L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Laissé en ruine par l'Empire, restauré par la Nouvelle République, le Temple Jedi de Coruscant abrite désormais le Nouvel Ordre Jedi, ainsi que les archives de l'Alliance Rebelle. Haut lieu spirituel, cet édifice est le sanctuaire des Jedi.
Avatar de l’utilisateur
By Dashel Nelievar
#38244
Image


Mon bras me faisait souffrir. Malgré les antidouleurs de Merar, et les autres ampoules qu’elle avait utilisées pour stabiliser la blessure, j’avais cette étrange sensation que mon bras au lieu d’avoir simplement disparu à partir du dessus du coude, avait tout simplement pris feu. Il n’y avait pas de sensation plus désagréable. Mais je n’avais pas d’autre choix que de m’y faire. C’était ma décision d’avoir abandonné mon bras. C’était la seule option viable. Celle qui me libérait définitivement des Hutts et du Sith qui m’avait traqué sur Cristophsis et Tatooine. J’avais cru que tout ça été fini. Mais il avait fallut qu’un contrat non officiel soit envoyé par le Sith. Si Sareth n’avait pas été là et n’avait pas prit ce contrat, j’aurais eu beaucoup plus de de difficulté à m’en sortir. Je l’en remerciais malgré le fait que j’avais du lui abandonner mon bras… Il allait toucher sa prime et j’allais pouvoir rentrer tranquillement au temple. J’avais des choses plus importante à y faire.

Je me levais donc de ma banquette et me dirigeais vers le cockpit du Hermes. Le vaisseau faisait route vers les mondes du noyaux. Il ne devait pas rester très longtemps avant que nous arrivions à Coruscant. Je les avais déjà prévenu de mon retour. Maître Kit Fisto avait fait le chemin depuis Mon Calamari et m’y attendait. J’espérais également y retrouver Hayley. J’avais hâte de retrouver mes Maîtres et de leur faire part de mes progrès. Après tout, j’avais achevé mon sabre laser. Il était temps pour moi de continuer ma formation. J’avançais donc d’un pas déterminé dans les couloirs du cargo corellien. Aslan m’attendait sur le chemin. Installé devant ses datapads.

    - Hey Dashel ! Ca va ce matin ? Comment te sens tu ?

    - Mon bras me fat encore souffrir. Mais je ne m’attendais pas à ce que la douleur s’en aille en quatre jours… Mais ça va mieux. Je n’ai plus de vertige. C’est déjà ça. Et toi ? Tu travailles sur quoi ?

    - Je viens de finir un contrat. Tu ne devineras jamais avec qui.

    - Qui ça ?

    - La guilde des mines. Apparement ils auraient été hackés il n’y a pas si longtemps et ils avaient besoin de revoir leur système de sécurité. Vu que j’étais le slicer en question, ça a été un jeu d’enfant de leur proposer des solutions. 20 000 crédits facilement obtenu.

    - J’imagine que c’est un juste retour des choses… Après tout c’est nous qui nous sommes introduits dans leurs locaux.

    - Enfin… J’ai finis ça il y a une heure. Du coup j’en ai profité pour te trouver une prothèse. Regarde. Tu te souviens d’Arkanian tech ?

    - C’est là que tu travaillais avant ?

    - Oui, enfin c’est là que j’étais esclave… Toujours est il qu’ils ont de sacrés prothèses de bras. Je t’en ai commandé une. Elle devrait être arrivé au temple de Coruscant.

    - Merci Aslan. Ce ne sera pas de trop si je dois continuer ma formation. Je ne risque pas de réussir à manier le sabre si je n’ai qu’un seul bras.

    - De rien.

    - Bon, je vais voir quand est ce qu’on arrive.

    - Je crois que Merar est dans le Cockpit.

    - Parfait.

Je quittais Aslan, me dirigeant vers l’avant du vaisseau. La Nautolan était en effet installé à son poste de copilote. Elle devait surement m’y attendre. Je prenais place dans mon siège, regardant le tableau de bord pour savoir où nous en étions. La sortie de l’hyper espace était prévue dans quelques minutes.

    - Comment vas tu ? Tu as pris tes anti douleurs ?

    - Oui. Merci encore.

    - Aslan m’a dit pour le bras qu’il a commandé. Je ne sais pas si j’arriverais à te le greffer moi même… Ce n’est pas ma spécialité.

