L'Armée des Ombres

Saison XI Cliquez ici pour voir l'intro...

Figurant parmi les mondes les plus connus de toute la galaxie, Corellia est pour beaucoup synonyme de technologie et de voyage spatial. Pour d'autres cette planète est le symbole des fauteurs de trouble et de tout ce que l'univers compte de hors-la-loi.
Avatar de l’utilisateur
By Hayley Curwee
#33575
    Corellia needs you !



19:30, heure locale
Corellia - Locaux de Corellia Sector Newsfeed


Cassius - Toop Toop


Image
PnJ : Selina Kane, journaliste pour la Corellia Sector Newsfeed


    Et bien voilà, on y était.

    Installée dans un fauteuil plutôt confortable, Hayley avait la tête de quelqu’un qui n’était pas vraiment dans son assiette. Pour cause, on l’avait installée là dans le but de se servir d’elle pour faire de la pub pour l’Ordre Corellien. Elle n’aimait pas cette idée, à vraie dire elle avait espérée jusqu’au dernier moment qu’on lui évite ce supplice. De tous les endroits où elle ne pouvait pas se sentir à sa place celui-ci devait bien être le pire. Alors quand son comlink avait sonné peu après qu’elle s’en fût retournée de sa visite chez les Séloniens et que Jim lui avait dit qu’il l’attendait dès le lendemain pour un passage au journal holotv de la Corellia Sector Newsfeed avec leur présentatrice vedette : Selina Kane, elle avait immédiatement baissé la tête sous la pression de la fatigue et de la lassitude qu’elle ressentait. De ce qu’elle avait compris, la journaliste était quelqu’un de fiable qui n’essayerait pas de torpiller Hayley mais s’évertuerait tout de même à poster des questions sérieuses. Même si Hayley n’était pas rassurée de passer devant les caméras - qui sait tout ce qu’on peut vous faire dire avec ces machines infernales, les capacités de détournement d’un propos étaient infinies - elle n’avait pas même envisagée de faire appel à un journaliste parti-pris qui n’avait d’autre intérêt que de servir de potiche pour faire valoir ses invités. C’était tricher et c’était ce qu’elle se refusait de faire avec ce qu’ils étaient en train de créer, quand bien même ce qu’elle faisait n’avait d’autre fonctions que de faire de la propagande. Alors que ses yeux se posaient sur le droïde caméra qui semblait ajuster son point sur elle avant son émission, elle fût prise d’une bouffée de panique. Ce n’était pas une bonne idée, vraiment pas une bonne idée ! Elle agrippa le bras de Jim, créant une interrogation visible sur le visage de Selina et interrompant leur conversation qui semblait bien partie pour se conclure en rendez-vous galant :

      - Jim, je ne peux pas passer à l’holotv, c’est impossible ! Je...vous ne comprenez pas ! J’ai…

    Elle lança un regard à la journaliste qui le lui rendit, elle avait l’impression d’être une bête de foire se comportant bizarrement aux vues de l’expression de Selina, elle approcha sa bouche de l’oreille de l’homme d’affaires :

      - Je suis probablement recherchée ! Vous aviez raison c’est moi qui ai devasté ce local de la Ligue Humaine ! Et j’étais infiltrée chez eux, ils savent à quoi je ressemble, il suffit qu’un seul d’entre ne regarde l’holotv ce soir et … Et même pas d’ailleurs ! Avec les retombées que ça aura ils vont sûrement me voir dans les journaux… Je ne peux pas me permettre cette publicité, pas si je veux la sécurité de notre projet et… et… et…

    Que se passait-il ? Elle se sentait bizarre, comme si elle partait. Et puis ce fût le noir.

    Quand elle reprit conscience, elle fût éblouie par la lumière et elle sentait une douleur lui vriller le crâne et le dos. Elle devait être tombée, les gens paraissaient bien plus haut qu’à l’accoutumée et puis une frange non négligeable d’entre eux semblait être accroupis. Hayley essaya de parler mais sa voix était chevrotante, quelque chose qui la troubla puisqu’elle n’avait jamais eût la moindre hésitation dans la voix jusqu’alors :

      - Qu’est ce qui… ?
      - Vous allez bien Miss Curwee ?

    La journaliste semblait aux abois, ce qui arracha un sourire à Hayley, même dans son état. Elle essaya de balbutier quelques chose :

      - Vous pouvez vous en vanter…
      - Me vanter de quoi ?
      - J’ai affronté des tas de Sith et d’autres enfoirés du genre, mais vous êtes la première devant laquelle je perds connaissance…

    Visiblement, cela fit rire son assistance, pour la plupart, mais Selina Kane et Jim semblaient être inquiets de son état. Elle se sentit obligée de les rassurer, de toute manière elle devrait passer par cette épreuve, elle ne pouvait pas se permettre de la repousser, c’était trop important pour pouvoir mener le projet à bien, alors elle tenta de se redresser une première fois, mais sa tête lui tournait et elle retomba mollement au sol.

      - Il faudrait peut-être mieux annuler ?
      - Non, non… Ca va… Je vais bien…

    Elle n’avait pas du tout l’air d’aller bien.

      - Il va juste falloir rappeler vos maquilleuses, ok ?

    Elle devait avoir une mine affreuse. On l’installa quand même dans son fauteuil, lui apportant un jus de fruit pour la requinquer.

      - Vous êtes sûre de vous, Miss Curwee ?
      - On ne peut plus sûre. On peut y aller.
Avatar de l’utilisateur
By Hayley Curwee
#33603
    On l’avait rapidement fait repasser par les maquilleuses, on l’avait installé sur son fauteuil et on s’apprêtait à lancer le direct. En faite nul doute qu’il serait déjà lancé si Selina Kane ne s’était pas isolée avec Jim Antilles, pour discuter de quelque chose qui concernait l’interview. La discussion prit fin presque aussi brutalement qu’elle était née, Jim arborant un air contrit tandis qu’il s’avançait vers Hayley. Il posa sa main sur l’épaule de la Jedi, prenant l’air de quelqu’un qui s’apprêtait à annoncer une mauvaise nouvelle :

      - J’ai bien peur de ne pouvoir vous accompagner ce soir dans ce combat, certaines choses me retiennent.

