L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Ce monde est une véritable industrie ambulante sur laquelle ont été bâties des villes orbitales incroyablement laides et hideuses. Metellos est également appelée la "Coruscant morte-née". Attention aux Steeps, d'immenses grenouilles rôdant dans les égouts, et redoutables prédateurs connus pour manger les enfants.
Gouvernement : Nouvelle République
#35934
*En construction*



Image

Au bout d'une année entière de règne, une équipe de journalistes fut autorisée à filmer une partie du conseil des ministres, présidée par Kurt Werner, à condition toutefois que toutes les images et audio furent contrôlés par le président et son service de communication pour éviter les faux pas.

Au cours de ce conseil un peu particulier devant la presse on revenait sur le bilan de l'ensemble des mesures qui avaient été prises depuis ces premiers mois de Gouvernance.

La nouvelle table du Conseil des Ministres était grande et toute Ronde toutes les chaises étaient semblables, sauf celle de Wincky stuck, le Jawa présent aussi en tant que conseiller. Les images d'ailleurs le montrèrent peu et certains sons furent modifiés pour éviter les remarques intempestives que ce libéral invétéré faisait sans cesse et qui faisait tant rire Kurt Werner. Cependant l'heure était à la communication gouvernementale pour expliquer ses actions, pas au café du commerce pour démolir sans fondement l'action...
Aussi si il apparaissait et donné une petite image d'ouverture au président, ce jour là il fût pas mal coupé au montage.
Modifié en dernier par Kurt Werner le sam. 10 août 2019 16:50, modifié 3 fois.
#35935



LOI ANTICORRUPTION :


On donna tout de suite la parole à Mr Farbon Declif, le sous ministre de la Justice délégué à la lutte contre la corruption dont le poste avait été créé dans le but de mener à bien ces opérations.

« Pour résumer notre plan qui consistait à permettre à des gens qui reconnaissaient avoir à divers degrés cédé à la corruption de changer de carrière en évitant des poursuites pénales s'ils se repentaient en interne, décrivaient leurs méthodes et leurs complices, de partir avec une certaine somme qui leur permettrait de créer une entreprise de monter un petit commerce, de changer de vie en considérant que s'ils avaient cédé la corruption c'est qu'il n'étaient pas faits pour être fonctionnaires.

Ces départs à l'amiable pour ceux qui avouaient leurs crimes étaient façon de purifier l'Etat tout en évitant une guerre civile à nouveau.. une sorte de soupape de sécurité pour le passage d'une ère de corruption totale à une nouvelle ère beaucoup moins corruptrice et corrompue.
Dans le climat d'impunité totale, cela n'aurait pas été juste de changer d'un coup les règles du jeu et de s'en prendre à ceux qui jouaient les anciennes règles sans savoir qu'elle changeraient.

Aussi après ces 3 mois dits du grand "pardon", et le départ des "repentis" il y eut de changement d'organisation des contrôles intempestifs est aléatoires et des contrôles de contrôleur. »




Alors sur cette année le coût total fût le coût total des démissions des "pardonnés", plus le coût supplémentaire des contrôles supplémtaires nous ont coûtés une somme pas négligeable.

« Les journaux avaient faits polémique à l'époque mais désormais qu'ils sont plus neutres avec des diversités d'opinion qui s'affirment la presse de l'opposition oligarchique ne peut plus, comme par le passé, faire campagne facilement, impunément, sur des arguments fallacieux.

Les témoignages des repentis qui nous ont dénoncé tous les systèmes et une bonne part de leurs complices, nous ont permis d'améliorer non seulement nos techniques de repérages des fraudes, mais ils ont permis aussi de savoir qui devaient être étroitement surveillé, pour accumuler des preuves pour leurs futurs procès.

Dans l'ensemble peu des corrompus étaient restés en place pour faire les sous-marins quand ils savaient que les contrôles et leur efficacité augmenterait, comme les peines de prison, et que toute indulgence n'existerait plus dans l'avenir... »



Il leva la tête et regarda le président dans les yeux en souriant, confiant...

« Je ne sais pas président s'il est virtuellement possible d'éradiquer toutes corrections mais ce qui est sûr c'est que nous nous y employons.

La population s'aperçoit chaque jour que des têtes tombent, des gens sont corrompus et qui n'ont pas saisi l'opportunité le pardon qu'on leur présentait.

