L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Située dans le Système Axum, cette forteresse est connue pour être le Défenseur du Noyau en raison de son emplacement sur la Voie Perlemienne. Oecumenopolis, on peut la comparer à une Coruscant verte en raison des parcs naturels et espaces verts éparpillés autour des cités.
Gouvernement : Nouvelle République
#35167
Le monde d'Anaxes voyait sa situation globale s'être stabilisée depuis l'investiture du gouvernement provisoire à l'élection officielle de Dugalles qui avait su redresser leur monde après le retrait des forces impériales et de la majeur partie des grandes infrastructures. La population vivait pour la grande majorité avec un train de vie très confortable, de plus l'IDH était au plus haut, un fort sentiment nationaliste c'était créé autour de la personnalité de leur Gouverneur Planétaire héros de la Guerre civile.

La récente élection du président Cal'Omas eu des répercussions sur la mentalité des citoyens Anaxes . Car leur monde fortement militarisé ne possédait pas la même vision de la République que celle détenu par le nouveau président. La population voyait d'un mauvais œil l'arrivé d'un président farouchement opposé aux arts militaires, et quoi qu'il puisse dire en retour... Le terrain était propice à de nouvelles réformes, la peur de la nouveauté, les incertitudes quant à l'avenir ils formaient un tout, se sont des sentiments qui seront exploités à l'avantage du gouvernement et de Dugalles. Qui appliqua un certains nombres de réformes pour "protéger" la population.


Réforme Fiscale :

Les impôt sur le revenu grimpent amenant le taux d'impôt sur les revenus de 15 % à 20 %

L’impôt sur la fortune grimpa amenant le taux d'impôt sur la fortune de 5 % à 10 %

Une hausse des taxes d'habitation, et sur les ressources énergétiques. Passant respectivement de 5 % à 8 % pour les taxes habitations, de 6% à 7 % pour les ressources énergétiques

L'âge de la retraite passa de 74 cycles à 80 cycles (ce modèle chronologique se calque sur la longévité d'un humain moyen, il est néanmoins versatile de manière à ce qu'il s'adapte à la durée de vie d'une espèce alien possédant une durée de vie supérieur ou inférieur).

La cotisation retraite diminua passant de 20 % à 10 % ce changement laissant plus de pouvoir d'achat directe à une majeure partie de la population.

Augmentation de l’impôt sur la douane passant de 10 % à 15 %

Création d'un nouvel impôt pour soutenir les nouvelles structures de la réforme sur la sécurité. Prélevant 10% des revenus totaux d'un citoyen.

Suppression du chômage, remplacé par une aide sociale permettant à tous ceux qui ont perdu leurs emplois d'obtenir de quoi se nourrir avec des tickets repas, et leurs loyers étant pris en charge par l'état. La durée du chômage sur Anaxes était fixée à une période non-compressible de 1ans,
l'aide nouvellement établie s'étend sur une durée non-compressible de 10 mois.



Réforme Sécurité :

-Création des gardes dorés, c'est une milice luttant contre la corruption, le vol de propriété, l'évasion fiscale, la criminalité ,et le terrorisme. Cette dernière se verra assigner un droit de surveillance sur tous les appareils connectés à l'Holonnet, à l'état-civil et aux casiers judiciaires de tous citoyens anaxsi présumé coupable. La garde dorée n'a le droit d’opérer qu'à l'intérieur des frontières d'Anaxes, mais est en mesure de réquisitionner toutes forces de l'ordre possible, d'intervenir sans aucun mandat et/ou réquisitionné le soutien de l'armée à tous moment pour l'aider dans sa lutte. Composé en deux branches une branche administrative s'occupant des affaires fiscales et une partie militarisé s'occupant du maintein et du redressement de l'ordre spécialisé dans la gestion d'émeute et la lutte anti-terroriste. Elle se réserve le droit de censurer toutes informations pouvant nuire à la sécurité de l'état. Le recrutement de cette nouvelle force se fait à travers tous les organismes de défense, de sécurité, de police et à travers l'armée un tri se fait et seuls les plus zélés et dévoués envers le régime de Dugalles ne seront retenu. Pendant leurs formations les membres se verront subir une rude formation militaire utilisant les locaux de la Citadelle pour organisé leurs entraînements, de plus ils seront reconditionnés, une propagande du gouvernements qui bombardera d'idéaux politique ces hommes déjà accrochés aux valeurs du régime ils seront exaltés pour être prêt à tout sacrifier pour la République de Dugalles.

- Création d'un système généralisé de contrôle de la population.
Appelé la vision d'azur, il sera capable de régir tous les aspects de la vie des citoyens.
Se basant sur un système de surveillance et de notation en point. Ou tous les déplacements seront suivis par un système de surveillance installés dans tous les lieux publiques, à chaque moment et chaque instant l'œil vigilant d'une caméra se posera sur les citoyens.
Employant une technologie de reconnaissance faciale performante qui permettrai en temps réel d'afficher le nom et un certains nombres d'informations personnelles (lieux de résidence de travail, casier judiciaire ect ect).
Tous les anaxsi seraient fichés par un logiciel de contrôle, sur sa fiche un citoyen possèderai un capital de 2000 points et à chaque action dans sa vie privé ou professionnel le système attribue une sanction ou une récompense.
Toutes les informations seront conservées dans un registre permettant d'évaluer s'ils sont de bon ou de mauvais citoyens selon leurs nombres de points.
Par exemple, un bon citoyen participant à des mouvements humanitaires, possédant un casier judiciaire vierge depuis des années, ayant rendu un service au gouvernement ou à son administration se verra récompensé par une diminution de ses charges d’impôts, à l'inverse un mauvais citoyen se verra interdire l’accès à certains lieux et services publiques et même le droit de voyager en dehors d'Anaxses, se sont ceux qui commettent des délits et des crîmes qui se verront sanctionner de plus les postes de fonctionnaires, dans l'armée, dans l'enseignement ou en médecine leurs seront interdit.
Le système a pour rôle de lutter activement contre la criminalité et le terrorisme, il permettrai au force de l'ordre d'intervenir bien plus rapidement.
Une large équipe de slycer travaillant pour le gouvernement seront recrutés pour grossir les rangs de l’œil d'Azur afin de s'assurer de la protection des banques de données, pour administrer le réseau et pour coincer leurs confrères, quant à ces derniers s'ils se font attraper ils seront mis en examen et pourront être recruté pour purger leurs peines.
Tous les slycers seront sous écoute et sous surveillance permanente.
Le système Holonet d'Anaxes se verra lui aussi fondamentalement modifié, de la même manière que dans le SC un réseau parallèle sera établie, un réseau sur lequel le gouvernement à le plein contrôle des informations qui rentre et ce qui en sort.


Note au Mj : L’œil d'Azur est un service gouvernemental qui sera caché des yeux du publiques, la garde doré fera tout son possible pour colmater la moindre fuite à ce sujet. Toute information compromettante qui apparaîtrait sur l'holonet d'Anaxes à ce sujet se verrait censurer.

