L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Aussi loin que remonte l'histoire du voyage interstellaire, Coruscant demeure la planète-capitale, le centre politique de la Galaxie. Entièrement recouverte d'une vaste mégalopole, elle ne produit aucune denrée, et le trafic aérien dédié à la nourriture remplit à lui tout seul le ciel de la planète.
Gouvernement : Nouvelle République
#37837
Après quelques jours passés sur Mrisst, il était temps pour Jessa de rentrer sur Coruscant. Rangeant ses affaires, elle quitta l’hôtel. Un pas dehors, elle observa le ciel. Un paysage comme celui-ci allait la manquer, c’est certain. Mais les ténèbres des bas-fond de la capitale républicaine l’attendaient. D’un pas nonchalant, elle se dirigea vers le spatioport.
Assise, elle réfléchissait à la suite des évènements, faisant le point. Elle a collaboré avec un autre mandalorien, obtenu de l’argent. Elle prit son casque entre ses mains, regardant la visière. Elle n’avait aucun objectif à long terme pour le moment, elle n’en a jamais eu.

Arrivée à destination, elle décida de continuer à pied, descendant de plus en plus profondément dans les quartiers inférieurs. Après avoir été habituée quelques temps aux regards de gens issus de milieux modestes voir riches, elle se sentait étrangère à ceux des ivrognes et des voyous. Arrivée dans une zone inconnue, elle s’arrêta quelques secondes, cherchant son chemin. Elle s’était perdue.

“- Bravo Jessa, te voilà seule dans une zone potentiellement dangereuse, perdue au milieux de nul part…”

Elle entendit des bruits derrière elle, ainsi qu’un ricanement.

“- Et bien qu’avons nous-là ? Tu es perdue ma jolie ? Héhéhé…
- … et bien évidemment voilà que des relous viennent me faire chier, ça tombe bien j’avais besoin de me changer les idées.”

Elle se retourna alors, un sourire mauvais, cognant son poing contre sa paume, et vit alors un cyborg, accompagné de trois robots ainsi qu’une dizaine d’hommes de mains armés d’outils tranchants. Vu leur nombre, elle pourrait en tuer la moitié mais ne survivra sûrement pas à l’affrontement.

“- Je vois que tes petits copains et toi êtes nombreux, désolée certains vont devoir attendre leur tour.
- Oh ne t’inquiète pas chienne de mandalorienne, on se débrouillera très bien. Personne à l’horizon, et quand on en aura fini avec toi tu…”

Il n’eu pas le temps de finir sa phrase qu’il reçut un uppercut qui lui décrocha sa mâchoire. La jeune femme déboîta le bras d’un homme à côté, sauta sur les épaules d’un troisième pour l’étouffer avec ses cuisses, avant d’exploser la tête d’un droïde en frappant avec ses deux poings vers le bas. Avant qu’ils n’aient le temps de dégainer leur blaster, elle prit la fuite. Si elle leur tirait dessus, les autorités commenceraient à enquêter sur les meurtres, et elle n’a pas les moyens de se défendre en justice.

“- La salope ! RATTRAPEZ-LA !!! TUEZ CETTE GARCE ! Radu ne pardonne pas !”

Esquivant les tirs de blasters, la jeune femme courut dans les ruelles, essayant de semer ses poursuivants. Mais un tir vint la percuter au niveau de la hanche, la faisant tomber sur le sol, tandis qu’elle entendait ses ennemis se rapprocher d’elle. Serrant les dents, elle sentit le liquide chaud s'écouler sur le sol. Elle se releva, et voulut mettre sa main pour ralentir au maximum l'hémorragie, mais la brûlure était trop douloureuse. L’adrénaline lui permit de continuer à se déplacer, mais pas trop brusquement pour éviter de perdre trop de sang.
Sa vue commençait à être de plus en plus floue, sa respiration haletante et saccadée. Au bout de quelques dizaines de mètres, elle s’écroula derrière quelques caisses. Les bruits de pas s’arrêtèrent brusquement à quelques mètres de là.

“- Tu as de la chance sale garce d’être dans son territoire, mais il va bien falloir que tu t’en aille, et à ce moment là crois-moi on sera là pour t'accueillir !”