    Il lança un regard vers Selina qui s’était visiblement réfugiée dans un silence plein de dignité.

      - Vous ne pouvez pas faire ça ! C’est notre projet, à nous deux, vous ne pouvez pas m’abandonner !
      - Si j’avais le moindre doute que vous n’étiez pas capable de représenter au mieux nos intérêts ici et maintenant, j’aurais maintenu ma présence. Mais je vous fait amplement confiance Miss Curwee, vous avez fait le plus gros du travail jusqu’ici, vous avez porté tout ce travail de bout en bout, c’est à vous de défendre ceci face aux Corelliens, à vous de leur faire comprendre que ce qui se prépare va améliorer leur existence.

    Il entrecoupa ses paroles d’un second regard vers Selina qui continuait à l’ignorer royalement.

      - Vous avez toute ma confiance et il ne serait pas juste que je me tienne à vos côtés pour m’arroger une partie de cet exploit alors qu’il vous revient de droit. Ne baissez pas les bras, ne la laissez pas vous impressionner, j’ai bien peur pour vous que de tous les journalistes intègres que connaisse le secteur vous soyez tombée sur la plus acharnée mais je gage que vous pouvez le faire.
      - Vous me lâchez ?!

    Il lui fit une nouvelle tape, puis quitta rapidement le plateau, restant tout de même en arrière pour observer Hayley. Elle se retourna vers Selina Kane qui s’était composé le visage le plus professionnel qui soit, puis son regard se perdit vers un assistant plateau qui faisait le décompte avant antenne. Cinq. Quatre. Trois. Deux. Un.

      - Bonjour et bienvenue à tous, vous suivez “La Galaxie à la Loupe” sur la Corellia Sector Newsfeed. Je suis Selina Kane et aujourd’hui nous recevons une invitée spéciale : Hayley Curwee, Maître Jedi du Nouvel Ordre Jedi. Cette émission a pour but de décortiquer l’actualité galactique autant que sectorielle comme vous le savez. Lors de cette émission nous aborderons avec notre invitée la création d’un Ordre Jedi Corellien que celle-ci a accompagnée de toute pièce en compagnie du diktat Jim Antilles. Mais nous allons d’abord commencer par un petit rappel des faits ainsi qu’une courte biographie de notre invitée.

    Comment est-ce qu’elle avait fait pour dire tout ça sans presque jamais reprendre sa respiration ? Hayley était à la fois terrifiée et impressionnée. Elle qui avait toujours eu une aversion pour la politique, elle réalisait à présent qu’elle venait d’entrer dans une arène sacrificielle et que c’était bientôt sa chair qu’on allait dévorer dans une sorte de rituel expiatoire élaboré. Ses nouvelles responsabilités la plongeait dans ce monde, comme l’avait déjà prévenue la Duchesse Marcha. Alors qu’elle se tenait immobile face à Selina, la fixant jusqu’à en devenir un peu étrange, elle écoutait l’holovidéo qui faisait un bref résumé de sa vie, de sa naissance à Corellia pendant la Purge Jedi jusqu’à sa traque d’un Sith sur Géonosis pour le compte de la Nouvelle République sans oublier sa modeste contribution à la victoire de l’Alliance Rebelle.

      - Que pensez-vous de ce portrait, Maître Curwee ?
      - Euh… Il est assez exhaustif, je trouve.
      - Il y a des trous que nous n’avons pas pu combler, hélas, mais nous ferons avec ! Il est temps de rappeler aux holospectateurs l’actualité qui nous concerne tout spécialement pour cette émission avec ce document réalisé par Fronz Mayard.

    Un fondu enchaîné qui mène à plusieurs images, à commencer par celle du Temple Jedi de Coruscant, le narrateur détaille que c’est ici que tout commence avec la charge que le Conseil Jedi donne à Hayley, sa mission est alors de constituer un chapitre Jedi sur Corellia pour le Nouvel Ordre Jedi, celle-ci s’occupe donc de rassembler des partisans afin d’accomplir cela. Elle prends contact avec le diktat, on mets une reconstitution d’une entrevue entre ce qui semble être Hayley et Jim, qui mets assez vite le holà en faisant valoir la volonté d’indépendance de Corellia et dudit chapitre, expliquant qu’il n’est même plus question d’un chapitre mais bien de créer un Ordre Jedi à part entière dans la droite lignée de l’ancien Ordre Corellien. La vidéo montre alors le Sénat Galactique, diffusant un portrait de Garm Bel-Iblis et expliquant que celui-ci a représenté Corellia lors de son désir de faire reconnaître cet Ordre aux yeux de la Nouvelle République, finalisant sur un résumé détaillant les résultats de cette commission : droit au port du sabre laser, la Nouvelle République n’ayant pas l’autorité pour statuer sur l’indépendance de l’Ordre et sa capacité à exercer la Justice et la Sécurité dans un secteur souverain.

    Selina Kane se pencha légèrement face au droïde caméra, reprenant le centre de l’attention de l’holospectateurs :

      - Voici donc les dernières nouvelles, ainsi pour ceux d’entre vous qui n’auraient pas suivi les actualités, vous voilà au courant : les Jedi Corelliens devraient revoir le jour sous peu. Les plus patriotes d’entre nous peuvent d’ores et déjà s’en réjouir, mais ne nous voilons pas la face, cela entraîne des interrogations que nous nous devons de nous poser, la place que cet Ordre aura dans le secteur mais également vis-à-vis du Nouvel Ordre Jedi ou encore son positionnement tant dans la Nouvelle République que dans la galaxie. Rien n’est simple en ce bas monde et nous allons nous charger de donner du sens à tout cela afin de clarifier les choses pour vous qui nous regardez.

