L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Situé dans le district du même nom, le Sénat Galactique et sa célèbre rotonde abritent le cœur démocratique de la Nouvelle République. Les sénateurs, représentants de tout les systèmes républicains y siègent et font vivre cette institution millénaire.
#39783
Sénat Galactique, 13h30 heure locale [][][]
Les débats autour du vote de la nouvelle année budgétaire sont toujours un évènement. Cette année le gouvernement Omas a difficilement su tenir les délais pour exposer le projet des années 15-16 ABY. Les sénateurs n’ont bénéficié que d’une semaine standard raccourcis pour se tenir renseigné de tout. Des élues qui ont en horreur le fait d’être pressées dans leur petite lecture des annexes généraux du projet de loi de finances. La grogne est palpable, rien qu’au cours de la première séance de votes, plusieurs cavaliers budgétaires furent impitoyablement exposés par le Sénat. Celui qui amusa le plus les sénateurs de l’opposition est la tentative d’imposer aux commissions chargées de superviser le bilan du ministère du Commerce de rendre un rapport de contrôle au ministère général ...

Image


Une proposition si grotesque qui n’a tellement rien à faire là qu’elle finit rembarrée devant la Cour suprême qui s’empressa de prononcer la suppression de ce mignonné petit cavalier dans l’heure où le dossier leur est parvenu. Un travail efficacement et rapidement exécuté. Une première. Une pensée traverse Borsk lorsqu'il apprit la nouvelle, les incompétents qu’il a placés-là en son temps comme conseiller à la Justice ont peut-être fini par comprendre le rôle qu'est le leur ? Non impossible, il s’était assuré d’avoir choisi les plus incompétents qui soient, ils avaient dû éprouver d’un peu de chance, malheureusement cela arrive même une si "bonne Justice" parvient à rendre quelques fois le bon jugement par mégarde.

La nouvelle d’une pareille efficacité, eu son retentissement auprès du beau monde, railleries ainsi que bons mots ne manquèrent pas durant l’entre-séance de l’après-midi à l’égard des juges de la chambre du dernier ressort. L’arrogance de ce gouvernement de proposer pareille disposition à la première lecture d’une loi de finances initiale n’a d’égal que le mépris bien sentit du sénateur Bothan à leur égard. Fey'lya ne peut s'empêcher de s'exaspérer, « une bande d’amateur », un véritable gouvernement aurait fait passer cette disposition au sein d’une loi de finances rectificative lors d’une séance de nuit. Bien moins médiatisé, avec une chance non négligeable de passer sous les radars de Sénateurs à moitié endormis, « une belle bande de Fot-en-cul ».
Modifié en dernier par Borsk Fey ' lya le mer. 22 sept. 2021 21:38, modifié 1 fois.
#39784
Sénat Galactique, 17h30 heure locale [][][]


Monsieur Fey’lya. C’est à vous. Tiré de ses pensées le petit personnage finit par se retourner en direction de l’importun. Hum. Enfin, vous pouvez disposer.Congédiant d’un geste las le malheureux il s’en retourne en direction du petit panel de sa nacelle sénatoriale avant d’exécuter de sa patte gauche les commandes pour se placer au centre de la rotonde. Le bothan se tient bien droit et attend le feu vert émanant de l’un des petits voyants disposés sur un de ces agaçants droïdes caméras virevoltants.

***

Alors, il nous est aujourd’hui demandé de voter pour un projet de loi de finances grotesque qui prévoit une nouvelle coupe du budget militaire. J’ai ici sous mes yeux … Il tendit un datapad depuis lequel défilait un grand nombre d’informations en direction d’un des droïdes caméras une compilation de plusieurs centaines de témoignages alarmants sur l’état de nos infrastructures militaire qui sont dans un état tout simplement lamentable. On ne parle pas d’un simple problème d’entretien, mais bien d’une désorganisation totale due à un manque de moyen fragrant.

Un exemple ! Nous disposant de milliers de soldats embarqués à bord de chacune de nos flottes, mais pas une seule ne dispose de transports de troupes adaptés. Pas une seule vous dis-je ! Pour déployer nos hommes au sol. Comme moi vous avez tous vu cet enregistrement pitoyable ou nos troupes incapables d’être dépêché rapidement depuis leur frégate Corona sur un terrain escarpé laisse s’enfuir une horde de pirates. Mais les responsables ce ne sont pas ces braves gens qui risquent leurs vies tous les jours pour notre belle République, mais bien les inconscients qui sacrifient des vies par paquet de cent !