Réforme santé :

Le remboursement des frais de santé couvre désormais l'entièreté des soins, même ceux n'étant pas encore reconnu par l'organisme médical (les médecines douces entre autre) tant qu'ils apportent réellement un soutien aux citoyens. Mais cette aide sociale n'est accordée qu'aux anexsi possédant un emploi, ou recevant les aides sociales.



Réforme Éducation :

- Dorénavant, les étudiants de tout âge pourront demander une bourse d'études pour payer leurs scolarités entières en échange de quoi ils devront pendant une certaine période travaillés pour l'état dans un domaine correspondant à leurs compétences. En cas d'échec scolaire et s'ils avaient signé un contrat boursier avec l'état, les étudiants pourront être réquisitionnés pour servir l'état que se soit en tant qu'ouvriers, soldats ou autres.

- Tous les enfants possédant des capacités intellectuelles et physiques hors normes se verront recensés par le gouvernement. Les enfants seront désignés comme hors normes si ils obtiennent des résultats incroyablement élevés lors des tests de QI et des épreuves sportives organiser pour évaluer le niveau des enfants d'Anaxes. Ces tests sont obligatoire pour tous les enfants qui suivent un parcours scolaire qu'il soit publique ou privé. Les résultats de ces tests seront transmis aux gouvernements, les élèves retenus devront passé une batteries de tests supplémentaires, s'ils les réussissent ils obtiendront le statut d'enfant "Hors Normes". Ces enfants et leurs familles recevront un certain nombre d'aides sociales, de réduction d'impôts et d'une bourse étudiante conséquente.

Mini Bilan :

-Hausse générale des Impôts

-Augmentation du budget dans la sécurité

-Formation d'une milice dévoué corps et âmes aux régimes de Dugalles

-Création du Système de contrôle de masse Vision d'Azur

-Recensement des enfants possédants des capacités physiques et intellectuels hors normes
#35185


"Les impôt sur le revenu grimpent amenant le taux d'impôt sur les revenus de 15 % à 20 %" - IMPOT : + 15.000.000 crédits
    Baisse immédiat du pouvoir d'achat, donc moins de produits à taxer - TAXE : - 12.500.000 crédits
    La classe moyenne 70 % est mécontente. Plusieurs manifestations éclatent. 200.000 personnes dans les rues.

"L’impôt sur la fortune grimpa amenant le taux d'impôt sur la fortune de 5 % à 10 %" IMPOT : + 10.000.000 crédits
    Migration de la classe riches vers des secteurs plus avantageux fiscalement : TAXE : - 8.000.000 crédits
    Migration des échanges vers d'autres secteurs galactiques : DOUANE : - 5.000.000 crédits

"Une hausse des taxes d'habitation, et sur les ressources énergétiques. Passant respectivement de 5 % à 8 % pour les taxes habitations, de 6% à 7 % pour les ressources énergétiques" - TAXE : + 5.000.000 crédits
    Augmentation de la charge des loyers et de l'approvisionnement énergétique. Couplé à une hausse des impôts, 1.000.000 de personnes sont dans les rues à manifester.
    On parle de fracture énergétique, quand les personnes ne peuvent plus payer de quoi se chauffer. Et de sans-abris, quand ils n'ont plus de loyer. Le pouvoir d'achat décroît davantage : TAXE : - 7.000.000 crédits

"L'âge de la retraite passa de 74 cycles à 80 cycles" IMPOT : + 10.000.000 crédits
    Six ans de plus à travailler, c'est beaucoup trop. 5.000.000 personnes manifestent dans les rues.
    Hausse des arrêts maladies, des vrais malades et des faux. SANTE : + 15.000.000 crédits

"La cotisation retraite diminua passant de 20 % à 10 % ce changement laissant plus de pouvoir d'achat directe à une majeure partie de la population. " IMPOT : - 7.000.000 crédits
    Les gens cotisent moins, mais l'état perd inévitablement de l'argent. C'est toujours moins de rentrée financière.
    La manifestation perd de l'ampleur avec 800.000.000 personnes dans les rues.

"Augmentation de l’impôt sur la douane passant de 10 % à 15 %" TAXE : + 20.000.000 crédits
    Il ne devient plus rentable de passer par Anaxes pour vendre ses marchandises. DOUANE : - 10.000.000 crédits
    Moins de marchandises sur le territoire, avec le départ en plus des entreprises locales. C'est une hausse des prix dû à une demande constante. Baisse du pouvoir d'achat : 1.500.000 personnes dans les rues

"Création d'un nouvel impôt pour soutenir les nouvelles structures de la réforme sur la sécurité. Prélevant 10% des revenus totaux d'un citoyen." IMPOT : + 25.000.000 crédits
    On assomme littéralement les citoyens. Le pouvoir d’achat devient quasiment inexistant TAXE : - 10.000.000 crédits
    Un exode massif est enregistré. Les gens préfèrent partir et se diriger vers un autre membre républicain, voir même impérial. Le système républicain est fortement critiqué sur Anaxes. On dénombre pas moins de 10.000.000 de personnes qui prennent les transports avec leurs affaires. IMPOT : - 2.000.000 crédits
    Une foule de 15.000.000 personnes est dans les rues, des casseurs apparaissent. Les commerces sont pillés et beaucoup d'entreprises sont bloquées : IMPOT : - 15.000.000 crédits
    Beaucoup de familles n'ont plus les capacités d'avoir un logement. Des camps de sans abris se montent à même les villes. 3.000.000 de personnes sont à la rue.

"Suppression du chômage, remplacé par une aide sociale permettant à tous ceux qui ont perdu leurs emplois d'obtenir de quoi se nourrir avec des tickets repas, et leurs loyers étant pris en charge par l'état. La durée du chômage sur Anaxes était fixée à une période non-compressible de 1ans, l'aide nouvellement établie s'étend sur une durée non-compressible de 10 mois." IMPOT : - 30.000.000 crédits
    Avec le hausse de personnes dans les rues, le nombre de personnes qui n'arrivent plus à payer leurs loyers, la facture est salée. On rajoute également ceux qui en profitent et veux récupérer leur part du gâteau. Le chomage au lieu de diminuer atteint des sommets inégalés. Les manifestations sont beaucoup trop nombreuses avec des piques de 30.000.000 personnes.
    La popularité du gouverneur est en sérieuse baisse.

REFORME SÉCURITÉ :
    La garde a beau être créée, il y a du monde dans les rues qui crient à l'injustice.
    Les gardes dorées ont beaucoup de travail de matraquage.
    Des journalistes de la républiques sont systématiquement refusées sur le monde, tandis que les gens fuyards se mettent à parler des conditions de vie.
    Certains journalistes arrivent néanmoins à se frayer un chemin et relaient les informations, pour la plupart bloqués.
    Certaines informations cependant arrivent à passer par le blocus. Tyrus peut soupçonner la présence de services tiers à Anaxes.
    L'holonews s’emparent alors de l'affaire qui devient une dénonciation médiatique et systématique. Tyrus est surnommé "L'empereur du centre"
    La système holonet modifiée fait sonner les alarmes vers le gérant officiel, affilié au bothan spynet. Tous les relais sont coupés pour préserver l'intégrité du système d'Anaxes. Les bothans interviennent sur place pour réparer leur satellite et pour exiger des explications.

