L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Gérez l'évolution de votre personnage
Règles du forum : Cette zone est réservée aux fiches de présentation validées, qui y sont en libre lecture. Toute modification d'une fiche doit être limitée au minimum possible. Seules les mises à jour des histoires sont autorisées. Des posts supplémentaires liés aux développements de votre personnage ou à la tenue de vos rps sont également possibles, tant qu'ils ne modifient pas la fiche originelle.
Avatar de l’utilisateur
By Helena
#39086
Image


Identité


Nom : Héléna Mikaelson

Race : Echanie

Âge : 25 ans

Planète d'origine : Balmorra

Profil


Métier : Tueuse à gage

Faction : CSU


Physique :Héléna mesure 1m75 et est mince, elle pèse 55kg et possède de généreuses formes. Elle a des cheveux et des yeux blancs argentés. Son visage est doux et attire l’empathie, qui ne la connait pas tomberait dans le panneau et penserait à une femme aimante et généreuse, faisant le bien autour d’elle. Héléna a plutôt tendance à jeter des regards langoureux à son entourage pour les faire fondre sous son charme. Elle n’hésite à marcher de manière à bouger son popotin et attirer les regards. Elle est toujours affublée de son sabre laser, sabre laser qu’elle a trouvé dans le manoir familial avec de nombreux datapad et parchemins. Elle s’habille comme une grande adolescente, des tenues extravagantes et provocatrices, souvent à la limite de l’indécence.

Psychologie : Héléna est une sociopathe, elle n’a peur de rien et est sans pitié et cruelle. Elle vit la vie comme elle l’entend et est ouverte à tout (Bâton de la mort, sexe, Alcool etc..). Elle cherche constamment à se prouver qu’elle est indépendante et bien vivante. Rien ne la rebute, les basses besognes ne lui font pas peur, au contraire, elle aime se salir les mains, se satisfaisant dans le malheur et la destruction.
En ce qui concerne la misère humaine, elle a une profonde aversion pour les pauvres et tout ce qui est miséreux.
Manipulatrice, elle fera tout pour avoir les autres dans sa poche quitte à jouer la pauvre fille naïve.
Son obsession de reprendre l’entreprise familiale est pur orgueil et envie, elle souhaite être riche pour se consacrer à des hobbies plus... salissants. Et ça n'est pas sans surprise qu'elle voue une haine viscérale à son oncle.

Histoire


Origine

La famille Mikaelson est très ancienne, sa fondatrice Leïlly Mikaelson participa à la reconquête de Korriban par l’Empire Sith en 3667 av.BY. Ses exploits de guerres lui ont permis de s’élever dans l’Empire. Les générations se sont succédées, et ce malgré la chute de l’Empire Sith. C’est à partir de cet instant que s’est perdue la sensibilité à la Force dans les nouvelles générations du clan Mikaelson. Les dirigeants du clan se sont alors tournés vers l’Industrie Militaire pour subvenir à leurs besoins et reprendre une place importante au sein de la société galactique.
Le sabre laser de Leïlly Mikaelson, matriarche du clan, fut conservé dans la salle des trésors. Là, tout un tas d’holocron attendaient que la bonne personne, la digne héritière de Leilly, déverrouille les holocrons et prenne possession du sabre laser. On racontait que tous ceux qui ont essayer de le prendre furent pris de folie, se suicidant les jours suivants.



Légendes

Le temps passe et l’Histoire se transforme en Légende, faute de Vivants pour en témoigner.
De vielles légendes circulent dans les couloirs du manoir des Mikaelson, de vieux livres et datapads relatent des exploits d’ancêtres d’Héléna. Mais comme toujours, les légendes et histoires sont faites pour les enfants. La seule chose qu'Héléna ait vu, c'est l'immense bibliothèque ainsi qu'un Sabre Laser du temps de l'Empire Sith qui est exposé la, sous cloche et bien gardé.

Enfance

La jeune sensible n’a pas eu une enfance difficile, du moins c’est ce que diraient une les personnes extérieures, une famille aussi riche et des domestiques pour satisfaire ses moindres caprices. Personne ne se doutait que dans sa tête il y avait un combat de chaque jour pour réprimer des pulsions qu’elle-même ne comprenait pas encore... Ses rêves étaient parsemés de guerre sanglantes, de tortures et d’autres choses qui ne laisseraient pas un enfant indemne.