La population n'a pas de pitié pour ces gens-là, elle s'aperçoit de jour en jour qu'il y a moins de corruption.

Le dernier sondage a permis de montrer que les gens sont désormais 20 % de plus que le même sondage de l'année dernière, à penser les fonctionnaires sont honnêtes en général.

Les fonctionnaires en place sont très content parce qu'il s'aperçoivent peu que peu que leur image de marque augmente.

Si on les considèrent toujours comme feignants on ne pense plus majoritairement qu'ils sont souvent corrompus.

L'image notamment de la police a beaucoup augmenté auprès des petites gens et notamment pour les flics les quartiers pauvres qui, jusqu'à présent étaient considérés surtout comme une milice pro bourgeoise. »


« Et d'un point de vue concret monsieur Farbon? » le coupa le président.

« Et bien nous avons payé le coût des pardonnés, achetant ainsi une paix relative avec les petits agents du système précédent.

Le surcoût pour les contrôles en tous genres dans toutes les disciplines et pour les frais de justice que cela engendre est compensé largement par deux choses tout d'abord les économies réalisées grâce à l'élimination de la corruption.

Nous avons fait des économies importantes sur divers projets.

Au final en moyenne, nous avons fait des économies de 6 pour cent que nous pourrons utiliser...
»


« Je veux qu'un tiers de ces économies réalisées chaque mois soit versées sous forme de primes aux fonctionnaires en général et plus particulièrement à ceux bien notés par leur hiérarchie et approuvés secrètement par une majorité de leurs collègues.
Désormais les corrompus savent à quoi ils s'attendre : peines lourdes de prison et des amandes importantes.
»


« Mais désormais, à la différence d'avant où l'on considérait que s'il y avait des corrompus il n'y avait jamais de corrupteurs et en tous cas ceux-ci n'étaient jamais poursuivis, la justice trouve désormais des choses sur certains corrupteurs et des enquêtes menées sereinement, patiemment mais implacablement ont permis des condamnations à des peines sévères.

De plus quelques grands procès ont permis d'obtenir des paiements de grandes sociétés condamnées et la fin affichée de l'impunité totale.

Comme vous l'aviez demandé dans la loi, les peines prenaient soins de ne pas détruire les entreprises en questions, elles les firent payer cependant de lourds tributs à qui pouvaient payer immédiatement et des parts de ces entreprises.
L'Etat Méttelien a ainsi obtenus entre 10 et 30% des parts(selon le paiement précédent) des entreprises fautives afin de capitaliser et d'augmenter ses profits annuels et donc son budget.
»




« Au final président, si le coût financier des départs et des contrôleurs supplémentaires nous a coûté au départ.
Les gains réalisés, partagés pour un tiers avec les fonctionnaires et pour un seconde tiers nous a permis de payer les contrôleurs supplémentaires et le dernier tiers faire des économies sur l'ensemble de nos budgets des projets et des services annuels.

Désormais nous avons accru nos possessions et donc nos dividendes et ainsi notre budget annuel.

Surtout nous avons fait baissé la corruption, tout le monde le sait : la population et les corrupteurs potentiels...

De plus dans cette affaire il y a eu de la distribution pour le pouvoir d'achat : pour les fonctionnaires et pour les repentis, permettant d'augmenter la consommation et la création d'entreprises.
»
Modifié en dernier par Kurt Werner le sam. 24 août 2019 22:06, modifié 1 fois.
#35938



LOI DE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE ALIMENTAIRE DE PROXIMITÉ :


Interrogée par le président, la Ministre du commerce madame Stealnit se leva, toussa et parla d'une voix un peu fluette.... qui peu à peu devint stridente, mais au montage on améliora le son pour les spectateurs...

« Alors la tentative que nous avons faite pour créer de nouvelles l'épicerie de rencontre, ou dîtes de vendeur ambulant n'a fonctionné que partiellement :
Les recherches de filières d'approvisionnement ont conduit à de meilleures arrivées, plus régulières à un coût de revient moins important, les classes sociales moyennes hautes et basses en achète plus que précédemment, des produits de bonne qualité un peu exotique de plus en plus à moindre coût..