      Maître Curwee, que pensez-vous de cette naissance pour commencer ?
Avatar de l’utilisateur
By Hayley Curwee
#33605
    Image


    Les droïdes caméras étaient braqués sur la Jedi, y surveillant la moindre micro-expression, prêts à zoomer dessus pour qu’en régie ils ajoutent les sous-textes qui tâcheraient de les interpréter.

      - Euh…

    Hayley passa sa main gauche en arrière, caressant ses cheveux dans une gêne que ses balbutiements venaient confirmer. Elle se sentait perdue et abandonnée, elle avait envie de pleurer, elle n’arrivait pas à s’empêcher de se retourner pour jeter un regard à Jim, en espérant qu’il arriverait à lui conseiller quelque chose, mais il n’en faisait rien, il n’arborait rien d’autre qu’un visage concentré, essayant probablement d’anticiper les retombées que cette débâcle annoncée pourrait avoir sur sa côte de popularité.
    Bon, calme toi Hayley, respire. Tu peux le faire. C’est à la portée du premier imbécile venu. Tu as déjà vaincu tout un tas de brutes épaisses et autre Sith, tu peux bien répondre à cette journaliste, non ?

    Devant son silence, celle-ci avait renchérit, précisant un petit peu plus la question tout en replaçant le contexte :

      - Si Corellia et l’Ordre que vous voulez fonder à dû passer devant une commission, c’est avant tout parce qu’il y a eu conflit, dans le cas contraire cette étape aurait certainement été sautée, je me trompe ? Dans ce cas de figure, est-ce que la récente proclamation des Jedi Verts, séparés du Nouvel Ordre Jedi peut se voir comme l’action de frondeurs ou de dissidents Jedi ?
      - Et bien Mlle Kane, je pense que le terme conflit est un peu exagéré dans le cas qui nous concerne. Un conflit implique que les parties se vouent une franche hostilité, ce n’est pas du tout le cas dans l’affaire qui nous concerne. Lorsque Jim Antilles m’a fait part de sa volonté de recréer l’Ordre Vert je me suis donné comme mission de prévenir le Conseil et de voir avec celui-ci ce qu’il était possible de faire. Il est très vite apparu que nous n’arrivions pas à nous accorder avec certains membres du Conseil sur les modalités de ce qu’il devait advenir sur Corellia, j’ai donc pris l’initiative de prendre une voie différente afin d’étudier ce qui était réalisable dans le cadre de la Nouvelle République, avec le résultat que vous connaissez.
      - Vous ne répondez pas à ma seconde question.
      - J’allais y venir. L’Ordre Vert ne se construit pas en opposition du Nouvel Ordre Jedi, ce sont deux Ordres composés tous deux des mêmes idéaux Jedi de paix et d’harmonie avec la volonté de lutter contre l’injustice autant que le Côté Obscur. Si nous avons décidé de mettre en avant l’indépendance de notre Ordre c’est avant tout pour nous aligner sur la longue tradition qui a toujours été celle de l’Ordre Corellien, un Ordre qui est né à l’origine d’un schisme mineur. C’est cette volonté qui anime le projet, pas la compétition ou je ne sais quelle autre chose. Ce n’est pas parce qu’on ne fait pas exactement partie de la même équipe qu’on ne peut pas travailler ensemble. Qui plus est je suis actuellement la seule Jedi à faire partie des deux ordres et jusqu’à nouvel ordre je fais encore partie du Conseil du Nouvel Ordre Jedi, il existe donc encore des liens avec le Nouvel Ordre Jedi.
      - Je vois…

    La journaliste semblait songeuse, elle cherchait certainement un angle d’attaque, pour autant c’était peut-être la condamner un peu vite, il ne semblait pas à la Jedi qu’elle fût uniquement là pour l’enfoncer, c’est peut-être pour ces raisons qu’elle ne persista pas sur sujet alors qu’elle avait clairement les moyens de rebondir sur les propos d’Hayley. Ou peut-être se réservait-elle la possibilité de persister dans ses questions piquantes plus tard. En tout cas une autre question fit son apparition :

      - Mais en ce cas, qu’est ce qui vous différencie d’eux ? Pourquoi cette volonté d’indépendance ?
      - A vraie dire… Pas grand chose, pour être franche. Nous partageons la même racine dogmatique, celle des Jedi, à quelques variations près, là où notre mission diverge c’est que l’Ordre Corellien a décidé avant tout de spécialiser ses actions dans une localité précise pour plus d’efficacité. C’est dans cette optique que s’est vite construit le désir d’indépendance, nous pensons qu’un Conseil de Jedi locaux est plus à même d’estimer ce qui doit être fait dans un secteur dont il a pleinement connaissance. Ce n’est bien entendu qu’un point de vue, il en vaut bien un autre mais c’est celui qui nous anime et qui a rendu possible l’existence de l’Ordre Corellien tel que nous l’avons fondé aujourd’hui.

    La journaliste acquiesça, elle semblait chercher une autre question, Hayley, quant à elle, cherchait un moyen d’aborder les thèmes qui l’intéressait. Cette émission avait avant tout été voulue pour faire un brin de pub à l’Ordre, mettre en évidence son existence, informer la population de ce qu’il était et expliquer quel serait sa mission et les moyens mis en place pour lui permettre d’exister. Les questions que posaient Selina Kane avaient pour elle d’aborder des points important de ce qui jalonnait la naissance de cet Ordre mais avait par trop tendance à l’envoyer dans la tourmente, Hayley craignait que cela ne ternisse l’image de cet Ordre à peine naissant.

      - Vous venez à l’instant même de nous rappeler les principales missions des Jedi. Comment expliquez-vous que les Jedi soient plus portés sur la séparation de deux entités se revendiquant de la même idéologie plutôt que de se préoccuper conjointement du problème Sith auquel aucun Jedi ne semble apporter la moindre solution ou aide ?