Un rêve revenait souvent, elle se tenait debout sur le parvis d’un immense bâtiment, sur une planète couverte d’un sable rouge, une guerre terrible faisait rage, elle voyait alors une femme, blanche comme elle, les cheveux argentés parsemés de sang, le sabre laser de la salle des coffres dans les mains, tailladant, découpant membre après membre tout un tas de personnes autour d’elle. La femme qui se tenait devant elle se mettait à la regarder intensément avant de s’avancer en criant TUE ! A chaque fois qu’Héléna faisait se rêve elle finissait par se lever et rejoignait la salle des trésors pour rester contemplative devant cette arme légendaire, elle se sentait si bien là.

Cela lui pesait sur l’esprit, qui était cette femme ? Pourquoi lui demander de tuer ? Pourquoi refaire très souvent ce rêve ? Mais c’est l’absence totale de ses parents dans sa vie qui créait ce sentiment de vide en elle. Au fur et à mesure ses parents ne furent plus que des étrangers pour elle.
Ce que la jeune fille haïssait, c’était le fait de devoir toujours être présentable, de devoir jouer les hypocrites avec les membres de sa famille qu’elle n’aimait pas. Les visites des membres du Comité de Direction de l’entreprise de ses parents étaient à vomir, leurs mains baladeuses, leurs regards de vieux lubriques... Elle haïssait tout ce beau monde, pendant les repas elle ne rêvait que de leur arracher les yeux avec les couverts dont ils se servaient. Mais elle savait qu’un jour la roue tournerait et qu’elle aurait l’occasion de leur faire payer.
Être la fille ainée d’une famille aussi riche et puissante était un fardeau qu’Héléna supportait avec de plus en plus de mal. On l’obligeait à apprendre à danser, elle passait des heures avec des professeurs particuliers, qui étaient particulièrement stupide et sévère, ils n’avaient de cesse de lui rappeler qu’elle n’était qu’une petite fille arrogante et qu’elle finirait par être une fille de joie si elle n’apprenait pas ses leçons. Sa coiffure devait toujours être impeccable, pas un cheveu n’avait le droit de dépasser ou d’être de travers.
Elle n’oubliera jamais les repas familiaux, avec des membres de sa famille venue d’Eshan, l’Oncle qu’elle aimait le moins était Vitrius, un être repoussant de par sa manière d’être, toujours à poser ses questions débiles. (As-tu des bonnes notes ? / Es-tu sage ? / Fais-tu tout tes devoirs ?). Elle savait qu’il le faisait exprès, ses parents n’arrêtaient pas de la harceler avec toutes ces questions après les dîners de famille, cela finissait souvent par des coups sur la jeune fille et des punitions sévères du type privation de nourriture.
Héléna passait beaucoup de temps à se questionner. Pourquoi devait-elle être différente des autres adolescents de son âge ? La richesse et le pouvoir ne permettraient-ils pas plutôt de faire ce que l’on veut sans être déranger par des règles stupides ? Une chose était sûr pour elle, ses parents ne voyaient en elle qu’une héritière financière, et encore, elle n’avait que les obligations d’une riche héritière, aucune attention ne lui était donnée, elle n’a jamais connu la chaleur maternelle, ou la protection paternelle.


