L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

Quatrième satellite de la Géante Gazeuse du système Yavin, la lune sanctuaire de Yavin 4 est une planète totalement recouverte d'une épaisse jungle qui étouffe les ruines d'un sombre passé. Sur ce monde isolé, loin des routes fréquentés, dans les profondeurs de la jungle se cachent des secrets enfouis, perdus à jamais.
Contrôle : Empire
Avatar de l’utilisateur
By Darth Vaar
#36403
Bordure Extérieure - Secteur Yavin - Yavin IV


L'Antre sortit d'hyperespace en bordure de Yavin IV et "Wain" put admirer la vue imprenable qui s'offrait à lui sur la planète forestière où la Main Noire se rendait. Et pendant que le pilote expérimenté avançait vers l'orbite basse et l'atmosphère planétaire afin d'atterrir le plus près possible des coordonnées laissées par Ranath, les autres occupants du vaisseau terminaient de préparer leur barda.

Klan et Syphania vérifiaient armes, munitions et équipements tandis que Rengo s'exerçait à la téléportation. Il n'arrivait jamais à la destination voulue mais il parvenait néanmoins à s'en rapprocher, toujours à quelques centimètres ou mètre près. D'ailleurs, ses coéquipiers craignaient que le jour où le Togorien serait devenu aussi puissant que son Maître, il se débarrasse d'eux sans aucune forme de procès. Ce que le Togorien se gardait bien de leur dire, c'est que tant qu'ils se montreraient à la hauteur de ses exigences, jamais il ne les toucherait. Seuls les Faibles n'avaient pas leur place dans la Main Noire. Seuls les Forts pouvaient prétendre chasser à ses côtés. Et seul Anoyan méritait son respect pour le moment.


« On va atterrir d'ici cinq minutes. déclara Anoyan. Tenez-vous prêt, on ne sait pas ce qui nous attend une fois au sol. »

Aussitôt, Rengo se téléporta dans la soute, avec autant de réussite que de coutume. Il se retrouva à l'arrière de la soute alors qu'il avait voulu réapparaître à l'avant de la dite-soute. Frustré, il grogna de déplaisir. Syphania le rejoignit alors et posa une main sur le coude du Togorien, un sourire sur ses lèvres bleues.

« Tu dois faire preuve de davantage de concentration, c'est comme lorsque tu chasses. Elimine toute pensée parasite de ton esprit et pense uniquement à ta destination. Tu verras, je suis sûre que tu y arriveras avec le temps. »

« Merci pour tes conseils Syph. »

« Trêves de politesse les enfants, rappelle nous ce qu'on vient faire ici ! »
lança le Doc, grand sourire aux lèvres.

« Mon Maître nous envoie ici s'assurer que les Massassis, un peuple de guerriers et de chasseurs qu'elle a soumis, lui sont toujours fidèles. J'ai un message à délivrer au chaman de la tribu afin de lui rappeler à qui va son allégeance.

Et si d'aventure l'envie leur prendrait de défier l'autorité de mon Maître, ils subiront mon courroux et le vôtre. Ils ploieront le genou devant nous.
»


La voix d'Anoyan se refit entendre une nouvelle fois.

« Atterrissage prévue dans trente secondes. Et il semblerait qu'un comité d'accueil aussi avenant qu'une bande de Gundark nous attendent de pied ferme.

Rengo, si tu veux sauter comme tu as l'habitude de le faire, je t'en prie, la soute est ouverte.
»


Sans demander son reste et devinant la possibilité d'un combat des plus intéressants, le Togorien s'élança et plongea dans le vide.



Avatar de l’utilisateur
By Darth Vaar
#36412
Le Togorien se réceptionna devant une demi-douzaines d'individus à la peau rougeâtre qui ne s'étaient pas approchés trop près du cargo corellien mais il pouvait ressentir leurs émotions grâce à la Force et les six guerriers qui lui faisaient face avaient clairement des intentions on ne peut plus belliqueuse. Heureusement, le Chasseur Fou fut rapidement rejoint par ses compagnons, ce qui sembla, du moins pour un court instant, instant que Rengo décida de mettre à profit pour faire savoir aux Massassis la raison de sa présence en ces lieux.

« Je viens de la part de Dame Ranath, votre chef de guerre. J'ai un message pour votre chaman de sa part. Pouvez-vous me conduire à lui ? »


L'un des Massassis, le plus grand dont la taille était dérisoire en comparaison de celle du Togorien, lui répondit dans un drôle de charabia mais avec la Force pour l'aider, il parvint à comprendre quelques mots que le Massassi lui baragouinait.

