L'Astre Tyran

StarWars Online Roleplay Cliquez ici pour voir l'intro...

Image

#38484
Y a t'il un pilote dans le vaisseau ?


Image


Aaaah Llanic, un joli monde pas vrai ? Il ressemble à Tatooine à ceci près qu’il n’y a pas d’hommes des sables, de Dragon Krayt ou autre bestioles et créatures étranges. Qui plus est, il est bien plus urbanisé que notre illustre planète désertique.

Pourquoi me diriez-vous ? Et bien comme dans toute chose, c’est avant tout à cause d’une question de crédits. Crédits générés par un commerce des plus lucratifs.


Image

L’épice.

Cela faitsait plusieurs jours que Varok avait son objectif. Pendant qu’il réfléchissait au secteur qu’il voulait infiltrer et au moyen d’établir un port-franc dans l’un de ces dit secteurs. Qui soit-dit en passant étaient réputés pour être difficiles d’accès aux étrangers. Varok et son acolyte effectuaient quelques livraisons avec le speedertruck récemment récupéré. Il pensait pouvoir s’établir sur Llanic mais le destin qui avait la forme d’une Hutt en avait décidé autrement.

Mais avant tout chose il se devait de trouver un vaisseau convenable pour ses futures aventures et surtout un pilote encore plus que convenable pour lesdites aventures.

La recherche prit quelques temps jusqu’à ce qu’il tombât sur une certaine Cantina…


Comme dans toute bonne cantina de la Bordure, il était possible d’y retrouver toutes sortes d’aliens. Allant du Byss jusqu’aux Biths situés dans un coin en train de jouer d’instruments, on pouvait également voir un Hurglic sur l’une des tables de sabbacc, dépassant de loin le Bothan en face de lui. A une autre table se situait deux klatooiniens en compagnie d’un Neimoidien qui semblait en mauvaise posture. Accoudé au bar se situaient plusieurs personnes dont une humaine qui se démarquait par sa casquette impériale.

Le Hutt, à son entré, fit arrêter l’atmosphère de la cantina durant un bref instant. Seul il était et seul il désirait rester.

« Quelqu’un veut ma photo ?» Il était rare de croiser un Hutt seul et sans gardes du corps qui plus est. Ce qui attira la curiosité de certains curieux, présents dans la pièce.

S’asseyant à une table adjacente à celle des Klatooiniens, le Hutt commanda une Boga Noga. Une boisson qui selon les dires était capable d’assommer tout un régiment de stormtroopers pour toute une nuit. Mais pour Varok il vait connu pire. Celle n’était pas excellente mais elle requinquait.

Pendant ce temps à la table adjacente incrusté dans le mur, l’échange entre les Klatooiniens et le Néimoidine continua.

« Écoute moi bien vermine, t’es redevable. On sait que c’est toi qui subtilises les crédits de notre chef. T’es son compte fric, c’est forcément toi. » s’exclama ou plutôt bava audiblement l’un des deux Klatooiniens.

« Je-Je ne vois pas de quoi vous parlez… » Tremblant, il était difficile de prêter crédit à ses dires…

« Bon on a assez perdu de temps, tu vas nous suivre et nous dire où t’as foutu ces crédits. »

« O-oui. »

Pour sûr il est cuit tel un Porg ce petit, se dit Varok.
Pendant qu’ils partaient le Hutt en profita pour terminer sa boisson.


Dans une ruelle adjacente donnant sur un cul de sac, les Klatooiniens continuèrent de questionner notre petit ami frippé.

« Ma patience à des limites, donc dis-moi c’que t’fais des crédits que t’as vol… »

Sur le mur, auquel était accolé le Néimoidien, s’était projetée une ombre qui paraissait gigantesque.

Dans un grand fracas causé par le choc de leurs deux têtes, les Klatooiniens s’effondrèrent.

Se prenant la lumière de face, le Néimoidien eut une immense masse sombre en face de lui.

« Qui- Qui êtes-vous »

« Ho ho ho ho. » Le rire provoqua une pointe de stress chez le Néimoidien qui fit explosa.

« Le Fantôme des fêtes passées. » Lâcha Varok avec un large sourire carnassier qui glaça le sang du Néimoidien

« Q-Quoi ? » Suite à cette phrase il laissa couler ses tracas, pour être polis.

« Haha ne t’inquiète pas petit être, c’était une réplique d’Holo-films. » Varok sortit de l’ombre et se plaça à la droite du minuscule être, tout en évitant de se mouiller, sans mauvais jeu de mots.