    Ouch. Celle-là, elle était salée. Dans l’absolu, elle marquait un point la p’tite dame. Pourquoi les deux Ordres avaient préférés se battre plutôt que de laisser faire les choses pour se concentrer sur les vrais problèmes : les Sith. Que lui répondre ? “Parce que y en a un qui m’a cassé les couilles ?” Non, ce n’était pas une bonne idée, vraiment pas. Peu importe l’argument qu’elle pourrait trouver, il serait toujours insuffisant. Et encore, elle pouvait remercier la Force que rien de grave ne soit arrivé dans l’entre-deux, si jamais la moindre attaque ou attentat avait été attribué aux Sith pendant que les deux Ordres s’étaient entre-déchirés… C’aurait été pire, une vraie catastrophe.

    Hayley réfléchissait à toute vitesse, il fallait trouver une solution à cette impasse.
Avatar de l’utilisateur
By Hayley Curwee
#33613
    L’expression de la rouquine indiquait qu’elle se renfrognait, son ton était devenu plus cinglant :

      - Qu’en savez-vous exactement, de ce que les Jedi font ou ne font pas pour contrer la menace Sith ?

    Une sourde colère menaçait dans la voix d’Hayley, Selina Kane avait peut-être touché à un point sensible de la Jedi, bien qu’elle l’ignorât.

      - J’ai dédié ma vie à la neutralisation de la menace qu’ils représentent. Chaque battements de mon coeur me porte à trouver un moyen de les rendre incapables de nuire. Je n’ai eu de cesse de trouver du repos avant d’attraper celui qui a tué ce petit enfant corellien il y a plus de dix ans dans la capitale, chose que j’ai accompli il y a un an à peine. Ne venez pas me dire que je ne fais pas ce que je suis censé faire, ne réduisez pas notre action à du vent juste parce que les Jedi font les gros titres pour une affaire qui tient plus de la politique.
      - Ce n’est pas ce que j’...
      - Votre travail de journaliste ne subit-il pas des pressions extérieures ? N’avez-vous pas d’autres fonctions que seulement interviewer des gens ? Nous aussi nous avons plusieurs rôles à jouer. Que cette histoire entre Jedi Corelliens et Nouvel Ordre Jedi vous inquiète je veux bien l’entendre, mais ce n’est qu’un épisode court sur l’espace d’une existence, quelque chose de finalement si anodin qu’il ne détournera aucun d’entre nous de nos objectifs. Les Jedi, quels qu’ils fûssent, continueront à protéger la population de la menace Sith, je vous en fait le serment !

    C’était bien une corde sensible, surtout pour l’Ombre Jedi qu’elle était, dont la fonction avait été de protéger la population galactique des Sith depuis toujours. Ses actions parlaient pour elle : Cal Keran, Darth Odion, Darth Oxious… Elle les avait contrecarré et pour certains neutralisés définitivement. Personne d’autre plus qu’elle n’avait payé un si cher tribut dans cet objectif, elle s’y était dédiée et y avait presque tout perdu, alors qu’on réduise ce travail de toute une vie à cette seule querelle entre Jedi.

      - Bien, nous continuerons cet entretien après une page de pub.

    Selina se tourna vers Hayley :

      - Je ne suis pas votre ennemie, vous savez ?
      - Le but de cette entretien était de promouvoir les Jedi Corelliens, non ?
      - Pas au détriment de ce que les gens peuvent apprendre de cette affaire, elle a fait grand bruit et on ne peut pas passer outre. Vous aurez un moment pour vous exprimer et faire valoir votre vertu, en attendant il faut que vous continuez à répondre à mes questions, les holospectateurs aiment les gens qui parlent vrais.
      - C’est ça…

    Elle se releva de son fauteuil comme une furie, balançant son micro sur celui-ci tandis qu’elle se dirigeait à grands pas vers Jim Antilles qui continuait à l’observer fixement. Elle l’apostropha une fois arrivée à son niveau :

      - C’est une vraie boucherie ! Vous n’auriez pas dû me laisser y aller seule !
      - Ce… Cela peut encore s’améliorer, Hayley. Et puis les gens vont adorer votre façon de vous comporter, vous êtes “authentique”.
      - Mon cul !

    L’expression fit se lever le sourcil de Jim Antilles, il ne devait pas s’attendre à ce qu’on lui parle de cette façon. Il prit toutefois sur lui pour essayer de la calmer :

      - Ne le prenez pas personnellement, ne craignez pas de dire les choses et continuez d’être vous-même, les gens feront preuve d’empathie, jusqu’ici vous avez réussi à bien résister aux questions de Selina, elle n’est pas non plus là pour vous enfoncer, sinon vous seriez déjà fichue.
      - Rassurant…

    Une timide stagiaire s’approchait d’eux, essayant de fixer Hayley en même temps qu’elle lui parlait mais son regard était plus souvent perdu sur ses chaussures.

      - Euh… Mademoiselle Curwee, il faudrait que vous retourniez sur le plateau, on va bientôt reprendre et il faut que je vous réinstalle votre micro.
      - Oui, oui…

    Elle lança un regard assassin à Jim avant de lever les yeux au ciel tout en suivant la stagiaire en soupirant. Elle s’était embarquée dans une sale galère, voilà la vérité et le plus beau c’était qu’elle était seule dans ce pétrin !

    On la réinstalla dans son fauteuil, une maquilleuse repassa pour lui mettre un brin de fond de teint et de l’eye-liner. On rebrancha son micro, vérifiant bien une bonne dizaine de fois qu’elle était bien installée. Ensuite on dégagea le plateau, la laissant de nouveau seule face à Selina Kane. Hayley inspira puis expira, essayant de moduler sa respiration afin de se calmer. Elle en avait connu des situations stressantes mais cette expérience devait bien être l’une des pires auquel elle ait goûté. Et pour cause : elle détestait l’idée que ces moments allaient être fixés dans les mémoires et qu’on pourrait décortiquer tant son attitude que ses paroles, avec la possibilités de les réinterpréter à loisir pour lui faire dire tout et son contraire.