« Si toi vouloir rencontrer chaman, toi doit prouver être Fort ! »

« Je suppose que pour cela, je dois tous vous affronter ? »

« Non ! Toi affronter moi dans duel à mort ! Si toi batttre Germath, toi rencontrer chaman. mais si toi perdre, toi mourir et amis de toi mourir aussi ! »

Le Togorien s'autorisa un sourire avant de répondre, un sourire carnassier sur le visage.

« Soit alors battons nous Germath ! »


Rengo vit que son adversaire avait entre les mains une vibro-épée et il décida de le défier avec sa vibro-hache et sa vibro-épée. Les membres de la Main Noire et les cinq autres Massassis formèrent un grand cercle autour des deux duellistes et désormais, tous attendaient de voir qui en sortirait vainqueur. Germath était aux yeux des siens un bon combattant et aux yeux de la Main Noire, il ne faisait aucun doute que le Togorien sortirait vainqueur de ce combat. Ils se firent face et après s'être salués d'un signe de tête, les deux combattants se ruèrent l'un sur l'autre.

C'est du moins ce que voulait faire croire Rengo car il avait pris le temps de se concentrer et alors que les premiers échanges allaient avoir lieu, Rengo utilisa une fois de plus son pouvoir de téléportation et se retrouva instantanément derrière le Massassi, à quelques centimètres près. Et avant que son adversaire ait le temps de réagir, il se rua sur lui en usant de sa formidable vitesse. Le Togorien porta un puissant coup d'estoc que le guerrier para avec facilité mais il n'avait pas vu venir la vibro-hache qui lui trancha le poignet droit. Tout s'enchaîna ensuite très vite. Les coups pleuvaient sur le pauvre guerrier qui ne pouvait plus rien faire d'autre que d'espérer un miracle pour s'en sortir. Mais le miracle ne se produirait pas, ses compagnons ne pouvaient intervenir dans un duel à mort, telle était la règle. Et Germath, après avoir repoussé quelques offensives, s'effondra sur le sol, sa tête roulant sur le sol herbeux de la clairière où l'Antre était posé. Ramassant la tête du vaincu, Rengo la brandit comme un trophée et poussa un puissant rugissement pour signifier sa victoire.


«
Vous avez ployé le genou devant Ranath, ployez le désormais devant Rengo !
»



Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#36437
    Il se tenait à l’entrée de sa hutte, appuyé sur son bâton. Doranz observait de loin l’arrivée des étrangers, et le combat contre ses guerriers. Il avait entendu résonner le nom de Ranath. Il se souvenait de la furie à la peau verte, et de sa sœur à la peau bleue. Quand elles étaient arrivées, toutes les deux, attirées par l’aura du temple, la verte avait tué Dratmath, un guerrier sans égal, et la bleue avait tué le chaman, son maître. Après cela, Doranz était devenu le chaman, il avait pris un apprenti à son tour. Il avait autorisé les deux étrangères à monter les marches du temple. Et quand elles étaient reparties, il en avait fait sceller l’entrée. La tribu s’était réjouie du départ de la verte, se croyant retrouver une liberté momentanément évincée. Mais Doranz avait toujours su que les Sith reviendraient, tôt ou tard. Leur émissaire était là, à présent, et sa hache détruisait les os de Germath. Le guerrier s’écroula, provoquant une revendication rauque dans le rang des autres chasseurs. Le chaman poussa un court soupir. Son regard se tourna vers le tombeau de leur maître de toujours. Soutenu par son bâton, il descendit la pente douce de la butte qui surplombait la tribu. Avant que les autres guerriers purent brandir leurs armes, Doranz intervint.

    Image
      « Rengo … »

    Son élocution semblait meilleure que celle des autres Massassis en présence. Ils devenaient nombreux, un attroupement autour des visiteurs.

      « Bienvenu … tu es bienvenu. »

    Il inspira doucement. Il était jeune, pour un chaman. Les regards alentours se posèrent sur lui.

      « Où est Ranath ? »

    Il cherchait la verte des yeux, ou la bleue. Ne la trouvant pas, il reprit lentement.

      « Que veux-tu ? »

    Doranz ne se donnait pas l’occasion de se montrer ridicule face aux visiteurs. Il décortiquait ses mots en syllabes hachées et procédait par phrases simples. Il ne savait pas vraiment faire autrement.

