que belle le héros se mettait en spectacle - au désespoir du vrai capitaine de la Frégate -, l’équipage lui reçu dès le début du monologue des instructions ; Jack lançait en simultanée depuis son tableau de commande la suite de l’offensive … Car il était grand temps de répondre à ces faces de… de pets ?

Image


(Mouvement) La Frégate Antarés s’avance de 30° dans la direction de la chasse ennemie ; bloquant le chant de tir de la station sur la Frégate endommagé – prête à s’interposer en cas de contre-attaque de la chasse toujours de manière à protéger la Frégate endommagée.(Attaque) Les 38 canons quad-laser particulièrement mortelle à courte/moyenne portée ouvrent le feu pour éclaircir les escadrons adverses et les forcés à reculer. Les 48 canons laser et les 2 canons ioniques ouvrent le feu sur la station.

(Mouvement) La Frégate Intercepeur modifiée non Endommagé continu d’avancer en direction de la station. (Attaque) Une fois à porté les 6 turbolasers, les 3 lances-torpilles à protons et les 5 batteries à ions tirent sur la station

La Frégate Intercepeur modifiée endommagé désactive l’ensemble de son système d’armement actif pour commencer à réparer les différents systèmes endommagés par l’assaut des chasseurs.

La masse de Spitfire se divise en deux groupes de 20. Groupe 1 alias ‘‘Chiasse de Rankor’’
(Mouvement) Les chasseurs fondent sur le groupe de chasse ennemie se servant du soutien apporté par la Frégates Antarès et de la lenteur des chasseurs adverses pour les intercepter. (Attaque) Profitant de la supériorité technologique pour pallier sur le nombre, les SpitFire se focalisent sur les Bombardier TIE et les chasseurs Toscan. Le Groupe 2 alias ‘‘Avortement post-naissance’’ (Mouvement/Attaque) fuse en direction de la station profitant de la couverture créée par la première Frégate Intercepteur pour lancer une première attaque sur la station.
(Mouvement/Attaque) Les 6 Bombardiers Belbullab-24 suivent le groupe ‘‘Avortement post-naissance’’ et se lancent à l’assaut de la station.

(Mouvement)Les 5 RZ-52 commencent à se rapprocher au plus près possible de la station en demeurant hors de portée de ses canons.
Avatar de l’utilisateur
By Trench
#37409
L’avantage avec les droïdes c’est que vous êtes sûr qu’ils vont obéir à n’importe quel ordre. Alors que les organiques eux sont versatiles mais ont un libre-arbitre.

Trench repensait à ses années sous la bannière des Sépratistes, pendant un court instant, lorsqu'il fut ramené à la réalité...

"Monsieur ! Le « Covid » nous signale l'arrivée d’une corvette Marauder et d'une frégate Interceptor !" Dit avec anxiété un opérateur du pont.

"Hak...hak....hak... Il semblerait que nos amis pirates aient des renforts."

"Ne pensez-vous pas Monsieur qu'il s'agisse d'autres vaisseaux de la Nostrom ?" Demanda le capitaine de la flotte.

"Nan ils auraient rejoints le reste de la flotte et ce Crypston nous aurait prévenus...hak...hak...hak..."

"Quels sont vos ordres ?" Au même instant une explosion en provenance de la flotte de la Nostrom retentit.