« Avançons si tu veux bien. » Le frippé n’osa pas contrarier la montagne qui venait de lui parler. Les deux avancèrent dans la ruelle et Varok plaça sa main sur « l’épaule » du néimoidien même si on aurait dit qu’il l’avait enveloppé de son bras.

« Que voulez-vous de moi ? »

« Oh rien que des informations sur des gens, dont notamment sur le chef de ces deux lascars. » Un court silence eut lieu mais la main se fit un peu plus serrante.

« Je-Je vais tout vous dire. »

« Bieeeen. »



*Les répliques en cette couleur ont été traduites du Hutt pour plus de facilité pour la lecture.
#38494
Image

Ambiance :
https://www.youtube.com/watch?v=BYnAemEf6Gg

Dans la même cantina de la veille, Varok s’était accoudé au bar. Il reprit une boisson et profita de l’ambiance. Spécialement pour cette journée il avait décidé de ne pas porter d'armure ni de blasters. Quelque chose de dangereux pour un Hutt sans gardes du corps présents. Les clients étaient habitués à le voir désormais. Les Biths continuaient à jouer dans leur coin.

L’ambiance n’avait pas changé à ceci près qu’une table bondée de Klatooiniens grommelaient tels les molosses qu’ils étaient. Et un Wookie faisait partie du paysage également.

Varok se plaça à la droite de l’humaine à la casquette impériale. Il eu une meilleure vision d’elle que la veille. Il pouvait également apercevoir un blaster WESTAR-34 à sa ceinture et reconnaître les uniformes des gardes de Naboo. En tout cas le bas...

Néanmoins tellement concentré à être discret pour observer l'humaine et sûrement à cause de la boisson, Varok ne s’était malheureusement pas rendu compte qu’il avait bu dans le verre du wookie situé sur sa droite. Et ce dernier ne semblait pas très commode.


« GGGGGGRRRRRWWWHHRRR » demanda poliment le wookie au Hutt.

« Quoi ? Je ne comprends pas ta langue mon grand. »

Le Wookie énervé, de ne pas être compris, pris son blaster.

Image

« Il dit que vous avez une dette envers lui. Cette boisson coûte très cher. Qui plus est il ne comprend pas le basic.»

Une voix féminine interrompa la conversation entre les deux êtres de deux mètres.

La voix provenait de l’humaine d’1 mètre 66 situé derrière Varok. Elle était encore accoudée au bar avec son verre dans une main et son blaster jamais loin de l'autre.

« Vous parlez le wookie ? » Demanda Varok feignant la surprise.

« Oui et vous vous êtes un Hutt mort, si je ne réponds pas. » Balança t'elle à la face du Hutt tout en regardant son verre.

« En effet. J’ai donc un service à vous demander il semblerait. » Dit Varok, fasciné par le spectacle que cette femme offrait avec son détachement qui semblait naturel chez elle.

« J’espère que vous avez de quoi payer. » Prononça t'elle tout en terminant son verre.

« Oh ça oui. »

« Parfait. Mais je vois que vous avez rien sur vous donc demandez un verre au Barman et ensuite je traduirais. »

Varok s'exécuta puisqu'il n'avait pas d'autre choix. Le barman plaça la boisson sur l'ardoise du Hutt. Pendant ce temps le Cookie continuait à parler au Hutt tout en l'injuriant.

"Que voulez-vous que je lui dise ?"
Dit l'humaine tout en goûtant l'alcool qu'on venait de lui offrir.

« Dites-lui que j’ai de quoi le rembourser. »

« GGGRWWHR » L'humaine s'exécuta même si elle pensait que le Hutt mentait. Ils mentent toujours. Elle regarda le Wookie et cria plus fort que lui.

« GGGRWWWWWHR ? » Lui répond le Wookie intrigué.

« Il demande comment ? »

« Qu’il m'accompagne au spatioport. Et vous aussi Mademoiselle. Ne vous inquiétez pas, vous aurez une récompense. D'autant plus qu'il semble que n’ayez pas autre chose à effectuer ? » Prononça Varok tout en regardant l'humaine puis le verre.

La jeune femme regarda son verre, l'avala cul-sec et acquiesça. Elle allait sûrement recevoir au mieux une récompense et au pire, si ce Hutt mentait, voir un Wookie se déchainer sur une limace. Auquel cas elle n’aurait pas perdu sa journée dans l’alcool. Elle regarda alors les deux géants et offrit une vue d'elle entièrement.

Image


*Les répliques en cette couleur ont été traduites du Hutt pour plus de facilité pour la lecture.
#38529
Quelques minutes plus tard.