    La tribu avait fini par quitter les huttes plantées sur le flanc de la colline au sommet de laquelle trônait le temple bâti de pierres brutes. Il était ici une aura obscure, irradiant de l’édifice et de ce qu’il renfermait. Doranz ne savait rien des secrets de cet endroit. Il n’y était jamais entré. Il n’avait fait qu’ouvrir la porte à son nouveau maître, et la refermer après, espérait-il pour toujours.

    Impassible, le regard naturellement tombant, le chaman attendait la réponse des émissaires de la Dame Sombre.
Avatar de l’utilisateur
By Darth Vaar
#36441
Suite à sa victoire, les Massassis se firent plus nombreux autour des visiteurs et certains brandissaient leurs armes, ce à quoi le Togorien répondit par un féroce rugissement, il mettait quiconque au défi de venir l'affronter. Il ne craignait nullement ces êtres à la peau rouge et il semblait qu'eux n'ait pas peur de lui non plus. Enfin des personnes dignes d'intérêt !

Un Massassi appuyé sur un bâton arriva alors, descendant la pente menant jusqu'aux membres de la Main Noire. Tous ses sens aux aguets, Rengo pouvait ressentir l'angoisse de ses compagnons devant le nombre de Massassis autour d'eux. Mais il ressentait également autre chose. La Force et le Côté Obscur était très présent en ces lieux. Se concentrant davantage, le jeune Sith pouvait ressentir que cette sombre aura émanait du temple situé derrière le chaman. Il serait peut-être intéressant pour son entraînement de le visiter et de découvrir les secrets que ce lieu renfermait. Mais ce n'était pas le but premier de sa venue sur Yavin IV. Il devait d'abord exécuter la volonté de son Maître.

Le chaman, après lui avoir souhaité la bienvenue, demanda après la femme verte et la chercha du regard, sans succès. Puis vint le moment où il lui demanda la raison de sa présence et le Togorien, toujours armes aux poings, prit la parole de sa voix rauque et grave.


« Ranath m'envoie porter un message à ta tribu Chaman.

Elle souhaite s'assurer que son titre de chef de guerre n'a pas été revendiqué par quelqu'un d'autre. Elle exige également que vous vous pliez à mes ordres. J'ai pour consigne d'unifier toutes les tribus Massassis de la planète afin que vous rejoignez les rangs de l'Ordre Sith.
»


Le Togorien marqua une courte pause,le temps que tous puissent entendre ses paroles. Il parlait volontairement avec lenteur afin que les Massassis comprennent ce qu'il était en train de dire. Puis il reprit, sans laisser le temps à quiconque de l'interrompre.

« Y a t-il quelqu'un ici qui remette l'autorité de Ranath en question ? Y a t-il l'un d'entre vous qui veut subir le même sort que Germath ? Je pourrai faire ça toute la journée.

Mais je préférerai éviter de faire couler le sang de guerriers aussi valeureux. Acceptez ma présence, reconnaissez la suprématie des Sith et de mon Maître et suivez-moi. Faites de moi votre chef et je vous mènerai à la victoire. Suivez-moi et je vous unirai, jusqu'au dernier.

Mais peut-être désirez-vous d'abord me mettre à l'épreuve...
»


Le Togorien se doutait bien qu'il devrait faire ses preuves. Un titre de chef se méritait et il se demandait si le fait d'avoir éliminé Germath suffirait à obtenir l'allégeance de la tribu. Dans le cas contraire, il ferait sauter d'autres têtes. Ce n'est pas comme si cette idée lui déplaisait après tout, le Chasseur Fou avait un goût prononcé pour la violence.
Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#36470
    Le guerrier parla, aussi lentement que possible, pour les idiots qu’étaient les Massassis purent bien comprendre ce qu’il avait à dire. Le chaman s’en vexa en silence. Faibles et imbéciles. Le mépris du Togorien ne serait pas oublié. Il était donc bien un messager de Ranath. Et Ranath exigeait. Doranz fronça doucement ses longs sourcils.

      « Ton maître a vaincu Dratmath. Dratmath aidé de mon maître. Ton maître a vaincu mon maître. »

    Il désigna tour à tour Rengo, puis lui-même. Puis son doigt pointa vers le cadavre sanglant.

      « Dratmath bien plus fort Germath. »

    Doranz ne mentionnait pas la fille de Ranath, il voulait imposer à ce guerrier une épreuve digne d’un véritable jugement.

      « Un grand chef doit montrer sa force.Ton maître a prouvé sa force. Tu dois prouver ta force. »

    Aux yeux du chaman, Rengo n’avait pas encore prouvé sa valeur.