Le temps qui passe fait son œuvre. Héléna qui était alors adolescente, avait commencé sa rébellion, elle y prenait réellement plaisir, désormais seule sa félicité lui importait. Elle commença alors par modifier sa tenue vestimentaire, changeant les tenues classiques par des shorts, toute sortes de vêtements provocateurs. Alors qu’elle n’avait même pas encore la majorité elle ne se privait pas de drogues, de sexe et toutes autres choses susceptibles de lui apporter de la joie, fut-elle momentanée, elle amenait de nombreux garçons et filles chez elle, faisant la fête, ne se préoccupant plus de ses parents, parents qu’elle n’appelait plus que par leur prénom désormais. Ne les considérant que comme des géniteurs et non de vrai parents..
Mais cette rébellion avait un coût, ses parents la disputaient de plus en plus et Héléna se mettait alors à casser tout ce qui lui tombait alors sous la main. Elle ne porta jamais la main sur ses géniteurs bien que ce ne fut pas l’envie qui lui en manquait. Chaque jour était devenu une source de dispute et son rêve revenait de plus en plus fréquemment.
Un jour alors qu’elle se trouvait dans la salle du trésor après une violente dispute où ses parents l’avaient menacé d’expulsion de la maison, la jeune adolescente alors âgée de 17 ans regarda le sabre, dans le reflet du verre protégeant l’arme elle vit ses yeux habituellement d’un blanc pur qui avaient virés au rouge, un rouge incandescent. Sa surprise dura une fraction de seconde avant qu’elle ne pose la main sur le verre, se sentant comme guidée. Le verre commença à se fissurer de partout avant d’exploser sans blesser la jeune échanie. Elle prit le sabre laser et l’alluma. La lame écarlate apparut devant elle et Héléna compris ce que la femme du rêve lui disait.
Elle sortit de la salle des coffres, vérifia que personne n’allait la déranger pour accomplir sa volonté. Ses parents étaient dans la chambre parentale, située au sommet du manoir.
La jeune fille entra dans la chambre sans frapper, refermant celle-ci à clefs, se tournant vers ses parents. Ils étaient tous deux assis dans un fauteuil duquel ils se levèrent promptement, personne n’était autorisé à se rendre dans les appartements des parents.


- Petite effrontée… Nous gâcher la vie a chaque instant par ta simple présence ne te suffit donc pas ?! Il faut maintenant que tu viennes jusque dans notre chambre ?! Là où tu n’es pas censée être !

Le père se leva alors, saisissant la ceinture qu’il avait autour de la taille, il amorça alors un coup et visa le visage de la jeune fille qui le reçut alors sans broncher, le coté tranchant de la ceinture ayant laissé une entaille sur la joue d’Héléna, celle-ci se mit alors à rire, un rire empreint de démence, le père ayant remarqué la couleur des yeux de sa fille ainsi que son attitude, abattit de nouveau sa ceinture pour la frapper au visage encore une fois mais cette fois ci la jeune échanie attrapa la ceinture avec sa main et activant le sabre laser, la découpa, ce qui fit tomber le paternel au sol, le visage de celui-ci reflétait la peur à présent.
De son côté la mère se tenait plaquée contre le mur, totalement pétrifier.


- Alors Père, c’est comme cela que l’on traite sa fifille adorée ? Elle cracha au sol après avoir prononcé le mot « père » et se mit à rire de nouveau comme si elle trouvait sa propre phrase drôle.
- Pitié Héléna ! A.. Arrête ! Mais qu’es-tu au juste ?! Cette fois sa mère se mis à parler, aidant son mari à se relever, on pouvait voir que l’endroit où elle se tenait précédemment était mouillé.
- Ferme-la ! Qu’est-ce que je suis ?! Je suis l’Oméga de votre vie.. Vous avez été le début de ma vie, vous avez fait de mon enfance un enfer, ne vous souciant que de vos intérêts ! Vous n’avez jamais eu aucune attention à mon égard ! Vous m’avez maltraité ! Je vais mettre maintenant fin à votre misérable existence… et je vais y prendre plaisir.

Héléna s’avança alors vers ses géniteurs, le sabre laser de son ancêtre allumé dans la main. Elle le savait maintenant, ce sentiment qu’elle éprouvait dans son rêve, elle allait l’éprouver dans les instants qui allait suivre.
Elle frappa en un éclair les jambes de son père, les coupants nettes au niveau des genoux, la chaleur ayant cautérisé les plaies elle savait qu’il ne mourrait pas de suite.
La mère criait et pleurait à chaudes larmes, ne comprenant pas ce revirement de situation, le père hurlait de douleur, lui qui venait de se faire amputer à vif.
La jeune fille prit alors sa mère par les cheveux et la mit à genoux devant son mari d’un coup de genou dans le ventre.


- Regarde ! Regarde la vieux con ! Tu vas la voir mourir sous tes yeux ! Héléna passa derrière sa génitrice et lui transperça l’arrière du crâne pour que le sabre laser lui ressorte par la bouche pour le plus grand malheur visuel son mari.

