L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Avatar de l’utilisateur
By Amhon'vrirr'zuhlx
#38319
Ambiance (1) Image


Les nappages des nébuleuses se superposaient, des voiles tendus aux couleurs chatoyantes . L’iris des arpenteurs usuel fourché sur leur étrange monture de métal ne pouvait s’en délecter intégralement, eux qui arpentaient ces domaines sacramentaux avec leur organe primitif qui ne leur disposaient jamais de percevoir cet ensemble radieux parfois limité par un spectre du visible borné, aucun … oui aucun capable de se délecter de ces géantes du grand néant en s’y émergeant pleinement. Des pensées sifflantes roulaient sur le flot de cet océan d’amas spatial, serpentant entre des astres perdus dans l’enlacement de ce manteau diapré la silhouette translucide de la chaire s’y détendait. Ainsi penser le poupon écailleux, pauvres créatures limitées, incapable de contempler l’espace qu’à travers des hublots … Sa Grandeur dont l’œil luisant frappé d’une lame d’onyx avide de contempler cette vaste étendue mystérieuse, claquant sa langue rappeuse taillée en y frottant les milles couronnes d’une dentition aiguë, enduisant ces morceaux acérés d’une visqueuse essence.

Une membrane à la pigmentation d’aurore boréale se tendit dans un frottement inaudible imité de cinq autres protubérances contiguës. L’appendice caudal lui se braqua, le grand timon biologique tambourinait de ces muscles qui pétrirent la chair, la queue de l’étoile filante organique dévia, le cervelet de Sa Seigneurie en premier éprouver comme un ahan qui s’engorgeait dans tout son système. Le grand Maître mussait ce flot neural qui s’inonder mettant à bas une gent de guidance spontanée… une découverte s’offrait tout à lui.

Les formes lascives d’une étoile errante s’exhiba toute entière au débouché de la doline brumeuse des scions de la somme des nuées interstellaires à la carnation si subjuguant. La fraîcheur dégageait du planétoïde avec son continent méridional parcouru d’une buissonnante surface émeraude, un aspect qui trompait, la morsure sournoise de la facticité d’une modernité parasitaire toute boutonnant des parcelles éparses de cette surface. Perpendiculairement, le plus au sud de cette terre ferme, fila une étoile folle choyant à la surface de ce tertre souillé au sein de cette âpre de civilisations éparses.





Rendez-le-moi !



Une complainte crissante raisonnait, frappant de ces échos les troncs et souches qui couvraient une clairière excentrée. Le bruissement de l’herbe qu’on piétine répondit au premier appel, des rires malicieux s’entonnèrent en suite. La luminosité était basse on distinguait à peine les pourtours des choses, seulement trois petites ombres.

Tu n’as qu’à grimper si tu veux le récupérer pauv’tâche !



La voix était masculine bien que fluette, le ton railleur, la locution elle était émise depuis le sommet de ce qui semblait être une plante ligneuse.

Mais c’est trop haut … Et puis même que mère Vul'fuwog nous l’a interdiiiiit !



La phonation féminine de la première lamentation rumina de nouveau, l’air chuinta en réaction à la rotation rageuse de petit bras fouettant le vide, l’ombre menue avait sa cabèche dressée.

Tu vois ce que je vois Zirf, c’est la plaque qu’ont les soldats… Ça a rien à faire entre les mains d’une trouillarde comme elle.



Une lucarne automatique s’actionna à quelques pieds de la clairière, l’éclairage synthétique luisait aux pieds d’un épais rectangle de polybéton, une habitation rustique aux mensurations importantes. Le bâtiment comptait nombre de fentes étroites depuis laquelle on distinguait des silhouettes, ces fenêtres étaient épaisses et opaques, deux encadrés de portes cerclaient le monolithe grisonnant, l’une d’entre elle était ouverte. La lumière revenue la pénombre finit par se perçait découvrant trois marmots, une femelle à la peau hyaline dans une simple robe asymétrique blanche des sandalettes aux pieds, un ruban gris cerclant ses mirettes et des cheveux malpropres couleurs carmélites. Un premier mâle avachit sur une branche, un twi'lek affublé d’un simple débardeur beige, d’un bermuda noir. Ses deux lekkus orangés frétillant au vent, une main tendit en direction de la fillette un carreau métallique entre les doigts. Le dernier également un mâle lui vautrait dans un creux de la plante ligneuse. Un garçonnet aux formes légèrement rondelettes, un bandage au genou et des quenottes proéminentes.

