L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Située dans le Système Axum, cette forteresse est connue pour être le Défenseur du Noyau en raison de son emplacement sur la Voie Perlemienne. Oecumenopolis, on peut la comparer à une Coruscant verte en raison des parcs naturels et espaces verts éparpillés autour des cités.
Gouvernement : Nouvelle République
Avatar de l’utilisateur
By Tyrus Dugalles
#36067
Bureau du gouverneur Tyrus Dugalles – Anaxes



C’était un soir sans lune, la nouvelle marge politique mise en place par le nouveau gouvernement Anaxsi portait lentement ses fruits. Un semblant de calme et d’ordre était revenus, le seul sursaut de colère fut au moment des grands tribunaux, des gens étaient mort et un sentiment de malaise collectif sur cet événement, c’était créé. Quelques choses sonnaient faux pourtant les gens cherchaient à ne plus à en parler, à continuer leurs vies, quelques entreprises se réimplantes timidement sur Anaxes relançant doucement l’économie. Les caisses étaient reparties dans le vert, les décisions du gouverneur avait fait mouche, pourtant renouer la confiance était difficile.
La base de pouvoir sur lequel s’appuyait le gouvernement était encore fragile, le Gouverneur Dugalles ne devait la vie qu’à l’aveu arraché d’âmes en peine innocente. Sans avoir de remords cet événement marqua Dugalles d’une peur vis-à-vis du peuple anaxsi, il ne comprenait pas ces derniers et inversement. Si aujourd’hui plus personne ne réclamait sa tête sur le pilori la psychose elle était indélébile.

Une fois que les prérogatives de sécurité levées la presse intergalactique débarqua rapidement sur place. Ces derniers ne s’intéressaient pas au relatif retour au calme, les vautours cherchaient à trouver du sensationnel.A deux reprises des journalistes avaient tenté de s’infiltrer dans le palais du gouverneur à la recherche d’archives qui pourrait alimenter un scoop. Depuis Dugalles déménagea son administration sur son propre vaisseau, le Star Destroyer « Main de Tyr » maintenu en orbite basse au-dessus d’un océan. Mais ce soir-là alors que Dugalles restait debout à observer depuis une vaste baie vitrée l’immensité bleue sombre, les remous des eaux, accompagnés dans sa contemplation par un vieux holodisque tournant sur son phonographe. Deux hommes pénétrèrent à bord du pont d’observation, ils étaient vêtus d’un long manteau noir chacun, sur leurs crânes trônaient un feutre de soie également noir. Dugalles se retourna lentement, ses deux yeux verts se plissèrent à leurs venus.

- Qui vous a autorisé à monté sur ce pont ? Je n’attendais aucun entrevue. -


L’un des deux hommes en noir se tourna vers le panneau de commande de la seule porte de sortie, l’autre resta figé sur place, les deux intrus se muaient dans le silence. Seule la mélodie grinçante raisonnait dans la pièce. Dugalles garda son regard blasé braqué sur ces deux mystérieux invités, tout en se rapprochant lentement de son bureau.

- Gouverneur Dugalles… -


Dugalles se contenta de tirer discrètement un de ses tiroirs pour en ressortir un pistolet blaster, sans s’en saisir, il se focalisa sur l’homme qui lui avait adressé la parole.

- Je n’attendais personne, votre intrusion ici est un délit. -


Celui qui s’était afféré à trafiquer le panel de commande prit la parole.

-Pas exactement. -


Sa main glissa dans l’une de ses poches, le géant n’attendit pas un instant avant de saisir de son arme personnelle et de tirer… Il était un temps ou les délits n’étaient plus que punit par la mort.
Après que Dugalles ai tiré plusieurs salves, l’holodisque qui se jouait depuis tout ce temps commença à émettre un son strident et désagréables. L’un des hommes en noir releva le petit bras mécanique qui grattait le cercle noir.

- Je suppose que vous êtes venu pour moi et bien j’attends, faites votre travail mieux que ça. -



- Vous vous trompez sur nous monsieur Dugalles. -


L’homme sorti finalement de sa poche une holobande couleur d’argent et la tendit au gouverneur.