REFORME SANTE :
Hausse globale de la dépense sur la santé de 10.000.000 crédits.

REFORME EDUCATION :
Cela ne fonctionne pas. Les gens n'aiment pas qu'on les obligent. Beaucoup de familles fuient Anaxes pour éviter que leurs enfants ne se fassent prendre par les services de Dugalles. La liberté républicaine fortement encrée dans les moeurs est vitale et a été bafouée. Dugalle est vu comme un dictateur.

BILAN

Gains :
  • Impôt : 98.000.000 Cr'
  • Taxes : 77.500.000 Cr'
  • Douanes : 80.000.000 Cr'
Total Gains : 255.500.000 Cr'


Dépenses :
  • Justice : 50.000.000 Cr'
  • Santé : 75.000.000 Cr'
  • Éducation : 60.000.000 Cr'
  • Sécurité : 60.000.000 Cr'
  • Entretien des Forces Armées d'Anaxes : 30.000.000 Cr'

Total Dépenses : 275.000.000 Cr'


BÉNÉFICES MENSUELS
- 19.500.000 Cr'


Tyrus Dugalle perd en charisme et crédibilité. Il a voulu aller bien trop vite et s'en ai pris à sa population. L'état qu'il a voulu créer est incompatible avec les valeurs républicaines.
Le chaos règne sur Anaxes. La population mécontente est bien trop nombreuses pour les gardes dorées qui viennent juste d'être créés. Les forces de polices ne peuvent pas les tenir et l'armée refuse de s'interposer contre les siens. On dénombre pas moins de 30.000.000 manifestants, et ce chiffre augmente.
Les sans abris se multiplie sous le regard des mécontents : 10.000.000 personnes.
Un exode massif est en cours d'Anaxes. Si la situation n'est pas stabilisée, la planète risque de s'effondrer sur elle-même.

ALEA


Une commission d'enquête est créée et imposée par la nouvelle république. Elle sera liée à celle qui concerne les Jedi. Cette commission vise à la compréhension des motivations de Tyrus.
Le but de la commission sera d'allouer une aide spéciale à la population d'Anaxes pour redresser la planète, sous couvert d'une discussion avec le gouverneur actuel.
#35187
Ensemble des mesures prises suite aux précédents événements :

- Censure des médias, diffusion sur une unique chaînes gouvernementales. La chaîne donne le nom des "responsables" de cette crise majeure, ces derniers aurraient tenté un "putsch" politique.


- Augmentation du Budget de 35 % des gardes dorées et de la vision d'Azur → On accélére leurs entraînements au plus vite. Dès que les recruts sont apte au combat elles sont dépêchés sur le terrain(le budget dégagé sera financé à partir des caisses de l'état, les 80 millions de la réserve). Utilisations de char blindé par les forces de l'ordre (ces derniers ont tronqués leurs canon laser par de canons électrique ou à eau)

- Établissement de la loi martiale dans les zones touchés par les manifestations les plus violentes, couvre feu à partir de minuit à 6h → censure sur les déroulés des opérations


- Refus quasi-permanent des permis permettant de quitter Anaxes, soutenu aux yeux du public par une instabilité des trafics

- Toute tentative de fuite du monde par des moyens illégaux sera punie par un enfermement dans les ZDR

- Les casseurs repérés et capturés seront punie par un enfermement dans les ZDR

- Les camps de SDF et leurs habitants seront automatiquement transféré dans les ZDR


-Les services secrets ont pour objectif principal de lister les noms de tous les politiciens qui ont profité de la crise afin de gagner des voies, de tous les partisans de Dugalles qui ont retourné leurs vestes et le nom des grand meneur des révoltes. Les noms des concernés mais aussi celui de leurs proches sera consignés par les services secrets et une fois cela fait la liste sera transmise au gouverneur Dugalles.

-Création en urgence de ZDR (zone de redressement) de larges prisons établies dans l'hémisphère Nord d'Anaxes.

Pol Anaxes Palais du Gouvernement, bureau du haut Gouverneur planétaire Dugalles



Le chaos, les flammes, les cris, l'agonie d'un monde résonnaient sur une terre meurtrie par un conflit qui tournait en guerre civile. Ce monde était celui d'Anaxes, en à peine une semaine les habitants sont sorties de leurs maisons et huées les héros qu'ils célébraient hier encore. Ils s'indignaient face à un gouvernement impitoyable qui leur avaient tout pris. Pourtant dans cette cacophonie infernale ou tous sombraient dans le sang et la fureur. Un homme trônait depuis son bureau, droit, le regard sévère les bras croisés dans son dos tournés vers une immense baie vitré, non pas celle d'un vaisseau, mais du cabinet du gouverneur planétaire, son cabinet. Les appels sonnaient encore et encore, pourtant le gouverneur restait là impassible, le silence radio vis-à-vis de la population durait depuis la promulgation des récentes réformes. Pourtant, le gouverneur avait demandé à ce qu'un périmètre de sécurité soit établi, mais rien ne précisais quant aux décisions qu'allait prendre son gouvernement. Il attendait patiemment qu'un certain message lui soit transmis, pourtant un homme vint troubler sa « méditation ». La trentaine les cheveux courts, ni trop grand ni trop petit, le visage légèrement bourru et son regard était désespéré, il rentra en trombe dans son bureau après avoir bruyamment frappé à la porte. Entre deux respirations, le jeune homme prit parole :


-Gouverneur… Gouverneur ! Une manifestation sans précédent vient d'éclater sur Pol Anaxes-


-Vous ne m’apprenez rien de nouveau, je savais déjà que des révoltes avaient éclaté.-



-Mais… Mais on compte des millions de citoyens en colères, les forces de sécurité peine à les tenir en respect, et les gardes dorées sont embourbés dans les autres soulèvements planétaires… De plus l'armée à refusé d'intervenir. Que devons-nous faire ?-


Tyrus sortie une montre à gousset de sa poche, il observa le cadran et les deux aiguilles avant de refermer l'objet.