« Nous allons repositionner la flotte. « L’intraitable » va se positionner face à cette frégate interceptor. Les canons à protons situés sur la poupe du navire sont notre meilleure chance face à cette menace. Les boucliers déflecteurs à tribord devront êtres...hak....hak....hak....impénétrable pendant ce repositionnement. Ensuite la puissance devra être placée sur la poupe, à tribord et les réacteurs. L’ensemble de notre flotte devra se positionner en dehors de la portée de la station. Nous devons d’abord..hak...hak...hak...nous occuper de ces renforts.
Pour le marauder, mettez le Covid en face. Dites-lui d’utiliser ses canons à ions dès qu’il sera à portée.
« L’inarrêtable » devra se placer derrière les Bantha, qui eux-mêmes seront placés derrière les Covid et l’intratable.
Pour ce qui concerne les chasseurs, dites au Covid de sortir ses Y-wings et de les placer avec 10 de nos X-wings entre les deux vaisseaux capitaux qui feront face aux renforts. Je les veux prêts à déchaîner leur puissance de feu...hak...hak....hak....sur le marauder en particulier. Leurs canons à ions nous seront utiles.
Quant au reste de la formation ils se sépareront en deux groupes :
L’un composé de 5 X-wing et 5 A-wing se disposera sur le flanc du MC30 tandis que l’autre se mettra juste en face de l’inarrêtable. Au vu de la situation de la chasse ennemie et des mouvements de la flotte de la Nostrom ils battront en retraite dans notre direction...hak...hak...hak..Et je veux que la frégate MK1 ouvre toute sa puissance de feu sur ces chasseurs s’ils s’approchent trop.
Les Bantha ne doivent en aucun cas être perdus Capitaine. »


« Bien Mon Amiral. » Le « Monsieur » avait laissé place à l’amiral. Le capitaine lui-même reconnaissait la perspicacité de cette amiral légendaire à travers ce lapsus.

« Capitaine ? »

« Amiral..euh je veux dire Monsieur ? »

« Avez-vous embarqué les « recommandations » que j’ai faite pour cette mission ? »

« Oui, le lanceur de bombes à fragmentation est apte à en tirer au moins 5 fois. Et une partie de nos chasseurs en possèdent. Ils sont accrochés à leur coque. »

« Bien….hak…hak….hak…très bien. Dès que la chasse ennemie sera à portée n’hésitez pas à faire feu avec le lanceur de bombes sur la zone contenant le plus de bombardiers. L’objectif numéro 1 des chasseurs reste...hak...hak....hak... les bombardiers. »

« Très bien. Que la force soit avec nous, Amiral. »

« Oh la force ne changera pas grand-chose Capitaine. Seul compte notre ruse et la puissance de nos vaisseaux. »


Puis un schéma apparu sur l’holo-table, devant laquelle se tenait l’amiral :


Image


Cette situation faisait remémorer des souvenirs au vieil Harch et lui insuffla une vive énergie. Il était né dans la guerre. Et au-delà de tout faux-semblant il allait un jour mourir sur le champ de bataille. Car telle était sa nature. Il était tellement resté longtemps sur Secundus Ando qu’il en avait oublié l’effet que cela faisait de mettre en place une stratégie, de s’adapter à l’ennemi, de penser comme lui…

Puis une communication urgente survint. C’était le maître Jedi Dug.

« Oui Maître Jedi ? »

« Nous sommes désolés mais mon apprenti et moi sommes rappelés au temple de coruscant, nous ne pouvons restés ici. Une urgence nous appelle. Que la Force soit avec vous. » Puis le canal se coupa, sans que Trench ait eu son mot à dire.

« Une urgence ?! Qu’est-ce qui peut être urgent au beau milieu d'une bataille ?! » Il en perdit son calme, l’harch aurait bien faillit détruire l’holo-table si elle ne lui était pas d’une utilité primordiale pour la suite des opérations.

Puis il vit à travers le pont deux vaisseaux quitter le navire. Trench murmura alors :

« Je savais qu’on ne pouvait pas faire confiance aux Jedis… »


L’avantage avec les droïdes c’est que vous êtes sûr qu’ils vont obéir à n’importe quel ordre. Alors que les organiques eux sont versatiles mais ont un libre-arbitre…


Avatar de l’utilisateur
By Vrad Kist
#37645

Le Capitaine Rock n’en croyait pas ses yeux. Les humains qui avaient reçu le produit n’avaient pas du tout réagi comme les Aliens. Ils avaient gardé le corps d’hommes mais ils étaient devenus des êtres abjects. Le virus qu’injectait les pirates sur les cobayes étaient un virus Rakgoules modifié par le Dr Zaxter pour que les Rakgoules soient dociles et qu’elles obéissent aux ordres. Ce virus transformait les Aliens en des créatures dociles avec un taux de pertes des cobayes assez importantes mais leur obéissance était totale grâce à un objet que le Dr Zaxter avait inventé. Le virus fonctionnait plus facilement sur les Aliens qui avaient un ADN plus facile à manipuler que celui des humains. Le Capitaine Rock avait pour mission de transformer des Aliens en Rakgoule pour les ramener au Docteur et il devait tester le virus sur les humains afin de voir l’évolution de celui-ci. Le responsable scientifique raconta au Capitaine Rock ce qui se passait avec les cobayes.