- Qu’est-ce ? -



- Voyez par vous-même. -


Dugalles passa rapidement la bande, une image holographique jaillit, la scène enregistrait se passait dans des bas-fonds, quatre murs en pierre polie, un sol en permabéton sale. Quelques hommes entouraient un autre attaché à une table métallique. Ces derniers travaillaient quelques outils en main, ces mêmes outils rentraient et sortaient par différent interstices se frayant un chemin à travers la chair à vif. Celui qui était attaché se contorsionnait de douleur on le maintenait éveiller par le biais d’impulsion électrique et on forçait ce derniers à répéter quelques choses. Un dernier protagoniste s’invita à ce tableau macabre, le gouverneur Dugalles en personne venant assister au dernier moment du ministre de l'Intérieur Polrev.
La scène sur holobande continua quelques minutes supplémentaires, Tyrus repensa à cet instant précis. Cet homme allongé était un ancien camarade d’université, ce dernier se tenait en dessous de lui à cet instant de l’holobande, aucuns agents ne s’était retournaient seul Polrev attaché pus plonger son regard dans celui de Dugalles et bien que le reste du corps du géant était impassible la flamme verte de ses yeux qui l’animait était chancelante, Dugalles avait peur non pas pour son ancien amie mais pour sa propre vie. Polrev aura été le seul à pouvoir en être témoin de l’ignoble vérité. Il n’était pas venu à son exécution publique, ce jour-là, il était plongé dans de la paperasse pour sélectionner des profils qu’on lui fournit pour reformer un nouveau gouvernement…

- Je vois. Sachez que je ne céderai à aucun chantage. Je préfère diffuser ces enregistrements moi-même pour avoir la possibilité de vous conduire à l’échafaud avant moi. -



-Nous ne sommes pas une organisation tiers, nous travaillons pour une cellule spéciale des renseignements de la Nouvelle République.-


Dugalles fronça les sourcils, il y avait certes des garnisons Républicaines sur Anaxes, qui n’avait rien fait lors de la guerre civile sois dit en passant, mais il ne pensait pas que le gouvernement fédéral posterait leurs petits oiseaux chez lui.

- Vous êtes prêt à enfreindre les lois républicaines pour… J’avoue être... Agréablement surpris, je pensais notre République trop faible pour pouvoir agir de la sorte. -



-Agréable ? Étrange réaction, mais peut importe… -

Les deux hommes retirèrent leurs feutres qui couronnaient leurs têtes, laissant pleinement apparaître leurs visages, les deux individus étaient humains et plutôt âgés.

Image



-Si nous sommes venus ici gouverneur, c’est pour vous proposer quelques choses. -


- Faites. -



-Nous avions pour mission officielle de surveiller vos prochaines décisions pour s’assurer que vous n’appliquerais plus rien de dangereux pour le peuple Anaxsi et la république. Cependant nous avons reçu d’autres ordres. Vous êtes meilleur amiral que gouverneur, ne prend pas mon affirmation pour une insulte simplement comme un constat. En ces temps qui courent nous auront bientôt besoin d’individus compétents et qui partagent un certain détachement vis-à-vis de certaines lois morales pour prendre des décisions difficiles en temps de crise. Vous l’avez déjà prouvé par le passé que vous êtes ce genre d’hommes sur le terrain. Quant à ce qui est de votre dernière manœuvre elle était un peut trop risquer Gouverneur. Vous avez trop attiré le regard, quand bien même vous avez été capable de remettre en état Anaxes, le mal a été fait, nous nous sommes penchés sur votre cas. À l’heure qu’il est cet enregistrement aurait dû être envoyé sur le réseau holonet et votre peuple en aurait terminé avec vous.-


- Pourtant ce n’est pas le cas. -





-Exact. -


Les deux hommes se regardèrent un instant avant de hocher simultanément la tête.