Au même moment l’adolescente ressentit un terrible sentiment de bien-être la submerger, sentant ce bonheur se répandre à travers tout son être.

- C’est la dernière chose que tu vas voir, une dernière parole ? Alors que son père ouvrait la bouche pour parler, Héléna lui trancha la tête en deux d'une fente, le sourire aux lèvres.

L’Echanie regarda son œuvre, debout, seule dans la pièce, le carnage autour d’elle.
Elle sourit et s’assit à table et y resta un moment avant de se mettre à tout nettoyer, s’aidant de ses mauvaises fréquentations pour faire passer la disparition de ses parents pour un kidnapping.


Prise de pouvoir


Lorsque la jeune femme eut atteint sa majorité elle hérita de la fortune de ses parents et les rennes de l’entreprise, mais son gout pour la luxure eut raison d’elle. Elle ne tenait aucun engagement envers la société et celle-ci se mit rapidement à voir ses bénéfices baisser
Le comité de Direction confia alors la mission à l’oncle de la jeune femme le devoir de l’évincer en échange de la direction de l’entreprise, ce qu’il s’empressa d’accepter et se mit donc à chercher n’importe quel moyen pour la mettre de côté.


Un jour d’été la jeune femme se tenait au balcon de sa chambre. Elle contemplait les vagues étendues de plaines, il ne faisait ni trop chaud ni trop froid, dans sa tenue habituelle, elle était là pensive... Elle pensait à tout ce qu'elle avait accompli sans l'aide de personne.
Ses parents ? Cela fait longtemps qu'elle n'y avait pas pensé, ils font partis des meubles, ils sont la Table où se réunis le Comité de Direction. La jeune femme sourit à cette pensée.

Depuis ce fameux jour, elle n'eut de cesse d’accroitre son autorité sur ses subordonnées afin de prendre le contrôle du clan ainsi que de l'entreprise familiale, martyrisant les employés


Personne n'avait jamais su ce qui était arrivé aux parents d'Héléna, elle les avait fait disparaitre avec les preuves. Du moins, c'est ce qu'elle avait crus jusqu'à ce qu'une voix ne la tira de ses pensées :


- Tient ma nièce préférée !

- Oncle Vitrius.


La jeune Echanie se dirigea alors vers son oncle, un sourire au visage, un masque de dégout intérieur qu'elle cachait avec perfection, elle avait réussi à se perfectionner dans le mensonge en 10 ans.

- Tu aurais une minute à m'accorder ? Dit-il en fermant la porte de la chambre.

- Que pourrais-je te refuser mon oncle ? Lui répondit la jeune femme en riant avant de l'inviter à s'assoir à la table non loin.

- J'ai une très bonne nouvelle à t'annoncer ! Nous avons retrouver tes parents !
Vitrius se mit alors à sourire, mais un sourire manquant cruellement de bienveillance.

-Co.. Comment ? C'est super ! Cette fois-ci elle eut du mal à contrôler son sourire, son cœur se mit à battre un poil plus vite qu'habituellement.

- Vois-tu, il y a 7 ans j'ai été témoins d'une scène des plus... écœurante. Mais au final tu m'as libéré du poids de tes insupportables parents et m'as assurée une place 7 ans plus tard. Mais il fallait que je trouve le bon timming et que je réunisse les preuves suffisantes pour t'évincer. J'ai examiné chaque recoin de ce manoir et... au bout de 7 ans voilà que j’ai réussi. La table est faite en partis avec les os de tes parents, et inutile de mentir, j'ai fait les tests nécessaires.

La jeune femme comprit alors que si elle ne voulait pas finir dans les geôles de la CSU et finir sa vie en prisonnière, il faudrait qu'elle coopère peu importe les demandes de son oncle.

- Que veux-tu Vitrius ? Son ton avait changé, passant de chaleureux à glacial.

- C'est très simple, tu vas me vendre tes actions à prix très bas et quitteras le manoir ainsi que tout ce que tu possèdes. Si tu tentes de me tuer la vidéo de la mort de tes parents sera transmise aux autorités à l'instant.

Il se leva alors, allant derrière elle et se mis à caresser le bout de ses cheveux sans que cette dernière ne réagisse.