    - Ne t’en fait pas. Ils pourront m’aider au temple. Ce n’est pas la première fois qu’un Jedi perd son bras. Je crois même que ça fait parti de leurs obligations…

    - Tu sais ce qu’il va arriver en rentrant au temple ?

    - Pas vraiment… Je dois d’abord retrouver Kit et Hayley. Ensuite j’en saurais plus… Ce sera à eux de décider de ma prochaine mission.

    - On va retrouver Ella et Feran. Tu penses qu’ils s’en sont sorti en notre absence ?

    - Je ne me fais pas de soucis pour Ella. Les Maîtres sauront s’occuper d’elle. Quand ils la jugeront prête, alors elle pourra repartir avec nous. Mais elle est douée. Ca devrait être rapide. En revanche Feran doit trouver le temps long… J’espère qu’il ne passe pas son temps à combattre les gardes de l’Ordre.

Bip bip bip

    - Nous arrivons. Prépare la sortie en hyper espace.
#38245
Image


L’Hermes se posa en douceur dans le hangar du temple Jedi. A peine les réacteurs avaient ils terminé de tourner et la rampe d’accès était elle ouverte, qu’une voix familière filtra à travers le cargo.

    - Dashel ? Merar ? Aslan ?

Ella avait du apprendre que nous arrivions. Dès que le vaisseau avait franchi l’atmosphère de la planète, elle s’était précipité dans la statioport. Elle était avec Aslan quand Merar et moi les rejoignirent. Elle sauta dans les bras de la Nautolan, heureuse de revoir une tête familière. C’était étrange de la voir dans sa bure d’apprenti. D’autant plus avec sa tresse de Padawan.

    - Dashel ! Mais… Qu’est ce qui t’es arrivé ? Ton bras…

    - Ne t’en fais pas… Je vais bien. Ce n’est qu’un petit sacrifice.

    - Tu es sur ?

    - Oui, ne t’en fais pas. Je m’approchais d’elle et saisissait sa tresse, tombant le long de son visage. Je pensais que le nouvel ordre avait abandonné la tresse des padawan…

    - Oui. Mais ils m’ont expliqué pourquoi toi tu en avais une. J’ai donc décidé de faire pareil.

    - C’est gentil. Du coup tout se passe bien avec les Maîtres ?

    - Oui. Maître Ikrit est vraiment gentil. C’est lui qui s’occupe de nous la plupart du temps. Mais Maître Vos fait un peu peur… Et Maître Kota est vraiment dur… C’est lui qui nous enseigne le maniement du sabre.

    - Je connais mal Maître Ikrit. Mais j’ai connu Maître Vos. Il fait un peu peur, mais c’est un excellent Jedi. Tu peux lui faire confiance. Pour Maître Kota. Je ne l’ai jamais rencontré. Mais j’ai souvent entendu parlé de lui. S’il ressemble un tant soit peu à Maître Windu avec un sabre à la main je te plaints… Feran va bien ?

    - Oui. Il nous attend dehors.

    - Allons le rejoindre.

Le gigantesque Zabrak attendait devant l’Hermes, ses bras puissants croisés sur un torse nu, dévoilant sa musculature impressionnante. Il n’avait pas changé. Je le soupçonnais de s’entrainer tous les jours. Au moins il avait les programmes d’entrainement des Jedi pour rester en forme.

    - Comment vas tu ?

    - Les gardes de l’ordre sont nuls. Heureusement qu’il y a les Wookies et les rangers. Sinon je m’ennuierais. Tu as perdu un bras. Tu ne peux pas devenir faible Jedi.

    - Je suis content de te voir aussi Feran. Ne t’en fais pas, je serais bientôt rétabli.

    - Dashel ?

Je me tournais vers la personne qui m’avait appelé. Un Jedi nous avait rejoint. Il me fallut quelques secondes avant de le reconnaitre. Dans sa bure de Jedi, la barbe taillé et les cheveux courts, il n’avait plus rien à voir avec l’homme encapuchonné, au vêtement tombant en lambeau, et la barbe hirsute. Seul son regard profond restait inchangé.

    - Kyle ! Je tendais mon bras vers lui en signe de salutation. Il me retourna ma poignée des bras en me souriant. - Alors comme ça tu es revenu au temple. La dernière fois que je suis revenu, ils n’avaient pas encore eu de tes nouvelles.