« Capitaine comme vous pouvez le voir la réaction de cobayes humains au virus n’a pas du tout l’effet désiré. Ces monstres ne sont pas contrôlables, ils font preuve d’une agressivité jamais vue, un cobaye c’est exploser le crâne contre le verre de sa cage d’isolement.

- Quoi !!! Combien de morts suite à l’administration du virus ?

- Aucun.

- Ce n’est pas possible, envoie tes conclusions au Dr Zaxter moi je retourne au centre de commande.

- Bien Capitaine.
»


Le mercenaire se dirigea alors vers le seul turbo-élévateur et il se rendit au centre de commande. La station pirate était attaquée par deux flottes hostiles et Rock se devait de repousser ses envahisseurs. Il arriva au bout de plusieurs minutes au centre de contrôle de la station. L’un de ses hommes l’informa que le Lieutenant Bo venait d’arriver avec les nouveaux prisonniers.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Pendant ce temps-là, dans la Corvette Maraudeur, le Lieutenant Bo écoutait attentivement ce que l’Anzat lui proposait. Un partenariat, le pirate ne savait pas trop quoi faire et surtout il ne commandait que son vaisseau pas la station en entier seul le Capitaine Rock avait le droit de traiter avec cette femme. Puis l’Anzat sortit un sabre laser, cela faisait longtemps que Bo n’avait pas vu ce genre d’arme. Il contempla le sabre laser et il répondit à la femme devant lui.

« Mouais, tu en parleras avec le Capitaine. Tu peux rester ici pour l’instant mais attention je t’ai à l’œil. Préparez-vous pour sortir de l’hyper-espace.

- A vos ordres Lieutenant.
»


Pred se trouvait toujours avec Verse au bar du vaisseau. Ils étaient en train de discuter sur cette Anzat, sur ce qu’il c’était passer sur le vaisseau civil il y a plusieurs heures. Pred allait tout raconter à la femme quand soudain une alarme se mit à raisonner dans tout le vaisseau. La Corvette venait d’arrivée près de la station pirate malheureusement la situation était très compliquée. Le Lieutenant Bo s’installa sur son siège et hurla à ses hommes.

« Tout le monde au poste de combat, putain c’est quoi ce bordel contacter le Capitaine Rock immédiatement. Faites décoller nos chasseurs.

- Bien Lieutenant, communication établie.

- Capitaine c’est quoi ce bordel ?

- Putain Bo tu tombes bien ramène ton cul immédiatement nous devons évacuer demande à la Frégate qu’elle se mette entre toi et la flotte de la République cela devrait te permettre de passer. Nous allons contenir la flotte de ce Jack de l’autre côté.

- Bien Capitaine, nous faisons ça. Vous avez entendu les ordres exécutions.
»


La tactique du Capitaine porta ses fruits, la Frégate se plaça en opposition avec une escadrille de X-Wing afin de tenir éloigné la flotte de la République. La Corvette Maraudeur réussie à rejoindre la station Golan et une évacuation commença alors afin de pouvoir échapper à ses forces hostiles qui voulait découvrir ce que les pirates faisaient dans le secteur.


Image



Sujet remonté par Vrad Kist le mar. 11 août 2020 16:41.

Bonsoir à tous, Vous le savez, Swor est[…]

La bataille de Kamino [Dashel Nelievar]

https://i.pinimg.com/originals/b5/5[…]

https://cdnb.artstation.com/p/asse[…]

Les épreuves [Dashel - Kit Fisto]

https://i.imgur.com/YH1H1.jpg […]

https://cdn.lowgif.com/full/6b2d0909[…]

La planète Vendaxa faisait partie de ces mondes d[…]

C e lieu semblait si réel, en soi il était ré[…]

Posséder [Ch'hodos]

Ambiance (1) Dans la candeur de l[…]