-Prenez les papiers qui sont sur ma table, il y a à l'intérieur l'ensemble des mesures à prendre…-


Le jeune secrétaire repartit aussi vite qu'il était venu claquant la porte à son départ. Dugalles se retourna vers la baie vitré, une explosion vient sublimer la ville de Pol Anaxes, un groupe de manifestant avait enflammé une centrale d'énergie. C'était à cet instant ou le conflit était omniprésent, et ou la mort recouvrait de son long voile la planète entière, qu'une expression nouvel naquis sur le visage de Dugalles, un sourire, à l’anathème même de la bienveillance… Ce dernier se jouait de ce conflit de bout en bout, les réformes qui avaient été mis en place n'avait en effet jamais été signé de la part de Dugalles pourtant, en comité privé, il avait bien ordonné qu'elle soit appliquée, personne ne le savait à part les concernés mais à l'heure qu'il était Dugalles restait dorénavant le seul maître de ces secrets.
De bout en bout, une effroyable comédie était en train de ce déroulé, la manœuvre n'avait qu'un seul objectif débusquer les traîtres, les opposants politiques, les alliés défaillants, les semeurs de troubles car c'est dans le conflit que le vrai visage des gens était révélés et tous les masques tomberaient si un conflit extrêmement violent éclaté du jour au lendemain tous serai obligé d'agir vite, de faire des erreurs qui se révéleront fatales pour certains... mais c'était au prix de milliers de vies que cette information serait obtenu, un tribu acceptable si la paix régnait en seul maître après ces événements. Maintenant que cela été chose faites le conflit devait cesser, pour cela des coupables serait donné en pâtures aux peuples. Ces traîtres une fois identifiés seront pour la plus-pars arrêté par les plus fidèles agents de Dugalles, ils seront malmenés et seront sommés d'avouer publiquement des fautes qu'ils n'avaient pas commises, ils avoueraient avoir fomenté contre l'état, avoir trafiqué les ordres du Gouverneur afin de déstabiliser le pouvoir pour profiter de l'élan créé par l'élection de Cal'Omas afin de nommer un nouveau gouverneur au mépris des droits et de la raison. Leurs proches seraient la prochaine cible des services spéciaux de Dugalles s'ils ne parlaient pas. Une fois cela fait un tribunal expéditif ou seul des fragments du déroulement du tribunal sera montré aux yeux du public. Au final la peine sera la même pour tous les traitres envoyer systématiquement pourrir dans les zones polaires d'Anaxes dans des camps spécialement édifiés pour l'occasion et ou il y mourront très vite… Ces messages seront relayés par les nouveaux médias du gouvernement, avec cela un appel au retour au calme.

Mais tous cela se fera une fois que la délégation spécialement envoyé par la Nr sera reparti. Tyrus autorisa finalement leurs venus sur son monde, ses derniers avaient été pris en compte dans les calculs de Dugalles, leurs venu était un soutien nécessaire pour que la situation se stabilise. Il savait que l'armée ne l'aurait pas soutenu, ainsi seul une aide extérieur permettra que le monde ne finisse pas à feu et à sang, la nouvelles-république n'aurait jamais permi un telle carnage. Dugalles rencontrera cette délégation une fois arrivée afin de discuter sur la suite des opérations.

De plus un message fut envoyé aux Bonthans, le gouvernement d'Anaxes souhaités retrouvés une partielle souveraineté sur le contrôle des informations transitant son monde, un réseau secondaire sera mis en place mais des rapports quotidiens seront envoyés aux services secrets républicains, de plus des individus extérieur pourront superviser se nouveau réseau depuis l'intérieur afin que nouvelle République et Anaxes puisse travailler « main dans la main ». Bien entendu le gouverneur planétaire sera prêt à en discuter sérieusement mais une fois que le calme serait revenu sur son monde.

L'armée fut convoquée dans une réunion d'états d'urgence, Tyrus comprend les revendications des militaires, mais il somme l'armée de surveiller la construction des nouveaux établissements des ZDR qui se feront loin des villes, et sans que les soldats n'ai a tiré sur la population, ainsi ils retiraient un poids aux forces de l'ordre d'Anaxes afin que la paix revienne plus vite sur la protectrice du noyau.

Tout pour l'instant se déroulait comme l'avait prévue Dugalles, néanmoins un élément était omis par ses machinations, un élément qui s'appelait jedi. Dugalles pouvait tromper son peuple, comme la République, mais les jedis étaient des guerrier mystiques qui pourrait voir à travers ses illusions. Ils pourraient lire en lui, et voir que le diable ne portait pas toujours l'uniforme impérial.

Et même si ce diable combattait le mal, les jedis ne feraient pas de distinctions, Dugalles connaissait l'étendue de leurs capacités, il avait su entrevoir une partie de leurs pouvoirs et reconnaissait en eux la principale menace de son plan. Mais même les indomptables pouvaient être contrôlé tous comme les autres ils pouvaient s'incliner, le tout était de savoir si Dugalles s'en montrera capable.
Modifié en dernier par Tyrus Dugalles le dim. 25 août 2019 13:33, modifié 1 fois.
#35192
Perdre le contrôle, c’était bien la seule chose que le gouvernement d’Anaxes avait réussi à faire dans les derniers jours. Les émeutes battaient leur plein sur la planète, tandis que les forces policières étaient dépassées. On annonçait un putsh sur les réseaux internes à la planète, mais l’on voyait dans chars dans les rues qui tiraient sur les civils. Paradoxe que la population avait peine à croire. Aucun responsable soit il nommé n’était la cause des émeutes. C’était le gouvernement le seul et unique responsable, en saignant son peuple. Donner des noms ne servait finalement pas à grand-chose. Si, cela servait à énerver l’armée, qui fut accusée à tort d’avoir provoqué ces émeutes. Autrement dit, Tyrus perdait leur soutien également. Plus personnes ne géraient les agissements de la population sur la planète. Les casseurs étaient désormais armées, et les quelques chars déployés furent très vite mis à terre. Une atmosphère de guerre civile reposait dans l’air, et l’on ne savait pas pour combien de temps le gouvernement d’Anaxes garderait encore sa tête. Cerise sur les gâteaux, les astroports furent bloqués. La haine se transforma alors en revanche et les quelques forces dans tous les astroports furent défaits par la foule. Beaucoup de garant de la loi prirent même le parti des civils. L’armée ne bougea pas. On aurait seulement pu croire que les vaisseaux auraient pu décoller après cela, mais non. Car la cohue créait des accidents partout, et plus personne ne bougea. Anaxes était paralysée.

Quant aux ZDR, et bien il n’y eu personne pour les mettre en place, donc il n’y eu rien. Tyrus n’avait le contrôle sur plus rien. La délégation le remarqua dès son arrivée. Impossible de se poser dans les astroports conventionnels, elle dû se frayer un chemin jusqu’à la plateforme gouvernementale. Deux émissaires sortirent de la navette diplomatique, accompagnés de leurs escortes. Ils se présentèrent ainsi :

« Damagh Alcion, chargé de la cohésion républicaine, entre autre. »

Et l’autre, bien connu :

« Saïstar Estébanne, responsable du parti progressiste. »

Les deux compères à la mine visiblement excédé demandaient à voir d’urgence le dirigeant de la planète. Sans quoi, une seule tête sauterait.
#35193
Image