    - Oui, j’ai réintégré l’ordre. Ils m’ont dit que toi aussi. Bravo.

    - Comment as tu fais pour revenir ? J’ai appris que Luke avait pris ses distances pour régler des affaires personnelles. Tu as pu rencontrer Hayey ?

    - Oh… Tu n’es pas au courant…

    - De quoi tu parles ? Que s’est il passé ?

    - Viens avec moi. Je t’expliquerais en chemin. Ils t’attendent en salle de soin.
#38246
Image


J’étais installé dans le fauteuil de la petite pièce médicale où l’on m’avait envoyé, après être arrivé au centre de soin de l’ordre. Un Droïde médical s’occupait de moi sous le regard attentif de Merar. Il s’occupait de nettoyer la plaie pour pouvoir l’attacher convenablement au bras gauche mécanique qui était arrivé au temple. D’un noir profond, il ressemblait fortement à un bras humain, si ce n’était que les muscles étaient ciselés. Il avait l’air solide. D’après Aslan, la force de ce bras était impressionnante. J’allais devoir apprendre à m’y faire. Mais ce n’était pas vraiment ma préoccupation première.

    - Alors comme ça Hayley s’en est allée ?

J’avais du mal à digérer cette information. Ma rencontre avec la Maître Jedi avait eu un grand impact sur mon évolution. Sans elle je n’aurais jamais commencé à remonter la pente. Notre affrontement avait été décisif. Elle avait réussi à débloquer quelque chose. Et depuis ce jour, tout le long de mon aventure et ma recherche de Ruusan, ses paroles avait guidés mes pas. Tout autant que cette promesse de terminer ma formation quand le temps serait venu. En rentrant au temple, j’avais été heureux d’apprendre sa nomination en tant que Grand Maître de l’Ordre. Et j’avais compris qu’elle ne pourrait plus être seule à assumer ma formation. De nombreuses obligations lui incombaient. Je connaissais Kit Fisto, et j’étais rassuré de me savoir en bonne main. Mais surtout, je savais qu’elle resterait présente. Aujourd’hui ce n’était plus le cas. J’y pensais avec un léger pincement au coeur et une grande appréhension. J’allais devoir faire avec.

    - Oui. Elle est partie explorer les Régions Inconnues d’après ce que m’a dit Luke.

    - Je vois… J’espère qu’elle finira par trouver ce qu’elle recherche. J’aurais aimé pouvoir lui dire au revoir et la remercier. Du coup j’imagine que Skywalker a reprit son rôle de Grand Maître.

    - Oui. C’est lui qui m’a accueilli. Il m’a rendu mon sabre et réintégré au sein de l’ordre. Il a hâte de rencontrer le Padawan de l’ancienne république qui a trouvé Ruusan et m’a libéré.

    - J’avais avoir beaucoup d’appréhension à le rencontrer. J’ai connu son père. Et après ce qu’il a fait, je ne sais pas encore ce que je vais ressentir en le voyant.

    - Luke n’est pas son père Dashel. C’est un homme bien et un grand Jedi.

    - Oui, je m’en fais surement pour rien. Du coup, je dois retrouver Kit Fisto c’est ça ?

    - Oui, une fois que ton bras sera installé, il t’attend au centre d’entrainement. Tu te souviens où c’est ?

    - Oui. J’irais le retrouvé là bas.

    - Parfait. Je dois y aller. Le conseil m’envoie en mission. A bientôt Dashel. Et que la Force soit avec toi.

    - Et avec toi.

Kyle s’en alla, me laissant seul avec le Droide et Merar. Ils venaient de commencer à greffer le bras mécanique à mon moignon. Je pouvais sentir les décharges électriques attacher mes nerfs aux cables. C’était désagréables, heureusement que je ne ressentais pas la moindre douleur.

    - Ca va aller ?

    - Oui ça va. Ce n’est pas douloureux.

    - Je parlais de Hayley.