Arrivés au spatioport, le trio s’arrêta devant le parc des vaisseaux. Là se trouvaient différents types d’appareils. Allant du chasseur au cargo.

« Pour rembourser ma dette, je te propose de te faire louer à un prix imbattable ce cargo là. » Fit Varok tout en pointant le vaisseau de son doigt boudiné.

La femme commença à faire la traduction dans sa tête, lorsqu’elle vit le cargo en question. Elle s’arrêta pendant un moment comme happé par l’engin de métal.

Image

« Un cargo léger YT-2400, joli model, il appartient à qui ? »

« A une personne qui ne le sait pas encore, mais qui souhaite s’en séparer. Mais continuez de traduire pour notre ami. »

Varok s'adressa au Wookie.

« Toi et la dame ici présente, vous allez vous infiltrez dans ce vaisseau et le récupérer. C’est le miens mais disons qu’on me l'a « emprunter ». Vous avez juste à vous faufiler à travers la grille pendant que je m’occupe des gardes présents à l’entrée. Puis vous aurez juste à le faire décoller.»


La femme traduisit les paroles du Hutt mais lorsqu’elle comprit ce qui allait se passer, son sang ne fit qu’un tour. "L'enfant de Bantha" se dit-elle.

« Wow, wow, wow attendez, j’ai signé pour traduire pas pour voler un vaisseau. Et d’ailleurs qui va le piloter cet engin ? »

« J’augmenterais votre prime. Et pour répondre à votre question, ce sera vous. Vous me semblez idéal au vu de cette casquette d’officier et de ce grade de pilote que vous vous trimballer. »

« Touché. Mais je veux pas d’embrouilles avec les propriétaires actuels. Donc vous me dites qui ils sont ou je ne participe pas. »

« Si ça peut vous rassurer ils font parties d’une petite bande de rien du tout. Je vous promets que c’est un coup facile. Tout le monde est gagnant.»

« C’est ce qu’on va voir alors. »

Le duo que composaient le Wookie et l’humaine se faufila dans le spatioport tandis que notre protagoniste joua un de ses pions.

« A vous de jouer. » s’exclama t’il à travers son comlink.

Quelques secondes après un Néimoidien se présenta aux deux gardes en hurlant :

« Gardes, gardes ! Il y a un fou avec une vibro-hache qui attaque les gens dans le hall ! »

Les gardes tombèrent dans le panneau et se précipitèrent dans le Hall.

Pendant ce temps le duo avait réussi à se cacher juste à temps pour ne pas se faire repérer, et décidèrent d’utiliser cette occasion pour s’infiltrer à l’intérieur du vaisseau.

A leur grand dam un plot d’interdiction clouait le vaisseau au sol. L’humaine décida alors de s’occuper du cockpit tandis que le wookie se dépêcha d’enlever le plot.

Pendant ce temps, les deux gardes avaient arrêtés un Gamorréen innocent au sein du Hall. Le Néimoidien quant à lui avait disparu dans la cohue.

En à peine quelques minutes le wookie enleva le plot et accompagna l’humaine au sein du poste de pilotage. Néanmoins il se posta derrière elle. Le Cargo s’envola et le bruit qu’il provoqua attira les gardes qui ne virent en arrivant qu’une place vide.

« Bon, boule de poil, ça te dit d’arnaquer ce Hutt et de lui voler le vaiss.. »

Elle n’eut à peine le temps de terminer sa phrase, qu’elle sentait déjà un blaster collé droit derrière sa tête. Un crépitement venant de l’allumage d’un comlink interrompit le silence.

« GGGGRWWWHR »

« Je vois que vous avez fait plus amples connaissance avec Snoova, il est très sympathique lorsqu’il n’est pas votre ennemi. Je suis sûr que vous imaginez déjà un plan de secours en faisant un roulis-boulis avec votre vaisseau pour lui faire tomber son blaster. Mais croyez-moi ce n’est pas la peine. Car votre vie n’est pas en danger. » La voix du Hutt résonna dans le cockpit. Elle ne lui fallut pas longtemps pour reconnaître la voix de la limace et savoir qu'elle s'était faite avoir.

« J’aurais dû laisser le wookie s’occuper du cokpit. »

« Vous auriez dû. Mais il vous aurait désarmé aussitôt. »

« Qu’est-ce que vous voulez ? » Demande t'elle avec une anxiété qu'elle t'entait de dissimuler mais qui était palpable.

« C’est très simple. Vous. »

Encore un Hutt qui me veut dans son Harem !!? pensa l'humaine qui n'hésita pas à transmettre ses inquiétudes de manière vitupérante.