      « Marche au Sud. »

    Il désigna de son bâton une direction approximative.

      « Cherche le temple sans mousse. »

    Celui qui se tenait derrière le village de la tribu, au sommet de la colline, était couvert de mousse, une mousse sombre.

      « Monte en haut. »

    Tous les temples ici semblaient surmontés d’une pyramide de pierres imposantes, grossièrement taillées, et qui formaient bien souvent un escalier aux hautes marches.

      « Entre dans le temple. »

    Au sommet de ces temples se trouvait un trou, parfois accompagné d’une échelle, parfois un autre escalier, parfois rien du tout. Celui-là, Doranz le savait, n’avait rien du tout.

      « Et trouve la pierre qui brille. Tu sauras laquelle. Ramène-la. »

    C’était une vieille légende. Il y avait dans ce tombeau une pierre scintillante. Quand on l’approchait de l’oreille, elle murmurait une comptine. Mais personne ne l’avait trouvé. Personne n’avait gravit les marches du temple. Car ce temple, sans mousse, était effrayant. Le chaman ignorait que l’édifice constituait un nexus obscur.

      « Tu vas seul. »



Avatar de l’utilisateur
By Darth Vaar
#36473
Ainsi donc, il devrait prouver sa valeur aux Massassis ? Et bien soit ! Il irait donc dans le Temple sans mousse dont le chaman venait de lui parler et trouverait cette drôle de pierre brillante qui, d'après les dires du Massassi, serait facile à reconnaître. Une mission qui semblait facile en apparence. Mais cela pouvait également se révéler bien plus dangereux que ne le pensait le chaman et même Rengo. Et il devait y aller seul.

Le Togorien ne se fit pas prier pour se mettre en route, après s'être assuré que ses hommes retournent dans l'Antre. Une fois ce détail réglé et qu'il eut vérifié la présence de ses vibro-épées, de sa vibro-hache et de son X-45, il commença son périple dans les jungles de Yavin IV avec pour seule compagnie les Quatre et la Force. Le Côté Obscur ici était très présent et il se laissait guider par Lui. Sa sensibilité avec la Force Obscure devenait plus puissante, plus aiguë au fur et à mesure qu'il progressait dans sa formation. Et il ressentait une sombre aura loin de lui, une aura faible mais qui l'attirait comme un aimant attirait le métal. Se fiant à la Force, il progressait à bonne allure parmi les arbres et la végétation planétaire.

Des heures durant, il marcha, ne croisant que quelques représentants de la faune locale dont il ne savait rien. Mais jusqu'à maintenant, il n'avait croisé aucun prédateur s'étant décidé à faire de lui son repas. Soudain, ses sens l'alertèrent de l'approche de quelque chose de nombreux et de rapides. Il se stoppa et laissa son aura teintée d'obscurité s'étendre autour de lui. Il fut rapidement entouré d'une demi-douzaine de chiens étranges, aux yeux rouges et au pelage noir. Il dégaina immédiatement ses deux vibro-épées et se mit en posture défensive. Et avant que la première des créatures ne lui bondisse dessus, le Togorien se téléporta un peu trop loin en dehors du cercle formé par ses étranges bêtes. Le temps qu'elles se retournent, il était déjà passé à l'offensive, tranchant les chiens se trouvant à porter de ses lames. L’affrontement fut rapide et intense et le Togorien s'en sortit avec quelques griffures sur les parties de son corps non protégé par ses protections.

Il reprit sa progression sans plus croiser aucune créature. Et au plus il avançait, plus il ressentait cette énergie obscure. Comme si la Force le guidait vers cette émanation du Côté Obscur. Peut-être était-ce là sa destination finale. Il n'aurait su le dire. Mais l'aura devenait de plus en plus puissante, de plus en plus forte au fur et à mesure qu'il progressait dans la jungle.



Avatar de l’utilisateur
By Darth Vaar
#36480
Le Temple mentionné par le Chamam était enfin dans son champ de vision. Il était gigantesque et la mousse ne le recouvrait pas comme pour les autres. Il était arrivé à destination et il pouvait aisément ressentir, même avec ses maigres capacités, toute la puissance obscure qui émanait de ce lieu. Un frisson parcourut le Togorien, il sentait que cet endroit pouvait devenir son tombeau s'il ne faisait pas preuve de prudence. La prudence... Une notion dont il n'avait que trop rarement fait preuve. Mais cette fois, il savait que la prudence s'imposait. Même les Quatre étaient inquiets devant ce que ressentait leur hôte... La Force Obscure était tellement forte en ces lieux... Tellement puissante... Il se demanda s'il ressortirait jamais de ce temple.