    - Oui ça ira. Je mentirais en disant que je ne suis pas touché par son départ. Mais je peux la comprendre. J’espère sincèrement que tout se passera bien pour elle. Mais j’aurais aimé pouvoir la remercier. Avec un peu de chance, nos routes se croiseront à nouveau.
#38248
Image


Mon nouveau bras semblait fonctionner à la perfection. Je m’étais attendu à ce qu’il nécessite de s’y habituer. Arkanian cyber avait beau avoir des méthodes peu conventionnelles, voir à la limite du légale, il fallait bien avouer qu’ils maitrisaient parfaitement leur sujet. Le seul problème que j’expérimentais pour l’instant et la nouvelle Force associée à mon bras gauche. D’après Aslan c’était dû à mon manque de cortex cérébrale. Cet implant était fait pour s’associer parfaitement avec les améliorations cybernétiques. Cela expliquait pourquoi les jambes du Slicer fonctionnent si bien. Pour ma part, j’allais devoir m’y habituer et apprendre à la maitriser. Ce qui était le plus étrange, c’était que j’avais presque l’impression que mon bras n’avait jamais été coupé. Si je ne regardais pas les articulations mécaniques et la chair métalliques, j’avais l’impression de toujours être entier.

Et je sentais que j’allais en avoir besoin. J’avais laissé Aslan, Merar, Feran et Ella vaquer à leurs occupations. Je me dirigeais seul vers les salles d’entrainement du temple pour y rejoindre Maître Fisto. Je ne savais pas ce qu’il avait prévu pour moi. Mais j’avais la sensation que ce ne serait pas une simple rencontre. J’appréhendais des retrouvailles avec mon nouveau mentor. Mais je n’étais pas autant à plaindre que Ella qui devait retrouver Maître Kota pour sa leçon. J’étais d’ailleurs arrivé devant la salle où je devais retrouver le Nautolan. J’ouvrais la porte et pénétrais dans la pièce.

Kit Fisto était assis en tailleur au centre de la salle d’entrainement, les yeux fermés, méditant à travers la Force. Je pouvais sentir la sérénité qui s’échappait du membre du conseil. Je m’avançais à pas de loup, soucieux de ne pas le déranger. En silence, je prenais place face à lui, m’assaillant dans la même position. J’en profitais pour faire le vide également. Communiant avec mon maître. Au bout de quelques minutes de silence, il s’adressa à moi. Mes paupières se soulevèrent en entendant sa voix. Son regard était posé sur le miens, un sourire au lèvre.

    - Bienvenu Dashel. Je vois que tu possèdes un nouveau bras.

    - Bonjour Maître Fisto. Oui. Vous souvenez vu du Sith dont je vous ai parlé ? Celui qui m’a capturé sur Cristophsis. D’une façon ou d’une autre, il a apprit que j’étais en vie. Il a envoyé quelqu’un finir ce qu’il avait commencé. Heureusement pour moi, le mercenaire qui a accepté la prime est un ami. En échange de mon bras, il a pu me faire passer pour mort. Une fois de plus…

    - Je vois. Tu nous es revenu en vie, c’est le principal. Je vois également à ton expression que tu as été mis au courant pour Maître Curwee.

    - Oui…

    - Ne laisse pas tes émotions prendre le dessus. Tu dois rester maître de ces sentiments qui te lie à ton ancien Maître.

    - C’est le cas Maître. J’aurais aimé pouvoir lui dire au revoir et la remercier.

    - Le regret est un sentiment puissant mon jeune apprenti. Ne le laisse pas te dominer. Maître Curwee s’en est allé car c’était son choix. Tout ce que nous pouvons lui souhaiter, c’est de trouver sa voix et que la Force continue de l’accompagner.

    - Vous avez raison. Je l’espère sincèrement. Merci.

Le Jedi souligna ma réponse d’un sourire réconfortant, un de ceux dont seul lui avait le secret et qui imposait de répondre en souriant aussi. Mais mon sourire s’effaça rapidement. Je me demandais la raison de ma présence ici. C’était une salle d’entrainement traditionnelle. Qu’avait il prévu pour moi ?

    - Maître. Pourquoi m’avoir appelé ici ?
#38258

Le jeune Dashel, pas si jeune à dire vrai, avait soulevé une question à laquelle il n’eut que le silence en réponse. Kit fisto changea d’attitude, son regard d’encre globuleux fixait Nelievar. Le nautolan se redressa doucement balayant d’un geste ample de la main les quelques plissures de sa toge.

Kit Fisto : Dashel si ça ne te gêne pas j’aimerais que nous échangions quelques passes d’armes.