Elle est pas à moi ! On me l’a confié … Steplait rend moi ça … Les grands arrivent on va encore avoir des ennuis …



Le twilek plia un genou, déposa son coude pardessus et vissa son visage sur son poing tout en arborant une grimace.

J’ai pas peur d’eux moi … Car plus tard je serais stormtrooper et même que je serais aussi fort que notre empereur ! Alors je garde cette plaque, car si je veux être soldat il faut que j’en aie une et pi toi de toute manière tu vas rester à la maison à préparer les rations comme toutes les filles, donc t’en as pas besoin.



Le lardon boudiné poussa un regard fatigué vers son ami perché sur la branche, regardant sans mot dire les deux appendices qui pendaient au sommet de son crâne. Quelques sanglots éclatèrent en bas de l’arbre, au sommet des éclats de rire sincères.

Les enfants sortaient de là vite !


Merde, les grands faut se tailler Zirf ... Zirf ?





Ambiance (2)


L’opulent gamin ne répondit pas, même quand de nouvelles exclamations furent entamées. Il ne disait rien, ses yeux rivés vers la voûte céleste, hypnotisait par un aspect circulaire aux couleurs de l’écharpe d’iris qui avait comblé l’obscurité quiet. Glorifiant le sol de sa simple présence, la masse de sa Grandeur choyant continuellement en un heurt fracassant il s’abattit et s’enracina alors ses membres noueux ployant impavidement la terre meuble. Dans un doux fracas, arbres et broussailles furent comprimés et broyés machinalement. La résignation de la nature se fit dans un triste silence au contraire des glapissements des petits êtres simiens eux couinèrent avec virulence dans un capharnaüm désagréable. En quelques instants à peine les deux petits primates finissaient pressés au contact privilégié des appendices consistant de Sa Seigneurie, leurs mains tendirent désespérément vers un grand rien, leur patte tambourinant la peau translucide. Le crissement de leur sanglot s’accompagna du brassage de leurs os parcellisés et froidement happés dans le sens des membres placides du grand Maître qui perçaient invariablement la meuble fange. Quelques derniers râles étouffés et un simple borborygme s’émirent à l’expulsion d’épars viscères qui s’écoulèrent par petits ruisseaux formant d’adorables sillons pourpres sur l’enveloppe transparente de Sa Majesté. La petite femelle elle avait été ballottée écorché ici et là., finissant en bas d’une motte de terre, au pied du tout Puissant.

Image
Qui … qui es-tu ?


La voix était hésitante empreinte d’une détresse profonde, pourtant elle ne détala pas. Sa grandeur lui répondit avec délicatesse, plissant les muscles de son cou de manière à contempler la misérable petite botte de chaire couinante. Un solennel rugissement fut vociféré, faisant courageusement battre en retraite un duo de primates qui sortaient plus loin d’un drôle de caisson gris.

Je veux juste récupérer ma plaque, monsieur …



Répéta toujours la même voix. Sa grandeur n’écouta guère les quémandes de la brebis, il brandit plutôt en un craquement affreux l’un de ses bras, abattant un courroux justifié sur ceux qui accouraient dos tourné face contre terre en direction de leur morne terre. Le doux bruissement de leur carcasse brutalisé raisonna avec fracas par la plus légitime des violences, celle du souverain tout puissant. D’une voix mielleuse et ensorcelante sa Grandeur se tourna vers la mignonne qui n’avait pris peine de s’ensauver.


Tu n’esssssssaies même pas de courir petit singe ? Tu ne rejoins pas tes géniteurs, peux être que toi tu parviendras à t’enfuir. Un rire serpentin résonna … Cours maintenant …



La candide ne bougea pas d’un pouce, tâtonnant de ces petites pattes le vide.

C’est pas eux mes géniteurs je les connais pas. Je te l’ai dit je peux pas. Il faut vraiment que j-…



Les bruissements de la vermine ennuyaient profondément le grand Maître, comment ose-t-elle s’adresser à lui sans même ployer le genou. Reprenant non sans coupé à nouveau la parole de la petite femelle, toujours de son ton si captivant.