    Selina la fixait, elle avait l’attitude d’un chat qui venait de repérer une grosse souris bien juteuse qu’elle rêvait de dévorer, une métaphore qui déplaisait énormément à Hayley. Quand elle se décida à parler, c’était pour enfoncer un clou de plus dans son cercueil :

      - Nous revoici dans “La Galaxie à la Loupe” sur la Corellia Sector Newsfeed, je suis Selina Kane et nous retrouvons le Maître Jedi Curwee afin d’aborder la question de l’Ordre Corellien.

    Le chat s’apprêtait à bondir sur la souris et d’en faire son repas, c’est ce dont elle aurait juré du moins.
Avatar de l’utilisateur
By Hayley Curwee
#33618
    Et elle s’était trompée, car Selina offrait une autre approche des choses :

      - Avant d’aller plus loin, je suis certaine que les holospectateurs aimeraient en savoir plus sur ce que va être précisément cet Ordre Corellien et sur sa place dans le secteur, pouvez-vous nous en dire plus Maître Curwee ?

    L’étonnement était visible sur le faciès de la rouquine qui ne le se fit pas répéter deux fois, l’occasion était trop belle pour la manquer, elle se promit néanmoins de rester méfiante, il était probable que cela cache quelque chose, elle se contrefichais de ce que pouvait penser Jim, Selina semblait vouloir démolir l’Ordre ou les Jedi et elle n’appréciait pas.

      - Cet Ordre n’est rien d’autre que la résurrection de l’ancien qui jadis, protégeait Corellia et l’ensemble du secteur. Les sensitifs qui le composeront seront sélectionnés sur un seul critère : leur nationalité. Ils devront avant tout venir du secteur. Je me suis mis en relation avec les autorités afin qu’un dépistage soit effectués lors des naissances afin de détecter les sensitifs dès leur naissance, nous ferons également le nécessaire afin de repérer les jeunes talents déjà nés dans le secteur à l’heure actuelle. Enfin vous serez heureuse d’apprendre que l’arbitraire n’aura pas sa place dans la sélection de l’enfant : les parents auront le choix de laisser ou non leurs enfants suivre la voie du Jedi, avec un détail supplémentaire mais qui a son importance : les enfants pourront avoir des contacts réguliers avec leurs familles, un avantage qui permettra aux nôtres de se sentir toujours plus proches de ce secteur comme de sa population.

    Elle fit une petite pause, le temps pour elle de reprendre son souffle. Enfin elle pouvait développer son projet. Qui plus est la journaliste ne cherchait pas à l’interrompre, ce qui lui permettait d’étayer son propos.

      - Bien entendu nous retrouverons notre rôle comme auparavant. Les Jedi Corelliens seront un appui à la CorSec dans les rôles de Sécurité et Justice, mais en aucun cas nous ne prendrons le dessus sur leurs fonctions, j’insiste là dessus, les Jedi Corelliens auront déjà fort à faire avec l’étude de la Force, il est inconcevable pour nous que nous en arrivions à voler leur rôles aux membres de la CorSec qui font déjà un admirable travail. Par la suite, lorsque l’Ordre sera un peu plus développé et que nous pourrons le permettre, j’aimerais que le Temple ouvre un endroit dédié aux personnes dans le besoin et que nous pourrions aider, aussi bien pour leur fournir une aide médicale qu’une aide également sociale, ceci afin de juguler la détresse que les plus pauvres d’entre nous peuvent ressentir en ces temps difficiles. Mais ce n’est encore qu’un projet lointain et j’ai bien peur que nos effectifs actuels ne nous le permettent pas à l’heure actuelle.

    C’était le moment pour faire un appel, peut-être ?

      - Puis-je me permettre de lancer un message, Mlle Kane ?
      - Vous êtes en partie là pour ça.
      - Après la Purge, je sais que certains d’entre nous ont pu échapper à l’élimination Jedi, si vous avez été Jedi Corellien sachez que vous n’êtes plus seuls et que votre assistance dans la renaissance de l’Ordre serait plus que bienvenue. Nous avons besoin de vous pour pouvoir rebâtir ce qui doit l’être et former la nouvelle génération aux voies Jedi, si vous vous dissimuliez jusque là, vous pouvez sortir de votre cachette et nous rejoindre, Matarmeno Krahnn et moi-même comptons sur vous ! Le secteur compte sur vous !

    Selina Kane eût un sourire :

      - Un appel émouvant, j’espère qu’ils répondront à vos appels, cela pourra donner un coup de pouce à votre Ordre renaissant.
      - Notre Ordre, Mlle Kane, l’Ordre Corellien appartient à tous, il est au service du peuple Corellien avant tout.
      - Je suis heureuse que vous abordiez la chose, ma prochaine question concernait cet aspect de l’Ordre justement. Est-ce que la construction d’un temple financé par le Diktat Corellien annonce une privatisation des intérêts Jedi ?

    Ca n’aura pas duré longtemps finalement. Les questions de la journaliste étaient piquantes, forçant toujours plus la Jedi à se mettre sur la défensive.

      - Il est difficile de le nier, cet argent que nous recevons nous étant consacré par le secteur, il est compliqué de prétendre qu’il n’aura aucune influence. Mais ce n’est pas impossible et j’ai obtenu des garanties du Diktat, l’Ordre Vert sera avant tout au service du secteur et de sa population, comme il l’a été avant la Purge. Nous détacherons avant toute chose intérêt du secteur et intérêt du gouvernement. Ce n’est pas le second point qui nous intéresse, mais bien le premier, ainsi si le gouvernement devait appliquer une politique en contradiction avec ce que nous jugerons être le bien-être de la population alors soyez assurés que nous privilégierons la population. Je n’aurais de cesse de le répéter mais cet Ordre se construit avant tout pour le peuple du secteur. Maintenant soyons honnête, il sera plus facile pour moi de composer avec le Diktat actuel qui nous a aidé à construire la chose, mais nous tâcherons de conserver ce cap que nous nous sommes donnés quoiqu’il arrive. Et nous tâcherons d’obtenir une indépendance afin de dégager l’Ordre des cercles d’influences si c’est ce que la population souhaite.
      - Donc, vous nous avouez à demi-mot que rien n’est assuré ?
      - Il est souvent rare que l’intérêt du secteur aille en contradiction de celui de la population, surtout à Corellia. Le patriotisme que beaucoup d’autres nous envient ne vient pas de nulle part, il existe grâce à la confiance que nous accordons à ceux qui dirigent notre grande nation et qu’ils nous ont rendu en prenant la bonne direction. Mais si vous voulez une réponse claire et précise, les Jedi resteront avant tout au service du peuple.
      - Mmmh… Très bien.