Le droïde caméra doté de la petite diode vira à l’orange, signe que sa prise de parole allez bientôt se terminer.


Je terminerai par un point important qu’est l’infestation de pirates qui ne cessent de croître au sein la bordure extérieure ! Et que fait le gouvernement fédéral ? Il réalloue toujours plus de flottes pour les mondes du noyau et délaisse des milliers de systèmes à leurs propres sorts. Nous faisons face à un véritable déni de nos valeurs les plus fondamentales. Où est la liberté, ou est la paix, ou est la justice qu’on nous a promise ? Nous marchons sur la tête ! Voilà j’ai terminé.


La petite diode du droïde caméra vira au rouge, le brouhaha envahit comme à son habitude la rotonde. Le sénateur bothawuite reprit sa place initiale. Un servile interrompue le suivies des allocutions pour faire un rappel des règles, le discours dépassant le cadre de la séance. Fey’lya se contenta d'un sourire.
Modifié en dernier par Borsk Fey ' lya le mer. 22 sept. 2021 21:40, modifié 2 fois.
#39785
Sénat Galactique, 21h30 heure locale [][][]

La première séance s’acheva tardivement, les délibérations ont comme à leur habitude épuisé tous les délais officiels. La rotonde finalement vidée, les sénateurs se sont pour la plupart retirés dans différents petits salons adjacents ou les échanges et les arrangements eux continuent de se faire et de se défaire au gré des intérêts de chacun.

Fey’lya traversa quelques couloirs à la tête d’un petit cortège formé par ses proches collaborateurs sénatoriaux, quelques pédants conseillers et des assistants éreintés. Pénétrant dans un vaste vestibule éclairé par plusieurs luminaires diffusant une ambiance tamisée. Sous cette lumière artificielle, plusieurs canapés flottants accueillaient de nombreuses personnalités non loin d’un petit mastroquet classieux délivrant en grandes quantités de dangereux poisons. Humant à pleine narine l’atmosphère de ce milieu empestant de cette odeur de pain grillé et de chicorée. Tout lui était si familier, infusé comme par une mosaïque de sentiment un brin furieux, un brin nostalgique… Ici. C’était là où battait le cœur de la véritable démocratie. Le cœur de la politique de la Nouvelle République, celle des couloirs et des partis. Il y croyait fermement, une chose rare, les années avaient poussé le Bothan à arrêter de croire en quoi que se soit si ce n'est en lui même. Lui qui n'était pas retourné depuis plusieurs mois au Sénat il appréciait l'instant présent.

Jetant un regard en direction de l’écran mural qui affiche l’heure locale, le bothan fronce ses sourcils hirsutes et pressa le pas, il est attendu. Alors qu’il traverse quelques divans et autres récamiers occupés, il ignore copieusement les salutations lancées par d’anciennes connaissances, tous membres du parti néo-républicain. Il ne les fréquentait plus, il n’en est plus obligé, pas depuis la fin du gouvernement Organa, sa seule victoire, maigre lot de consolation dans le torrent de l’échec des élections celui de ne plus avoir à supporter les jérémiades de ce tas de laxistes peureux et mielleux. Des modérés aveugles qui pensent dur comme fer qu’en ignorant un problème il finit par disparaître de lui-même, une méthode brillamment exécutée par Omas et ses suppôts pour la crise Ithorienne … On attendait toujours de voir les Ithoriens s’évaporer … Peut-être fallait-il gentiment demander aux impériaux pour que le veux soit exaucer.

Pas commode lui.Il ronge son frein depuis qu’Omas l’a coiffé au poteau.Ces bothans tous les mêmes…
Modifié en dernier par Borsk Fey ' lya le mer. 22 sept. 2021 21:39, modifié 1 fois.
#39786
Sénat Galactique, 21h43 heure locale [][][]
Passant d’un pas rapide et enjambant les marches deux par deux Fey’lya contourna la « buvette du vieux Underwood » . L’ex-impérial presque repenti à la tête de la plupart des groupes extrémistes du sénat y a établi son fief régulier, le noyauteur est un ivrogne qui déblatérait souvent bien des horreurs, il a été provoqué ici même en duel par l’ancien sénateur progressiste de Naboo aux oreilles sensibles. L’anecdote était fameuse et connue, le jeune cuistre impertinent dégaina son arme alors même que Underwood était plus plein d’éthanol que d’hémoglobine. Le jeune pourceau avait reçu une copieuse correction ce jour-là désarmé de son fleuret par un tabouret brandit d'une main, la seconde trop occupée à tenir toujours lieu et place accrochée à un verre ancré sur le bar. Depuis on n'avait plus jamais défié le vieux Underwood.