C’était peut-être un piège, et malgré le bruit des pas de plus en plus lointains, Jessa resta couchée. Pourquoi l’ont-ils épargnée ? Que voulait-il dire par “territoire” ?
Mais la vue de la zeltronne se floutait encore plus, et elle sentit que dans quelques secondes elle allait s’évanouir. Dans ses quelques dernières secondes de conscience elle observa les alentours. Personne. Pas un seul être vivant. Les murs étaient remplis de tags sans aucun sens, des gribouillages colorés qu’elle ne pouvait plus lire. La dernière chose qu’elle vit avant de perdre connaissance fut une silhouette atterrissant près d’elle.

“- AH tu es ENFIN réveillée ! C’est pas trop tôt !”

La première chose que vu Jessa en ouvrant les yeux, ce fut un visage à quelques centimètres du sien, une peau pâle, un grand sourire violet avec du rouge à lèvre allant de la bouche à la joue, de grands yeux ronds roses et une mèche bleue. Très surprise, elle sursauta, mais sentit une très vive douleur au niveau de la hanche gauche, et constata que sa plaie a été bandée. Elle mit quelques secondes à se calmer, constatant alors qu’elle était encore en vie, puis observa la situation. Elle était dans un bâtiment, avec des lumières de partout, énormément de tags, des gribouillages et dessins, mais aussi de nombreuses armes et outils. La salle était dans un état déplorable, avec des objets et vêtements éparpillés de partout. Elle repéra sur un bureau son casque, et à côté son plastron. Son plastron ? Puis le sens du touché revint, et elle sentit un poids sur tout son corps, quelque chose de chaud. Elle connaissait cette sensation, la personne devant-elle était allongée sur elle, sous les draps, et au touché elle pouvait deviner qu’aucune des deux ne portait de vêtements.

“- Où… Où suis-je ?” Demanda-t-elle d’une voix faible, en se massant le front.
“- Bienvenue dans mon magnifique palace 5 étoiles temporaire !
- Qui… Qui es-tu… ?”

Elle sentit une main sur sa bouche, tandis que la mystérieuse jeune femme mit son doigt sur sa bouche pour mimer le silence.

“- Chuuuut ne parle pas tu vas rouvrir la plaie ! Moi, c’est Kate, mécanicienne, franc-tireuse et cinglée officielle de cette partie des bas-fonds. Je t’ai trouvée dans les vapes à la limite de mon territoire, allongée sur le sol. Alors je t’ai ramassée, soignée, et te voilà !
- Combien… Combien de temps…
- Blablablablabla arrête de parler ! Je t’ai trouvée hier soir et je t’ai soignée ! T’avais perdue beaucoup de sang, du coup t’était complètement gelée, alors j’ai du t’enlever ton armure pour te réchauffer pendant toute la nuit et ce n’était pas du tout désagréable loin de là mais là je m'égare…”

Elle parlait beaucoup sans s’arrêter, si bien que Jessa était trop fatiguée pour comprendre tout ce qu’elle disait. Kate parlait avec énormément d’enthousiasme, d’une manière très juvénile et appuyée, en bougeant les yeux et les mains. Elle s’était relevée, montrant un corps athlétique et fin, elle ne devait pas dépasser les 170 centimètres. Quelques tatouages bleus et violets formant des nuages et des balles. C’est là qu’elle remarqua ses deux longues nattes bleues qui atteignent presque les chevilles.

“- Viens t’habiller, j’ai fais à manger tu dois prendre des forces ! Tu verras je suis une véritable cordon bleue n’est-ce-pas monsieur poiscaille ? Ah, j’oubliais il ne peut pas répondre il est encore en réparation.”

Tout en se frottant le visage, Jessa se leva du lit, et ramassa un sous-vêtement qu’elle enfila, avant de diriger vers un miroir. Malgré les nombreux graffitis de couleur bleu et violet, elle pu discerner le bandage, ou plutôt le morceau de tissu enroulé autour de son ventre. Délicatement elle le retira pour “admirer” la petite nouvelle cicatrice ajoutée à son corps de guerrière. Une très grosse trace brûlée, mais plutôt bien soignée. Une délicieuse odeur venant de plus loin dans la pièce attira son attention.

“- VIENS ! La pizza est prête !”