    Elle ne semblait pas satisfaite de la réponse de la Jedi. Elle avait certainement espérée quelque chose d’autre, peut-être quelque chose plus à charge ? Il est vrai que la Jedi s’était montrée assez évasive sur le sujet, elle n’avait obtenu que la parole de Jim sur ce point, elle se promit qu’elle verrait avec lui afin d’inscrire l’indépendance de l’Ordre dans les textes de loi, afin de se prémunir d’une quelconque menace à l’intégrité de l’Ordre si jamais celui-ci ne servait pas le gouvernement comme il le souhaitait.

      - Cela étant, il n'est pas question de construction, mais bien de rénovation, nous nous réinstallons dans l'ancien Temple Jedi de Corellia.
Avatar de l’utilisateur
By Hayley Curwee
#33634
    Le débat filait bon train, Hayley et Selina s’affrontant rhétoriquement sur la fonction autant que le destin des Jedi Corelliens. Régulièrement on diffusait des documents afin d’aider l’holospectateur à comprendre de quoi l’on parlait ou des enjeux qui concernaient telle ou telle partie du sujet. On attaquait bientôt la dernière partie de l’émission et Selina repassa à l’attaque sur la question de l’armement :

      - Comme on a pu le rappeler, l’Ordre sera protégée par une faction de la CorSec spécialement dévolue à cette tâche. Port du sabre laser et escorte des agents de la CorSec : est-ce que les Jedi Verts sont en passe de devenir une milice régionale ?

    Hayley soupira, puis fit un sourire à Selina, le même genre de sourire qu’une institutrice pouvait avoir face à l’un de ses élèves qui avait donné une réponse certes stupide mais qui avait au moins le mérite d’avoir répondu et dont on pouvait reconnaître les efforts :

      - Les Jedi Verts - tout comme les Jedi - n’ont pas vocation à servir de forces de l’ordre, ils ne resteront que des forces d’appui aux côtés de la CorSec, jamais nous ne les remplaceront, telle n’est pas notre fonction. Notre secteur d’activité concernera la Force et les Sith, que nous complèterons avec un rôle de consultant sur la question criminelle intra-secteur et également une fonction sociale et médicale par la suite quand l’Ordre se sera bien développé. Nous ne sommes pas une armée au service de quelconques intérêts, nous sommes des Jedi et notre première mission est d’étudier et de servir la Force.

    Elle fit une courte pause, le temps pour elle de décaler l’une des mèches de ses cheveux qui avait glissé devant ses yeux.

      - J’en profite également pour rappeler à tous ceux qui nous regarderont que les Jedi ont pour principal idéal la paix et qu’aucun d’entre nous n’a la volonté d’attaquer. Les Jedi ne tirent le sabre que s’ils doivent se défendre, jamais pour attaquer. De la même manière nous évitons toute action létale autant que faire se peut. Enfin, et cette émission aura au moins eu le mérite de me rappeler ce point particulier : les Jedi Corelliens se dégageront de toute ligne politique préalablement tracée, ce qui nous définira sera le pragmatisme et nous éviterons autant que possible la politique, c’est ce qui a perdu les Jedi de l’Ancienne République et c’est ce que nous devons bannir. Nous ne sommes pas une entité politique, ni une entité militaire. La question qui nous concerne est la Force et avec elle nous souhaitons soulager les maux de nos concitoyens.

      Et pour répondre à votre question Mlle Kane, les agents de la CorSec qui nous accompagneront dans le Temple seront là pour notre protection, nous les avons choisi pour leur expertise avant tout, ils nous permettront de faire face à d'éventuelles menaces. Ce que nous construisons est encore à l’état d’embryon et reste vulnérable. Je ne veux pas que des vies soient perdues. Qui plus est ces agents connaissent Coronet comme leurs poches ainsi que les menaces qu’elle peut receler, ils nous aideront à combler notre méconnaissance.


    La comparaison avec une institutrice qui venait de donner une leçon n’aurait pas pu être plus exacte à ce moment. Selina lui rendit son sourire pourtant, prenant la parole :

      - Nous arrivons à la dernière partie de la soirée, traditionnellement consacrée à ce que l’on appelle dans cette émission “La question qui fâche”. Le principe est simple, je vais aborder un dernier thème lié de près ou de loin au sujet de la soirée. Vous pouvez choisir d’y répondre ou non, c’est votre droit le plus strict mais sachez par avance que cette question plus que celles que vous eu à répondre jusque là est un brin plus...incisive. Vous êtes prête ?

    Image


      - On ne peut plus prête Mlle Kane. Envoyez !
      - Nous avons abordé la question de la commission. Celle-ci, accessible à tous via l’holonet à mis en évidence par le biais du Sénateur Bel-Iblis mais également via le défenseur Edward Dent que le Jedi Gwindor Morelion, actuel Grand Maître du Nouvel Ordre Jedi a eu un comportement des plus inappropriés avec le Diktat. Une situation qui est loin d’être étrangère, un problème presque similaire ayant eu lieu lors d’une autre affaire qui a concerné le Sénat : l’affaire des Gris. Ma question est donc la suivante : Quelle est la cote de popularité de Maître Morelion au sein du Nouvel Ordre Jedi ?