Une quatrième explosions éclaira Pol Anaxes, le conflit était monté à l'apothéose de la violence, il n'y avait plus que la guerre. Dugalles restait toujours là dans son bureau, les appels avaient cessé, à vrai dire les couloirs du palais, c'était vidé. Les rares silhouettes qui se mouvaient à l’intérieur de ces boyaux d'or et d'azur était celles des dernières forces restés fidèles à Dugalles, des hommes et des femmes qui s'étaient toujours battue pour leur patrie et pour ses idéaux, ses derniers défendraient le gouverneur coûte que coûte… Tout était allé vite, c'était ce qu'avais souhaité depuis le début Dugalles un embrasement instantané qui n'aurait épargné personne… Mais la chose était peut-être allée trop vite, bien trop vite pour que tous soient mis en place de manière à supporter le siège sur Pol'Anaxes. Dugalles était un expert dans les combats spatiaux, l'un des meilleurs dans ce domaine s'il n'en est… Mais les combats spatiaux n'avaient rien à voir avec les combats urbain, le mal était partout, il pouvait se tapir dans chaque ruelle, dans chaque maison et surtout ils étaient menés par de simples citoyens aveuglés par la rage. Leurs comportements étaient incohérents, ils agissaient sans que la raison ne les guides et étaient imprévisibles aucune lignes de défense n'avait pu être établie par les forces de l'ordre pris à la gorge par un ennemie qui était partout. En une semaine, les poches de résistance des défenseurs de l’ordre avaient été écrasées une par une, pliant sous le poids du nombre. Dans le chaos seuls avaient pu répondre aux commandements de Dugalles ses services secrets donnant la liste de tous les noms des traîtres… Une liste contenant plusieurs centaines de noms, c'était beaucoup trop pour que quoi que se soit puisse être entrepris dans l'heure cependant cette information pourra servir plus tard. Sans jamais se l'avouer Dugalles avait perdu le contrôle, sa trop grande confiance en ses capacités l'empêchaient d'avouer que son plan s'était retourné contre lui, qu'il était sur le point de tout perdre par sa propre faute, il était le géant d'azur celui qui n'avait jamais céder face au tyran impérial, il ne pouvait pas perdre... Mais il savait bien qu'il ne pouvait plus rien faire sans l'appui de la nouvelle République et qu'il ne lui restait plus que ce dernier atout ce après quoi il ne lui resterait plus qu'à tenter de s'échapper à bord de son Stars Destroyer. Il fallait tenir, tenir et ne pas céder, un dernier sursaut d’orgueil lui permis à lui et à ses derniers partisans de mener le dernier carré autour de la place-forte du gouvernement. Ultime balise de ralliement pour ceux qui luttaient encore pour Dugalles, un dernier ordre qui résonnait en boucle sur les radios des derniers défenseurs de l'ordre « Battez en retraite vers le palais du gouverneur dès que vous le pouvez et que la force soit avec vous, Terminez ». Dugalles devait désormais repousser les assauts des manifestants assoiffés de sang depuis sa dernière forteresse, il galvanisa ses troupes du mieux qu'il put, des discours accompagnés par l'hymne national résonnait à travers les couloirs, des drapeaux d'Anaxes avait été hissé sur la pointe des fusils. Les policiers, les gendarmes, une poignée de soldats restés fidèles et quelques bleusailles des gardes dorées tout juste sortie d'un entraînement bâclé menaient la dernière défense, les messages qui les avaient appelés à se réunir avaient aussi attiré la foudre des habitants qui ne souhait plus qu'une chose, détruire le gouvernement qui leur avait tout pris.

Extraits des quelques discours de Dugalles pendant le siège:


-Vous êtes l'ultime rempart d'Anaxes, son dernier espoir, si vous chutez tombera avec vous tous ceux pourquoi vous vous êtes toujours battue.-



-Les renforts sont proches, tenez encore, il le faut la défenseuse du noyau ne doit pas plier.-



-Si nous tombons sous leurs coups et leurs flammes, brûlera avec nous la vérité et avec elle la liberté !-



Dugalles commençait à voir tout autour de lui son monde s'autodétruire, il prit conscience que les femmes et les hommes qui s'attaquaient à son palais voulait voir sa tête tombait, cette prise de conscience eu l'effet d'une douche froide, un déclic en son sein… Il était entouré d'ennemies qui à tout moment étaient prêt à lui arracher son cœur de son poitrail. Il se voyait revenir à l'époque ou il luttait contre l'empire tout était clair maintenant, le peuple ne pouvait être à même de se diriger lui-même il ne valait guère mieux que son ennemie de toujours, à cet instant précis ou les flammes encerclais son bastion il réalisa l'inévitable… Aujourd'hui fut la fin d'un Dugalles celui qui avait lutté pendant 25 ans face à l'empire, celui qui s'était efforcé de servir la République durant la guerre des clones, celui qui depuis sa plus tendre enfance avait toujours aspiré à un idéal de liberté… Aujourd'hui ce Dugalles était mort, un nouveau Dugalles s'était élevé depuis les cendres de son prédécesseur avec lui une vérité immuable en tête « La Liberté était un mensonge », aujourd'hui il comprenait l'empire, plus qu'il ne l'avait jamais compris. Aujourd'hui il ne lutterait plus pour une chimère, il luttera pour ce qui sera le mieux pour l'ensemble de la galaxie, il luttera pour créer un système unifiant chaque monde qui constellait la galaxie. Il détruira l'empire comme la nouvelle république afin de créer un gouvernement parfait, son gouvernement, son empire… Qui rayonnera à travers les étoiles des millénaires durant, pour cela il ne se montrera pas aussi faible que ses homologues, il se montrera plus impitoyable et plus rusé que tous ceux qui l'avaient précédés et usera de toutes les méthodes pour arriver à ses fins. Un héros était mort, un monstre lui venait de naître... Mais tous ceci ne vaudrait rien s'il venait à mourir, il n'avait plus le droit de perdre il devait, il devait…

Driiiiiiiiiiiing


Une sonnerie stridente retentit, un appel, le premier depuis trop longtemps, Dugalles décrocha.


-… … … Gouverneur… … L'escorte… L'escorte de la …. Ils sont arrivés… …. Viiii…… -


L'appel grésillait, il regarda tout autour de lui l’énergie du bâtiment entier était en train de lâcher. Dugalles comprit que les renforts étaient enfin là, il partit s'équiper au plus vite, s'armant d'un blaster d'une main et d'une matraque de l'autre il resta dans sa tenue de gouverneur enfilant simplement une protection sur son ventre, sous ses vêtements. Il partit en tête de son escorte composé de douze SpecOps en direction du spatioport gouvernemental. Il y fut sur place trois minutes après l'appel, sur la plate-forme d’atterrissage quelques troupes s'étaient postés entourant le vaisseau de la délégation, trônant au centre de la structure deux hommes. Il arriva accompagné de ses gardes, il leur fit signe de retourner tenir les défenses du palais pendant qu'il s'entretenait avec les deux envoyés de la Nr. Une fois en face d'eux, il jeta ses armes aux sols dans un geste symbolique, Dugalles se tenait droit, ses deux bras étaient croisés dans son dos, il toisait de bien une tête et demi les deux hommes, son regard était grave bien plus que d'habitude. Une fois qu'il entendit le nom des deux individus, il prit la parole d'une voix forte les saluant poliment avant d'enchainer sur le sujet principal, l'homme militaire qu'il était parlé pour lui le protocole lui avait toujours semblé désagréable, néanmoins il n'oubliait pas qu'il n'était pas en position d’exiger quoi que se soit et oubliait encore moins qu'il avait des comptes à rendre avec la nouvelle République.