Jessa s’approcha alors d’une table, tandis que la cuisinière fit valser frénétiquement tous les objets se trouvant dessus pour y placer le dit plat. Une pizza remplie d’ingrédients étranges, ou en tout cas à l’apparence méconnaissable. Lorsque la zeltronne prit une part et la porta à sa bouche, elle vit le sourire et le regard impatient de Kate, comme lorsqu’un enfant fait à manger pour la première fois à sa famille. Malgré l’apparence qui laisse très à désirer, le goût était à tomber.

“- Alors ?
- Che chuper bon !”

Jessa avait encore la bouche pleine mais le regard insistant de Kate l’avait poussée à parler malgré tout. Après cette réponse, la cuisinière sauta sur place, les bras en l’air, comme si elle venait de remporter un prix. Elle sauta sur Jessa, la prenant dans ses bras, la faisant tomber par terre. Tout en se relevant, la mandalorienne posa les questions qui lui trottaient dans sa tête depuis son réveil.

“- Donc tu t’appelles Kate ?
- Ouep !
- Et tu vis ici ?
- Ouep !
- Tous les tags et gribouillages sur les murs, sols et plafonds, c’est toi ?
- Ouais c’est trop géniale non ?
- C’est vrai que ça colore un peu, c’est plus joyeux que le ton sombre des bas-fonds.
- Je savais que tu allais aimer !”

Kate se leva précipitamment, regardant en direction de la porte, et couru vers ses outils. Elle faisait des manipulations mécaniques sur une sorte d’arme, frappant et faisant tourner des boulons avec une clef.

“- Habilles-toi, poiscaille est bientôt réparé, face de robot t’attend là où je t’ai trouvée, on va LUI FAIRE SA FÊTE ! Tu as raison Kate, j’ai bien envie de tirer sur quelque chose maintenant que je suis en forme. Aah ravie de te retrouver mon poiscaille adoré !”

Elle se dirigea vers la sortie avant de s’arrêter brusquement.

“- Dépêche toi ! Oh attend, j’ai oublié de m’habiller.”

Tout en continuant de courir, elle se jeta sur un mini-short rose, un soutien-gorge double couleur rose et noir, un collant rose sur la jambe gauche et un autre sur le bras droit, une paire de mitaines noires, quelques ceinturons et enfin ses chaussures. Elle mit un blaster à sa taille, prit l’arme qu’elle dénommée “poiscaille”, un lance-missile E-60r modifié physiquement, le faisant ressembler à une espèce de poisson prédateur.
Jessa quant à elle ne posa pas plus de questions, elle voulait se venger de ses poursuivants. Revêtant son armure de mandalorien, elle s'apprêtait de prendre son casque, mais Kate se mit devant elle, deux bombes de peintures en main.

“- EH ! J’ai une superbe idée ! Vu qu’on va former un super duo, ça te dirai que je tag ton armure ? Ne t’inquiète pas celle-là partent facilement.
- Euh…
- Tu veux bien ? Parfait merci !!!!”

Devant tant d'enthousiasme, et se sentant redevable, elle la laissa faire, et elle trouva le résultat assez humoristique et intéressant.

“- Le casque je peux ?
- Non pas le casque, il doit rester comme ça.
- Hmm tu as l’air d’y tenir, je ne vais pas insister. Alors en route ! Allons faire exploser la bouche à Radu, peau-rouge !
- Hein quoi ?”

Prenant son lance-roquette sur l’épaule, elle fonça en direction de la sortie, avant de grimper sur des murs et des balcons, sautant de bâtiments en bâtiments. Elle était extrêmement agile, et s’amusait à chaque passage sur un mur à mettre un peu de peinture rose ou bleue fluo. Suivant son sillage, la mandalorienne couru dans les ruelles sombres et étroites des bas-fonds, jusqu’à repérer au loin des hommes armés surveiller les alentours. Elle se mit à couvert, prête à se battre. Tant pis pour les recherches de la police ensuite, c’est devenu personnel. Un tir de lance-roquette vint percuter une petite poignée de malfrats, forçant les autres à regarder autour d’eux. Puis de la fumée de l’explosion, des tirs rouges tuèrent d’autres personnes. Des éclats de rires semblaient venir de partout autour d’eux, tandis que atterrit à leur pied un morceau d’acier avec deux croix en guise d’yeux.
Le cyborg dénommé Radu prit alors la parole en poussa violemment l’un de ses hommes.