- Ainsi soit-il.. jure moi que tu me laisseras partir ?

- Juré. Après un petit moment elle s'en alla, n'emportant avec elle que son sabre laser ainsi qu'un datapad et 2.000 Crédit.



Aujourd’hui

Héléna est aujourd'hui une assassin professionnel, freelance guidée par le vent au travers du secteur Confédéré, œuvrant dans l’ombre, sabotant les projets de son oncle pour reprendre un jour le pouvoir. Elle vit principalement sur la banquète peu confortable de son vaisseau quand ça n’est pas chez ses conquêtes d’un soir qu’elle va coucher… Mais depuis quelques temps maintenant, Héléna en a assez de cette vie modeste et crasseuse, et elle compte bien mettre tout en œuvre pour obtenir ce qui lui revient de droit, un chemin parsemé de cadavres et de trahison se dressait devant elle… Le chemin de la vengeance.




INVENTAIRE



Crédit : 2.000
Arme : Sabre Laser à lame rouge

Équipement : Héléna possède de nombreux manuscrits ainsi qu'un Datapad et un Comlinks. De plus elle détient le manoir familial sur Balmora.



Modifié en dernier par Helena le dim. 28 févr. 2021 18:23, modifié 26 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Helena
#39088
VAISSEAU



Image


CARACTERISTIQUES


Type : CS3 Black Knight
Nom : Fallen Knight
Classe : Chasseur


DÉTAILS


Taille : 12 mètres
Armement : 2 canons lasers, 2 triples auto-blasters, 2 beamrail gauss canon légers (canon à hypervélocité), 2 lance-torpilles à proton
Hyperpropulsion : Oui
Équipage : 1 Pilote
Modifié en dernier par Helena le sam. 27 févr. 2021 11:11, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
By Malice
#39096
Salut à toi jeune entrepreneure et bienvenue sur SWOR !

Bon, je ne vais pas mentir, la discussion a été épineuse avec le staff et nous avons pas mal planché sur la décision finale à prendre concernant la validation ou non de ta fiche, et pour comprendre cette décision nous allons devoir relire la fiche attentivement et la décortiquer pour savoir ce qui va et ce qui ne va pas. Je vais donc me concentrer en détail sur chaque partie avec d'abord la présentation globale (l'esthétique, les fautes), ensuite sur la description physique, l'histoire et enfin la psychologie !

En terme de présentation je n'ai rien à redire, c'est tout ce qu'il y a de plus sobre... En revanche, niveau fautes, bien que tu te sois relu une première fois, j'en ai tout de même croisé quelques unes, notamment des fautes de temps sur la dernière partie : Tu oscilles assez régulièrement entre passé et présent dans tes phrases, ce qui rends la lecture particulièrement confuse par moment... Fixe donc le temps de ton texte et restes-y fidèle pour éviter ces erreurs d'étourderie !

Maintenant la description physique... Elle est simple mais elle peut se valider, malgré tout je conseillerai d'avantage de signes distinctifs, pas forcément au niveau de l’accoutrement, bien qu'une description détaillée de ses vêtements pourrait la rendre plus identifiable, mais plutôt au niveau des mimiques. Les micro expressions sont ce qui rendent chaque homme différent d'un autre, on ne les voit pas toujours, pourtant à force de fréquenter quelqu'un on finit par facilement les identifier ! Par exemple, quelle expression faciale exhibe-t-elle ? Serait elle plutôt froide comme la glace ou aurait-elle au contraire plutôt tendance à jeter des regards langoureux à son entourage pour les faire fondre sous son charme ? Quelle démarche a-t-elle ? Est-elle athlétique, classieuse ou fait-elle rouler son arrière train de manière stéréotypée pour attirer les regards ? A-t-elle tendance à ronger ses ongles sous le stress ? Demande toi simplement comment est-ce qu'elle réagirait en fonction de telle ou telle situation et beaucoup d'idées te viendront, j'en suis persuadé.