-Votre arrivée était inespéré, Anaxes est en proie aux flammes, nous avons sans doute beaucoup à nous dire et je répondrai de tous mes actes au moment ou vous le déciderait. Cependant le peuple anaxsi est souffrant, au nom de la République Galactique et du gouvernement d'Anaxes j'implore votre aide pour que nous mettions fin ensemble à cette crise. -


Dugalles était un fin stratège, après avoir entendu les deux hommes se prononçaient, il avait adapté ses mots pour qu'il sied aux deux envoyés, il devait gagner leur confiance ou en tout cas écarter rapidement les doutes et soupçons qu'ils pourraient avoir à son sujet. Il ne servait à rien de se faire passer pour un dément ou un tyran, l’acceptation et la magnanimité étaient des idées qui plaisaient aux faibles, ainsi soit-il, il portera ses idéaux le temps nécessaire. Car aujourd'hui plus que jamais au par avant il était prêt à commettre toutes les ignominies possible pour qu'un jour son idéologie puisse fondre sur la galaxie entière…
#35366
« De Grâce président, épargnez-nous vos excuses. Ce n'est pas nous qui les requérons, c'est le peuple d'Anaxes. »

Alcyon leva la main en signe de dédain. Il n'était pas homme à se laisser pleurer sur l'épaule. Il avait une réputation à tenir, celle de maintenir unie une république qui ne l'était pas. Saïstar quant à lui restait interdit, les mains croisées dans le dos. Le chargé de cohésion prit les devants et montra la direction au président. Ils n'allaient pas discuter ici, l'atmosphère était chargée de poussière et une effroyable odeur de souffre s'en échappait. Quel artifice avait-il pu être créé pour créer pareil odeur ? Rien n'était sûr. Ils avaient besoin d'un bureau, grand et insonorisé.

Alcion commença :

« Vous êtes un menteur président. »

Un début sommes toute assez difficile. Mais rien comparé au reste. Il déposa sur le bureau un holoprojecteur. Plusieurs scènes en direct se déroulaient, relayés par les journalistes locaux. Vers quoi ? Et bien vers rien, parce que le satellite holonet était de toute manière cassé. Il y en avait une notamment vers l'astroport de la capitale et la cohue qui s'y déroulait.

« Nous avons des rapports, président. Vous refusez à votre population de quitter la planète, de fuir le merdier que vous avez créé. Pour des causes obscures. Et vous pensez qu'ils gobent cela. Plusieurs transports ont déjà fuit, préférant faire un transport à vide plutôt que de prendre une foule de passager. Vos forces de l'ordre sont débordés. Vous avez tenté de prendre le contrôle de la flotte républicaine en orbite. Vous avez tenté d'instaurer une milice fanatique. Vous avez commencer la création de zone de concentration ! Bordel mais les droits de l'homme et la démocratie, cela vous parle ? »

L'homme était étonnement calme. Beaucoup trop calme d'ailleurs pour une colère si froide que la Force en aurait même vibré. Son compagnon d'infortune posa une main sur son épaule et reprit.

« Allons Monsieur Alcion. Président Dugalle, reconnaissez vous avoir floué les principes qu'étaient ceux de la république ? Reconnaissez vous avoir floué votre peuple ? Reconnaissez vous avoir transformé la stabilité en chaos ? »

Les deux hommes fixèrent l'heureux élu.
#35780
Le gouverneur s'avançait sur la plateforme de métal, alors même que l'air n'était plus que souffre et le ciel s'illuminait d'explosion lointaine. Les deux sauveurs inespérés étaient à la hauteur de la déception du système qu'ils représentaient… Une République de faible, représentaient par des faibles… Il ne comprenait rien à rien et représentait aux yeux de la flamme bouillonnante d'orgueil qu'était devenu le gouverneur Dugalles que des parasites…


-Vous osez… Vous osez insinuer que j'aurai trahi… Trahi ce pourquoi je me suis battu pendant toute ma vie !-


Il n'y avait pour le coup, nulle colère simulé, le gouverneur s'était retenu de sortir son arme de poing de justesse, préférant serrer son poing ganté. Les jeunes roquets osaient faire la leçon à celui qui pensait être le plus imminent héros de la rébellion, il souhaiterait sans nul doute leur faire payer leurs impétuosités dans le futur… Mais le temps n'était pas a penser au futur, mais bien au présent.


-Je n'ai approuvé aucune décision prise pendant ces dernières semaines, j'étais au moment de l'application de ces lois qui insultent la « République », auprès de notre nouveau président Cal'Omas… J'ai subi un putsch par des ministres, des hauts placés et haut dignitaires d'Anaxes. Ces lâches, ces parias, ces porcs répugnants souhaitaient agiter le peuple, mon peuple afin de me faire tomber, pour qu'eux puissent ce gaver du pouvoir et se complaire dans la luxure…. Mais ces imbéciles ne se sont même pas révélés capables de maîtriser le feu qu'ils avaient allumé. Ils paieront pour leurs crimes, ces parasites infâmes seront traînés en justice et ils avoueront publiquement leur tords… Ils avoueront avoir conspiré contre le peuple, tenter de détruire le gouvernement pour leurs profits personnels et salient la « République ». Mais pour que cela puisse arriver, j'aurais besoin d'une… aide.-


Le gouverneur Dugalles était connu de réputation pour un fort caractère, mais cet aveu en demi-teinte était sans doute le plus grand acte de résignation promulgué par Dugalles. Le guerrier avait été dépossédé de ces armes, le corps seul du vieux géant ne pouvait lutter, l'aide de la délégation était indispensable pour pouvoir triompher. Il reprit d'une voix rauque alors qu'il déverrouillait d'une main une console reliée à une porte blindé du palais.


-Les gens ont besoin de se rattacher à quelques choses, vous n'arriverez pas à apaiser les Anaxis seulement par vos mots... ou votre violence. Quelqu'un doit les rallier à nouveau, si vous me rendez les armes pour que je puisse stopper les terroristes qui sévissent dans les rues de mon monde. Une fois ces agitateurs mis hors d'état, je pourrais faire revenir à nouveau la paix. J'ai tout sacrifié pour eux, mon peuple m'a toujours suivie jusqu'à aujourd’hui, il se rallieront à nouveau de mon côtés si vos me permettez de leur parler. Les Anaxis se sentent perdu et trahi, une fois un relatif équilibre obtenu, je tenterai de les apaiser... Et pour cela, je leur rendrai la vérité, je leur rendrai justice...-


Quelques soldats se pressaient en contrebas d'un escalier, des manifestants étant en train d'attaquer l'aile ouest, armé de fusil à ion, on lisait dans leurs regards la fatigue liée à des combats qui n'ont duré que trop longtemps.