Sssssssoit, je sssssssaurais récompenser ta témérité. Je bénirais ta chair en la faisant mienne petit sssssssinge.



S’ouvrit béant une bouche fort bien dressée, milles rasoirs dansants prêts à enlacer la fébrile créature. Quelques relents de mucus spongieux perlèrent de la rangée de poignards osseux. La chair étirée à ses extrémités, une enfante, minuscule embarcation au milieu de ce torrent de tissu musculaire. Un crépitement familier parcourut l’échine du Grand maître, un flot neural familier …

… Vous aussi vous connaissez pas vos géniteurs n’est-ce pas ? Je peux le sentir …



Le regard clos de Sa Seigneurie trahissait son irascibilité, cette évocation commune lui pesait, il devait arborer de nouveau la fin du jeu… Pendant un temps du moins … Redressant son crâne et refermant sa mâchoire en un claquement bruyant.


… En effet petit ssssssinge, mais ssssssi tu peux sssssentir ssssssela sssssssi aissssssément essssss-sssssse donc la terreur qui t’empêche de voir l’inévitable ?



Le ton sifflant était marqué de quelques nuances de graves, un appel profond issu d’un goulet visqueux.

J’ai jamais pu voir m’sieur, j’arrive juste à sentir le contour des choses …



La providence sonnait alors comme itératif.


… Ennuyant.



Ennuyé sa Grandeur l’était.

Tu sais on s’habitue surtout quand on a jamais conn-…



La petite chose toujours de son ton provocateur et innocent fut soulevé brutalement de terre, un battoir imposant creusa à ses pieds pour la monter à hauteur de regard de Sa Seigneurie.


Je ne devisais pas de cela sotte … Vous les simiens pourquoi … pourquoi êtes vous maints à être pourvu de… J’étais le seul de ma portée … La vôtre est si vaste après tout … Mais tu es si frêle le moindre de mes frères et sœurs t’aurait écraser d’un simple revers à leur naissance.



Sa grandeur s’arrêta l’air songeur.
Je comprends pas.



Finis par dire innocemment la pauvre petite femelle.


Silence.




Psalmodia sa Grandeur courroucée par tant d’impertinences de ce petit ver.

Pardon.



Tu serviras autrement, tu ne peux être mon égal ainsi tu seras donc esclave, je serais magnanime. Par mes flammes je marquerai ta chaire et tu réuniras auprès de toi des tributs à m’apporter… Maintenant, cours échappe à ma désolation et porte le message d’Ahmon…



La dextre de sa Grandeur se teinta d’une lueur irritante, d’une simple pression le bras de la petite femelle fut marqué par le baiser langoureux du doux brasier. Se tordant de douleur, recroquevillé la petite chose entendit raisonné comme mille éclats de verre bruyants scandant tous en un chœur les sinistres ordres de sa Bienveillance. Déposait par une main créatrice juvénile, l’enveloppe de sa grandeur frémit, un à un ses appendices s’extraire du sol en s’entortillant. Bientôt sa grandeur s’éleva, contemplant la morne moisissure de la modernité de ces résidus si inférieurs accrochés à ce planétoïde. Leur portée était vaste presque aussi nombreuse que la sienne il ne pouvait le supporter. Empli d’une générosité débordante, le Maître décida d’accorder la grâce à tous ces grouillants parasites. La joie innocente du purgatoire par les lamentations du soleil. Les cris et hurlements raisonnèrent ainsi longtemps, accompagnant la mélodie d’une civilisation mourante. On ne vit bientôt plus qu’une comète s’élevait avant de se perdre dans un horizon lointain, laissant la morte terre résignait à un silence perturbant troublé par quelques râles de cadavres exquis.

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]

https://cdn.discordapp.com/attachm[…]

Dashel Nelievar Bonjour tout le monde,[…]

Les épreuves [Dashel - Kit Fisto]

https://i.imgur.com/YH1H1.jpg […]

Des atouts dont seule elle avait le secret, c'[…]

Projet Bellator

Une silhouette escortée s’introduisit dans le c[…]

Les Sorcières de Dathomir https:[…]

L es choses sérieuses commençaient. Le grand p[…]