Contrairement à notre intention de concurrencer les grande entreprises du secteur, finalement ils sont arrivés à faire qu'un grand nombre de ces approvisionnement exotique soit fait par eux ...
»


« Madame, permettez moi d'intervenir...

Vous dîtes que nos concitoyens mangent plus de produits diversifiés, dans des conditions sanitaires réglementaires, que le coût de revient de l'approvisionnement est moindre, ce qui permet soit d'augmenter les bénéfices quand on vends dans les quartiers riches, ou de baisser les prix dans les quartiers pauvres, afin de réaliser des profits un peu moins importants, mais de vendre finalement à plus de clients...
Que cela a permis de créer des emplois de vendeurs ambulants non existant auparavant augmentant leur sort également ?
»


« oui président mais c'est vrai, mais vous espèriez que ce soit des indépendants qui puissent concurrencer les grands groupes... »

«
Pardonnez-moi d'insister madame la ministre, le rapport dit, il me semble, que 40 pour cent de ces sociétés d'approvisionnements on été créés non pas par des grandes entreprises mais par des nouveaux acteurs regroupés souvent des cadres ou indépendants.

Ça crée des entreprises à dimensions plus humaines mais surtout de nouveaux groupes dont le dynamisme et l'opportunisme, représentent les vraies forces vives de la nation Métellienne, vous verrez que ceux-ci s'adapteront de façon agiles aux nouvelles règles car plus ouverts au changement et moins arque-boutés sur leurs lauriers et leurs certitudes.

Ce n'est donc pas un échec tel que je le vois mais plus pour l'instant une demie réussite...dont je vous félicite.
Ce que je veux c'est que nous trouvions plus d'accords pour importer plus de produit à des tarifs dégressifs pour cela nous allons trouver des accords avec des planètes ou des entreprises lointaines productrices et qui sont d'accord pour nous les vendre à un tarif préétabli quitte à faire des partenariats croisés.

Importer pas cher de la nourriture en grande quantité garantissant l'achat d'un certain tonnage de production.

Beaucoup d'agriculteurs de coopératives et d'Etats vivant du commerce agricole seront contents de pouvoir s'assurer d'un prix fixe pour au moins une partie de leurs productions, s'assurant ainsi contre une chute des prix due à un effondrement des marchés...qui ruinent chaque année tant d'agriculteurs mal placés sur les marchés lors d'une crise.

Les seules façons de s'en tirer c'est de se diversifier beaucoup ou d'avoir des contrats établis à l'avance pour garantir l'écoulement de la production et d'assurer de rentrer dans ses frais et de vivre de son activité, croyez moi mon père était propriétaire terrien, je sais les difficultés que pouvaient avoir les fermiers selon que les récoltes soient bonnes ou mauvaises.
Voyez tous ce qu'il est possible de faire, quitte à acheter une partie des terres, quitte à fournir de la main d’œuvre pour aider aux récoltes, ou leur vendre des machines agricoles performantes...

Je veux que dans vos négociations vous emmeniez certains entrepreneurs afin de les aider à obtenir ces contrats d'approvisionnement en plus que de trouver des débouchés pour ces entreprises.
»

**
Elle se remémorait leur dernière entrevue dans l'après midi où le Président lui avait bien précisé qu'il comptait favoriser les nouvelles entreprises, l'exportation et de ne jamais oublier d'avoir dans tous les déplacements, Enrico Vespucci pour qu'il puisse lui aussi saisir les opportunités potentielles...
**
Modifié en dernier par Kurt Werner le sam. 24 août 2019 22:10, modifié 1 fois.
#35972
LOI SUR LA RECHERCHE : A) LES SQUEEDS UTILES




La parole fut donnée alors à Monsieur Althor Bak le ministre de la science, de la recherche et de la transition écologique en marche. C'était un Ithorien sauvé de l'attaque de siths de sa ville Flottante par Juan Paquito venu le chercher pour le ramener comme scientifique. Ses compétences extraordinaires notamment en terme de biologie le conduire à la tête du ministère élargi à ses compétences.

« Monsieur le président la recherche a fait des progrès dans tous les programmes et dans tous les domaines dans lesquels nous avons concentré nos efforts comme je l'ai préconisé, notamment dans les domaines qui vous tiennent le plus à cœur.

Nos analyses nous ont révélé que les Squeeds étaient bien plus nombreux que notre estimation de départ.