Il commença son ascension vers le sommet du Temple, gravissant lentement les marches en gardant l'oeil ouvert, l'attaque des chiens noirs étant toujours présente dans son esprit. Et l'aura qu'il ressentait ne le rassurait pas davantage. Après plusieurs minutes d'une pénible montée qui avait fatigué le jeune Sith, il arriva enfin au sommet de l'édifice de pierres. Un trou béant permettait d'y entrer mais il ne voyait aucun moyen d'en ressortir. Et cela n'était pas de nature à plaire au Chasseur Fou. Il se fit donc un devoir de mémoriser l'entrée du Temple et sauta dans le vide, sans savoir ce qui allait l'attendre plus bas.

La réception s'avéra plus facile que prévu mais même en sautant avec l'aide de la Force, il ne pourrait ressortir. Et bien qu'il ait commencé à prendre l'habitude de se téléporter, il doutait de pouvoir s'en servir pour s'échapper une fois la pierre en sa possession. Il allait avancer dans l'obscurité quand une voix grave résonna dans son esprit. Et ce n'était pas celle de l'un des Quatre.


Toi qui pénètre en ces lieux, toi qui est le premier à fouler ce sol, sache que tu devras te montrer digne de ce que tu viens revendiquer. Tes capacités et ton esprits seront soumis à l'épreuve. Sois Fort jeune Sith ou ce Temple sera ta sépulture à jamais !

Cette voix lui rappelait étrangement quelque chose mais il n'aurait su dire quoi. Il décida d'avancer tout en redoublant de vigilance. Heureusement pour lui, son œil cybernétique lui permettait de voir à peu près où il mettait les pieds. Il progressait dans une sorte de couloir assez haut de plafond pour qu'il puisse s'y tenir debout sans trop de difficultés mais il était assez étroit pour que sa progression soit la plus lente possible. Rien ne serait facile en ces lieux, il s'en était douté mais maintenant qu'il y était, il se rendait compte que la mission que lui avait confié le chaman et par extension son Maître relevait presque de l'impossible. Il doutait de plus en plus de pouvoir réussir. Mais peut-être était-ce la le test justement. De réussir là où d'autres auraient échoués lamentablement... Il était plus fort que ça, il devait réussir.

Il arriva enfin dans une vaste pièce, large et haute, et en son centre se trouvait l'objet de sa quête. Un cristal rouge incarnat était posé sur son socle. Le Togorien s'arrêta, se demandant ce qu'il devait faire. Devait-il prendre la pierre ? Devait-il rebrousser chemin ? Et si c'était un piège ? Le seul moyen de le savoir était d'avancer et c'est ce qu'il fit. Mais à peine son pied toucha le sol que la voix résonna de nouveau dans son esprit.


Cette pierre pourrait devenir tienne si tu t'en montres digne ! Embrase le Côté Obscur, deviens pleinement un Sith, deviens celui que tu aspires à être et ce cristal sera tien ! Ou échoues et meurs ici et maintenant !


Devant lui apparut alors un double de lui-même et la compréhension se fit. Cette voix lui était familière car c'était la sienne. Mais ce double avait quelque chose de différent, il semblait plus grand, plus imposant que l'original.

Tu dois affronter tes peurs, te surpasser pour réussir. Montre moi de quel bois tu es fais !


Le second Rengo dégaina comme l'original deux vibro-épées et se mit en position d'attaque, aussitôt imité par le Togorien. Et commença un duel des plus étranges, Rengo contre lui-même, à la différence que le double était bien plus fort physiquement comme en attestèrent les premières passes d'armes. Il ne pourrait chercher l'affrontement frontal, pas cette fois-ci. Aussi décida t-il de ruser en adoptant une posture plus défensive et il misa beaucoup sur les esquives et les roulades. Mais cette stratégie ne s'avéra pas payante non plus, le double montra rapidement qu'il était infatiguable. Que faire alors ?