    Il eût été étonnant qu’Hayley y échappe. Les choses étaient devenus passablement compliquées avec Maître Morelion qui avait - de son point de vue - clairement voulu faire barrage au projet. Il s’était improvisé législateur et historien dans la foulée qui plus est tout en démontrant sa totale ignorance des sujets qu’il abordait. Pour autant, elle ne lui en voulait pas, il avait fait un choix, celui de réagir comme un conservateur, mais il avait eut la franchise d’affirmer son opinion. Elle arborait un sourire qu’elle voulait amical, peut-être un brin forcé, les holospectateurs en jugerait :

      - Je mentirais si je disais ne pas m’être attendue à cette question. Je ne pense pas que les choses puissent être placés sur une question de popularité ou non. Les Jedi du Nouvel Ordre Jedi ont décidés d’établir un roulement parmi les membres du Conseil, c’est le Maître Skywalker qui a décidé d’une telle chose, l’idée derrière c’est que chaque Maître ayant des idées et une fonction différente, le mouvement impulsé serait différent et permettrait de mettre en place une certaine dynamique dans la direction que prendrait le Nouvel Ordre Jedi.
      - Avec le risque de faire du surplace puisque votre direction changerait tout le temps ?
      - C’est probablement criant de vérité en politique, mais nous ne sommes pas une entité politique, les priorités ne sont jamais bien différentes. Maître Morelion est quelqu’un qui cherche avant tout à assurer la pérennité du Nouvel Ordre Jedi, ce qui est très louable de sa part. Il est pragmatique, mais ce pragmatisme est parfois - de mon point de vue - irraisonné et contribue à donner une mauvaise image des Jedi. La modération n’a jamais tué !

    Petit sourire au droïde caméra qui fait un contrechamp sur Selina qui arbore elle aussi un sourire radieux.

      - Et bien je vous remercie de votre participation à cette émission qui n’a pas dû être facile pour vous, surtout pour un premier passage holotv. Il ne me reste plus qu’à remercier les holospectateurs de nous avoir suivi. Je vous rappelle également que vous pouvez regarder cette émission en replay sur l’holonet et que la prochaine émission sera la semaine prochaine : même heure et même endroit ! Bonne soirée et à bientôt !
Avatar de l’utilisateur
By Amertume
#33683
Le Diktat n'avait pas choisi Selina Kane uniquement parce qu'il la connaissait raisonnablement bien, pas plus parce qu'elle était professionnelle, courageuse et douée dans son métier. Il l'avait choisie principalement parce que l'émission qu'elle dirigeait figurait parmi les plus vues du secteur chaque soir. Rien de mieux pour propager au maximum l'information et la publicité donc. Cela avait des points positifs et d'autres plus mitigés.

La visibilité de l'interview fut particulièrement conséquente au niveau sectoriel, même les mondes à tendance isolationniste comme Drall et Selonia purent y assister en direct, bien qu'on puisse arguer que sur ce point, l'intervention de la Jedi directement auprès de leurs dirigeants avait dû jouer. Rien qu'à Corellia, l'audimat crevait les records de la chaîne et quelques-uns des médias sectoriels. Il faut dire que ça n'était pas tout les jours qu'on pouvait assister à l'interview d'une Jedi aussi connue (en bien comme en mal) qu'Hayley Curwee. On se souvenait encore pas mal de sa précédente intervention après tout.

D'après les sondages lancés par la chaîne d'une part et par le Diktat d'autre part, 68% des corelliens interrogés se déclaraient favorables à la résurrection de l'Ordre Vert, ce qui incluait de fait le recrutement de nouveaux membres. 22% s'y déclaraient non favorables, pour diverses raisons autant politiques que morales - beaucoup de parents goûtaient peu à l'idée de voir leurs enfants partir pour une vie de Jedi - et 10% ne se prononçaient pas. On pouvait donc dire que sur le plan de l'approbation générale, l'opération était un franc succès.




Tandis que la CorSec continuait de chercher des traces d'éventuels survivants de la Purge et que le gouvernement mettait en place le fameux dépistage parmi la population pour en recenser les potentielles recrues, un autre acteur du secteur regarda l'interview et songea à l'avenir. Son nom était connu par association avec celui d'un héros de la Rébellion et il l'était tout autant dans le secteur pour ses nombreuses prises de position radicales bien qu'aux yeux de tous, il ne soit jamais allé trop loin pour autant.

Il s'appelait Thrackan Sal-Solo et c'était secrètement le fondateur et leader de la Ligue Humaine, groupuscule terroriste para-militaire raciste et nationaliste à l'extrême. Il savait fort bien ce que cette histoire signifiait, des difficultés supplémentaires pour la Ligue et ses objectifs mais également de nouvelles opportunités. Curwee avait le tort de supposer que tous voulaient revoir cette vieille tradition, tout comme elle se voilait la face en croyant que les vrais corelliens seraient sensibles à ses messages de tolérance et de cohabitation.

Il pouvait se servir de ça pour la Ligue. Il pouvait rappeler à ses compatriotes que cet Ordre Vert ne serait rien d'autre qu'une force politique de plus pour le diktat qui lui permettrait de toujours plus presser la population sous prétexte de la protéger et de promouvoir la "tolérance". Thrackan sourit amèrement. Combien il rêvait du jour ou il pourrait montrer à tout les étrangers quelle était la vraie tolérance corellienne ! Il donna ses ordres et mobilisa sa force de propagande : il fallait ridiculiser et destituer l'Ordre Vert de Curwee dans la mentalité corellienne, leur rappeler à tous leur cuisant échec qui s'était soldé par la Purge.

Alors même que prenait fin l'émission de Kane, la Ligue se mobilisait déjà pour riposter et contre-attaquer. Ses succès seraient minces et relativement limités mais sur le long terme, elle remporterait de précieuses voix et de nombreuses recrues. Corellia redeviendrait propriété unique de son véritable peuple et tant pis si les Verts s'interposeraient.