La voix de Fisto tonnait rigoureusement dans l’enceinte de la petite pièce vouée à l’entraînement des jedis. L’invitation à croiser le fer respectait la forme de l’usage, dans le fond comme dans les faits la proposition ne laissait pas la place à un hypothétique refus. Joignant la parole au geste le maître jedi dont le sourire en coin s’effaça empoigna le manche de son sabre laser. Une fois assuré que Dashel était prêt pour la suite, le maître jedi arque-bouta ses jambes, le vrombissement d’une lame laser tiré crépita.

Kit Fisto : Tout comme moi tu es issu de l’ancienne époque. Certains auraient dit que c’était un temps plus civilisé… La Force a voulu que tu te sois égaré, mais tu as su retrouver le chemin. Je souhaite simplement m’assurer que tu n’as rien perdu en route.

En une impulsion sur ses appuis la lame verdoyante du maître jedi fondit à la perpendiculaire. Un second coup fut esquissé en une rotation du sabre sur le flanc droit de Dashel. Les mouvements étaient rapides souples, mais n’avaient pas pour objectif de toucher de quelconques points vitaux. Cependant gare au jeune jedi de ne manquer de vigilance et de célérité, la morsure d’une lame laser est toujours douloureuse.
Modifié en dernier par Borsk Fey ' lya le dim. 25 oct. 2020 18:16, modifié 2 fois.
#38259
Image


Alors il s’agissait donc d’un test… J’aurais dû m’y attendre. C’était logique. Hayley avait demandé au Nautolan de prendre la relève. Il était à présent mon maître et en tant que tel, il devait connaitre mes capacités. Un duel était tout à fait légitime. Après tout, comme me l’avait autrefois expliqué mon maître, le sabre laser plus qu’une arme était un outil utilisé pour guider sa connexion avec la Force. Il attendait certainement plus de moi qu’un simple échange de bottes.

Je me redressais donc, me plaçant face à lui et tirant mon nouveau sabre laser. Il était encore un peu étrange de le tenir dans ma main. Non pas qu’il n’y tenait pas. Il semblait être la parfaite extension de mon bras. Mais sa taille plus longue que le sabre de Taydan le rendait quelque peu différent. D’autant plus qu’à présent, il m’était possible de déployer une lame de chaque côté du manche. Je ne maitrisais néanmoins pas encore cet art Jedi. J’allais donc me concentrer sur ce que je savais faire.

    - Très bien Maître.

La lame bleue, presque glaciale, s’échappa du sabre laser en réponse à la lame verte de Maître Fisto. Elles vibraient, faisant monter la tension d’un cran. Je pouvais voir à son expression qu’il n’était pas la pour plaisanter. Tout comme lui, je me mettais en position. Une position que je connaissais bien. Ma préférée peut être : le centre de l’être. Mes pieds étaient positionnés à hauteur de mes épaules, sur la même ligne que mon buste, faisant face à mon adversaire. Je me tenais droit, les jambes légèrement fléchies. Mes bras étaient en avant tenant mon sabre verticalement, juste en dessous de mon menton. J’étais prêt. Et c’était une bonne chose car le Nautolan fut le premier à passer à l’offensive.

J’eu tout juste le temps d’éviter d’un bond la frappe du Jedi. Mais aussitôt avais-je réussi à me mettre hors de porté que la lame verdoyante avait surgit soudainement sur ma gauche, prête à me faucher. J’étais en mauvaise posture, déséquilibré par mon esquive. Mais je ne pouvais pas le laisser m’atteindre. Ma lame vint parer la sienne. Des étincelles crépitantes se répandirent à leur contact tandis que mon sabre était repoussé par la puissance de son mouvement. Sans position stable, je fus projeté en arrière, effectuant un roulade sur le côté pour me stabiliser. Mais je savais qu’à peine relevé, je subirais un nouvel assaut. Je devais calmer le jeu.

Un genoux au sol, encore étourdi, je fermais les yeux un infime instant. Un instant salvateur durant lequel je plongeais ma conscience à travers le courant fluide et apaisant de la Force. Je pouvais la sentir s’écouler tout autour de moi et mon Maître également. Je la devinais avec une clarté nouvelle. Il n’était plus question de la sentir glisser le long de mes doigts, comme cherchant à agripper de la fumée. Je pouvais en sentir les courbes, les fluctuations, et la laissait me parcourir et me guider. Ma main libre se leva instinctivement vers le Maître. Canalisant la Force dans cette direction, une bourrasque invisible se matérialisa devant moi, fonçant sur ma cible afin de le repousser.