Il n'eut guère le temps d'y réfléchir car un coup de pied en pleine poitrine l'envoya voler quelques mètres plus loin. Il se releva rapidement et contra de justesse une botte visant sa tête. Le combat tournait à son désavantage, il ne faisait clairement pas le poids face à ce double enragé. Mais il ne pouvait pas perdre. Il ne baissa donc pas les bras et tenta de prendre le duel à son compte, misant tout sur sa vitesse et sa propre force. Il allait finalement chercher le frontal quand une des lames de son adversaire lui érafla le bras au-dessus du coude, lui arrachant un bref rugissement. Il se reprit un nouveau coup de pied en pleine poitrine et cette fois-ci, malgré toute sa bonne volonté, il ne parvint pas à se relever, il était épuisé, son adversaire était trop fort voilà tout.

Il avait échoué, son Maître s'était trompé sur son compte... A la pensée de ce que lui dirait Ranath si elle le voyait ainsi en échec après ses faits d'armes sur Roon, une sourde colère gonfla aussitôt en lui. Il voyait son double s'approcher avec lenteur, faisant tournoyer ses lames avec nonchalance. Bientôt, il serait sur lui et ça en serait terminé de Rengo le Chasseur Fou. Et malgré sa fatigue, malgré la douleur, il se releva, faisant une fois de plus. Il ferma les yeux et pensa à son Maître, à Anoyan, Syphania et Klan et quand il rouvrit les yeux, il sut alors ce qu'il lui restait à faire. Il devait utiliser la Force Obscure pour espérer réussir. Et alors que l'autre Rengo levait ses armes pour en finir, il parvint à se téléporter derrière lui. Il se retourna le plus vite possible et trancha de ses deux lames vers ce qui se révéla être une simple illusion.

Le Togorien chercha sa respiration avant de s'avancer vers le cristal rouge sang qui tronaît toujours au centre de la pièce. Il avait du mal à récupérer mais qu'importe, la voix avait disparu et il semblait qu'il ait réussi son épreuve. Il récupéra la pierre et au même moment, le sol et les murs se mirent à s'effondrer, des blocs de pierres tombant tout autour de lui. Il n'avait plus une seconde à perdre et aussitôt, puisant dans la Force, le Chasseur Fou courut à vive allure vers la sortie, usant de la téléportation quand des roches et des gravats lui barraient le chemin. Une fois arrivé à la sortie, il ferma les yeux et se concentra pour réapparaître, fort heureusement pour lui, de l'autre côté du Temple, à l'air libre. Il mit rapidement une saine distance entre lui et ce maudit Temple qui continuait de s'effondrer et refit le chemin en sens inverse.

Au bout de quelques heures, complètement épuisé, le Togorien se présenta devant le Chaman, lui montrant la pierre qu'il lui avait demandé de rapporter. Il avait réussi.



Avatar de l’utilisateur
By Ranath
#36516
    Le chaman était retourné s'asseoir devant sa hutte. En silence, il ruminait de sombres pensées. La soumission à la verte lui avait paru à l'époque évidente. Aujourd'hui, obéir au guerrier aux oreilles poilues le blessant en son for intérieur. Ranath avait peut-être commis une erreur en envoyant Rengo à la rencontre de Doranz, ce qui rendrait la tâche du Togorien plus délicate encore. Le Massassi se tourna vers le temple, posant un regard inexpressif à son sommet. Ils avaient vécu libres pendant toutes ces années, uniquement dominés par la peur d'un maître qui avait disparu depuis des siècles dans les entrailles de pierre de l'édifice. Le maître prenait aujourd'hui une nouvelle forme, et Doranz sentait venir le danger pour lui et sa tribu.

    Le retour de Rengo fut annoncé par une clameur sourde. Les Massassis se pressaient pour voir le guerrier et constater son état. Avait-il le caillou ? Le chaman se leva, et une nouvelle fois descendit de la butte sur laquelle était érigée sa hutte. Son regard porta jusqu'au Togorien, guettant avec attention le trophée. Il tendit la main, pour voir le caillou. Une fois la pierre dans la paume de sa main, il ne bougea plus, observant en silence. C’était comme un cristal, rouge comme le sang, translucide, attirant. Il gardait le bras tendu. Il pensait avoir déjà vu ce genre de pierre, et savoir quoi en faire.



Ne pas oublier avant tout que les demandes MJ se f[…]

Les discussions allaient bon train entre la Confré[…]

[Delchon] Anéanti

Ambiance Félonie ? Que nenni, elle était la […]

Lex est quod notamus

:r2d2bd: Moderation Rendili avait la main lo[…]

Appelons ça une divergence d'opinion !

A la remarque sur les Jedi, Helera esquissa un so[…]

https://luxurystylecentral.com/wp-conten[…]

https://www.fanactu.com/medias/star-[…]

Linkin Park - Rebellion Alayna resta quelqu[…]