Passage sans doute le plus corsé et qui a fait couler le plus d'encre, l'histoire... Comme je te l'ai dit à de maintes reprises, elle se tient en soi, mais il manque quelque chose de crucial pour que le tout tienne debout et soit cohérent... Son sabre laser, par exemple, est un élément de second plan alors que pourtant un utilisateur de la force ne s'en sépare JAMAIS, il y a un puissant lien qui unit le forceux et son sabre, au sens propre comme au figuré... Après tout, et tu dois sans doute le savoir, la lame d'un sabre laser ne pèse rien, seul un forceux qui ressent sa lame au travers de la force comme si cette dernière était une extension de son propre bras peut correctement manier cette arme et l'exploiter à son plein potentiel. C'est pourquoi les rêves que fait Héléna devraient être directement liés à cet objet qui a un terrible passé, comme une sorte d'anneau de Sauron qui appelle la jeune Echani depuis son plus jeune âge, lui sommant de s'en emparer pour faire couler le sang. Cela donnerait une raison à Héléna de se renseigner sur le passé de sa famille et de donc chercher l'endroit où se cache ce sabre laser qui l'appelle à lui. Cela expliquerait aussi pourquoi Héléna devient de plus en plus violente et sombre de plus en plus dans le vice de manière irraisonnée... Le sabre interviendrait comme un catalyseur de ses émotions les plus négatives.

Mais assez parlé de ce sabre pour l'instant, parlons de la famille ! L'idée est là, on comprends que cette bande de bourges est en train de transformer la petite Echanie en monstre et que sa famille lui rends la vie dure, mais il y a certaines choses qui s’exécutent sans transition, la mort du voisin, par exemple, la mort de ses parents dans le même temps... En quelques lignes à peine c'est réglé ! Admet que c'est dommage, quand tes géniteurs qui te mènent la vie dure depuis des années meurent enfin de tes mains, tu es quand même sensé ressentir des choses qui te prennent aux tripes ! Décrire ce que ressent Héléna au moment où ses parents la trahissent me semble donc une nécessité pour que ce meurtre ait de l'impact, que ce soit sur nous, spectateur, ou sur elle. Le sabre, toujours lui, pourrait d'ailleurs être l'arme du crime, plutôt que la force, cela renforcerait d'autant plus l'idée que cette arme exerce une influence extrêmement néfaste sur la jeune fille, à tel point que, ne faisant qu'un avec son arme, elle laisse libre court à une pulsion de violence extrême qu'elle ne comprend pas elle même...

Et dans cette optique, je pense que le voisin aurait tout à fait pu ne pas exister, après tout si Héléna passait effectivement sa vie à se droguer, coucher à droite à gauche et se montrer de plus en plus violente à l'égard de ses parents, ces derniers auraient déjà considéré depuis longtemps de l'envoyer en camp de redressement, pas besoin d'un meurtre pour ça. D'autant que ce meurtre du voisin soulève beaucoup de questions : Pourquoi est-ce que famille du voisin ne porte pas plainte ? Si elle l'a fait, alors pourquoi est-ce qu'Héléna n'est pas déjà en prison ? Si non, ça veut dire qu'Héléna a caché le cadavre, mais à ce moment là comment ses parents sont ils au courant de ce meurtre ? Pour toutes ces raisons je pense que cette mort devrait être oubliée, c'est la mort des parents qui compte, ce voisin n'est qu'une chair à canon.

Ensuite, après qu'Héléna ait tué ses parents, on a une nouvelle fois une ellipse qui montre Héléna comme PDG de l'entreprise familiale... Alors soit, je peux tout à fait suspendre de manière consentie mon incrédulité malgré que 16 ans soit un âge jeune pour diriger une entreprise, en revanche, pour que ça fonctionne, j'aimerais bien savoir comment elle s'est comportée une fois à la tête de cet empire commercial ! Au vu de son caractère, j'imagine qu'elle aurait tendance à être un vrai tyran qui n'en fait qu'à sa tête et maltraite ses employés. Une autre possibilité serait également qu'elle devienne laxiste et continue de faire la fête malgré ses obligations, provoquant donc une chute libre économique de l'entreprise... Pourquoi pas même un subtil mélange de ces deux comportements ! Cette chute libre économique pourrait d'ailleurs expliquer pourquoi le lubrique Vitrius a voulu prendre les commandes pour redresser la barre.