Il fallut attendre 2 semaines pour pouvoir juger de l'efficacité de l'appel au recrutement. Les premiers résultats ne prenaient en compte qu'une fraction relativement faible de la population sectorielle - moins de 25% - car malgré la préparation mise en place par le dikat, les hôpitaux et les cliniques étaient constamment surchargés de travail. Rien d'étonnant donc à ce que les résultats touchent si peu de monde. Mais avec cette base, on pourrait théoriser un peu sur les résultats à venir dans les prochains mois.

14 individus sensibles à la Force avaient été détectés, dont la moyenne d'âge se situait entre 6 et 22 ans. 6 seulement s'étaient indiqués comme favorables à rejoindre l'Ordre Vert, les autres ayant refusé pour diverses raisons : trop vieux, vie déjà bien implantée, pas intéressé, refus des parents... Quant aux autres, les 6 favorables, ils souhaitaient s'entretenir avec Maître Curwee et Khrann avant de prendre une décision définitive. Des demandes de rendez-vous furent envoyées pour cela.

De son côté, la CorSec n'avait pas chômé et avait travaillé d'arrache-pied pour trouver des indices sur d'éventuels survivants. Rafael Eridan envoya un rapport aux 2 Maîtres dans lequel il indiqua plusieurs pistes prometteuses. Toutes avaient la même origine fort curieuse et ingénieuse au demeurant. Eridan avait pu trouver de vieilles archives d'un ancien officier de la CorSec, Rostek Horn. Celui-ci avait caché à son attention un datapad ou il expliquait sa dernière volonté en cas de mort : retrouver les lignées de Jedi Corelliens grâce au contenu du datapad. Horn et Eridan ne s'étaient guère connus mais chacun avait connu la réputation de l'autre.

Le datapad contenait des archives cryptées avec un code incassable. Toute tentative d'y accéder de force aurait tout effacé, aussi Eridan s'attela-t-il à trouver ce code. Il interrogea son fils, Corran Horn, qui habitait sur Coruscant avec son épouse Mirax Terrik et travaillait pour l'Escadron Rogue. Il passa des heures à tenter de comprendre ou Rostek avait pu cacher cela. Une intuition lui vint alors, Horn avait été connu pour être particulièrement friand de jardinage, possédant même une serre personnelle dans laquelle il aimait à passer son temps libre avec Corran. Eridan alla inspecter l'endroit mais n'y trouva rien de particulier. Résigné, il ordonna que soient examinés quelques échantillons de fleurs, des fois que, sans trop y croire.

Et le pari paya. Horn, ingénieux, avait dissimulé le code de ses archives parmi le code génétique de fleurs de sa création, toutes dans sa serre. Ce code permit de déverrouiller les archives et de mettre au jour une liste de survivants des lignées de Jedi Corelliens. Toute la généalogie de chaque lignée y était inscrite même si un grand nombre avaient pris fin avec la Purge. Certaines autres semblaient indiquer qu'il existait des survivants tandis que d'autres indiquaient que faute de survivants, il existait des hommes et femmes de lignées qui ignoraient tout de leur héritage.

Et cela permit aux 2 Maîtres Jedi de se rendre compte que Corran Horn lui-même était l'un de ces individus, descendant de la très prestigieuse famille des Halcyon. Il existait également comme descendant d'une autre lignée prestigieuse un dénommé Thias Ramos, dont l'ancêtre Arfan Ramos avait dirigé les Jedi Verts durant la Grande Guerre. Les noms des parents de Curwee et Khrann étaient également inscrits sur la liste. Cette liste allait leur être très précieuse, pour ne pas dire inestimable. Avec elle, leur tâche serait grandement simplifiée, pour ce qui était de retrouver des survivants en tout cas. Quant à les convaincre de rallier le mouvement... Un Jedi sait être persuasif, dit-on.

Résumé :

- Largement vue dans tout le secteur, l'interview permet une médiatisation importante du projet de renaissance des Jedi Corelliens. Une bonne majorité des citoyens interrogés se prononcent en faveur de l'idée. La tendance globale est à l'optimisme passif, les citoyens sont curieux d'en voir et savoir plus et n'ont donc pas de grief particulier mais pas non plus d'espoir particulier. Ils attendent de voir, confiants, ni plus ni moins;
- La Ligue Humaine, jusqu'ici plutôt discrète, commence à se faire de plus en plus visible et présente sur les mondes du secteur. Ses agents ne lésinent pas sur la propagande contre les Jedi Corelliens et accusent le gouvernement de vouloir se parer d'une arme de contrôle bien pratique. Une certaine hausse du recrutement de militants est à prévoir selon la CorSec;
- Les premiers recensements d'individus sensibles à la Force décomptent 14 candidats potentiels mais seulement 6 sont partants pour intégrer le Temple. Chacun souhaite par ailleurs s'entretenir d'abord avec les Maîtres responsables de l'Ordre avant de s'engager. 3 d'entre eux sont des younglings et 3 autres des padawans (grade HRP ET RP);
- La recherche d'éventuels survivants de la Purge débouche sur la découverte d'une liste des lignées de Jedi Corelliens. Certains ont survécu mais la majorité sont morts tandis qu'un grand nombre sont les descendants de ces survivants et sont inconscients de leur héritage. Corran Horn fait partie de ceux-là. Le recruter lui ou des survivants comme Thias Ramos nécessitera un RP dédié pour le/les convaincre.
[Mirial] Des yeux d'or

Le cercueil, en raison de sa taille, n’aurait pu[…]

Gambison

De toutes les questions, il ne répondit qu’à la d[…]

Apoastre

Pas plus de cinq minutes. Il ne fallait pas s’em[…]

Et les ténèbres au monde

Helera. Elle avait fini par la rejoindre. L’avai[…]

Attentat

Le commentaire sur le prince, elle le laissa là o[…]

[Scénarii]L'Unité

Bonjour, bonjour, Petit post pour signaler mon re[…]

QUE LA FORCE SOIT A METELLOS

Cet événement a lieu après le voyage de maître M[…]

Un Jedi très recherché...

Ce post contient des scènes explicites ou de n[…]