-L'armée, c'est elle-même refusé à la raison, certains ont purement refusé d'intervenir, de venir en aide ou de sécuriser les populations en proie aux flammes. Quant à d'autres ont pris l'initiative de frapper aux cœurs de la foule, ils n'ont fait qu'enflammer encore plus le conflit. Les quelques braves que vous voyez autour de vous, sont les derniers hommes et femmes qui n'ont pas perdu l'espoir. À aucun moment je n'ai pu avoir le contrôle sur tous mes hommes. Dans la cacophonie, la parole se perdait et nul marteau ne pouvait s'abattre sur la table pour tenter de commander aux soldats vue que leurs supérieurs étaient eux-mêmes épris de cette même folie qui a pris à la gorge toute la planète. Mon seul crime dont je répond est celui de mon incompétence face à cette crise, mais c'est Anaxes qui me jugera pas vous...-


L'autoflagélation était un outil apprécié des faibles dans leurs genres, si cela pouvait endormir leur confiance il valait mieux plier pour mieux frapper après. Tyrus faisait peser sa voix alors que lui et la délégation s'enfonçaient toujours plus loin dans les boyaux du palais d'Annaxes. Tyrus était un leader charismatique, personne n'avait une aussi grande réputation que lui sur Anaxes. Avec son leadership et le sacrifice de quelques pions jetés en pâture à la colère du peuple, renforcé par les troupes de la République la révolte pouvait cesser sur la capitale d'Azur. Le gouverneur Dugalles était le seul à pouvoir tenter d'unifier Anaxes, sans la délégation Tyrus était perdu, mais sans Tyrus la NR perdrait à coup sur son bouclier consumait dans les flammes du désordre. Il fallait maintenant savoir si les représentants céderaient au pacte proposé par le vieux géant.
#35815
Les émissaires républicains n’avaient rien dit tout le long du voyage jusqu’au bureau du président d’Anaxes. Ce n’est qu’à mi-clos, sans se soucier d’éventuelles caméras et micro, qu’ils procédèrent :

« Entendons-nous bien. La République ne saurait intervenir dans aucune politique interne à chaque gouvernement la constituant. Seulement, votre planète souffre et nous ne sommes pas l’inquisition venu détruire votre fief. D’une part. »

« D’autre part, ces mesures ont été prises pendant plusieurs semaines et aucun arrêté ministériel ne saurait en amont être validé par la présidence. Cessez donc d’accuser d’hypothétiques opposants politiques, car il n’y a que vous qui guidez la politique de votre peuple. Encore une fois, je vous rappelle que nous sommes en république, et que le pouvoir exécutif n’est dans les mains que du gouvernement dont vous avez la charge. »

Ceci étant dit, ils continuèrent.

« Vous devez définir votre ligne directrice dans votre politique. Vous ne pouvez pas récupérer sur tous les tableaux. En outre, voici le plan que nous vous proposons, compte tenu de l’état de vos finances actuelles : »


BILAN

Gains :
  • Impôt : 90.000.000 Cr'
  • Taxes : 86.700.000 Cr'
  • Douanes : 90.000.000 Cr'
Total Gains : 271.700.000 Cr'


Dépenses :
  • Justice : 50.000.000 Cr'
  • Santé : 65.000.000 Cr'
  • Éducation : 60.000.000 Cr'
  • Sécurité : 60.000.000 Cr'
  • Entretien des Forces Armées d'Anaxes : 30.000.000 Cr'

Total Dépenses : 265.000.000 Cr'


BÉNÉFICES MENSUELS
6.700.000 Cr'


  • Rétablissement progressive de l'impôt sur le revenu à 15 % [Sociale]
  • Rétablissement progressive des taxes d'habitation [Sociale]
  • Rétablissement progressive de l'impôt sur les douanes [Libre échange]
  • Suppression du nouvel impôt sécurité, BEAUCOUP trop élevé [Intérieur]
  • Diminution de l'aide sociale vers une rationalisation des prises en charge, soit 40 %, avec présentation des justificatifs adéquats. [Sociale]
  • Baisse des dépenses liés à la santé (10 M)
  • Contraction d'un prêt d'aide pour le redressement d'Anaxes :
      Remboursement sous 6 mois a compté du début du RP

NOTE : Je considère que depuis février, Anaxes répare le tord dû à la gestion trop brutale de la planète. Tu ne seras pas impacté dans la trésorerie initiale (80M) mais tu décrois en revenus bruts. Il faudra de nouveau redonner confiance aux investisseurs.
#36015
Un mois et demis, ce fut le temps nécessaire pour que l'ordre revienne enfin sur Anaxes. L'odeur de soufre disparut petit à petit, les derniers fauteurs de troubles qui persistaient à s'opposer au Gouvernement appuyé par l'aide de la République furent mis aux arrêts.
C'est Tyrus Dugalles et non pas les officiers déployés par la République qui depuis Pol'Anaxes reconquis les cités, il saisit la tête des opérations et des forces de pacification républicaine.
On ne devait cette entorse qu'au cas exceptionnel qu'était celui d'Anaxes, tout était encore trop instable, le peuple devait être sauvé par une figure d'autorité locale et non par de parfaits inconnus venus d'étoiles lointaines très lointaines.
On cherchait à recoller petit à petit les morceaux, à reformer une unité, Dugalles du se forcer à se montrer coopératif avec les représentants de la République, on vint en aide aux nouveaux SDF, on reconstruisait se qui avait été détruit, on soignait les blessés et on « s'occupait » des derniers remous…

Au final le géant d'Azur était le seul et unique responsable, il avait été incapable de gérer une crise qu'il avait lui-même provoqué dans son orgueil, mais cet échec, ce revers les seuls qui avaient su renverser les statistiques, trop incapables de souffrir en silence c'était bien cette masse dégoûtante qui avait voulu sa tête. Cette chose répugnante et sans bannière qu'on appelait le peuple, et qui souhaitait voir les responsables tombés. La flamme dans le regard de Dugalles s’enhardit d'une haine flamboyante, jamais il ne lâchera les reines du pouvoir, il allait dresser le peuple, le dominer afin qu'il forme un schéma qu'on répliquerait partout dans sa République. Mais l'heure ou l'ombre qui saisirait à la gorge le rempart de la République n'était pas venue, il fallait malheureusement regagner la confiance d'une stupide majorité. Une fois partiellement satisfais la commission repartie avec leur départ la seule lumière bienfaitrice quitta la terre d'or et d'azur débuta alors la période des grands tribunaux.


Tous les membres du gouvernement qui avait survécu au soulèvement sautèrent durant cette période à l’exception du directeur des renseignements d'Anaxes restait fidèle jusqu'au bout à Dugalles. La dernière chose sur laquelle put compter celui qu'on surnommait dorénavant le nouvel empereur du centre était ses agents de l'ombres, les seuls à avoirs crus de bout en bout à la vision sinistre de Dugalles. Une liste glissa entre les mains d'une cellule des services de renseignements intérieurs, la liste était trop longues mais les têtes allaient commencer à tomber, mille lames sortirent alors de leurs fourreaux frappant droit au cœur la Liberté.