“- Raah voilà que la timbrée s’en mêle ! Ne fuyez pas les gars, la salope zeltronne doit payer l’humiliation qu’elle m’a faite !”

Un deuxième tir, puis un troisième, et ce fut presque l’entièreté de la bande qui fut désintégrée, tandis que Kate sauta par dessus le cybord, lui faisant un clin d’oeil la tête en bas, avant qu’un tir de blaster vint lui toucher le torse. Tombant au sol, Radu hurla de douleur, tandis que ses hommes se firent descendre les uns après les autres. Jessa se rapprocha de lui, le prenant par le col.

“- Je crois que tu me dois des excuses.
- Héhé… On raconte que tu es une des plus grosses salopes du coin, que tu prend pour presque rien, juste pour t’amu…”

Il n’eu pas le temps de finir que la mandalorienne lui colla un violent coup de boule et un énorme coup de genou dans l’entrejambe, l’assomant.

“- Eh Kate, tu as une idée de ce qu’on pourrait faire de lui ?
- Hmmm…. OH OUI ! Je connais un gérant d’un club homosexuel adepte du cuir et du latex, si on l’emballe bien ça fera un beau cadeau !
- D’où tu connais… Non laisse tomber, c’est une excellente idée.”

Le déshabillant et le ligotant, les deux femmes l'emmenèrent chez ce fameux gérant de club, avant de repartir.

“- Et bien Kate, ce fut un plaisir de t’avoir rencontré.
- Ah non, tu ne te débarrassera pas si facilement de moi !”

Elle sauta sur Jessa, les mains autour du cou et les jambes autour de la taille.

“- J’ai un cadeau pour toi ! Tu sais que tu étais trop mignonne quand tu étais gamine ? Quand j’ai vu les dessins j’ai eu envie de te manger toute crue !
- Attend quels dessins ? De quoi tu parles ?
- Viens suis-moi !
- Tu m'emmènes où ?
- Viens je te dis !”

La jeune femme aux cheveux bleus tira sur la main de la zeltronne et couru de toute ses forces dans une direction, obligeant Jessa à courir également pour ne pas tomber. Au bout de plusieurs minutes de course à pied, elles arrivèrent sur une plateforme, avec au milieux un énorme chasseur de près d’une trentaine de mètres de long, de couleur rouge foncé et vert foncé, comme son armure. Un vieux modèle de cargo lancer mandalorien.
“- Ce vaisseau…
- Je l’ai trouvé il y a 3 ans de cela, dans une décharge avec d’autres vaisseaux abandonnés. Je l’ai récupéré et retapé, et j’ai trouvé de nombreuses choses à l’intérieur, comme des dessins de toi et pleins d’objets du genre.”

Jessa se rapprocha alors du cargo, faisant glisser sa main sur la carrosserie. Elle connaissait ce vaisseau, et des larmes coulèrent de ses yeux. Ce vaisseau était celui où elle est née, celui où elle a grandi, le vaisseau de sa famille, le vaisseau de sa mère.
Le sas s’ouvrit, et Kate bondit pour atterrir devant la chasseuse.

“- Bon écoute, j’en ai marre de cette planète, j’ai besoin de changements, de voyager, de découvrir LA GALAXIE ET TOUT FAIRE EXPLOSER !!!!!!!!! En plus, je t’aime bien, t’es forte, t’es sympa, et t’es bonne.
- Hmm… Tu veux qu’on fasse équipe, toutes les deux ?
- Ouep !
- Et bien je…”

Kate se précipita devant-elle, et fit une moue digne d’une enfant qui supplie ses parents.

“- S’il-te-plaît !!!!!!!!!
- Bon… Après tout j’ai besoin d’une copilote, d’une cuisinière, d’une infirmière, d’une mécanicienne…
- D’une masseuse et d’une bouillotte ! Allez on décolle de là !”

L a Forgeronne se leva, enfila son casque avan[…]

Luna s’était vu assigné la mission de retrouver l[…]

Luna n’avait même pas entendu le vacarme qui avai[…]

Scénario validé ! On vous fait confiance pour vous[…]

Scénario validé ! Pour l'holocron ça me semble ok,[…]

Scénario validé, on vous fait confiance pour vous […]

[scénario] Grandir

Scénario validé, prends garde à bien garder une di[…]

Fiche : Nom et prénom : Sissy Ross […]