Fey’lya avait appris à le côtoyer lui autant que Saïstar Estébanne son homologue à la tête du parti progressiste. Il était persuadé à l’époque que s'il devait y avoir une trahison à son encontre elle viendrait du second et guère du premier. La désillusion vint bien le jour où il fallut passer aux urnes, tous les arrangements, toutes les promesses, tous les pots-de-vin n’y changèrent rien ... Drake Underwood ne soutiendra pas de son vivant la candidature d’un "alien" au poste de président, ainsi lui comme ses soutiens s’était abstenu. Un jour il lui en coûtera cher, mais pour l’heure Fey’lya devait rassembler ses soutiens et rebâtir une nouvelle coalition à même de le porter aux plus hauts sommets. Le bothan passa le seuil d'une porte automatique.

Image

Ah nous n’attendions plus que vous monsieur Fey’lya, entrez donc.


Le bothan s’enfonça sans plus de forfaiture au fond de la pièce de réunion privée ou était attablé un représentant de Paz’Tolan et les sénateurs respectifs de Rodia, de Secundos Ando, ainsi que de Abra et d’Umbara. Alors que la petite réunion s’apprêtait à débuter, depuis l’encadrement de la porte toujours grande ouverte des hurlements parurent, une jeune humaine aux poils roux se débattait de la poigne de quelques gardes bleus qui la traînaient nonchalamment vers la sortie.

Qui est-ce ?Je ne sais p… Ah si je la reconnais c’est cette journaliste qui avait tenté le mois où la semaine dernière ... je ne sais plus très bien ... de forcer la sécurité du palais imp- enfin je veux dire du capitole, en se rendant au bureau d'Omas tout en déjouant le service de sécurité. Et elle n'a même pas été placé en détention ? Décidément la justice ne cessera de me surprendre aujourd'hui. Enfin c’est sans importance.Certainement.
Modifié en dernier par Borsk Fey ' lya le mer. 22 sept. 2021 21:39, modifié 1 fois.
#39787
Sénat Galactique, 21h50 heure locale [][][]

Bien monsieur Fey’lya vous souhaitiez nous réunir pour parler d’un certain projet. Nous sommes pendus à vos lèvres.


Le petit mammifère qui brillait magistralement par ses récentes absences au Sénat et aux beaux salons n’avait pas manqué d’attirer l’attention. Son retour manifeste dans les affaires courantes intriguait et éveillait l’appétence des sénateurs un peu trop mis de côté à leur goût du grand gâteau qu’est la Nouvelle République tenue par les pâtissiers fédéraux actuels. L’allusion culinaire était de bon ton, après tout la politique pouvait se résumer grossièrement à un jeu de casseroles et de graissage. Son public du jour pouvait être vu comme des clients de mauvaises conditions, mais surtout des clients insatisfaits du restaurant officiel, pour ouvrir un nouvel établissement il fallait toujours se baser sur un petit quelque chose. Une base … voilà tout ce qui lui fallait.

Ces excellences me font honneur de leur présence et je leur en remercie. Ces messieurs et ces dames ne méconnaissent pas la situation particulière qu’est la nôtre. Les inégalités entre les véritables systèmes, ceux-là qui importent et ceux qui ne sont rien paraissent au grand jour vous avez tous lu comme moi la loi budgétaire de cette nouvelle année, il n’est prévu d’allouer à la défense que des dépenses mineures pour équiper nos flottes de station de ravitaillement et il n’a nullement était question de renforcer nos positions sur nos frontières. – La guerre ne somme nous point en état de paix ? siffla le représentant de Rodia. – La paix n’exisssste pas. Jamais avec l’empire. Rétorqua sans ménagement Tusserk, sénateur malgré lui, la faute au refus catégorique de Bossk de se pavaner nuit et jour dans ce nid de vipères qu’est la capitale néo-républicaine.

Fey’lya reprit finalement la parole.