-Nous faisons rarement ce genre de confidence, voir jamais, pourtant aujourd’hui nous ferons une exception. Nous sommes tous les deux Anaxsis et nous avons pu percevoir votre appel à la résistance contre l’empire le jour de votre sécession au marteau d’Azur. -


-Et malgré tout ce que vous avez fait aujourd’hui nous ne pouvons pas nous permettre de perdre un homme comme vous. Nous avons intégré cette instance des renseignements, car elle nous laissait libre de décisions pour que la République puisse prospérer. -


C’est pourquoi nous vont proposons le choix suivant : Dans quelques jours une vagues de rappel pour d’anciens officiers seront lancés, vous serrez également appelez à revenir à votre ancien poste. Bien que l’état-major actuelle ne soit pas totalement favorable à votre retour notre bureau a les moyens de convaincre le Haut Amiral.

-Selon les lois anaxsis ça sera à vous de décider qui vous remplacera pendant votre absence. -


- Et la seconde option et une mort assuré c’est cela ? -


-C’est un choix. -


- J’ai quitté l’Amirauté car je pensais avoir mieux à faire que de traquer de vulgaires pirates, la situation risque-t-elle de changer prochainement ? -


- Nous ne sommes pas habilités à vous répondre précisément, mais ce qu’on peut vous dire c’est qu’il risque d’y avoir autres choses que des pirates qui s’opposeront à la République très prochainement.-


- Je vois… -


Dugalles était restait immobile, esque la promesse d’une nouvelle mort l’avait fait réagir comme lors du siège du palais de Pol’Anaxes, rien n’est vraiment sur aujourd’hui cette mort qui se présentait sous un autre jour ne semblait pas avoir le même impacte. Le géant d’azur avait juré de créer sa propre République en débutant par Anaxes, la guerre civile était un passage nécessaire, mais s'il avait été découvert... Aujourd’hui on permettait de réintégrer au vieil amiral les rangs une chance inespérée pour son cas. Dugalles restaient silencieux, un court instant était conscient de ce qui était en jeu… Sa vie une chose trop précieuse pour la galaxie pour qu’elle puisse être gâchée. Dugalles laissa planer quelques secondes supplémentaires le doute avant de finalement donner sa réponse.

- … Et bien je suppose que ça me donne une raison de revenir. -


-Nous sommes heureux d’entendre cela gouverneur.-


-Vous disposerez d’un délai d’une semaine avant de devoir quitter Anaxes le temps pour régler vos affaires. -


-Oh, et n’oubliez pas, nous avons fermé les yeux sur votre cas cette chance est exceptionnel et elle ne se reproduira pas, vous serez encore étroitement surveillez là ou vous serez affectés. Nous sommes prêts à passer sous silence les derniers événements pour le bien de la République, cela ne se reproduira plus. -


- Bien. -


Dugalles se retourna lentement vers la baie vitré, l’air pensif, un simple signe de la main indiquait aux deux hommes qu’il pouvait sortir. Ces derniers saluèrent avec respect le géant d’Azur avant de repartir dans l’ombre. Lorsque l’annonce de son départ fut finalement officialisée les médias, se jetèrent sur l’occasion pour cracher tous leurs venins, « L’empereur du centre s’enfuit par la petite porte de derrière ! » ; « Le boucher d’Anaxes s’apprête à bafouer d’autres peuples » « Le symbole de la dictature s’empare du costume des défenseurs de la Libertés ! » et autres titres aguicheurs fleurirent sur l’holonet. Il laissa à son poste Krov et réhabilita le sénateur Tasoy, une fois les affaires réglées sur place Dugalles partit à bord de son vaisseau personnel la main de Tyr en direction de Coruscant.
Alliés de Dugalles [0/5]

... Lecture de la fiche conseillé sur ordinate[…]

Suivre la voix

Le conflit régnait, partout le chaos, le sang, le[…]

[Uyter] Scénario Pirate.

La flotte pirate avait l’habitude de sévir sur […]

Navré de l'attente sur ce dossier. Après étude du[…]

Skylar (Terminée)

Tout cela me parait très bien. A noter que les su[…]