« Quoi ? Vous croyez que je suis à vendre immonde limace ? »

« Oh non pas de cette manière. Je veux vous proposer un partenariat. »

« Un...partenariat ? »

« En effet, vous avez un vaisseau et les compétences de pilotage requises. »

« Donc vous saviez ? Qu’est-ce que je suis naïve et crédule. »

« Nan bien au contraire, je savais que vous vous seriez douté de quelque chose si je vous avais proposé directement un job à la cantina. Vous auriez tenté de m’arnaquer car je suis un Hutt, donc il y a forcément une arnaque à un moment ou un autre, et en ce sens vous auriez eu raison. Donc j’ai préféré vous jouez un subterfuge dès le début, comme ça nous aurions pu discuter plus longuement sans que quiconque arnaque quiconque. Maintenant si vous vous voulez bien vous poser sur le plateau rocheux situé à l’est de la ville je ne dis pas non. Je vais vous rejoindre. »

L’humaine n’eut pas d’autre choix que d’obéir. Elle se flagellait de ne pas avoir vu le coup venir. Elle se disait que c’était sûrement l’alcool qu’elle avait débouché en début de journée qui avait dû ramollir ses capacités.


*Les répliques en cette couleur ont été traduites du Hutt pour plus de facilité pour la lecture.
#38531
30 minutes plus tard.

Image


Le speedertruck arriva sur le plateau rocheux où s’était atterri le cargo YT et d'où une forme poilue attendait à côté d'une forme plus petite.

Du véhicule terrestre sortit Varok accompagné de son bras droit et du Néimoidien.

« GRRRRWWWHHRR » Snoova commença à se diriger vers le Hutt et laissa l'humaine, désarmée, près du train d'atterrissage.

« Oui tu as rempli ta mission à la perfection mon ami. Ta dette est officiellement terminée envers moi. Tu peux partir où bon te semble. Pour te remercier des tes services et avant de partir vers d’autres horizons, j'ai quelque chose pour toi. »

« GGGRRWWHR ? » Intrigué Snoova se demandait ce que ce hutt avait à lui offrir.Car bon c'est pas tous les jours qu'un Hutt vous "offre" un truc.

« Pour rejoindre la ville prends le speedertruck avec toi et ramène notre ami néimoidien, Yunuy Shigna. Tu peux utiliser ce speedertruck pour faire des livraisons et te déplacer, si bon te semble, dans tous les cas si tu n'en n'a pas plus l'usage tu peux le déposer au garage. Il attendra mon retour sur ce caillou. Merci encore mon ami. »

Le wookie acquisça avec un signe approbateur et remit le blaster de l’humaine au Gank.
Le Hutt se tourna vers Yunuy et prit un regard jovial, qui ne rassura pas le comptable.


« Mon ami tu as joué ton rôle à la perfection. La dette que tu me devais suite à ta rescousse est désormais lavée. Mais sache que si tu parles de quoi que ce soit à qui que ce soit et bien, le Fantôme des fêtes passées refera surface." À cette phrase un large sourire se dessina sur le visage du Hutt. Un peu de bave coula même de l’une des extrémités de sa bouche distordue.

Le Néimoidien faillit s’évanouir mais le Wookie le rattrapa juste à temps et l’emmena au speedertruck. Ce dernier fit hurler ses moteurs et se dirigea vers la ville.

« Bon où en étions-nous ? Ah oui, le vaisseau. »

« Comment saviez -vous qu’il m’appartenait ? » déclara l’humaine assise sur l’un des trains d’atterrissage en attendant l’arrivée du Hutt devant elle. S'échapper de cette situation aurait-été facile mais elle était intriguée.

« Le petit vermiceau que vous avez vu avant était le comptable de ce Rodien, dénommé comment déjà ? »

« Pon Shieerto. »

« Exact. Je me suis donc permis de récupérer son comptable, qui allait d’ailleurs passer à la casserole de ses molosses. J'ai donc eu l'occasion de poser quelques questions à notre ami sur son boss, le fonctionnement de son organisation et surtout vous. »

« Je comprends mieux. Mais ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi moi ? »

« J'avais besoin d'un excellent pilote et d'un vaisseau. Le Néimoidien m’avait parlé des affaires de son ancien maître et surtout du vaisseau qui avait été interpellé par le spatioport du coin avec sa marchandise d’armes. En le faisant parler un peu plus il m'a révélé que c'était vous la pilote du vaisseau en question. »

« Vous m’avez donc testée avec ce Wookie ? »

« On peut dire ça et d’après ce que j’ai vu avec le wookie, vous parlez et comprenez plusieurs langues et au vu de votre décollage, vous disposez de compétences en pilotage que ni moi ni mon associé ici présent ne possèdent. Mais le plus important à retenir c’est que j’ai un plan pour vous débarrasser de ce Rodien.»