Qu’il soit envoyé dans les airs, projeté contre un mur n’avait pas tant d’importance. Tout ce que je souhaitais, c’était gagner les secondes nécessaires pour contrattaquer. A peine la poussée avait été envoyée vers Kit Fisto que je m’étais retrouvé sur mes appuis et bondissait en avant, la lame tendue vers mon adversaire. Il était temps de lui montrer que je n’avais pas perdu les enseignements de Maître Taydan. La manoeuvre idéale était celle du swoop du Hawk-bat. Spécifique à l’Ataru il avait la particularité d’asséner un coup rapide sans laisser le temps à son adversaire de réagir. Je devais le prendre par surprise, quand bien même je doutais qu’il tomberait dans le panneau. Mais je ne comptais pas m’arrêter en si bon chemin.

Toujours connecté à la Force, je plongeais cette fois ma concentration dans une autre arcane, l’exacte opposé de la poussée. Tous mon esprit était focalisé sur le corps de mon mentor, l’attirant vers moi par la Force. C’était tout ce que j’espérais pour le déstabiliser et lui faire faire un pas en avant, l’obligeant à combattre au plus proche de moi. Alors j’utilisais une autre passe d’arme, plus acrobatique, la feuille tombante : je sautais au dessus de lui dans une vrille, ma lame frappant depuis le ciel pour retomber en souplesse dans le dos du Nautolan.


Utilisation de la Force

    Pouvoirs :
    • Poussée [ Connu ]
    • Attraction [ Connu ]

    Formes :
    • Ataru [ Maîtrisé ]
#38350

ImageLe Nautolan ne manquait pas de ménager Dashel. Les coups du maître jedi étaient pourtant rudimentaires, il semblait user de la forme la plus basique du maniement du sabre qui se découvrait dans les fracas énergétiques.

Un mode opératoire qui surprenait toujours les jeunes padawans souvent trop impatients de vouloir maîtriser des forme plus avancée en négligeant l'apprentissage des bases ... L’odeur de toge roussie avait toujours tendance à odorer les salles d’entraînements après coup. C’était à Nelievar de montrer qu’il avait passé ce seuil juvénile, que ce qu’il avait vécu l’avait aguerrie.

Les estocades perdurèrent l’apprenti finit en une ruée arrière, un genou au sol les yeux clos, la mine concentrée. Un front verdoyant se frondât signe que son propriétaire perçut l’altération à travers la force, le padawan puisait en elle. Fisto tenant de son bras droit son sabre laser, lame tirée, il étendit sa main gauche la paume ouverte.

La brise cinglante émise par Dashel en direction du maître fut comme inhibée, se fracassant sur un roque fait de psyché et de concentration. Le padawan pourtant ne cessa ces attaques, ne se laissant pas décourager, il faisait à nouveau appel à la force attentant une agrippe télékinétique. Kit déplia ses appuis et n’essaya pas de lutter contre l’empoignement, usant plutôt de l’élan. Il rabattit dans la foulée sa main gauche sur le manche de sa lame laser, l’empoignant vigoureusement à deux mains.

Kit Fisto : Tu te déplaces bien et tu as su réagir vite. Si tu ménages trop d’effort, tu risques de t’écrouler sans que je n’aie à te porter de coup.

Nelievar virevolta en faisant crisser sa lame, d’une parade haute le Nautolan répliqué. Il finit par contre-attaquer feignant une estoque visant le buste avant de tournoyer en un mouvement de balayage horizontal, au niveau des épaules.

Kit Fisto : J’ai appris pour ta confrontation avec un sith. Qu’as-tu ressenti en l’affrontant ?

La question était posée, alors que les fracas du plasma ne perdaient pas en intensité.


#38352
Image


Il n’avait presque pas bougé. Par la Force… Maître Fisto était habile un sabre laser à la main. Et dans un style des plus sobre et simple. Peu de Jedi avait porté le Shii Cho à ce niveau de maîtrise. Mais il en avait fait sa forme de prédilection et s’en était presque frustrant. La façon qu’il avait de dévier chacune de mes attaques l’était. Pourtant les deux coups que j’avais porté, l’un après l’autre, n’étaient pas de simple coup d’estoc. Il s’agissait de passe d’arme qui avait même fait reculer Hayley. Mais je n’avais pas à faire à la même personne. Il était serein, calme, plongé dans la Force. La Jedi Verte était brutale, vive, portant coups sur coups, ne ménageant pas ses efforts. Deux styles tout à fait différent. Je pouvais comprendre pourquoi Maître Fisto était un si bon médiateur en opposant nos lames. Même quand il contre-attaqua. C’était souple, lisse, et pour autant, mortel. C’est par pur réflexe que mon arme repoussa la lame verte qui se dirigeait droit vers mon épaule.