D'ailleurs, Vitrius, parlons en ! Il faut savoir que le viol est un sujet que je considère comme très complexe dans une fiction, les conséquences psychologique d'un tel acte sont LOURDES de conséquences, parler de ce sujet quand on est débutant est donc selon moi un piège car bien souvent il est simplement utilisé pour mettre le spectateur mal à l'aise, rien de plus, rien de moins. Cela dit, imaginons que tu souhaites malgré tout garder cette scène d'abus sexuels... Je pense que le minimum serait d'expliquer ce qu'Héléna a ressenti dans sa fiche psychologique, vu à quel point cet acte change à jamais quelqu'un.

Et en parlant de psychologie, allons un peu plus loin en abordant la fiche qui lui est consacrée. Je trouve que tu pourrais dire bien plus sur la mentalité d'Héléna ! Déjà, et ça me semble évident, il faut absolument parler de la haine qu'Héléna doit ressentir envers Vitrius, le pervers lubrique qui a abusé d'elle et l'a jetée à la rue. D'autre part, on sait comment Héléna se comporte et la façon qu'elle a de voir le monde, mais on ne sait pas vraiment ce qu'elle veut y faire... Est-ce qu'elle veut prendre le pouvoir parce qu'elle veut changer le monde, ou bien simplement parce qu'elle jubile à l'idée d'être puissante ? Et surtout, au final le plus important : Comment vit-elle avec les lourds bagages qu'elle a hérité de sa vie tumultueuse ? Est-elle dépressive, colérique ou juste complètement folle ? Créer un personnage psychologiquement humain n'est pas du tout évident, j'en ai bien conscience, mais les questions que je viens de soulever peuvent déjà t'aider à trouver de premières réponses.

En bref, je pense que ton personnage a beaucoup de potentiel mais qu'il faut qu'il aille encore un peu plus loin si il veut l'accomplir. Il te faut simplement faire preuve de patience et de bonne volonté... Deux qualités que tu exprime déjà très bien ! Ce n'est donc pas de gaieté de cœur que je dois refuser cette fiche pour l'instant. Je suis persuadé qu'avec encore un peu de temps et de conseils tu seras capable de nous épater le staff et moi ! Tiens compte de ces conseils, creuse ton sujet et tu pourras bientôt jouer sur le forum, tu en es largement capable et je ne doute à aucun moment de tes capacités !

Bonne chance dans l'amélioration de ta fiche de personnage, et que le force soit avec toi !
Malice.
Avatar de l’utilisateur
By Malice
#39100
(Re)Salut à toi jeune entrepreneure et (re)bienvenue sur SWOR !

Ma foi, après des jours de travail intensif et de remise en forme de la fiche, je pense qu'il est temps que tu vois tes efforts récompensés ! La majeure partie des reproches que j'exprimais ont été corrigés et l'orthographe est bien plus lisible... On a enfin le plaisir de découvrir une histoire tragique mine de rien intéressante qui nous donne envie de savoir où donc la jeune sensitive va tomber dans sa quête pour faire tomber son oncle et récupérer ce qui lui revient de droit. Te tourneras tu vers une voie légale auprès de la Prima ou vers les petites mains sales du Crime Galactique pour parvenir à tes fins ?

Quelle que soit la réponse, pour moi cette fiche est enfin validée !

Il ne te reste plus qu'à faire ta fiche de force, ton compte bancaire et tu pourras démarrer ton odyssée au travers de cette galaxie lointaine, très lointaine de crime et de guerre. Je précise une ultime fois que tu démarre avec le rang de la force Sensible, ce qui signifie qu'à part les pouvoirs de base, tu ne possède rien d'autre, il faudra te trouver un maître ou des holocrons si tu veux déverrouiller tes pouvoirs et tes formes de combat !

Bonne chance dans ton chemin ruisselant de sang et de larmes, et que le côté obscur de la force soit avec toi. :saberr:

L’atmosphère dans la salle avait pris une tournure[…]

A la recherche de slicer par ici !

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que Va[…]

PAYDAY

Le Hutt avait laissé le mando s'amuser en hau[…]

Pion passé

Le militaire outil sacrifiable au service […]

Au bon endroit, au bon moment

« Mranigir, Paranr bal Joha » ( T[…]

Mandalore [2/2]

La bataille était sur le point de commencer. Le […]

[i]Dashel prends une position offensive alors que[…]

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]