Le Hutt était enfin arrivé jusqu’à la pilote, accompagné de son associé. Le Gank lança le blaster WESTAR-34 à sa propriétaire. Elle le garda en main et le pointa directement à la face du Hutt, pile entre les deux yeux. Le hutt la dépassait en taille de très loin. Le Gank n'avait pas bougé, même si sa main était proche de son holster.

« Pourquoi aurais-je besoin de votre aide ? Et qui plus est j'ai réussis à garder une partie de ma cargaison. »

« Il ne va pas mettre longtemps avant de placer une prime sur votre joli minois lorsqu'il apprendra que le vaisseau à filer. D’autant plus qu’il était votre seul recelleur potentiel pour les armes non ? J’ai un client si vous voulez.» Cette phrase la rendit perplexe.

« Une partenariat donc ? » Lâcha t-elle enfin.

« Une partenariat en effet. » répondit simplement le hutt qui ne semblait pas être inquiet.

« Oh mais j’en oublie toutes les règles de bienséance. Mon nom est Cath Tyché. Et vous ? » Dit-elle, en rangeant son blaster dans son étui.

« Je me nomme Varok. Les gens me surnomment Varok le Hutt. Mon ami ici présent à un nom, mais vous ne pourrez le connaître que lorsqu’il vous le dira. Et croyez-moi cela risque de prendre du temps, car il n’est pas très bavard. »

« Très bien. En tout cas ne me faites pas regretter de ne pas avoir tiré. Ah et avouez le, vous comprenez le Wookie ? » Prononça Cath tout en tournant les talons et en se dirigeant vers la rampe du vaisseau.

"Je comprends effectivement le wookie. Vous comprendrez que j'apprécie beaucoup les holo-films."

« Ah je m'en doutais. Quel est notre plan d’action "Partenaire" ? »

« Avant toute chose nous allons revendre à mon contact les armes qui sont dans vos soutes et ensuite…un braquage Ho ho ho ho. »

La pilote, sur la rampe, se retourna vers le hutt :

« Ah et pour qu’on soit sur la même longueur d’ondes, si vous bavez dans mon vaisseau ou que je sens que vous essayez de me la mettre à l’envers, j’hésiterais pas à vous larguer dans une prison ou tout autre endroit peu recommandables où les Hutts sont considérés comme de la viande. Pourour finir à aucun, et je dis bien à aucun moment je vous appellerais votre Grâce ou Magnificence ou quoi que ce soit, compris ? »

Surpris, Varok préféra miser sur la diplomatie.

« B-Bien entendu, capitaine Tyché. »

L’humaine allait s’avérer plus intéressante qu’escompté.

#38599
Dans une galaxie lointaine, très lointaine, peuplée de limaces de l'espace ventripotentes à l'esprit de moins en moins éclairé... Se trouvait un Hutt qui sortait du lot et voulait faire ses preuves lui même. Il ne restait pas au fond de son palais à laisser frire son noble postérieur dans un trône, il allait sur le terrain. Et aujourd'hui, le fier Hutt avait mis en branle sa toute première arnaque ! Un baptême du feu qui donnait du baume au cœur. A présent, le Hutt avait obtenu un vaisseau, une pilote et quelques crédits pour démarrer. Il était donc temps pour lui de démarrer véritablement son aventure au travers de cette galaxie en pleine guerre de moins en moins froide... Bonne chance pour la suite des tes aventures, petit bandit baveux.

Tes gains sont validés !
(Attention à ce que la pilote ne retourne pas proverbialement sa veste.)
La croisière s'amuse

L'Anzat avait l'impression de sortir d'une longue […]

[Scénario] Ambitions régionales

Offre, échange, contrat, persuasion, séduction… A[…]

https://i.pinimg.com/564x/18/75/87/[…]

L'espoir sous les mers.

https://i.pinimg.com/564x/c0/19/a7/c0[…]

https://i.pinimg.com/originals/d9/[…]

Cyborg to hire [PV Kaal]

https://global-img.gamergen.com/st[…]

Une renaissance

L’obscurité ne laisse rien paraître de la pièce,[…]

PAYDAY

Les élus étaient enfin arrivés. Ils étaient tous[…]