Les études nous montrent qu'ils ont une capacité à se reproduire phénoménale et qu'ils ont également une capacité de s'autoréguler en fonction de la nourriture ou des pertes subiées par le clan, ils deviennent plus fertiles.
La recherche nous apprends par ailleurs que la chair du Squeeds sa graisse et sa peau, parfaitement adaptée aux conditions climatiques de Métellos, se transforme idéalement en engrais biologique permettant aux plantes, et notamment aux plantes sélectionnées pour pousser partout sur les murs et toits des bâtiments. Elles leur apporte une des éléments dont le sol est pauvre qui leur permettent de mieux pousser, mais aussi des éléments permettant de mieux résister aux pluies acides et aux gaz et toxines surabondantes sur Métellos.

Tout cela sans les conséquences négatives sur l'écologie des engrais habituels.

Leur prélèvement reste très dangereux aussi nous devrions confier cette mission à des droids spécialisés, mais cela nécessite un investissement important, ou alors à des professionnels tels que les équipes de la GRF qui pour l'instant sont pas revenues depuis des années à récolter sans aucune perte.



Les études montre que la qualité de l'air et l'acidité des pluies vont dans le bon sens grâce à ce qu'on nous avons entrepris.

Les bâtiments commencent à s'équiper un peu partout de plantes grimpantes et de toits végétaux comme demandés, les incitations financières ont amenés déjà 30% des bâtiments à s'équiper et l'approche des sanctions en fin de deuxième année laisse les entreprises concernées se frotter les mains, ils sont obligés d'embaucher et de former beaucoup de jeunes pour répondre à la demande...

En ce qui concerne directement les gazs à effet de serre et autres toxines dégagées, les entreprises, par peur des sanctions prévues l'année prochaine ont commencé à faire des progrès, les plus vertueuses bénéficiant du bonus Malus, ce qui a permis d'avoir des avancées dans le bon sens, réduisant notre production de poisons toxiques pour la planète, mais c'est un travail de long terme dont nous ne verront pas les fruits réels avant plusieurs générations, cependant il est important de prendre ce virage...
»



Le président Werner se tourna vers le Ministre du commerce et lui demanda de prendre la parole...

Wincky Stuck marmona ... « voilà lui il est pas chiant au moins ! »

Le ministre Lormok Kassie Bennet, délégué au commerce intérieur précisa :

« En ce qui concerne Les engrais Squeeds, pour l'instant le Marché était occupé par 3 grandes entreprises qui ne se faisaient pas une grande concurrence et maintenaient des prix assez hauts.

Nous avons signé un accord quintuplepartite ... enfin entre 5 parties :

Ces 3 grandes entreprises pourront fabriquer l'engrais Squeed sans concurrence à condition :

-de payer 10% pour le brevet à l'Etat Métellien.

-d'ici 6 mois d'écouler tous leurs stocks d'engrais polluants mais interdiction d'en produire ou d'en vendre (à moins de produire proprement et uniquement pour vendre à l'export)

-d'acheter leurs stocks sur le marché Métellien aux entreprises ayant la concession à condition que ces entreprises puissent fournir assez de matière première et vendent à un prix fixé par les 3 parties (dernier mot revenant à l'Etat)

-La GRF pour services Rendus à la première concession de 10 ans

-sous réserve qu'ils puissent fournir assez de chair à Squeeds à un prix renégocié chaque année (20% du prix de vente au public).


L'Etat remercie la G.R.F. car le brevet a été trouvé par leur chercheur devenu Ministre et l'entreprise a fait dont du Brevet à l'Etat justifiant la première concession. »


Espace Mandalorien Population : 41 M[…]

Fiche archivée. Merci de l'intérêt porté à notre […]

Skylar (Terminée)

Fiche archivée. Merci de l'intérêt porté à notre […]

Rimio Straylor

Fiche archivée. Merci de l'intérêt porté à notre […]

Aslan Mulchy

Bien, Déjà, il semble qu'à la fin de l'histoire i[…]

Scénario CSU

Merci de prendre connaissance du sujet ici présen[…]

Scénario Républicain

Merci de prendre connaissance du sujet ici présen[…]

Scénario Impérial

Bien, Avant tout, nous tenions à t'assurer de not[…]