Mais vous avez tous les deux parfaitement raison. Laissez-moi m’expliquer. Nous sommes bien dans un temps pareil à la paix, celui d’un intervalle entre deux offensives. Une paix forcée même, suite à la catastrophe des assauts du nord, l’incompétence de Gial Ackbar d’en finir avec les derniers fortins impériaux. Toute la responsabilité lui en incombe, tous les morts, toutes les destructions qui auraient pu être évitées tout est de sa faute, il n’a pas à siéger au haut commandement il doit être renversé ! Il en renversa son siège. Les vestiges de l’empire demeurent, ils sont belliqueux et chercheront à nous détruire. La bête panse ses plaies, elle se pavane et ose nous défier, l’affaire Ithorienne est un désastre Omas nous fait perdre la face. Il nous ridiculise tous. Pire encore les rumeurs de la destruction de ces Siths au sang pur et de leur flotte tiendraient bien du fait impérial.Ce n’est qu’une rumeur. Appuya le sénateur umbarien. – Je tiens ces informations de source sûre.

Borsk abattit un flimsi, celui-ci contenait un rapport du bothan spynet, trafiquait bien entendu. Le Spynet suspectait plus vraisemblablement que l’empire s’était attribué l’annihilation de ces dangereux ennemie à leurs comptes, les faits tendraient plutôt à suspecter un désastre naturel, ou une erreur dans le calcul d’un saut. Mais ces gens-là n’avaient pas à le savoir.
Modifié en dernier par Borsk Fey ' lya le mer. 22 sept. 2021 21:39, modifié 1 fois.
#39788
Sénat Galactique, 21h55 heure locale [][][]

Si c’était le cas, tout serait perdu, jamais les flottes fédérales … Ne pourront tenir le choc, c’est vrai, mais ça serait oublié la perfidie de ceux qui sont aux reines de notre République. Ils ne sont que les serviteurs des mondes du noyau, Omas utilisera le moment venu la constitution contre nous. Il se servira de nos peuples afin d’affaiblir la première vague d’assaut, nous aurons alors la même position que les Colonies nous serviront de régions tampons qui accuseront de tous les coups. Nos systèmes seront ravagés, nos peuples massacrés, mais la Nouvelle République ne sera pas vaincue pour autant. L’empire perdra de son élan dans son attaque et les forces fédérales n’auront plus qu’à les cueillir. À la fin de la guerre ce sont les noyauteurs qui se tiendront comme seuls vainqueurs.Et qu’avez-vous à proposer, l’opposition ne parvient même plus à s’aligner.Alors nous nous devons de nous rapprocher, les mondes du noyau ont développé leur propre marché intérieur autonome, nous devrions en faire de même, de plus si nous planifions une défense commune maintenant nous pourrons faire en sorte de détourner la fureur impériale au moment venu, nous n'avons guère besoin de la Nouvelle République pour cela si nous nous armons suffisamment l'Empire devra revoir sa stratégie. – C’est un scénario intéressant. – Oui effectivement. Une théorie quelque peu fataliste, mais qui demande à être réfléchi.

Les sénateurs discutèrent des détails, posant des questions détournées et jaugeant ce qu’ils pourraient tirer d’une telle proposition ainsi que de la crédibilité des événements annoncés. Fey'lya fit œuvre de toutes les bassesses pour susciter l'adhésion de ces troublions à son point de vue, rapports détournés, mensonges complets, promesses rien n'était trop bas pour arriver à ses fins. Les palabres se terminèrent bien plus tard, tous se serrèrent la main et repartir en bons amis. De la belle poudre aux yeux … Alors que les différents hauts dignitaires s’en allèrent quelques gardes du sénat semblaient fourmillé à cet étage, ils hurlaient un nom et semblaient chercher quelqu’un. Le bruit se tut au verrouillage de la seule porte circulaire.

Le travail de Borsk n’était pas fini pour autant, enfin seul il devait tenir le conseil des clans informés. Derrière un terminal compact, il établit une liaison sécurisée avec le central. Une dizaine d’hologrammes jaillirent, la plupart des représentants des grands clans étaient là.