L'entierté des ministres survivants furent mis en examen et certain furent forcés d'avouer publiquement d'avoir fait partis d'une conspiration visant à faire tomber Dugalles. Ces derniers auraient acceptaient d'importants pots de vins en échange de leurs soutiens contre le gouverneur, faisant passer en force des directives incohérentes non approuvés par le chef du gouvernement pendant son absence. Certains ennemies politiques eux furent également accusés d'avoir était à l'origine de la conspiration afin d'arracher le pouvoir au peuple. Ceux qu'on accusait de hautes trahisons ne sont pas des martyrs d'Anaxes, mais des victimes broyés par la violence, lors de leurs aveux, ils n'étaient plus que des carcasses leurs yeux vidés de toute volonté.

On évita de frapper les noms qui faisaient parti des grandes industries, ces derniers seraient épargnés afin de permettre à Anaxes de reprendre son second souffle.

Une fois les forces militaires reprises en mains, on expédia dans les tribunaux une majeur partie des hauts gradés, ils furent accusé d'avoir indirectement participé à la conspiration en refusant de venir en aide au gouverneur Dugalles empêchant alors d'endiguer la crise et provoquant la mort de millions d'innocents. Cependant la majeur partie échappèrent à l'échafaud afin d'éviter d'entrer en conflit avec les familles nobles d'Anaxes, on se contenta de les écarter pour m'être à la place de jeunes officiers.

La sentence pour ceux qui furent forcés d'avouer d'avoir participé à la conspiration fut la mort, fusillée pour haute trahison, les autres furent jetés aux fers ou englués dans différentes affaires judiciaire coulant leurs carrières de manière définitive.

Pol Anaxes Palais du Gouvernement


Puis vint au tour de Dugalles, les aveux le dédouanèrent de la sanction suprême, cependant c'était de sa faute de ne pas avoir été capable de contrôler son propre gouvernement. D'avoir été trop faible, d'avoir laissé la « corruption » minée Anaxes.
Le mécontentement grondait comme un orage lointain mais bien présent, le géant abaissa alors son regard vers l'orage. Alors qu'on rétablissait lentement mais sûrement les communications avec l'extérieur, le Gouverneur pris pour la première fois parole publiquement depuis le début de la crise. Les caméras diffusèrent depuis la chaîne gouvernementale le discours du gouverneur Tyrus. La population fut au rendez-vous, elle redécouvrit leur gouverneur, droit comme un i, impassible, affublé de sa tenue de gouverneur sombre et surmonté d'épaulettes dorées, son regard fixe tournait vers les caméras. Au fond de lui il n'était plus qu'un monstre aux apparences d'homme…

- C'est à vous monsieur le gouverneur. -


- Tout le monde a pu être évidemment témoin des dernières tragédies, tout le monde a pu comprendre qu'elle a été la portée de ces macabres événements.

On y voit tout les signes qui démontrent la nécessité d'une mutation de notre société et la participation plus effective de chacun à la marche et aux résultats qui nous concerne directement.

Certes dans la situation bouleversée d'aujourd'hui le premier devoir de l'état c'est d'assurer en dépits de tout la vie élémentaire de notre monde ainsi que l'ordre public et aujourd'hui il le fait à nouveau.

C'est aussi d'aider à la remise en marche, en prenant les contacts qui pourraient la faciliter, il y est prêt, voilà pour l'immédiat. -


Le gouverneur parlait là des recherches que lui avait confié le président Cal'Omas.



- Mais ensuite il y a sans nul doute des structures à modifier autrement dit il y a à réformer tout en gardant l'immense transformation positive politique, économique et social qu'Anaxes qu'a pu être accompli en notre temps.

Si beaucoup d'obstacle intérieur et extérieur ont été franchi d'autres s’opposent encore aux progrès, dus à des troubles profonds. Aujourd'hui la corruption a pu être repoussée, aujourd'hui notre ciel n'est plus pourpre, mais bien d'azur.



Un message pour toute la jeunesse qui est soucieuse de son propre rôle et que l'avenir inquiète trop souvent.

C'est pourquoi la crise d'Anaxes, crise provoquait par ce grand corps incapable de s'adapter et de percevoir les troubles qui l'ont atteint en son propre sein, corrompu de l'intérieur par l’avarice et la paresse. Aujourd'hui, la jeunesse doit relever la tête et corriger les erreurs des pères.

Cette faute des pères a déclenché une marée d'abandon, d'arrêt, de violences, il en résulte que notre grande nation est au bord de la paralysie devant nous-même et devant la galaxie, nous Anaxsis devons régler ce problème essentiel de notre époque à moins que ne nous ne roulions vers une nouvelle guerre civile.

Aux aventures et aux usurpations les plus odieuses et les plus huileuses depuis bientôt 31 ans m'ont été imposés en de graves occasions le devoir d'amener la Liberté et plus récemment notre nation à assumer son propre destin afin d'empêcher que certains ne s'en charge, malgré lui.

J'y suis prêt cette fois encore, mais cette fois encore, cette fois surtout, j'ai besoin, oui j'ai besoin que le peuple anaxsi disent qu'ils le veulent. Des faux fils d'Anaxes ont fait souffrir notre monde, mais Anaxes ne plie pas, aujourd'hui j'appelle à l'unité, aujourd'hui rendons la gloire à Anaxes.

Un ensemble de lois sociales et d'aide pour une relance économique sera appliqué dès aujourd'hui. Nous allons tous devoir redoublé d'efforts, mais ce futur en vaut la peine.

Longue vie à Anaxes. -




- Et… nous ne sommes plus en direct. -


Tyrus se leva, balayant la salle de son regard avant de rentrer dans son bureau, la suite sera difficile mais il fallait tenir afin de gagner cette guerre.

_____________________________



Résumé des actions :

- Discours pour tenter de reformer un début d'unité

- Mise en Place de Grand Tribunaux :

Mise en lumière d'une conspiration contre Dugalles, des coupables sont désignés parmi le gouvernement et les opposants politiques. Des aveux publics sont obtenus de force par les services de renseignement intérieur. Le chatiment pour ceux qui avoue est la mort.

Grand remplacement des officiers militaires par une jeunesse inexpérimentée, ces derniers étant jugés en partie responsable de la propagation de la crise.

Formation d'un nouveau gouvernement.

- Mise en place d'une politique de relance sociale économique :

On Diminue encore légèrement les taxes sur les entreprises pour favoriser leurs retours

On lance également les recherches financés par la République afin de régénérer de l'emploi.

- Un regard discret est posé sur la presse afin d'éviter de propager de nouveaux appels à la révolte ou d'enquête sur cette fameuse conspiration.
Alliés de Dugalles [0/5]

... Lecture de la fiche conseillé sur ordinate[…]

Suivre la voix

Le conflit régnait, partout le chaos, le sang, le[…]

[Uyter] Scénario Pirate.

La flotte pirate avait l’habitude de sévir sur […]

Navré de l'attente sur ce dossier. Après étude du[…]

Skylar (Terminée)

Tout cela me parait très bien. A noter que les su[…]