Le Maître Jedi avait raison. Je ne devais pas m’épuiser trop vite. Je devais prendre un peu de distance. Plutôt que de répliquer, je sautais en arrière, mettant un peu de distance entre nous deux. Il était calme. Moi, je sentais mon coeur battre trop fort dans ma poitrine. Mon front commençait à être trempé. Et mon souffle se faisait court. Je devais en finir rapidement ou reprendre le contrôle et faire le vide. Je marchais en cercle, gardant la distance entre nous. Inspirant et soufflant lentement. Le Nautolan en profita pour me poser une question. Une question a laquelle je ne m’étais pas attendu. Mais qui m’avait déjà traversé l’esprit de nombreuses fois.

    - J’ai ressenti… Une grande colère. Mais différente de ce à quoi je m’attendais.

Je changeais de position, me dirigeant dans le sens opposé, mon sabre balayant l’espace autour de moi. Je lui répondais, restant attentif à ses moindre mouvements, cherchant une faille.

    - Quand j’étais en exile, sur Berchest, durant la purge, une inquisitrice à retrouvé ma trace. Elle aussi était consumée par la haine. Et cette haine s’exprimait à travers la vengeance. Elle voulait supprimer toute trace de l’ordre Jedi. Puis elle voulait me tuer parce que j’avais réussi à lui échapper. Tous ses actes étaient animés par son désir de vengeance. Mais cet homme, le Sith qui m’a attaqué… Il ne voulait pas me tuer.

C’était l’occasion. Lentement, continuant de tourner en rond, j’avais réduit l’espace entre nous. Et alors que je lui parlais, j’avais plongé mon esprit à travers la Force. Elle se déversait en moi et je redirigeais son courant vers les muscles de mes jambes. Alors je bondis en avant, ma vitesse décuplée. Avec un peu de chance, je pourrais le prendre par surprise. Mon arme était tendue en avant, dirigée vers son thorax. Je ne m’attendais pas à l’atteindre, juste le déstabiliser et gagner un peu de temps. En réalité, je passais à côté de lui, m’éloignant légèrement à nouveau. Alors mon sabre se rétracta et je levais les mains vers le mur opposé, dans le dos de mon maître. Je connaissais les salles d’entrainements de l’ordre. J’y avais grandis. Ma prise télékinétique agrippa l’un des blocs détachable de la salle et le projeta vers le Jedi. J’en profitais pour continuer ma réponse.

    - Le Sith voulait se servir de moi. Je ne sais pas quel était son but. Mais il avait besoin de moi en vie. Et je suis presque sur, que ça avait quelque chose à voir avec les Hutts. D’après un chasseur de prime que j’ai rencontré, ce n’est pas le seul Sith à être entré en contact avec les Hutts dernièrement. J’aurais aimé savoir ce qu’il manigançait. Il m’a presque réussi à m’achever. Mais sans cette rencontre je n’aurais jamais trouvé Ruusan. Je n’aurais jamais réussi à rétablir mon lien avec la Force. Et je n’aurais pas réussi à vaincre l’inquisitrice. Savoir que les Sith manigance dans l’ombre m’inquiète. Avoir presque failli mourir face à lui aussi… Mais Taydan, mon ancien Maître, m’aurait dit que chaque événement avait un but, parfois caché, qui se révélerait en temps voulu. Je continu de penser que ce n’était pas ma dernière rencontre avec ce Sith.


Utilisation de la Force

    Pouvoirs :
    • Vitesse
    • Télékinésie

    Formes :
    • Shii Cho [ Maîtrisé ]

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]

Dashel Nelievar Bonjour tout le monde,[…]

Les épreuves [Dashel - Kit Fisto]

https://i.imgur.com/YH1H1.jpg […]

Des atouts dont seule elle avait le secret, c'[…]

Projet Bellator

Une silhouette escortée s’introduisit dans le c[…]

Les Sorcières de Dathomir https:[…]

L es choses sérieuses commençaient. Le grand p[…]