La réunion s’est terminée.Quelles sont les estimations ?Pour ce qui est du marché intérieur raccordé par plusieurs stations commerciales et un abaissement des tarifs douaniers notre espace en sera le plus avantagé nous exportons plus que nous consommons et l’ouverture d’un marché privilégié favorisera une malle de consommateurs supplémentaire. Umbara et Sluis Van sont également gagnants ils accéderont à notre espace et à notre population étalés sur plus de trois cents systèmes, mais ils ne produisent pas assez pour qu’ils en tirent un plus grand bénéfice que nous. Pour ce qui est de Rodia et de Secundus Ando sur le très court terme leurs entreprises planétaires pourront s’enrichir, mais ils y perdront sur le long terme et risquent de devenir dépendant de nos productions, s’ils manquent de vision ils seraient susceptibles d’accepter.Sont-ils corruptibles ?Autant que les autres, mais les rumeurs disant que le sénateur de Rodia a contracté quelques dettes auprès de sa pègre locale.Hum, il y a peut-être un coup à jouer. Et les reptiles primitifs vous êtes resté silencieux à leur sujet?Bah ! nous le savons tous, eux n’ont rien à faire jouer, leur race est criminelle, c’est dans leur gêne, ils ont besoin de tout et nous prendrons ce que nous voudrons d’eux. Pour ce qui est de la proposition d'alliance défensive ?L’éloignement géographique est le problème principal. Nous pourrions concéder de redéployer l’une de nos flottes pour couvrir davantage de terrain, mais il n’y a bien que Umbara qui dispose d’une force importante.Nous pourrions toujours mener des exercices militaires en commun pour faciliter la coopération. Et également capter des données intéressantes de tous ces échanges.Oui cependant nous affaiblissons les défenses de notre propre espace, il sera plus vulnérable.Il y a peut-être une possibilité. Si nous arrivons à bien manœuvrer avec Kuat ils pourront nous fournir l’épouvantail idéal qui fera reculer tous les envahisseurs. – A quoi pensez-vous ? – L'achat de notre propre super Star Destroyer pourrait s’envisager ? – Long silence dans l’assemblé.
Modifié en dernier par Borsk Fey ' lya le mer. 22 sept. 2021 21:39, modifié 1 fois.
#39789
Sénat Galactique, 22h10 heure locale [][][]
Pour autant la voix qui brisa le silence n’émana d’aucun des petits êtres à fourrures. Quel scoop- … Un grand fracas tonna aussi sec. Une plaque de métal se décrocha suivie par une masse informe tombant depuis l’aération du plafond, une humaine à la chevelure de feu. Un nouveau moment de silence. Fey’lya écarquilla les yeux, il avait pourtant fait vérifier la pièce à deux fois, il intima un mouvement de recul craignant spontanément pour sa vie.

À quoi rime cette interruption ? Haut secrétaire Fey’lya nous recevez-vous ? – Un des représentants se mit à hurler – C’est un espion tuez-le tout de suite, peu importe qui il est, il nous a vues il faut le tuer ! – Ce genre d’incident pouvez coûter une carrière. Borsk fait ce que Borsk avait à faire, il sortit son vieux DL-44 et alerta sa garde personnelle en une pression d’un interrupteur dissimulé sous la table, avant de couper brutalement la communication avec Bothawui.

Image


Je ne sais pas qui vous êtes. Mais je peux vous dire que vous avez commis une grave erreur jeune fille. – L’index griffu sur la détente, l’humaine finit par lever haut les bras et a hurlé. – Attendez non ! Ne tirez pas j’ai des informations. – Le genre de mot qui avait le chic de faire tiquer n’importe quels bothans, levant un sourcil sans pourtant lever son doigt de la gâchette, Borsk repris l’air dubitatif. – Je vous donne cinq secondes pour vous expliquer.Je suis reportrice indépendante. Elle sortit sa carte de presse dans la foulée. Je suis originaire d’Annaxes j’enquête sur les coulisses de l’affaire Dugalles et je soupçonne le président Cal Omas d’être lié de très près à toute cette affaire...

Fey’lya ne dit plus rien, la demoiselle ferma un œil et mordit ses lèvres. Borsk finit par ranger son blaster dans son holster. Vous auriez dû le dire plus tôt. Ça m’aurait évité de vous prendre pour une espionne impériale. Venez donc. La porte circulaire s’ouvrit sur quatre gardes d’honneur Bothan. J'espère pour vous que ce n'était pas des mensonges. Votre nom mademoiselle Devyc. Devyc Sanebua.

~ Modération événementielle ~ À coups […]

Acheter, Vendre, Construire

Seïstan Chinotsuki Si le premier acheteur est[…]

Serelia O'Minara

Les voies de la Force Premiers ap[…]

Le chemin de la rédemption

Attention mes RP peuvent contenir des scènes […]

Modération La journaliste parvenait ta[…]

Serelia O'Minara

Merci pour ces corrections. J'ai relu ta fi[…]

Passé et futur

Tout se passait si vite. Le datacom de Jessa sonna[…]

https://78.media.tumblr.com/6c8f[…]